Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Corée, on dort souvent dans les classes

En Corée, on dort souvent dans les classes

Ce n’est pas un phénomène nouveau en Corée du Sud. Les étudiants n’hésitent pas à dormir pendant les heures de cours. Il faut dire que leur rythme de vie est assez particulier.

Imaginez-vous, vous lever à 6h du matin tous les jours, vous rendre à 7h dans un institut pour améliorer votre niveau dans une matière, prendre les cours à 8h30-9h, rester à l’école jusqu’à 18h voire 23h pour ceux qui ne vont pas dans les instituts jusqu’au bout de la nuit, rentrer chez soi vers 23h pour diner en vitesse et faire ses devoirs pour le lendemain et dormir quelques heures seulement avant de recommencer. Et le weekend, on n’est pas loin de la même intensité. Un centre de recherche japonais sur la jeunesse a décidé de mener une enquête sur plusieurs pays de la région Pacifique (Chine, Corée, Japon, Etats-Unis). De juin à novembre 2009, elle est allée rencontrer 6 173 étudiants. Les résultats sont effarants. Le Japon se place en tête avec 45.1%, soit près de la moitié des étudiants qui tombent de sommeil en plein cours, et les Coréens suivent d’assez près avec un tiers d’entre eux (32.3%) qui se laissent emporter par leur rêve lors des heures de classe. Les Etats-Unis prennent la 3e place avec un étudiant sur cinq (20.8%) et la Chine boucle le classement avec seulement 4.7% des étudiants.
 
Les experts s’inquiètent de plus en plus de ce niveau d’éducation trop intense. Dans la société coréenne, il faut toujours être le meilleur. L’esprit de compétition est permanent et existe dès le plus jeune âge. Le développement des instituts spécialisés le prouve bien. Physiquement, cela se ressent également avec des jeunes beaucoup moins forts qu’auparavant. Cette compétition, elle sert avant tout à pouvoir rentrer dans les plus prestigieuses universités. Pourquoi ? Pour ensuite pouvoir trouver un poste dans les plus grands conglomérats que sont Samsung, LG ou Hyundai. Une suite logique en trois coups. Le fait de voir de jeunes lycéens rester éveillés jusqu’à pas d’heure inquiète le ministère de l’éducation, de la science et de la technologie. Les lycéens travaillent tard et avec le développement constant des nouvelles technologies, ils deviennent dépendant de l’Internet des jeux en ligne, un élément expliquant également le nombre croissant d’étudiants qui dorment en classe. Au ministère, on attend des écoles qu’elles dynamisent leur club de sports afin de renforcer physiquement les jeunes lycéens du pays. Un prof de langue étrangère d’un lycée de Suwon explique qu’il « est impossible pour des étudiants de rester éveiller pendant tous les cours de la journée, ceux-ci arrivant le matin à 7h30 et ne partant pas avant 22h le soir ». Selon lui, le fait de proposer des cours n’allant que dans un sens peut être une raison également de ce sommeil en classe. Avec un peu plus d’interactivité et de participation en classe de la part des étudiants, cela éveillerait peut-être davantage leur sens et leur créativité.
 
D’après l’enquête nippone, l’intérêt des lycéens pour les cours restent bas au Japon et en Corée. La participation des étudiants assez basse dans ces deux pays avec 16.3% des Coréens qui souhaitent intervenir en cours, 14.3% des Japonais, 46.2% des Chinois et 51% des Américains. D’un point de vue bavardage, la Corée se tient assez bien avec 23.7% des lycéens estimant qu’ils bavardent avec leur ami pendant les cours, contre 10.4% en Chine, 37.7% au Japon et 64.2% aux USA. Enfin, 40% des Coréens préfèrent des cours orientés sur les manuels scolaires, contre 31.2% aux USA, 64.9% en Chine et 71.4% au Japon.

Arosmik, le 9 avril 2010 en Corée du Sud
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • worf worf 9 avril 2010 18:57

    et chez nous les jeunes dorment en classe car ils ont passé une nuit blanche devant leur écran à chat ter, jouer...
    Pour ceux qui dorment pas au cours, ils passent leur temps sur leur GSM (SMS, jeux & vidéos) lol !


    • the-korean 10 avril 2010 09:36

      This piece almost directly translated from the following Korea Times article :



      • mokhtar h 10 avril 2010 10:39

        Des systèmes criminels.Tout simplement. Dans la majorité des cas, il s’agit d’institutions de formation privées qui s’engraissent sur le dos des étudiants et de leurs familles, en allongeant les durées des formations...pour empocher de confortables bénéfices.


        • Talion Talion 10 avril 2010 12:26

          Ou « comment former une jeunesse avec des têtes bien pleines et non pas des têtes bien faites ».

          Bref, leur système éducatif semble parfait pour former en batterie des éponges cérébrales et des citoyens bien obéissants et décérébrés.

          Pour ce qui est de former des esprits capables d’analyse critique par contre je pense qu’on est loin du compte...


          • sleeping-zombie 10 avril 2010 14:11

            Et tout ça pour quel résultat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès