• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Daesh, la nouvelle armée secrète de l’OTAN ? Les liens des USA et de (...)

Daesh, la nouvelle armée secrète de l’OTAN ? Les liens des USA et de l’UE avec l’Etat Islamique et Al-Qaida

Ca y est, les USA viennent de l’avouer, les armes qu’ils livrent en Syrie tombent dans les mains d’Al-Qaida et des Islamistes. Et c’est également probablement le cas des armes que livrent le gouvernement français. Y aura-t-il un journaliste (courageux) pour poser la question à François Hollande ou à Laurent Fabius ?

 Et l’on ne pourra pas dire que ces derniers n’ont pas été prévenus. Au-delà des interpellations publiques répétées du PRCF, c’est par exemple le député communiste du Nord Jean-Jacques Candelier qui interpellait le 28 mai 2013 le parlement via la présidente de la Commission Défense alors que l’Union Européenne venait de prendre la décision de lever l’embargo sur les armes à destination de la Syrie pour armer les « rebelles » :

Madame la Présidente, [Mme Patricia Adam présidente de la commission défense de l’Assemblée Nationale ndlr]

Les 27 se sont entendus hier pour lever I’embargo sur les armes à destination des rebelles syriens. L’Autriche, la Suède, les Pays-Bas ou la Belgique ont indiqué n’avoir aucune intention d’armer les rebelles. (…) En livrant des armes directement aux rebelles, non seulement la France alimenterait la guerre civile, mais elle répandrait des armes qui ne manqueraient pas d’atterrir entre les mains de groupes terroristes, comme ce fut le cas en Libye ou en Afghanistan auparavant.Par ailleurs, le droit international et humanitaire prohibe tout envoi de matériels qui « risquent de provoquer ou de prolonger des conflits armés ou d’aggraver des tensions ou des conflits existants dans le pays destinataire ».

Alors que nous apprenons par la presse qu' »aucune arme ne devrait être livrée d,ici au 1er août »,quelle est l’analyse de la situation en Syrie ? Quelle est la stratégie de la France ?

Quelle est L’opportunité et la légalité d’équipements militaires létaux ? Comment se déroule actuellement l’assistance technique au bénéfice de la coalition nationale syrienne Je vous serais reconnaissant de bien vouloir organiser une audition spécifique du Gouvernement sur l’action de la France dans cette guerre civile.

Jean Jacques Candelier, Député PCF du Nord – Somain, 28 mai 2013

Devant l’évidence, l’état major des forces armées américaine par la voix de son commandant des forces américaines au moyen orient vient de reconnaitre que les « rebelles » « syriens » formés et équipés par les Etats-Unis ont remis au moins 25% de leurs armes au front Al-Nosra branche combattante d’Al-Qaïda en Syrie. Les Etats-Unis consacre un budget d’un demi-milliards de dollars à l’armement de troupes « rebelles » en Syrie. Rappelons que Laurent Fabius déclarait en décembre 2012 que « Le Front Al-Nosra fait du bon boulot »

Bien évidemment cela ne surprendra pas ceux qui suivent de près ce qui se passent en Syrie et en Irak, ni ceux qui lisent Initiative Communiste et www.initiative-communiste.fr médias du PRCF dénonçant de longue date l’utilisation de forces soi-disant « islamistes » par l’impérialisme euro-atlantique pour déstabiliser le proche-orient et le moyen-orient et y répandre un chaos favorable à la domination américaine et européenne en faisant tomber les états dont les gouvernements n’étaient pas directement sous leur coupe. De l’Irak à la Lybie en passant par la Syrie.

Et chacun peut ainsi prendre conscience de la duplicité du double discours occidental, prétendant lutter d’un coté contre Daesh, Al-Qaïda ou le terrorisme et d’autre part le soutenant dans les faits et dans les actes. Chacun peut observer que ce sont bien les mêmes qui arment les terroristes en Syrie, et qui font ensuite voter des lois liberticides et occuper nos rues par des militaires soi-disant pour prévenir les attentats que ces mêmes terroristes commettent en France ! Ce sont bien les même qui se lamentent sur la mise à sac de Palmyre par Daesh et ceux qui montent une coalition internationale soi-disant pour combattre Daesh, coalition qui comprend en son sein des états qui sont des soutiens officieusement déclarés de Daesh !

www.initiative-communiste.fr n’a cessé d’appeler à défendre la paix, et de dénoncer qui se cachent derrière le terrorisme et les islamistes. Florilège d’articles

S’agissant de la Syrie, il faut rappeler que très officiellement, les USA ont indiqué mener un programme de formation et d’équipement de plus de 5 000 combattants chargés de combattre non pas l’Etat Islamique en Irak et au Levant (DAECH), mais d’attaquer l’Etat Syrien. Et il faut préciser, qu’alors que Hollande et Valls ne cessent de répéter que les caisses de l’état sont vides demandant à tous les français de payer plus d’impôts et de diminuer leurs salaires, les mêmes trouvent des millions et des millions d’euros pour financer comme les USA l’armement de troupes, recrutant principalement parmi les islamistes, pour déstabiliser la Syrie. Les aveux du commandement américain que leurs livraisons d’armes aboutissentt plus ou moins directement dans les mains des troupes d’Al-Qaïda n’est donc en rien une surprise !

Car ce n’est pas la première fois, de l’Indonésie à l’Aghanistan ou la Yougoslavie et la Lybie que les USA s’appuient sur des fondamentalistes islamistes pour servir leurs visées géopolitiques dans la lutte des classes opposant les différents peuples du monde à la domination impérialistes des classes capitalistes.

Lire la suite du dossier sur www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

les liens des USA et de l’UE avec l’Etat Islamique et Al-Qaida : cliquez ici


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 28 septembre 2015 12:13

    C’est toujours bien d’avoir sur place plusieurs observateurs ou intervenants.


    La présence de la Russie a probablement permis aux USA de retrouver le chemin de la vérité ou a défaut de retrouver la mémoire sur leurs agissements immondes.

    Philippe 

    • A l’auteur : le programme US de 500 millions de dollars a bel et bien été dépensé. Non pas en formation....mais en armements pour les terroristes de l’équipe américano-sioniste.

      .

      .

      Voici une excellente analyse qui explique les liens entre les gazoducs et les opérations terroristes que nos gouvernements financent.

      .

      .

      Pourquoi les Américains ont perdu le match en Syrie ? Quelques éléments de réponse

        28 septembre 2015  Valentin Vasilescu

      En 2009, le géant Qatar Petroleum a lancé un programme d’investissement dans la réserve de gaz dans le nord du pays, visant à tripler la capacité de production annuelle de gaz, avant la fin de 2013. Dans la même année 2009, Assad a refusé de signer l’accord proposé par le Qatar, la Turquie et l’Arabie Saoudite, pour la construction sur le territoire de la Syrie du tronçon de gazoduc destiné à approvisionner les marchés européens en gaz du Qatar et d’Arabie Saoudite (Plan A). En Turquie, Qatar Petroleum comptait utiliser l’ancien trajet de Nabucco, soutenu par les américains et l’UE, mais que l’on savait mort-né en raison du débit trop faible de la réserve azerbaïdjanaise de Shah Deniz II. A la place, en 2010, Assad achève les négociations avec l’Iran pour un gazoduc alternatif passant à travers l’Irak pour arriver directement en Syrie.

      Comme par hasard, en 2011, la guerre civile éclate en Syrie. L’Arabie Saoudite et le Qatar ont dépensé 4 milliards de dollars pour l’enrôlement, la formation et l’armement de combattants qui, avec le soutien de la Turquie, seront infiltrés en Syrie sous l’appellation de « rebelles islamistes ». Dans la perspective d’une recherche d’approvisionnement de l’Europe avec du gaz provenant d’une autre source que la Russie, les motivations de l’Allemagne, la France, l’Angleterre, les Pays-Bas (pays de l’UE auxquels le gaz était destiné) pour soutenir le plus possible les rebelles syriens deviennent claires. Cela pourrait expliquer l’attitude extrêmement permissive de l’Allemagne (à la différence de la France et de l’Angleterre) vis-à-vis de la vague des migrants qui balaie l’Europe.


      Ce n’est pas une surprise dans les milieux informés que, à partir des rangs des rebelles qui agissent en Syrie, apparaisse plus tard l’Etat Islamique qui prendra par surprise le nord de l’Irak, ce qui empêche l’approvisionnement en gaz de la Syrie par l’Iran, en attendant d’ouvrir une autre route vers la Turquie pour un gazoduc de Qatar Petroleum ( Plan B ). C’est la principale raison du soutien des rebelles syriens par les Etats-Unis et ses alliés européens. Ce qui explique que l’EI soit apparu et se soit développé sous le regard des plus indulgents de la coalition dirigée par les États-Unis, une coalition qui bombarde l’EI depuis plus d’un an sans aucun résultat.


      Le concept du renversement de Bachar Al-Assad, pour le remplacer par un gouvernement inféodé aux intérêts américains et des Émirats du Golfe, repose sur la constitution d’une coalition dite « arabe syrienne ». Les plans américains prévoient de former un noyau dur de 5 400 combattants qui deviendront la coalition arabe syrienne, un groupe qui, en théorie, serait formé pour se battre contre l’EI. En réalité, l’objectif de la coalition arabe syrienne est de devenir une force politique et militaire qui fédèrera tous les rebelles syriens et prendra la direction de la Syrie. C’est pourquoi une des importantes missions était de trouver, capturer et convaincre des responsables syriens, désignés par la CIA comme étant utiles dans la formation d’un nouveau gouvernement, après la destitution de Bachar Al-Assad, tous étant inféodés à l’oléoduc de Qatar Petroleum.


      Le paradoxe, pour le XXIe siècle, est que les intérêts d’un minuscule sultanat féodal, créé artificiellement et en dehors de toute règle démocratique (le Qatar), qui n’a donné rien de notable à l’humanité, ait conduit à physiquement démolir un ensemble de zones géographiques, pleines de vestiges historiques multi millénaires. Si l’ONU fonctionnait vraiment, le Qatar devrait payer des centaines de milliards de dollars pour la reconstruction de la Syrie.


      En 2014, les Etats-Unis ont alloué 500 millions de dollars pour sélectionner, former et armer des rebelles supposés « modérés » pour obtenir une coalition arabe syrienne et les envoyer se battre contre l’armée nationale syrienne. Parallèlement à cela, les États-Unis introduisent en Syrie 1 500 installations de missiles antichars BGM-71E (TOW). Les combattants de la coalition arabe syrienne sont formés en Turquie, par des instructeurs des Forces d’opérations spéciales des États-Unis, à la manipulation de toute sorte d’armes et d’explosifs, et à acquérir des compétences dans l’organisation de guérilla urbaine. Une autre spécialisation consistait à créer sur le territoire syrien, des endroits secrets de dépôts d’armes et de munitions (parachutées par l’armée américaine).

      Il n’y eut, dans le nord de la Syrie, que le deuxième groupe de commandos, appelés Escadron 30, composé de 70 combattants formés par les Etats-Unis, qui sera remis au groupe Jabhat al-Nusra, la branche syrienne d’al-Qaïda. Du premier groupe de commandos, comprenant 54 combattants formés par les Américains, seulement 10 d’entre eux agissaient sous les ordres de l’US Army, le reste allant grossir le groupe Jabhat Al-Nusra.

      Pendant ce temps la Russie était en train de s’occuper de l’Irak pour contrecarrer le plan B de Qatar Petroleum, par la livraison de 56 hélicoptères d’attaque Mi-28 NE et Mi-35. La Russie a ensuite fourni à l’Irak 12 avions Su-25, surnommés « chasseurs de chars ». En vertu d’un accord négocié par la Russie, 7 autres avions Su-25, sont restitués à l’Irak par les Iraniens et sont envoyés à la base aérienne irakienne de Balad le 13 Juillet 2015 pour être mis en œuvre contre l’EI.

      Alors que les Américains ont des graves désaccords avec des gens formés par eux et l’Arabie Saoudite, les troupes terrestres de la Russie qui soutiennent l’armée syrienne avaient déjà commencé à opérer en Syrie.

      Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a effectué une visite à Moscou pour rencontrer le Président russe Vladimir Poutine. Ils ont discuté des détails d’un mécanisme de coordination des opérations aériennes, navales, et terrestres de la guerre radio électronique en Syrie, afin d’éliminer la collision accidentelle des deux États, et contraindre Israël de ne pas infiltrer les rebelles et d’éviter toute incursion de l’armée israélienne en Syrie, Israël n’ayant pas directement d’intérêt dans le gazoduc. L’adoption de ce mécanisme de coordination et d’arrêt des actions militaires par Israël est essentielle à la liberté d’action des Russes pour le déclenchement des opérations aéroterrestres selon le plan prévu pour la Syrie. Pour comprendre le jeu d’échecs engagé par la Russie, voir le lien ci-dessous :

      Encore plus intéressant, c’est que l’Arabie Saoudite a déclaré pour la première fois être d’accord avec la proposition russe, à savoir que Bachar Al Assad restera président pendant la période de transition, selon le général Saoudien Anwar Eshki. Ceci équivaut à une capitulation, ce qui signifie la suspension de toute aide aux rebelles syriens. Et pour cette raison, le projet européen de Qatar Petroleum a été définitivement enterré en faveur du projet commun des Iraniens et des Russes.

      Valentin Vasilescu


      • leypanou 28 septembre 2015 14:47

        @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE
        " être d’accord avec la proposition russe, à savoir que Bachar Al Assad restera président pendant la période de transition, "  : je n’ai lu cela nulle part. Au contraire, j’ai lu que la Russie a toujours dit que c’est aux Syriens de choisir qui les dirigera.

        Cette combine de gouvernement de transition ou période de transition a toujours été utilisé par l’empire et ses laquais quand leurs laquais locaux n’ont aucune chance d’accéder au pouvoir par des élections. Donc, on les fait directement participer à un gouvernement pour pouvoir mieux déstabiliser le pays.

        Le Conseil National Syrien, considéré par le gouvernement français comme le représentant légitime de la Syrie, ne pèse RIEN en Syrie, d’où l’idée gouvernement de transition (même Randa Kassis, celle qui passait souvent à la télé, l’a quitté).


      • Hijack Hijack 28 septembre 2015 15:22

        Je ne dirai pas que les armes livrées tombent aux mains des terroristes ... En effet, ces armes étaient bien destinés aux terroristes pour détruire/fractionner ce pays et son président ... trop libre.
        A présent, ces livreurs d’armes (directement ou en alliance) sont contraints de bombarder ceux qu’ils avaient armé !
        .


        • doctorix doctorix 28 septembre 2015 16:05

          Environ 70 combattants du groupe formé par les Américains, connu sous le nom de 30e Division, sont entrés en Syrie par le poste frontalier de Bab al-Salama au nord d’Alep dans un convoi lourdement armé de 12 véhicules couverts par l’aviation étasunienne, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. »

          Le groupe sélectionné par le Pentagone aurait été détenu par un groupe turkmène parrainé par la Turquie. Toutes sortes de folles rumeurs sur le sort du groupe se sont succédées tout au long de la journée d’hier, mais on sait maintenant ce qu’il en est. Le groupe, que le Pentagone a minutieusement sélectionné, agréé et formé, n’a pas été arrêté du tout, il a changé de camp aussitôt arrivé en Syrie :

          « Les rebelles entrainés par le Pentagone auraient trahi les État-Unis et remis leurs armes à une filiale d’al-Qaïda aussitôt entrés en Syrie.

          Des sources ont indiqué lundi que des combattant de la Division 30 s’étaient rendus et avaient remis toutes leurs armes, à Jabhat al-Nusra, en Syrie. »

          Bêtise ou complicité américaine ? A vous de choisir...

          En tous cas, c’est là :

          http://lesakerfrancophone.net/syrie-cette-fois-cen-est-bien-fini-de-larnaque-des-rebelles-tries-sur-le-volet/


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 08:13

            @doctorix
            La phrase la plus importante du texte que tu as mis en lien, me semble la dernière :
            « Avec les systèmes de défenses (russes) S300 & S400, plus rien ne vole au dessus de la Syrie sans l’accord des Russes. » Notre Ôllandouille est allé faire son cirque à l’ ONU pour donner le change, alors qu’il n’a plus la main sur rien du tout, pas plus qu’Obama....


          • Thomas 28 septembre 2015 16:08

            Les Etats Unis ont toujours eu le chic de vouloir créer et armer des oppositions artificielles et de voir que leurs protégés s’écrasent comme des guimauves au premier choc militaire. Pour moi c’est plus de l’incompetence qu’un « master plan » diabolique. On doit bien se rendre à l’evidence, en Syrie il n’y a plus que les djihadistes contre l’armée, la troisième voie n’existe plus. A moins de vouloir la victoire des islamistes, il faudra bien aider le régime Assad.


            • Hijack Hijack 28 septembre 2015 19:09

              @Thomas

              Pourquoi « Régime » ... Assad est un président élu avec plus de 88 % il n’y a pas longtemps ... malgré la menace terroriste et l’interdiction de vote en Europe des syriens à l’étranger.

              Le conflit syrien ... en second, c’est évidemment dû à l’incompétence des uns et des autres (sauf des russes), mais en premier lieu ... c’est surtout un plan diabolique, toutes les preuves sont là.

              La Syrie faisant partie du Grand Israël.
              .

              Le plan US post 11/9 : envahir 7 pays, selon le général US Wesley Clark

            • tf1Groupie 28 septembre 2015 20:34

              @Hijack

              « Assad est un président élu avec plus de 88 % »

              Et bien si tu gobes ça tu dois gober beaucoup de propagandes officielles ...


            • Hijack Hijack 28 septembre 2015 21:42

              @Thomas

              La propagande officielle est justement de ne pas croire à ça !!! En effet, comme tu dois d’en douter (je l’espère) ... ces élections se sont déroulées sous surveillance hyper étroite. Résultat, toutes les instances mondiales, surtout américaines ont toutes validé ces élections ... + de 88 % !!! Il est trop facile de se dire, gentiment : ... oui, le régime a dû tricher ... gnagnagna en s’appuyant sur les médias français qui n’ont rien fait pour faire savoir ce résultat.
              Renseigne toi ...
              .
              Quand on en est là ... normal que le monde va si mal !


            • tf1Groupie 28 septembre 2015 22:13

              @Hijack
              « à la suite d’un scrutin controversé qualifiée de »farce« par l’opposition et les pays occidentaux. »

              Tu ne lis même pas les articles que tu mets en lien.

              Et tu t’abreuves de la propagande officielle du gouvernement syrien ... peut-être parce que tu es convaincu que dans ce pays le pouvoir ne ment pas et que ce pays est un havre pour la liberté d’expression !


            • Hijack Hijack 28 septembre 2015 22:20

              @tf1Groupie

              Je l’ai posté pour toi
              ... te dire que malgré que les instances US avaient validé .... les vassaux, ont refusé d’y croire. Les chiens chiens européens aboient plus que leur maître.


            • Hijack Hijack 28 septembre 2015 22:50

              Déjà, que les médias mentent sur tout ... imaginons un instant que les votes syriens aient connu un quelconque problème (malgré la présence de contrôleurs américains dans tous les bureaux) ... eh bien, tous les journaux n’auraient pas arrêté de nous bombarder de : triche en Syrie, c’est scandaleux ... on doit faire kekchose ...  smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 08:15

              @Hijack
              Grand Israël, d’accord, mais Israël n’a pas d’intérêts particuliers dans le gazoduc qatari.


            • Hijack Hijack 29 septembre 2015 12:06

              @Fifi Brind_acier

              Je t’avais demandé de ne plus m’adresser de commentaires, ou du moins de ne pas me citer. Je donne une réponse malgré tout : Pour l’entité sioniste, les intérêts ... quels qu’ils soient, gazoducs, pétroliers, brefs économiques ... ne sont que secondaires. En dernier recours, laisseront croire aux soi disant révolutionnaires, qu’effectivement, que leur intérêt n’étant que matériel >>> comme c’est mignon !

              Tu crois ce que tu veux ... je ne te répondrai plus. Pas besoin de perturber le présent topics ... écris seul si tu veux, pas besoin de me citer.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 20:14

              @Hijack
              Je n’ai aucun ordre à recevoir de vous.


            • Hijack Hijack 29 septembre 2015 21:30

              @Fifi Brind_acier
              .
              Où tu avais vu un ordre ... t’es malade !
              .
              Simple conseil !!!


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 2015 13:53

              @Hijack
              Pas de conseils non plus à recevoir, vous vous croyez où, chez Soral ? 


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 septembre 2015 16:54

              Bonjour,
              .
              L’OTAN est une organisation criminelle la quelle à crée des nombreuses groupes terroristes !
              .
              L’OTAN avait crée et financé GLADIO
              http://www.inexplique-endebat.com/2015/05/gladio-l-armee-secrete-de-l-otan.html
              .
              L’OTAN avait crée et financé Al-Qaïda avec l’aide de Wahhabites (Arabie Saoudite et Qatar)
              https://www.youtube.com/watch?v=Bknv1I9XsKo
              .
              Le général Clark révèle que Daesh est un projet israélien
              http://www.voltairenet.org/article186819.html
              .
              Dans la vidéo suivante Regis Chamagne évoque le fait que DAESH à été crée par le CIA et le MOSSAD (passage à partir de 2:00)
              http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/regis-chamagne-en-syrie-nous-50995
              .
              L’UPR propose, entre autres, de quitter l’OTAN une organisation criminelle qui nous entraine dans des sales guerres !
              http://www.upr.fr


              • taktak 28 septembre 2015 17:38

                @eau-du-robinet

                Dommage que l’UPR n’en parle jamais. Et on peut se demander du coup pourquoi Régis Chamagne a quitté l’UPR, dont il avait pourtant été candidat...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:56

                @taktak
                Je crois qu’il a quitté l’ UPR parce qu’il est comme vous, il attend le Grand soir !
                Reprocher à l’ UPR d’être légaliste et de vouloir sortir de l’ UE par l’article 50, ne pourra pas dissimuler longtemps que si le Grand soir n’arrive pas, personne n’a prévu de plan B.


                Vous allez attendre jusqu’à ce qu’on soit tous ruinés comme les Grecs ? Qui eux, ont mille raisons de faire la révolution, sauf qu’il ne la font pas, c’est ballot, mais c’est comme ça. Cela devrait faire réfléchir tous nos révolutionnaires..

                D’autant qu’il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre une révolution et une révolution colorée... que l’ OTAN et la CIA savent organiser mieux que personne. 



              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 20:34

                @eau-du-robinet
                Bien que ce soit deux Traités différents, le fait que l’ OTAN soit inscrit dans le marbre du Traité de Maastritch de 1992, et devienne l’article 42 du TUE, il me semble difficile de sortir de l’ OTAN sans sortir des Traités européens... Comme dit Asselineau, « ce sont les deux faces d’une même médaille »


              • taktak 28 septembre 2015 22:03

                @Fifi Brind_acier
                baissez d’un ton s’il vous plait ! l’arrogance ça va deux minutes !

                en l’occurence si le PRCF ne fait pas un dogme et une réligion de l’article 50 c’est justement pour des raisons d’efficacités et de réalisme. Nous n’avons pas besoin de nous contraindre à devoir négocier - pendant 2 ans c’est ce qu’impose l’art 50. Non, si le peuple le décide, la France sort de l’UE et le peuple souverain décide. C’est cela la démocratie.

                Par ailleurs, on sait que l’UPR n’est pas pour remettre en cause le système. Comme si l’UE, l’euro n’étaient pas la superstructure du système. Et quoi ? voulez vous que le peuple ai le pouvoir, c’est à dire rétablir la démocratie, ou voulez vous continuez à perpétuer la dictature des « monopoles et puissances d’argents » ? pour une vraie démocratie, oui il faut changer le système. Et c’est cela qu’une large majorité de nos concitoyens veut.

                Et ce serez bien d’arreter de faire le coucou agressif partout, à dénigrer les autres tout en faisant de la retape sectaire pour votre mouvement. Je sais bien que les élections approchent, mais tous de même, si ce n’est par respect pour autrui, vous devriez au moins vous préocupper de l’image de votre mouvement qui a déjà l’affreuse réputation de squatter à quelques trolls les forums internet.

                Voila. Cela dit en toute franchise et sans vouloir polémiquer. Car lessentiel c’est pas de se bouffer le nez mais bien de sortir de l’UE, de l’euro et de ce sytème oligarchique pourri


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 08:32

                @taktak
                Votre réponse n’apporte aucun éclairage sur le plan B, vous bottez en touche.


                2 ans pour les négociations de sortie est un maximum, elles peuvent durer 6 mois, le temps de régler l’ensemble des problèmes dont vous ne parlez jamais :
                ** Récupérer les milliards d’euros du solde des versements au budget européen.
                ** Régler le sort des dizaines d’accords internationaux signés par l’ UE au nom de la France.
                ** S’occuper du sort des fonctionnaires et Députés français qui ne seront plus payés.
                ** Régler la question de la prime de sortie de l’euro aux diverses banques centrales. etc
                L’UPR a le sens des responsabilités.

                Quant à changer « de système », encore faudrait-il consulter les Français ?
                La majorité des Français veut -elle une dictature d’apparatchiks communistes ?
                A moins que vous ne vouliez la leur imposer sans les consulter ?

                Au nom de quoi le programme du CNR dont vous vous revendiquez, serait plus révolutionnaire quand il est proposé par le PRCF que par l’ UPR ? CQFD ! Le programme du CNR est un programme de compromis, pas un programme révolutionnaire. Il ne fait aucune référence au programme de la 3e Internationale.

                Va falloir un jour choisir entre les deux, pour l’instant vous jouez sur les deux tableaux, un coup sur le programme CNR, un coup sur la 3e Internationale, ce qui traduit plutôt votre opportunisme.

              • malitourne malitourne 30 septembre 2015 17:45

                @Tak tak

                « en l’occurence si le PRCF ne fait pas un dogme et une réligion de l’article 50 c’est justement pour des raisons d’efficacités et de réalisme. »

                Je ne suis pas d’accord. Je pense au contraire que cette approche légaliste est plus rassembleuse.

                L’UPR veut rassembler TOUS ceux qui veulent réellement sortir de l’UE. Il n’a pas l’ambition du PRCF qui est de rassembler les français sur les thèses marxistes. Le PRCF veut transformer le système. L’UPR veut simplement en sortir. Considérez que l’objectif de l’UPR n’est qu’une étape dans votre action politique et tout ira très bien...


              • Sozenz 4 octobre 2015 21:41

                @taktak
                je ne pense pas que fifi soit arrogante, elle a des convictions comme le parti qu’elle soutient et c est tout à son honneur.
                Cela fait un an que je suis L’ UPR ; je ne suis pas d accord sur certains points histoiriques comme je l ai dit sur un de mes premiers poste. mais si l on peut sortir de LUE en souplesse au lieu de par la force ce sera beaucoup mieux.

                Non, si le peuple le décide, la France sort de l’UE et le peuple souverain décide. C’est cela la démocratie. .
                expliquez nous comment le peuple va decidez et mettre en place la sortie de l Europe . si vous avez un moyen qui ne fera pas couler le sang je suis toute ouïe.
                pour rappel :
                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/europe-video-debat-sortir-de-l-ue-172255#forum4389555

                vous : Le dimanche 13/09/15 à la fête de l’Huma sur le stand du PRCF autour de la question Sortir de l’UE ? Sortir de l’euro ?
                2 moi :quand on est encore au stade du débat pour savoir s ’il faut ou non sortir de l UE
                3 vous : La sortie de l’UE est la première mesure du programme du PRCF.
                je vous demande de bien regarder attentivement les formes de chaque phrase .
                nous sommes en droit de nous poser des questions .

                 par contre j ai pu voir ceci : rakosky 29 septembre 00:57

                Salut Chalot, j’étais au même meeting que toi et je crois que nous militons dans le même parti.

                Je mets un lien sur l’enregistrement que j’ai fait de l’intervention de Daniel Gluckstein, cela répondra à quelques questions posées ici
                Fraternellement
                Rakosky

                et là le message est clair .

                et si la volonté est véritablement de sortir de l Europe comme étape prioritaire . unissez vous , arrêtez de défendre votre morceau de fromage.
                il faudra bien finir par vous regrouper dans ce qui vous unit afin que prévalent les intérêts généraux aux intérêts personnels.
                Que jamais, au grand jamais les chants des sirènes ne vous fassent dévier des convictions qui sont les vôtres ; que cela soit la « gloire » ou les intérêts financiers.
                L’Homme oublie trop souvent ses motivations,ses principes, ou ses causes premières quand les grandes épreuves sont t passées. et ne voit rien venir de ce qui est plus insidieux.
                Il faudra savoir unir pour une cause mais aussi unir les cœurs.

                je suis en tout cas comme fifi, du moins sur l’ approche sensée de comment sortir de l Europe.et celle qui est la plus plausible en faisabilité et sans sang c est cet article 50 ,
                libre ensuite après cette sortie de refonder le système de la France...
                comme pour tout il y a des étapes à suivre.
                Vous savez pertinemment que sortir d une autre façon peut faire couler du sang et des larmes ( est ce que vous voulez ? Moi non. mais si tel est votre désir ; vous savez quelle tête il faut couper ...mais ne prenez pas le peuple en « otage »
                voyez où a atterri la pétition contre le Tafta ....
                regarder comme le vote de 2005 s est conclu .
                Alors on fait comment ?


              • Sozenz 4 octobre 2015 21:54

                @Sozenz
                rofl , non plus de deux ans que je suis l UPR.... déjà !!


              • Pomme de Reinette 4 octobre 2015 21:59

                @Sozenz


                non plus de deux ans que je suis l UPR.... déjà !!

                Et hop, 4ème internaute qui se déclare être membre de ce micro-parti sur ce forum.
                C’est plus une antenne informelle, c’est un squat .....

                 smiley


              • Sozenz 4 octobre 2015 22:46

                @Pomme de Reinette
                qui vous a dit que j étais membre ?


              • Sozenz 4 octobre 2015 22:53

                @Sozenz
                et puis même si j étais membre, ca changerait quoi ?
                faut pas penser comme ceci , faut pas adhérer à des idées comme cela.
                je ne suis pas la voix de celui qu crie le plus fort . mais j’ apporte mon soutien à ceux dont les idées et les principes sont identiques aux miens .


              • antyreac 28 septembre 2015 21:40

                L’auteur n’est pas à une connerie près 

                Pas étonnant qu’il raconte n importe quoi....

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 22:03

                  @antyreac
                  CQFD


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 08:35

                  @Michel Maugis
                  C’est bien ce que je lui fais remarquer. Il ne démontre rien.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 20:16

                  @Michel Maugis
                  CQFD : « Ce qu’il faut démontrer », what else ?


                • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 20 DE 88 )

                  .

                   smiley

                  .

                  Voici la dernière analyse de l’excellent T. Meyssan :

                  .


                  La 3ème Guerre mondiale n’aura pas lieu
                  par Thierry Meyssan

                  Les faucons libéraux et les néoconservateurs ne sont pas parvenus à provoquer l’affrontement avec la Russie pour lequel ils avaient été formés durant la Guerre froide. C’est en définitive la voix de la raison qui a prévalu. Alors que l’on négocie discrètement une sortie de la crise ukrainienne, la Russie et la Chine s’apprêtent à convaincre les États-Unis et leurs alliés de participer à une alliance globale contre le terrorisme islamique. Après 5 ans de tension, le projet de prise de pouvoir par les Frères musulmans —le « Printemps arabe »— et de proclamation d’un califat échouent, la paix est sauvée.

                  | 28 septembre 2015

                   


                  En une semaine tous les dirigeants occidentaux, les uns après les autres, ont renoncé à l’objectif qu’ils poursuivent collectivement depuis bientôt 5 ans : renverser la République arabe syrienne et son président démocratiquement élu, Bachar el-Assad.

                  Force est de constater que si tout change depuis la signature de l’accord 5+1 avec l’Iran, ce n’est pas simplement à cause de la volonté du Guide de la Révolution ni du président Poutine, mais aussi parce qu’elles sont coordonnées avec celle de la Maison-Blanche.

                  Au cours du premier semestre 2012, les États-Unis et la Russie avaient constaté l’ineptie du projet de prise de pouvoir par les Frères musulmans —le « Printemps arabe »— et imaginé un nouveau partage du « Proche-Orient élargi » qu’ils avaient commencé à concrétiser avec la conférence de Genève. Mais le président Obama s’était avéré incapable d’honorer sa parole. Une semaine plus tard, François Hollande appelait les « Amis de la Syrie » à relancer la guerre, puis Kofi Annan démissionnait avec éclat de ses fonctions de médiateur, tandis que la France, le Qatar, la Jordanie et Israël lançaient l’opération « Volcan de Damas » et assassinaient les chefs du Conseil national syrien de sécurité.

                  Très vite, il apparaissait que la secrétaire d’État Hillary Clinton, le directeur de la CIA David Petraeus et le nouveau directeur des Affaires politiques de l’Onu Jeffrey Feltman tiraient les ficelles depuis le début. Il fallut attendre la fin de la campagne électorale états-unienne et la réélection de Barack Obama pour qu’il parvienne à arrêter —au sens policier du terme— le général Petraeus et à renvoyer Hillary Clinton. Feltman, quant à lui restait dans l’ombre et poursuivait le sabotage de la politique de la Maison-Blanche en assurant aux uns et aux autres, via ses subalternes Lakhdar Brahimi et Staffan de Mistura, que la République serait vaincue et qu’elle serait contrainte tôt ou tard à une reddition totale et inconditionnelle.

                  La politique d’Obama (apaisement avec la Russie et pivot des troupes US vers l’Extrême-Orient) fut brutalement réduite à néant par la réussite de la « révolution colorée » en Ukraine, en novembre 2013. Cette opération, qui achevait le processus de destruction de l’Ukraine et d’isolation de la Russie débuté dès la dislocation de l’URSS, avait été déclenchée à l’insu de la Maison-Blanche. Les États-Unis préparent leurs opérations secrètes des années à l’avance et les déclenchent lorsqu’ils en ressentent l’opportunité politique. Cette fois quelqu’un en a donné l’ordre sans en référer au Conseil de sécurité nationale US. Le résultat fut une crise sans précédent, l’indépendance de la Crimée qui refusait le coup d’État, son rattachement à la Fédération de Russie, la révolte du Donbass et de Lougansk, les sanctions occidentales contre Moscou et les sanctions en retour de la Russie contre les Occidentaux. Bref, l’interruption de toutes les relations Ouest-Est.

                  Étrangement, le président Obama semblait se laisser imposer par ses « faucons » une politique qu’il n’avait pas choisie. Cependant, il poursuivait en secret les négociations qu’il avait débuté avec l’Iran, au début de son second mandat. Les choses traînant en longueur, il fallut attendre juillet 2015 pour parvenir à un accord [1].

                  Depuis cette date, nous assistons à un dégel entre Washington et Moscou, à une solution de la crise ukrainienne —les accords de Minsk II trouvent un début d’application tandis que la Russie a signé, le 26 septembre, un accord de fourniture de gaz à l’Ukraine—, et à un retournement politique au Proche-Orient. Nous nous retrouvons, de facto, dans la position où nous étions le 30 juin 2012, lors du Communiqué de Genève.

                  Sauf que durant ces trois années, la Syrie a été largement détruite et a perdu plus de 200 000 âmes, les Frères musulmans ont proclamé le califat pour lequel ils mènent le jihad depuis 1928 et leur ambition menace désormais toute la région.

                  Quoi qu’il en soit, la Résistance du Peuple syrien et de ses alliés —notamment le Hezbollah— et la détermination de l’Iran et de la Russie ont donné au président Obama le temps de devenir maître chez lui. L’ancien bras droit de David Petraeus, le général John Allen, qui avait réussi à échapper à la purge de novembre 2012, vient d’être renvoyé. Il commandait la Coalition « anti »-Daesh. Et les documents de travail de Jeffrey Feltman circulent parmi les membres du Conseil de sécurité.

                  Des hommes courageux et sages ont évité que ce conflit artificiel, le « Printemps arabe », ne dégénère en Troisième Guerre mondiale.


                  • Jean Keim Jean Keim 29 septembre 2015 08:36

                    Les idéologies ont bon dos, elles font dans les esprits des dégâts considérables mais ne sont qu’un paravent à une réalité beaucoup plus prosaïque : la guerre est une activité économique.


                    • Le p’tit Charles 29 septembre 2015 10:41

                      Poutine à été le ROI de l’ONU hier...les discours de Obama ou Hollande furent comme d’habitude d’une platitude exemplaire de l’incompétence...Y en a qu’un qui fait le boulot c’est Poutine... !


                      • L'enfoiré L’enfoiré 29 septembre 2015 12:48

                        Un podcast au sujet d’un de Boualem Sansal : « 2084 »



                        • L'enfoiré L’enfoiré 29 septembre 2015 19:33

                          Salut Eriofne


                          Cela marche la petite santé ?
                          Pas trop de mal d’estomac ?
                          Il te faut beaucoup de repos.
                          Cela repose la tête pendant la même occasion.... smiley 

                        • Le MOSSAD et la CIA n’ont pas l’exclusivité des sales coups en Syrie ; le MI6 est simplement plus discret

                           smiley

                          .

                          .Un texte non signé...mais provenant probablement de l’excellent analyste T. Meyssan :

                          .

                          .




                          Les aventures d’un député français dans un pays sous embargo
                            | 29 septembre 2015

                          En février 2015, quatre parlementaires français avaient bravé leur ministre des Affaires étrangères et s’étaient rendus en Syrie, en qualité d’élus de la Nation. Trois d’entre eux, Jacques Myard, Jean-Pierre Vial et François Zocchetto, avaient été reçus par le président Bachar el-Assad, mais pas le quatrième, Gérard Bapt.

                          M. Bapt avait justifié son absence par sa discipline au sein du groupe socialiste, qui était opposé à une telle rencontre. Il semble qu’au contraire, c’est le président el-Assad qui aurait refusé de la recevoir.

                          Durant ce premier voyage, Gérard Bapt était accompagné d’une personne présentée comme son ancien assistant parlementaire, Jérôme Toussain.

                          Gérard Bapt est à nouveau en Syrie, accompagné cette fois de deux nouveaux parlementaires français, Jérôme Lambert et Christian Hutin, mais pas de Jérôme Toussain, qui s’est vu refuser un visa.

                          Il s’avère que durant le premier voyage, Jérôme Toussain et Gérard Bapt représentaient les intérêts de la Grande Loge de l’Alliance maçonnique française (GLAMF), une scission de la Grande Loge nationale française (GLNF), créée par Alain Juillet (ancien responsable de l’Intelligence économique au Secrétariat général de la Défense nationale).

                          M. Toussain, qui multiplie les voyages en Iran, entend faire du business avec des États sous embargo, comme il l’avait fait avec l’Irak de Saddam Hussein. En outre, il entend servir les intérêts britanniques. La GLAMF a été reconnue, en 2014, par le Prince Edward, Duc de Kent, et sert de couverture au MI6, les services secrets extérieurs de la Couronne.

                          Durant ce second voyage, Gérard Bapt a poursuivi les contacts de son « frère », Jérôme Toussain. Il a réuni, le 28 septembre, diverses personnalités économiques syriennes figurant sur la liste des sanctions européennes et leur a promis de les radier de la liste... sous certaines conditions.

                          Bien entendu la GLAMF n’a aucun pouvoir sur la liste des sanctions européennes.

                          À Damas, on s’interroge pour savoir si M. Bapt est simplement un député corrompu ou s’il intervient pour le compte des Britanniques afin de saboter les efforts des autres parlementaires et de perturber les nouveaux canaux de communication établis entre la France et la Syrie.


                          • Le chef de l’Apartheid israélien, Netanyahu, et son collègue Kényan, Barak Obama , en auront bientôt plein les bras en Syrie. L’activation des systèmes défensifs S-400 russes empêchera le réapprovisionnement - par la voie des airs - des terroristes de l’équipe américano-sioniste. Les convoies de terroristes ou d’armes seront détruits de jour comme de nuit. 

                            Les américains s’enfonceront dans un nouveau Vietnam ....et abandonneront finalement les terroristes.... aux mains des familles des 250 000 morts syriens. Les terroristes n’auront été que les idiots inutiles de Zbigniew Brzeziński :




                            IRIB- 6 autres chasseurs bombardiers russes, de type « Sukhoi 34 », rejoignent les 28 autres, déjà, présents, en Syrie. Ils sont déployés, dans une base militaire, en banlieue de la ville de Lattaquié.

                            Selon les informations, fournies par le site The Aviationist, appuyées sur les nouvelles détectées par les radars, ces bombardiers, suivis par les « Tupolev 154 », survolant la mer Caspienne, ont franchi les espaces aériens de l’Iran et de l’Irak, pour arriver, en Syrie.
                            Selon le rapport du département américain à la Défense et les médias occidentaux, la construction d’une base aérienne russe avancée, dans un aéroport, en banlieue de Lattaquié, est toujours en cours.
                            Cette base militaire aérienne vise à aider le régime au pouvoir syrien, dans sa lutte contre les rebelles terroristes, dont les extrémistes de Daech.
                            Selon les informations fournies par The Aviationist, des dizaines de chasseurs bombardiers, de type « Sukhoi 24 », douze, de type « 30 », et des dizaines d’hélicoptères, de blindés et d’autres armements militaires, sont déployés, dans cette base, en Syrie.


                            • Voici l’analyse (Octobre 2014) des capacités de reconnaissance aérienne des russes. Bientôt, les terroristes de l’équipe américano-israélo-saoudienne ne pourront plus se déplacer entre les villages et villes syriennes . 
                              ...Nouvelle structure de reconnaissance et de frappe C4I de l’armée russe
                                22 octobre 2014  Valentin Vasilescu

                              Une armée moderne du troisième millénaire est basée sur des systèmes intégrés de reconnaissance-frappe, capable de détecter, de surveiller en permanence l’ennemi afin de déterminer ses faiblesses et le moment optimal pour le détruire.

                              La seule forme d’assurance dans le combat connue dans les sciences militaires, c’est la détection en temps réel de la localisation des combattants ennemis, de l’état de leur matériel de combat et leurs intentions futures à travers leurs mouvements et leurs manœuvres dans l’espace et dans le temps. Contrairement à d’autres formes de reconnaissance, la reconnaissance aérienne/spatiale a l’avantage de couvrir l’ensemble du théâtre des actions militaires.

                              En 2014, l’armée russe a achevé la mise en œuvre d’une nouvelles structures de reconnaissance, basée sur le complexe reconnaissance – frappe, conçu pour assurer la projection immédiate des forces, avec le maximum de précision, à des distances de plusieurs centaines ou milliers de kilomètres de là. Grâce à ces structures complexes, la Russie dispose maintenant des systèmes de dernière génération que seuls les américains avaient. Et l’OTAN se rend compte qu’en raison de la nouvelle structure de reconnaissance, l’armée russe maintenant connait parfaitement l’emplacement de toutes ses forces et les moyens des armées des pays de l’OTAN dans le voisinage de la Russie. Elle est capable de détecter en temps réel tout nouveau déploiement de troupes de l’OTAN dans les zones situées le long de ses frontières.

                              Il convient de rappeler que le succès de toute opération terrestre est impensable sans l’utilisation des drones (UAV ou avions sans pilote) avec caméras thermiques infrarouges ou capteurs divers patrouillant 24 heures sur 24 heures. Ces dix dernières années, les combats dans des zones peuplées dans des guérillas urbaines se sont avérés efficaces, justement à cause de l’utilisation simultanée de drones de reconnaissance, des avions chasseurs- Bombardiers et des hélicoptères d’attaque.

                              http://englishrussia.com/2014/01/20/new-uav-for-the-russian-forces/

                              Les armées modernes, celle de la Fédération de Russie comme celle des Etats-Unis, utilisent un programme complexe, basé sur trois niveaux de collecte et de traitement des données pour la formation d’une image complète de la situation sur le théâtre des opérations terrestres, en plus de l’information recueillie par plus de cent satellites militaires russes, équipés de capteurs de divers types.

                              Le premier niveau est assuré par les 4 à 6 mini drones (UAV) de type ZALA 421-08 (Strekoza) dont dispose chaque bataillon des forces terrestres de l’armée russe. Ils sont silencieux, propulsés par un moteur électrique, avec un rayon d’action de 30 km, un plafond de vol de 2 000 m.

                              36 autres drones de type Yakovlev Pchela-1 T et Rubej (similaire au RQ-7 Shadow américain) à faible rayon d’action volant à une altitude de 2 500-3 600 m, dépendent des brigades d’infanterie, d’artillerie et aéroportées russes. Tous sont équipées de dispositifs électro-optiques dans le spectre infrarouge et de capteurs capables de distinguer une cible en mouvement, détecter le déplacement de quelques dizaines de centimètres de l’ombre d’un homme à une distance de 700 m. Les drones à court rayon d’action ont une autonomie de 2 à 4 heures, avec un champ de vision complet, mais avec une ouverture et une profondeur faible.

                              C’est la raison pour laquelle les brigades de chars russes, qui ont un rythme offensif élevé, disposeront, d’ici à 2015, de quatre avions de reconnaissance sans pilote Dozor 600, avec un rayon d’action intermédiaire, semblable aux MQ-1 B Predator américains. L’équipement de navigation est de type FLIR et inclut une caméra dans le spectre visible et l’infrarouge, un télémètre laser et un projecteur laser pour diriger les armes. Comme le MQ-1 Predator qui dispose d’un détecteur de mouvement SAR (Synthetic Aperture Radar), le Dozor est équipé de systèmes au niveau des ailes qui peuvent accrocher deux missiles guidés par faisceau laser, deux lanceurs de roquettes non guidées, ou 6 bombes de 20 kg.

                              Le deuxième niveau de collecte et de traitement des données de recherche est étroitement lié à toutes les unités de terrain, et est composé d’une flotte d’hélicoptères d’appui des forces terrestres de la Russie. Il s’agit plus précisément des hélicoptères de reconnaissance et d’attaque Mi-24V/Mi-35, Mi-28 et Ka-52 Alligator. Les capteurs de navigation FLIR, la gestion de tir et des données des recherches de l’hélicoptère sont montés dans un carénage spécial MMS sur le nez de l’appareil. L’équipement comprend une caméra pour la vidéo pendant la journée, et pour une empreinte thermique pendant la nuit, un petit radar dans la gamme de fréquences millimétrique, et un émetteur de faisceau avec un télémètre laser pour diriger les armes de haute précision.

                              Le troisième niveau de collecte et de traitement des données est la recherche stratégique, représentée par des avions de reconnaissance à long rayon d’action. La Russie détient 17 drones furtifs type Skat similaire au RQ-170 Sentinel américain, utilisé en Afghanistan, avec une altitude maximale de 12 000 m et un rayon d’action de 4 000 km.

                              Mais la base reste essentiellement les avions à contrôle ELINT, ayant à bord des équipages spécialisés dans la reconnaissance. La Russie possède une vingtaine d’avions de type Il-20M1, avec un rayon d’action de 6 500 kilomètres, un plafond de 11,800 m, chacun étant capable de patrouiller dans l’air pendant 12 heures sans ravitaillement. Le Il-20M1 a une équipe de 8 spécialistes ELINT avec un radar de grande puissance. Le radar Kvalat-2 permet d’afficher sous forme numérique la carte du terrain, le long de la trajectoire de vol, jusqu’à une distance de 300 km. Dans la mémoire du processeur, est enregistrée une carte à laquelle la carte en cours est comparée automatiquement en détectant l’émergence de nouveaux moyens de combat de l’ennemi ou la modification de ceux déjà connus enregistrés en mémoire.


                              • suite de l’analyse de Valentin Vasilescu :
                                .
                                .
                                .
                                .

                                La reconnaissance par la méthode de «  radiolocalisation » se fait par un équipement Romb-4 qui permet de détecter secrètement et d’afficher sur l’écran de l’opérateur l’emplacement de tous les émetteurs au sol en fonctionnement jusqu’à une distance de 500 km. Grâce à la mémoire du processeur, il est possible d’identifier les nouveaux radars de défense AA, les postes de commandement des bataillons, brigades, corps d’armée, ou les changements des emplacements déjà connus. D’autres spécialistes à bord de l’avion opèrent avec des capteurs dans le spectre visible et l’infrarouge en haute résolution. Toutes les informations recueillies sont transmises instantanément grâce à une ligne de données vidéo secrète à un réseau automatisé de gestion C4I de l’état-major tactique. En raison de l’équipement embarqué, le prix d’une Il – 20 M 1 dépasse de plusieurs fois celui d’un avion de cinquième génération F-22.

                                En outre, l’armée russe utilise, pour la reconnaissance à haute altitude, 42 avions de chasse MiG-25RB spécialement modifiés pour des missions de reconnaissance. Ils volent à 3.470 Vitesse km/h (Mach 3,2) avec un plafond de 24,400 m. La Russie utilise également une escadrille de bombardiers stratégiques (Tu-142/Tu-95 M) qui volent à une vitesse maximale de 920 km/h avec un plafond de 12 000 m.

                                La structuration de la reconnaissance aérienne en complexe reconnaissance-frappe est subordonné au système automatisé de haute technologie de type C4I de l’état-major tactique, ce qui intègre les fonctions suivantes : commandement, Contrôle, communications, ordinateurs, informations et interopérabilité. Les systèmes C4I russes correspondent à la dernière génération de microprocesseurs et d’équipements de communication par satellite, intégrant des capteurs de détection et de contrôle. En outre, ces systèmes disposent d’installations de mémoire et de puissants serveurs de dernière génération qui leur sont propres, avec un traitement sécurisé par cryptage numérique sur toute la largeur du spectre de fréquence rendant impossible le brouillage. Le C4I attribue automatiquement la cible repérée aux systèmes de frappe terrestres (artillerie, missiles sol-sol), navales placés sur des navires ou aériens dans les avions de combat, en fonction de leur portée. L’Ukraine, la Pologne, les Etats baltes et la Roumanie ont des éléments rudimentaires reconnaissance, et ne pourraient même jamais rêver d’avoir un système de reconnaissance-frappe intégrant le C4I.

                                Bien que l’Ukraine ne dispose pas de structure de reconnaissance comparable à celles de la Russie, les rapports de force entre son armée de terre et celle du Donbass (8/1 numériquement, 20/1 qualitativement) sont en faveur de l’armée ukrainienne, avec une suprématie aérienne absolue, qui n’a pourtant pas pu être exploitée dans la soi-disant opération antiterroriste dirigée contre les séparatistes du Donbass. L’ancienneté des équipements des avions de reconnaissance ukrainiens qui datent des années 50- 60 obligeait ces appareils à voler à la portée des missiles portables de combattants de Novorossia. Ces derniers ont ainsi pu abattre quatre appareils de reconnaissance ukrainiens, ce qui a mis fin aux vols de reconnaissance de l’armée de Kiev.

                                Le gouvernement de Julia Timoshenko a fait la chose la plus stupide de ces 23 dernières années, avec le retrait et la suppression, en 2006, de la dernière escadrille ukrainienne de bombardement et de reconnaissance supersonique, dotée d’avions Tu-22 M 3. Les 43 appareils Tu-22 M3 hérités à la suite du démantèlement de l’ex-URSS, étaient capables de voler à 2 000 km/h (Mach 1,88), à 14 500 m d’altitude. Si l’Ukraine s’était vraiment préoccupé de se doter de plateformes aériennes équipées de systèmes de reconnaissance modernes, peut-être que la situation aurait été autre sur le champ de bataille.

                                Valentin Vasilescu


                                • vachefolle vachefolle 29 septembre 2015 22:55

                                  l’utilisation de forces soi-disant « islamistes » par l’impérialisme euro-atlantique pour déstabiliser le proche-orient et le moyen-orient et y répandre un chaos favorable à la domination américaine et européenne en faisant tomber les états dont les gouvernements n’étaient pas directement sous leur coupe.

                                  LOL.... des soit-disants islamistes qui ont comme seuls objectifs de détruire les us et l’occident.
                                  Vous délirez dans votre analyse. Les USA et l’OTAN ne sont pas systématiquement à l’origine de tous les problèmes du monde depuis l’invention du feu et de l’écriture.

                                  Votre discours est tellement caricatural qu’il en devient ridicule.Franchement si Assad etait resté tranquillement un dictateur présentable en Syrie, TOUS les pays européens et les US auraient été trés contents. Il y a deja suffisament de bordel au moyen orient pour en ajouter : irak, libye, egypte, tunisie, algérie, .....

                                  un dernier scoop : L’URSS n’existe plus, le communisme non plus, et Poutine n’est pas plus l’héritier de Staline, que Napoléon n’etait l’héritier de Louis 14.


                                  • EL MATI 30 septembre 2015 18:19

                                    @vachefolle
                                    A mon humble opinion on dirait qu’on ne vit pas dans la même planète.


                                  • @Mademoiselle vache folle

                                    Mademoiselle folle, rassurez moi , c’est de l’humour ?


                                  • Hijack Hijack 4 octobre 2015 16:19

                                    Comme on le disait :

                                    .
                                    Les informations sur les morts civiles en Syrie ont été publiées avant le début des frappes de l’aviation russe dans ce pays, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.

                                    .

                                    .

                                    Poutine en Syrie : échec au monde unipolaire


                                    • Hijack Hijack 4 octobre 2015 21:15
                                      Quels étaient les objectifs ciblés par les premières frappes aériennes russes en Syrie ?

                                      .

                                      Contrairement à la coalition dirigée par les États-Unis qui, depuis un an et demi, effectuent des frappes aériennes contre l’EI sans résultat, La Russie a d’abord commencé par créer, en Syrie, un redoutable système de collecte et de traitement de l’information, permettant de sélectionner les objectifs et de planifier des frappes avec une précision chirurgicale.

                                      Suite et source.

                                      .

                                      La Russie a créé en Syrie un formidable système de collecte et de traitement de l’information


                                      • ezzteban 1er décembre 2015 17:09

                                        Toujours aussi drole !

                                        On se demande bien pourquoi l’occident a eu besoin de Daesh pour foutre le boxon en Irak, un pays pacifié par leur soin et à coup de milliard de dépense !

                                        Mais ça, c’est trop demander aux comploteuse hein ! Non, les USA, ce sont des gros crétins, et quand ils ont finis une de leur « manipulation géniale de l’ombre » (la guerre en irak, le fait de monter un gouvernement « asservi », tout ça), paf , il préfère le faire éclater sans raison avec une autre de leur « arme secrète » !! Bien joué l’oncle Sam !

                                        Non, en fait, ça me fait tellement rire que je me demande comment vous pouvez juste être sérieux ! Je le redis, mais si c’est ça votre « empire », il m’en touche une sans faire bouger l’autre ! Je vois pas comment on peut avoir peur d’incompétent pareil !

                                        En plus, je vois pas ce que les complotistes reprochent à DAESH, ils ont un programme similaire à celui qu’ils promeuvent :
                                        -Émancipation de l’occident en général (comprendre : influence des USA)

                                        -Projet commun autour d’un axe fédérateur (la religion musulmane chez eux...mais bon, si je me souviens bien, beaucoup ont ce genre de projet autours du catholicisme, non ?)
                                        -Solidarité dans leur nation (ils se vantent assez de ça)
                                        -Dissolution des ONG occidental « instrumentalisé »
                                        -Rejet du féminisme, de la théorie du genre, des homos...
                                        -Rejet du capitalisme, de l’économie occidentale (ils battent leur propre pièce de monnaie, et ne dépendent plus du dollard...la classe non ?)

                                        Bref, ils ont tout compris à votre programme ! A part leur zêle et leur divergence sur « quelle religion doit être prédominante »...
                                        Je ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas invité à vos meeting !! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès