Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Droits de l’Homme : graves inquiétudes au Vietnam

Droits de l’Homme : graves inquiétudes au Vietnam

Ces derniers mois au Vietnam ont vu l’arrestation de journalistes, bloggers, écrivains, universitaires, et plus récemment, des monastiques. Au point qu’une députée américaine s’en émeuve et alerte Mme Clinton sur ces graves manquements aux droits de l’Homme et à la liberté religieuse dans ce pays.

Chassés de leur monastère

Samedi 26 septembre à 09h45 heure locale, un groupe de 150 personnes a investi le monastère de Prajna, dans la province de Lam Dong au Vietnam, où vivaient 379 religieux bouddhistes, hommes et femmes. Il s’agit des membres de la communauté du Village des Pruniers, fondée par Thich Nhat Hanh, lui-même contraint à l’exil en France pendant la guerre du Vietnam du fait de ses positions pour la Paix et les droits de l’Homme.

Les moines et moniales se sont depuis réfugiés dans un monastère voisin, Phuoc Huê, à 17km de là.


Harcelés

En raison du grand nombre de réfugiés, les conditions sanitaires sont déplorables, beaucoup ont de la fièvre après avoir marché dans la jungle humide. C’est la mousson et la récente tempête n’aide pas. Les habitants de la région sont empêchés par les autorités de leur porter secours. Les visiteurs sont fouillés au corps. Aucune photo n’est bien sûr autorisée. En dehors de tout cadre légal, les autorités ont exigé que tous les réfugiés partent or, ils n’ont nulle part où aller.

Le harcèlement va jusqu’à faire suivre en permanence les moines les plus anciens, de les invectiver à l’intérieur même du monastère, de procéder à des fouilles quotidiennes. Une propagande haineuse est diffusée par haut-parleurs dans les villages alentours. Des tracts diffamants envers l’abbé les ayant accueillis sont distribués. Les familles également sont harcelées. On leur demande de persuader leur fils ou fille monastique d’abandonner leur communauté et de rentrer à la maison... Une pression psychologique en règle.


Pourquoi ?


On ne connait pas exactement les raisons qui ont poussé à la destruction et à la dispersion de cette communauté, dont la création avait pourtant été encouragée par les autorités en 2005. A cette période, le Vietnam demandait son admission au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Le contrôle des religions, strictement encadrées par le pouvoir, était devenu un peu plus souple. Le Vietnam avait reçu sur son sol en 2008 la convention annuelle de l’UNESCO sur le Bouddhisme (à laquelle était d’ailleurs invité Thich Nhat Hanh). De plus en plus de jeunes actifs se sont tournés vers les religions, notamment bouddhistes et chrétiennes.

Mais trop de liberté fait peur. Depuis, le pays a rejoint l’OMC et a disparu de la liste noire américaine des pays limitant la liberté religieuse. Est-ce une raison de ce revirement ? Ou est-ce l’approche du prochain congrès du Parti qui provoque ce retour aux "vieilles habitudes" ?

Il est en tout cas fort probable que les prises de positions publiques de Thich Nhat Hanh ont courroucé les autorités. Il leur a demandé à plusieurs reprises de relâcher leur contrôle sur la société, ainsi que de démanteler la police religieuse. Il a également soutenu publiquement les Tibétains et le Dalaï-lama, ce qui a pu irriter la Chine, et donc le Vietnam par ricochet.


Marche pour la Paix ce dimanche 11 octobre 14h à Paris


Aujourd’hui, sur place et dans le monde, beaucoup de pratiquants et de sympathisants se mobilisent, afin de faire connaître cette situation et de faire pression sur le gouvernement vietnamien. Associations, ONG, politiques, ambassades, journalistes, sont sollicités. Internet est très utilisé (blogs, facebook, twitter, myspace..) Des articles sont parus sur les sites du Guardian, Washington post, la BBC. La sécurité et l’intégrité de ces monastiques sont menacées. Chaque minute compte.

A Paris, une marche pour la Paix est organisée dimanche 11 octobre..
Elle débutera à 14h dans le Jardin de l’UNESCO (Paris 7e).

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 10 octobre 2009 15:18

    C’est pourquoi un régime communiste ne peut jamais être synonyme de liberté, honneur, intelligence, hauteur de vues... Ce n’est pas pour autant qu’en occident tout est parfait mais au moins s’il nous prend d’être en désaccord avec par exemple le président, personne ne risque la prison pour ça.


    • amipb amipb 10 octobre 2009 16:30

      On aimerait avoir le point de vue de certains sur ce sujet, pour qui la dictature chinoise n’a aucune leçon à recevoir de l’occident. Occident où, pourtant, la lutte acharnée d’associations en faveur des droits de l’homme, des droits des femmes, des handicapés, malades, etc. est rendue possible par la démocratie et sa fragile stabilité apportée par les contre-pouvoirs. 

      Même si notre société s’enfonce dangereusement dans des pratiques dictatoriales pouvant ressembler, de loin pour l’instant, à ce qui se passe en Chine, nous en sommes encore loin.

      Ce qui se passe au Vietnam, à l’approche du prochain congrès du parti communiste, démontre l’influence du parti communiste chinois sur les pays voisins, et ressemble à s’y méprendre aux situations birmanes ou nord coréennes.

      http://helpbatnha.org/


      • Mycroft 13 octobre 2009 17:28

        Il faudrait m’expliquer le lien de cette information avec la chine. Pour avoir vécu un moment au Vietnam, je peux vous affirmer que l’influence chinoise est loin d’être omniprésente.

        Ne mélangez pas tout, s’il-vous-plais. Le Vietnam n’est pas la chine, qui n’est pas le Gabon ou l’Iran, même si tous ces pays sont des dictatures. Ils n’influent pas tant que ça sur la politique intérieur des uns et des autres.

        Ajoutons à cela que, même si je désaprouve les méthodes du gouvernement vietnamien concernant le non-respect des droits de l’homme, il ne faut pas oublier qu’un ordre monastique est un groupe à tendance sectaire, et donc potentiellement dangereux pour ses membres. Encourager les familles des endoctrinées à leur faire quitter le mouvement n’est donc en soit pas une mauvaise chose.

        Il va de soit que, par contre, le fait de se concentrer sur cette secte en particulier (à cause de l’opinion politique de son dirigeant) ou de maltraiter les membres est lui, par contre, particulièrement inadmissible.

        Néanmoins, relativisons, nous savons que le Vietnam est une dictature, et qu’il réprime l’oposition, au final, ce qu’il fait n’est donc pas si nouveau, et je ne crois donc pas qu’on ai vraiment là une preuve de retour en arrière, mais plutôt une sanction, inacceptable mais prévisible, contre une personne qui a « ouvert sa gueule » dans un pays où celà est mal vu.

        Comprenez moi bien, je ne veux pas banaliser le mauvais traitement fais au opposants poiltique au Vietnam, mais juste éviter qu’on monte en épingle un opposant politique particulier pour la simple raison qu’il est prêtre.


      • Surya Surya 10 octobre 2009 19:48

        Merci pour cet article et pour l’info sur la marche du 11octobre (demain, donc). Et moi qui croyais que le Vietnam était en train de s’ouvrir... Belle erreur !


        • Manfred Manfred 11 octobre 2009 08:03

          Avant de fustiger les autres, il faudrait savoir balayer devant sa porte.

          Pensez-vous que la liberté en France brille de ses milles éclats ?
          Pensez-vous que nos journalistes sont libres ?
          Pensez-vous que le gouvernement américain a des leçons à donner sur les libertés d’opinion et d’expression ?

          Quand je lis des commentaires remettant en cause ce qu’il se passe chez les autres, il faut vraiment s’être noyé dans le système pour ne pas regarder où nous en sommes, et vers quelle direction nous allons réellement.


          • amipb amipb 11 octobre 2009 16:05

            Je comprends votre réaction, mais même si l’écart entre notre démocratie, attaquée de toutes parts par le pouvir en place, et la dictature chinoise se réduit, il y a encore du chemin.

            La vie en Chine des minorités tibétaines, ouïghour, catholique, falun gong, entre autres, est parfois semblable, voire pire (torture, prison de longue durée, laogai, parfois condamnation à mort) que celle de nos réfugiés. Par ailleurs, la France n’exporte pas ses lois et règles vers les pays voisins.

            J’ajouterai, au final, que balayer devant sa porte n’est pas opposé à aider d’autres peuples à retrouver un peu de liberté et d’espoir. Distinguons, si vous le voulez bien, les jérémiades de nos personnalités politiques du réel travail de certaines associations.


          • prjna2009 11 octobre 2009 12:03

            Merci à tous pour vos commentaires.

            J’aimerais préciser que cet article n’a pas vocation à donner des leçons ou à juger. Il y a surement des tas de paramètres dont nous n’avons même pas idée. Le fait est cependant que des personnes sont aujourd’hui en situation fort périlleuse et que ceci n’est bizarrement pas relayé, ou très peu, par la Presse française, malgré quelques dépêches AFP. Je souhaitais donc vous en informer ici.

            Si vous en avez le temps, je vous conseille de lire cette lettre écrite par l’une de ces monastiques, qui vous montrera leur état d’esprit. Vous verrez qu’il est à mille lieux de tout jugement et qu’ils aiment profondément leur pays.

            Je vous souhaite un très bon dimanche, dans la paix :)


            • kitamissa kitamissa 12 octobre 2009 09:39

              c’est pourtant simple ....

              le communisme est une dictature,et comme tout régime dictatorial,on simule l’ouverture pour calmer l’opinion internationale,et intra muros,le citoyen a intérêt à filer droit au son de la musique qu’on lui impose,sinon,ça tourne au vinaigre !....

              on a quand même l’exemple de ce qui s’est passé dans l’histoire lorsqu’un pays était sous la coupe d’un régime totalitaire ,non ? 

              et curieusement il y a toujours des gens de mauvaise foi pour dire : soit« ha bon ? » ou encore « regardez chez nous c’est pareil !  » ...

              seulement chez nous ,on est bien au chaud assis devant un clavier,on peut écrire encore ce que l’on pense sans qu’une escouade de sbires débarque chez vous pour vous trainer dans un camp de réeducation ou pire !

              mais au pays de Besancenot et de la« ligue communiste révolutionnaire »..rien que ça !..il y a encore des nostalgiques de ces méthodes .... 


              • amipb amipb 12 octobre 2009 12:42

                Je suis d’accord avec vous sur tous les points de votre message, sauf un : le communisme n’est pas plus une dictature que le capitalisme ou le socialisme. En Chine, comme au Vietnam et dans d’autres pays voisins (Corée du Nord, Russie, etc.), on assiste à des « dictatures communistes », la différence est importante.

                D’ailleurs, si l’on regarde bien, leurs pratiques n’ont quasiment rien à voir avec le communisme tel qu’il est défini.


              • kitamissa kitamissa 12 octobre 2009 13:13

                à l’origine ..le communisme ou le socialisme de Gracus Baboeuf,c’était la mise en commun de la production et la répartition égale des biens et des richesses ...

                bien que ce soit une utopie,l’intention était louable ( ce n’est pas ma conception du monde !...) mais bon,vu sous l’aspect angélique ç’aurait été pour certains une vue de la société idéale ...

                mais au nom de cette doctrine qui prétendait faire le bonheur des peuples en décidant à leur place de ce qui était bon ou mauvais pour eux ,là ,ça a commencé à merder lorsque cette utopie a été mise en application dans les pays ayant adopté cette idéologie ...

                suppression des libertés ! ni celle de l’initiative privée,ni de posséder un bien,ni de penser autrement que ce qui était dans la ligne droite du parti règnant !...
                on connait la suite et ses horreurs ,l’Europe s’étant débarrassée de ce fleau il n’y a que 20 ans !

                et encore pas totalement ,il y a des nostalgiques !


                • JL JL 12 octobre 2009 13:21

                  Kitamissa dit : « à l’origine ..le communisme ou le socialisme de Gracus Baboeuf,c’était la mise en commun de la production et la répartition égale des biens et des richesses ... »

                  « répartition égale », vous êtes sûr ? Vous ne confondez pas avec « équitable » ? 

                  Le socialisme reconnait la propriété privée. Le communisme, non, mais donne à chacun selon ses mérites et aussi selon se besoins.

                  Le libéralisme est un système qui a pour devise un oxymore : « Greed is good ». qui prétend donner à chacun selon ses capacités productives, mais de fait, donne à chacun selon ses capacités de nuisance.


                • kitamissa kitamissa 12 octobre 2009 18:45

                  bon ,d’accord ,j’ai schématisé un peu rapidement entre communisme et socialisme .....

                  mais qu’entendez vous par équitable ? à partir de quel critère la part de l’un ou de l’autre sera équitable ...

                  seconde question ....est ce qui semblera équitable pour l’un le sera pour l’autre ?


                  • prjna2009 4 décembre 2009 21:07

                    Pour votre information, le Parlement Européen a récemment adopté cette résolution. La diplomatie est complexe et il est difficile de savoir à l’avance si cela aura une influence positive ou non sur la situation là-bas. J’espère que oui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès