Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Aux Etats-Unis, le fichage ADN systématique se généralise

Aux Etats-Unis, le fichage ADN systématique se généralise

Bon nombre d’États américains prélèvent, analysent et stockent ad vitam aeternam l’ADN de leurs nouveau-nés, sans même en informer les parents. Bienvenue à Gattaca, USA.

Imaginez qu’un mois après la naissance de votre enfant, son pédiatre vous appelle pour vous annoncer qu’il est porteur d’une anomalie génétique. Panique à bord. Quelques jours plus tard, après moult analyses médicales, le calme revient. Votre marmot est en bonne santé, il n’est pas porteur de la maladie tant redoutée. Puis vient le temps des questions. Et là, re-panique. Comment ce doc’ de choc a-t-il pu découvrir l’anomalie ? Simple : votre gouvernement veille sur vous, il a décidé d’analyser l’ADN de votre enfant, sans même prendre la peine de vous en informer. Et il conservera indéfiniment son emprunte génétique. Prévoyant avec ça...

Sans gêne éthique

Malheureusement, il ne s’agit pas d’une fiction mais bien d’une information, balancée à la sauvette par CNN (voir la traduction de Panoptique). Un fichage ADN généralisé se met discrètement en place, dans de nombreux Etats américains tels que la Californie ou la Floride, sans que les citoyens n’en soient informés. Officiellement, cette base de données est destinée à détecter d’éventuelles nouvelles anomalies génétiques, à mesure que le science progresse. Elle pourrait aussi permettre d’aider à la recherche de personnes disparues ou d’identifier des corps. Et bien plus... Car si les prélèvements sont réalisés par des laboratoires publics, ils peuvent aussi être transférés au privé.

Assureurs et employeurs tatillons se frottent les mains...

Régulièrement, des parents découvrent par hasard que l’ADN de leur enfant est prélevé, analysé et stocké. Régulièrement, ils comprennent en même temps que leur progéniture est porteuse d’un gène "discriminatoire" (ou pourrait le devenir). Et même si le bambin est finalement déclaré "sain", les traces de ce "risque" resteront à jamais gravées dans cette base de données qui ne manquera pas, un jour ou l’autre, de tomber entre les mains de personnes malintentionnées. Et régulièrement, les parents se plaignent... dans le vide, puisque c’est pour leur bien.

La suite à suivre sur "Les mots ont un sens"...

(Voir le reportage vidéo de CNN et la liste des Etats concernés et leur politique en la matière)


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • David Meyers 22 mars 2010 12:04

    Heureusement qu’en France, il faut quand même un contrôle de vitesse que vous ne reconnaissez pas avec un peu trop de virulence pour passer en GAV+Empreintes Génétiques.

    Et là, c’est l’état qui paye un labo privé. C’est quand même bien mieux.

    Et malgré tous ces fichiers coupés, croisés, illégaux ou non protégés, la Police a réussi à confondre 5 pompiers avec des « terroristes » de l’ETA.

    Ah oui, on est sacrément protége !


    • vagamo 22 mars 2010 19:13

      Merci pour l humour,les occasions de rire sont rares par les temps qui courent,et ça ne risque pas de s arranger !


    • plancherDesVaches 22 mars 2010 14:17

      Excellent article. Et suite de l’ordo-libéralisme tout à fait logique.

      En effet, au pays de freedom, si on ne contrôle pas un maximum d’individus, les castes supérieures sont en danger.

      Ce que j’adore, chez les hommes d’affaire américains, c’est leur petit drapeau de la « nation » sur leur bureau. Summum d’hypocrisie.

      Pour ceux qui s’intéressent encore un peu à l’histoire contemporaine non modifiée, vous aurez du mal à trouver des traces de la mode d’ « éthique des affaires » (affaires commerciales) qui fut lancée dans les années 98-99 depuis les US.

      Cette mode s’est fait TRES discrète depuis...


      • srobyl srobyl 22 mars 2010 18:21

        Bonsoir et merci pour cet article.
        Un polar qui s’inspire des dérives possibles : « Facteur risque »  de Robin Cook.
        Sur que dans un pays où les dons d’organes ne sont pas gratuits, la tentation sera grande d’utiliser les données génétiques individuelles à des fins commerciales (labos, assurances...)


        • morice morice 22 mars 2010 18:39

          dans un pays de mormons, ça me semble une suite logigue. C’est surtout la suite de ça....



          La première conférence mondiale sur l’eugénisme s’était tenue à Londres en 1912 : jusqu’à la quatrième, elle auront toutes lieu à New-York et non à Berlin comme on l’imagine au départ. En 1921, où elle fut présidée par Graham Bell, (autre partisan de l’eugénisme), ou l’on aborda comme pour les autres les thèses scientistes et non scientifiquesen 1932, à laquelle assista un personnage intéressant : Prescott Bush, le grand-père de G.W. Bush. Un homme dont tous les biens furent saisis le 20 octobre 1942... au titre de l’intelligence avec l’ennemi. Les archives révèlent qu’en effet, Prescott Bush, qui ne faisait pas mystère des ses amitiés nazies, entretenait depuis longtemps plus qu’une amitié avec l’industrie allemande et ses industriels nazis. Notamment avec Fritz Thyssen, le propriétaire avec lui de la Consolidated Silesian Steel Company (CSSC), qui extrayait en 1942 du charbon grâce à la main d’œuvre gratuite du camp d’Auschwitz. Bush possédait aussi toujours avec UBC, la banque de Fritz Thyssen que Bush dirigeait aux USA, d’autres entreprises, notamment la Holland-American Trading Corporation et là Seamless Steel Equipment Corporation. L’intermédiaire était Averell Harrriman, l’émissaire en Europe de Roosevelt (un démocrate qui négociera bien plus tard la Paix au Viet-Nam).

          et ça :



          • Noor Noor 22 mars 2010 21:04

            ca fait froid dans le dos !
            on devra bientot s battre pour faire respecter notre liberté et notre indépendance..


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 mars 2010 21:52

              D’un autre côté, ça pourrait refroidir les violeurs ...


            • jmcn 22 mars 2010 22:34

              Tant que cela ne sert pas à faire n’importe quoi, je ne vois pas le problème. Le problème est de bien savoir qui a accès à l’information et pour faire quoi.


              • terrienhope3 terrienhope3 22 mars 2010 23:29

                quand je vous dit que l’on peut pas leur faire confiance
                qui vous dit que l’on fais pas la même chose ici
                dans le futur on servira de banque d’organe a l’élite


                • Antoine 23 mars 2010 00:12

                   Mon père est taxi et compte sur la vente de sa plaque pour sa retraite. Et voilà que lui et beaucoup d’autres (taxis et toutes les professions visées) vont être purement et simplement spoliés de façon brutale et scandaleuse. Autant dire que beaucoup de gens ont voté contre Sarko alors qu’avant les élucubrations d’Attali ils votaient en sa faveur. Il a eu une bonne idée de cracher sur ses« clients » !


                  • Antoine 23 mars 2010 00:15

                    Erreur de tir, désolé !


                  • Deneb Deneb 23 mars 2010 06:59

                    L’Etat stocke les photos de ses citoyens dans un fichier d’identité nationale. C’est aussi grave, voire pire que de stocker l’ADN, mais ça ne choque personne. Il n’y a pourtant à l’heure actuelle aucune discrimination connu par rapport à son ADN, par contre il y en a par rapport aux photos : les personnes de couleur ou (et) patibulaires sont sujettes aux discriminations diverses. Et ça ne choque personne que l’Etat possede sa photo, ses empreintes digitales, son dossier médical ... Pas très logique, tout ça.


                    • zvalief 23 mars 2010 11:54

                      @ l’auteur,
                      bon article, mais vous êtes quand même en retard, il y a plus de 20 ans que le fichage et la discrimination génétique (surtout quand il s’agit d’assurance) existe aux états-unis :
                       http://www.galafilm.com/afterdarwin/francais/claiming/case_insurance.html,
                      mais ils ont commencé à se rendre compte de leurs erreurs et commencent à les réparer : http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/la-discrimination-genetique-bannie-des-entreprises-americaines_208319.html.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès