Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Benazir Bhutto, dernière victime en date du vote électronique

Benazir Bhutto, dernière victime en date du vote électronique

Benazir Bhutto a été assassinée, de la même façon que l’on s’est débarrassé d’un Kennedy devenu trop encombrant pour le lobby de l’armement, soutenu par son vice-président Lyndon Johnson, perçu aujourd’hui comme le donneur d’ordre évident de l’exécution. De même que l’assassinat de Kennedy a eu son médecin légiste pour annoncer que le président avait bien reçu une balle à l’arrière du cou alors qu’il lui manquait la moitié de la partie frontale de la calotte cervicale, le meurtre de Bhutto a été promptement maquillé en attentat islamiste. La raison de sa mort, selon la version officielle, étant le choc violent dû à l’explosion d’une bombe et le heurt avec une poignée de fermeture de vitre de toit ouvrant blindé.

Manque de chance pour le rapport Warren, en 1963, un petit bonhomme en chapeau mou avait tout filmé, mettant à mal la thèse officielle, aussi farfelue que grotesque (la balle rebondissante dans la voiture présidentielle). Abraham Zapruder, avec sa caméra 8 mm avait montré aux yeux du monde entier que la balle fatale à Kennedy venait bel et bien de face, et avait été plutôt du type explosive, ce qui impliquait à minima deux tireurs, et en même temps obligatoirement une organisation... et donc un complot, ourdi en haut lieu (pour obtenir par exemple une protection policière aussi lâche autour de la Lincoln de Kennedy). Pour l’assassinat de Bhutto, un autre Zapruder se cachait fort heureusement dans la foule, révélant un homme aux lunettes noires, incroyablement serein, le Colt à canon court au poing, ajustant tranquillement la pasionaria pakistanaise avant même que l’explosion d’une bombe ne finisse son travail, ou n’en assure les effets définitifs, ou ne serve qu’à brouiller davantage les pistes. Les images sont là et sont difficilement critiquables, en tout cas pas davantage que celles de Zapruder, éminemment parlantes dans leur froide horreur.

A peine Benazir Bhutto morte, le monde entier s’est demandé quels ont pu être les commanditaires, ou quelles ont pu être les motivations de ses assassins. Passons sur la piste islamiste, qui paraît trop "belle", et surtout qui paraît trop... téléphonée, le pouvoir en place ayant décrété qu’il s’agissait indubitablement de l’œuvre de Ben Laden et d’Al Qaeda, presque aussi vite que Georges W. Bush ne l’avait fait pour l’explosion du WTC... Si on y ajoute que, selon Benazir Bhutto elle-même, Ben Laden serait mort depuis longtemps, l’hypothèse fait long feu. Penchons-nous plutôt du côté du pouvoir en place. Et là, très vite, les soupçons augmentent. En fait, Bhutto, qui devait donc participer aux prochaines élections, était revenue pour dire le jour de sa mort qu’elle n’avait aucune chance d’être élue avec la large majorité espérée, elle qui caracolait en tête pourtant dans tous les sondages. La révélation, car c’en est une, et une incroyable, a été faite aujourd’hui seulement par un membre de son staff, le sénateur Latif Khosa. A l’en croire, l’ISI, les services secrets pakistanais formés directement par la CIA, disposait d’un "méga-ordinateur" en mesure de pirater n’importe quel autre ordinateur, et qui serait relié au système informatique de la commission électorale officielle. Le scénario décrit par deux fois pour l’élection de W. Bush, qui devait se répéter au Pakistan cette fois. Et qui se répétera, bien entendu, en février prochain ou plus tard, sans que le monde ne s’en inquiète davantage. A croire que de piller les urnes ou les bourrer de faux bulletins est devenu un procédé courant en démocratie.

Un éditorialiste du Washington Post, et pas des moindres, Robert D. Novak, avait pourtant déjà levé le même lièvre dès le 3 décembre dernier. Selon lui, Bhutto avait demandé de réaliser des élections sans que le pays ne soit encore sous le coup de la loi martiale déclarée par Musharraf, loi martiale à laquelle les Etats-Unis étaient hostiles, "officiellement parlant". Selon Novak, toujours, Musharraf, afin de garder un pouvoir relatif important, aurait alors négocié avec les Américains le traficotage et le saupoudrage des résultats afin de permettre certes à Bhutto d’obtenir une majorité (afin de garder une face démocratique à son pouvoir autoritaire), mais pas une majorité assez forte, annoncée par les derniers sondages, afin d’affaiblir Buttho dès les premiers mois de son pouvoir ! Plusieurs moyens avaient été mis en place pour cela, avec l’aide précieuse de la CIA. Les mêmes que ceux utilisés par Bush en Ohio en 2004 : disparition tout d’abord de 20 000 000 de fiches d’électeurs (le 1/8 de la population totale du pays), comme avait pu le faire Blackwell, leur remplacement par un nombre moins important avec des redites (un électeur pouvant alors voter plusieurs fois) et surtout en reliant les centres de vote à un ordinateur central, susceptible de "tempérer" les résultats au fur et à mesure de leur arrivée. Exactement le scénario décrit dans l’article Votergate, ou l’ordinateur de Sandia en Californie a joué ce rôle prépondérant le soir même de l’élection de 2004. Un supercomputer pakistanais cette fois, à faible coût, car basé sur la technologie de mise en réseau ou Grid (grille), dont sont devenus accros tous les scientifiques du monde. Une technologie qui a pu être empruntée au Cern, avec lequel travaillent étroitement des chercheurs pakistanais. Une technologie utilisée récemment par les Iraniens eux-mêmes, à base d’AMD Opteron du commerce gérés sous Linux. Un document fort intéressant issu de l’AIPC, l’American Institute of Physics, intitulé Low Cost Supercomputer for Applications in Physics daté de 2007, en fait réalisé par plusieurs chercheurs de l’université du Punjab... au Pakistan, explique la mise en place de l’appareillage dans le détail. Sur le modèle classique du Beowulf initié dès 1994 par la Nasa. Pas cher, et très efficace, permettant des calculs rapides... le soir d’une élection par exemple.

Vous allez me dire, ce qu’on a vu, jusqu’ici, de la préparation des élections au Pakistan ce sont des urnes transparentes... et non des machines Diebold sous système GEM. Certes, mais ce sont les centres de collecte des résultats qui sont munis d’ordinateurs, comme pour les comtés américains, où les opérations les plus douteuses ont eu lieu sur ces machines "serveurs" et non sur les machines de vote proprement dites, sauf celles estampillées Diebold, sommet de détournement d’intention de vote à elles seules.

Auquel cas les Etats-unis auront joué un très mauvais jeu dans cette histoire, privilégiant en définitive depuis le début Musharraf, tout en expliquant au monde qu’ils soutenaient à fond le retour de Benazir Bhutto, présentée comme plus "démocratique" alors que ses différents passages au pouvoir ont été marqués par une corruption sans précédent. Une Benazir sûre d’être abattue, ou tout comme, à demander à plusieurs reprises aux Etats-Unis et aux Anglais une équipe de protection digne de ce nom. Pour les Anglais, ce fut Armor Group, et pour les Etats-Unis... Blackwater, eh oui, Benazir Bhutto n’étant pas non plus une oie blanche en politique, loin de là, et savait à qui s’adresser en priorité. Musharraf refusant d’octroyer les visas aux mercenaires souhaités (par elle-même et son mari, l’homme par qui la corruption a pris des dimensions inquiétantes), on sait ensuite ce qu’il en est advenu. Avec le refus de protection et la CIA qui s’est ingéniée à expliquer depuis deux ans au pouvoir en place comment trafiquer une élection, on peut conclure sans crainte ce soir que W. Bush avait clairement condamné à mort Benazir Bhutto, qui s’apprêtait à démontrer que l’élection n’était qu’une mascarade, en révélant par la même occasion qu’à deux reprises déjà cette mascarade avait amené un président américain au pouvoir, le procédé utilisé étant le même, seuls les moyens différaient. Si on y ajoute le fait que Bhutto avait eu le malheur de clamer à haute et intelligible voix que Ben Laden était mort depuis longtemps, on comprend que pour les Etats-Unis, qui ont à tout prix besoin de l’existence de Ben Laden comme repoussoir idéal, sa peau ne valait plus grand-chose. A peine deux balles de Colt. L’homme aux lunettes noires qui tenait le pistolet aurait très bien pu s’appeler W. Bush, pour tout dire. Le Pakistan, le 27 décembre, s’enfonce dans le chaos. Un chaos souhaité, en réalité, par un pouvoir américain qui y a davantage intérêt qu’à tabler sur la stabilité de la région. Le credo de la lutte contre le terrorisme peut recommencer de plus belle et absoudre toutes les exactions, sur place comme à l’intérieur même des Etats-Unis. L’Iran étant redevenu plus acceptable aux yeux de l’opinion américaine, grâce à la ténacité du nouveau directeur de la CIA, qui s’oppose ouvertement à la vision bushienne du conflit, l’Irak versant un peu moins dans le sang journalier, il fallait bien se trouver un autre ennemi plus farouche. Autant ressortir des limbes Al-Qaeda, et un Ben Laden censé se nicher quelque part, justement, au... Pakistan.

D’une certaine manière, l’assassinat programmé de Benazir Bhutto joue le même rôle pour le pouvoir faiblissant de W. Bush que les vidéos de Ben Laden. Un Ben Laden empaillé, dont on n’entend plus que la voix d’outre-tombe désormais. Décès oblige.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 janvier 2008 12:41

    Bonjour Morice, tous mes voeux ... Soyez aussi prolifique en 2008 qu’en 2007.

    Encore bravo pour votre travail de recherche, notamment pour décrypter les systèmes de trucage des votes.

    B.Bhutto a été assassinée, c’est un fait. Par qui ? Peut être, ne le saurons nous jamais avec certitude... Comme vous, je pense que « l’Empire » américain étend ses griffes partout et déplace ses pions, au gré de ses intérêts, ou plutôt de celui de ses marchands de canons. Sont ils derrière ce meurtre, comme quantité d’autres au proche orient ? Mystère et boule de gomme. Mais, c’est bien à eux que le crime profitera au final.

    Hélas, depuis la 2e guerre mondiale, les marchands de canon (le fameux complexe militaro-industriel) ont pris le pouvoir aux USA et étend partout son emprise (environ 1000 bases militaires dans le monde)...

    Un, petit, bémol peut être, pour dire que tout ce que j’apprends au sujet de B.Bhutto (? ??) me laisse penser qu’elle n’aurait sans doute pas été à la hauteur des enjeux. Trop hors du réel, éloignée du quotidien des Pakistanais. Et que son retour médiatique était davantage émotionnel, sinon clientéliste que basé sur de réelles qualités de gestionnaire.

    Les dés sont pipés depuis quelques années déjà. Les votes truqués ? Sans doute, là où les enjeux sont importants, cependant, en Europe par exemple, cela ne sert pas à grand chose, étant donné que le pouvoir est progressivement confisqué aux députés, pour être donné aux fonctionnaires Européens.

    A quoi servent encore aujourd’hui les députés européens, sinon à conserver une vitrine de démocratie, avec avis consultatif ?

    Et on constate également que, chez nous, tous les députés, UMP-PS, sont d’accord pour voter le TCE, contre l’avis de leurs électeurs ... Alors, l’un ou l’autre...

    Evidemment, restent l’avidité et la soif de pouvoir ...


    • JL JL 2 janvier 2008 14:23

      Cet article confirme ce que chacun d’un peu perspicace pouvait deviner quant aux vrais commanditaires de ce crime

      Le plus étonnant est que Musharraf avait été élu pour sa capacité à convaincre qu’il était le meilleur rempart contre les islamistes et que ceux-ci sont accusés par lui d’avoir assassiné son opposante : Il est fort tout de même ce Pervez !

      Quant aux machines à voter, il est clair qu’aucun citoyen de ce pays ne devrait accepter d’y recourir. Je n’appelle pas citoyen les idolâtres et les serviteurs du pouvoir en place. Si ce pouvoir était de gauche, je dirais la même chos, évidemment.

      Bonne année Morice, et bravo pour vos articles.


      • morice morice 2 janvier 2008 16:03

        Merci tous deux, parfois on sent qu’on écrit pas totalement dans le vide, et il faut l’avouer, c’est agréable. Alpo, vous avez remarqué que je n’ai presque rien dit de la personnalité de Bhutto. Pour moi, elle ne présentait AUCUNE garantie démocratique, tout sa carrière précédente ayant démontré son népotisme et ses coups tordus. Il n’y a que les médias actuels pour en avoir fait une image sainte (au moment des fêtes il ne vaut mieux ne pas mourrir si on ne souhaite pas que l’on transforme votre vie en phénomène paradisiaque). Mort, on vaut toujours mieux que vivant dans ce bas monde, de toute manière. Un truc que je n’ai pas dit dans cet article : des rencontres ont eut lieu entre les organisateurs du vote au pakistan et des responsables informatiques indous il y a quelques mois. L’Inde est un beau cas d’espèce en informatique : elle fabrique des super-ordinateurs plutôt moyens, de type classique, mais est devenue le 19 décembre dernier l’un des 10 premiers (4eme place !) en matière de TOP ordinateurs en achetant un monstre de 117 téraflops à Hewlett-Packard : http://www.itrmanager.com/articles/72421/groupe-tata-met-service-inde-plus-puissants-super-ordinateurs-monde.html Les machines indiennes sont des EVM créées par Bharat ElectronicsLimited (BEL) et Electronics Corporation of India Limited (ECIL). Un test récent aurait montré qu’elles aussi sont vulnérables. L’article qui en parle est ici : http://techaos.blogspot.com/2004/05/indian-evm-compared-with-diebold.html Il va devenir difficile de trouver un pays où on vote encore avec des bulletins, des enveloppes, des urnes et des assesseurs volontaires... Vive la France, dans ce cas... et que les dieux de l’informatique la protègent des machines à voter !!!


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 janvier 2008 16:22

          Que les dieux nous protègent plutôt de la connerie humaine, ce sont bien les hommes qui utilisent ces machines pour éviter de compter les bulletins. C’est fatiguant en effet, comme toute activité, à quand les machine à conduire, à marcher, à exister, pour nous dispenser de cette vie que peu à peu, nous considérons comme un fardeau


        • morice morice 2 janvier 2008 16:31

          aux dernières nouvelles, ce sont plusieurs types de machines e-vote qui sont en cause, et 3 états se retrouvent embarrassés pour l’organisation du vote de 2008 : L’Ohio, le colorado et... la Floride ! Le Los Angeles Times du jour annonce ceci : « In Colorado, two kinds of Sequoia Voting Systems electronic voting machines used in Denver and three other counties were decertified because of security weaknesses, including a lack of password protection. Equipment made by Election Systems and Software had programming errors. And optical scanning machines, made by Hart InterCivic, had an error rate of one out of every 100 votes during tests by the state ». « In Colorado, which has spent $41 million in federal grants on electronic systems, many of the state’s nearly 3 million registered voters — and the county officials who conduct the voting — don’t know what their elections will look like in 2008 ». 41 millions de dollars à la poubelle dans le Colorado pour en revenir au système... français du papier et de l’urne. Chapeau, le vote électronique : alors André Santini, toujours d’accord pour l’imposer ???


        • morice morice 2 janvier 2008 16:52

          Exact Bernard, ce ne sont pas les machines mais ceux qui les programment qui sont en cause... mais ici ce n’est pas par fainéantise qu’on a mis des ordinateurs à la place, ni par recherche du moinde coût : les machines (voir l’exemple des dépenses du Colorado) sont onéreuses, et le retour en arrière périlleux, car l’élection de 2008 est déjà là. Ça confirme qu’il a fallu 3 ans pour s’en rendre compte, surtout, le système Bush ayant tout fait pour bloquer les enquêtes en cours. On commence par le e-vote, on finira bien par lui faire avouer ce qu’il ya avait vraiment eu au Pentagone. Ça c’est pour ceux qui pensent encore que W.Bush aît pû une seule fois dans sa vie dire la vérité. Pour Bhutto, c’était « nous la soutenons ». Traduisez : « nous la finguerons ». En tout cas, ça va lui être désormais difficile de teindre d’une autre couleur la barbe de Ben Laden... cette fois sur les fakes de vidéos. Si vous avez une suggestion de couleur à faire à « W », c’est le moment... à moins qu’il ne fasse parler Bhutto après coup, qui sait ? Rappelez-vous également que tout le foin fait sur les « islamistes pouvant accéder aux têtes nucléaires pakistanaises » avait été démenti par l’amiral US ayant déclaré avoir négocié avec l’armée de Musharraf le contrôle de ses armes, via un GPS et une désactivation satellitaire. N’empêche que ça va recommencer : dans quelques jours, il faut s’attendre à de fausses informations sur de possibles transports de têtes nucléaires au Pakistan... Le système Bush-Cheney, enfermé dans sa rhétorique « lutte contre le terrorisme » dans le monde doit impérativement faire monter la sauce avant l’élection américaine, sinon les républicains perdront. Cette défaite annoncée n’a donc plus qu’un seul rempart : un événement majeur de politique internationale, type attaque iranienne (fausse, façon Golfe du Tonkin) ou la découverte d’une tête nucléaire quelque part dans le monde... aux mains bien entendu « d’islamistes »... C’est couru d’avance, c’est déjà écrit, il n’y a plus qu’à attendre QUAND. A mon humble avis, ça va plus tarder maintenant... Bhutto, c’est pour occuper le terrain du côté Pakistanais, créer une instabilité pouvant aller jusqu’au recours à une intervention américaine armée. C’est qui les deux voisins à l’ouest du Pakistan ?


        • Alpo47 (---.---.198.26) 2 janvier 2008 18:22

          Alan Greenspan, que l’on peut supposer très informé des turpitudes du « système », nous avertit dernièrement :

          http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article-breve.php3?id_article=3655

          Moi, j’attends le scénario suivant avec « intérêt », pas vous ?


        • COLRE COLRE 2 janvier 2008 16:58

          @morice,

          Désolée de troubler votre bel accord à tous, mais qques phrases dans votre article, @morice, me gênent :

          le meurtre de Bhutto a été promptement maquillé en attentat islamiste. Ah bon ? alors, si vous le dites, c’est que vous le savez, j’imagine, n’est-ce pas ? on sent l’inutilité de pousser plus loin la lecture... Mais bon, un effort encore :

          Passons sur la piste islamiste, qui paraît trop « belle », et surtout qui paraît trop... téléphonée. Alors là ! c’est le comble de la rigueur d’analyse ! on n’étudie même pas la piste islamiste, parce qu’elle est trop... belle ! hop ! alors on passe à la suivante.

          Dommage, car sinon vous nous auriez dit ce que c’est « un attentat islamiste », hein ? Une définition, svp, puisque Ben Laden est mort (là aussi, vous nous le dites, alors vous le savez), c’est qui ? ça veut dire quoi la piste islamiste ? puisqu’elle est belle, alors elle doit être limpide de clarté ! expliquez nous.

          Donc, si j’ai bien compris, un kamikaze qui se fait sauter sa ceinture d’explosif, c’est qui ? un employé de surface ? vous nous dites plus loin que le gars aux lunettes noires et au pistolet c’était Bush, alors le gars à la ceinture d’explosifs, c’est qui ? Condy ?

          Penchons-nous plutôt du côté du pouvoir en place. Et là, très vite, les soupçons augmentent. Rien n’est plus sûr ! vous allez forcément tomber du côté où vous choisissez de pencher, c’est sûr !

          Permettez-moi de penser que la conspirationnite et l’antibushite deviennent des névroses assez graves, car elles rendent aveugles et empêchent de voir un nez au milieu d’une figure. Attention, le crétinisme guette. Alors, pardon @JL, ce doit être contagieux quand je vous vois répondre : Cet article confirme ce que chacun d’un peu perspicace pouvait deviner quant aux vrais commanditaires de ce crime !!!! Il n’y a aucune perspicacité dans cette pseudo-analyse où le but est d’asséner une croyance, à la manière d’un curé en chaire ! Moi, je suis athée, aussi bien en politique qu’en religion.

          Sans rancune, et bonne année quand même (je vous préfère en politique intérieure).


          • JL JL 2 janvier 2008 17:49

            @ COLRE, je vous ai connu meilleur. C’est quoi, être athée en politique ? Si cela veut dire que vous ne croyez en rien ni personne, pourquoi intervenez-vous dans ce débat ?


          • COLRE COLRE 2 janvier 2008 22:30

            @Calmos,

            Désolée de vous décevoir, les gens de gauche ne sont pas les bornés imbéciles que vous plaisez à décrire. J’imagine que ça vous arrange, car ça évite de réfléchir à chaque situation, il suffit d’appuyer sur le bouton habituel « gôchiste », et en voiture Simone. Que le monde est simple alors !


          • COLRE COLRE 2 janvier 2008 22:42

            @JL,

            Ne jouez pas les naïfs, svp. Être athée, en politique, c’est préférer analyser une situation et soupeser les faits et les hypothèses que CROIRE tout de go ce qu’on cherche à vous faire gober. Je parlais de la foi du curé en chaire, relisez-moi, et celle-là, je ne l’ai pas.

            Je n’ai pas besoin de @morice ou d’un quelconque journaliste pour qu’il me joue les monsieurs Michu à me dire ce qu’il croit, mon bon monsieur ! Ça, je peux le faire toute seule ou aller l’entendre au café du commerce voisin.


          • Halman Halman 5 janvier 2008 18:08

            Et oui, les articles de Morice c’est toujours la même chose. on prend les mêmes et on recommence, avec une sortie technico informatique au mileu dont on se demande ce que cela vient faire là et c’est reparti pour un tour.

            Et il ne faut surtout pas le contrarier sinon il nous en fait une maladie.


          • morice 5 janvier 2008 18:47

            Halman a dit du haut de son Commodore 64 : "C’est quand même curieux ces gens qui n’ont pas plus de connaissance d’un sujet que vous et moi mais qui en écrivent des articles non qui se veulent ultra informés et d’une certitude imparable, comme s’ils étaient présents sur le lieu de l’évenement, non ?. Bon allez, je vais vous faire un aveu : j’ai tout inventé, Bhutto n’est pas morte... Gag ! Euh vous savez qu’avec un bidule qui s’appelle internet, on peut visiter le monde comme on veut ? Il y a même un ministère, au Pakistan, vous savez, avec un site touristique avec une musique formidable : http://www.tourism.gov.pk/Index.html . Pour la webcam de Karachi, on attendra que l’on reboote le serveur (Windows !)sur laquelle elle est branchée... c’est ici : http://www.worldlive.cz/en/detailed-map-311-webcam-karachi

            Plus prosaïquement, je m’étonne que votre grandeur informatique (permettez que je vous appelle comme ça) n’ait pas saisie à la volée le rôle d’un réseau GRID. A moins que vous ignoriez ce que que c’est, ou qu’un Beowulf soit pour vous un tout nouvau Pokemon (trop récent pour Halman, morice, les Pokemon). Non je vais vous faire un vrai aveu : vous savez d’où me vient cette étonnante sagacité, mr Halman ? eh bien c’est simple : à réinstaller des serveurs Windows pendant des heures, à enfiler des « Win quelque chose » dans un bouzin inommable ayant une tronche de boîte à biscuits pour géant Vert, eh bien j’ai largement le temps de me documenter sur mon Palm C ! Encore un peu en effet, et j’aurai le temps de me téléporter. Au Pakistan, qui sait. Avec Vista serveur, j’aurais largement le temps de faire le tour de la planète, pour sûr... Et je penserais en prime à vous : Vista Server, pour montrer toute sa MODERNITE, à abandonné l’interface graphique... Bon on reprend : « slash, anti-slash, underscore », etc... ah vous ne savez pas comment la vie est belle, mr Halman... en Windows ! http://www.generation-nt.com/vista-server-en-ligne-de-commande-actualite-8474.html Pensez à cliquer sur l"image au centre, c’est tout simplement renversant !! Leopard Server enfoncé à coup sûr ! Plus de souris, que des économies, ouah, le pied intégral ! smiley


          • anny paule 2 janvier 2008 16:58

            Pensez-vous que ces « machines à voter » soient seulement créées pour « éviter de compter des bulletins » ?

            Ce sont des machines incontrôlables, bien commodes pour « arranger » les résultats tels qu’on les souhaite !

            Rappelons-nous la clameur au moment où l’on avait décidé de l’installation dans un certain nombre de nos villes, et non des moindres, de ces « outils électroniques » ! Pas de reçu, pas de moyen de vérification, pas de transparence... Je n’irais pas jusqu’à dire que les lieux où elles ont fonctionné sur notre territoire ont faussé les résultats (quoi que !)... mais je crains le pire si elles remplaçaient les votes traditionnels !

            En ce qui concerne le Pakistan, et B. Bhutto, l’affaire est tout autre... mais les ficelles sont grosses, tout comme ceux qui les tirent et mènent le monde... et nous avec !


            • (---.---.111.81) 2 janvier 2008 18:21

              Colre : nettoyeur de surface si vous voulez... ce qui m’incline à rejeter la première proposition, voyez-vous, c’est la rapidité avec laquelle on a trouvé le coupable. Or celui-ci était l’homme à la bombe... un médecin légiste dûment appellé par le pouvoir déclare juste après qu’il n’y a AUCUNE trace de balle dans le corps. Fort bien. Le hic, c’est qu’on ment. Ce que démontrent DEUX vidéos depuis, où on distingue le tireur en train d’ajuster calmement Bhutto. Pourquoi mentir et fabriquer un rapport Warren bis dans ce cas ??? Ce n’est pas la peine, on a trouvé l’auteur du crime.. ou plutôt sa tête d’ailleurs. oui, MAIS. Pourquoi avoir autant MENTI ? Et QUI a menti ? le médecin n’était pas un médecin légiste assermenté. Le pouvoir lui a demandé de rédiger ce qu’il voulait entendre, ce qu’il a fait. Kennedy pareil : le médecin légiste a mal fini quelques temps après. Maintenant, libre à vous d’imaginer que c’était bien un crime islamiste... pour l’instant, le maquillage tenté, assez grossier, ne fait pas pencher la balance de ce côté, voyez-vous.... mais bon, puisque que vous dites que ce sont les islamistes... ça doit être vrai. Dernière question : à VOTRE avis, pourquoi faire venir des services d’enquête anglais ? Parce qu’ils sont plus fiables, vous allez me répondre... ah oui, très certainement... ce sont eux qui ont déclaré qu’on pouvait se suicider tout seul en se tranchant les veines avec un opinel au fond d’un bois, surtout quand on a aucune idée de suicide la veille de sa mort... Ça vous dit quelque chose cette hsitoire, où je vous donne le nom du scientifique déclaré mort de cette manière ? smiley


              • (---.---.111.81) 2 janvier 2008 18:32

                Anny Paule : exact, les ficelles sont grosses : le visionnage du meeting (et des deux vidéos) démontre qu’il n’y a aucun policier alentour, et que le véhicule ne bénéficie d’aucune protection d’hommes en armes, à part quelques supporters de Bhutto, pas l’ombre d’un fusil de l’armée ou de la police pakistanaise. C’est pour cela que je vous ai donné le lien de la vidéo où l’on voit les gardes du corps de Kennedy priés d’aller se faire voir à Dallas. Cette vidéo n’est apparue que depuis quelques semaines sur le Net, et elle fait beaucoup jaser... On en trouvera logiquement d’autres à propos du dernier meeting de Bhutto dans les semaines à venir. Démontrant qu’un tireur isolé l’a froidement abattue, même si un « nettoyeur de surface » (voir post précédent) a voulu faire double usage. Il y a très bien pu avoir deux commanditaires : un envoyé sur ordre, et un que l’on a laissé filer. Avec deux, c’est plus sûr... le tireur a dû moyennement apprécier le coup de la bombe dans son dos.. A ce jour, on ne sait pas s’il s’en est sorti ou pas. Avant hier à la télévision française on avait comme commentaire « la voiture criblée de balles de Benazir Bhutto ». En fair de balles, c’étaient les éclats de bombe. Comme quoi l’info...


              • (---.---.111.81) 2 janvier 2008 20:50

                Opinion d’une future présidente des Etats-Unis à propos de l’assassinat de Bhutto : « There are those saying that al-Qaida did it. Others are saying it looked like it was an inside job - remember Rawalpindi is a garrison city, » Voilà que j’ai les mêmes idées qu’Hillary maintenant Colre... vous pensez que je pourrais me présenter en Iowa ? smiley


                • COLRE COLRE 3 janvier 2008 09:39

                  @IP 111.81,

                  Pourquoi déformer mes propos ? je n’ai pas dit « que ce sont les islamistes », j’ai dit que @morice ne le savait pas plus que vous et moi ! et que cela n’avait aucun intérêt que @morice nous dise qu’il CROIT qque chose ou autre chose. J’en appelais à la rigueur, à l’analyse, à l’évaluation des hypothèses et pas au monsieur Michu qui nous parle des bombes atomiques qui détraquent le temps, ou des Pouvoirs-BigBrother qui tirent toutes les ficelles mais-attention-on-n’est-pas-dupes !

                  Sinon, il y aurait encore tant de choses à dire sur ce genre de sujet !


                • JL JL 3 janvier 2008 10:17

                  COLRE, vous n’aimez pas Morice, faites attention : cela se voit !

                  C’est votre droit de proclamer que vous n’aimez pas un auteur, pas de rejeter ses articles ad hominem. Vous exigez de l’objectivité, c’est parfait, mais alors ne soyez pas vulnérable sur ce point.

                  Sans vouloir vous commander ...Bonne année tout de même.


                • COLRE COLRE 3 janvier 2008 10:36

                  @JL

                  Mais quelle idée ?! je ne connais pas @morice (Maurice ?), j’ai souvent apprécié ses interventions et ses articles, mais tout de même : nous sommes sur le terrain des idées, non ? pourquoi me parler d’amour... ?!

                  Il y a un malentendu, @JL, je ne sais pas pourquoi vous vous sentez agressé pour lui (d’ailleurs, il ne juge pas utile de répondre, ce me semble).

                  Écoutez : je suis très claire, et il n’y a aucun sous-entendu, croyez-moi ! Si vous me poussez dans mes retranchements, je dirais, très vite et sans réfléchir, que d’écrire bcp (comme @morice) vous entraîne sur la voie de la facilité et du manque de recul, et que les risques sont grands d’un manque de profondeur et de rigueur dans l’analyse, voilà.


                • (---.---.111.81) 3 janvier 2008 10:41

                  COLRE, si tu veux on peut aussi devenir journaliste à plein temps et être payé en peaux de Zébus : te rends-tu compte au moins que ce ce que tu demandes c’est le boulot d« ’un gars qui a le titre de grand reporter, avec le salaire qui va avec ? Encore un peu et il faudrait, comme d’autres l’ont déjà dit ici pour d’autres sujets, que j’aille là bas.... on a AUCUNE prétention, COLRE, on essaie d’expliquer ce qu »on a crû soit même comprendre... en revanche, on en a assez sur Internet de d’ABORD se faire injurier par des gens qui n’écrivent eux RIEN mais ont un avis sur TOUT. Ras-le-bol : on a aussi une vie de famille, à faire des bonhommes de neige avec ses gamins. On est pas des robots, et je le répète on a pas la PRETENTION que tu nous prêtes... Ta rigueur, tu peux te la faire toi-même.On passe des heures à fouiner, à traduire, à recouper, à vérifier, je pense que ça suffit. Si ça te va pas, fais toi-même ta revue de presse ou écrit ici même, qu’on juge sur pièces.J’en ai MARRE de ses avis à la noix d’individus qui réclament plus que ce qu’on peut faire. Merci à JL de défendre non pas un individu mais ses idées.Si au moins cette année 2008 démontrait que les internautes deviennent un peu plus responsables et cessent de se cacher derrière leur anonymat confortable, on aura une année meilleure... on peut toujours rêver, en début d’année...


                • Halman Halman 5 janvier 2008 18:12

                  C’est quand même curieux ces gens qui n’ont pas plus de connaissance d’un sujet que vous et moi mais qui en écrivent des articles non qui se veulent ultra informés et d’une certitude imparable, comme s’ils étaient présents sur le lieu de l’évenement, non ?


                • brieli67 3 janvier 2008 05:51

                  je ne sais toujours pas pourquoi il y a eu des élections anticipées en Grèce qu’au pied de l’Olympe occis les oliviers les pommes d’Hespérides les vignes. L’eau polluée pour des années la population au biberon en bouteilles plastiques.

                  Et ne voilà t’il pas que le Ministre de la Culture tel Icare saute par les fenêtres... Enfin moins de Sarko aux infos télés du soir à Patras !

                  Bref 2oo8 bon millésime et d’entrée !! Sarko ou son hôte en Egypte des tirs de sommation ! La gachette facile.... Les nerfs à blanc ? Why ? Pourquoi ? Warum ?

                  On se demande... on se demande !! Et finie la trêve des confiseurs.


                  • COLRE COLRE 3 janvier 2008 11:44

                    @par, impossible de vous lire, votre message ne passe pas, je ne l’ai qu’en « derniers commentaires ».

                    Vu le début, j’imagine que vous me reprochez mon exigence journalistique, incompatible avec le journalisme amateur de ce type de support. Si c’est cela, je vous répondrai que c’est une question d’état d’esprit, on peut faire court, rapide et rigoureux. Si on veut écrire bcp et faire de l’audience, alors on fait de la m... Mais après tout, la m... ça fait du bon fumier, si le but est de fertiliser le fil de commentaires !


                    • (---.---.111.81) 3 janvier 2008 11:56

                      Non mais ça va bien, la COLRE : allez donc donner des leçons à d’autres, et rester vous même le coq... sur le tas de fumier.C’est votre PRETENTION propre qui est en cause « mon exigence journalistique »... ah ah permettez-moi d’en sourire : vous n’en n’avez pas plus que d’autres, figurez-vous. Vous n’aviez pas noté l’organisation des élections et ecnore moins le type d’ordinateur utilisé, mais vous osez me parler « d’exigence... » ç’est à mourir de rire... faire court, rapide et rigoureux, on peut faire.Tenez, prenons un exemple avec le courrier des lecteurs : « Mr Colre, la direction a décidé de suspendre votre abonnement en raison des remarques infondées sur la qualité de nos écrits. En l’occurence, vous continuerez à payer votre abonnemment jusqu’à son échéance, sans recevoir votre journal ». C’est court, concis et ça fait journal sérieux. Vous n’êtes qu’un de ses nombreux critique à tout crin sur Internet, Mr Colre, toujours prêt à enfoncer, jamais à relever. un cuistre, ça s’appelle. Vous en êtes un beau, et prétentieux comme pas un en prime...


                    • COLRE COLRE 3 janvier 2008 14:41

                      mais monsieur @IPxxx, je ne vous parle pas, calmez-vous, je répondais à @par !


                    • (---.---.111.81) 3 janvier 2008 17:50

                      Je ne suis pas Mr Ip, je uis l’auteur de l’article. Et trouve que vous vous moquez du monde, à vouloir donner des leçons à la volée.


                    • COLRE COLRE 4 janvier 2008 00:07

                      Ben ???  smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                      @morice, une fois de plus je ne vous parlais pas ! enfin, vous n’avez pas vu que vos réponses sont anonymes ?? Donc, ce monsieur IPxxx, c’est vous ! avouez que c’est plutôt drôle, ce bug, avec des messages qui disparaissaient et je me demande comment vous vous n’êtes pas aperçu de ces disfonctionnements !

                      Bref ! cela ne méritait quand même pas de vous mettre en rage ! l’insulte est immédiate ici, on dirait... un vrai western, on tire d’abord et on réfléchit ensuite.

                      Je vous propose d’oublier ce malentendu (ce qui n’a pas de rapport avec certains de nos désaccords).


                    • morice 4 janvier 2008 00:36

                      « Bref ! cela ne méritait quand même pas de vous mettre en rage ! l’insulte est immédiate ici, on dirait... » non madame, c’est qu« on a aussi parfois d’autres choses à faire (une petite famille, du boulot etc) qui fait que des remarques déplaisantes montent en godille : je vous rappelle donc que je ne suis pas grand reporter et que tout ce que je fais je le fais gratos, aujourd’hui de chez moi en faisant nounou en même temps pour tout vous expliquer. A partir de là les considérations gnangnanteuses comme celles que vous avez pu écrire me paraissent peser fort peu. On passe énormément de temps à chasser l’info, la vérifier, la traduire, ce n’est pas pour s’entendre dire de façon hautaine »que ça ne correspond pas à VOTRE exigence journalistique« , concept qui me paraît fumeux à lire vos interventions bien trop légères. La rigueur est dans la découverte de la machine employée, la demande de protection de Blackwater, pas vue chez un seul confrère de presse française, dans les liens avec le CERN, source évidente d’idées sur la gestion des ordis en GRID. Vous, vous balayez tout ça assise sur votre fauteuil d’un revers »pouah, ma vanité de lectrice exisge davantage« . »Disgusting attitude« diraient les américains. Trop facile, surtout !!! Quand à Calmos, on voit bien que vous êtes nouvelle ici : il fait partie de ces gens d’une droite disons affirmée sinon plus qui parlent encore un vieux langage ancien et reculé, du type »gaucho« , »marxiste« , »brejnevien« dès qu’on parle dans un langage au delà légèrement du centre droit... si vous voyez ce que je veux dire. Et lui encore, il n’est pas dangereux ; pas toujours poli non plus, mais ce n’est pas le pire...attendez que les autres sbires reviennent de vacances, vous allez voir... là, faudra vous accrocher. C’est injurieux d’abord, injurieux pendant et injurieux après... et évidemment, à part les injures ( »morice vieux prof", etc, je vous passe les détails, mon icône) il n’y a pas un seul argument ou critique négative ou positive.. attendez, ils ne vont plus tarder là.. les prochains articles vont les faire à nouveau baver... smiley


                    • JL 4 janvier 2008 10:31

                      Vous aurez tous remarqué que beaucoup de posts sont anonymes : cela vient de ce que la machine déconne, il n’y a plus de restrictions empêchant de poster anonymement. Alors quand la machine vous demande de vous identifier, si vous ne le faites pas, elle s’en fout et affiche quand même votre commentaire. C’est probablement pareil pour les votes si bien qu’il est peut-être possible de voter plusieurs fois. Comme je ne suis plus ’non identifié’ je ne puis le tester. Si quelqu’un en situation NId. peut essayer et signaler le résultat à l’équipe AV ça fera peut-être avancer le schmilblick. smiley


                    • COLRE (---.---.67.40) 4 janvier 2008 10:45

                      En effet, c’est n’importe quoi, car vous êtes anonyme (JL...) mais on voit votre logo ! Moi, je ne comprends pas, ça passe.


                    • COLRE (---.---.67.40) 4 janvier 2008 10:48

                      aaaargl !!! (gros sourire...) en effet, ça passe, même si on n’est pas inscrit.


                    • JL 4 janvier 2008 12:59

                      Si l’on voit mon logo dans ce post, c’est parce que je me suis suis loggé entre temps, mais il y a un bug là aussi puisqu’il n’y a pas affichage du pseudo.


                    • morice 3 janvier 2008 18:58

                      Dernière mouvelle : Musharraf « s’est montré agacé par le fait que les services de voirie ont nettoyé les lieux du crime à grande eau juste après le meurtre. »Je suis sûr qu’ils n’ont pas fait cela avec l’intention de cacher des secrets ou que les services de renseignements ne leur ont pas ordonné de cacher des secrets", a-t-il déclaré. En voilà un qui bien retenu la leçon du 11 septembre en tout cas. Plus vite tu nettoies la scène du crime, moins t’as de chances de te faire gauler. Proverbe Bushien ou Guliannesque, au choix. smiley


                      • morice 3 janvier 2008 19:04

                        On peut faire venir Sotland Yard, après avoir tout passé au jet : http://www.20minutes.fr/article/204078/Monde-L-intervention-sur-la-scene-de-crime-est-determinante.php Y’a déjà pu un seul indice. Pour le 11 septembre, il avait fallu uen noria de camions, tous marqués au GPS, histoire de ne pas perdre une miette en route qui aurait pu divulguer des choses compromettantes. Hier soir encore à la télévision, un reporter anglais interiewait un pakistanais sur les lieux du crime, ce dernier lui montrant une douille de balle de pistolet... A votre avis, Scotland Yard regarde la BBC ou pas ? Moi je parie que...non.


                      • Roche (---.---.110.252) 3 janvier 2008 19:50

                        Selon Novak, toujours, Musharraf, afin de garder un pouvoir relatif important, aurait alors négocié avec les Américains le traficotage et le saupoudrage des résultats afin de permettre certes à Bhutto d’obtenir une majorité (afin de garder une face démocratique à son pouvoir autoritaire)

                        hum, un peu contradictoire tout ça, Bhutto n’aurait pas la majorité alors que Musharaf est en tete mais il négocie pour avoir la bénédicrion des US dans l’espoir de garder une face démocratique à son pouvoir autoritaire ! smiley

                        vous parlez des ces machines mais dans ce cas, vu le nombre d’attentats terroristes perpétués tout au long de l’année, pourquoi les ricains ne lui avaient ils pas fournis des véhicules blindés pour la protéger alors qu’à la seconde même ou elle foulait le sol du pakistan, elle y a eu tentative d’assassinat !

                        Monsieur, avez vous observé les pays qui entourent le Pakistan dans le sens des aiguilles d’une montre, vous verrez qu’il y a une raison bien plus profonde que ces machines dont vous parlez, les chefs d’etat des pays occidentaux pensaient que son retour avait une chance d’instaurer une démocratie, quelle ironie !

                        par ailleurs ce que vous écrivez de Buttho sur la corruption dont elle est accusée je vous rappelle que ce sont des accusations qui ne sont pas fondées ...


                        • morice 3 janvier 2008 20:32

                          Mr Roche, on reprend, vous n’avez pas bien lu semble-t-il ; Bhutto aurait eu la majorité mais pas la bonne, trop instable et aurait du vite abandonner la partie. « Pourquoi les ricains ne lui avaient ils pas fournis des véhicules blindés pour la protéger »... Bhutto avait demandé Blackwater, mais les visas n’avaient pas été accordés aux mercenaires. Sa voiture était DEJA blindée, comme celle du premier attentat d’ailleurs (regardez les photos de son véhicule actuel sur le net, c’est édifiant) : c’est vous qui êtes contradictoire ! Si les « les chefs d’état des pays occidentaux pensaient que son retour avait une chance d’instaurer une démocratie » ils se fourraient le doigt dans l’œil car la dame avait déjà démontré à deux reprises que la démcratie n’était pas son fort. Or je ne pense pas que les dirigeants dont vous parelz soient de sombres crétins : ils souhaitaient avant tout avoir autre chose que Musharraf, qui exerce dans le pays un vraie dictature, déguisée en pseudo-démocratie, et qui surtout détourne l’aide US pour la lutte contre le terrorisme à seul profit, et ça tous les dirigeants du monde le savent. Ce n’est pas pour rien que Musharraf est le préféré de Bush : il est soi-disant en train de courir après Ben Laden, touche de l’argent pour ça (des sommes astronomiques) et le rate régulièrement. Il est vrai qu’attraper un mort n’est pas donné à tout le monde ! Bhutto a eu le grand tort de le dire, ça fait divulgation interdite de grand secret comme phénomène. Bhutto a été EFFECTIVEMENT accusée de corruption et a été obligée d’abandonner le pouvoir à deux reprises après deux condamnations effectives, révisez vos manuels. L’une des accusations en 1999 portait sur 8000 tracteurs polonais ayant donné droit à des pots de vin. En 93, le gouvernement (le sien) avait été dissous en fonction du 8 eme amendement, prévoyant de dissoudre en cas de malversation reconnue, ce qui fut le cas. En 1998, c’est son mari qui est atteint, pour voir obtenu 5% de commission de...Dassault, vendeur alors de mirages aux pakistanais... la fortune en banque de son mari à l’époque atteignait 740 millions de livres sterlings. Ses propres parents disposant d’un manoir en Normandie évalué à 2,5 millions de livres de l’époque. A part ça, si vous dites que ce ne sont que des choses infondées, il vous reste toujours à consulter le net. Une adresse pour vous aider : http://en.wikipedia.org/wiki/Benazir_Bhutto


                        • morice 3 janvier 2008 23:51

                          Pour les USA, ça devient urgent de repasser... au papier ! http://blog.wired.com/27bstroke6/2008/01/voting-groups-u.html


                          • COLRE COLRE 4 janvier 2008 09:10

                            4/01, 00h36 si, si ... « Bref ! cela ne méritait quand même pas de vous mettre en rage ! l’insulte est immédiate ici, on dirait... » non madame, c’est qu ...

                            Bon, décidément la technique nous (vous ?) est contraire, ce message n’est toujours pas accessible dans le fil (et il n’est d’ailleurs pas engageant). Ça me gave tout ça. Salut.


                            • (---.---.111.81) 4 janvier 2008 09:17

                              COLRE :« Ça me gave tout ça » jolie expression, qui en dit long sur votre « exigence » verbiale... regardez-vous, donc, la prochaine fois avant de poster vos « exigences ». C’est extrêmement déplaisant en regard du travail d’information fourni. L’internet n’est pas QUE pour les enfants gâtés qui veulent un programme à leur image seule. L’égoïsme, ça va bien un temps. Passé 35 ans faudrait peut être arrêter... Allez donc vous « gaver » ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès