Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > El Comandante Chavez rapatrie l’or du peuple vénézuélien à partir de (...)

El Comandante Chavez rapatrie l’or du peuple vénézuélien à partir de vendredi 3 décembre 2011 !

Motto : « Il n’y a aucun autre mandat supérieur a celui du peuple » Hugo Chavez

 Durant une cérémonie déroulée à Caracas le 25 novembre 2011, à l’occasion de l’anniversaire célébrant la prise en charge du soutien accordé gratuitement aux femmes enceintes par le Gouvernement de la République Bolivarienne de Venezuela, le Président Hugo Chavez vient d’annoncer que, le rapatriement de l’or vénézuélien détenu jusque-là par les banques occidentales, deviendra réalité à partir de vendredi 3 décembre 2011.  

Pendant que l’insécurité grandissante des effets de plus en plus dramatiques de la Crise Globale met une pression de plus en plus forte sur la dévaluation incessante des devises puissants dans le commerce international, tout en menaçant l’existence de la devise unique et même celle de l’avenir de l’Union Européenne, le Président Hugo Chavez vient d’atteindre la phase finale de son projet national de rapatriement de toutes les réserves en or du peuple vénézuélien, qui avaient étaient déposées dans des institutions financières à l’extérieur du pays, en déclarant que cette mesure est un véritable « act de souveraineté nationale, visant à blinder l’économie du pays[1] ». 

Apres avoir annoncé le août passé le rapatriement des réserves d’or détenues dans les banques occidentales et la nationalisation de cette industrie stratégique de la République Bolivarienne de Venezuela, une premier convoi protégé par les forces armée du pays, qui contenait la première livraison de barres d’or vers la Banque centrale vénézuélienne, aurait atteint le Venezuela vendredi 3 décembre 2011, événement marqué par des vagues de célébrations populaires, qui avaient enflammé les rues de Caracas. En faisant référence à cette première tranche de livraison d’or vers la Banque centrale vénézuélienne, le président Hugo Chavez a annoncé que « chaque caisse d’or pèse 500 kilos et a une valeur d’environ 30 millions de dollars. Le reste de nos réserves d’or sera acheminé vers le Venezuela petit à petit[2] »

Pendant son allocution tenue le 25 novembre passé, le Président de la République Bolivarienne de Venezuela avait souligné le fait « qu’il n’est pas juste qu’avec un Venezuela possédant tant de richesses, nous ayons terminé le 20e siècle avec plus de la moitié de la population en situation de pauvreté et de misère[3] », tout en ajoutant que « cet or revient a l’endroit d’ou il n’aurait jamais du sortir : les chambres fortes de la Banque centrale de Venezuela et pas de la banque de Londres ou de la banque des Etats-Unis, ou la banque de l’Angleterre. C’est notre or ! C’est la réserve économique de nos enfants ! Qui a augmenté et va continuer d’augmenter – l’or et les réserves économiques – car le Venezuela va devenir une puissance économique, mais pas pour la bourgeoisie et le capitalisme ! Pour notre peuple ![4] »

Selon Le Post, il s’agirait de « 211,35 tonnes d'or que le Venezuela détenait à l'étranger, valorisées à 11 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros). Le pays sud-américain occupe le 15e rang mondial des réserves d'or, avec plus de 365 tonnes, selon des chiffres officiels. Parmi elles, 154 sont déposées à la Banque centrale vénézuélienne. Le Président a également l'intention de récupérer quelque 6,2 milliards de dollars (en liquide ou en bons échangeables) détenus dans des établissements bancaires suisses, britanniques, français et américains, qu'il gardera au pays ou qu’il les transférera vers des pays amis comme la Chine, la Russie ou le Brésil[5] ».

Pendant que l’Union Européenne est entrée en une dernière phase désespérée de ressuscitation à la thérapie intensive et pendant que les Etats-Unis se baignent dans une évidente faillite technique depuis plus d’une décennie, un pays qu’on l’appelait « de troisième monde » donne aujourd’hui des leçons de première classe au monde entier, en ce qui concerne l’application des mesures et des principes de ce qu’on appelle la bonne et la saine gestion économique, politique et sociale d’un pays souverain et indépendant. 

Face à de telles mesures visant à garantir la souveraineté et l’indépendance du peuple vénézuélien, un très sincère « chapeau bas » devant le grand homme d’état Hugo Chavez !




Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 3 décembre 2011 15:45

    il a interet a se manier, quand on voit ce qui est arriver a la libye, ce qui va arrivé a la sirye, a l’iran....a qui le tour ensuite. Pour le moment la chine et la russie sont de trop gros morceaux, il faut d’abord les affaiblir, mais la cupidité n’a pas de limite.........


    • Horatiu Russin Horatiu Russin 3 décembre 2011 20:19

      Vous avez bien raison, Robert Gil !
      On dirait qu’il vaut mieux apprendre sur la peau des autres que sur sa propre peau !

      La Chine et la Mère Russie ont on un grand devoir et une immense responsabilité devant le monde entier : sauver la Planète et les peuples du monde qui, depuis 2 décennies, sont inféodes et terrorisés financièrement par les vraies forces du mal ! Dans ce contexte, je crois que le BRICS (Brésil – Russie – Inde – Chine – Afrique du Sud) devrait accepter les bras ouverts des pays comme la République Bolivarienne de Venezuela pour former un véritable bloc d’opposition contre ces forces du mal qui ont mis le monde tout à l’envers.


    • asterix asterix 3 décembre 2011 15:47

      Tu parles ! El papagito tente juste de garder l’or à portée de main en cas de coup dur.
      Et comme d’habitude, il justifie sa position par un beau et grand bolivarien « tout pour le peuple ».
      Traduisez : tout pour moi !
      Ceci dit, je serai Président - pas dictateur - d’un pays, je ferais de même. Mais j’aurais eu la décence d’en demander l’autorisation préalable au Parlement sans tirer, comme à chaque fois, la couverture à moi.
      Toujours moi, MOI !
      Et puisque le Venezuela est si riche et qu’il représente les pauvres, pourquoi leur sort ne s’est-il pas amélioré d’un pouce ?
      Sauf au niveau du culte du moi. MOI !


      • wesson wesson 3 décembre 2011 17:00

        Bonjour Asterix,

        « Et puisque le Venezuela est si riche et qu’il représente les pauvres, pourquoi leur sort ne s’est-il pas amélioré d’un pouce ? »

        De 1999 à 2006, le taux de pauvreté a été réduit de 10% (de 44 à 34%), et celui d’extrême pauvreté à été réduit de 11% (de 20.6 à 9.4%) - chiffres de la banque centrale du Venezuela. Précision : sous la présidence de Rafael Caldera après ses réformes néolibérales, elle avait augmenté de 40%.

        Niveau éducation, 125000 personnes ont été alphabétisés entre 2003 et 2004. Aujourd’hui il n’y a plus d’analphabètes au Venezuela.

        Niveau PIB par habitant (en PPA), il est passé de 5500$ à 8500$ entre 1999 et 2008 - chiffres du FMI.

        Et, niveau dette extérieure le Vénézuela n’en a pas ! En ces temps ou la seule vision politique en France consiste à obéir au diktat économique pour ne pas perdre le triple A, ça laisse rêveur.

        Bref, le sort des pauvres au Venezuela s’est très largement amélioré sous la présidence de Chavez.

        « Mais j’aurais eu la décence d’en demander l’autorisation préalable au Parlement »

        c’est vrai que en temps que Français, nous sommes bien placé pour donner ce genre de leçon, nous dont le parlement a tant débattu des enjeux importants comme l’envoi de troupe en Afghanistan, en Lybie, la réintégration de l’Otan, les traités européens et la politique à la corbeille ...


      • posteriori 3 décembre 2011 19:51

        c’est vrai que en temps que Français, nous sommes bien placé pour donner ce genre de leçon, nous dont le parlement a tant débattu des enjeux importants comme l’envoi de troupe en Afghanistan, en Lybie, la réintégration de l’Otan, les traités européens et la politique à la corbeille ...


        Et la vente d’une grosse partie de notre stock d’or à ses amis juste avant que les prix s’envolent... Tout pareil mais à l’envers, il est trop fort l’antichavez français !


      • Proudhon Proudhon 3 décembre 2011 20:24

        @asterix

        Et qu’est ce que tu penses de la vente des 656 tonnes d’or de la France par le Sarkome 1er ?


      • Never Give Up Never Give Up 3 décembre 2011 21:20

        « c’est vrai que en temps que Français, nous sommes bien placé pour donner ce genre de leçon, nous dont le parlement a tant débattu des enjeux importants comme l’envoi de troupe en Afghanistan, en Lybie, la réintégration de l’Otan, les traités européens et la politique à la corbeille .. »


        Sans parler de nos belles institutions européennes donneuses de lecons et infoutus de respecter les vote des peuples européens.

      • Horatiu Russin Horatiu Russin 4 décembre 2011 08:18

        @ wesson

        Tout d’abord je vous remercie pour vos ajouts précieux, basées sur des statistiques officielles.

        Pour compléter le portrait, voilà un petit reportage (lien ci-bas) qui démontre le patriotisme et les réactions braves d’un vrai homme d’état au moment de la tentative du coup d’état de 2002.

        47 heures après l’enlèvement du Président Chavez, qui a préféré se rendre que de se faire  bombarder le palais, le brave et héroïque peuple bolivarien de Venezuela est sorti dans la rue pour clamer le retour de lueur président. A ce moment la, c’est le peuple vénézuélien qui a fait de l’histoire bolivarienne, mais aussi de la vraie histoire internationale de défense contre toute ingérence dans les affaires internes du pays.

        Il n’y a pas d’arme pour lutter contre un peuple tout entier !

        Voilà le lien historique : http://www.youtube.com/watch?v=_6xbKH5ajNE


      • Yvance77 3 décembre 2011 16:07

        Ce mai faceti domnul smiley

        Merci pour cette mise en lumière. Chavez est vraiment ce qu’il nous faudrait en Europe, et pas ces pantins à la solde US.

        Certains côtés chez le personnage me dérange, mais je passe au dessus de ceci.

        Il lui manque une chose pour avoir la stature d’un Bolivar. Qu’il prenne le taureau par les cornes afin d’en terminer avec la violence endémique qui touche son pays, surtout Caracas qui fait partie des villes ou la dangerosité est grande.

        S’il jugule cela, alors il peut viser tous les mausolées une fois entamé son dernier grand voyage.

        Mais longue vie à lui

        Numai bine


        • Horatiu Russin Horatiu Russin 3 décembre 2011 20:29

          Bonjour Yvance77 et merci moi aussi pour vos appréciations !

          Vous venez de dire : « Chavez est vraiment ce qu’il nous faudrait en Europe »
          Excellente remarque, mais je me permet de vous compléter un peu, en disant qu’il nous faudrait un Chavez à la tête de chaque pays européen et plus encore, un Che Guevara par mètre carré dans chacun de nos pays. Et, croyez-moi, tout ira a merveilles !


        • Horatiu Russin Horatiu Russin 3 décembre 2011 20:34

          Bonjour Yvance77 et merci moi aussi pour vos appréciations !

          Vous venez de dire : « Chavez est vraiment ce qu’il nous faudrait en Europe »
          Excellente remarque, mais je me permet de vous compléter un peu, en disant qu’il nous faudrait un Chavez à la tête de chaque pays européen et plus encore, un Che Guevara par mètre carré dans chacun de nos pays. Et, croyez-moi, tout ira à merveilles !


        • soubise 3 décembre 2011 18:43

          Il faut qu’il se dépêche également pour des raisons de santé.
          N’a t il pas un cancer.
          Il n’a sans doute pas la manière pour plaire également aux bons libéraux qui s’ignorent , mais si le but est atteint , alors c’est tout bon.


          • ali8 3 décembre 2011 18:47

            j’ai peur pour Chavez, ses ministres et son pays

            car le prix nobel de la paix pense : « le Vénézuela a besoin d’une fessée »


            • Horatiu Russin Horatiu Russin 3 décembre 2011 20:49

              « Le meilleur usage que l’on puisse faire de la vie, c’est de la consacrer à quelque chose qui va lui survivre » William James


            • bigglop bigglop 3 décembre 2011 19:49

              Bonsoir à tous,
              Encore merci pour cet article de qualité,
              Quoique l’on puisse penser de Chavez, il s’agit d’un patriote dans le bons sens du terme, cad d’un homme qui défend l’intégrité de son pays, de ses citoyens en tant que nation.
              A contrario, les Merkel, Sarkozy, Draghi, Van Rompuy, Monti ont lancé la Grande Braderie de L’Eurozone, de l’Union Européenne au bénéfice de ce que l’on appelle par facilité les marchés, de l’oligarchie financière mondiale.

              Cette demande du Vénézuela met en difficulté les banques concernées car elles ne possèdent pas ou plus ces stocks physiques et sont obligées de les acheter sur le marché, aux prix fort, qui a flambé dès la publication de cette annonce.
              Banques concernées :
              Bank of England : 4,6 M$
              Bank for International Settlements :544 M$
              JP Morgan Chase :807 M$
              Bank of Novia Scotia : 381 M$
              Barclays Bank : 2 ;1 M$
              BNP-Paribas : 184 M$
              HSBC : 1,4 M$
              Standard Chartered : 1,1 M$

              Souhaitons qu’il ne soit pas payé en monnaie de singe, avec lingots « fourrés » au tungstène substitués, il y a 14/15 ans, au stock de réserve d’or du FMI
              http://www.futurquantique.org/2009/11/25/des-lingots-dor-fourres-au-tungstene-dans-le-systeme-financier-international/
              http://www.youtube.com/watch?v=_ai9aZjVVGc

              En sortant du sujet, on nous « balade » avec une prétendue Crise de L’Euro qui serait plutôt une crise des banques, des assurances et du shadow banking.
              Ma formation, mon expérience des cabinets d’expertise, d’audit, de conseil m’ont conduits à étudier les flux financiers internationaux, leurs supports (LBP, CDO, CDS,...) et m’ont conduit à cette conclusion.
              Après une recherche sur plusieurs sites, j’ai découvert une analyse bien plus fine d’un professionnel de la finance (actuaire bancaire, trader ou supérieur) dont je vous copie les conclusions :

              Par Thomas, le Cimbre, le 22 octobre 2011. Catégorie : Economie de bulles, crises systémiques, subprime

              L’euro se porte bien en valant 1,38 $ depuis quelques années. Les normes « prudentielles » comptables Bâle II, mais aussi Bâle III, IASB et FASB autorisent les banques à « interpréter les signaux du marché » (<<< Sources : Mazars, page N°8, Bank News Octobre 2010), à donner à leurs dettes l’aspect de bénéfice, c’est à dire à tricher réellement ou à tricher virtuellement pour réduire leurs dettes. Dans la première voie les banques émettent des obligations, appelées « obligation corporate ». Par exemple elles émettent sur les marchés financiers 1000 obligations et reçoivent 1000 en cash. Puis les investisseurs doutent de la solvabilité de ces banques et les obligations chutent à une valeur de 400. La banque rachète ses propres obligations décotées à 400 et son bénéfice net est de 600. Les normes prudentielles comptables ont pensé à la pénibilité du travail des banquiers, et leurs recommandent de simplement déclarer une augmentation de bénéfice de 600, un « gain contre intuitif », sans réaliser la moindre des opérations quand elles doivent se recapitaliser. Les banques procèdent massivement à ce jeu depuis 2008, mais les trillions d’actifs pourris et en pourrissement sont toujours cachés dans les banques. En réalité, la banque n’a même plus les moyens de sortir 400 pour se recapitaliser et couvrir sa dette. Ici aussi l’effet de levier entre en jeu, et plus une banque perd, plus elle annonce des bénéfices. Mais le day of reckoning arrivera avant même que de réels et très graves plans de rigueur ne prennent effet. Il n’y a pas de crise de l’euro, mais la crise des banques.

              Lire la suite...



              • bigglop bigglop 3 décembre 2011 19:54

                Un petit complément :
                Pour punition Standard and Poor’s a dégradé la note du Vénézuela de BB à B+, alors qu’il est « endetté » à 25% d son PIB, qu’il regorge de pétrole, qu’il possède des réserves aurifères et exploite des mines d’or


              • Horatiu Russin Horatiu Russin 3 décembre 2011 21:01

                Merci beaucoup bigglop pour vos appréciations et surtout pour vos précieux ajouts. Vos avez très bien raison : Chavez est un vrais patriote et un humaniste par conviction !


              • bigglop bigglop 3 décembre 2011 21:17

                Bonsoir @ Horatiu,
                Si vous souhaitez des liens fournissant des informations fiables pour vos futurs articles, je suis à votre disposition. Je n’ai pas de blog, par manque de temps et d’autres centres d’intérêts.
                En tous cas, continuez.


              • latitude zéro 3 décembre 2011 21:49

                bigglop
                "Pour punition Standard and Poor’s a dégradé la note du Vénézuela de BB à B+, alors qu’il est « endetté » à 25% d son PIB, qu’il regorge de pétrole, qu’il possède des réserves aurifères et exploite des mines d’or

                Merci pour cette info que je ne connaissais pas.
                Si certain on encore des doutes sur la manipulation de la crise en Europe par les grands groupes financiers et militaro industriel via Washington via Bruxelles via les agences de notation voilà une preuve de plus.
                Les spéculateurs sont des chiens lâchés en meute mais qui obéissent aux ordres de leur hiérarchie qui elle même obéissent jusqu’au dernier niveau.
                Les agences de notation aussi .

                Une bande de mafieux en bande organisé.

                Nous sommes en pleine stratégie du choc de Naomie Klein.( voir la crise indonésienne)
                La ficelle est grosse mais maintenant connue.


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 3 décembre 2011 21:57

                Bonjour monsieur,

                Vous écrivez :

                « Par exemple elles émettent sur les marchés financiers 1000 obligations et reçoivent 1000 en cash. Puis les investisseurs doutent de la solvabilité de ces banques et les obligations chutent à une valeur de 400. La banque rachète ses propres obligations décotées à 400 et son bénéfice net est de 600. Les normes prudentielles comptables ont pensé à la pénibilité du travail des banquiers, et leurs recommandent de simplement déclarer une augmentation de bénéfice de 600, un »gain contre intuitif« , sans réaliser la moindre des opérations quand elles doivent se recapitaliser. »

                En est-on vraiment à ce point ? Ca me paraît hallucinant qu’on autorise une entité à émettre des obligations survalorisées en visant une décote immédiate. C’est le contraire de ce pour quoi on s’introduit en bourse. Que font les autorités des marchés financiers ? Elles ne font pas leur boulot, à l’évidence. Pourquoi ? Sont-elles noyautées ? Mais ces gens seraient alors tous des ânes, ils doivent bien se rendre compte qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis ?

                J’en suis éberlué. Je savais qu’une partie des hauts financiers n’avait rien à faire dans les sièges où ils sont assis, mais là, tant de bêtise, ça me dépasse. Il n’y a que la veulerie qui peut pousser à trafiquer des bilans de cette manière : et y avoir recours massivement, c’est proprement suicidaire.

                 


              • bigglop bigglop 3 décembre 2011 22:33

                Bonsoir @ PM BATY,

                Tout cela vient de loin, de l’abrogation du Glass-Steagall Act, des accords de Bretton-Woods qui ont permis la mise en place de « special purpose vehicle », de la tritrisations des créances, de supports qui ont conduit à la crise des subprimes. Mais aussi, à la dérégulation, la dérèglementation des activités bancaires et financières mondiales avec les « black pools » et le « shadow banking » (marché financier parallèle, organisé dans les paradis fiscaux concurrençant les marchés réglementés, tout en dissimulant les actifs pourris, toxiques en « hors bilan ».
                En ce moment, nous assistons, en Europe, à une dérégulation de la « dérégulation », cad que vont sauter les derniers « verrous » de sécurité mis en place par les accords de Bâle 1, 2 et 3.
                Enfin ce sera la curée.
                Désolé pour ce constat catastrophique, mais nous en sommes en partie responsables collectivement et individuellement par notre silence, notre confiance aveugle dans les « experts » politiques et autres.

                « Pour triompher, le Mal n’a besoin que l’inaction des gens de bien » Edmund Burke


              • bigglop bigglop 3 décembre 2011 22:58

                Bonsoir @ Latitude 0,
                Vous avez bien résumé la situation.
                Nous vivons, en ce moment, la dérégulation de la « dérégulation », cad la destruction des derniers « verrous » de sécurité mis en place par les accords de Bâle 1,2 et 3.
                Ensuite, ce sera la curée.
                En paraphrasant la réplique « Barnes, il n’y a que Barnes pour tuer Barnes » du film Platoon, d’Oliver Stone, je dirai « les marchés, il n’y a que les marchés pour tuer les marchés » car ils sont tellement voraces, prédateurs, qu’ils s’entretueront en entre eux, y compris le dernier survivant blessé à mort.
                Ce sera la fin de l’Apocalypse et un monde meilleur en sortira.....peut-être 


              • Horatiu Russin Horatiu Russin 4 décembre 2011 09:48

                Bonjour bigglop !!!

                Merci de m’avoir offert votre soutient avec d’autres liens intéressantes ! Je vous contacterais au besoin sans aucun doute !


              • Proudhon Proudhon 3 décembre 2011 20:30

                Quel nombre d’années lumières entre HC Chavez et cette m.... qui nous sert de président.


                • Horatiu Russin Horatiu Russin 4 décembre 2011 09:57

                  Cher Monsieur Proudhon,

                  Premièrement, il est vraiment difficile de faire un tel calcul, car ça va nous prendre beaucoup de temps.

                  Deuxièmement, il est vraiment honteux pour l’un des plus grands chefs patriotes et humanistes de le comparer avec le Président français de Nagy-Bocsa !


                • Michel Maugis Michel Maugis 3 décembre 2011 20:49

                  Et aujourd’hui 3 décembre j’ assiste en direct sur TeleSur, à l’ exclusion explicite et unanime des États Unis et du Canada de l’ Organisation des États Américains !!


                  Bon, ce n’ est pas exactement cela, mais ça revient au même.

                  C’ est la création de la CELAC : Communauté des Etats Latins d’Amérique et des Caraïbes. Une autre organisations des états Américains, mais sans la présence de ces deux états impérialistes de l’ Amérique du Nord.

                  Avec en bonne place la valeureuse CUBA qui assumera la présidence de la CELAC en 2013.
                  En 2012, ce sera CHILI.

                  Quelle belle claque pour l’ hilarante mégère Clinton et son toutou prix Nobel.

                  Nous assistons à la plus grande défaite politique des USA depuis l’ avénement de la doctrine Monroe, justement un 2 décembre aussi.

                  Et nos grands journaux soi disant démocratiques et LIBRES ne disent pas un mot de cet événement !


                  • pissefroid pissefroid 4 décembre 2011 11:13

                    ça me plais cette celac !


                  • Horatiu Russin Horatiu Russin 4 décembre 2011 11:26

                    Cela me plait beaucoup la CELAC, moi aussi, et j’espère voir un jour un solide partenariat entre la CELAC et le BRICS !


                  • Pie 3,14 3 décembre 2011 21:09

                    L’auteur a sans doute fait ses études de journalisme en Corée du Nord.

                    Il y a le ton, l’enthousiasme, le garde-à-vous devant la grande révolution bolivarienne.

                    Une simple question : quel intérêt y-a-il à rapatrier des stocks d’or qui, quoi qu’il arrive vous appartiennent et sont parfaitement en sécurité dans les coffres d’institutions sans risques ?

                    Ma réponse est simple : aucun, si ce n’est de faire croire aux électeurs que le monde va s’effondrer mais que grâce à la belle révolution bolivarienne, le Vénézuéla sera protégé par son pécule, bien à l’abri chez lui.
                    Cela s’appelle de la communication politique ou plus simplement de la propagande.

                    Vous relayez cela sans aucune distance et cela est pathétique.


                    • latitude zéro 3 décembre 2011 21:32

                      "Une simple question : quel intérêt y-a-il à rapatrier des stocks d’or qui, quoi qu’il arrive vous appartiennent et sont parfaitement en sécurité dans les coffres d’institutions sans risques ?« 

                      Ah ouai !

                      Et le gel des avoirs ....
                      Une grande spécialité de qui vous savez , la bande d’escroc , de voleur, d’assassin , d’hypocrite , de faux cul , de malades mentaux , de criminel de guerre ( liste non exhaustive) des »grandes démocraties occidentales« 

                       »Vous relayez les pires conneries sans aucune distance et cela est pathétique."

                      Chavez a mille fois raison de prévoir et mettre en sécurité les richesses du Vénézuela


                    • Pie 3,14 3 décembre 2011 22:13

                      Ah ouai,

                      Connaissez-vous les conditions d’un gel des avoirs ?

                      Celui-ci ne peut avoir lieu qu’en cas de sanctions économiques financières internationales décidées par les Nations-Unies.
                      Cela n’a rien à voir avec le Vénézuéla et encore moins avec la situation économique mondiale.

                      Il y a des stocks d’or dans toutes les grandes banques de la planète. Faire croire qu’ils ne sont plus en sécurité à cause de la crise, c’est se moquer du monde.




                    • latitude zéro 3 décembre 2011 22:27

                      « Connaissez-vous les conditions d’un gel des avoirs ?

                      Celui-ci ne peut avoir lieu qu’en cas de sanctions économiques financières internationales décidées par les Nations-Unies.
                      Cela n’a rien à voir avec le Vénézuéla et encore moins avec la situation économique mondiale. »

                      Votre naïveté est insondable.
                      (J’espère qu’il ne s’agit que de naïveté !!)


                    • Pie 3,14 3 décembre 2011 22:28

                      Quant au fait de « relayer les pires conneries », je ne l’avais pas écrit, mais si c’est vous qui le dites.... cela doit être vrai.


                    • latitude zéro 3 décembre 2011 22:40

                      En tout cas vous pouvez vous vanter de m’avoir bien fait rire ( très rare en ce moment ) avec ça :

                      Celui-ci ( le gel des avoirs) ne peut avoir lieu qu’en cas de sanctions économiques financières internationales décidées par les Nations-Unies.

                      Vous avez raison , mais dans l’absolu certains petits détails vous ont échapper.

                      Sans rancune !


                    • Pie 3,14 3 décembre 2011 22:40

                      Je préfère être naïf plutôt qu’inculte.

                      Vous jouez les affranchis mais ne connaissez même pas les rudiments de l’économie mondiale. Vous employez des termes dont vous ne maîtrisez pas le sens ( gel des avoirs par exemple) et n’êtes pas capable de faire la différence entre une annonce propagandiste et une réelle décision.

                      Vous n’aimez sans doute pas Sarkozy ( c’est aussi mon cas) et repérez les grosses ficelles politiques qu’il utilise sans cesse, il serait temps d’en faire autant avec les autres, y compris ceux que vous appréciez.
                      La complaisance est le pire service que l’on peut rendre à ses amis.


                    • Horatiu Russin Horatiu Russin 4 décembre 2011 09:15

                      @ Pie3,14

                      Vous avez dit : « L’auteur a sans doute fait ses études de journalisme en Corée du Nord.
                      Il y a le ton, l’enthousiasme, le garde-à-vous devant la grande révolution bolivarienne »

                      Si, le fait reconnaître publiquement les réalisations concrètes d’un grand homme d’état comme le Président Hugo Chavez (quelques-unes ont été déjà très bien décrites par wesson !), doublées d’une véritable admiration face a un brave peuple comme celui du Venezuela qui a été capable de ramener au pouvoir son président en 2002, seulement 47 heures après la tentative du coup d’état ordonné par la CIA, veut dire faire du journalisme nord-coréen, alors je suis fier de le faire.

                      Mais n’oubliez pas qu’il y a de plus en plus de journalistes qui font du journalisme à la nord-coréenne !!!


                    • latitude zéro 3 décembre 2011 23:31

                      J’adore ton humour .


                    • latitude zéro 3 décembre 2011 23:29

                      "Il y a des stocks d’or dans toutes les grandes banques de la planète. Faire croire qu’ils ne sont plus en sécurité à cause de la crise, c’est se moquer du monde."

                      Chavez ne rapatrie pas l’or du Venezuela pour cette raison.

                      La raison principale est que le Venezuela vit sous la menace permanente de coups tordus et donc justement de sanctions financières .
                      J’y vois aussi une autre raison qui pourrait bien être un effet d’entrainement d’autres pays Latino-Américain et d’autres, certainement concertés ( ou pas) , une menace à peine voilée envers les banques occidentales. !
                      Une espèce de Bank Run à l’échelle des états. Une horreur pour les banquiers !

                      Quand tous les chefs d’états de la planète ont vu dernièrement , entre autres, le carnage libyen et le vol de ses avoirs, ça en a fait réfléchir plus d’un !!
                      Et ça continue avec la Syrie ...
                      Les avoirs à l’étranger des pays insoumis aux dictats US et à l’idéologie néo libérale sont en danger permanent.

                      J’en arrêterai là ...


                      • Pie 3,14 4 décembre 2011 00:04

                        Petite précision, personne n’a volé les avoirs de la Libye, il faut arrêter de délirer.

                        Le blocage des avoirs libyens avait pour but d’empêcher le pouvoir de les utiliser pour financer l’effort de guerre ou de les voir disparaitre sur des comptes privés.
                        Le pouvoir actuel dispose aujourd’hui de ces sommes qui appartiennent aux libyens.

                        Une question : si ces avoirs à l’étranger sont en danger permanent, pourquoi y sont-ils depuis si longtemps ? Qu’est-ce qui empêchait Chavez de les rapatrier depuis sa première élection ?


                      • Thomas, le Cimbre Thomas Rudolf 4 décembre 2011 00:00

                        bigglop,

                        dommage que vous polluez la réflexion en faisant des amalgames et des raccourcis de ce que vous pompez sur mon site. Ne vivez pas par procuration.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès