Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ça passe ou ça casse !

Ça passe ou ça casse !

ON N'ENTEND PLUS À RIRE

 

Le président Obama sait très bien que pour le président Poutine le principe de non-intervention dans les Affaires intérieures d’un autre pays est sacré. Il sait également que ce principe doit s’appliquer tout autant en Syrie que dans tout autre pays. Le président Poutine sait, pour sa part, qu’Obama s’octroie le droit d’intervenir dans d’autres pays selon qu’il en juge la pertinence, en tant que leader du monde. C’est dans cet esprit qu’Obama exige le départ de Bachar el Assad de la présidence de l’État syrien pour le remplacer par une opposition, formée et armée par les États-Unis. Ce sont là deux approches aux antipodes l’une de l’autre.

Lors du G-20, récemment réalisé en Chine, ces deux chefs d’État ont eu l’occasion de se rencontrer pour trouver un terrain d’entente en vue de mettre fin au conflit en Syrie, mais aussi en Ukraine. L’heure qu’ils ont pris à échanger n’a pas suffi à trouver un terrain d’entente. M. Obama a demandé, entre autres, à M. Poutine qu’il intervienne auprès du Président Bachar El Assad pour que ce dernier cesse de bombarder et d’attaquer les forces armées de l’opposition syrienne, soutenues par les États-Unis et l’OTAN. On peut également supposer que M. Poutine a demandé au président Obama de s’abstenir de toute intervention en Syrie sans l’accord préalable du président Bachar Al Assad et, par la même occasion, lui rappeler qu’il appartenait au peuple syrien de décider de ses dirigeants.

Cette confrontation entre la Russie de Poutine et les États-Unis d’Obama a ceci de particulier : le soi-disant leader du monde a devant lui, Vladimir Poutine, un autre leader qui a la force de caractère et la puissances des armes pour résister aux pressions de ce dernier. Les sanctions, les menaces, les ultimatums n’arrivent pas à ébranler ce Président qui fait du respect du droit international une référence incontournable à ses engagements internationaux. Les beaux discours n’ont d’écho en lui que dans les décisions prises. Avec Vladimir Poutine, les enrobages sont vite décodés et les objectifs poursuivis, vite mis à nue. 

Vendredi, le 9 septembre, la diplomatie a fait un nouvel effort avec cette rencontre de plus de dix heures entre John Kerry et Sergueï Lavrov. Seul l’avenir nous dira si les décisions prises sont pour gagner du temps et/ou permettre de scruter encore davantage les stratégies de l’adversaire. Ils en sont venus à une entente de cessez-le-feu que le ministre des Affaires extérieures de Russie décrit ainsi :

 "Nous nous sommes entendus sur les régions dans lesquelles nous effectuerons des frappes aériennes. En accord avec les dirigeants syriens, seules les Forces aérospatiales russes et la Force aérienne des États-Unis auront le droit de travailler dans ces régions. En ce qui concerne les Forces armées syriennes, elles opéreront dans d'autres régions non concernées par la coopération russo-américaine",  » 

Il est intéressant de noter le fait que l’intervention des États-Unis, dans le cadre de cet accord, se réalisera avec l’accord du gouvernement syrien. Un accord, en somme, qui respecte le droit et les prérogatives de l’État syrien, seul mandataire du peuple syrien. De part et d’autre, on gagne du temps, mettant de nouveau à l’épreuve les véritables intentions des uns et des autres. On peut être assuré que cette fois, le ravitaillement des terroristes et de l’opposition armée syrienne sera observé de très près. Les interventions concertées des États-Unis avec la Russie seront scrutées à la loupe.

Je soupçonne Vladimir Poutine de vouloir prendre tout son temps pour s’assurer que tous les moyens diplomatiques ont été épuisés et que la guerre à venir frappe là où ça fera vraiment mal à l’adversaire. Il sait que l’humanité entière souffrira d’une telle guerre et, qu’une fois commencée, il n’y aura plus de marche arrière possible. À ce jour, les provocations n’ont pas manqué pour l’entraîner dans cette guerre. Il s’y est résisté, non pas par faiblesse, mais par sens des responsabilités et par détermination à être celui qui demeure maître de son agenda de guerre.

 

Oscar Fortin

Le 10 septembre 2016 

http://humanisme.blogspot.com

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

134 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 10 septembre 12:17

    Je me suis arrêté là.

    « pour le président Poutine le principe de non-intervention dans les Affaires intérieures d’un autre pays est sacré. »

    Juste risible.

    On peut passer son chemin. Encore un article de propagande Poutinolâtre.


    • wesson wesson 10 septembre 13:48

      @Daniel Roux

      En général quand on écrit un truc comme ça, on refile au moins un petit cas exemplaire pour appuyer son propos ... à moins que l’on soit soi-même un propagandiste poutinophobe. 



    • oscar fortin oscar fortin 10 septembre 14:27

      @Daniel Roux : Lorsqu’Obama avait déclaré que ce principe de non intervention dans les affaires intérieures d’un autre pays était sacré pour les États-Unis j’avais alors eu cette réaction :



      Je pense que l’argumentaire vaut toutes les exclamations sans référence fondée sur des faits qui en contredit l’affirmation faite..

    • berry 10 septembre 15:09

      @Daniel Roux
      Il y en avait un qui n’avait pas envie de rigoler au dernier G20, c’était Obama, lorsqu’il regardait Poutine et Erdogan discuter entre eux. La photo parle d’elle-même :
      http://www.armenews.com/article.php3?id_article=131175
       
      Beaucoup de pays sont exaspérés des ambitions hégémoniques des Etats-Unis, de ses guerres et de ses renversements de régimes incessants ; ils se tournent logiquement vers la Russie qui défend sincèrement l’indépendance des états et le multilatéralisme.
      L’Egypte et la Turquie sont les derniers pays à s’être rapprochés du côté russe, ils devraient être suivis par plusieurs pays européens dans les prochaines années.


    • doctorix doctorix 10 septembre 15:10

      @Daniel Roux

      « Je me suis arrêté là. »
      Ce n’est pas une nouveauté : il y a un moment que vous vous êtes arrêté de réfléchir...
      Et vous avez bien raison : vue de votre point de vue, l’Histoire est bien démoralisante.
      Et vous vous êtes planté sur à peu près tout.


    • placide21 10 septembre 19:05

      @Milla
      J’aime bien vous lire, rire me détend.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 19:32

      @Milla
      Tiens, la voix de l’Amérique indispensable ... !


    • chantecler chantecler 11 septembre 07:11

      @Fifi Brind_acier
      Vous parlez à des fantômes ou des commentaires ont été supprimés ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 07:29

      @chantecler
      Je parlais à Milla !


    • chantecler chantecler 11 septembre 07:43

      @Fifi Brind_acier
       smiley


    • Laurent 47 15 septembre 19:47

      @Daniel Roux
      C’est juste de l’humour, ou est-ce que vous êtes vraiment idiot ?
      Parce que comparer Poutine qui ne veut que la paix, à Obama qui ne veut que la guerre et qui ne se rend même pas compte que son pays n’existera plus s’il la déclenche, ça relève d’une totale inconscience, ou d’un asservissement mental incontrôlé aux thèses américaines de maître du monde !
      Allez ! Dîtes-nous que c’était une blague !


    • Charly83 19 septembre 11:58

      @Daniel Roux
      Mais quel abruti celui-là ! Vous le faites exprès ou quoi ? Informez-vous, bordel !!! A moins que vous ne soyez atteint d’une poutinophobie (cache-sexe d’une russophobie) rédhibitoire ??? L’édifice de vos préjugés atlantistes se fissure de toutes parts, ce qui me ravit. Mais je conçois que ça vous ébranle... Par les temps qui courent, ce ne doit pas être facile de soutenir l’Empire.. Je vous plains.


    • tozzzzz 20 septembre 13:00

      @Daniel Roux


      propagande Poutinolâtre.

      de bien grand mot dans ta bouche de cretin.

    • Laurent 47 20 septembre 13:08

      @Daniel Roux
      On ne vient pas sur ce forum pour vendre de la salade ! Pour ça, il y a le marché de Rungis !
      Sur Agoravox, on apporte des arguments vérifiables, on ne se contente pas de répéter bêtement ce que les médias français nous font gober à longueur de temps !
      Alors, quels-sont vos arguments vérifiables, qu’on rigole un bon coup ?
      Puisque vous suggérez de passer son chemin, je vous engage à le faire, pour laisser la place à des gens sérieux !


    • Laurent 47 20 septembre 13:27

      @Daniel Roux
      Pour nous libérer du nazisme, la Russie a payé un lourd tribut : 27.000.000 de morts, mais elle a anéanti toutes les divisions SS, et est arrivée jusqu’à Berlin !
      Alors que nos « libérateurs » ( d’après les naïfs, pour être poli ), ont déploré...160.000 morts, qui étaient des volontaires.
      Par contre, ils ont massacré par leurs bombardements en Normandie 75.000 civils ( toujours leur légendaire précision chirurgicale ).
      Ils ont même réussi l’exploit de faire mieux que la Waffen SS et la Gestapo réunies !
      Ils n’en avaient rien à foutre de la France, qui était considérée comme un pays ennemi allié d’Hitler !
      Ce qu’ils voulaient, c’est traverser notre pays le plus vite possible pour essayer de prendre de vitesse l’Armée Rouge qui fonçait sur Berlin !
      C’est d’ailleurs pourquoi ils ont laissé le général Leclerc libérer Paris avec la 2ème DB, car ils n’en avaient rien à cirer de Notre-Dame !
      Il n’y a que les imbéciles qui n’ont rien compris à leur piège à cons habituel, et qui les voient comme ceux qui nous ont débarrassé des nazis !
      Le sale boulot a été fait par les autres...comme d’habitude !


    • oncle archibald 10 septembre 12:30

      "Le président Obama sait très bien que pour le président Poutine le principe de non-intervention dans les Affaires intérieures d’un autre pays est sacré." ouaf-ouaf-ouaf ...

      Mais le président Poutine ne sait pas que ce principe doit s’appliquer tout autant en Ukraine et en Crimée que dans tout autre pays. ouaf-ouaf-ouaf derechef ...

      Trop drôle !
      Bonne journée.


      • doctorix doctorix 10 septembre 15:33

        @oncle archibald

        La Crimée, encore...
        Vous ne semblez pas savoir ce qu’est un vote démocratique, dans un pays comptant deux-tiers de Russes, et qui a voté non pas à 66% mais à 95% pour le rattachement, ce qui inclue presque tous les non-russes.
        Je sais, ça vous emmerde considérablement, mais les faits sont là : les criméens aiment les russes, comme les syriens aiment Assad. Ils le disent, et se foutent de votre avis.

      • oncle archibald 10 septembre 16:41

        @doctorix . Rappel :

        Le rattachement de la Crimée à l’Ukraine comme République autonome est officiellement reconnu par la Russie en 1997. La nouvelle Constitution est officiellement ratifiée par les deux parlements, russe et ukrainien, les 21 octobre et 23 décembre 1998. De par sa Constitution ratifiée de 1995 - 1998, la Crimée devient une entité administrativement et territorialement autonome au sein de l’État unitaire d’Ukraine. La Crimée n’est pas un État souverain, mais son intégrité territoriale, son autonomie et le statut de sa population russophone et ses droits patrimoniaux sont garantis. Elle possède son propre organe représentatif, la Verkhovna Rada, un Conseil des ministres et un chef d’État. Enfin la nouvelle constitution de la Crimée entre en vigueur le 12 janvier 1999.

        Il parait dès lors difficile de comprendre comment LEGALEMENT on peut détacher la Crimée de l’Ukraine sans prendre l’avis des Ukrainiens, mais chacun sait que la Russie ne peut pas se passer du port militaire de SEBASTOPOL qui permet à ses navires d’avoir accès directement à la mer noire puis à la méditerranée. Dès lors le risque de voir l’Ukraine se rapprocher des occidentaux était insupportable et le retour de la Crimée dans le giron de la Russie incontournable. La fin justifie les moyens, pour Poutine comme pour les autres.


      • doctorix doctorix 10 septembre 18:49

        @oncle archibald

        La Crimée n’est pas un État souverain, mais son intégrité territoriale, son autonomie et le statut de sa population russophone et ses droits patrimoniaux sont garantis.
        Mais vous avez tout dit.
        Vous faites comme s’il ne s’était rien passé à Maïdan, avec la prise de pouvoir illégale des néo-nazis russophobes.
        Dès lors que sa population était en danger, et vous savez bien qu’elle l’était, comme à Donietzk et dans le Dombass, il n’y avait plus de garantie, et il était normal que, avec l’accord de sa population, cette région fasse des choix plus sécuritaires.
         sans prendre l’avis des Ukrainiens,
        De quels ukrainiens parlez-vous ? Des neo-nazis au pouvoir ou de la population concernée par les massacres à venir ? Parce que ceux-là, ils l’ont donné, leur avis.
        Rappelons qu’aucune goutte de sang ne fut versée. C’est cela qui vous manque ?




      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 19:55

        @oncle archibald
        Sinon, sur l’éclatement du Soudan organisé par les USA aidé par Israël, au profit des multinationales du pétrole, vous avez un avis ?


        La Crimée était russe avant d’être ukrainienne, sans que les dirigeants soviétiques ne songent à demander l’avis des habitants. La base de Sébastopol :
        C’est en 1997 qu’un accord a été signé entre la Russie et l’ Ukraine pour les installations militaires, louées à Moscou. Cet accord a été renouvelé en 2010 pour 25 ans. Ce qui veut dire que référendum ou pas, la Russie était légalement autorisée à utiliser le port de Sébastopol.

      • oncle archibald 11 septembre 10:21

        @doctorix ainsi il vous paraitrait normal que les indépendentistes bretons ou catalans ou basques ou corses puissent se détacher de la france sans l’avis du reste des français .... Et au far west c’est celui qui a les plus gros pistolets qui gagne. Ça n’est pas l’idée que je me fais de la démocratie et du respect des accords entérinés, mais quand on ne trouve rien à redire de l’invasion de la Tchecoslovaquie par les chars russes on est bien dans cette logique. Les peuples ont le droit de décider de leur avenir à condition que cet avenir soit celui qui a été décidé pour eux au kremlin !


      • doctorix doctorix 11 septembre 14:37

        @oncle archibald

        Vous avez raison.
        Si on commence à demander aux gens leur avis, où allons-nous ?
        Il me semble que les bretons, les basques, les catalans et les corses n’ont pas à redouter des ratonnades parisiennes, ou un débarquement des chars nazis. Les criméens, si.
        Et encore une référence à la Tchécoslovaquie, du temps de l’URSS ! Il faut sortir, mon vieux : l’URSS, c’est fini.
        Vous êtes un pithécanthrope au niveau de l’Histoire, avec un petit fumet d’anticommunisme désuet.
        Un nostalgique du bon vieux temps, où on était si content d’avoir un ennemi. Rien de tel pour se sentir droit dans ses bottes et porteur des valeurs du bien qu’un bon vieil ennemi. Vous avez beaucoup souffert de la disparition de l’URSS et du communisme, qui vous a privé de votre meilleur ennemi. C’est pourquoi vous vous êtes empressé d’en fabriquer un, sous la forme
        du terrorisme : une superbe trouvaille, créée de toutes pièces.
        Quand on aura supprimé celui-là, vous agiterez le spectre des méchants extra-terrestres...
        Les USA ne vivent que parce qu’ils se créent des ennemis. Faute d’ennemis, comment justifier un budget de 600 milliards annuels pour la « défense » ?

      • oncle archibald 11 septembre 15:23

        @doctorix : « un pithécanthrope au niveau de l’Histoire » ...

        En Août 1968 quand les chars Russes étaient dans Varsovie j’avais 24 ans, ça ne me parait pas si loin et j’en ai la mémoire sans avoir besoin de recourir aux livres d’histoire ..... Poutine avait 16 ans et malgré son jeune age essayait déjà d’entrer au KGB, il doit s’en souvenir lui aussi.

        L’histoire nous apprend ce qui s’est passé hier pour nous inviter à réfléchir et éviter que les mêmes catastrophes se reproduisent demain, c’est intéressant vous devriez vous y pencher.

        Quant à la « création » du terrorisme pour le confort intellectuel des peuples occidentaux, demandez donc à ceux qui étaient sous les balles des tueurs du Bataclan ou sous les roues du camion de Nice ce qu’ils en pensent .. Ils auraient préféré sans doute que ce ne fussent que des utopies ...

        Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent ! Au fait pourriez vous me donner un chiffre pour les communistes français encartés qui ont renvoyé leur carte d’adhérent déchirée après les évènements de Tchécoslovaquie d’Août 1968 ?


      • Samson Samson 11 septembre 16:58

        @oncle archibald
        "Ainsi il vous paraitrait normal que les indépendentistes bretons ou catalans ou basques ou corses puissent se détacher de la france sans l’avis du reste des français .... Et au far west c’est celui qui a les plus gros pistolets qui gagne.« 
        Il a bien paru normal aux vassaux de l’Oncle Sam - membres de l’Union €uropéenne et de l’OTAN - de reconnaître, sans consultation de la Serbie et au quart de tour, l’indépendance du Kosovo.

        Ce qui me paraît anormal, c’est qu’on nous présente comme »démocratique« un coup d’état monté et financé à hauteur de 5 milliards de dollars par les U$A et Georges Soros en Ukraine.
        Et encore plus anormal, le soutien par nos €urocrates du pillage de l’Ukraine par une clique - aventuriste, fascisante et corrompue au regard de tous les standards internationaux - qui fait supporter tout le poids des sanctions économiques décrétées par les U$A à l’encontre de la Russie par les seuls producteurs européens.
        Sans même parler de cette stratégie de provocations, de déstabilisations et de chaos orchestrée par l’OTAN et ses alliés à nos frontières, tant orientales que méditerranéennes, générant un flux massif de réfugiés et soumettant le vieux continent et ses populations à l’épée de Damoclès d’un conflit nucléaire.

         »Les peuples ont le droit de décider de leur avenir à condition que cet avenir soit celui qui a été décidé pour eux au kremlin !"
        Le nôtre et celui des peuples d’€urope, il semble que ce soit plutôt à Washington, et dans les CA des quelques multinationales qui y dictent leurs lois avec la prétention de diriger l’univers, qu’il se décide ! Pas sûr qu’on gagne au change ! smiley


      • oncle archibald 11 septembre 18:21

        @Samson oui mais pour le moment c’est la Russie qui a annexé la Crimée, tandis que la Bretagne, la Corse, Monaco et l’Andorre ne sont pas menacées par qui que ce soit ...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 19:42

        @oncle archibald
        Sinon, l’ Alsace et la Lorraine, ça vous rappelle quelque chose ?


      • Samson Samson 11 septembre 21:01

        @oncle archibald

        Une des premières lois passées par les oligarques issus du coup de Maïdan a été de supprimer le russe des langues officielles parlées et enseignées en Ukraine. Quand on interdit la langue de près de la moitié de sa population, on ne fait pas dans la subtilité et on peut s’attendre à certaines réactions : elles ne se sont guère fait attendre. Ce que nos atlantistes qualifient d’annexion par la Russie relève tout simplement pour elle du choix démocratique, exprimé par referendum, d’une majorité de Criméens, soit d’une décision ni plus, ni moins légitime que la partition du Kosovo de l’ex-Yougoslavie, unanimement applaudie en son temps par tous nos médias.

        Et puis, très pragmatiquement et du seul point de vue stratégique, quel fou s’imaginait outre-atlantique pouvoir sans coup férir s’accaparer Sébastopol ? Il a fallu 250 jours de siège aux troupes nazies pour s’en emparer, moins de trois jours aux troupes soviétiques pour les en chasser. Si le rattachement de la Crimée est un coup du Kremlin, on en reconnaîtra tout au moins l’élégance singulièrement économe en hémoglobine ! Ce qui nous change agréablement des millions de victimes sacrifiées par l’Occident sur l’autel des « démocratisations » jihadistes au Moyen-Orient et en Afrikanistan !

        Rattachés à la Russie et soumis aux sanctions économiques qui la frappent, l’avenir des Criméens s’annonce en tous cas bien moins sombre que celui dévolu par Washington à leurs voisins Ukrainiens, soumis à l’arbitraire de milices néo-fascistes et au pillage de leurs ressources par quelques oligarques sans foi ni loi.


      • Laurent 47 15 septembre 19:56

        @oncle archibald
        Par la Loi Publique n° 86-90 du 17 Juillet 1959, le Congrès américain a voté à l’unanimité l’indépendance de la République du Donbass ( villes de Donetz et de Lougansk ), en la séparant de l’Ukraine.
        Cette loi, dite de la semaine des nations captives, a été prorogée d’année en année à la date anniversaire, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée !
        Donc, c’est l’Ukraine qui fait la guerre à un pays indépendant reconnu depuis 57 ans par les Etats-Unis !
        Ouaf ouaf ouaf !
        Car la non-intervention de l’Ukraine dans les affaires intérieures de la République du Donbass est condamnable, ce que vous n’avez pas l’air de savoir apparemment !


      • Michel Maugis Michel Maugis 16 septembre 22:49

        @doctorix


        Il faut savoir que Tonton ARCHI BAD est lui même un nazi.

        À chacune de ses interventions il vient au secours des nazis, des US, mais par la bande.
        Il approuve l’ annexion de l’ Ukraine entière par l’Otanazie.

        Il enrage de voir que ses amis terroristes en Syrie mordent la poussière.

        Il adore massacrer les peuples, du moment que ce n’ est pas le sien. c’ est un petit misérable rasiste blanc européen.

        Il est dépité de l ’ imposibilité d’installer une base fasciste US en Crimée, ni en Syrie. comme ils l’ ont fait au Kosovo, 

        C’ est un négationiste. 

        Ce type se fout de l’ Humanité.. Ce qui compte pour lui c’ est la survie du capitalisme, ce en quoi il a raison de penser que cette survie n’ est possible que par un soutien indéfectible au plus grand état terroriste que l’ humanité ait connu les USA.

        Il le sait, il a raison, mais il est trop lâche pour le dire, car tonton archi bad veut passer pour un humaniste..

        ha, il fait des beaux commentaires, de petit nazi bien poli, mais il approuve tous les massacres de ses copains nazi en Ukraine.



      • tozzzzz 20 septembre 13:02

        @oncle archibald
        Trop drôle ! 


        oui tes interventions sont toujours hilarante uncle sam.

      • Laurent 47 20 septembre 13:46

        @oncle archibald
        Le 17 Juillet 1959, le Congrès américain à l’unanimité, a proclamé l’indépendance de la république du Donbass ( comprenant les villes de Donetz et de Lougansk ) en la séparant de l’Ukraine.
        Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90 du 17 Juillet 1959, dite de la semaine des nations captives.
        Cette reconnaissance d’indépendance a été prorogée d’année en année, à la date anniversaire, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée !
        C’est donc l’Ukraine qui fait la guerre au Donbass, une république reconnue par les Etats-Unis depuis 57 ans, et non les civils du Donbass qui agressent l’Ukraine !
        Jamais il n’y aurait eu de troubles en Ukraine, et la Crimée appartiendrait toujours à ce pays, si vos petits copains américains n’avaient provoqué le putsch du Maïdan, mis des nazis au gouvernement ukrainien, et encouragé les milices néo-nazies Pravy Sektor et Svoboda à la chasse aux juifs et aux russophones dans l’Est de l’Ukraine !
        Faudrait peut-être se renseigner avant de dire des conneries !


      • oncle archibald 10 septembre 12:36

        « Je soupçonne Vladimir Poutine »

        Allons allons, ne vous laissez pas aller, Vladimir Poutine est au dessus de tout soupçon ! Un mec qui a fait ses classes au KGB. Qui pourrait supputer qu’il n’est pas franc et loyal. M’enfin !


        • sarcastelle 11 septembre 18:06

          @oncle archibald

          .
          15 votes négatifs. L’opinion pense donc largement que le KGB était une bonne école d’humanisme. 

        • Pere Plexe Pere Plexe 15 septembre 20:28

          @sarcastelle
          L’humanisme des grands dirigeants de notre monde reste une notion très subjective.

          Peut on affirmer que Poutine est moins guidé par les valeurs humanistes qu’un Sarkozy un Cameron ou un W bush ?
          L’histoire nous dira.

          Reste qu’au constat des faits c’est bien l’Otan, donc les USA, qui menace la Russie et non le contraire.Otan qui déploie ces missiles en Roumanie et en Pologne alors que le « bouclier anti missile » US était prétendument pour menacer l’Iran...
          La Crimée est un épisode de cette lutte.

        • Michel Maugis Michel Maugis 16 septembre 22:58

          @oncle archibald


          Vous êtes vraiment un petit gosse avec vos commentaires ironiques 

          Qu’ attendez vous pour clamer votre ACCORD avec les NAZY de Kiev ?
          Votre accord avec les terroristes de Fabius en Syrie ?

          etc... Ce qui est marquant chez vous c’ est votre dépit permanent de votre impossibilité manifeste d’ apporter des éléments probants contre Poutine

          Comme les petits merdeux dans la cour de récréation.. vous croyez paraître intelligent avec des propos ironiques sur Poutine.


          le KGB a sauver le monde... et continue à travers Poutine... pour la Nième fois.

          toujours là pour dire que le MOSSAD et la CIA sont des organisations NAZI que vous approuvez.

          PÔVRE TYPE. QU’est ce que vous attendez ? une conflagration nucléaire ?

        • tozzzzz 20 septembre 13:06

          @sarcastelle


          tient toute la clique atlantiste qui vient donner des bons points et faire la morale.on a pas finit de se marrer

        • fred.foyn fred.foyn 10 septembre 12:55

          Le président Poutine dirige la partition, et Obama ne peut que venir l’implorer de faire ceci ou cela...

          Le monde (d’abrutis) regarde vers les USA, alors que la baguette est entre les mains de la Russie... !
          C’est mon sentiment...

          • Pere Plexe Pere Plexe 16 septembre 19:55

            @fred.foyn
            Sur le dossier Syrien c’est évident.

            Reste que ce n’est qu’une partie de l’échiquier.
            Et que même là la partie n’est pas finie
            L’oncle Sam ne reste pas inactif à la naissance d’une monde multipolaire.
            D Roussef vient d’en faire les frais.

            Les BRICS moteur dans la remise en cause de la domination planétaire US sont atteints au cœur.
            Exite le B.
            Le R est en ligne de mire !
            Accessoirement les instances internationales genre FIFA, UEFA CIO AMA sont sérieusement repris en main
            La coupe du monde de foot 2018 et les jeux de Sotchi sont des crimes qui ne resterons pas impunis.
            Le message est clair !

            Si Poutine dirige la partition l’oncle Sam ne renonce pas à l’écrire...

          • sarcastelle 10 septembre 12:58

            Putine (vocatif) noster, qui es in coelis

            Sanctificetur nomen tuum 
            Adveniat regnum tuum..............Naaaan ! Surtout pas !!!

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès