Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De Sofia à San Francisco : le Grand Marché Transatlantique, c’est (...)

De Sofia à San Francisco : le Grand Marché Transatlantique, c’est maintenant !

Le PS nous avait prévenu : "Le changement, c'est maintenant !" Le seul grand changement en vue, à vrai dire, semblait être, jusqu'à ces derniers jours, le "mariage pour tous" ; mais comme chacun sait, un changement visible peut en cacher un autre, moins visible, mais autrement plus important.

Lundi 4 février 2013, une dépêche de l'agence Reuters est tombée :

JPEG - 23.8 ko
Photo par Yves Herman / Reuters

"L'Union européenne a levé lundi les restrictions qu'elle faisait peser sur l'importation de plusieurs viandes américaines, une décision constituant le premier pas vers un accord de libre-échange qui concernerait près de la moitié de la production mondiale. [...]

L'interdiction des importations de porcs vivants et de viande de boeuf lavée dans l'acide lactique, justifiée par des objections de l'UE sur les conditions d'élevage et d'hygiène dans la production de viande aux Etats-Unis, doit être levée le 25 février.

Une visite du commissaire européen au Commerce Karel De Gucht à Washington est prévue mardi pour mettre un point final à un rapport conjoint UE-US qui doit recommander un renforcement des négociations sur le libre-échange.

Selon les calculs de la Commission européenne, cet accord pourrait apporter 65 milliards d'euros supplémentaires par an à la croissance européenne, une hausse de 0,5% du PIB européen."

C'est le retour de ce serpent de mer qu'est le projet de Grand Marché Transatlantique. Retour discret, il est vrai. Jean-Luc Mélenchon s'est fendu le jour même d'un communiqué de presse où il appelle François Hollande à se prononcer contre ce "funeste projet". Ce qui inquiète le leader du Parti de gauche, c'est que "Angela Merkel assume enfin ce projet ultralibéral et atlantiste". En vérité, l'enthousiasme de la chancelière allemande ne date pas de cette semaine... Le 2 octobre 2006, Der Spiegel nous apprenait déjà qu'elle trouvait l'idée d'un marché transatlantique "fascinante".

Mélenchon écrit : "Depuis l’élection européenne de 2009, je m’oppose à ce projet porté par les eurocrates libéraux et protégé par le silence des élites". Il est vrai qu'il fut le seul homme politique français à médiatiser le sujet au moment de la campagne européenne, mais avec une discrétion tout de même surprenante. Une intervention rapide, le 21 avril 2009 au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, et ce fut à peu près tout. La première ébauche du projet remonte pourtant à 1990, soit près de vingt ans avant les élections de 2009... (pour les détails, voir mon article du 4 mai 2009)

En vingt ans, ce sujet - pourtant fondamental - n'a jamais fait l'objet d'une réelle médiatisation, et certains journalistes ont même confessé, en 2009, n'en avoir jamais entendu parler. Ces jours-ci, des opposants inquiets se sont manifestés, ici ou , tandis que le magazine Challenge nous annonçait que la France était "favorable à une zone de libre échange transatlantique", six mois après nous avoir déjà présenté le projet dans une enquête, certes tardive, la vaste zone de libre-échange devant devenir une réalité dès la mi-2014, mais mieux vaut tard que jamais. 

France : nouvelle direction

Le gouvernement, par l'intermédiaire de Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, vient donc tout juste de lancer une consultation auprès des entreprises françaises sur ce projet porté par Bruxelles, Washington et Berlin, et poussé par de multiples lobbys comme le Centre for European strategy, le think tank New Direction (parrainé par Margaret Thatcher) ou le Center for transatlantic relations. Selon la ministre, "un tel accord transatlantique serait particulièrement ambitieux. A eux deux, l'UE et les Etats-Unis représentent 40% du PIB mondial, 25% des exportations et 32% des importations." La consultation nationale, ouverte jusqu'au 1er mars, est accessible sur le site du ministère.

Les dirigeants français ont fait volte-face sur cette question, sans jamais s'en expliquer. En juillet 1995, Christine Chauvet, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur dans le gouvernement d'Alain Juppé, avait affirmé "l’opposition française au projet de zone de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis, défendu par l’administration américaine. « Ne soyons pas naïfs, a-t-elle déclaré au cours d’une conférence de presse, cette initiative de libre-échange transatlantique est un des aspects de l’offensive commerciale américaine. » Selon Christine Chauvet, ce projet tire son origine dans le fait que « les Etats-Unis n’arrivent pas à résorber leur déficit commercial avec les pays asiatiques et qu’ils cherchent en conséquence de nouveaux débouchés en Europe »." Côté socialiste, on s'est longtemps opposé au projet, jusqu'à l’adoption, le 28 mai 2008, de la « Résolution du Parlement européen sur les relations transatlantiques ».

Le monde a certes changé, et ce qui paraissait mauvais hier, peut bien paraître adapté aujourd'hui. On aimerait seulement que les gens qui nous gouvernent nous l'expliquent eux-mêmes, car ni François Hollande, ni Nicolas Sarkozy avant lui, n'ont été élus sur ce projet. L'actuel locataire de l'Elysée a même placé Arnaud Montebourg, chantre de la démondialisation et du protectionnisme, en première ligne dans la lutte contre la désindustrialisation du pays ; ce qui n'empêche pas la France d'envisager maintenant "la libéralisation totale de l'accès aux marchés", qu'il s'agisse de biens, de services ou d'investissements, pour reprendre les mots de Ron Kirk, le représentant du Commerce américain chargé du dossier.

L'oligarchie en a rêvé, le PS l'a fait

Dans un récent article, le député québecois Amir Khadir (désigné le politicien le plus populaire au Québec) nous rappelle que le Grand Marché Transatlantique constitue le rêve des "grands groupes financiers et industriels". D'ailleurs, en octobre dernier, c'est le député UMP Olivier Dassault qui, dans Le Monde, se faisait le promoteur de ce grand chantier : "C'est ensemble qu'Américains et Européens trouveront une solution à la crise [...]. La solution pourrait être la création d'une véritable zone de libre-échange regroupant l'Union européenne et les Etats-Unis, voire l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena). Ce projet consisterait à tenter une synthèse de ce que chacun a de meilleur : la capacité d'innovation américaine alliée à celle des Etats européens d'offrir à leurs citoyens des conditions de vie et de développement personnel de très grande qualité. Un subtil dosage entre le dynamisme américain et l'humanisme européen. Nous avons besoin de la capacité américaine de tirer vers le haut les économies du reste de la planète. A nous ensuite de nous adapter pour profiter de ce nouveau cercle vertueux !"

Une alliance commerciale transatlantique serait ainsi, selon l'UMP et le PS, le meilleur remède à la crise. Et aussi le seul moyen de résister aux puissances que sont devenus la Chine, l'Inde, le Brésil, ou la Russie. Alors que les Brics optent pour le protectionnisme, l'Europe et les Etats-Unis semblent décidés à prendre le chemin inverse, et à ouvrir davantage leurs frontières. C'est un combat au moins autant idéologique que commercial ; il suffit de lire les propos très manichéens de l'économiste Pedro Schwartz, membre du think tank New Direction, pour s'en convaincre : "Ce n'est pas le moment de battre en retraite pour les amis du libre-échange - oserais-je dire, pour les amis de l'humanité. C'est l'heure de montrer au reste du monde combien la richesse peut provenir de l'approfondissement des relations économiques et commerciales entre les nations".

Des colibris et des hommes

Avant d'être les amis du genre humain, nos dirigeants pourraient commencer par être les amis de leurs propres peuples, en ne les tenant pas dans l'ignorance, en ne les mettant pas face au fait accompli, et en leur demandant leur avis sur l'immense construction de ce bloc euro-américain unifié. Mais depuis quand les oligarques seraient-ils les amis des masses qu'ils dominent et exploitent ? Face au Talon de fer, la masse ne peut compter que sur elle-même. Et c'est là qu'il est difficile d'être optimiste. Car si le projet de loi sur le "mariage pour tous" a fait descendre dans la rue - pour ou contre - plus d'un million de Français, pas un n'avait fait cet effort après le coup d'Etat du traité de Lisbonne. Les deux sujets ont certes leur importance, mais tandis que le premier a l'avantage d'être à la portée de tout le monde et de mobiliser de l'émotion (merveilleux sujet de diversion !), le second est plus ardu et ne fait guère appel qu'à de la réflexion. Il est à parier que le projet de Grand Marché Transatlantique, lorsqu'il finira par être connu du plus grand nombre, laissera le peuple froid. Aucun débat n'aura eu lieu, le peuple n'aura pas eu à se prononcer. Le changement aura eu lieu. Sans lui. Contre lui, peut-être même.

Un sondage réalisé par l'IPSOS, le CEVIPOF, et la Fondation Jean Jaurès, paru dans Le Monde le 25 janvier 2013, nous apprend, entre autres choses, que les Français rejettent en bloc l’Europe, s’insurgent contre la mondialisation, et n’accordent plus aucun crédit aux politiques, ni aux médias. "L’écart entre le discours répété en boucle par les hommes politiques, journalistes, experts, etc… et l’attente des Français est devenu proprement sidérant. Il s’agit d’un véritable déni de réalité de la part des élites qui ont fait sécession d’avec le reste du pays", commente cette étude. On ne s'étonnera donc pas que les élites en question ne s'empressent pas de consulter le peuple. Déni de démocratie ? Certes, et le peuple ne s'y trompe pas : 72% des sondés estiment que « le système démocratique fonctionne plutôt mal en France », 62% pensent que les hommes et femmes politiques sont « corrompus pour la plupart », 82% qu’ils « agissent principalement pour leurs intérêts personnels » et 87% - là est l'inquiétant - sont d’avis que l’« on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre ». Face à l'échec, non pas tant de la "démocratie" (qui n'existe pas), que de l'oligarchie élective qui est la nôtre, les Français rêvent, nous dit-on, d'un chef, dont ils espèrent sans doute qu'il sera vertueux. Si l'on prend ce sondage au sérieux, il témoigne d'une très grande immaturité politique des Français, qui attendent qu'un homme providentiel vienne les sauver - au lieu de miser sur eux-mêmes, et sur la démocratie qu'il leur reste à construire.

Surveiller les gouvernements et les oligarchies, les dénoncer et les interpeller, sans relâche, et s'informer mutuellement, via le Net, c'est le début de la démocratie. Faire chacun sa part, même si elle paraît minime et insuffisante, pour qu'un jour peut-être les colibris viennent à bout de l'incendie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 5 février 2013 10:45

    Tiens ! les américains vont manger nos camemberts ?
    Je ne sais pas si Mélenchon a été discret ; ça fait un moment qu’il en parle, peut-être ne lui a-t-on pas souvent donné l’occasion de développer ?
    Prévu pour 2015, je crois ? Il faudra faire de l’éducation populaire...


    • sirocco sirocco 5 février 2013 13:32

      Malheureusement, on a plus de chance de bouffer en France le boeuf lavé à l’acide lactique, le veau élevé aux hormones et le porc saturé d’antibiotiques fourgués par les Américains, qu’eux n’en ont de consommer nos camemberts ou notre foie gras...


    • Shawford Taubrouk 5 février 2013 13:33

      Ca dépend ce que tu pets dans ta soucoupe smiley


    • lionel-pg44 5 février 2013 18:17

      En effet, ça fait un moment que Mélenchon en parle, il en a même parlé dans plusieurs de ses meetings l’année dernière.


      Nos braves social traitres ne vont s’occuper de rien, et surtout pas bouger contre.
      Le somment de l’état est truffé d’agents tasuniens, les young leader de la FAF : Hollande, Moscovici, Montebourg, Touraine, Pellerin, Belkacem... sans compter quelques rats de cabinets ministériels qui en sont aussi.

      C’est pour 2015, avec mise en application totale en 2018. Il faudra éviter de se tromper de bulletin de vote aux européennes de 2014... Un FdG plutôt qu’un P« s ».

      Avec Hollandréou et Zapatayrault, le changement c’est quand les poules auront des dents !

    • tesla_droid84 6 février 2013 15:13

      Il peut dire ce qu’il veut le père mélenchon, il a voté pour Maastrich ... 


      Il est donc parfaitement conscient que l’europe EST l’instrument des apotres de la globalisation néo libérale. S’opposer au grand marché transatlantique, c’est s’opposer à une conséquence de la construction européenne qui, je dois le répeter est une construction d’initiative AMERICAINE !
      Shumman et Jean Monnet était des agents de la CIA, et cela est sans cesse démontré par l’UPR depuis 5 ans... 

      C’est comme le message que vous envoyer en ce moment en tentant désespérément de faire passer une loi contre les licenciement boursier. Vous ne faite que donner de faux espoirs au peuple... qui se sera bien fait mettre quand vous annoncerez, ah c’est dommage c’est interdit par l’article 63 du traité de Lisbonne... c’est quand meme dommage, bon c’est pas grave, on a plus qu’a changer l’europe. Ca fait 30 ans que vous nous servez la meme soupe, on en peut plus de votre autre europe ! il faut etre aveugle aujourd’hui pour ne pas voir que c’est celle de Goldman Sachs et que la seule façon de sortir du piège est de quitter l’EU, l’euro et l’OTAN !
      La seule réponse quand on vous envoi ça dans la tronche, c’est de nous traiter de fasciste, de natio, etc etc... Venez faire un tour chez nous vous y trouverez plus de gens de gauche que de droite et surtout des gens qui savent mettre leur différents de coté pour sauver et reconstruire notre modèle social, celui du CNR ! (les communistes avais compris en leur temps mais apparement pas vous).
      Vous envoyer vos électeurs qui ont du bon sens mais ne se paluche pas les texte comme nous le faisons dans une voix de garage.


    • TSS 6 février 2013 16:15

      Il peut dire ce qu’il veut le père mélenchon, il a voté pour Maastrich ...

      Toujours la même rangaine !il s’en est expliqué au moins 20 fois depuis 1 an ,il doit parler

      à des sourds... !!


    • TSS 6 février 2013 16:16

      rengaine > pardon


    • TSS 6 février 2013 16:22

      Asselineau n’est qu’un ancien grand commis de l’etat qui se decouvre une virginité tardive

      parce qu’il n’a pas reussi à faire son trou dans la nomenclatura... !!


    • tesla_droid84 7 février 2013 17:21

      Vous n’avez que ça a répondre Asselineau énarque.
      J’aimerai donc vous entendre me répondre sur le fond, Il est interdit d’interdire toute restriction de mvt de capitaux cf Art 63 du TFUE. Il est donc interdit d’empecher une entreprise de délocaliser meme si elle fait des bénéf.

      Comment comptez vous faire ? (ne me dite pas changer l’europe... on nous la fait depuis 30 ans)

    • Yohan Yohan 5 février 2013 10:50

      C’est clair, le PS fait aujourd’hui tout ce que Sarkozy n’osait pas faire, justement à cause du PS.


      Etonnant non ? smiley 

      • lambda 5 février 2013 14:55

         @ Yohan

        Ca fait longtemps y compris sous Sarkozy que des accords multilatéraux ont été conclus

        Le marché transatlantique a été initié après la chute du mur de Berlin - ce n’est pas hier ! 

        Entre 95 et 97 a été négocié secrètement au sein de l’OCDE un Accord Multilatéral sur l’Investissement (AMI) donnant droits et pouvoirs aux multinationales et une remise en cause de certaines lois et une attaque au principe de souveraineté nationale

        C’est en résumé le transfert pour 2015 du transfert des pouvoirs nationaux aux multinationales

         Silence médiatique autour de ce traité qui fera de l’Europe une colonie occidentale

        http://www.monde-diplomatique.fr/dossiers/ami/

         


      •  OUI L AXE FRIC EST EN PLACE

        de wall sreet a la city (o perfide albion....on t’aura avec une GROSSE TAXE TOBIN ...EGOISTE ! )


      • tesla_droid84 6 février 2013 15:29

        @yohan, les plus grande traîtrise (au sens social du terme) ont souvent été commises à gauche.


        Par exemple la non indexation des salaires sur l’inflation : Mitterrand 82


      • Taïké Eilée Taïké Eilée 13 février 2013 20:32

        Mercredi 13 février 2013, 20h20, JT de France 2. David Pujadas évoque pour la première fois le Grand Marché Transatlantique ! La correspondante à Washington Maryse Burgot annonce avec enthousiasme la future union entre l’UE et les Etats-Unis, présentée comme une nécessité. Aucune mise en perspective (on a l’impression que l’idée vient tout juste de sortir de la tête de Barack Obama), et aucune critique. On nous annonce seulement que le projet mettra de nombreuses années pour aboutir, à cause de certaines réticences de part et d’autre. Rien sur l’objectif fixé à 2014 ou 2015.


      • Leviathan Leviathan 5 février 2013 11:14

        « Le complot mondialiste, c’est maintenant ! »


        • tesla_droid84 6 février 2013 15:56

          le problème c’est qu’aujourd’hui il faut déja se déplacer à Bruxelle ou à Berlin pour leur botter le cul.

          Demain il faudra aller jusqu’a Washington pour raller, on sent bien que plus l’ensemble est grand et moins la démocratie s’exerce.

        • létombé dutoit 5 février 2013 12:01

          elles sont abattues comment ces betes ? fusil d assaut, napalm ? ou ils leurs font manger du saumon et du poulet ?


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 février 2013 12:16

            Angela trouve le projet « fascinant » .....
            Nous sommes dirigés par des fascinés , ça rassure ......


            • Ricquet Ricquet 5 février 2013 12:19

              une honte avec du transport en plus.

              S’il est importé, c’est qu’il est moins cher et donc : tristement« élévé » et nourri.

              • soi même 5 février 2013 13:02

                Il est vrai qu’il fut le seul homme politique français à médiatiser le sujet ?
                Il y a un autre politique, c’est François Asselineaux qui tire la sonnette d’alarme, aurait ton oublier ?


                • lionel 5 février 2013 13:07


                  Sortie de la dictature européiste !

                  Sortie de la misère de l’euro !

                  Sortie de la ruine morale de l’OTAN !

                  Sortir de l’ensorcellement de l’univers merdiatique et virtuel, retour à la vie, au partage, à la santé comme priorité...

                • mortelune mortelune 5 février 2013 13:48

                  Oui il y a aussi F Asselineaux. Il a fait une conférence pour expliquer le fonctionnement de l’UE et comment/pour qui/pourquoi le marché transatlantique est entrain de se mettre en place.

                  C’est hallucinant et ça donne vraiment envie de mettre un bon coup de pieds aux fesses à l’europe.
                  lien : 

                  Sur ce sujet Melenchon semble moins bavard et j’en suis surprise. Opportuniste politique ou réelle prise de conscience de la part d’Asselineau ? Je n’en sais rien du tout mais la conférence tient bien la route. A voir !


                • elmapelki elmapelki 5 février 2013 14:58

                  François Asselineaux ets au charbon (+de 4 heures de video) pour une poignet d’homme et de femme.

                  Quel misere ! Il est si peut ecoute !

                   

                  Elmapelki


                • Taïké Eilée Taïké Eilée 5 février 2013 16:43

                  Il y a aussi Asselineau en effet, et peut-être même surtout Asselineau (c’est sans doute lui qui a finalement le plus longuement parlé de ce sujet). Mais je faisais implicitement référence aux politiques qui, en 2009, avaient leur place dans les grands médias et pouvaient s’adresser au grand public. A cette époque, il me semble, Asselineau n’était jamais passé dans un grand média et n’avait pas le pouvoir de faire connaître ce sujet au plus grand nombre.


                • tesla_droid84 6 février 2013 15:53

                  Aujourd’hui la seule grande chaine qui l’invite pour commenter l’actualité est Russia Today...+ plein de petites radios (africaN1, beurFM, Radio notre dame, etc).

                  On peut comprendre l’interet des russes à nous aider à se tirer de ce mauvais pas. Il verrait d’un bon oeil la fameuse 3eme voix Francaise qui avait été impulsé par De Gaulle. 

                  J’emmerde les bien pensant de gauche comme de droite qui pense que la France est trop petite pour changer les choses. Regardez les vagues qu’avait fait notre non intervention en Irak. On peut persister dans cette voix de désobeissance, certain de nos alliés se sentirait pousser des couilles.

                  Je signale au personne du front de gauche que les consultations de notre site nous hissent en 4eme position des site politiques francais les plus consultés de France et donc devant le front de gauche. C’est contre le silence des médias de masse qu’il faudrait vous insurger, mais ça quand cela n’est pas pour répandre uniquement vos idées, vous n’etes pas près a le faire...

                • mario mario 5 février 2013 13:43

                  françois hollande viens de declarer :

                  « S’il est vrai que la crise de la zone euro est désormais largement derrière nous, nous sommes loin d’en avoir tiré toutes les conséquences. Ce qui nous menace, n’est plus la défiance des marchés, mais c’est celle des peuples », affirme François Hollande.

                  donc c’est bien un complot ! ca ne peut etre plus clair , il faut tout faire pour contrer les peuples d’europe.


                  • mortelune mortelune 5 février 2013 14:30

                    « défiance ... des peuples »

                    J’imagine que quelqu’un qui a fait l’ena sait ce que défiance veut dire...
                    Brassens nous a rappelé que mourir pour des idées cela n’en valait pas la peine. Il va falloir tenir bon pour pas se fâcher sinon on va prendre des balles. Sur ce coup Hollande montre sa capacité à ne plus écouter le peuple voir à s’en méfier. C’est pas bon du tout dans un pays qui n’a de démocratique que le nom. C’est plutôt le peuple qui devrait avoir de la défiance pour ce gouvernement, pour éviter d’être tromper plus longtemps. 

                    Défiance :Sentiment de celui qui se défie de quelqu’un, de quelque chose, ou de lui-même.
                    expression : défiance est mère de sûreté ; (Proverbial) Pour éviter d’être trompé, il faut ne pas donner légèrement sa confiance.

                  • mario mario 5 février 2013 14:48

                    bonjour mortelune, vous avez raison pour la défiance . mais on peu aussi l’interpreter autrement parce que dans la meme phrase il dit «  »ce qui nous menace« 

                    a mon avis ,il a employé un »mot diplomatique« que les élites peuvent traduire par »revolte"

                     


                  • Aldous Aldous 5 février 2013 14:51

                    En effet on va se prendre des balles.

                    Le FBI révèle que les leaders du mouvement Occupy ont fait l’objet d’enquêtes d’identification et de repérage pour être liquidés par des tirs de snipers.

                    http://news.firedoglake.com/2012/12/31/fbi-report-mentions-plot-to-kill-occupy-protesters/

                    L’introduction de snipers dans le registre du « maintien de l’ordre » est universel dans la zone OTAN.

                    En France, c’est Fillon qui l’a fait en aout 2011.

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fillon-autorise-le-tir-a-balle-98955

                    Coincidence ?

                     


                  • mortelune mortelune 5 février 2013 14:59

                    Tout à fait exact Mario. Dominique valls va s’éclater comme un p’tit fou aux manettes des CRS et de la police. Ca sent drôlement mauvais cette histoire. 


                  • joelim joelim 5 février 2013 16:53

                    Ce qui nous menace, n’est plus la défiance des marchés, mais c’est celle des peuples 


                    C’est à ça que mène le totalitarisme (en l’occurrence, l’extrême-bushisme de Hollande et consorts) : voir une menace dans les citoyens que l’on est sensé servir mais que l’on trompe...


                    Quant à la France, par la voix entraînante du président Hollande, elle s’est signalée hier par l’affirmation que toutes ces perspectives de négociations avec l’Iran ne devaient surtout pas arrêter, desserrer, adoucir les pressions sur l’Iran (sanctions et le reste), – au contraire, il faut poursuivre et même accentuer, dit l’esprit français, si prompt à manifester la rigueur cartésienne. Effectivement, le terme “néo-bushiste” que nous avons employé ne sied pas à la diplomatie française ; c’est “super-bushiste”, voire “hyper-bushiste” qu’il faut dire, avec déplacement à mesure sur l’échelle de graduation de la sottise, où l’on (nous autres, Français) domine largement nos “amis américains”. 

                  • Acid World Acid World 5 février 2013 14:44

                    D’un certain côté c’est positif car plus aucun européiste niais ne pourra nier que l’UE est une construction américaine.


                    • Croa Croa 5 février 2013 23:44

                      T’as pas bien lu ! Tout ça se fait en catimini.


                    • mortelune mortelune 5 février 2013 14:46

                      Les exportateurs étasunistes vont inonder le marché européen de leurs saletés. La balance commerciale ne pourra pas être excédentaire c’est évident. Pour être compétitif il faudra travailler plus longtemps pour moins cher et consommer davantage. 

                      Voir vidéo de Dassault pour ceux qui ne savent pas encore à quelle sauce nous allons être mangé. 
                      Je dis non au régionalisme, non à l’europe, non à l’euroatlantisme et encore non au mondialisme. je dis oui à une France unie et solidaire. Ras le bol d’être gouverné par Bilderberg, le siècle et la trilatérale. 

                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 février 2013 14:49

                        Bruxelles est assiège par 2500 structures de lobbying, 15.000 lobbyistes. Bruxelles occupe le deuxième pôle de lobbying mondial après Washington DC. Ses 15.000 lobbyistes agissent au services des multinationales et qui façonnent les lois aux quelles nous sommes soumises.

                        « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, expliquait David Rockefeller, fondateur du Groupe Bilderberg ... » — > Article du Canard Républicain, AGCS : une abdication des États face aux multinationales et la destruction des services publics mondiaux, le 30/12/2007. 
                        http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article237

                        L’Europe est devenu une forteresse, sous le contrôle des oligarchies mondiales et suivant les directives du groupe Bilderberg !

                        En 2015 nous recevons le coup de grâce avec le grand marché transatlantique officiellement validé par les instances de l’UE à Bruxelles. L’Europe sera alors annexe aux États Unis et deviendra de facto le 52ème état !

                        Le partie politique UPR, sous la présidence de François Asselineau, à une ligne très claire pour nous défendre contre cette bastion de Bruxelles est les lobbyistes de toutes horizons, surtout celles de l’autre côté transatlantique (US) qui envahissent en forcé notre marché avec des produits de qualité médiocre voire dangereuses, OGM, viandes aux hormonées, et que sais je encore comme d’autres saloperies !

                        Sortir de l’Europe
                        Sortir de l’Euro
                        Sortir de lOTAN

                        Début de citation

                        Un sondage réalisé par l’IPSOS, le CEVIPOF, et la Fondation Jean Jaurès, paru dans Le Monde le 25 janvier 2013, nous apprend, entre autres choses, que les Français rejettent en bloc l’Europe, s’insurgent contre la mondialisation, et n’accordent plus aucun crédit aux politiques, ni aux médias.

                        fin de citation

                        Quand le peuple français se réveillera t-il ? Qu’il faudra de plus ?

                        Sortons de l’Europe ..., il y urgence, ....et vite !


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 février 2013 15:13

                          Les journalistes des grands médias trahissent le peuple français et bafouent la déontologie professionnelle des journalistes (charte européenne).

                          Preuve à l’appui :
                          La charte européenne des devoirs et des droits des journalistes de 1971
                          Ce texte précise en préambule que « le droit à l’information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain » et que « la responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l’égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics » source


                        • thierry3468 5 février 2013 14:52

                          Mélenchon ,sénateur socialiste ,qui joue les bataillons supplétifs du PS et qui fait entendre sa voix pour donner l’illusion qu’il puisse être entendu .C’est du grand guignol ,des postures ridicules ...Asselineau ,c’est un autre niveau de la politique :du fond ,du fond et encore du fond .
                          Le fameux marché transatlantique est sur les rails et tout a été planifié et organisé pour sa mise en place .Cette« crise » que nous traversons est la phase préparatoire pour nous vendre ce nouveau marché comme la solution miracle .L’Union Européenne ,création américaine ,est programmée pour fusionner avec le bloc US car les États Unis ont besoin de l’Europe pour rivaliser avec la Chine e terreau .La mise à niveau des économies européennes sur le modèle US est en marche .L’Euro et le Dollar sont morts et laisseront place à une nouvelle devise.Tout le reste est gesticulation et contorsion.Asselineau ,Hillard Soral et quelques autres sont les seuls à énoncer ces vérités que les autres taisent par traitrise ou faiblesse .Pour Hillard ,il est déjà bien tard pour éviter cette dissolution dans l’empire américain mais je ne partage son avis car il faut résister ,se battre pour conserver nos libertés ,nos droits .L’oligarchie règne par l’ignorance des masses ,par son poids financier mais l’éveil des masses a commencé .La propagande redouble mais installe plus le désordre que le conditionnement des masses .Internet est cet outil de liberté qui permet à chacun d’entre nous de s’informer ,de dialoguer de distiller la subversion .L’oligarchie a peur car elle se sent menacée dans ses projets et elle est donc vulnérable .A nous de nous unir sinon ,lce sera la soumission,l ’asservissement


                          • TSS 6 février 2013 11:30

                            Mélenchon ,sénateur socialiste

                            IL N’EST PLUS SENATEUR DEPUIS 2008,le baratin du FN a la vie dure... !!


                          • paul 5 février 2013 15:28

                            OMC, Acte Unique européen ( 1986), et maintenant le GMT pour 2015, la boucle est bouclée :
                             les européens sont pris dans la nasse du libre échange, attachés au Titanic des nord-américains .

                            Conformément aux principes mondialistes , les souverainetés nationales sont diluées dans des accords marchands, financiers, aggravés par des coopérations sécuritaires ( OTAN, accord Swift, de 2010) .
                             Le Conseil Économique Transatlantique ( CET) permet ainsi à la primauté du droit US de s’imposer à terme, aux normes européennes administratives, judiciaires, sanitaires .

                            La gouvernance mondiale se met en place, sans que les peuples n’aient eu leur mot à dire .Certains n’y croient pas encore ...
                            Comme écrit par l’auteur ,« quand ce GMT sera connu de tous, il laissera le peuple froid. Le changement aura eu lieu sans lui .Contre lui peut être même » . J’ajoute : surement .


                            • Guit'z Guit’z 5 février 2013 15:35

                              @ Taïké,

                              C’est amusant, ayant lu quelques très bons papiers de toi sur le 11/9, pas plus tard qu’hier soir, à en consultant le site de Reopen, je me demandais ce que tu devenais (enfin si j’ose dire).

                              Bref, pour revenir à nos moutons, une conclusion s’impose : La sortie de l’UE, c’est URGENT !

                              www.u-p-r.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taïké Eilée

Taïké Eilée
Voir ses articles







Palmarès