Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A quoi sert Wikileaks ?

A quoi sert Wikileaks ?

Le fameux site internet Wikileaks est à l'origine de la diffusion d'un certain nombre de "révélations". Il est particulièrement difficile d'évaluer la véracité de ces documents mais également de comprendre leur(s) objectif(s). Très récemment, Wikileaks a communiqué une information selon laquelle " Israël aurait débuté la destruction des installations nucléaires iraniennes". Au delà d'être excessivement surprenante, cette information mérite d'être questionnée au regard de plusieurs informations diffusées par Wikileaks précédemment.

1. Comment envoyer les homosexuels américains se faire tuer pour la démocratie

Il y a plus d'un an, Wikileaks nous "apprenait" la discrimination des homosexuels dans l'armée américaine. Alors que l'armée américaine est en large déficit humain suite aux pertes lors des campagnes en Irak et en Afghanistan (et dans bien d'autres endroits encore : Somalie, Sierra Leone, etc.), cette information suscite une vaste vague de contestation au sein de la communauté sexuelle etatsunienne.

Après avoir envoyé la population noire etatsunienne se faire massacrer au Vietnam, les femmes y passèrent grâce à l'excellent film de propagande "Gi-Jane" de Ridley Scott qui mettait en scène la première femme entrée dans la Navy Seals, rôle interprété par Demi Moore.

Wikileaks s'occupe-il donc ensuite du sort des homosexuels ?

Quelques semaines après les "révélations" de Wikileaks, Obama prenait la "courageuse décision" d'abroger le "Don't Ask Don't Tell" qui interdisait depuis 1993 aux militaires homosexuels d'afficher leur homosexualité sous peine de renvoi.

Une aubaine pour l'armée américaine.

2. Comment faire passer des criminels recherchés par Interpol pour des militants des droits de l'homme

Lors de mes enquêtes en compagnie de Mahdi Darius Nazemroaya et Mathieu Ozanon, nous avons découverts que les personnes chargés des organisations de la NED étaient recherchées par Interpol et membres de mouvements terroristes et extrêmistes. Dés lors, ces prétendus militants des droits de l'homme, ne pouvaient plus être pris au sérieux.

Nous avons diffusé ces informations très rapidement, notamment sur le site internet Global Research.

A notre grande surprise, ces informations sulfureuses sur l'identité des personnes que la NED avait placé à la tête de ses organisations en Libye, furent égalment diffusées par le journal Le Monde via Owni et Wikileaks, à la différence près que ces individus y étaient présentés comme de purs militants des droits de l'homme espionnées par "l'horrible Kadhafi".

A en croire Owni donc (qui a un partenariat avec la chaîne de télévision Itélé), Amesys, société française spécialisée dans l'espionnage, avait développé un logiciel permettant à Kadhafi et à ses services de surveiller ces personnages.

Nous ne rentrons pas ici dans la question légale de cette procédure. Même si, de notre point de vue, des personnes pour lesquelles des mandats d'arrêts internationaux ont été émis,ne devraient pas être surprises d'être surveillés par l'Etat qui les a émis (en l'occurence la Libye).

Mais revenons en à la présentation qu'Owni, Wikileaks et Le Monde font de ces personnages : De simples militants des droits de l'homme, bien entendu. Pas un mot sur leur passé ni sur la nature du NSFL (National Front for the Salvation of Libya) auquel ils ont activement participé, organisation terroriste liée à une branche radicale des frères musulmans. Ni la moindre analyse à propos de la présence de l'un d'entre eux dans une conférence de Chatam House à Londres au mois de Juin 2011 et au sein de laquelle il était question de la manière dont il serait possible de faire imploser Tripoli .

Quelques semaines plus tard, la FIDH qui est à l'origine des allégations non-prouvées et mensongères qui initièrent le processus à l'encontre de la Libye ira jusqu'à porter plainte contre Amesys pour avoir transmis du matériel d'espionnage au régime libyen.

Le tour est joué ! Les criminels de la NED passent pour d'authentiques militants des droits de l'homme grâce à Wikileaks.

3. Comment affaiblir l'Iran ?

Désormais, le nouveau jeu de Wikileaks consiste à nous faire croire qu' " Israël aurait débuté la destruction des installations nucléaires iraniennes". Il est difficile de dire si cette information est véridique. Le fait est qu'il paraît complètement absurde que les iraniens puissent avoir des services de renseignements suffisament faibles pour laisser une telle chose arriver.

Mais comme nous l'avons compris, ce n'est pas la nature des informations qui est importante chez Wikileaks, mais la manière dont elles sont présentées. Il y a donc une certaine urgence à ne pas prendre ces communications au pied de la lettre. Comme je l'ai démontré ci-dessus , pour au moins ces deux informations, elles ont objectivement servies le complexe militaro-industriel etatsunien dans le premier cas, et l'OTAN, la FIDH et la NED dans le second.

Nous devrions donc nous poser la question : A quoi sert cette information  ? Affaiblir l'Iran ? Faire passer ce pays pour une passoire ? En gros : nous faire admettre que ce qui n'est pas encore fait est faisable (laisser Israël s'en prendre à l'Iran sur son programme nucléaire) ?

La réponse bientôt..

Julien Teil


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Valeska 29 février 2012 12:46

    Wikileaks n’a jamais révélé quelque chose d’intéressant que l’on ne savait pas.

    Si Wikileaks était vraiment gênant, il aurait disparu en un clin d’oeil tout comme megaupload.

    Donc à quoi sert Wikileaks ? A rien sauf à censuré le web au nom de la sécurité.


    • Traroth Traroth 29 février 2012 16:42

      @valeska : Vous voulez dire que comme avec Megaupoad, on aurait arrêté son dirigeant, par exemple ?


    • VDJ VDJ 29 février 2012 17:29

      Affirmation totalement gratuite.

      La dernière publication de Wikileaks comportait 250.000 câbles diplomatiques. Qui les a examinés ?

      La vraie phrase serait ’la grande presse n’a jamais examiné sérieusement, ou n’a jamais publié, des informations de Wikileaks qu’on ne connaissait déjà". 

      Au final, vous reprochez à Wikileaks le silence des médias... 


    • Valeska 29 février 2012 17:58

      Vous pouvez me rappeler pour quel motif a t-on arrêter Assange ?

      Révélations explosives ? Lesquelles ? ...

      Qui connaissait Wikileaks avant l’arrestation de son leader ?

      Une des dernières révélations choc de la soi-disant « taupe du pentagone », les homos sont discriminés au sein de l’armée US..... C’est quoi la suite ? Photos exclusives de Nadine Morano en bikini sur la plage ?

      Nan mais sérieux, elle est ou la rebel-attitude dans tout ça ?


    • Remarqueur 29 février 2012 19:12


      Quand on cherche on trouve :
      http://www.legrandsoir.info/Wikileaks-revele-l-influence-croissante-du-crime-organise-israelien-Antiwar-com.html

      Les réseaux de prostitution dominés par la mafia russo-israélienne, DSK et son guide du queutard, les bandits juifs de Michel Neyret, le réseau de prostitution sur mineures qui implique un membre de la Cour anglaise et la fille d’un agent du Mossad, le yacht à prostituées mineures de Alexander Mashkevitch, etc.... tout ça mériterait des livres...
      http://www.voltairenet.org/Alexander-Mashkevitch-envisage-de


    • OMAR 29 février 2012 16:07

      Omar 33

      Qu’a dévoilé Wikileaks de très important ou crucial, concernant Israël ?

      Rien, nada, zéro....

      Donc,dans le domaine de l’impartialité et de la crédibilité, Wikileaks = zéro....


      • Traroth Traroth 29 février 2012 16:44

        Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est par quel billard à 30 bandes faire croire que les installations nucléaires iraniennes ont été détruites peut aider les intérêts des mystérieux commanditaires de Wikileaks que l’article ne nomme pas. Vous pourriez expliquer ?


        • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 16:53

          Je n’ai jamais dit que je savais qui étaient les commanditaires de Wikileaks , pour le reste les réponses sont dans l’article


          • Traroth Traroth 29 février 2012 17:35

            Et donc, comment savez-vous qu’il y a des commanditaires ?


          • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 17:44

            C’est incroyable comme certains lecteurs ne lisent pas en fait. toujours des questions à propos de choses que je n’ai pas écrites
            C’est vous qui avez introduit cette histoire de commanditaires, je ne vois pas ce mot dans mon article.

            Bien à vous.


            • Traroth Traroth 29 février 2012 17:52

              Vous pouvez me répondre directement, ce n’est pas interdit...

              Je vais reformuler.
              Vous dites : « A quoi sert cette information  ? » Or, Wikileaks n’a jamais prétendu faire autre chose que de diffuser les informations confidentielles auxquelles ils avaient accès. Votre question induit logiquement qu’il y aurait un autre but. Parce que sinon, votre question n’a pas de sens, tout simplement ! Une information n’a pas forcément d’utilité autre que d’informer. Et donc, la question est : Qu’est-ce qui vous permet de dire qu’il y aurait un autre but à la diffusion de ces informations que de les faire connaitre au public pour améliorer la transparence des affaires d’état, de gré ou de force ?


            • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 19:26

              Cher monsieur, lorsqu’on diffuse une information il y a toujours un but. Par exemple le mien est de rétablir la vérité sur certains faits ou bien d’ouvrir des débats (poser des questions) comme sur ce sujet présent par exemple,

              « Diffuser des informations confidentielles » en soi et pour soi, ne veut strictement rien dire. Quand Denis Robert diffusait les comptes de Clearstream (informations confidentielles) , pensez-vous qu’il n’y avait pas un but ? Vous allez me répondre qu’il les a également analysé. Peut être, mais il les a aussi diffusé et avait un but dés le départ. Le but est d’informer, vous le dites ensuite.
              Mais encore, pour le cas de Denis Robert, nous savions exactement d’où venaient ces informations, nous pouvions en vérifier l’authenticité, etc. Alors que pour Wikileaks : rien ! C’est d’ailleurs pour cette raison que ces informations, qu’elles soient vraies ou fausses sont, pour tout journaliste sérieux, INEXPLOITABLES !

              C’est exactement la même chose que reprendre les allégations de l’OSDH à propos de la Syrie...

              Informer est donc déjà un but en soi. Et désinformer peut également en être un. Pour ce qui est du but, je doute en effet qu’il soit celui que vous évoquiez et cela pour plein de raisons dont je fais état dans mon article, d’où la question de départ (le titre)

              Donc, soyons clairs : je n’ai pas de réponse, si vous n’en avez pas non plus ce n’est pas un problème mais ne venez pas me dire que je n’ai pas le droit de poser la question parce que ce serait ignorer le bien fondé de wikileaks dans sa lutte pour la vérité.


            • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 17:47

              Je n’ai pas dit ça, j’ai dit que cela pouvait préparer les esprits (et non justifier) et que cela permettait de faire apparaître l’Iran comme un pays faible.
              La guerre contre l’Iran a au moins commencé en 2006 et elle est avant tout médiatique


            • Traroth Traroth 29 février 2012 17:58

              Et faire apparaitre l’Iran comme un pays faible, ça serait utile pour démarrer une guerre ? Parce que tout l’argumentaire actuel repose sur le soi-disant danger que représente ce pays, au contraire !


            • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 19:30

              Il n’y a pas un seul discours à l’égard de l’Iran. Il y a plusieurs types de personnes à convaincre : l’opinion publique occidentale, le complexe militaro-industriel etatsunien (qui doute de la possibilité de sortir vainqueur d’une telle opération sans se lancer une 3ème guerre mondiale) ; etc, etc.

              La guerre contre l’Iran EST médiatique, politique, économique, (en dehors des assassinats physiques, etc.). Mais c’est bien le plan médiatique le plus important de mon point de vue, en tout cas pour l’occident.


            • Traroth Traroth 29 février 2012 17:46

              C’est marrant, à chaque fois que Wikileaks sort des informations importantes et plutôt mauvaises pour les pouvoirs en place, on entend la même rengaine perverse, dénuée de toute preuve, qui voudrait faire de Wikileaks le complice de ceux que cette organisation dénonce. J’en viens à me demander à qui profite ces insinuations. Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage !


              • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 17:51

                Je pense que la démonstration que j’ai faite dans le point 2 au sujet de la Libye est on ne peut plus claire, vérifiable, jusque dans les dates.
                contrairement à ce que vous insinuez, je n’ai rien insinué mais constaté des faits et posé des questions. Si vous n’avez pas de réponse : aucun problème, je ne les ai pas non plus.

                Pour ce qui est de la « rengaine perverse et dénuée de toute preuve », je pense au contraire avoir amené des faits, contrairement à Wikileaks qui transmet des textes dont on ne peut connaître ni l’origine ni le degré de sécurité, raison pour laquelle ces documents sont inexploitables, sans parler du fait que certains d’entre eux peuvent être de la pure propagande. Ce que j’avance au sujet de la Libye est au contraire prouvé.

                Par ailleurs, ce n’est pas tant les infos de wikileaks qui me choquent, mais plutôt la manière dont ils tournent ces informations. Sur ce, je vais arrêter là, l’article est assez clair


              • Traroth Traroth 29 février 2012 17:57

                Dans votre partie sur la Libye, vous confondez le message et le messager. Wikileaks diffuse des documents provenant de sources comme des gouvernements, des entreprises ou d’autres organisations. Ce qui veut dire que les mots que vous lisez sur Wikileaks sont ceux de ces organisations, pas ceux de Wikileaks. J’aimerais vraiment que vous nous mettiez un lien où Wikileaks qualifie les personnes dont vous parlez de militants des droits de l’homme !


              • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 18:34

                Il y a un partenariat entre Wikileaks et Le monde
                aussi bien qu’entre Wkikileaks et Owni.fr
                qu’entre Owni.fr et Itélé
                On ne fait des partenariats médiatiques pour faire beau, mais bien parce qu’on diffuse des informations selon une logique prédéfinie.

                Bien à vous


              • joelim joelim 29 février 2012 18:50

                Renseignez-vous, avant d’avancer que Wikileaks ne sert à rien.


                L’utilisation des employés des entreprises ou États ciblés, à des fins de renseignements, par Stratfor, s’est rapidement transformée en un système de génération de profits d’une légalité douteuse. D’après les emails, en 2009, Shea Morenz, alors Directeur Général de Goldman Sachs, et George Friedman, PDG de Stratfor, ont eu l’idée d’« utiliser les renseignements » que Stratfor récupérait de son réseau d’employés des entreprises ou États ciblés, pour créer un fonds d’investissement stratégique captif. Dans un document confidentiel d’août 2011, marqué “DO NOT SHARE OR DISCUSS”, George Friedman explique : « Le but de StratCap est d’utiliser les renseignements et les analyses de Stratfor pour faire du trading dans toute une gamme d’instruments géopolitiques, incluant les obligations gouvernementales, les devises, etc… ». Les emails montrent qu’en 2011, Morenz, de Goldman Sachs, a investi « substantiellement » plus de 4 millions de dollars et a rejoint le conseil d’administration de Stratfor.



                • La Guerre Humanitaire La Guerre Humanitaire 29 février 2012 19:00

                  J’adore les gens qui viennent introduire leurs commentaires par « Renseignez vous avant de ».. surtout lorsque ce qui suit (en occurrence « que Wikileaks ne sert à rien ») n’est pas écrit dans mon article.

                  Au revoir.


                  • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 29 février 2012 20:22

                    Bonjour M. Teil,

                    J’ai toujours pensé que Wikileaks était une opération de relations publiques sous fausse bannière, je vous félicite pour cet article très explicite qui tend à le confirmer.


                    • joelim joelim 29 février 2012 21:41

                      C’est ça, éludez. Je vous parle d’une possibilité que Wikileaks serve, ça ne vous intéresse pas. Et au fait, le soldat Manning, vous ne savez pas à quoi il sert, non plus ? Est-ce un faux lanceur d’alertes ? Est-il payé pour faire semblant de faire de la prison ? On attend vos lumières avec impatience.


                      • VDJ VDJ 1er mars 2012 02:13

                        Faut-il se méfier de Wikileaks ? Comment les grands médias manipulent-ils les documents publiés ? Quelle attitude les médias alternatifs doivent-ils adopter face à ces documents ? A qui profitent-ils réellement ? Assistons-nous à une « prise de conscience politique globale » ? Autant de questions essentielles abordées dans ce (très) long article que nous vous invitons à lire.

                        Wikileaks et la Guerre Mondiale de l’Information par Andrew Gavin MARSHALL

                        http://www.legrandsoir.info/Wikileaks-et-la-Guerre-Mondiale-de-l-Information.html


                        • timord 1er mars 2012 11:43

                          J’aimerais réagir a point numéro 2 car vous y parlez d’Interpol et du fait qu’il recherche (a la demande de la Libye/Kadhafi) j’aimerais savoir en quoi les informations fournit par ces personnes ne peuvent être pertinente ?

                          Je rappelle que Roman Polanski est lui même recherché par Interpol ,à la demande des États-Unis, depuis 1973 (cf : lien suivant) et qu’il circule librement sur le territoire français.

                          http://www.interpol.int/Wanted-Persons/%28wanted_id%29/2005-47995

                          WikiLeaks ne serait-il pas diabolisé par les médias nationaux/internationaux pour pouvoir contrôler l’opinion publique ?

                          Moi c’est ce que je pense, quand je vois des informations sur twitter en direct et que je les vois 24h à 48h plus tard dans un JT national et que je peux constater que l’information y a été déformée je me pose certaines questions...

                          Alors qui devrions nous croire des médias qui manipulent l’information à sa guise ou WikiLeaks qui sort son information sans source « viable » (pour moi TF1 n’est pas plus viable).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès