Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crise, CAC, Krach, Chine, nouvelle année, nouvelle secousse (...)

Crise, CAC, Krach, Chine, nouvelle année, nouvelle secousse !

 

2016… Première semaine « boursière » mondiale de l’année …

 Premières convulsions d’un Krach en gestation…

Paris … CAC 40 – 6,54% … Shanghai-Shenzhen – 9,9%

« Volatilité », « évolution volcanique des marchés chinois »,

les journalistes économiques et les « experts », consternés, se penchent sur les ratés au redémarrage du moteur économique mondial …

Et en fait de « raté », c’est bien d’une nouvelle secousse tellurique assez comparable à celle de l’été dernier qu’il s’agit, constatent-ils…

Mais surtout, si elle a bien l’air d’une « réplique », cette secousse sévère les amène à constater que, loin d’être le dernier soubresaut d’une « bulle » achevant de se vider de son air vicié, elle risque fort de n’être que la première d’une série potentielle… La « bulle » chinoise résulte non seulement de causes conjoncturelles liées au fort ralentissement de la croissance chinoise et à la stagnation générale relative, qu’ils avaient tendance à baptiser « reprise », mais aussi et surtout à des causes structurelles, établies de longue date par la finance internationale, et principalement US… Structuration des flux de capitaux peu modulable sans traumatisme violent pour tout le système, et pour les relations économiques internationales…

L’économie chinoise n’est plus seulement l’ « usine du monde », et l’une des plus mortellement polluantes (*), elle est aussi une bombe à retardement pour la finance internationale… Une bombe à retardement dont le détonateur a été allumé il y a déjà plusieurs décennies, lors des accords Mao-Kissinger, mais que personne ne voulait voir, tant ce « retardement », en fait celui de la crise mondiale, arrangeait bien tout ce petit monde grouillant dans les gros sous… !

Mais si devant la complexité du très littéral « casse-tête chinois » que leur semble être désormais devenue l’économie de l’Empire du Milieu, bon nombre d’analystes et de journalistes pseudo-« experts » font montre de leur désarroi et le plus souvent de leur franche incompétence, certains, manifestement plus au fait des affaires réelles, n’en lâchent pas moins quelques « observations », a priori encore plus mystérieuses pour les économistes ignares, mais révélatrices de ce que, derrière l’écran de fumée, mélange de propagande et d’imbécilité, que le système capitaliste dégage pour voiler sa propre décomposition, il sont assez « au parfum » de la source de ce nouveau cataclysme en gestation…

Et notamment quand le chroniqueur est également un affairiste très improbablement « pris au dépourvu » comme Georges SOROS …

« La Chine a un très gros problème d’ajustement », a-t-il déclaré, repris par de nombreux médias…

« Je dirais que c’est bien une crise. Quand je regarde les marchés financiers, je vois une situation sérieuse qui me rappelle la crise que nous avons eu en 2008 ». (**)

Mais quel est ce « défaut d’ajustement » susceptible d’entrainer une catastrophe économique telle que celle de 2008 ?

Pour les lecteurs fidèles de nos chroniques sur le sujet, ce « problème » apparemment encore mystérieux pour la presse, même supposée « spécialisée », est en fait une antienne de nos articles de fond sur la question chinoise… Il découle à l’évidence de la dichotomie fondamentale et particulière du capitalisme chinois.

Et contrairement à ce que radote la presse « spécialisée », même et surtout « de gauche », cette dichotomie n’est pas le fruit pourrissant d’une hybridation entre un prétendu « socialisme de marché » et un capitalisme totalement débridé, mais bien d’une hybridation entre deux formes particulièrement archaïques de capitalisme, deux formes inadaptées au développement de ce grand pays, et qui doivent nécessairement muter, chacune étant pourtant basicalement antagonique de l’autre…

L’une de ces formes est le capitalisme néo-comprador, fondé sur l’industrie d’exportation, à 60% sous la coupe des capitaux étrangers, et principalement US, capitalisme quasiment néo-colonial qui a permis à la bourgeoisie bureaucratique maoïste de sortir de son isolement international dès le début des années 70, en n’hésitant pas à se retourner contre le camp anti-impérialiste qui lui avait pourtant permis de survivre en tant que bourgeoisie « nationale », alliée du prolétariat.

L’autre forme est le capitalisme monopoliste d’état que cette bourgeoisie bureaucratique a commencé à constituer en prenant sa part des flux de capitaux financiers internationaux, dès cette époque lointaine, également. (***)

Tôt ou tard, cette forme tend à s’« ajuster » en prenant sa place sur le marché international en tant que néo-impérialisme, y compris au détriment de son géniteur US … C’est déjà ce qui se produit par l’exportation de plus en plus voyante de capitaux chinois, et désormais tant vers les pays « occidentaux » que vers les pays « émergents » déjà néo-colonisés par ce même « occident »… Mais c’est aussi ce qui se traduit par un expansionnisme militaro-industriel stratégique déjà ancien, mais de plus en plus offensif, notamment en « Mer de Chine », aux Fidji, etc…

Mais bien évidemment, ce n’est pas de ce type d’« ajustement » dont parle à demi-mots le rusé Soros…

On supposera sans trop abuser que son rêve secret est de profiter de la crise pour parachever la néo-colonisation de la Chine… Et les grosse failles du capitalisme chinois lui donnent des raisons d’espérer… Car même s’il ne lit pas nos chroniques sur TML et Agoravox, il a suffisamment le nez dans les affaires pour avoir pris conscience que la fortune de la bureaucratie chinoise repose sur une surévaluation considérable et chronique des « valeurs » chinoises qui sont massivement boursicotées à Shanghai et Shenzhen par les épargnants chinois, prisonniers de leurs « dealers » bureaucrates…

Réalité fondamentale de ce système hybride que la presse économique occidentale « main stream » commence à « découvrir » très officiellement :

« Incertitudes sur la valeur réelle des entreprises chinoises

« Troisième élément, il existe une forte incertitude sur la « valeur fondamentale » des entreprises chinoises. La comptabilité des entreprises est loin d’être fiable et l’analyse fondamentale reste peu développée », remarque Aurel BGC.

Les analyses sont par ailleurs biaisées par les autorités chinoises :

« l’été dernier, le gouvernement chinois a même interdit aux analystes financiers de publier des recommandations à la vente sur les valeurs qu’ils suivent ! », soulève ainsi la même source. » (****)

Bien évidemment, outre la volonté de relancer à tout prix une économie d’exportation dont elle dépend, la bourgeoisie chinoise tente, par la dévaluation du yuan, d’atténuer cette dichotomie entre la valeur réelle de son industrie et les flux de capitaux qui risqueraient de l’engloutir totalement, à peu de frais, sur le marché « mondialisé »…

Toutes les raisons économiques et historiques de cette dangereuse dichotomie, entre une économie d’exportation qui est encore sensée tirer la croissance mondiale, ce qui est déjà, en soi, une absurdité monstrueuse, et une économie intérieure incapable d’assurer un développement endogène, toutes ces raisons ont déjà été longuement analysées dans nos colonnes, et cela bien avant la crise actuelle.

C’est pourquoi, à la suite de ce court article, le lecteur trouvera une liste des liens s’y rapportant, car on ne peut refaire le point détaillé de tous les paramètres de cette crise sans en reprendre tous les fondamentaux historiques.

Concernant son issue ou même son évolution dans le cours de l’année, la messe est loin d’être dite, car chacun des deux acteurs principaux, USA et Chine, possède dans sa manche des atouts considérables…

Et bien évidemment tout un jeu d’alliances plus ou moins interchangeables qui se manifestent par tous les conflits « locaux » d’une violence guerrière extrême et dont les populations civiles prolétariennes urbaines et rurales font les frais dans leur chair et celle de leurs enfants !

Le but des Communistes Marxistes-Léninistes, en dénonçant les tenants et les aboutissants de cette crise, n’est pas de prendre parti pour telle ou telle « alliance », mais de militer pour le droit des nations et des peuples à disposer enfin d’eux-même, et pour leur émancipation sociale réelle, d’accéder bientôt au socialisme réel, fondé sur le pouvoir prolétarien !

Luniterre

**********************************

LES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOND

SE RAPPORTANT A L’ÉCONOMIE CHINOISE :

(Par ordre chronologiques de parution)

******************************************

En relisant Lénine…

…qui parlait déjà de Chine !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/08/en_relisant_lenine_qui_parlait_deja_de_chine/

***************************************

Comme larrons en foire…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/27/724_de-lenine-ou-pas_/

*****************************************

6 Juin 2014, Débarquement médiatique

(…Où l’on voit que le dollar US reste Empereur,De la Normandie à la Chine… !)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/06/21/1054_empire_usa_normandie_chine/

********************************

La Chine, le yuan et le dollar,

Nouvelle contribution au débat, Sur la nature sociale et économique de l’état chinois actuel.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/07/29/1385_chine_yuan_dollar_/

***************************************

En réponse à un article de Danielle Bleitrach

De la « nature » de la Chine et plus généralement des BRICS et de celle de l’impérialisme

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/08/04/1391_en_reponse_a_danielle_bleitrach_/

******************************************

Le capitalisme peut-il mourir par arrêt du cœur « rouge » de la Chine ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/08/22/le-capitalisme-peut-il-mourir-par-arret-du-coeur-rouge-de-la-chine/

**********************************************

Chine : assèchement de la rivière des perles (de la spéculation) !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/08/28/chine-assechement-de-la-riviere-des-perles-de-la-speculation/

*******************************************

 

Krach boursier, dévaluation du Yuan, deux conséquences inéluctables

 

(***) De la structuration« maoïste » de la bulle chinoise

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

.

*********************************

(*) Cop21 : Le Poumon et la Main …

(en photos…)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/12/10/cop21-le-poumon-et-la-main/

*****************************************

********************

ARTICLES D’ACTU « MAIN STREAM »

APPORTANT QUELQUES ÉLÉMENTS D’INFO :

.

Finance mondiale : Ça krach aussi en Chine !!

(La crise de l’été 2015, Repris sur TML)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/07/01/finance-mondiale-ca-krach-aussi-en-chine/

***************************

(****) Analyse de marché : pourquoi la bourse chinoise est-elle si volatile ?

http://www.boursorama.com/actualites/analyse-de-marche-pourquoi-la-bourse-chinoise-est-elle-si-volatile-aurel-bgc-37ba48db4a1315a6dd56740a20ad7a07

*******************************

(**) Les Bourses chinoises s’effondrent à nouveau, les marchés mondiaux dévissent

http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/les-bourses-chinoises-s-effondrent-a-nouveau-les-marches-mondiaux-devissent/article-normal-447705.html

****************************************

**************************

L’ARTICLE ORIGINAL SUR TML :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/01/09/crise-cac-krach-chine-nouvelle-annee-nouvelle-secousse/

*******************************


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • bourrico 7 11 janvier 12:12

    Vous inquiétez pas.


    Spartacul et sa clique de fossilisés du bulbe vont vous expliquer que c’est un coup des Bolchéviques.

    Pour eux, tous les problèmes du monde sont des coups des gauchistes, même l’extermination des dinosaures, alors inutile de discuter avec ces infusés vivants.

    • JC_Lavau JC_Lavau 11 janvier 15:14

      Pourquoi la fin est-elle aussi bête ?


      • Luniterre 11 janvier 16:38

        @JC_Lavau

        Effectivement, dans le contexte actuel, cela peut sembler « bête », ou à tout le moins, très « décalé »...
         
        Dans un monde où il n’y a plus d’alternative au capitalisme, en présenter la nécessité comme une urgence est donc une affirmation qui tombe un peu comme un cheveux dans la soupe...

        Mais quand la soupe est aussi mal partagée et en plus empoisonnée pour la maigre part revenant aux peuples, il y a vraiment urgence...

        Le fait qu’il n’y ait plus d’alternative, c’est ça qui est très « bête » en réalité...

        Une alternative éventuelle est effectivement entièrement à reconstruire, sur la base d’une analyse et d’un bilan lucides de l’histoire, et de ses conséquences dans le monde actuel.

        Cette construction est un autre sujet, mais ne pas l’évoquer, même brièvement, rendrait ce travail d’analyse sans objet... !

        Luniterre


      • Odin Odin 11 janvier 20:40


        Je pense que la crise de 2008 était la partie visible de l’iceberg.

         

        La dette étatsunienne en est la base. Ce monde unipolaire avec

        la vie à crédit étatsunienne explosera c’est certain. En faire porter

        la charge sur la « bulle » chinoise comme bombe à retardement

        pour la finance internationale est une mascarade.

         

        Regardons la dette étatsunienne (bons du trésor)

        1 : les chinois = 1.270,5 milliards $

        2 : le Japon  = 1.197,0 milliards $

        3 : Paradis fiscaux = 300,0 milliards $

         

        Lorsque Barack Obama est arrivé en 2009, la dette publique était

        de : 10.600 milliards $.

         

        Aujourd’hui elle est de 18.150 milliards $

         

        Avec le nouveau plan budgétaire à la réserve fédérale, la nouvelle

        dette sera de 20.000 milliards $ d’ici 2017.

         

        Comme le candidat aux primaires présidentielles, le sénateur

        Rand Paul, l’a dénoncé, « ils ont créé une alliance contre nature

        (démocrates et républicains) pour faire EXPLOSER la dette.

         

        Là, nous ne parlons que de la dette publique ! 


        • Luniterre 11 janvier 21:31

          @Odin

          En fait, si vous lisez attentivement l’article, ce ne sont ni la dette US, ni même la bulle chinoise actuelle qui constituent une bombe « à retardement »... Elle ne sont que le résultat actuel des flux de capitaux engendrés par les accords Chine-USA à partir des années 70.

          https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

          Les motivations profondes de ces accords visaient à retourner une situation déjà plus que délicate dans laquelle se trouvaient les USA, notamment suite aux luttes de résistances populaires dans le monde, à cette époque.

          Cette déjà-quasi-faillite de la politique US a amené la liquidation des accords financiers de Bretton Woods, et toutes ses conséquences...

          C’est le début réel du cycle de crise, même si cela était peu visible à l’époque, sauf par le premier « choc pétrolier ».

          La dette est pour les USA plus un puissant anti-dote qu’un poison, en réalité, une forme d’adaptation à la crise, et même un nouvel outil de domination...
           
          Évidemment, c’est un cercle vicieux qui se rétrécit et ne peux tourner en rond encore très longtemps sans ruiner la planète.

          La Chine tend inévitablement à le rompre pour s’affirmer en puissance impérialiste concurrente, ce qui ne peux que générer de nouvelles tensions guerrières, dont les présentes ne sont qu’un sinistre et amer avant goût

          Luniterre.


        • izarn 12 janvier 02:37

          @Odin
          La résolution de la dette est simple, si le dollar ne reste pas monnaie d’échange internationale, le dollar ce sera du papier chiotte...


        • izarn 12 janvier 02:29

          Une bulle est apparu en Chine en 2014, pour des raisons étranges...Elle est en train d’éclater.....
          Et alors la Chine reviendra à son niveau début 2014....Ce qui n’est pas du tout anormal. C’était la bulle qui était fausse. Une bulle est toujours fausse. Fausse richesse. Du virtuel, de l’escroquerie comme la montée de la bulle de 2008.
          La hausse de 2008 était de la foutaise, aucun rapport avec l’économie réelle. Basée sur de l’hyper dette, de la richesse non encore crée et qui ne la jamais été, et ne le sera jamais.
          Le capitalisme à la Madoff, ça fait des bulles ! smiley
          Un petit coup de courbe pour démontrer la bulle chinoise :

          http://www.investmenttools.com/equities/world/china_shanghai_composite.htm


          • Luniterre 12 janvier 03:11

            @izarn

            Les courbes qui expliquent la formation de la bulle chinoise sont celles qui reflètent les comportements différenciés des multiples catégories d’actions en Chine, même lorsqu’elles concernent une même entreprise.

            Elles sont dans cet article :

            https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

             L’existence de ces catégories différentes tient à la structure même du capitalisme chinois.

            C’est pourquoi cette bulle est structurelle et non conjoncturelle.

            C’est à dire que même si elle est provisoirement résorbée, une autre se formera, selon le même principe, à la moindre difficulté ou ralentissement de l’économie chinoise, tant que les réformes de structures n’iront pas assez loin... Et aller assez loin, c’est aller contre beaucoup d’intérêts immédiats, que ce soit du côté des bureaucrates chinois ou de pas mal d’investisseurs étrangers, aussi...

            C’est pourquoi cela a déjà attendu si longtemps, et maintenant que le ralentissement est là, cela devient très périlleux, si ce n’est déjà trop tard, pour « réformer » sans passer par un crise très grave, avec des conséquences en grande partie imprévisibles.

            Luniterre


          • Arthaud Arthaud 12 janvier 05:39

            A l’instant, on apprend que le Nikkei chute lui aussi, que la Chine, en presque EMI, gigote encore .. mais ça va s’arranger : le « monde » entier monte au créneau, les régisseurs rushent changer le décor


            Petite crise d’été, rechute d’hiver, que revienne bientôt le printemps des affaires ..

            NB : excellent papier l’auteur, techniquement parfaitement boulonné .. on pourrait ajouter que la malédiction de « l’économie » des chinois, à l’instar de celle des dindons, c’est la pollution .. et l’absurdité

            NB : quant à votre sortie inattendue, le bouquetto finale .. c’est assez attendrissant : « de militer pour le droit des nations et des peuples à disposer enfin d’eux-même, et pour leur émancipation sociale réelle, d’accéder bientôt au socialisme réel, fondé sur le pouvoir prolétarien ! » vous dites

            Vous y croyez encore comme ça vous ? On hésite


            • Luniterre 12 janvier 12:08

              @Arthaud

              Croire ou non n’est pas la bonne question...

              Croire ou voir, serait plus juste, à condition de ne pas se fier à l’écran de fumée que répand en permanence la société spectaculaire marchande...

              A ce propos, voir :

               https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/12/10/cop21-le-poumon-et-la-main/

              Quelques photos et quelques mots valent souvent mieux qu’un long discours...Je ne crois donc spécialement en rien, car j’ai passé l’âge...

              Je constate simplement que si nous n’arrivons pas, avec les nouvelles générations, à reconstruire autre chose, l’avenir de celles-ci est bien sombre, et même littéralement, vu le nouveau climat, et surtout tel qu’il se « développe » en Chine...

              Luniterre


            • Arthaud Arthaud 12 janvier 17:30

              @Luniterre


              Merci pour les illustrations .. elle confirme ce qu’on doit penser : Game Over ..

              Marx pouvait pas voir, la dévastation .. la fin de l’humain .. Il pouvait à la rigueur prévoir l’empire du dieu dollars, pas l’avènement de Mickey et la fin du « prolétariat » 

              Bien à vous

              NB : China stocks recover .. j’ai dit aussi que la Chine allait se sortir de son EMI encore une fois, encore et encore quelques ois .. mais le dénouement est inévitable .. on dirait l’agonie de Louis XVIII .. l’odeur voyez-vous ?

            • CN46400 CN46400 12 janvier 11:51

              Le flux et le reflux des capitaux est une chose, l’évolution, à la hausse, depuis 35 ans maintenant, de la puissance de la force de travail chinoise est une autre données, bien plus importante et décisive. Les pb de pollution sont secondaires et comparables avec ce qu’on a connu en Occident (fuite de méthane en Californie, on en est où. ?..) et aussi en ex URSS.


                 Le travail étant la richesse essentielle d’une société développée, la Chine dispose d’assez de force de travail pour faire face à n’importe quelle crise capitaliste, puisque l’accumulation primitive y est, désormais, largement avancée. Il suffit que le « comité » qui prétend (c’est un parti dit communiste...) gérer les « affaires communes » du pays le fasse en préservant les intérêts de l’immense prolétariat chinois. C’est là qu’on verra si les « apparachiks, chinois sont faits d’un autre bois que leurs collègues ex-soviétiques.

              Enfin, faire remonter à 1970, à Mao donc, et à Kissinger les »réformes capitalistes« est une contre-vérité historique. Combien de »zones dites économiques" avant 1980... ? Je ne vois pas l’intérêt que poursuit l’auteur en s’entêtant à priver Deng Xiao Ping de son oeuvre... !

              • Luniterre 12 janvier 13:05

                 
                @CN46400

                 Le problème chronique de CN46400, c’est qu’il ne lit pas les articles qu’il est supposé critiquer...

                Voir le débat à la suite de son article :

                https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/10/21/en-reponse-a-un-adepte-de-deng-xiaoping-et-successeurs/

                Dans ce débat il est déjà fait mention de cette question...

                Ce qui est une contre-vérité historique, c’est que le capitalisme chinois serait né « post-mortem » par rapport à Mao...

                Dans cet article :

                https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

                Il y a déjà l’histoire des « Red Chips » qui est abordée : des actions chinoises vendues, notamment aux américains, dès 1972, par Mao et ses complices...

                Concernant les « joint-ventures », il y a le précédent de Rong Yren, qui lui, remonte carrément à 1955, et est considéré par les autorités chinoises comme l’« ancêtre » du modèle économique actuel :

                «  Shortly after 1949, when the People’s Republic of China was founded, Rong Yiren took charge of the entire family business. In 1955, he decided to cooperate with the government, and converted all Rong enterprises into a joint government-private ownership scheme.
                In January 1956, Rong accompanied Mao and Martial Chen Yi, then Shanghai’s mayor, on a visit to Shanghai Shenxin No 9 Factory, a textile mill, which was the only private factory that Mao had ever visited. Chen dubbed Rong China’s « red capitalist ».
                In January 1957, Rong was elected vice-mayor of Shanghai following Mao’s suggestion and later served as an economics adviser for the central government. »


                http://www.chinadaily.com.cn/china/2014-09/12/content_18588027.htm

                Rong Yren est l’« ancêtre » d’une lignée familiale de capitalistes qui continue d’opérer sur le terrain, y compris celui des arnaques financières à grande échelle...

                Les bureaucrates du PCC sont effectivement d’un « autre bois » que les soviétiques, dont la chute est bien essentiellement due à la corruption, mais de « petits joueurs », en comparaison... Et malgré cela, l’économie soviétique tenait encore debout, possiblement « récupérable » d’un point de vue socialiste, s’il y avait eu une volonté politique, et cela jusqu’à l’arrivée de Gorbatchev.

                Voici la courbe qui en témoigne :

                https://tribunemlreypa.files.wordpress.com/2014/03/pc3afb-ru-tml.png?w=500&h=312

                extraite de :


                https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/27/724_de-lenine-ou-pas_/

                Luniterre

                 


              • CN46400 CN46400 12 janvier 13:52

                @Luniterre


                Vous ne relevez pas, comme la plupart des médias occidentaux, l’information vieille de deux mois concernant l’abandon par le parlement chinois de la politique dite « de l’enfant unique ». Pourtant cette infos est intéressante, elle révèle que le pouvoir chinois pense que désormais le niveau de vie chinois est suffisant pour ne plus risquer un emballement de la natalité qui, le siècle dernier, avant comme après 1949, a plombé le développement du pays. Comme si le pouvoir considérait comme négligeable, désormais, les pb de la vieillesse qui, jadis, motivaient le grand nombre de la progéniture dans les familles, pbs maintenant couverts par des lois sociales efficientes.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Luniterre


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès