Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Divorce forcé au Soudan – Mariage empêché au Niger : quand les (...)

Divorce forcé au Soudan – Mariage empêché au Niger : quand les puissants s’en mêlent...

Soudan. Les populations de la partie sud de la République du Soudan n'avaient pas été associées à l'indépendance de leur pays, le plus vaste d'Afrique. L'insurrection du bîlad as-sūdaan s'accentue à la fin du 19ème siècle lorsque Muhammad ibn Abdallah, chef religieux proclamé Mahdi (l'envoyé), défait l'armée anglo-égyptienne dans le désert du nord en récupérant des milliers d'armes à feu et des millions de cartouches. Cet élan religieux et ces armes permettent rapidement la prise de Khartoum en 1885. Après le décès par maladie du Mahdi, le massacre organisé par Kitchener devait, quelques années plus tard, venger ses compatriotes Hicks et Gordon. Ce même Kitchener contribuera ensuite à l'humiliante défaite diplomatique de la France à Fachoda (aujourd'hui Kodok) située à 650 km au sud de Khartoum, lorsqu'il contraindra l'expédition Marchand, montée du Haut-Oubangui, à évacuer ce poste militaire avancé français pour se replier sur Djibouti.

Après son indépendance, proclamée en 1956, le Soudan ne prit pas la voie d'un Etat fédéral, entrainant une rébellion des officiers issus des provinces du Sud qui ne cessèrent, durant 17 ans, de demander une réorganisation de leur pays et une meilleure répartition des pouvoirs. Le conflit reprit en 1983 entre les tribus du Sud et les forces gouvernementales de Khartoum.

Signé sous l'égide des Nations Unies, l'accord de paix de 2005 prévoit cette autonomie voulue par Garang et ses alliés du Sud, mais il prépare également un référendum d'autodétermination ce 9 janvier 2011, qui pourrait conduire à l'indépendance de ces provinces dès le 9 juillet prochain.

Alors que le pétrole soudanais est aux mains de Khartoum, ce qui n'a rien ne surprenant dans un Etat indépendant, mais qu'il est extrait par des entreprises chinoises et indiennes, la pression des États-Unis pour faire passer cette idée d'indépendance du Sud est apparue comme une nouvelle donne et une habile manœuvre. Dire qu'il faut se séparer lorsqu'on ne peut s'entendre est une solution simpliste qui pourrait largement profiter aux intérêts américains. Bien des nations se sont déchirées (à commencer par les États-Unis qui durent survivre à la guerre de sécession) sans qu'on puisse imaginer les diviser ainsi. Il faut croire que des puissances voisines importantes ou affaiblies (Égypte, Éthiopie, Tchad, Ouganda, Kenya) ont tout à gagner dans cet affaiblissement du vaste Soudan. Le divorce est consommé.

Niger. Rakia Hassan Kouka et Antoine de Léocour devaient se marier ce 8 janvier 2011. Des forces obscures se sont mises ensemble pour empêcher ce mariage qui était pourtant bien entamé à en croire les familles : rencontre en juillet 2008, dote le 8 novembre 2010, aménagement d'une villa à Niamey (malgré l'expatriation provisoire du jeune volontaire en Centrafrique). Enlevés par des hommes armés le 7 janvier, dans un restaurant de Niamey avec un camarade français invité à son mariage, Antoine de Léocour et son compagnon d'infortune ont été tués par balle le lendemain, ainsi que leurs ravisseurs.

Peu de temps avant cette interception malheureuse, due à la contribution des forces françaises qui renseignaient et accompagnaient la Garde nationale nigérienne, le Président Nicolas Sarkozy avait indiqué :

« Deux otages nouveaux ont été enlevés hier soir par quatre hommes armés alors qu'ils dînaient dans un restaurant à Niamey. Deux otages qui s'ajoutent aux cinq autres. Ce groupe a immédiatement été pris en chasse par la Garde nationale nigérienne pour lui interdire de rejoindre une zone refuge, ce qui constitue une menace grave pour nos otages. A la minute où je vous parle, il semble, je suis prudent, que la Garde nationale nigérienne poursuive les terroristes dans leur progression vers le Mali. Cette opération est en cours. » (Déclaration en ouverture d'une table ronde à Schoelcher près de Fort-de-France, Martinique, le 8 janvier à 16h, heure de Paris)

La suite est précisée par le ministre français de la Défense :

« Alors qu'ils se trouvaient dans la zone frontalière, l'opération engagée, coordonnée avec des éléments français présents dans la région, a permis à ces derniers d'intercepter les terroristes à la frontière avec le Mali et de neutraliser certains d'entre eux. À l'issue de cette action, les corps des deux otages ont été découverts sans vie. »

Qui voulait empêcher ce mariage ?

- Un cousin jaloux de Rakia Hassan Kouka qui n'acceptait pas l'arrivée de cet étranger dans la famille et qui aurait vendu l'information à des sous-traitants des islamistes ? Les crimes d'honneur sont courants au Niger et le trafic d'otages devient particulièrement lucratif (la rente est évaluée à plusieurs millions d'euros par an au Mali, au Niger et en Mauritanie). Des témoins français du restaurant le Toulousain ont affirmé que les deux jeunes étaient ciblés et que les kidnappeurs ne s'intéressaient pas aux autres français

- Ou l'AQMI qui voulait compléter ces 5 otages français pour en détenir 7 ? C'est le nombre des victimes de l'attaque franco-mauritanienne contre le refuge de l'AQMI au nord-ouest du Mali en juillet 2010, que cette organisation entend venger.

Comme dans le cas des coups de feu tirés le 5 janvier contre le portail de l'Ambassade de France à Bamako, des éléments psycho-sociologiques et des raisons politico-religieuses se mêlent et se mêleront. Au point d'empêcher le mariage entre une jeune musulmane nigérienne et un volontaire français, sans que l'on sache vraiment d'où est venue la première blessure, ni d'où est parti le coup fatal.

Sid Ahmed, Sherbrooke, QC

CIESMA tous droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès