Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A propos de l’affaire Edward Snowden

A propos de l’affaire Edward Snowden

Nous savions plus ou moins depuis longtemps que nous étions espionnés, mais de façon vague et nous n'en avions pas les preuves. Les révélations d'Edward Snowden ne constituent pas à proprement des "preuves", mais un témoignage de première main d'un informaticien ayant participé au projet "PRISM" et prêt à payer, sinon de sa vie, du moins de sa liberté, ses révélations.

La réaction française a beaucoup tardé par rapport à la réaction allemande. Il est vrai que les Allemands ont des souvenirs encore récents d'une société sous étroite surveillance et que cette histoire d'écoutes généralisées a de fâcheuses résonnances dans la conscience collective.

Au pays de Voltaire et de la liberté, il semble qu'il en aille autrement. Les Français semblent s'accommoder finalement de l'idée que toutes leurs conversations téléphoniques et leurs messages Internet soient lus quelque part au nom de la "lutte contre le terrorisme".

Les Français en général ? Peut-être que non, mais leur gouvernement sans aucun doute. Il est significatif de constater que le gouvernent français n'a commencé à s'émouvoir qu'à partir du moment où il a été question des ambassades, des ministères et de l'Elysée, comme si l'espionnage à grande échelle des personnes privées était plus tolérable que celui des institutions de l'Etat.

De deux choses l'une, ou bien François Hollande et ses ministres n'étaient pas plus au courant des écoutes à grande échelle que des transferts de capitaux de l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac vers la Suisse et Singapour... et alors ils vivent au pays des bisounous, soit ils le sont et alors, à quoi rime cette palinodie ? Et surtout pourquoi ne se donnent-ils pas les moyens de contrer les écoutes des institutions de l'Etat sur le territoire français, à défaut de se défendre en écoutant les autres ? A l'heure où il est question du grand marché transatlantique qui va ruiner ce qu'il reste de l'industrie et de l'agriculture française, il y a du souci à se faire !

Nous avons appris que les institutions européennes sont également sur écoutes, ce qui est très surprenant pour deux raisons, la première, c'est que les anglo-américains disposent depuis longtemps d'agents très efficaces à leur solde sur place, en la personne de José-Manuel Barroso et des membres de le commission européenne ; la seconde, c'est chacun sait que la novlangue de l'Union européenne est totalement indécryptable.

Un autre scandale s'ajoute donc à celui des écoutes sur grande échelle : en écoutant les institutions de l'Union europénne la CIA jette l'argent des contribuables américains par les fenêtres.

Une autre leçon de cette affaire concerne le président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama dont il était tacitement entendu qu'il était bien plus "gentil" et bien plus "démocrate" que George W. Bush. Le "gentil" Barack Obama a en fait purement et simplement poursuivi le projet de son prédécesseur.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 2 juillet 2013 13:06

    Une chose m’amuse, enfin, si j’ose dire.

    Il n’y a que quelques semaines, lorsque je disais à mon entourage de fuir Facebook, Twitter, Skype, Microsoft, etc. De privilégier les logiciels libres, Linux, BSD, Firefox, Thunderbird, Gimp, etc. Je me voyais répondre, mais tu es totalement parano.


    • bibou1324 bibou1324 2 juillet 2013 13:07

      « Nous savions plus ou moins depuis longtemps que nous étions espionnés, mais de façon vague et nous n’en avions pas les preuves »


      Faux, on le sait depuis 1988, c’est à dire depuis que les américains ont avoué sans aucun faux semblant ni aucune autre interprétation possible, que l’ensemble des communications mondiales sont espionnées par leurs services. Nous en avions des déclarations officielles, et les preuves. Rien de nouveau n’a été dit récemment, et Edward Snowden n’a fait que répéter ce qui était de notoriété publique depuis longtemps.

      Seuls quelques détails sur les moyens d’espionnage des ambassades sont nouveaux, donc rien pour le citoyen lambda.

      • yt75 2 juillet 2013 14:01

        Peut-être ne pas oublier autour de cette affaire les aspects simplement « normaux et commerciaux » autour des données personnelles et de l’environnment actuel "3 ou 4 monstres géants du web". Et à ce sujet sans doute important de comprendre que pour que les choses fonctionnent « sans friction », il n’y a strictement aucun besoin d’ID unique par utilisateur partagé entre les services, au contraire garantie d’échec et à éviter à tout prix. Par contre besoin d’un nouveau rôle, plusieurs organisations dans le rôle et séparation des rôles.

        Il serait pas mal que F Pellerin le comprenne au sujet d’IDeNum :

        http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

         

         

        Et puis si cette histoire calmait aussi un peu le viol du terme virtuel au sujet d’internet numérique et compagnie, viol avec lequel quasi tt le monde s’est amusé depuis le début des nineties, par là ?

        Ce serait pas mal non ?


        • Vipère Vipère 2 juillet 2013 17:24

          M. ROBIN GUILLOUX

          Vous avez raison, ils sont longs à la détente, les tenants du Pouvoir !

          A moins, qu’ils aient abdiqué de leurs prérogatives devant l’Once d’Amérique !

          On le trouvait si bien, sous touts rapports, M. OBAMA et voilà que certains le découvrent sous un angle inattendu ! 


          • Vipère Vipère 2 juillet 2013 17:25

            * qu’ils n’aient.... smiley


            • mbdx33 mbdx33 2 juillet 2013 18:02


              Oui nous savions que le job principal de la NSA, c’est d’être les oreilles du monde.

              Depuis le 11 septembre ses moyens ont été considérablement renforcés. 

              Concernant les outils informatiques, les USA défendent leurs gagne pain, GOOGLE, FACEBOOK, MICROSOFT, APPLE, etc etc etc. Ils sont à l’origine du NET, alors pas la peine de prendre des airs outrés mrs les politiques qui n’ont rien compris aux enjeux de l’informatique et du Web depuis 20 ans.

              Ne pas avoir de constructeur puissant de matériel informatique et d’diteurs de logiciels qui soient patriotiquement européens, c’est se livrer pieds et poings liés aux intérêts américains.

              Enfin écouter les communications et les flux web ce n’est pas si compliqué surtout si les sites sont hébergés ... aux States en plein Kansas !!!  . Like this :

              Hostname www.gouvernement.fr  

              ISP Level 3 Communications (AS3356)

                Continent North America   Flag

                Country United States   Country Code US (USA)

                Region Unknown  

              Local time 02 Jul 2013 10:37 CDT

                Metropolis Unknown   Postal Code Unknown   City Unknown   Latitude 38

                IP Address 192.221.97.126   Longitude -97

              ou encore celui-ci :

              Hostname www.interieur.gouv.fr  

              ISP Level 3 Communications (AS3356)

                Continent North America   Flag

                Country United States   Country Code US (USA)

                Region Unknown  

              Local time 02 Jul 2013 10:46 CDT

                Metropolis Unknown   Postal Code Unknown   City Unknown   Latitude 38

                IP Address 207.123.34.126   Longitude -97

              Pour info je n’ai pas fait le test avec les serveurs de messagerie, mais j’imagine sans peine que ...


              • mbdx33 mbdx33 2 juillet 2013 18:13

                J’allais oublier les heureux possesseurs d’un blackberry, d’un iphone ou d’un smartphone android, ils pensent à que les datas sont hébergées par qui et où ?

                Et les ceux qui aiment office 365 et les offres cloud genre Dropbox, Google Drive, SkyDrive ou SugarSync, ils savent qui les hébergent. ?


                • mbdx33 mbdx33 2 juillet 2013 18:37
                  Hostname www.redressement-productif.gouv.fr   ISP Level 3 Communications (AS3356)   Continent North America   Flag   Country United States   Country Code US (USA)   Region Unknown   Local time 02 Jul 2013 11:33 CDT   Metropolis Unknown   Postal Code Unknown   City Unknown   Latitude 38   IP Address 8.254.93.254   Longitude -97

                    • soi même 2 juillet 2013 19:06

                      Par essence un homme politique qui arrive au pouvoir et un faux et un tueur, Ils savent, mais ils disent rien, et bien il serait temps de se poser la question pourquoi ?
                      Peut être à près cela, il y aura peut d’être moins de crédulité naïve du bon peuple envers ces ambitieux encombrant.

                      Pour 2017, ce n’est pas Sarkozy qui va poser problème, c’est Fillon et Pecresse.


                      • ZenZoe ZenZoe 3 juillet 2013 15:09

                        J’ai du mal à croire Snowden quand il affirme avoir été motivé par son sens moral. Vous y croyez vous, à un tel sens de l’intégrité et de l’abnégation ? Se mettre quasiment en danger de mort, risquer l’enfermement comme son prédecesseur Assange, envoyer toute possibilité d’une vie normale pour... pour quoi au fond ? Révéler ce qui est de notorieté sinon publique, du moins officielle ? Empêcher son pays de semer le trouble sur toute la planète, alors que c’est plus ou moins déja fait ? Mettre des bâtons dans le déroulé des transactions UE-USA, alors que tout est pratiquement signé ?

                        Allons, Snowden n’est peut-être pas aussi net qu’il n’en a l’air. Agent double au service de Poutine, des Chinois, des Européens voulant saper l’hégémonie américaine ?

                        Ou au contraire au service de son pays, chargé de flanquer la trouille à tous ceux qui voudraient se mettre en travers des Etats-Unis mais n’auraient pas la conscience tranquille ?

                        On nous cache tout, on nous dit rien
                        Plus on apprend plus on se sait rien

                        Jacques Dutronc


                        • aspic aspic 3 juillet 2013 15:22

                          Vos propos sont exactement les propos que les services américaines aimeraient propager en ce moment :

                          diversion du message de Snowden, se concentrer à noircir l’adversaire...

                          Réponse à vos questions :

                          Il y a encore des gens qui ont une conscience, l’histoire l’a prouvé maintes fois.


                        • ZenZoe ZenZoe 3 juillet 2013 16:50

                          @aspic
                          Au contraire, leur manoeuvre est de faire peur à leurs adversaires et de montrer que ce sont eux qui tiennent les rênes.
                          Je maintiens ma théorie d’un Snowden travaillant en fait pour son pays car en effet qu’a-t-il révélé ? Rien quand on y pense. Il a juste dit que les Etats-Unis étaient les plus forts en matière d’espionnage, ce qui aurait tendance à instiller la crainte chez leurs adversaires même s’ils font semblant d’être outrés (ils font pareil tout le monde le sait...).
                          Au contraire d’un Assange qui lui a diffusé des documents précis, comme autant de bombes !

                          Snowden noirci ou pas noirci, peu importe, ce qu’il a dit, politiquement parlant, sert les Etats-Unis, il faut être naïf pour penser le contraire.


                        • aspic aspic 3 juillet 2013 15:24

                          Actualités : la France refuse le survol de son espace aérien (ainsi que l’Espagne, le Portugal) par l’avion du président Bolivien, de peur que Snowden se trouve dans l’avion !

                          Alors, croire que la France soit encore indépendante ?
                          Tous obéissent les ordres données par la super puissance.
                          Il faudrait se grouper et demander de donner un abri à Snowden !


                          • superyeti superyeti 3 juillet 2013 22:08

                            En relation avec cet affaire, je retiens que Snowden est traité comme l’ennemi public N°1 en Europe pour son rôle dans la défense des libertés de chaque citoyen du monde, alors que celui-ci devrait bénéficier de la protection du prix Nobel de la Paix 2012, qui est, comme tout le monde le sait, l’Europe. Et je parle même pas du prix Nobel de la Paix 2009, un certain Barak Obama qui veut a tout prix mettre en taule le sieur Snowden pour lui apprendre a fermer sa grande gueule et que de toute façon les USA font ce qu’ils veulent et tant pis si les dirigeants européen sont obligés de faire une petite colère de façade pour amadouer les peuples européens.

                            Il y a aussi le triste Barroso, qui normalement devrait défendre les intérêts de l’Europe, mais qui roule pour les USA sans se cacher, c’est tellement évident que cela devient ridicule pour les dirigeants européens de vouloir faire comme si ils ne savaient pas, c’est ce même type qui avait organisé un sommet aux Açores en 2003 avec Bush, Blair et Aznar pour déclencher la guerre en Irak avec des fausses preuves d’armes de destruction massive, vous voyez la pointure du mec, et son degré de soumission a ses maitres.
                            Et c’est ce même type qui veut a tout prix un accord commerciale a marche forcée avec les USA, le projet appelé OTAN économique.

                            Et pour finir, il y a les dirigeants français, autant UMP que PS qui comme d’habitude baissent leurs frocs devant la grande Amérique, il ne faut surtout pas fâcher le soit disant meilleur allié de l’Europe, les mauvaises langues qui mettent en avant l’espionnage a un niveau industriel des pays européens, de Bruxelles et des ambassades européennes disséminées de part le monde ne font le jeu que des ennemis des USA et du futur OTAN économique, la vie est belle, et surtout circulez y’a rien a voir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès