Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Corée du Sud : un bébé pour un sac poubelle

Corée du Sud : un bébé pour un sac poubelle

L’idée peut paraître étrange. Mais lorsqu’il s’agit de rehausser un taux de natalité catastrophique et qui ne va pas en s’arrangeant, il semblerait que les autorités soient prêtes à tout voire même à n’importe quoi.

 Dans la ville de Gwangmyeong, en plus du million de wons (650 euros) offerts pour la naissance du troisième enfant et des suivants, les parents ayant plus de deux enfants se verront désormais remettre gratuitement les sacs poubelles d’une valeur estimée à 30 000 wons (20 euros) pour une moyenne de 1 200 litres par an.
 
L’avantage n’est pas énorme, certes, mais il vient s’ajouter à la politique en faveur de la croissance du nombre de naissances. Gwangmyeong s’active en créant un environnement « birth-friendly », mais la démographie concerne aujourd’hui toute la péninsule et inquiète de plus en plus.
 
Cela fait partie de la politique à long terme du gouvernement Lee Myung-Bak, mais agir aujourd’hui pour des résultats dans des décennies est toujours difficile à accepter pour les populations. Moins de jeunes, plus de séniors et c’est toute la société qui est en train de s’enfoncer dans un désastre démographique et économique. C’est l’un des plus grands soucis de la société moderne et le Japon, qui est déjà dans la phase de vieillissement de sa population, devrait finalement vieillir moins vite que la Corée du Sud selon les experts.
 
En un peu plus de 40 ans, la population sud-coréenne a été multipliée par presque 1.5 fois, de 32 à 48 millions d’habitants. Cette croissance devrait tourner dans le négatif d’ici 2018 d’après les estimations du gouvernement. Après un taux de natalité convenable en 1984 avec 2.1 enfants par femme, la Corée est dans une phase plus qu’inquiétante avec 1.15 enfant par femme.
 
La vieillesse pose également problème.
 
Si en France, cela aura pris 154 ans pour que les plus de 65 ans représentent 20% de la population, aux Etats-Unis 94 ans et au Japon 36 ans, la Corée du Sud verra les plus de 65 ans représentés 20% de sa population en seulement 26 ans. Le récent rapport de l’institut de recherche économique Samsung est alarmant et n’hésite pas à prévoir une extinction du peuple coréen.
 
Si la tendance continue, la race coréenne pourrait être divisée par deux d’ici 2100 à 25 millions d’habitants et atteindrait 330 000 personnes en 2500, annonçant la fin du peuple coréen et de sa langue. D’un point de vue économique, les conséquences seraient dramatiques : diminution de la production nationale à partir de 2029 et croissance négative autour de -4.8% en 2050.
 
Les mesures continuent pour pousser les couples à faire des enfants : 20% de la facture d’électricité prise en charge par l’état pour les foyers avec au moins trois enfants, exemption des 12 premiers mois de pension nationale pour le troisième enfant, et des 18 premiers mois pour le quatrième. Les familles nombreuses ont également une réduction de 50% sur l’achat et l’enregistrement d’un véhicule.
 
Le mariage aurait-il une influence négative sur les couples ? D’après une récente enquête, les couples non mariés déclarent vouloir avoir 2.1 enfants en moyenne, ce qui est loin d’être le cas une fois marié. Les raisons financières posent en effet problème à des couples qui vont dépenser énormément pour le mariage et l’appartement et se retrouver endettés très rapidement, ne pouvant supporter des progénitures.
 
Le seul point positif d’une faible natalité concerne la densité de population. Il faut rappeler que la Corée du Sud connaît une densité extrêmement élevée, la troisième derrière le Bengladesh et Taiwan. La péninsule possède une densité de 486 personnes par kilomètre carré, soit une terre 50% plus occupée qu’au Japon, 2.5 fois plus qu’en Chine, 4 fois plus qu’en France et 186 fois plus qu’en Australie. Une telle densité provoque donc des coûts de scolarité et de logement extrêmement élevés dans une ville comme Séoul où la moitié de la population coréenne vit.
 
La question de la démographie est loin d’être résolue et loin de disparaître des débats sociétales et économiques d’aujourd’hui !
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Massaliote 19 juillet 2010 11:35

    Si le gouvernement prenait la moindre mesure pour assurer la pérennité des Français de souche ça hurlerait au fachisme dans nos merdias. Ici, c’est le contraire. Tout pour l’extinction de la population « non-diversifiée ». Quels réacs ces Coréens ! smiley smiley smiley 


    • jako jako 19 juillet 2010 11:52

      La baisse de natalité sous 2, dans plusieurs pays Japon Allemagne Ukraine va provoquer un changement démographique et la disparition de certains peuples.
      Il est urgent de baisser fortement la population autrement que par des guerres ou épidémies.
      Au contraire dès le deuxième enfant on devrait être taxé de manière dissuasive


      • Surya Surya 19 juillet 2010 20:02

        Plus le niveau d’instruction devient élevé dans un pays, moins les femmes font d’enfants. D’un côté on nous apprend ce fait, et de l’autre on demande ensuite aux femmes de faire de plus en plus d’enfants, parfois dans les pays mêmes où les crédits affectés à l’éducation subissent des coupes drastiques...
        Si l’on incite par des mesures diverses et variées les femmes à faire plus d’enfants (dont certains ne seront peut être pas vraiment voulus, mais conçus pour l’attrait des avantages qu’il donnera, comme la facture d’électricité...) uniquement pour pas qu’une « race » s’éteigne, ou pour entrer en compétition avec le taux de natalité du pays voisin, c’est vraiment désolant. Nous sommes déjà presque 7 milliards sur Terre, on n’arrive déjà pas à résoudre les problèmes actuels, et on nous passe le message qu’il faudrait absolument qu’on soit beaucoup, beaucoup plus nombreux pour que ça aille mieux ?  smiley
        On se dirige tout droit vers cette surpopulation que l’on redoute pour les prochaines décennies, que certains refusent de prendre en considération, alors que je suis persuadée que l’avenir donnera raison à ceux qui nous ont mis en garde à ce sujet, si en effet on laisse la population mondiale augmenter comme ça de façon exponentielle.
        Imaginons nous à douze milliards, par exemple... Comment va-t-on nourrir tout le monde ? Comment va-t-on loger tout le monde ? Comment va-t-on éduquer tout le monde ?
        D’un côté on nous parle des réserves de la planète qui s’épuisent à vitesse grand V (sans parler de la répartition des richesses) et de l’autre, les gouvernements nous passent le message qu’une population élevée, c’est l’avenir assuré...


        • sonearlia sonearlia 19 juillet 2010 22:46

          Et pourquoi pas encourager l’immigration ?


          • stephanemot stephanemot 20 juillet 2010 10:30

            Dans le style, l’annee derniere, le Gouvernement a aussi essaye d’eteindre les lumieres 1 heure plus tot tous les mois au sein du Ministere en charge du... bebe, dans le but de favoriser la procreation, mais il semble que le grand vainqueur soit le verre de soju / makgeolli d’apres bureau.

            A noter egalement sur le sujet (en vrac) :

            - la densite est en realite beaucoup plus elevee, une grande partie du territoire etant couverte par des montagnes faiblement habitees

            - la faible natalite est recuperee par les conservateurs qui veulent supprimer l’avortement

            - en 2050, 10% de la population en Coree ne seront pas Coreens et le pays se prepare pour.

            - la denatalite aura malgre tout quelques merites, comme de faire imploser la bulle immobiliere (si elle n’explose pas avant)

            - la langue coreenne se porte plutot bien et s’etend desormais au-dela de la diaspora coreenne. par ailleurs, le nombre d’etudiants etrangers en Coree explose (3000 il y a 10 ans, 100000 aujourd’hui).

            et bien sur

            - la « race coreenne » n’existe pas plus que la race francaise smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès