Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crash du vol MH-17 : L’agonie d’un mensonge (Giulietto (...)

Crash du vol MH-17 : L’agonie d’un mensonge (Giulietto Chiesa)

Nous attendons toujours les informations sur le Boeing MH-17 abattu en juillet dernier.

Traduction ilfattoquotidiano.fr

La valse des mensonges sur le vol MH-17 abattu en Ukraine devient chaque jour davantage la métaphore de la fin des illusions démocratiques du monde occidental. Mais il s’agit aussi et surtout de la manifestation tragique du désastre intellectuel et moral dans lequel sont tombées les hordes de « semeurs de peste » qui continuent à les défendre. Pour rester cohérents, ces gens ont dû mentir effrontément. Et aujourd’hui, face à l’émergence de la vérité, ils sont obligés de les répéter, tout désorientés, voire de les amplifier en inventant des variantes plus ou moins fantaisistes et de moins en moins crédibles, se contredisant à loisir, sans s’apercevoir du ridicule dans lequel ils sont tombés. Ou alors, et c’est l’attitude simple et peu compromettante, ils se taisent et évitent d’évoquer les bribes de vérité qui passent pourtant à leur portée.

Voilà le visage du journalisme servile de notre époque. Mais il y aura bien pire, et dans un futur proche, car ces semeurs de peste qui se font passer pour des journalistes sont prêts pour les prochaines délations répugnantes auxquelles ils seront contraints par les patrons qui les paient, même s’il est vrai que le journalisme occidental n’était pratiquement jamais, de toute son histoire, tombé aussi bas.

J’ai eu l’occasion récemment d’écouter, dans les somptueuses salles du Parlement européen, un politologue anglo-saxon – c’était début décembre, soit 4 mois et demi après l’assassinat collectif de 298 personnes innocentes – exiger de la Russie d’une voix tonitruante, non seulement des excuses pour avoir abattu le Boeing malaisien, mais aussi une indemnisation pour les familles de victimes. Le type – qui n’avait pas de qualificatif assez dur pour Poutine, ne savait rien – le pauvre – de ce qui s’était passé pendant ces 4 mois. Il ne savait pas ce que, par respect et par décence – devrait savoir une personne dont le métier est de s’occuper de politique, de journalisme, qui mène des analyses lues par des gouvernants (ceux qui prennent des décisions), et qui devrait donc avoir le sens de la responsabilité de celui qui, par profession, contribue à la vie de la société et au bien commun.

Je ne dirai pas son nom ici, non pas que je veuille protéger sa personne, mais simplement parce qu’il fait partie de ces innombrables pauvres bougres habitués à répéter automatiquement ce qui leur est servi par les médias dominants. C’est simplement l’un des multiples anneaux de la grande chaine de la stupidité – de second niveau celle-là – qui maintient en place le chapiteau entourant la Grande Fabrique des Rêves et des Mensonges.[…]

Voilà : cette longue introduction pour commenter maintenant la dernière information sur les enquêtes officielles totalement inexistantes de ces derniers mois censées rechercher les responsabilités dans le crash du Boeing malaisien le 17 juillet dernier. La nouvelle provient du quotidien malaisien en ligne http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/12/01/mh17-malaysia-to-be-part-of-investigating-team/, et nous apprend que la Malaysie a finalement été «  acceptée comme membre à part entière du groupe en charge de mener l’enquête criminelle. » Autrement dit, le pays propriétaire de l’avion abattu, et qui a vu la mort de 44 de ses concitoyens, a dû attendre quatre mois avant de pouvoir participer et contrôler le déroulement des investigations.

Nous savons (depuis le 8 août, et nous avons été les premiers et les seuls d’ailleurs à le publier avec Megachip et PandoraTV.it) que le groupe est constitué de quatre pays : Hollande, Belgique, Australie et Ukraine. Impossible de savoir qui a décidé de la composition de ce groupe, ni quels critères ont amené à cette « étrange » sélection, qui ne cadre avec aucune considération logique ou juridique. Par exemple, elle ne correspond pas au principe des « pays les plus touchés en termes du nombre de victimes ». En effet, l’Australie et la Hollande ont eu de nombreuses victimes, l’Ukraine aucune, et la Belgique en a seulement eu quatre, autant que l’Allemagne qui ne fait cependant pas partie du groupe.

Nous savons (et nous l’avons répété maintes fois, dans le silence absolu des médias occidentaux) que le gouvernement de Kuala Lumpur a demandé à plusieurs reprises à être incluse dans l’enquête, mais n’a pas obtenu de réponse, jusqu’à hier. Nous constatons que la présence de l’Ukraine dans ce groupe a des pour (l’avion a été abattu dans l’espace aérien ukrainien, et donc ce pays a beaucoup d’informations à donner), et des contre, car les circonstances de cette tragédie font de l‘Ukraine (et plus précisément des responsables de certains services et ministères) l’un des principaux suspects, et qu’elle est elle-même objet de l’enquête. De plus, il est avéré qu’au cours de ces derniers mois l’Ukraine n’a pas fourni à la commission d’enquête les enregistrements des conversations entre les contrôleurs aériens ukrainiens et l’équipage du Boeing. Un fait extrêmement grave, qui peut légitimement être défini comme une volonté délibérée d’entraver l’enquête.

Mais nous avons également rapporté l’information (de source ukrainienne officielle) que les « quatre pays de l’Apocalypse » ont établi un droit de véto (denial) sur la base duquel n’importe lequel des quatre membres peut interdire la publication de documents de l’enquête. Une disposition qui surpasse toutes les précédentes en matière de bizarrerie, mais qui étale sous nos yeux le véritable aveu, à savoir qu’en faisant ainsi, il est permis à l’Ukraine de cacher ses éventuelles responsabilités dans l’incident. Et que l’Australie, la Belgique et la Hollande se sont attribuées le rôle de chien de garde pour empêcher l’émergence d’une quelconque responsabilité occidentale, par exemple celle de l’OTAN.

Nous avons – tout comme des dizaines de sites Internet – enregistré le fait (et là il ne s’agit pas d’une bizarrerie) que les États-Unis disposent d’une grande quantité d’informations sur ce qui s’est passé, mais que pendant ces quatre mois ils se sont bien gardés de les fournir. Un de leurs satellites de surveillance survolait la zone à ce moment précis, et photographiait chaque centimètre carré, mais ils n’ont pas divulgué ces images. Deux avions-AWACS interceptaient toutes les communications radio et radar pendant ces minutes critiques et dans cette zone précise (comme révélé par le gouvernement allemand), mais les seules informations qui ont filtré sont de toute évidence fausses (l’avion aurait été abattu par un missile Buk de fabrication soviétique), et ont été diffusées par les services secrets allemands, avec trois mois de retard.

Il ressort de tout cela que les seuls à fournir des informations précieuses (peut-être en gardent-ils sous le coude, mais celles-ci sont importantes) sont les services secrets russes, qui ont communiqué trois jours après la tragédie, révélant plusieurs faits dont un décisif : au moins un autre avion, certainement ukrainien, volait à proximité du Boeing. Un fait confirmé par de nombreux témoins au sol, qui ont tous affirmé avoir vu le 2e avion (certains en ont même vu deux) près du Boeing et juste après qu’il eut été abattu. Les grands médias occidentaux ont totalement ignoré cette conférence de presse des militaires russes. Et la BBC, qui avait diffusé un reportage sur la zone du crash avec des témoins qui confirmaient la version russe, a promptement retiré le documentaire et, semble-t-il, l’a effacé de ses archives Web. Autant d’éléments qui montrent l’étendue et les ramifications des systèmes de contrôle [médiatiques] et de diversion mis en oeuvre par les services secrets occidentaux pour empêcher l’apparition d’informations gênantes sur cet événement.

Entre temps, les boites noires qui avaient été retrouvées en parfait état de fonctionnement par les rebelles filo-Russes du Donbass (même si tous les journaux avaient annoncé par avance que les « Russes » les auraient cachées, ou détruites, pour ne pas révéler au monde leur responsabilité) les ont consignées aux observateurs de l’OSCE sous les yeux des caméras ; les boites noires ont ensuite été confiées à l’ICAO à Londres, mais on ne sait toujours pas avec précision qui les a analysées et quel est leur véritable contenu.

Les seules informations fournies à ce jour par le fameux « groupe des quatre pays enquêteurs », à travers une déclaration de son porte-parole hollandais – nous disent deux choses : la première est que le Boeing a été abattu. Extraordinaire conclusion, après 3 mois d’enquête ! La seconde est que l’on ne saura rien de plus précis pendant au moins un an. Les Hollandais ont cependant commencé à montrer quelques signes de faiblesse, en reconnaissant avoir des choses à dire, mais ne pas pouvoir les rendre publiques de peur de « saper la confiance réciproque » des gouvernements. Une affirmation particulièrement étrange, et d’une certaine façon, révélatrice de l’existence de pressions aussi puissantes qu’inavouables, subies par les enquêteurs pour leur interdire l’établissement de la vérité.

Dans l’intervalle, et dès les premiers instants qui ont suivi le crash du Boeing, a commencé l’infatigable oeuvre de désinformation et de mensonges de la part de tous les principaux médias occidentaux. Une opération sous faux drapeau (False Flag) aux contours désormais classiques depuis le 11 septembre 2001, et qui a consisté à pointer du doigt un coupable fictif, et à répéter de manière obsessionnelle l’accusation sans jamais apporter la moindre preuve ou le moindre fait crédible, et en ignorant royalement tous les éléments contraires. Cette opération a atteint son but : pour la plupart des gens, le responsable de la tragédie du Boeing abattu reste la Russie, c’est-à-dire Poutine en personne. Le « missile » était de fabrication russe ; ce sont donc les Russes, c’est-à-dire Poutine, qui l’ont donné aux rebelles du Donbass. Tout est clair : les Russes sont les méchants et les assassins dans cette affaire. Est-ce d’ailleurs une coïncidence si les sanctions contre la Russie ont été imposées dans les jours qui ont immédiatement suivi celui du crash du Boeing ?

Tout cela alors que les photographies du cockpit montrent de toute évidence que l’avion a été mitraillé par un canon comme celui équipant les Sukhoi 25 de l’aviation militaire ukrainienne. Et alors que les télévisions russes (évidemment informées par les services secrets russes) ont publié le nom du pilote ukrainien qui a appuyé sur la gâchette, et le numéro de matricule du Sukhoi 25 qui a mené cette mission, et nous ont appris que ce pilote avait été envoyé à l’abri aux Émirats arabes unis après le massacre.

Les télés russes publient également le nom de l’aiguilleur du ciel, une femme, qui suivait les évolutions des appareils depuis Kiev, et qui est partie en vacances le 18 juillet, on ne sait pas où, et qui n’est pas revenue travailler depuis. De bien longues vacances, n’est-ce pas. Pourtant il ne semble pas que les enquêteurs des « quatre pays de l’Apocalypse » aient cherché à rappeler ces deux personnes de leurs « vacances » pour les interroger.

Une fable extraordinaire, mais qui n’a pas de fin joyeuse. Mises à part quelques petites brèches ici ou là. L’information sur l’entrée de la Malaysie dans le groupe des pays enquêteurs fait partie de ces brèches. Le bureau du procureur hollandais, par une lettre datée du 28 novembre 2014, a informé le ministère de la Justice de Kuala Lumpur, Tan Sri Abdul Gani Patail, que la Malaysie pouvait donc entrer dans le Saint des Saints de l’enquête. Jusqu’à quel point elle en sera membre à part entière et de plein droit, dans ce contexte, nous le verrons bien. On peut facilement imaginer les pressions et les chantages qui ne manqueront pas de s’exercer sur le gouvernement malaisien pour qu’il se conforme à la position choisie par l’Occident. Et on peut facilement deviner quelle partie du dossier sera soustraite à la curiosité des enquêteurs malaisiens. Mais on peut gager également que les seuls accusés à ce jour devant l’ensemble de l’opinion publique occidentale, à savoir les Russes, ne laisseront pas tomber et continueront à se défendre. Ils ont les moyens de le faire. Et il faudra bien observer comment ils réagiront.

Giulietto Chiesa
4 décembre 2014
Megachip

Traduction ilfattoquotidiano.fr

 


Lire aussi :


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (95 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Martha 5 décembre 2014 20:11

    Cet attentat horrible, imaginé et réalisé par des malades mentaux et cette enquête scandaleuse, font qu’Obama n’est plus crédible : à son niveau, mentir à ce point, à l’ère d’internet, ce n’est pas possible, on ne s’en remet pas.
     La fin de partie n’est plus bien loin.
     Les « néo-cons » qui le tiennent vont devoir s’expliquer.


    • Croa Croa 5 décembre 2014 22:18

       C’est encore la télé qui fait l’opinion. Chercher l’info sur AgoraVox (ou ilfattoquotidiano ) est réservé à un microcosme. « La fin de partie n’est plus bien loin »... Peut-être mais rien n’est moins sûr, hélas !
      *
      Ne sous-estimons pas ceux qui dirigent le monde !


    • bluerider bluerider 8 décembre 2014 12:48

      la fin de partie n’est pas pour demain. Nous ne sommes que les 1%. Pas de quoi pavoiser !


    • alinea alinea 5 décembre 2014 21:14

      Les pressions et le chantage ont peut-être déjà eu lieu ! J’avais cru comprendre à l’époque que la Malaisie n’était pas assez inféodée aux US pour faire partie de l’équipe des détectives assermentés !
      Enfin, « ils » ont dû se rendre compte que c’était un peu faible ( comparé à la fiole d’arme massive !!) pour attaquer tout de suite la Russie !!!
      Par ailleurs je croyais de Kiev voulait construire un mur de séparation d’avec le Donbass ; mais où est-il tombé cet avion ??

       (chez les séparatistes mais,, chut, c’est pas important !)


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 décembre 2014 21:47

        Les « semeurs de peste »... Bonne expression en vérité.


          • franc tireur 5 décembre 2014 23:24

            On nous demande de croire soit les russes soit les zaméricains , désolé pour le moment je reste en retrait ..meme si grace au site je continue de suivre l’actu de cette affaire, comme celle du vol air algérie et du malaysia airlines disparu.



            • Yaltanne 6 décembre 2014 13:34

              Salut

              Tu as bien raison de ne croire personne sur parole, je te propose donc de prendre connaissance des faits et du contexte.

              Ce que j’ai trouvé de mieux sur la toile à aujourd’hui c’est ce dossier on ne peut plus complet publié sur les ’les-crises.fr’ :
              http://www.les-crises.fr/ukraine/

              Forcément, c’est beaucoup :(

              En revanche ce qui se regarde avec plaisir, le bonhomme versant dans l’humour, l’ironie voire le sarcasme (on met bien du sucre autour des amandes amères ;)) c’est cette vidéo :

              https://www.youtube.com/watch?v=Mzbvw1GjbU8

              A la deuxième écoute j’ai pris des notes et vérifié (ailleurs que sur son site).
              Une fois persuadée que je pouvais faire confiance, j’ai mis le site dans mes ’références à comprendre’.

              Je te recommande les cartes (chapitre I), qui fournissent un éclairage on ne peut plus intéressant ;)


            • goc goc 5 décembre 2014 23:58

              Je me souviens de l’intervention de Christine Ockrent, responsable de la chaine d’information nationale « France24 » lors de l’émission de Ruquier (On n’est pas couché), où elle se permettait d’affirmer avec aplomb que c’était bien les séparatistes qui étaient responsable du crash, allant même jusqu’à impliquer directement les russes, alors même que le premier rapport des « quatre pays de l’Apocalypse » signalait juste que l’avion avait été touché par une multitude d’impacts, et donc reconnaissait de fait que rien de permettait d’accuser directement les séparatistes.
              Il faut reconnaitre que pour quelqu’un qui se prétend journaliste, qui est de plus, a la tête d’une chaine d’information, oser diffuser ce genre de chose sans prendre même la peine de vérifier et sans même prendre les précautions d’usage concernant un fait non élucidé, cela devient plus qu’un simple mensonge mais une véritable escroquerie journalistique et mériterait que sa carte lui soit retiré à vie.
              Hélas non seulement on ne l’a pas sanctionné, mais en plus, elle continue d’officier sur cette chaine, et donc de propager ses mensonges.
              Cela en dit long sur la déliquescence de notre démocratie


              • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 6 décembre 2014 01:36

                Le Bilderberg met à la tête des médias celles et ceux qui laissent le Bilderberg mettre les mots dans leur Bush...euh bouche, pardon.


              • goc goc 6 décembre 2014 02:20

                source :
                https://www.youtube.com/watch?v=KxZk5RBTxG0
                A la minute 16:45

                Sans oublier aussi juste avant, cette phrase encore plus terrible pour la démocratie
                A propos de la Crimée :
                « c’est la 1ere fois depuis la seconde guerre mondiale qu’on modifie des frontières PAR LA FORCE »

                donc d’après elle, une consultation du peuple s’appelle « par la force », bigre !!!

                il faut dire que son mari a été ministre du président qui s’est assis sur la volonté du peuple français (referendum sur le traité européen), donc elle est en bonne compagnie


              • izarn 6 décembre 2014 03:43

                Ne parlons plus de cette loque infame qu’est devenu l’Etat français sous les Sarko, DSK, Kouchner, Hollande.
                J’ai honte pour mon pays....
                Putain, français, réveillez vous !


              • Layly Victor Layly Victor 6 décembre 2014 10:25

                izarn

                Les Français regardent Nabilla et Ruquier. Les plus évolués regardent l’émission de propagande quotidienne de la Pravda « C dans l’air » (sur certains aspects pire que la Pravda de l’époque Stalinienne, je considère Nabilla moins dangereuse et plus digne que Yves Calvi)
                Vous ne pouvez pas vous imaginer le pouvoir de la presse locale, encore bien plus grand que celui de la presse nationale. Je l’ai constaté sur tous les sujets, en particulier sur les sujets pour lesquels j’ai une expertise professionnelle.
                J’habite dans un petit village de Provence, et la principale référence culturelle et d’information, en dehors de la télé, est un torchon infect qui répand chaque jour les mensonges les plus éhontés et qui s’appelle La Provence.
                Pour donner un exemple, quand en 2013 les occidentaux ont tenté de bombarder Alep (où vivaient de nombreux Chrétiens) avec des missiles tomahawk et que Poutine les a stoppés, La Provence avait mis en première page une photo de missile en train de décoller avec, en lettres gigantesques « C’EST PARTI ! ». Les voyous Hollande, Fabius et Juppé avaient bien préparé le terrain en expliquant qu’il fallait punir Poutine. Donc, le type qui se dirige vers son bar préféré avec La Provence sous le bras est content d’avoir puni Poutine.
                Le passe temps traditionnel, à l’heure de la pose, c’est de lire La Provence en buvant un ou deux (ou trois) Pastis. Avec cet élixir miraculeux, le mensonge devient une douce musique.
                Je suppose que c’est pareil dans toutes les régions (pour le peu que j’ai vu d’autres journaux régionaux, ils sont encore pires).
                Donc ici, au coeur de la Provence rurale, beaucoup sont persuadés que les chars russes menacent l’Europe et que Poutine est le mal absolu (la preuve, c’est La Provence qui le dit).


              • simir simir 7 décembre 2014 19:43

                D’accord avec vous sauf sur le point de la Pravda.
                L’avez vous lue ? Etes vous russophone ?
                Apparemment la Pravda n’a pas assez menti. Si elle avait pratiqué comme nos médias que vous dénoncez ce qui se passe en France aurait aussi fonctionné en URSS car notre bourrage de crâne est beaucoup plus « malin »


              • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 6 décembre 2014 01:34

                Ce que l’enquête n’a vraiment pas envie de dire :

                1) l’avion en question a été abattu sur consigne top-secrète des forces de l’OTAN.
                2) l’équipe ukrainienne était « épaulée » voir dirigée par les mercenaires des ex-blackwaters
                3) l’avion présidentiel de Vladimir POUTINE, de même taille, aux mêmes couleurs, volait à la même altitude et au même endroit 20 minutes plus tôt.


                • goc goc 6 décembre 2014 02:32

                  A ce niveau on peut même imaginer que l’attentat a été volontairement « raté » car son seul but était de donner un avertissement à Poutine, bon d’accord, c’est peut-être aller trop loin dans les suppositions. Mais comme disait Audiard « les cons ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait », alors pourquoi pas ce genre de co..erie
                  Ceci étant, on sait très bien que Medvedev est bien plus souple et plus favorable aux occidentaux que Poutine, on l’a vu lors de sa présidence, et même suivant ses dernières prises de position plus ambiguës que celles de son chef. Alors pourquoi pas en effet supposer que la cible était bien Poutine et donc son remplacement par Medvedev
                  Toute cette histoire est d’autant plus « malheureuse » que la disparition du premier avion de la M-Airline, reste toujours aussi suspect.


                • boris boris 6 décembre 2014 09:28

                  goc,

                  La disparition du premier et le plombage du second sont liés, dans le cas d’un false flag.

                  Comme tu sais, même compagnie, même couleur, même type de modèle, de plus compagnie aérienne d’un pays non soumis.

                  Effet kiss cool garantie !


                • Stop-apollo 6 décembre 2014 22:15

                  l’information est fiable et sûr ? je suis scié...


                • fred.foyn Le p’tit Charles 6 décembre 2014 10:04

                  Manipulation a outrance des USA pour tenter de décrédibiliser la Russie en la chargeant de tous les maux...Les USA deviennent avec le temps infréquentables..


                  • IlfattoQuotidiano.fr IlfattoQuotidiano.fr 6 décembre 2014 11:11

                    Suite logique de toute cette propagande :


                    • alinea alinea 6 décembre 2014 11:17

                      Le peuple de France va-t-il se bouger pour exiger de Hollande qu’il sorte de cette nasse ? Sans la France, d’autre pays d’Europe suivront, les US se trouveront peut-être assez isolés pour... hésiter ?


                    • doslu doslu 6 décembre 2014 13:28

                      Ben la ça fout vraiment la trouille


                    • agent ananas agent ananas 6 décembre 2014 18:42

                      J’avais sorti le « scoop » hier sur un autre fil.

                      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/chaine-allemande-dw-l-etat-160312#forum4181559

                      La nomination d’Ashton Carter (qui sera confirmé sans aucun doute par le Sénat) en remplacement de Chuck Hagel à la tête du Pentagone, est la victoire des faucons sur les colombes...
                      Bref, on se rapproche vers la catastrophe.


                    • Ruut Ruut 7 décembre 2014 06:07

                      Ce qui fout la trouille c’est Hollande aux commandes.
                      C’est clairement un pro USA ce type.
                      Et il n’est pas un un mensonge prêt.


                    • ETTORE ETTORE 6 décembre 2014 13:21

                      Nous voyons le sieur Hollande faire toutes les commémorations cette année, avec grande presse

                      pour que le souvenir perdure ! soit !
                      Nous avion un envahisseur formel, combattu, vaincu avec bon nombre de morts à la clé de part et d’autre.
                      Mais actuellement........ un ennemi qui ne dit pas son nom, la Finance
                      un ennemi autrefois ami..... les USA
                      une hydre supra nationale vivant du sang et de la sueur des peuples UE
                      Voilà que nous sommes livrés, nous pauvres gens à une guerre de propagande, à une guerre économique, 
                      Mêles à des affaires de bas étage pour la gloire de quelques milliardaires.
                      Et par qui ?
                      Nos politiques pourris, les médias aux ordres des mêmes pourritures , eux mêmes obéissant à d’autres pourris plus décomposés que les déchets recyclés. !
                      Pensez vous un seul instant que, dans les temps futurs, sur la stèle élevée au martyrs de cette guerre, qui ne veut pas dire son nom, peut y figurer les noms de toutes ces peines ?
                      NON ! par contre pour le souvenir du « plus jamais ça » une tombe portant le nom de tous ces traîtres à leurs nations, vendus ventripotents, gavés de l’argent qu’il n’ont eu que comme seul dieu.
                      Un endroit où enfin tout le monde pourras aller cracher dessus, en souvenir de ces poussières,de ce qu’ils ont été.
                      Et plaise à Dieu que l’on oublie personne.


                      • volpa volpa 6 décembre 2014 17:40

                        Fromage puant et coulant est allé voir Poutine ce jour.

                        Qui des deux a mis les points sur les I.


                        • agent ananas agent ananas 6 décembre 2014 19:10

                          Curieux de savoir ce qu’ils se sont dit (en dehors du blah blah officiel. La dépêche de Reuters est à gerber et on n’y apprend pas grand chose)


                        • Stop-apollo 6 décembre 2014 22:12

                          j’ai bien vu sur les images de la fin de l’entretien qu’ils se marraient tous les 2....alors ???


                        • christophe nicolas christophe nicolas 6 décembre 2014 21:58

                          Les USA et Israël vont attaquer le reste du monde... comique. Ils savent bien que les autres sont en train de détruire le dollar et c’est un point sensible, très sensible.... le porte monnaie.


                          Personne ne les suivra, surtout pas l’armée américaine, certains vont être tentés d’arrêter le congrès et la FED... Imaginez un réarmement en Sibérie aidé par la Chine... L’Europe se prend 14 divisions à la semaine. Ceci dit, on a le char Leclerc... De toute façon, on préférera donner la tête de François avec une pomme dans la bouche, non ?

                          C’est de la guerre psychologique et ils vont être ridicules, c’est la fin du cinoche débile des tricheurs psychologiques car ils vont perdre à ce jeu. Ils ne sont pas foutu de prendre la Syrie alors, attaquer le monde... Qui est volontaire pour annexer la Sibérie ? Bruxelles OK mais les steppes Russes... bof !

                          C’est l’AIPAC qui a promis du pognon pour les élections au congrès, ce doit être ça.






                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2014 04:37

                            Tous les lecteurs intelligemts et de bonne foi ont deja choisi leur camp. La discussions est close.americai.. Chacun, américainà la mesure de ses moyens, a la responsabilité morale de lutter contre l’imperialisme américain. En discuter davantage est une perte de temps et d’emergie. Agissez.


                            Pierre JC Allard

                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2014 04:39

                              CORRECTION. Tous les lecteurs intelligets et de bonne foi ont deja choisi leur camp. La discussions est close. Chacun, à la mesure de ses moyens, a la responsabilité morale de lutter contre l’imperialisme américain. En discuter davantage est une perte de temps et d’emergie. Agissez.


                              Pierre JC Allard

                              • jjwaDal jjwaDal 7 décembre 2014 08:44

                                Bonjour à tous,

                                Une erreur dans l’article : aucun satellite d’imagerie fine US ne survolait la zone au moment de l’agression de l’avion malaysien. Ce sont les russes qui l’ont dit eux-mêmes.
                                Sinon, bien sûr qu’il faut un bon lessivage de cerveau et l’esprit critique dans les chaussettes pour ne pas voir l’énormité des anomalies dans ce dossier et notamment l’absence de preuves alimentant le dossier des journalistes et officiels qui connaissent les coupables de cet attentat.
                                Je pense qu’on est quelques uns (du moins ici) à comprendre que la « vérité » est le mensonge en lequel l’immense majorité des gens croient grâce aux moyens de propagande de masse contemporains. Peu importe que la Vérité sur quoi que ce soit soit présente sur le réseau, il suffit que la masse des gens croient aux contes de fées martelés par les grands organes de désinformation. Triste mais on en est là.


                                • alberto alberto 7 décembre 2014 15:38

                                  Bon article,

                                  Et quid du vol MH 370 qui semble avoir disparu des radars mais aussi et surtout de la sphère médiatique !

                                  Y a quand même des trucs bizarres, non ?

                                  A suivre...


                                  • agent ananas agent ananas 7 décembre 2014 18:44

                                    La « gaffe » du ministre hollandais des affaires étrangères Frans Timmermans accréditerait la thèse que l’avion MH17 aurait été abattu par l’aviation ukrainienne. Selon lui, on aurait retrouvé une des victime portant un masque à oxygène.
                                    CQFD : S’il elle portait un masque à oxygène serait-ce que que l’avion n’aurait pas été détruit instantanément par l’explosion d’un missile ?
                                    Voir l’analyse Dedefensa.
                                    Encore plus curieux. Frans Timmermans s’excuse ensuite pour avoir dit la « vérité ». « I shouldn’t have said what I said »...
                                    http://www.latimes.com/world/europe/la-fg-ukraine-malaysia-jet-oxygen-mask-20141009-story.html


                                    • lloreen 10 décembre 2014 14:15

                                      Toute cette mascarade devrait quand même finir par éclater au visage de ces mauvais comiques.
                                      Le congrès n’ est en gros qu’ un ramassis de porte-documents sur pieds à la solde des escrocs de la FED.
                                      Leur monnaie de singe ne sera bientôt même plus bonne à alimenter les cheminées des chaumières.
                                      Espérons que les populations mondiales ouvriront bientôt les yeux.

                                      Leurs gesticulations sont grotesques. Je ne sais pas ce qu’ Hollande a été dire à Poutine, mais peu importe.
                                      Nous avons chacun notre vie à assumer et la mienne ne consistera pas à me soumettre à de la pourriture.


                                      • françois 30 mars 2015 18:25

                                        Quant à moi, je fais partie des rares lecteurs de ce site qui ai voté pour « pas d’accord avec l’article ».
                                        Je vous recommande la lecture de cette enquête publié par Médiapart en janvier dernier : « Les 298 morts du vol MH17 : l’armée russe est impliquée ».
                                        Je peux même vous envoyer une copie de l’article par mail si certains le veulent (car la lecture est payante ou alors il faut être abonné).
                                        Je suis curieux de lire vos réactions !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès