Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine : le contre-amiral Zhang Zhaozhong victime de la propagande (...)

Chine : le contre-amiral Zhang Zhaozhong victime de la propagande occidentale

En ces périodes de tensions diplomatiques, la guerre de l'information fait rage. La Chine et le contre-amiral Zhang Zhaodong en ont fait les frais.

Décembre 2011 : la menace d'une troisième guerre mondiale

Depuis plusieurs mois, le nom de Zhang Zhaozhong est devenu célèbre sur Internet : en décembre dernier, il aurait en effet menacé de protéger l'Iran contre les Etats-Unis, au risque d'une troisième guerre mondiale. C'est la chaîne de télévision NTD (New Tang Dynasty) qui a rapporté ces propos sans donner explicitement la parole à Zhang Zhaozhong [1] :

"Pour certains, il est surprenant que le général de division Zhang Zhaozhong, un professeur de l'Université de Défense Nationale chinoise, ait affirmé que la Chine n'hésiterait pas à protéger l'Iran même au prix d'une troisième guerre mondiale."

Des propos qui seront confirmés par l'analyste politique Ming Xia :

"Zhang Zhaozhong a affirmé que l'initiation d'une troisième guerre mondiale serait entièrement destinée à des besoins politiques domestiques. Dans une certaine mesure, cela serait complètement ridicule d'encourager cela."

En plus de leur prolifération sur divers sites Internet s'intéressant à ces questions, ces informations seront reprises par certains médias officiels de divers pays, dont l'agence iranienne Press TV [2] ou encore l'agence étasunienne Fox News [3].

NTD est une chaîne de télévision généraliste basée à New York. [4] Elle se concentre plus particulièrement sur la critique du Parti Communiste chinois et la violation des droits de l'homme en Chine. Le gouvernement chinois l'accuse [5] d'être une officine du mouvement sectaire Falun Gong [6], de faire de la propagande dirigée contre le gouvernement actuel et de pervertir la culture chinoise.

Ming Xia, quant à lui, est professeur de sciences politiques à l'université de New York. Comme sa page personnelle l'atteste [7], il est l'auteur de nombreux livres qui plaident tantôt en faveur du Falun Gong, tantôt en faveur d'une transition politique en Chine.

4 juin 2012 : la tournure en dérision du dernier navire des Etats-Unis

Alors que la réputation du belliqueux Zhang Zhaozhong se répandait sur Internet à la suite de ses propos de novembre 2011, de nouvelles déclarations lui furent attribuées le 4 juin 2012. Zhang Zhaozhong aurait en effet confié au réseau public de télévision CCTV (Central China Television) que le nouveau destroyer des Etats-Unis, le DDG-1000, n'impressionait nullement la marine chinoise :

"Il serait fichu."

aurait donc dit Zhang Zhaozhong à son propos s'il venait à entrer en conflit avec la marine chinoise. Et d'ajouter que le destroyer à la pointe de la technologie pourrait être facilement envoyé par le fond si de nombreux petits bateaux de pêche bourrés d'explosifs étaient précipités contre lui.

C'est ce que rapportent notamment les sites du Huffington Post [8] ou de Fox News [9] et qui sera repris par le site d'information Russia Today [9]. Les propos de Zhang Zhaozhong semblent être rapportés par un journaliste étasunien membre d'Associated Press et basé à Pékin, Christopher Bodeen.

Aucune mention de tels propos n'est faite sur les sites anglophones chinois, ni sur CCTV News, ni sur Global Times, qui, comme mentionné ci-après, donne régulièrement la parole au professeur Zhang Zhaodong, ni sur aucun autre.

13 juin 2012 : un million de traîtres à la solde des Etats-Unis

Le 13 juin 2012, dans un article du Washington Times [10], le journaliste Miles Yu prête au contre-amiral Zhang Zhaozhong, qu'il décrit comme le plus connu, le plus expérimenté, le plus franc et le plus anti-américain des analystes militaires chinois, les propos suivants :

"La Chine est un pays au sol fertile pour la production de traîtres. Il y avait plus d'un million de traîtres chinois durant la seconde guerre mondiale. Dans la Chine d'aujourd'hui, il y en a plus que ce nombre."

Ce à quoi il aurait rajouté :

"Certains traîtres chinois sont des agents étrangers parmi nos diplomates ; certains sont des espions économiques ; d'autres des espions militaires. Ils ont tous perdu le dernier iota de vertu et de conscience en trahissant leur pays pour leur propre intérêt égoïste."

D'après l'auteur de l'article, critiquant à la fois Zhang Zhaozhong et le gouvernement chinois, ces propos ont été tenus le 7 juin dans l'édition en ligne du Global Times. Or, il n'est nullement question de tels propos sur le site du Global Times [11].

Les vrais propos de Zhang Zhaozhong

Zhang Zhaozhong est professeur à l'université de défense nationale de Pékin administrée par l'Armée populaire de libération. Il occupe le rang de Shao Jiang, l'équivalent du contre-amiral français, le troisième rang le plus important de la marine chinoise, au-dessus duquel se trouvent les rangs de Zhong Jiang (vice-amiral) et Shang Jiang (amiral). Zhang Zhaozhong jouit d'une visibilité publique relativement importante puisqu'il s'exprime régulièrement dans les quotidiens chinois pour donner son avis d'expert sur l'actualité militaire internationale ou asiatique.

Il est notamment connu en Chine pour ses prédictions sur la guerre d'Iraq qui se sont avérées totalement erronées. [12] Les internautes chinois ironisent même désormais à son propos en affirmant que quel que soit le pays que soutient Zhang Zhaozhong, il est voué à l'effondrement en moins d'un an...

Après avoir menacé les Etats-Unis d'une troisième guerre mondiale, après s'être ouvertement moqué de leur dernier destroyer, après avoir fait mention de l'existence d'un million de traîtres au sein de la République populaire de Chine, Zhang Zhaozhong apparaît comme un militaire menaçant, peu diplomate et paranoïaque.

Si les propos attribués à Zhang Zhaozhong brosse une telle image du professeur qui, rappelons-le, occupe seulement le poste de contre-amiral et serait donc bien présomptueux, au vu de son grade, de menacer les Etats-Unis d'une troisième guerre mondiale, les entretiens qu'il donne brossent une toute autre image du personnage. Ci-après sont présentées certaines des principales véritables déclarations de Zhang Zhaozhong dans la presse chinoise anglophone depuis 2010.

29 avril 2009 : à propos du conflit israélo-palestinien

"Certaines personnes tirent avantage du commerce d'armes illégal ; d'autres produisent et vendent des imitations, similaires en apparence aux armes d'origine. La Chine ne s'engagerait jamais dans le trafic d'armes avec l'un ou l'autre des belligérants." [13]

4 janvier 2010 : à propos d'un rapport mentionnant la Chine comme seconde armée au monde

"A mon avis, la force militaire de la Chine est la cinquième au monde. [...] A de nombreux aspects, la Chine se place juste après le Royaume-Uni et la France. Le rapport sus-mentionné est infondé. Classer les puissances militaires de différents pays est très compliqué. [...] La Chine, avec un vaste territoire, une large population et un PIB de 4.4 milliards de dollars pourrait être vue comme un pays très puissant, mais ce n'est pas du tout le cas. [...] Bien que notre armée soit importante, elle est de mauvaise qualité." [14]

11 janvier 2010 : à propos des missiles balistiques indiens

"En développant sa technologie militaire, la Chine n'a jamais considéré l'Inde comme un rival stratégique, et aucune de ses armes n'étaient spécifiquement conçues pour contenir l'Inde." [15]

1 juin 2010 : à propos de la situation dans l'océan Pacifique

"La méfiance des Australiens à propos de l'essor de la Chine est peut-être stimulé par le récent procès des employés de Rio Tinto, et les liens multilatéraux entre les pays du 'petit OTAN' en Asie Pacifique, c'est-à-dire l'Australie, le Japon et les Etats-Unis. Une mission possible de leur alliance serait de mettre en place des lignes défensives contre l'entrée de la marine chinoise dans l'océan Pacifique." [16]

30 juin 2010 : à propos des exercices de la marine russe, alors que les tensions entre la Corée du nord et la Corée du sud atteignaient leur apogée

"C'est simplement une coincidence, les manoeuvres étaient prévues depuis un an et ne seront pas modifiées au dernier moment." [17]

5 août 2010 : à propos des réprimandes adressées par les Etats-Unis à la Chine sur son attitude en mer de Chine

"Bien qu'il y ait des disputes à propos des eaux territoriales, les pays de la région ont une compréhension mutuelle et s'accordent à dire qu'une solution diplomatique est la clé de la solution au problème." [18]

17 janvier 2011 : à propos des rapports sud-coréens selon lesquels la Chine aurait envoyé des troupes en Corée du nord

"La Chine n'a ni l'envie ni la possibilité de déployer des troupes dans d'autres pays." [19]

20 juin 2011 : à propos des tensions dans l'océan Pacifique

"La Chine devrait renforcer le maintien de l'ordre en mer. Nous ne devrions pas attendre de solution inconsidérée. Mais en même temps, nous ne devrions pas laisser de nouveaux problèmes émerger. Des frictions mineures sont inévitables et normales. La Chine est capable de les gérer." [20]

19 avril 2012 :

"La Chine ne s'engagera pas dans une course aux armements avec l'Inde et étendra sa politique de relations de bon voisinage. Mais pour la stabilité régionale, la Chine devrait continuer de développer des systèmes de défense contre des menaces de missiles balistiques." [21]

22 avril 2012 : à propos des manoeuvres conjointes entre la Chine et la Russie

"Etant donné le rôle actif des Etats-Unis dans la région, ces manoeuvres conjointes pourraient naturellement être considérées comme une contre-attaque. Mais la Chine et la Russie ne sont pas alliées. En tant que membres de l'Organisation de Coopération de Shangaï, elles conduisent des exercices militaires dans certaines limites."

"Cette coopération réside dans le fait que la Russie et la Chine veulent défendre leur souveraineté et leurs intérêts maritimes. Dans le même temps, elles ont également besoin d'améliorer la sécurité de la navigation maritime. Il y a de nombreuses manoeuvres en mer Jaune. Les manoeuvres communes entre la Russie et la Chine sont simplement symboliques. Cela ne vise aucun pays tiers. En revanche, celles tenues par les Etats-Unis, le Japon et la Corée du sud sont destinées à menacer la Corée du nord."

"Il est courant pour la Chine de coopérer militairement avec d'autres pays, et une marine se prête naturellement à apprendre et à communiquer avec ses contreparties. Les analyses selon lesquelles ces manoeuvres seraient destinées à répondre aux conflits dans la péninsule coréenne ou au Moyen-Orient afin de diriger une alliance entre la Russie et la Chine sont infondées. La politique de non-interférence de la Chine ne changera pas et cela donne le ton pour la position de la Chine sans alliance avec d'autres pays." [22]

Le reste de ses contributions à la presse chinoise se trouve ici.

Le professeur et contre-amiral Zhang Zhaozhang n'est finalement pas le personnage que la presse occidentale et les rumeurs lancées volontairement sur Internet se complaisent à décrire. Ses déclarations ne sont jamais belliqueuses et il est plutôt modeste quant au potentiel de son armée. Les trois déclarations mensongères qui lui ont été attribuées servent uniquement ceux qui aimeraient voir la situation en Chine déstabilisée.

Internet rend la propagation de l'information extrêmement rapide et aisée : cela profite à la démocratie, mais sert également les intérêts de la propagande de guerre. D'où le nécessaire besoin de vérifier la véracité des informations plutôt deux fois qu'une et quelle que soit la source.


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Leo Le Sage 18 juillet 2012 11:10

    @auteur

    Vous dites : "Les trois déclarations mensongères qui lui ont été attribuées servent uniquement ceux qui aimeraient voir la situation en Chine déstabilisée"
    Mais çà ne marche pas...

    1/ Pour la partie Inde :
    Effectivement, la Chine n’est pas contre l’Inde sur le plan militaire.

    2/ La Chine n’a jamais été belliqueuse.
    Elle sait parfaitement que quelque soit la guerre il faut au final se mettre autour d’une table pour négocier.
    Autant tout de suite se mettre autour d’une table, n’est-ce pas.

    C’est un peuple pacifique même si parfois on entend parler de violence.

    3/ Un contre amiral peut-être dangereux.
    Mais un contre amiral sait quel est la place de son pays.
    Cela m’étonnerait que la Chine s’amuse à menacer quelqu’un alors que même l’Iran qu on affirme à tort dangereuse a depuis des années tissé des relations avec beaucoup de pays.


    Mon avis
    Sur le plan militaire la Chine a grand intérêt a avoir une bonne armée car la maîtrise des matières premières surtout stratégiques passe par là...
    Ce n’est donc pas étrange ou malhonnête les décisions chinoise de créer une bonne armée.
    LA plitique de la Chine à ma connaissance n’est pas belliqueuse ùais plus une politique de visibilité du style :
    « On existe même si vous ne nous voyez pas »
    Certaines attaques informatiques de la Chine ont eu lieu non pas pour nuire mais pour dire : nous savons frapper alors ne nous faites pas d’histoire.
    C’est un pays qui aspire à la paix, mais qui malheureusement à cause de ses problèmes intestines va plutôt mal.
    Et comme nous le savons, c’est lorsque quelqu’un est à terre que le lâche frappe !

    Question :
    Si la Chine devrait trancher pour le cas de la Syrie, elle choisirait quoi, selon vous ?

    Cordialement

    Leo Le Sage

    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


    • Al West 18 juillet 2012 12:49

      Bonjour Leo,

      Je pense qu’elle continuera de soutenir une solution diplomatique plutôt que militaire, mais qu’il ne faut pas non plus l’interpréter comme une alliance avec la Russie face au bloc occidental, qui d’ailleurs fera tout pour faire céder la Chine : Ban Ki Moon, le laquais des Etats-Unis, a d’ailleurs demandé à la Chine de céder et d’appuyer la prochaine résolution présenté au conseil de sécurité de l’ONU.

      Attendons la réponse des Chinois, je pense qu’ils ne céderont pas.


    • Al West 19 juillet 2012 19:59

      Bonsoir Leo,

      La Chine a mis son véto à la résolution proposée par l’Occident. Ils n’ont pas cédé smiley


    • Leo Le Sage 20 juillet 2012 01:08

      @AUTEUR/Par Al West (xxx.xxx.xxx.221) 19 juillet 19:59

      Bonsoir,

      Vous dites : « Attendons la réponse des Chinois, je pense qu’ils ne céderont pas. »
      « La Chine a mis son véto à la résolution proposée par l’Occident. Ils n’ont pas cédé »
      WSJ : Russia, China Veto Syria Resolution at U.N.

      Le contraire m’aurait surpris.

      Par contre nous deux nous nous inquiétons pour la suite militaire, notamment il va probablement se passer quelque chose en août.
      [pas forcément militaire d’ailleurs]
      "U.S. officials and their allies repeated recent warnings to Mr.  Assad to keep control of his chemical weapons stocks. In recent days, U.S. officials have said they believe the Syrian regime has begun to move some of its chemical weapons from their storage facilities"

      (source : U.S. Sees Chance For Turning Point in Syria - WSJ.com)

      Apparemment le jeu va bientôt commencer... smiley
      Il me semble avoir entendu que les USA pourraient envisager une action hors ONU.
      [A confirmer]

       
      Cordialement

      Leo Le Sage


    • Al West 20 juillet 2012 10:38

      Bonjour Leo,

      Pour la Syrie, je vois quand même mal les Etats-Unis intervenir directement... Comment s’y prendraient-ils ? A mon avis, la guerre d’usure par les mercenaires est déjà redoutablement efficace.

      Pour l’Iran, s’il se passe quelque chose, cela devra être une guerre éclair durant le weekend, quand les places boursières sont fermées, je pense. Si les Etats-Unis attaquent, l’Iran s’empressera de fermer le détroit d’Ormuz par où transitent 35% du pétrole brut maritime. Si cela reste dans cet état suffisamment longtemps, le prix du pétrole et tous les produits qui y sont liés vont connaître une inflation démesurée, les bourses exploseront sûrement.

      Je vois donc ça comme une guerre éclair pendant un weekend d’août, probablement celui du 11 ou du 18, pour assurer le contrôle du détroit d’Ormuz en moins de deux jours.

      Comme il sera hors de question pour l’Iran de capituler, il faudra encore se battre pour le contrôle du territoire qui est immense et alors que les Iraniens sont quasiment tous chiites (pas de dissension religieuse) et très antiaméricains, donc il y a peu de chances qu’on voit naître une opposition comme en Syrie. Cette guerre-là sera longue et très loin d’être gagnée par les Occidentaux surtout si d’autres pays y prennent part (Pakistan, par exemple).


    • Maurice Maurice 20 juillet 2012 11:49

      @ Al West,

      Pour la Syrie, je vois quand même mal les Etats-Unis intervenir directement... Comment s’y prendraient-ils ?

      Je viens d’entednre ce matin que les Etats-Unis s’inquiétait du stock d’arme bactériologique en Syrie. Ils ont peur au choix :

      - qu’Assad se fasse harakiri

      - que les armes tombent entre les mains des milices d’Al Qaida, qu’ils n’ont bien sur pas financé, aidé, etc. NOOON, ils ne l’ont pas fait ça...

      Pour ces raisons, ils envisagent des frappes préventives pour annihiler les stocks.

      Ils vont la trouver la méthode...


    • Al West 20 juillet 2012 13:08

      Bonjour Maurice,

      Je vois pour le motif, mais moins pour le déroulement de l’opération. Pas d’accès maritime facile (Méditerranée et port russe de Tartous), une défense aérienne assez robuste (même s’il n’y a pas de missiles S-300), des pays limitrophes peu en faveur d’une déstabilisation (Erdogan a subitement changé d’avis après sa rencontre avec Poutine, le Liban et l’Irak ont toujours soutenu une solution non violente, reste la Jordanie et le Kurdistan éventuellement...)

      Vu de loin, ça a l’air quand même assez compliqué.


    • Maurice Maurice 18 juillet 2012 11:21

      Bonjour Al West,

      merci pour cet article. Nos médias n’en sont pas à une distorsion de la vérité près. Vous oeuvrez pour une meilleure compréhension du cas chinois, et partant de là pour la multipolarité dans le monde, qui devient chaque jour plus urgente.

      Bonne journée


      • Al West 18 juillet 2012 12:54

        Bonjour Maurice,

        Merci. Je précise que j’écris cet article suite à un autre concernant la Chine et dans lequel j’avais intégré ces informations, les ayant lu dans les presses aussi bien étasunienne, iranienne que russe.

        J’avais donc une vision complètement biaisée de la véritable position chinoise.

        Conclusion : toujours vérifier, même quand deux camps opposés (Etats-Unis vs Russie ou Iran) disent la même chose à propos d’une troisième partie.

        PS : je remercie la modération d’Agoravox pour avoir rapidement supprimé mon précédent article à propos de la Chine. J’en récrirai sûrement un au vu de ces éléments.


      • travelworld travelworld 18 juillet 2012 15:43

        Le pouvoir chinois (paranoïaque, s’il en est ! ) sait très bien qu ses plus grands ennemis sont ceux qui veulent un changement démocratique en Chine, il investit des sommes folles dans son armée pou la mettre à niveau, mais il y encore beaucoup de chemin à parcourir.Jamais ils ne déclencheront une guerre contre les US, ce serait suicidaire !!!! 11 portes avions géants avec des avions performants, 72 sous marins nucléaires, que faire contre une force avec une telle puissance de feu ???? D’autant que les alliés naturels, GB, France, Allemagne et les autres se joindraient à eux.....
        Le choix de soutenir Assad est une erreur stratégique, l’image de la Chine est affectée pour longtemps dans le monde arabe, la peur d’un «  »printemps chinois" est mauvaise conseillère, au moment de signer les contrats,ça va coincer !
        Les russes s’en fichent ils n’ont rien à vendre, sinon des matières premières !


        • travelworld travelworld 18 juillet 2012 15:47

          Vu les infos today (18) le pouvoir syrien n’en à plus pour très longtemps !!!!! Les russes vont perdre leur base de sous_marins, pour des joueurs d’échecs, ils ont vraiment mal joué, à moins d’une initiative diplomatique audacieuse de dernière minute.....


          • Al West 18 juillet 2012 15:54

            Je ne sais pas. Je dois avouer que l’attentat doit grandement affecter le moral des partisans du gouvernement. Celui-ci a quand même promis de vouloir en finir avec les terroristes...

            Attendons la prochaine réunion au conseil de sécurité de l’ONU, l’atmosphère y sera certainement suffocante...


          • Mefrange Méfrange 18 juillet 2012 17:21

            Merci Al West pour cet éclairage intéressant sur les arcanes des élites chinoises dont on ne sait presque rien. Je ne vois aucune raison pour le la Chine attaque un autre pays délibérément car le temps travaille pour elle. Ce n’est pas quelques ilots disputés avec le Japon qui vont mettre le feu aux poudres.
            Une puissance étrangère ex-hégémonique qui voudrait avoir sa guerre sans laquelle elle ne peut pas vivre devrait faire plus et comploter du côté de Taïwan, des îles paracels et spratly (je suis du côté vietnamien dans cette dispute) ou du côté du Pakistan. Les Chinois les attendent et les étrangers venus de l’autre côté du pacifique se décomposeront de l’intérieur avant que d’avoir fait perdre leur nerfs aux autorités chinoises. 

            En ce qui concerne l’armée chinoise du niveau de l’armée française, qu’on me laisse rire. Pas un français (âge médian 40 ans) n’est prêt à mourir pour son pays sans être payé comme mercenaire domestique tandis que la Chine a un patriotisme impressionnant de 1300 millions de personnes. Cela dit, la Chine étant l’usine du Monde, on se demande bien quel intérêt elle pourrait avoir à la guerre. Il font le plaisir aux occidentaux de recevoir leur entreprises délocalisées pour que celles-ci puissent par des coûts salariaux ridicules vendre des produits bon marchés. Qui est prêt à diviser son pouvoir d’achat par 3 en Europe ou aux États-Unis à cause d’une guerre avec la Chine.

            La Chine cache ses fusées atomiques sous les montagnes sur engins mobiles et n’est pas atteignable par une première frappe. Les hystériques genre Clinton feraient bien de se calmer. Les usines à gaz flottantes qu’on appelle porte-avions sont tout aussi vulnérables qu’elles peuvent être une « force de projection de puissance ». Tout dépend de la logistique et des navires de protection. Un bon missile sol-mer ou air-mer peut rapidement mettre hors d’usage une de ces merveilles et ce ne sont pas les missiles qui manquent. 

            Selon Viktor Yesin, la Chine possède 1600 têtes. et pourrait en avoir plus

            Le nombre de têtes attribuées à la Chine de 300 est très sous-évalué.

            Si la puissance hégémonique en décomposition veut se prendre une pilée elle peut essayer.
            Ce serait prendre ses désirs ou fantasmes pour des réalités.

            On ne s’en plaindra surement pas.

            On apprend au détour d’un article que la Chine est l’ennemi de la France pour les militaires français. Les chinois nous ont-ils fait quelque-chose pour mériter ce statut. A-t-on demandé leur avis aux français ? Comme d’habitude c’est non. Vivent les chinois et la Chine. Vive l’amitié sino-française.

            Alors on se calme chez les occidentaux parce qu’on va prendre une raclée mémorable si on continue.


            • Al West 18 juillet 2012 17:33

              Bonjour Méfrange,

              C’est vrai que la Chine est assez opaque pour nous Occidentaux. La langue, la culture et l’éloignement géographique en font un pays difficile à appréhender ; contrairement à la Russie dont la langue et l’alphabet nous échappent également mais dont la culture et ses liens avec l’Europe nous la rendent plus compréhensible.

              Je n’ai pas voulu rentrer dans le détail du potentiel de l’armée chinoise, je m’en suis tenu à faire un exposé aussi scientifique que possible des manipulations de l’information. Intéressant lien que vous donnez à propos des têtes nucléaires de la Chine. Cela dit, je pense qu’elle craint plus que les Occidentaux une confrontation nucléaire. Elle a d’ailleurs officiellement enjoint la Russie et les Etats-Unis à procéder à une réduction « drastique » de leurs arsenaux nucléaires, menaçant selon elle la sécurité mondiale. On la comprend, quelque part.

              Un autre exemple de manipulation à propos de la Chine, c’est l’exposé des conflits dans l’océan Pacifique. J’en ferai peut-être un article mais si cela vous intéresse, renseignez-vous sur les différentes versions du déroulement de l’ANASE (ASEAN en anglais). Vous aurez des surprises... De la même façon, les frictions entre les bateaux de pêche et les conflits à propos des îles ne sont pas considérés comme étant au bord de la dégénérescence en une guerre régionale par les Chinois, loin de là.

              La situation dans le Pacifique est intéressante, je croyais la connaître, mais il semble y avoir, comme sur beaucoup de sujets, une désinformation très importante.


            • Leo Le Sage 20 juillet 2012 01:16

              @Christian Tallon/Par Méfrange (xxx.xxx.xxx.207) 18 juillet 17:21
              Vous dites : "Tout dépend de la logistique et des navires de protection. Un bon missile sol-mer ou air-mer peut rapidement mettre hors d’usage une de ces merveilles et ce ne sont pas les missiles qui manquentsmiley
              Toujours aussi nul hein ?
              Etre catégorique à ce point, je n’en reviens pas.
              Dans les années 80, les USA avaient déjà des phalanx et des systèmes de contremesures...
              C’était il y a trente ans...
              Aucun missile ne pourra donc atteindre leur flotte.
              C’est une autre méthode qu’il faut employer pour abattre l’electronique américaine, mais elle n’est pas de type missile classique...

              Je crois même que les chinois ont leur petite idée...

               
              Cordialement

              Leo Le Sage


            • armand 18 juillet 2012 18:05

              Bsr Mr West sana.sy semble online en ce moment pouvez vous vérifier ?


              • Al West 18 juillet 2012 18:23

                Bonjour Armand,

                C’est exact, cela remarche. Notamment, la réaction du ministre de l’information à l’attentat : http://sana.sy/fra/51/2012/07/18/432235.htm


              • grangeoisi 18 juillet 2012 18:58

                Surtout un colosse aux pieds d’argile comme le laisse supposer le Prix Nobel d’économie Paul Krugman... et leur masse « laborieuse » est hyper dangereuse, le jour où la chine sociale, bien éveillée maintenant, va bouger ça ne sera pas facile , hum me paraît proche !


                • Spip Spip 18 juillet 2012 19:59

                  Je pense aussi que la Chine a beaucoup plus à faire avec ses problèmes intérieurs, potentiellement explosifs, plutôt qu’à privilégier un affrontement à l’extérieur. Ce pays, pillé par les puissances occidentales jadis, n’a attaqué personne (à part les vietnamiens une fois, mais ils ont compris leur douleur...).

                  Maintenant, qu’ils cherchent à peser, politiquement, du poids qui est devenu le leur, n’importe quelle autre nation le ferait, l’a fait ou le fera.


                  • nightwings nightwings 18 juillet 2012 22:23

                    il y a eut quand même quelques accrochages (sans parler du Tibet) :

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_sino-indienne,

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_frontalier_sino-sovi%C3%A9tique_de_1969

                    et l’attitude assez revendicatrice sur l’intégralité de la mer de chine (lien vers une étude chinoise elle même sur ses revendications) exemple sur la mer méridionale :

                    http://fr.cntv.cn/program/journal/20120501/104197.shtml

                    la logique employée est assez fallacieuse ou il faut redemander Guernsey au Royaume uni, la Walonie parce qu’un jour elle a pendant une période fait partie de la France et inversement rendre Nice à l’Italie parce que l’empire romain... certes ni ne tombons pas dans le travers de la diabolisation mais les Chinois ne sont pas des saints non plus restons lucide.


                    • Spip Spip 19 juillet 2012 00:32

                      @ nightwings.

                      C’est vrai qu’il y a eu ces accrochages aussi. Ce que j’ai voulu dire c’est que les chinois n’ont pas mené de guerre d’envahissement avec occupation.

                      Pour la Mer de Chine, il est évident qu’il s’agit pour eux de contrôler, a terme, les richesses qui attendent au fond de la mer. Le besoin d’énergies sous toutes leurs formes c’est leur obsession. Pour ça il leur faut une Marine à niveau , ce qui est loin d’être le cas à présent mais ils ont commencé à y travailler : http://www.lepoint.fr/monde/le-premier-porte-avions-chinois-inquiete-les-etats-unis-10-08-2011-1361508_24.php


                      • bert bert 19 juillet 2012 01:39

                        comme le dit si bien le professeur Zongamine

                        avec Zhang Zhaozhong et Mia Xia on ne sait jamais trop sur quel pied danser smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès