Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Belgique : John Joos, le candidat qui défie la région du Premier (...)

Belgique : John Joos, le candidat qui défie la région du Premier Ministre

Actif politicien de 38 ans, il est le candidat député au Parlement Wallon pour le Parti du Centre Démocrate Humaniste belge (CDH). C'est dans la ville de Mons (sud de la Belgique) qu'il est conseiller communal de l'opposition. Il fait son entrée dans l'arène politique suite au combat qu'il a mené aux côtés des victimes du drame des Mésanges, du nom de l'incendie de 2003 qui ravagea des appartements à Mons. John Joos, c'est un citoyen proche et attentif à sa ville. Politiquement, il innova en lancant "le mouvement citoyen" qui créa la surprise lors des précédentes élections. Portrait. 

Commercial en communication, John Joos dicta très vite la campagne des élections 2014, à Mons. Sa présence sur la liste emmenée par le fondateur du Dour Festival, Carlo Di Antonio, a suscité un grand intérêt. D'abord de ses concurrents directs, issus des partis socialistes, de la droite libérale, des écologistes et des communistes. Ce montois d'origine a effectué une campagne discrète mais présente, au côté du CDH, parti du centre. Il fut l'élément de surprise du parti, ayant compris l'intérêt de l'avoir dans ses rangs. Joos se présente comme "un candidat d'ouverture , avec une certaine liberté." Celui qui a étudié au Collège-Saint-Stanislas garde en tête le combat qui l'a mené à devenir politicien. En 2003, il est le porte-parole des victimes du drame des Mésanges. C'est avec eux qu'il suit le dossier, afin d'établir les responsabilités des décideurs politiques de la ville et d'entamer un procès. Les appartements n'ayant pas respectés les règles de sécurité, ce qui conduisit à l'incendie ravageur où sept personnes perdirent la vie. Durant près de 10 ans, les victimes attendent un procès qui ne viendra pas. Blocage politique évident , on aurait tout fait pour éviter la présence de personnalités socialistes belges au procès. Face à cela, John Joos réfléchit à une possible reconversion en politique. Avant ce drame, le commercial était connu pour sa défense de la citoyenneté dans les quartiers sociaux, avec la création d'un parlement local. Naturellement, avec d'autres personnes de la ville du Doudou, il lance le "mouvement citoyen", appelant à rapprocher la politique de la réalité des habitants. Il participa également à la sauvegarde des vestiges de la Tour Saint-Georges, bâtiment emblématique de la ville de Mons. Il réussi à réunir plus de 9.000 personnes autour de ce combat-là. A Mons, le projet "citoyen" fait grincer des dents. Hors de question de laisser un petit nouveau bousculer la supériorité du premier ministre socialiste belge, Elio Di Rupo. Pourtant, les idées de campagne de John Joos sont reprises par ses concurrents. Les élections de 2012 vont faire de lui, le premier candidat du mouvement citoyen élu. Il siègera comme conseiller communal de la ville. Un poste où il apprend à faire ses armes et à susciter le débat d'idées, à partager ses constats via les réseaux sociaux où il se montre fervent défenseur de la participation de tous. Son nom se répand parmi les habitants car son projet plaît. C'est avec des mots simples qu'il arrive à ouvrir des thèmes de débat.

Pour cette campagne-ci, le candidat a innové une nouvelle fois, en axant une communication 2.0 des réseaux sociaux. Ce qui le rend populaire auprès des étudiants de la ville. Candidat disponible, John Joos s'est démené pour aller à la rencontre de ceux qui souhaitaient son écoute. Comme il le précisait aux médias, "Citoyen, ce n'est pas un parti politique, c'est mieux !" Même en étant sur une liste du centre, il tient compte des avis des citoyens composant le mouvement fondé suite à la difficile expérience de 2003. "Il y a une crise de confiance , et beaucoup de citoyens ne se situent pas ou plus, dans les logiques traditionnelles des partis." dit-il à un journal local. "Chaque citoyen est porteur d'idées, de projets et s'est forgé une opinion à partir d'expérience, une vision politique et parfois une véritable expertise de terrain." continue-t-il. Une analyse rejointe par beaucoup de montois où le parti majoritaire reste le PS. Pour John Joos, le cumul des mandats doit être combattu. Il en fait son cheval de bataille dans une ville où cela est légion. Présent au débat des partis politiques de la région de Mons, il a tablé contre l'implantation en zone périphérique de centres commerciaux. Plaidant pour une revalorisation des commerces du centre, par une répartition géographiquement plus équilibrée des multinationales sur le territoire. " Les petits commerces, c'est le travail des citoyens. Il faut les protéger !" répète-t-il à l'envie. Même s'il n'apparait pas quotidiennement à la Une des médias belges, John Joos est sous la loupe de nombreux journalistes belges et étrangers. Il est vu comme "le candidat qui peut créer la surprise", ce 25 mai prochain. "Pour moi, le changement doit se faire à la racine de la démocratie et sur le terrain." expose-t-il sur son tract électoral. Dans cette ville, bientôt capitale européenne de la culture (en 2015), où la majorité socialiste est absolue, la surprise électorale risque bien d'être l'arrivée de John Joos au Parlement Wallon de Belgique.

 

Sources : Le Cdh s'ouvre à John Joos www.lesoir.be

 Projet Mons Citoyen : www.monscitoyen.com

 John Joos sur la liste régionale Cdh de l'arrondissement de Mons www.rtbf.be

 Mons, John Joos, la voix des victimes des Mésanges (...) www.blog.lesoir.be

 Twitter : @John_Joos ou @JohnJoos_Press

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • asterix asterix 24 mai 2014 13:18

    Etonnant que cet article qui n’est que de la publicité électorale à peine déguisée ait pu obtenir le nombre de parrainages suffisants pour paraître sur Agoravox !
    Bon, je suis démocrate et, bien qu’ayant voté non pour sa parution, accepte donc de bon gré que mon avis ne soit pas celui de la majorité des modérateurs.
    Mais j’en appelle à tous mes compatriotes qui commentent les articles consacrés à la Belgique à exprimer leur étonnement devant la « découverte » de ce demi inconnu qui, récupéré par le CDH, ne doit qu’au fait de s’être présenté dans la même circonscription que notre mauvais Premier Ministre d’avoir un tant soi peu de redondance.
    Bon, c’est vrai qu’il y a pire et qu’il est même peut-être meilleur que bien d’autres, mais ce n’est pas une raison.
    Le jour où je me présenterai ( sur une vraie liste de gauche ), je ferai de même.
    Tranquillisez-vous, cela ne se produira pas...
    Comptez sur moi pour vous signaler dès que possible le nombre de votes de préférence qui se seront portés sur ce candidat.
    Plus que l’infâme Laurent Louis je l’espère.
    Mais certainement pas beaucoup...
    Ne voyez là aucune attaque ad hominem SVP !


    • asterix asterix 27 mai 2014 20:31

      Comme promis, voici le résultat de ce candidat qui se présentait au Parlement wallon dans la circonscription de Mons :
      Il a obtenu 676 voix de préférence, soit le second score de sa liste, et son parti a recueilli 9,06% des voix exprimées, soit 1,47% de moins que lors de l’élection précédente. Il n’a pas été élu.


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 14:20

      Tiens, tiens, la campagne électorale belge qui entre par la petite porte d’Avox.

      Onze fois, le mot « John Joos » dans cet article.
      Qu’espérez-vous que les Français votent pour lui ?
      Soyons sérieux. Parler et intéresser d’autre chose que ce qui se passe dans l’hexagone sur Avox, faut pas rêver.
      Ce n’est pas une attaque ad hominem, non plus mais une attaque contre le non sens.
      Comme dit le slogan d’un autre parti « C’est l’heure du bon sens » smiley



      • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 14:24

        Un conseil, mais si c’est un peu râpé pour cette fois, il y a la version belge d’Avox medium4you.be


      • Alexio del Centes Alexio del Centes 24 mai 2014 17:41

        En Belgique, le Premier Ministre fait sa pub encore actuellement. Et mes amis belges ne savent plus si c’est sous cette étiquette ou sous celle du fait qu’il soit bourgmestre en titre (maire) de la ville de Mons... Il a la pleine page des journaux traditionnels et locaux, à la veille d’une élection, sans que quiconque ne proteste. Cet article n’est fait que pour informer, à propos d’un candidat inconnu, mais au parcours intéressant. Saluons plutôt cette campagne « alternative » et les projets qu’elle déploie. Quelque chose de rare , actuellement. Tant en France, qu’en Belgique ou dans un autre pays. Ce John Joos me parait fort intéressant. Punto.


        • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 19:09

          Alexio,

           Je n’en disconviens absolument pas.
           Si vous ne m’avez pas compris, c’est de l’endroit où l’article est paru que je ne trouve pas très efficace.
           J’ai été voir, votre à propos, vous n’avez que trois articles derrière vous.
           Je connais Avox depuis 2005.


        • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 19:13

          « Il a la pleine page des journaux traditionnels et locaux »


          J’oubliais de vous demander de quels journaux traditionnels vous parlez ?
          Je ne lis pas tous les journaux, mais j’écoute la radio et la télé de la RTBF et RTLTVI et nous y avons eu assez de débats  entre tous les partis avec l’équités dans le temps de paroles.

        • asterix asterix 24 mai 2014 20:40

          Que notre Premier Sinistre ait les pleines pages de tous les journaux n’a rien d’étonnant vu les finances dont dispose le PS surtout dans les régions économiquement sinistrées, son électorat type ...avec celui des amateurs de GAY PRIDE. Cet aspect racoleur me gêne plus encore que l’article ci-dessus.
          Ce qui me déplaît dans l’article encenseur ci-dessus est d’un tout autre ordre. Ce Monsieur dont l’auteur de l’article avoue qu’elle est une spécialiste en communications est un illustre inconnu ou presque. Vu les nombreuses qualités dont on abreuve son action, il devrait être à la tête d’au moins plusieurs mandats. Qu’il ait payé de sa personne en tant que conseiller communal d’opposition est tout à son honneur. Mais il n’en revient pas moins qu’il a été récupéré en tant que machine à voix par un parti ( le CDH pour le nommer ) non pour être élu et continuer son travail un degré plus haut, auquel cas on lui aurait donné la première place, mais pour racoler. En fait, c’est une victime consentante du système qui, du fait de son dynamisme supposé ( dithyrambique selon l’auteur ) a été placé là pour en faire élire un autre puisqu’il n’a aucune, mais alors là aucune chance en troisième position de recueillir le nombre de vois suffisant pour devenir parlementaire par ses seules voix de préférence.
          Et cela, l’auteur eut pu le spécifier ou, à tout le moins s’offusquer contre le fait que les pools du parti ex-catho ne l’aient pas placé plus haut.
          Mais là, c’est le silence.
          Cet article-propagande n’est donc que du bidon !


        • Antoine Diederick 24 mai 2014 20:54

          article de propagande qui n’est pas du journalisme mais uniquement de la com.


        • L'enfoiré L’enfoiré 24 mai 2014 19:18

          @Anémone,


          Dans votre à propos on peut lire « Ex-Membre du mouv. étudiant européen (ESU). »

          Peut-on savoir pourquoi l’avez-vous quitté ?

          • asterix asterix 24 mai 2014 20:48

            A mon avis, elle ne répondra pas.
            Je crois qu’elle s’est purement et simplement trompée en prenant Agoravox pour une officine où l’on peut dire n’importe quoi en prenant le lecteur pour un demeuré.
            Dommage pour son si brillant candidat !


            • Antoine Diederick 24 mai 2014 20:53

              Bonsoir,

              Monsieur Brague lors d’une conférence en Belgique, s’était étonné de découvrir qu’un parti chrétien pouvait se nommer « humaniste » tant cette étiquette est galvaudée.

              Bref, nous en reparlerons...


              • Antoine Diederick 24 mai 2014 21:12

                la campagne électorale belge n’ a aucun relief, tous les poncifs traditionnels sont servis aux électeurs !

                Décevant, pas de projet....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès