Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Amérique Latine : Solidarité étudiante dans les rues

Amérique Latine : Solidarité étudiante dans les rues

Ce jeudi 24 novembre 2011 a eu lieu une grande marche étudiante en Amérique Latine. Convoquée par la Confech (Confédération des étudiants du Chili), elle a réunit dans les rues des étudiants de nombreux pays de ce continent. Du Chili, en passant par le Pérou, le Paraguay, l'Argentine, le Brésil, l'Equateur, le Venezuela, le Salvador, le Mexique et la Colombie , les étudiants s'unirent pour protester d'une même voix contre des systèmes éducatifs mis en place à la fin des années 1980. Du jamais vu sur ce continent ,qui n'a pas laissé inactives les fédérations étudiantes de Belgique, d'Allemagne et de France ce jour-là. 

Le communiqué officiel est encore présent sur le site web de la FECH (Fédération des étudiants chiliens) dont Scarlett Mac-Ginty assume la présidence jusqu'aux élections étudiantes de début décembre. On peut y lire la volonté d'unir les étudiants d'Amérique Latine pour un même combat même si les revendications sont différentes. Sur le coup de 18h (heure locale), les rues se sont remplies de miliers d'étudiants portant banderoles et scandant divers slogans. En Colombie, la manifestation étudiante a démarré de la Place Bolivar, et ce malgré la pluie. Les étudiants colombiens militent depuis le mois d'octobre pour que le gouvernement du président Santos les inclus dans les discussions concernant un projet de loi révisant le système éducatif de ce pays. Ce dernier vise à rendre le domaine éducatif plus privatif. Au Brésil, la manifestation à démarré à Rio de Janeiro de la faculté de médecine. Les étudiants réclament depuis le mois de juillet que le gouvernement de Dilma Roussef augmente de 10 % le budget pour financer l'éducation.

En France, en Allemagne et en Belgique, les fédérations étudiantes se sont mobilisées pour soutenir leurs homologues latinos via des manifestations de soutien ou des communiqués de presse. Des conférences abordant les révoltes étudiantes, et particulièrement l'impact du mouvement étudiant chilien 2011 ,sont organisées à cet effet.

Au Chili, la manifestation de jeudi a démarré de la Place d'Italie jusqu'à la Place Grecia réunissant plus d'un milier de personnes. Vendredi soir, Giorgio Jackson actif leader étudiant chilien passa le flambeau de la présidence étudiante de l'Université Catholique du Chili (FEUC) à Noam Tilman. Pendant ce temps, la bataille pour les élections étudiantes à la présidence de la FECH (Fédération des Etudiants du Chili)- qui a convoqué les quarante marches de protestations étudiantes depuis avril 2011, fait rage. L'ex-présidente de la FECH 2011, Camila Vallejo surprit tout le monde en annonçant se présenter aux élections étudiantes sans faire d'alliances avec l'une des 6 listes présentes. Une stratégie jugée dangereuse par les adversaires de la jeune militante communiste chilienne. Noam Tilman et Scarlett Mac-Ginty ont appelé à une troisième grève nationale pour ces 30 novembre et 1er décembre afin de protester contre le vote du budget éducatif 2012 par le Sénat chilien- a majorité de droite, ne prenant pas en compte les revendications étudiantes. Ceux-ci veulent que le budget éducatif chilien augmente de 7% du PIB comme le dicte l'UNESCO. Actuellement, le budget éducatif ne prend en compte que 4,5% du PIB du Chili.

 La colère des étudiants chiliens n'est pas prête de s'adoucir bien qu'il y ait remise en jeu des diverses présidences des fédérations étudiantes. Après sept mois de mobilisations intensives, les politiques s'alarment que plus de 70 000 étudiants chiliens puissent recommencer leur année faute d'accord sur le problème éducatif. La colère des étudiants chiliens reflète celle d'une société qui remet en cause un modèle libéral instauré durant la dictature militaire de Pinochet. 

plus d'infos sur :

www.fech.cl

www.fef.be

www.unef.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Satournenkare 28 novembre 2011 12:54

    "Du Chili, en passant par le Pérou, le Paraguay, l’Argentine, le Brésil, l’Equateur, le Venezuela, le Salvador, le Mexique et la Colombie , les étudiants s’unirent pour protester d’une même voix contre des systèmes éducatifs mis en place à la fin des années 1980."
    Voilà une présentation des faits bien ambiguë !
    Pour exemple, au Venezuela l’éducation est gratuite ( ce que reclament entre autres ces étudiant sur la photo )


    • Horatiu Russin Horatiu Russin 28 novembre 2011 15:40

      Juste pour mettre les pendules à l’heure, les demandes des étudiants latino-américains n’est qu’une demande légitime qui devrait recevoir toute l’attention et le soutien de la part de leurs gouvernements respectifs, surtout quand on parle de l’avenir des pays de l’Amérique Latine, qui ont un grand potentiel humain capable de contribuer a l’essor des pays respectifs. L’accès à une éducation gratuite et de qualité représente la garantie d’un avenir sur et prospère de tous et chacun de ses pays. Par conséquence, cette demande des étudiants latino-américains devrait être l’une des préoccupations prioritaires de leurs gouvernements respectifs. Le meilleur exemple de réussite dans le processus garantissant une éducation de haute qualité et complètement gratuite est la République de Cuba. Le système d’éducation cubain est sans doute le meilleur de la zone des Caraïbes et l’un des meilleurs au monde et le niveau d’éducation du peuple cubain est lui aussi un des plus élève a travers le monde.  La République Bolivarienne de Venezuela suive de près le bon exemple offert par le Gouvernement de la Havane.

      Chose sûre et certaine, une population bien instruite et bien éduquée ne coure pas le risque de tomber dans l’ignorance. Plus les gens sont instruits, moins ils sont manipulables par les forces politique internes et externes. Je soutiens pleinement l’accès à une éducation gratuite et de haute qualité.


      • Jean-paul 29 novembre 2011 09:01

        @horatiu Russin
        Quand vous dites latino -americains vous parlez des latinos qui vivent aux USA (Colombiens ,Bresiliens,Argentins etc...) Sinon on dit simplement les latinos .
        Quant a l’education de Cuba vous avez raison mais en meme temps a quoi sert l’education si l’economie ne suit pas .Un docteur a Cuba gagne 23 dollars mensuel .
        Beaucoup de gens instruits a Cuba et pourtant manipules par les forces politiques .


      • Horatiu Russin Horatiu Russin 29 novembre 2011 13:38

        @Jean-Paul

        Si je ne me trompe pas, il semble que le néo-libéralisme est voué incontestablement à une faillite qui n’était pas du tout imprévisible. Quant au salaire de 23 dollars gagné par un médecin cubain, il serait approprié de préciser aussi le fait que le peuple cubain, sans aucune discrimination, bénéficie de toute une série d’avantages tels que :
        -
        l’accès gratuit aux soins de santé y compris à des soins dentaires, ainsi qu’à des médicaments de base pour toute la population ;  combien ceux-ci coutent aux États-Unis ou dans d’autres pays appelés « développés » ?
        -
        l’accès gratuit à un système d’éducation de haute qualité pour toute la population et à tous les niveaux d’éducation ; combien cela coute aux États-Unis ou dans d’autres pays appelés « développés » ?
        -
        des prix offerts par le Gouvernement de la Havane aux membres de la société cubaine pour des performances remarquables obtenues dans des différents secteurs d’activité, sous forme de paquets touristiques « tout-compris » pour une semaine, dans des complexes touristiques ; combien coute aux touristes étrangers un paquet touristique formule « tout-compris » pour jouir d’un merveilleux séjours à Cuba ?
        -
        d’un certain nombre de litres d’essence offerts gratuitement par le Gouvernement de la Havane, aux cubains qui se déplacent en voiture personnelle au travail ; combien les membres d’une société « développée » payent-ils mensuellement pour se déplacer en voiture personnelle au travail ?
        -
        d’un litre de lait frais offert chaque jour gratuitement par le Gouvernement de la Havane, pour chaque enfant de moins de 7 ans, dans le contexte où le même Gouvernement achète des producteurs à 3 pesos le litre de lait ; combien coute une famille d’un pays « développé » pour acheter quotidiennement un litre de lait frais aux enfants ?
        -
        des matériaux nécessaires à la reconstruction de chaque maison cubaine endommagée, suite au passage d’un ouragan, offerts gratuitement à chaque ménage cubain, dont la maison a été partialement ou totalement détruite par un tel cataclysme ; combien les ménages de Miami reçoivent-ils du Gouvernement Etatsunien suite a la perte partielle ou totale de leurs maisons, causée par le passage d’un tel ouragan ?

        Et plus encore….
        Je crois que l’on compare le résultat comptable d’un ménage américain sur les revenus et les dépenses, avec celui d’une famille cubaine, corroborée avec l’écart entre ces deux ménages, au niveau du degré de culture générale et d’humanisme, il n’est pas du tout difficile de constater que l’équivalent de 23 dollars reçus mensuellement par un cubain, vaut beaucoup plus que le salaire moyen d’un américain dans le contexte ou ce dernier doit tout payer pour survivre.


      • Jean-paul 30 novembre 2011 06:29

        @horatiu Russin
        Comment peut on raconter de telles conneries .Etes vous membre du parti ?alors la je comprends mieux.


        • Horatiu Russin Horatiu Russin 30 novembre 2011 07:53

          @Jean Paul

          Sans être oblige de répondre à votre insulte ou à vos insinuations, mais pour clarifier les choses aux yeux de tous ceux qui lisent nos commentaires, je ne suis membre d’un parti politique quelconque, mais je suis allé plusieurs fois à Cuba pour passer mes vacances et j’ai vu de mes yeux tout ce que je viens de mentionner, à l’égard de l’ensemble des politiques de protection sociale mises en place par le Gouvernement Cubain.

          Est-ce que vous y êtes allé au moins une fois ?


        • Jean-paul 30 novembre 2011 09:32

          Donc vous avez pu constater l’etat de misere que vit le pays .Parlez vous espagnol pour communiquer avec les gens ?Passer des vacances dans un hotel a Varadero ?
          L’acces gratuit au syteme d’education ,absoluent d’accord mais pour quelle economie ?
          Ecellents medecins mais hopitaux en delabrement et pas de medicaments .
          Avec 23 $ par mois comment pouvez vous vous offrir une voiture ?
          Apres les ouragans envoie de medicaments argents vivres des Cubains de Miami .
          12 dollars par mois le salaire moyen ,prix d ;un jean:15 dollars ,une bouteille de rhum 5 dollars ,in bonbon pour les enfants 20 cents ,un parfum 5 dollars ,un T shirt 9 dollars ,expliquez moi comment vous povez survivre pratiquement .Pourquoi les Cubains fuient leur pays qui est pour vous en tant que touriste un paradis .
          www.therealcuba.com


          • Jean-paul 30 novembre 2011 10:15

            Ce que vous commentez sur Cuba ,vous l’avez pioche sur internet .
            Pourquoi ?
            Vous ne parlez pas espagnol.couramment Les Cubains ne discutent pas des affaires du pays ni entre eux et surtout pas avec un etranger en vacances a Varadero .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès