• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Suisse, le gouvernement refuse la nationalisation de la création (...)

En Suisse, le gouvernement refuse la nationalisation de la création monétaire

C’est un débat qui progresse, lentement, mais de manière intéressante, dans certaines parties de la planète comme en Islande ou Suisse  : faut-il reprendre aux banques privées la création de monnaie, dont on ne peut pas dire qu’elles aient fait un bon usage ces dernières années ? Mais en Suisse, le gouvernement ne goutte guère l’initiative Vollgeld, dite de la monnaie pleine.

 
Une idée qui finira par faire son chemin ?
 
L’article de The Economist est très instructif, à plusieurs titres. D’abord, pour tous ceux qui doutent encore du fait que la monnaie est essentiellement créé par les banques privées, il apporte une confirmation sans détour : « beaucoup pensent que la banque centrale transfère la monnaie aux banques privées, qui agissent comme des intermédiaires, poussant la monnaie dans l’économie. En réalité, la plupart de la monnaie est créé par les banques privées. Elles génèrent des dépôts à chaque fois qu’elles font un prêt, un processus que les banques centrales peuvent influencer, mais pas contrôler. Cela en alarme certains, qui craignent que les banques utilisent ce pouvoir de manière étourdie, alimentant, par conséquent, des bulles et des krachs qui perturbe  » l’ensemble de l’économie.
 
Ce faisant, The Economist, présente l’idée de la monnaie pleine d’une manière plutôt positive, soulignant que « les dépôts bancaires représentent 87% de la monnaie disponible en Suisse, bien plus que les billets et les pièces. Et comme la création monétaire est le principal carburant de l’inflation et de la croissance, ils soutiennent qu’elle ne devrait pas être dans des mains privées, et encore moins être confiée à des institutions sujettes à des bulles et des faillites (…) selon l’alternative proposée, les comptes seraient transformées en quelque chose plus proche de dépôts enfermés dans les coffres Suisses. Les clients paieraient les banques pour garder leur argent. Tous les prêts faits par les banques devraient être financés par les actionnaires ou par un emprunt, pas par les dépôts  ».
 
Le journal poursuit : « le système serait plus sûr pour les épargnants puisque les banques ne pourraient pas prêter et perdre leur argent. Cela permettrait aux gouvernements de retirer la protection implicite dont les banques profitent comme gardiennes des dépôts des électeurs. Même les grandes banques pourraient faire faillite puisque les pertes ne se transmettraient pas autant au système  ». Malgré tout, Berne a émis un avis négatif, jugeant que la hausse du bilan de la banque centrale pour affaiblir la confiance dans la monnaie, ou qu’il faudrait des règles lourdes pour éviter que les banques ne continuent à créer de la monnaie, que cela défavoriserait les banques du pays et qu’une réforme radicale d’un secteur si critique du pays est délicate, sans être sûr de mettre fin à toute forme d’instabilité financière.
 

Comme elle l’était au 19ème siècle aux Etats-Unis, la question de l’organisation monétaire de nos économies est une question fondamentale posée à nos démocraties. On peut regretter le manque de place accordé à ce thème, tout en notant quelques progrès dans la prise de conscience de son importance ci et là. A nous de porter le thème en France, comme Jean-Baptiste Bersac ou André-Jacques Holbecq.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 6 avril 2016 09:18

    La nanification de l’Etat a été la grande volonté de la caste (soumise à l’UE), des communistes à Dupont.
    Maintenant on ubérise les détails, taxis, notaires, pêcheurs, paysans, encore les barrages à dépecer et qq aérodromes.
    Le « collectif » doit être détruit, dissout par le haut dans l’UE, multiacculturé par le bas dans le grand remplacement, vidé au ventre de l’état, pour que triomphe le libéralisme.
    Et le libéralisme adore le salafisme comme à dit le juge Trévidic. Burkini est le triomphe du mondialisme.


    • Croa Croa 6 avril 2016 11:35

      À Jo.Di,
      Les suisses ont la chance de ne pas être dans l’UE. (Ceci dit leur classe dirigeante a probablement les même maîtres à rechercher dans la finance !)


    • lsga lsga 6 avril 2016 19:17

      @Jo.Di

      Le grand remplacement : tu parles des réfugiés aryens ? (syrie, iran, irak : ce sont les terres aryennes par excellence) qui viennent en Europe se mélanger avec ces métis judeo-negro-caucasiens que l’on nomme « français » ?

      C’est un complot des allemands : la race des seigneurs tente encore une fois d’aryaniser l’Europe smiley


    • dan158 (---.---.201.70) 7 avril 2016 08:38

      Bonjour,

       Je pense que vous vous trompez complétement sur la suisse. C’est le cœur de l’europe, c’est la qu’on trouve les maisons des hauts fonctionnaires et officiers économiques de haut rang de tout le continent. C’est la qu’on y trouve les « services de luxluxluxe » les plus développés.

      C’est le paradis fiscal No1, et la « fin du secret bancaire » fut une blague, puisque les personnes morales ne sont pas concernés. A Genéve, l’écart de richesse perceptible, d’une rue a l’autre et d’un type a l’autre, est parmi les pires du monde occidental (oui forcément, au Bahrain...)

       D’un point de vue « architecture des société » un grand nombre de groupes de groupes de groupes, ont le boss du boss de leur boss a Genève. Bien plus qu’a Bruxelle ou Strasbourg, les « capitales » officielles du IV Reich. La suisse est en europe comme un domaine royale dans un royaume de France, sa richesse vient des impots perçus a l’extérieur.

       Au final, La suisse ressemble en europe a ces zones urbaine « mi bureau hors de prix / mi habitation de luxe » qui existent a dans la plupart des villes européenne que j’ai visité. C’est de la bonne vielle communauté bourgeoise chassons les pauvres de chez nous.

       Oubli la confédération elle est d’intérêt, oubli le peuple en arme, il n’ont pas de munitions sinon ce serais le far-west exactement comme au states. Oublie la démocratie directe communale qui ne porte jamais que sur des futilité.

       Les suisse genévre/vaud de base sont des vaches comme les allemands et les français. Les suisses genévre/vaud d’élite sont des fumiers de capitalistes, comme les allemands et les français. Tout les totos que j’ai rencontrés sont a pendre. Ceux d’Aost et de Tyrol on en vois jamais.
       
      Voila .

      a+


    • olivier 8 avril 2016 02:24

      @dan158

      En Suisse , un simple vendeur de supermarchés gagne environ 4000€ par mois net d’impôt et les salaires de la classe moyenne montent rapidement à environ 8000€. Le coefficient Gini qui mesure les inégalités y est plus bas qu’en France (28.5 contre 30.1) (voir Wikipedia, dans la version anglaise). Il est un fait que la Suisse attire toute sorte de capitaux plus ou moins douteux, mais les Suisses en profitent. La Suisse agit en fonction de ses intérêts et pas en fonction des intérêts du fisc des autres pays. Elle est effectivement un modèle de démocratie avec des votations sur tout mais là aussi, les Suisse votent en fonction de leur intérêt. Pour un petit pays attirer les capitaux étrangers même parfois par des moyens peu honnêtes peut être intéressant. 

    • joletaxi 6 avril 2016 10:36

      selon l’alternative proposée, les comptes seraient transformées en quelque chose plus proche de dépôts enfermés dans les coffres Suisses. Les clients paieraient les banques pour garder leur argent. Tous les prêts faits par les banques devraient être financés par les actionnaires ou par un emprunt, pas par les dépôts 

      ils sont chouettes les gens de gauche non ?
      Orwell l’avait rêvé,on peut faire confiance à la gauche pour nous concocter un « avenir meilleur » , d’ailleurs la suppression de la monnaie « papier » va dans ce sens.
      On batit la prison, et on demande à s’y enfermer soi-même, comme d’hab.

      es banques devraient être financés par les actionnaires ou par un emprunt, pas par les dépôts
      et donc, on encourage les banques à emprunter, pour pouvoir prêter ???
      le serpent se mord la queue là non ?

      bon, en attendant, comme d’hab, expliquez-moi comment la banque crée la monnaie, et où se trouve l’écriture secrète qui permet une création monétaire dans le bilan d’une banque


      • Ben Schott 6 avril 2016 11:37

        @joletaxi

        « bon, en attendant, comme d’hab, expliquez-moi comment la banque crée la monnaie, et où se trouve l’écriture secrète qui permet une création monétaire dans le bilan d’une banque »
         

        À notre époque, l’essentiel de la création monétaire est une création de monnaie scripturale, et se réalise au niveau des banques commerciales privées, lors de l’octroi d’un crédit. En effet,lorsqu’un crédit est accordé, la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable. Les banques peuvent donc prêter beaucoup plus de monnaie qu’elles n’en ont dans leurs fonds propres et dans les divers dépôts de leurs clients (comptes courants, plans d’épargne, etc). Le comité de Bâle a néanmoins fixé des limites au volume de crédits qu’une banque peut octroyer.
         


      • joletaxi 6 avril 2016 12:10

        @Ben Schott

        si c’est wiki qui le dit

        donc vous n’aurez aucun mal à me citer le simple jeu d’écriture non ?

        car jusqu’ici, je ne l’ai vue nulle part dans un bilan de banque, mais j’ai sans doute mal vu


      • Ben Schott 6 avril 2016 12:15

        @joletaxi
         

        Bon, je vous ai donné un lien utile, mais je vais pas faire le boulot à votre place, c’est vous qui ne pigez pas la création monétaire, pas moi. Internet est votre ami.
         


      • Ben Schott 6 avril 2016 12:18

        @joletaxi
         

        « car jusqu’ici, je ne l’ai vue nulle part dans un bilan de banque, mais j’ai sans doute mal vu »
         
        Vous n’avez sans doute pas lu du tout. Car si vous aviez lu un bilan de banque, et que vous en eussiez compris le contenu, vous ne seriez plus dans l’ignorance.
         


      • joletaxi 6 avril 2016 13:13

        @Ben Schott

        mais oui, je ne pige rien, c’est d’accord

        par contre si vous expliquez bien, je peux m’appliquer

        par exemple, et cela devrait être limpide, puisque c’est si simple

        quelle est l’écriture magique qui crée de la monnaie dans les écritures que passe une banque dans ses comptes et donc dans son bilan,quand elle accorde un prêt

        simple non ?
        Mme Michu emprunte 1000 euros à la banque escrolo,

        celle-ci descend à la cave et crée la monnaie ?
        non bien sur

        elle écrit quelques lignes et bingo
        ce sont ces lignes là qui m’intéressent, des fois que moi aussi...


      • joletaxi 6 avril 2016 13:15

        @Ben Schott

        ben comme vous semblez avoir compris, montrez moi par un exemple où se trouve dans un bilan de banque le poste

        monnaie créée


      • Zolko Zolko 6 avril 2016 13:45

        @joletaxi
         
        « montrez moi par un exemple où se trouve dans un bilan de banque le poste monnaie créée »
         
        Il se trouve que j’ai écrit un article là dessus.


      • Ben Schott 6 avril 2016 13:58

        @joletaxi
         



        « Mme Michu emprunte 1000 euros à la banque escrolo »

         

        Wikipédia :


        Lorsque le client obtient son prêt, la banque crée la somme nécessaire, mais cette monnaie est détruite lorsque le client rembourse son prêt. Cette création monétaire est donc provisoire, et crée donc une fluctuation constante de la masse monétaire globale.

         

        Pour plus d’informations, prenez rendez-vous avec votre banquier.

         



      • joletaxi 6 avril 2016 19:02

        @Zolko

        j’avais commencé à lire votre article, mais visiblement vous êtes obnubilé par le fait que la banque devrait limiter l’octroi d’un nouveau prêt aux 90 % d’une somme déposée
        pour commencer, ,que la somme qui est déposée provienne du produit d’un prêt, ou de toute autre source ne change rien à la problématique.
        mais où vous faites erreur, c’est dans la description de la réserve fractionnaire.Celle-ci oblige la banque à maintenir en permanence une réserve en actifs circulants, immédiatement mobilisables, pour assurer la régulation des comptes, et cela ne dépend que des montants inscrits au passif, dans les comptes d’ordre.
        Peu importe ce que la banque prête, elle ne peut aller au delà de 90 % des sommes inscrites au passif, dans les comptes débiteurs,
        Ceci signifie qu’elle doit avoir en permanence au moins 10 % en « argent » disponible
        et que donc ,elle peut piocher à concurrence d’au moins 90 % dans vos dépots.

        Dans votre exemple, l’argent ne fait qu’être déplacé, en aucun cas, il n’y a création monétaire.
        Faites l’expérience avec 10 billets de 100 euros,ils vont bien changer de mains à plusieurs reprises, mais ce sont toujours les même 1000 euros.
        Vous connaissez l’histoire du billet de cent euros sur l’île.

        Et dans le bilan de la banque, celle-ci va inscrire des créances et des avoirs, mais sur le compte financier, cela n’aura eu aucune influence.
        Ce système permet de faire circuler l’argent qui est inscrit sur les comptes des déposants, mais ce n’est pas parce qu’il y est inscrit qu’il y est réellement.

        sinon, comment la banque inscrit dans ses comptes les écritures lors de l’octroi du prêt
        on recommence
        Mme Michu emprunte....


      • Jean Pierre 6 avril 2016 19:21

        @joletaxi
        À notre époque, l’essentiel de la création monétaire est une création de monnaie scripturale, et se réalise au niveau des banques commerciales privées, lors de l’octroi d’un crédit. En effet,lorsqu’un crédit est accordé, la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable. Les banques peuvent donc prêter beaucoup plus de monnaie qu’elles n’en ont dans leurs fonds propres et dans les divers dépôts de leurs clients (comptes courants, plans d’épargne, etc).


      • jjwaDal jjwaDal 7 avril 2016 08:33

        @joletaxi
        Dominique Plihon :« « La monnaie crée se concrétise par une inscription au compte du client emprunteur qui figure au passif du bilan bancaire ; la contrepartie est inscrite à l’actif à un poste créance sur le client. Le remboursement du crédit aboutira, de façon symétrique, à une destruction de monnaie en diminuant à la fois l’actif et le passif du bilan bancaire. La masse monétaire, constituée essentiellement par la monnaie scripturale, s’accroit lorsque les flux de remboursements sont inférieurs aux flux de crédits nouveaux (…) » (Dominique Plihon est professeur d’économie à l’université Paris Nord où il dirige le DESS « Banque, finance, gestion des risques » après avoir occupé la fonction d’économiste à la Banque de France et au Commissariat général du Plan ).

        Maurice Allais : « Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents »
        Il a juste eu un « prix Nobel » de sciences économiques.

        Evidemment du petit gibier face à vos lumières dans le domaine bancaire... :_))


      • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 10:47

        @jjwaDal

        Une claque comme celle que vous venez d’asséner doit faire très mal ! Seuls les naïfs ne veulent pas croire à la création monétaire « ex nihilo ». Leur dissonannce cognitive est mise à rude épreuve ! C’est de cette manière que le « système » bancaire vampirise le travail des peuples. Plus la ficelle est grosse et moins elle se voit !


      • Zolko Zolko 7 avril 2016 12:40

        @joletaxi :
         
        « l’argent qui est inscrit sur les comptes des déposants, mais ce n’est pas parce qu’il y est inscrit qu’il y est réellement. »
         
        en fait, vous ne comprenez pas la différence entre monnaie scripturale et monnaie fiduciaire. Recherchez ces termes dans votre moteur de recherche préféré et vous comprendrez si vous avez envie de comprendre. Plusieurs personnes vous ont déjà écrit comment ça marche, si vous préférez troller c’est votre choix.


      • olivier 8 avril 2016 02:05

        @joletaxi

        Voici comment la banque crée la monnaie. Imaginons pour faire simple qu’il n’y ait qu’une banque et qu’elle dispose d’une certaine somme d’argent, disons 1M d’euros (qui peut provenir de la banque centrale). La banque prête cet argent à Monsieur A qui achète une maison à monsieur B. Monsieur B va déposer l’argent reçu en banque (ou le dépenser mais in fine il retournera en banque, presque personne ne garde de fortes sommes d’argent sous forme de billets). La banque pourra maintenant reprêter la somme à Monsieur C. À présent Monsieur B possède 1M sur son compte et Monsieur C a reçu une somme de 1M en prêt. Il y a donc 2M d’euros en circulation alors que la banque n’avait que 1M d’euros au départ, elle a donc créé 1M d’euros. Le processus se reproduit jusqu’à une certaine limite fixée par la loi.

      • joletaxi 8 avril 2016 10:19

        @olivier

        dur dur hein

        vous allez facher vos petits camarades là

        quand A emprunte la somme, vous dites la banques dfispose de la somme
        pas bon ça
        il faut démontrer que la banque crée la monnaie,, zéro pointé

        il achète la maison de B
        mais B aurait pu vendre la maison à n’importe qui
        le fait de vendre un bien, revient à remettre en circulation des actifs qui étaient immobilisés,
        et comme A immobilise la somme en question à nouveau, il n’y a pas plus de monnaie en circulation
        pas bon non plus pour la démonstration
        et B place son argent à la banque de A
        celle-ci peut à nouveau prêter cette somme( dans les limites de la réserve fractionnaire etc)
        elle n’a donc pas besoin de créer de la monnaie

        allez reprenez votre copie et corrigez moi tout cela
        la banque crée la monnaie par un jeu d’écritures , simples, j’insiste sur simple hein


      • joletaxi 8 avril 2016 10:21

        @Zolko

        quand mon porte feuille est vide, je fais du vélo
        quand ma ligne de compte scriptural commence par un -, je fais aussi du vélo

        conclusion
        mettez vous au vélo


      • joletaxi 8 avril 2016 10:35

        @jjwaDal

        il est bien votre Dominique, je l’aime bien

        il dit

        La monnaie crée se concrétise par une inscription au compte du client emprunteur qui figure au passif du bilan bancaire ; la contrepartie est inscrite à l’actif à un poste créance sur le client.

        j’ai déjà lu des dizaines de fois cette ineptie

        au passif d’un bilan, on inscrit ce que la société doit, et juste en dessous des comptes tiers du passif,on trouve par exemple les comptes fournisseurs, ce que la société doit à ses fournisseurs
        on est dans la même classe de comptes( je vous dis ça, mais c’est parce que je suis un idiot hein, ne me croyez pas)
        on a donc situation suivante que la banque ,qui a inscrit 1000 euros de créance réalisable à terme, au nom de Mme Michu à son actif, car la mère Michu a signé un papier où il est écrit qu’elle doit rembourser la somme et qu’à défaut on prendra son rein gauche,et comme Mme Michu n’a pas encore reçu le moindre centime, on inscrit au passif, dans les comptes tiers de dettes à court terme, la même somme,

        jusque là, on n’a pas créé de monnaie, juste un peu de fumée
        j’attends la suite, l’écriture qui crée la monnaie

        de même

        . Le remboursement du crédit aboutira, de façon symétrique, à une destruction de monnaie en diminuant à la fois l’actif et le passif du bilan bancaire

        quand la mère Michu rembourse son emprunt, elle verse des sommes sur le compte financier de la banque
        comment faites-vous pour faire disparaître de l’argent du compte financier, vous faites un casse ?

        je préférais l’explication avec les petits ballons, je trouvais cela poétique
        zoooouuuu, on gonfle le ballon
        pif paf, on pète la ballon.

        d’avance, veuillez m’excuser d’avoir « troller »


      • Ben Schott 8 avril 2016 15:34

        @joletaxi
         

        Pourquoi vous obstinez-vous à nier la réalité quitte à vous ridiculiser à ce point ?
         
        Juste une question : de quoi parle Maurice Allais quand il déclare en 1999 : « Dans son essence, la création monétaire ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique, je n’hésite pas à le dire pour bien faire comprendre ce qui est réellement en cause, à la création de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement condamnée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. » ?
         

         


      • joletaxi 8 avril 2016 16:23

        @Ben Schott

        blablablablabla

        seriez-vous incapable de nous donner les écritures magiques ?

        je relis l’énoncé du problème du jour

        la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable.

        il suffit pour vous, et pour éteindre cette polémique harassante ,de nous donner ces fameuses écritures
        Pas besoin d’escalader le Golgotha, paraît que n’importe quel idiot peut les trouver sur le net, cela ne devrait donc vous poser aucun problème non ?

        j’insiste sur le fait que c’est simple, donc à la portée des brillants esprits qui m’insultent

        allez les gars déchaînez vous


      • Ben Schott 8 avril 2016 16:53

        @joletaxi
         

        Non, ne retournez pas le problème : de quoi parle Maurice Allais ?
         
        Considérez que cette votre dernière chance de ne pas passer définitivement pour un crétin notoire d’une mauvaise foi abyssale...
         
        Allez, un petit effort... =-))
         


      • jjwaDal jjwaDal 8 avril 2016 17:24

        @Ar zen


        Rien de belliqueux dans mon propos. Je suis encore redevable à Jo pour m’avoir justement baffé dans le passé quand je disais des âneries. Je rembourse en partie mes dettes ... smiley)

      • joletaxi 8 avril 2016 17:26

        @Ben Schott

        ben oui, comme vous n’avez aucune possibilité de vous en sortir, il ne vous reste que l’insulte

        la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable.

        c’est vous qui avez écrit ça non ?
        ou alors un de vos petits copains ?

        il vous reste à nous donner le simple jeu d’écritures,dont vous nous avez dit que n’importe quel idiot pouvait les trouver en 2 clics sur le net

        vous n’êtes pas un idiot hein, rassurez-nous ?


      • Ben Schott 8 avril 2016 18:18

        @joletaxi
         

        « c’est vous qui avez écrit ça non ? »
         
        Encore une fois, non. C’est tout le monde. On vous a donné toutes les explications possibles, fourni tous les liens possibles grâce auxquels cette discussion aurait tourné court, car vous auriez tout simplement compris la création monétaire sur la planète, comme n’importe quel enfant de sept ans peut le faire. Et vous êtes parfaitement incapable d’apporter un soupçon de début de preuve du contraire !
         
        Vous attendez quoi ? Que je vous trouve une photocopie du bilan de ma banque ? Et vous y verriez quoi, de toute façon ? Je vous ai déjà invité à demander à votre banquier (qui bien sûr ne vous montrera pas son bilan !) comment marche la création monétaire.
         
        Vous avez raté de saisir la dernière chance qui vous était offerte, vous êtes donc définitivement ce que vous semblez être. Sauf votre respect.
         


      • olivier 8 avril 2016 19:47

        @joletaxi

        C’est pourtant bien le principe de création de monnaies. La somme de départ n’est pas créée par la banque mais le jeu d’écriture que je décris permet d’avoir 2M d’euros en circulation à partir de 1M d’euros au départ et de poursuivre de la même manière. Bien sûr B peut vendre à n’importe qui mais il est extrêmement improbable que l’acquéreur ne remette pas son argent à la banque.

        Cela se base sur le principe que peu d’argent est retiré (sous forme de billet) ; il est même devenu courant de payer directement par carte sans plus utiliser de billets du tout. La somme totale de la monnaie qui circule ainsi de compte à compte est largement supérieure à la monnaie créée par la banque centrale qui ne crée que les billets. 

        Réfléchissez mieux à la situation que je décris. Si Monsieur C dépense la somme empruntée, disons qu’il achète quelque chose à Monsieur D ; le résultat final est que Monsieur C et Monsieur D auront chacun 1M d’euros sur leur compte qu’ils pourront dépenser. Il y a donc plus d’argent en circulation que l’argent de départ imprimé par la banque centrale. Le système s’effondrera si Monsieur C et Monsieur D demandent en même temps à la banque leur argent sous forme de billet mais c’est peu probable (et la banque peut tolérer quelques cas sur leur grand nombre de clients).

        Ce modèle suppose aussi qu’il n’y a qu’une banque. En réalité il y a beaucoup de banques et beaucoup de clients et la situation s’équilibre (ce qui sort d’une banque équilibre ce qui y rentre) ; sauf si une banque est tout à coup considérée peu fiable et qu’une grande proportion de clients souhaitent mettre leur argent dans une autre banque. 


      • joletaxi 8 avril 2016 23:12

        @Ben Schott

        on disait donc

        la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable.

        il n’est pas nécessaire d’éplucher les bilans d’une banque, il suffit de nous donner le jeu d’écritures, qui selon vous est connu de tous(sauf moi, pas de chance) et qui en plus, toujours selon vous est très simple,

        en plus, paraît-il ,c’est sur internet

        vous avez internet ?


      • joletaxi 8 avril 2016 23:14

        @olivier

        je prends 2 dafalgans, et j’essaie de relire votre commentaire

        donc M. D....


      • Legestr glaz Ar zen 8 avril 2016 23:18

        @joletaxi

        Votre gag récurrent devient vraiment désopilant ! Le comique de répétition ça paie !


      • Ben Schott 9 avril 2016 05:01

        @joletaxi
         

        « il suffit de nous donner »
         
        Pourquoi « nous » ? Vous êtes le seul ici à prétendre que la Terre est plate. Avec peut-être Madame Michu, que je plains – ce ne doit pas être drôle tous les jours de se coltiner un crétin pareil ! – que vous saluerez de ma part.
         


      • joletaxi 9 avril 2016 10:52

        @Ben Schott

        je vous sens tous très énervés, agressifs,près au meurtre, une attitude qui confine à la dérive sectaire, au religieux,et dans cette configuration, toute analyse rationnelle devient impossible, essayez donc avec les témoins « machin »

        je suis un jour tombé par hasard sur un de ces articles qui reviennent comme le chiendent sur la création monétaire.
        Au départ, cela me semblait « bizarre », mais après avoir creusé un peu, je me suis aperçu qu’il était impossible dans un bilan de faire apparaître de la monnaie.
        Généralement, est reprise en boucle la formule citée par jjdawal ,mais cela ne tient pas une seconde 
        Et puis, comme la « clique de l’ex nihilo » semblait très sure d’elle, j’ai un peu potassé.
        ma conclusion est ,jusqu’à preuve du contraire, qu’il est impossible dans un bilan, de faire apparaître « de l’argent » ex nihilo
        Mais au passage, je me suis aperçu que le système mis en place est bien plus pervers, et dangereux, qu’une création monétaire ex nihilo, et que à tout moment, tout pourrait s’écrouler comme un chateau de cartes.

        Concernant notre léger différent, souffrez que je vous redemande de donner les écritures qui selon vous font apparaître une somme qui n’y était pas dans un bilan

        jusqu’à présent,il n’y a pas eu de réponse à cette question, et pour cause.

        J’ai déjà sur un autre article indiqué l’enchaînement des écritures qui enregistrent l’octroi d’un prêt, je ne vais pas recommencer.

        par contre, croyez bien que j’aime beaucoup la théorie des petits ballons


      • Ben Schott 9 avril 2016 11:32

        @joletaxi
         

        « je vous sens tous très énervés, agressifs,près au meurtre, une attitude qui confine à la dérive sectaire, au religieux »
         
        Et encore, vous ne m’avez pas vu quand je m’énerve ! smiley
         
        « et dans cette configuration, toute analyse rationnelle devient impossible »
         
        Fallait oser ! Bravo !
         
        Bref, si après avoir « creusé un peu », vous êtes toujours aussi ignorant, c’est tout simplement que vous n’avez pas encore assez creusé. Vous verrez, avec un peu de persévérance, vous allez finir par piger !
         


      • joletaxi 9 avril 2016 11:48

        @Ben Schott

        moi, j’ai fini de creuser, vous, à l’évidence vous n’avez pas encore commencé
        mais encore faut-il avoir les outils, ce dont visiblement vous êtes démuni

        il ne vous reste qu’à brasser du vent, et lancer l’anathème , attitude on ne peut plus rationnelle, on l’aura compris

        par contre ce qui est certain, c’est qu’au prochain accident,Mme Michu sera amputée de tout ou partie de ses économies, l’argent créé ex nihilo aura encore une fois fait ...pfuit


      • Ben Schott 9 avril 2016 11:59

        @joletaxi
         

        Vous savez que des François Pignon dans votre genre sont assez rares !
         
        (Si vous voulez avoir l’air un peu moins con, dites plutôt « monnaie » plutôt que « argent ».)
         


      • olivier 9 avril 2016 18:36

        @joletaxi

        Si cela peut vous aider, il suffit de supposer que tout le monde met tout son argent en banque (ce qui est proche de la réalité), disons la même banque pour simplifier. Si la banque possède une somme au départ, elle peut prêter cette somme plusieurs fois puisque systématiquement tout le monde redépose son argent en banque. En prêtant la même somme plusieurs fois, il y a au final plus d’argent qui circule que la somme de départ ; il y a donc création de monnaie. 

      • Jeff84 10 avril 2016 16:44

        @olivier
        Non, joletaxi a parfaitement raison. Cette écriture mentionnée sur wikipedia n’existe pas, tout simplement parce qu’une banque privée ne peut pas créer de monnaie. Quand vous empruntez 100€ à un ami avec un solde en banque de 0, et qu’il va au guichet retirer un billet en se mettant à découvert, est-ce que de la monnaie a été créée ? Non, car vous devez ces 100€ à votre ami, qui les doit à la banque.

        Les réserves fractionnaires, cest EXACTEMENT pareil. Un ensemble de créances et dettes dont la somme fait 0, a toujours fait 0, et fera toujours 0.
        Je ne comprends pas comment des gens peuvent buter la-dessus.

      • Xenozoid 10 avril 2016 16:51

        @Jeff84

        c’est baser sur une croyance alors , aquel cas olivier a raison

      • Ben Schott 10 avril 2016 17:17

        @Jeff84
         

        Avez-vous lu l’article, au moins ?
         


      • joletaxi 10 avril 2016 18:07

        @olivier

        aahhh, une petite kriek, avec un soupçon de grenadine, et un peu de pifgadget,oups de vomigorax

        bonsoir Olivier
        vous voulez l’aider, cela me fait chaud au coeur, surtout qu’ici, sur vomigorax, je suis pas en odeur de sainteté
        si j’étais de mauvaise foi, j’y verrais une pointe de condescendance , amis je ne veux pas gacher la soirée.

        Mais

        ben oui mais

        dans votre démonstration, je ne vois nulle part où et comment la banque crée de la monnaie
        Je vois bien un billet de 100, qui sort de la banque, qui y entre, qui en sort à nouveau, etc.. mais nulle part, la banque ne crée de la monnaie.
        concernant la masse monétaire
        quand Mme Michu emprunte 100 à la banque que se passe-t-il ?
        le papier que la mère Michu signe, c’est en quelque sorte un objet, cela pourrait être une traite, un chèque, mais cela a une matérialité
        la banque achète ce papier, et l’inscrit dans ses actfs au même titre qu’une paire de fixe chaussettes, ce n’est nullement de la monnaie, et cela pourrait être éventuellement monétisé, si la banque décidait de le revendre(au passage, c’est ce qui a été fait avec la titrisation aux USA, de créances)
        pas de monnaie à cet endroit

        quand la soeur de Mme Michu dépose 100 à la même banque, elle voit 100 de plus sur son extrait de compte, mais qu’est-ce que cet extrait de compte ?
        rien d’autre qu’une reconnaissance de ettes, sauf que ce papier vous permet d’utiliser le compte de la banque pour vos opérations, limitées au montant y figurant.
        Cet extrait signifie-t-il qu’il y a un montant équivalent de monnaie à la banque ?
        pas du tout, la seule obligation de la banque est d’assurer la régulation de votre compte, et de vous rembourser à toute demande
        Si la banque ne dispose pas de la somme, elle va l’emprunter à courtterme à la banque voisine,
        et si, comme ce fut le cas en Grèce dernièrement, les banques du circuit ne veulent plus prêter, soi la BCE envoie des camions de billets pour rembourser les déposants, soit comme à Chypre, les déposants font une croix sur leurs avoirs
        Et cette hypothèse est loin d’ être hypothétique, il vient d’ailleurs d’être décidé que dorénavant, dans ce cas, ce sont les déposants qui combleront le manque, car la seule ponction possible sur les actionnaires sera de faire une diminution de capital, ce qui à nouveau ne crée pas de monnaie

        en tout merci de votre aide


      • joletaxi 10 avril 2016 18:11

        @Jeff84

        Jef, le rôle de l’idiot , ici, c’est moi hein

        vous ne connaissez l’écriture magique non plus ?
        mais enfin, ,paraît qu’elle est sur internet et que n’importe quel idiot peut la trouver en 2 clics
        je crois que vous non plus, vous n’êtes pas très futé

        vous avez déjà construit des chateaux de sable ?


      • Ben Schott 10 avril 2016 18:47

        @joletaxi
         

        Un François Pignon se sent moins seul quand il rencontre un autre François Pignon.
         


      • Ben Schott 10 avril 2016 18:58

        @joletaxi
         

        Pour les enfants comme pour les benêts, un petit dessin (animé) vaut mieux qu’un long discours.
         


      • Ben Schott 10 avril 2016 19:03

        @joletaxi
         

        Encore un, histoire que ça finisse par rentrer dans votre caboche. smiley
         


      • Ben Schott 10 avril 2016 19:11

        @joletaxi
         

        Celui-ci est très bien fait. En 3D en plus !
         
        J’en ai d’autres à votre disposition, et quand vous aurez bien compris les principes de base, je vous conseillerai quelques conférences (attention, c’est ardu !)
         


      • rocla+ rocla+ 10 avril 2016 19:12

        @Ben Schott


        Neuvosto on hyväksynyt asetuksen niistä toimenpiteitä, joita sovelletaan vuoden 2001 aikana turskakannan elvyttämiseen Irlanninmerellä, ja se hyväksyy lähiaikoina vielä asetuksen muutoksen tietyistä teknisistä toimenpiteistä kalavarojen säilyttämiseksi, ja muutoksella varmistetaan kalastuksen parempi valikoivuus ja nuorten kalojen suojelu.

      • joletaxi 10 avril 2016 23:41

        @Ben Schott

        c’est curieux, que ce genre d’explication imbécile à l’usage des idiots continue à être répétée

        une fois pour toutes, espèce d’andouille, il n’y a pas de monnaie, ni aucun moyen d’en retirer à partir d’un compte de passif, foutez_vous ça où vous voulez,

        je ne discute plus avec une pareille enclume
        prenez un cours de compta élémentaire ,mais je foute que vous ayez les 2 neurones qui vous permettent de suivre


      • Jeff84 11 avril 2016 05:39

        @Ben Schott
        *facepalm*

        Mon exemple est basé sur l’article, en particulier sur le paragraphe censé prouver que les banques privées créent la monnaie (alors qu’il n’y a pas le moindre début de démonstration). Comment pourrais-je ne pas l’avoir lu.

      • Jeff84 11 avril 2016 06:04

        @joletaxi
        Si cette écriture existait, je n’utiliserais que celle-là (je suis expert-comptable). Ainsi que tout le monde, jusqu’à ce que l’euro vaille 0.

        Ce que je ne comprends pas, c’est que même sans avoir pris de cours de compta, c’est de la simple logique.

      • Jeff84 11 avril 2016 06:12

        @Ben Schott
        Dans vos liens, il est dit « les banques créent la monnaie par le crédit ». Mais n’importe qui peut faire crédit. Est-ce que quand vous prêtez 100€ à un ami, vous créez de la monnaie ?


      • Ben Schott 11 avril 2016 06:21

        @Jeff84
         

        Ce sont les banques privées qui créent la monnaie à chaque fois qu’elles octroient un crédit. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait.
         
        Toutes les vidéos que j’ai mises en lien à l’attention de votre frère François expliquent ce mécanisme.
         


      • Ben Schott 11 avril 2016 06:26

        @joletaxi
         

        « prenez un cours de compta élémentaire »
         
        C’est surtout Maurice Allais qui aurait dû en prendre ! Quand on pense que ce prix Nobel d’économie a critiqué une mécanique qui n’existe pas !
         
        Sacré Pignon.
         


      • Ben Schott 11 avril 2016 06:31

        @rocla+
         

        Kaksi idiootteja varten yhden hinnalla !
         
         smiley
         


      • Jeff84 11 avril 2016 08:21

        @Ben Schott
        Elles n’expliquent rien, pas plus que vous. Répondez à la question. Est-ce que vous créez de la monnaie quand vous prêtez 100€ à un ami ?


      • Ben Schott 11 avril 2016 08:52

        @Jeff84
         

        La réponse (expliquée au début, avec ses nuances).
         
        Répondez à votre tour à cette question : qui crée la monnaie ?
         


      • Legestr glaz Ar zen 11 avril 2016 09:24

        @Jeff84

        Lorsque vous prêtez 100 euros à un ami vous lui prêtez de la monnaie « fiduciaire ». La création monétaire par les banques privées concerne exclusivement la monnaie « scripturale ». Faîtes bien la différence !


      • joletaxi 11 avril 2016 11:30

        @Ar zen

        mon ami ( mais je n’ai pas d’amis, du moins décidés à me prêter de l’argent) peut tout aussi bien me virer la somme, me faire un chèque, me transférer immédiatement de son iphone
        et la ligne qui figurera sur mon relevé de compte me permettra d’acheter, payer, bref, d’échanger des fixe chaussettes , ce qui est le propre de la monnaie.

        Et encore une fois, mais est-ce bien utile, la petite phrase

        la banque inscrit la créance à son actif, et la même au passif en compte dépot,, est fausse, et en tout cas, cela ne crée nullement de la monnaie

        je ne comprends même pas que cela puisse encore être évoqué comme argument


      • joletaxi 11 avril 2016 11:41

        @Jeff84

        veuillez excuser mon commentaire où je fustige le caractère un peu rigide des comptables

        j’ai été administrateur et co de nombreuses sociétés, et j’ai été tellement de fois rappelé à l’ordre par « la comptabilité » que j’ai gardé un ressenti que j’ai exprimé plus haut, mais sans la compta, et ses gardiens,« le bordel » serait total

        concernant la polémique du jour, je ne comprends même pas comment cette légende urbaine peut prospérer au point d’être reprise à l’infini

        ce qui est curieux, c’est que chaque fois que j’interviens sur un article qui reprend cette fable, à chaque fois,je demande aux intervenants de me donner la fameuse écriture, en plus elle est simple, sans succès évidemment.

        c’est très curieux


      • Legestr glaz Ar zen 11 avril 2016 12:04

        @joletaxi

        Que dire Joletaxi ? Vous avez raison, contre tous, évidemment.

        Les experts financiers de la confédération helvétique ont validé l’initiative « monnaie pleine ». Le peuple suisse votera en 2017 pour inscrire, dans la constitution, l’interdiction aux banques privées d’émettre de la monnaie scripturale ex nihilo.

        Avez vous mesuré ce que cela veut dire ? Si le peuple suisse accepte cette initiative, la constitution suisse comportera une « interdiction » qui, selon vos analyses, n’existe pas !

        A un moment donné Joletaxi, il faut réfléchir à ce que vous écrivez. Je vous ai proposé des liens sur l’initiative « monnaie pleine ». Les avez vous lus ? C’est toute la question. Il y a des économistes et des financiers de haut rang qui ont mis sur pied cette intiative pour interdire aux banques privées de créer de la monnaie scripturale ex nihilo. Vos arguments de « ligne comptable » que vous n’avez jamais vue, paraissent bien ridicules en comparaison du travail de ces experts et de la valididation par la confédération helvétique de cette initiative. Vous savez, une initiative c’est du sérieux. Il y a de nombreuses étapes à franchir.

        Avez vous quelque chose à répondre à ceci ? Pourquoi la Suisse veut-elle inscrire dans sa constitution l’interdiction faîtes aux banques privées d’émettre de la monnaie scripturale ex nihilo ? Avez vous une réponse ? Vous avez des liens sur ce fil à disposition. Alors réfléchissez !


      • Ben Schott 11 avril 2016 12:07

        @joletaxi
         

        Ce qui est très curieux, c’est que vous êtes incapable d’apporter la preuve qu’il s’agit d’une « légende urbaine ». Vous n’avez pas trouvé une seule autorité incontestable en la matière qui viendrait clouer le bec de tous ceux qui propagent cette « légende urbaine » (dont le prix Nobel Maurice Allais) ?
         
        Une seule, et je vous laisse tranquille.
         


      • joletaxi 11 avril 2016 13:50

        @Ar zen

        vous répétez toujours la même chose

        je vous demande de réfléchir à la doxa qui emporte votre conviction

        jjwadal écrit

        Dominique Plihon :« « La monnaie crée se concrétise par une inscription au compte du client emprunteur qui figure au passif du bilan bancaire ; la contrepartie est inscrite à l’actif à un poste créance sur le client. Le remboursement du crédit aboutira, de façon symétrique, à une destruction de monnaie en diminuant à la fois l’actif et le passif du bilan bancaire.

        vous même, et ceci est répété à l’envi

        la banque crée la monnaie nécessaire à ce crédit par un simple jeu d’écriture dans un livre comptable.

        dans l’un des innombrables petits films, on nous dit la même chose

        avec comme conclusion

        les crédits font les dépots

        alors voilà ce qui me choque

        comme déjà expliqué maintes fois, dans un bilan, à l’actif ,ce que la société possède,au passif ce qu’elle doit.

        La monnaie crée se concrétise par une inscription au compte du client emprunteur qui figure au passif du bilan bancaire ; la contrepartie est inscrite à l’actif à un poste créance sur le client.

        en quoi avez-vous créé de la monnaie ?

        vous avez inscrit une créance, qui est un actif,puisqu’il s’agit d’un papier valant une somme, comme la voiture que vous achetez

        et au passif, vous inscrivez la même somme, car vous avez en votre possession quelque chose que vous n’avez pas encore payé

        si vous achetez une voiture, elle figurera à l’actif, et tant qu’elle n’est pas payée, la somme figurera au passif, au compte fournisseurs

        quand ,comme dans le petit film on parle de comptes dépots, c’est au mieux une erreur, au pire une escroquerie

        quand vous déposez une somme sur le compte bancaire d’une société, ou que vous déposez une somme en liquide(c’est du pareil au même) à la caisse, la société voit son compte d’actifs circulants( banques, caisse) augmenter, et elle inscrit au passif dans la rubrique dettes à terme, la somme et vous délivre une reconnaissance de dettes.

        c’est la même chose pour une banque

        confondre le compte de tiers, qui concerne les clients ayant effectué un dépot, et un véritable dépot est manipulateur

        il n’y a pas de monnaie, .de possibilités d’en transférer à partir de ces comptes

        mais cela se corse car

        Le remboursement du crédit aboutira, de façon symétrique, à une destruction de monnaie en diminuant à la fois l’actif et le passif du bilan bancaire.

        quand vous remboursez votre prêt, vous virez une somme au compte bancaire de la banque,ou vous présentez à la caisse, et déposez l’argent .

        curieux que pour rembourser, on passe par le compte financier, et pour obtenir l’argent ?

        tiens oui, comment la banque vous paie le prix de le créance que vous avez signé ?

        on voit bien, que d’un point de vue comptable, tout cela ne tient pas la route une seconde

        vous avez une autre explication ?




      • Ben Schott 11 avril 2016 14:06

        @Ar zen
         

        Personnellement, je renonce.
         


      • olivier 11 avril 2016 17:14

        @Jeff84

        Le système monétaire actuel ne repose que sur la dette. Même la monnaie créée par la banque centrale repose sur ce principe, elle ne fait que prêter de l’argent, qu’elle crée pour la cause, aux banques privées contre une garantie sérieuse de remboursement. Quand la banque remboursera, elle détruira alors la monnaie crée. Il n’y a aucune création monétaire qui ne repose pas sur une dette.

        Cela a pour conséquence qu’avec le système actuel, il ne serait pas possible que personne ne soit endetté, car il n’y aurait plus d’argent. Taper « création monétaire » dans Google pour en savoir plus.

        En prêtant plus qu’elle ne reçoit de la banque centrale, la banque met ainsi en circulation plus de monnaie que la monnaie crée par la banque centrale et participe ainsi à la création monétaire. 

      • Legestr glaz Ar zen 11 avril 2016 17:29

        @joletaxi

        Oui, j’ai une autre explication. Je vous ai mis des liens concernant l’initiative « monnaie pleine ». Prenez la peine de les découvrir, de les lire, de les comprendre. Il s’agit du travail des experts économiques qui ont monté cette initiative pour supprimer la création monétaire ex nihilo des banques privées. Si vous ne voulez pas lire, il n’y a plus d’espoir. Vous savez mieux que des experts économiques, vous savez mieux que les experts de la confédération helvétique. A part ça, les chevilles ne vous font pas trop souffrir ?


      • olivier 11 avril 2016 17:39

        @joletaxi et @jeff84


        Pour compléter mon message précédent, l’initiative suisse empêcherait aux banques privées de prêter plus d’argent que celui prêté par la banque centrale. En quelque sorte votre compte en banque se transformerait en une location de coffre où vous mettriez vos billets. Cela aurait aussi pour conséquence qu’en cas de faillite de la banque, vous ne perdriez pas votre argent (le contenu du coffre reste à vous).


        Bien entendu, on peut prévoir quelque aménagement et avoir un « coffre » virtuel contenant de la monnaie électronique crée par la banque centrale plutôt que des billets physiques. Mais le principe resterait le même. 


        Bien que ceci ne fasse pas partie de l’initiative suisse, on pourrait imaginer aussi un système monétaire qui ne repose pas sur la dette. Par exemple, la banque centrale créerait de la monnaie et l’injecterait dans l’économie par le biais des dépenses publiques (infrastructures, enseignement, sécurité sociale, etc.).


      • joletaxi 11 avril 2016 20:28

        @olivier

        perso, je trouve cela une très mauvaise idée.

        vous avez noté que la banque centrale distribue l’argent qu’elle crée par le prêt
        avez-vous réfléchi aux modalités de « distribution » d’argent par une autre méthode ?
        vous voulez limiter cette distribution aux autorités ?
        ainsi donc le particulier n’aurait accès à la monnaie qu’au travers de la dépense publique ?ou au travers de la rémunérations de ses fonctionnaires ?
        bref, vous voulez revivre l’expérience soviétique ?
        très peu pour moi.


      • joletaxi 11 avril 2016 20:32

        @Ar zen
        je ne vais pas éplucher un programme qui se propose de lutter contre la création de monnaie ex nihilo, qui, comme je viens de vous le démontrer repose sur une hypothèse fausse, contraire aux règles comptables


      • Jeff84 11 avril 2016 21:05

        @olivier

        Oui, une banque prête plus que ce que la BC lui prête. Cela augmente donc la monnaie visiblement  en circulation. Seulement visiblement, car si vous voyez le billet de 100€, vous ne voyez pas la dette de 100€ envers la BC. Mais comme elle doit rembourser cette dette, il n’y a pas de création. A la fin de l’opération, vous aurez 0.

        Quand la banque vous prête, c’est pareil. Vous avez 100€, mais vous les devez à la banque. Cela fait 0 à la sortie.

        Les Etats seuls (via les BC) peuvent augmenter durablement le volume réel (c’est à dire, sans être obligé de rembourser qui que ce soit) de monnaie en circulation. En général, ils se fixent comme objectif d’émettre juste assez de monnaie pour avoir une petite inflation pour diminuer leurs dettes, comme pour la BCE. D’autres sont moins prudents, voir l’hyperinflation de la république de Weimar ou du Zimbabwe.

        Aucune banque privée ne peut réellement créer de la monnaie, en créditant un compte sans constater de dette en contrepartie, ou en créant un billet sans le payer à la BC.

      • Legestr glaz Ar zen 11 avril 2016 21:07

        @joletaxi

        C’est bien ce que tout le monde vous dit sur ce fil : vous refusez de regarder la réalité en face. Parce que la réalité est celle là : les Suisses vont être appelés à voter pour interdire aux banques privées de créer de la monnaie scripturale ex nihilo ! Maintenant, si vous refusez de prendre vos renseignements, et ce dossier « monnaie pleine » est un dossier hyper documenté, vous pouvez toujours demander à tous les intervenants de vous produire je ne sais quelle ligne comptable qui me semble être votre obsession. Il n’y a pas de plus sourd que celui qui ne veut pas lire.

        Mais puisque vous êtes le roi, je vous laisse votre couronne !


      • Jeff84 11 avril 2016 21:25

        @Ben Schott
        En effet. Donc, d’après cette vidéo, la réponse à ma question est : OUI, vous créez de la monnaie quand vous prêtez 100€ à un ami en ayant 0 en banque. Enfin, d’après wikipedia et vous-même. Parce qu’une partie de l’équation est ignorée : le découvert créé en contrepartie du billet, que votre ami ne voit pas. Lui, ne voit que le billet apparu, semble-t-il, de nulle part.


        Et la réponse à votre question est bien entendu : l’Etat. Ca s’appelle le monopole d’émission monétaire.

      • joletaxi 11 avril 2016 23:30

        arzen

        ce que font les suisses, concernant leur organisation monétaire ne me regarde pas et m’intéresse assez peu

        je ne suis pas un obsédé de je ne sais quelle ligne comptable
        par contre, je sais lire un bilan, et je sais identifier quand une affirmation telle que

        la banque inscrit la créance à l’actif, et la même somme à un compte « dépot » au passif, et crée ainsi de la monnaie, disponible

        est erronée ou pas

        si vous avez des questions concernant la façon dont sont ventilés les comptes dans un bilan, demandez à Jeff qui est comptable, perso, je ne connais pas par coeur la nomenclature, ni la numérotation des classes de comptes, qui est très étendue et très précise
        et je n’ai jamais rencontré de compte« dépot », au passif d’un bilan.

        en core une chose
        pour pouvoir disposer de la somme empruntée, il faudra nécessairement passer par le compte des actifs circulants, banques, caisse, par transfert, paiement.
        tout le reste , c’est de la fable


      • joletaxi 11 avril 2016 23:41

        @Jeff84

        avez-vous noté que malgré des émissions massives, la FED, n’a pas réussi à provoquer l’inflation qu’ils projetaient sans aucun doute ?
        Même chose en Europe.
        Je crois que cela tient au fait que la monnaie créée ainsi ne peut pénétrer dans la monnaie en circulation qu’au travers des prêts ?
        Et sans demande, personne n’emprunte, malgré des taux très bas, donc la monnaie créée n’est pas distribuée, et en plus les prix sont stables, même en baisse
        Dans le passé, la banque nationale prêtait directement à taux zéro à l’état, et celui-ci « dépensait » et augmentait directement la masse monétaire dans la société, et cet afflux de monnaie faisait mécaniquement augmenter les prix, et déclenchait l’inflation,

        Il semblerait donc que le système actuel, moyennant quelques aménagements de sécurité, et un contrôle strict des règles, existantes, permettrait de s’en accommoder.
         
        il n’y a en tout cas aucun autre moyen, à ma connaissance de mobiliser l’épargne vers l’économie


      • Jeff84 12 avril 2016 04:17

        @joletaxi

        Oh, c’est juste qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils font, comme tous les plafinicateurs centraux. Ce n’est pas parce qu’ils sont stupides, c’est juste qu’il est humainement impossible de contrôler efficacement les échanges de centaines de millions de personnes. C’est ce que Staline avait fini par mesurer, après des décennies d’expérimentations.
        Ils vont augmenter sans arrêt l’emission pour tenter de créer cette inflation qui les sauverait, mais le jour où ils vont le faire suffisamment pour influencer le marché, celui-ci va se rendre compte que l’euro et le dollar sont de la merde, justement parce que les Etats peuvent créer de l’inflation artificiellement (et donc siphonner la richesse de tous les autres acteurs). Il y aura un crash monétaire monumental, avec une ruée vers toutes les autres valeurs et monnaies. Et cela se fera en une journée.
        En attendant, j’achète de l’immobilier, de l’or et des francs suisses.

      • Ben Schott 12 avril 2016 06:42

        @Jeff84
         

        « Et la réponse à votre question est bien entendu : l’Etat. Ca s’appelle le monopole d’émission monétaire. »
         
        J’ai dit que je renonçais, mais je vous fais cet ultime commentaire.
         
        Vous confondez tout, la monnaie et la richesse, la monnaie scripturale et la monnaie fiduciaire, et vous ne pigez rien aux mécanismes. Et vous ne lisez pas les commentaires ! Quand vous prêtez 100 € à un ami, vous ne créez pas de la monnaie puisque les deux billets de 50 sont déjà de la monnaie.
         
        Le monopole d’émission monétaire est le droit exclusif d’émettre des billets de banque d’un pays. Des billets de banque (et les pièces, bien sûr), c’est-à-dire la monnaie fiduciaire ! Qui représente par ailleurs une toute petite partie des échanges, la plus grande partie se faisant en monnaie scripturale. On parle depuis le début de création monétaire. Tous les experts-comptables que je connais savent tout ça.
         


      • Jeff84 12 avril 2016 07:22

        @Ben Schott
        A la bonne heure. Vous admettez donc qu’il n’y a pas réellement création de monnaie. Je passe sur le fait que les billets n’existaient pas avant, puisque par hypothèse le prêteur possédait 0 avant l’opération.


        Et comme vous êtes incapable de me dire en quoi mon cas est différent du prêt bancaire qui soit-disant créerait de la monnaie, donc la conclusion s’impose : les banques ne créent pas de monnaie.

        Ah, et la monnaie scripturale est parfaitement fongible avec la monnaie fiduciaire, donc la distinction n’a strictement aucun intérêt.

        L’émission de monnaie fiduciaire est bien de la création de monnaie. L’Etat crée aussi de la monnaie scripturale d’ailleurs, c’est comme cela que la BCE et la Fed essaient de créer de l’inflation. A coup de billets, même de 500€, il faudrait trop de camions.

      • olivier 12 avril 2016 09:13

        @Jeff84

        Non, dans le système monétaire actuel, la somme totale en circulation selon votre calcul est nulle. Toute somme, quel qu’elle soit est compensée par une dette même celui de la banque centrale. Les billets entre vos mains ont initialement été prêtés par la banque centrale à une banque privée et doivent être remboursés ; relisez mon commentaire.

        Si vous y réfléchissez, les banques privées jouent un rôle fort équivalent à la banque centrale. La banque centrale prête de l’argent en imprimant des billets qui doivent être remboursés. Les banques privées prêtent plus qu’elles ne reçoivent de la banque centrale. La seule différence est qu’elles n’impriment pas des billets mais inscrivent un montant sur un compte en banque. Mais un montant sur un compte en banque peut être utilisé comme un billet physique, la différence n’est que technique. 

      • olivier 12 avril 2016 09:35

        @joletaxi Concernant des méthodes alternatives de créations de monnaies.


        L’histoire récente nous montre les crises de dettes publiques qui ont entraîné certains états à la ruine et d’autres qui ne survivent qu’en étant perpétuellement en crise. Ayant 45 ans, j’entends « c’est la crise » quasiment depuis que je suis né, alors que le PIB n’a fait qu’augmenter. Il y aurait lieu d’une remise en question. 

        Avoir un système monétaire où la banque centrale injecte de l’argent non basé sur une dette mais en le distribuant directement à la population ; tout en contrôlant adroitement le volume total de monnaie créé, né créerait pas un système à la soviétique. L’argent distribué circulerait car il serait dépensé. Les seules entreprises qui y auraient vraiment à perdre sont les institutions financières et elles feront tout pour l’empêcher. Les autres entreprises ne verraient que peu de différence.

      • Ben Schott 12 avril 2016 12:43

         

         
        Pour François Pignon qui aime bien les lignes d’écritures.
         


      • Ben Schott 12 avril 2016 13:00

         

         
        Même le gouvernement croit aux « légendes urbaines » !
         
        « Une banque peut aussi créer de la monnaie. Elle accorde un crédit et crédite du même montant le compte de dépôt de l’emprunteur. Celui-ci pourra l’utiliser pour payer ses fournisseurs ou le bien qu’il souhaite acheter grâce au crédit. On dit alors que « les crédits font les dépôts ».
        Le remboursement du crédit aboutira de façon symétrique à une destruction de la monnaie créée.
         
        A savoir
        Tous les crédits ne donnent pas lieu à de la création monétaire. Lorsque des établissements financiers spécialisés (par exemple spécialisé dans le crédit à la consommation), qui ne sont pas habilités à recevoir des dépôts accordent un crédit, ils ne peuvent le faire que parce qu’ils sont préalablement financés et non pas en créant de la monnaie. Seules les banques qui gèrent les dépôts ont le pouvoir de création monétaire. Mais tous les crédits attribués ne donnent pas lieu à création monétaire. »
         
        (economie.gouv.fr)
         


        Le monde est fou...
         


      • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2016 13:17

        @Ben Schott

        Je précède la demande de Joletaxi qui ne va pas tarder à arriver. Est-ce que vous pouvez me produire la « ligne comptable » ? Comme ça, au moins, c’est fait.


      • Ben Schott 12 avril 2016 13:29

        @Ar zen
         

         
         smiley
         
         


      • Jeff84 12 avril 2016 22:23

        @olivier
        « Non, dans le système monétaire actuel, la somme totale en circulation selon votre calcul est nulle. Toute somme, quel qu’elle soit est compensée par une dette même celui de la banque centrale. Les billets entre vos mains ont initialement été prêtés par la banque centrale à une banque privée et doivent être remboursés ; relisez mon commentaire. »

        « Remboursés » par qui, et à qui ?
        « Selon mon calcul », la somme totale en circulation n’est pas nulle, mais égale au montant total des devises émises par la BC, et qui n’ont à être remboursées à personne. Ou alors, je serais curieux de savoir à qui. Quand une BC fait marcher la planche à billet, ces billets lui appartiennent, c’est tout.

      • joletaxi 12 avril 2016 23:20

        @Ben Schott

        bien que cela soit peine perdue je vais encore une fois mais c’est la dernière quelques éléments de comptabilité

        actif:ce que la société possède
        passif:ce que la société doit
        jusque là ça va ?

        Mme Michu dépose 100 à la banque
        elle le fait en monnaie, à la caisse
        la banque inscrit
        caisse 100 à cpte tiers depot Michu 100
        elle le fait par transfert
        banque cpte n° <XXXX Mme Michu 100 à cpte tiers depot Michu 100

        vous suivez toujours
        Mme Michu retire 100 de son compte
        la banque écrit
        cpte tiers depot Michu 100 à banque cpte n XXX 100

        Mme Michu emprunte 100 à la banque
        la banque écrit
        créance à terme fixe Michu100
         à dettes échéant dans l’année cpte de tiers Michu 100

        est-ce que Mme Michu a reçu ses 100 ?
        non
        est-ce qu’elle peut les retirer de ce compte tiers( abusivement appelé dépot dans vos sempiternelles ritournelles) non, bien entendu,
        quand la banque accorde les 100 à Mme Michu elle écrit

        dettes échéant dans l’année cpte de tiers Michu 100
         à banque 100

        une fois pour toutes, mais je m’adresse à une enclume, il n’y a aucun moyen de retirer des fonds d’un compte de passif
        le seul compte qui permet de faire un mouvement financier se trouve à l’actif dans la classe de compte des actifs circulants

        à moins que vous ne me démontriez le contraire , fermez là


      • Ben Schott 13 avril 2016 06:47

        @joletaxi
         

        Vous mériteriez un colossal coup de pied au cul qui vous propulserait au delà de la stratosphère afin de constater la rotondité de la Terre.
         


      • Parrhesia Parrhesia 6 avril 2016 11:49

        L’argumentation de cet article entre parfaitement dans le cadre de la procédure bien connue dite « Cours après moi que je t’attrape ! »

         Désormais, en Occident, FMI, banques centrales, banques privées, ministères des finances et tout ce qui touche maintenant de près ou de loin la gestion financière depuis l’échelon international le plus élevé jusqu’à la gestion de nos comptes bancaires individuels, se trouve concentré entre les mêmes mains !!!

         Dès lors, ce sont bel et bien de ces mains là qu’il faut nous préoccuper en priorité !

         Sinon, les détails de l’infinité des procédures imaginées par les mondialistes pour continuer à fausser en leur faveur le système de répartition des richesses resteront secondaires.

         « Notre » argent continuera donc à nous être pompé de façon de plus en plus efficace et notre « modus vivendi » continuera à en être affecté de plus en plus gravement jusqu’à notre retour à la forme « vulgum pecus » des temps barbares…

        Mais… je peux me tromper !!!


        • joletaxi 6 avril 2016 19:47

          @Jean Pierre

          mais oui, mais oui, répétez le encore et encore, cela ne changera rien au fait que vous êtes incapable de décrire la fameuse

          un simple jeu d’écriture dans un livre comptable.

          si simple, cela doit pouvoir être décrit non ?

          allez encore une fois

          Mme Michu emprunte dans la banque escrolo.....


        • Jean Pierre 6 avril 2016 22:41

          @joletaxi

          Le jeu d’écriture comptable est le suivant :

          • inscription de l’augmentation du dépôt du client au passif du bilan de la banque, la monnaie sur le compte du client étant due par la banque à son client.
          • inscription de la créance à l’actif du bilan de la banque, la monnaie due par le client étant considérée comme un actif de la banque.

          Les crédits augmentent la masse monétaire. En zone euro 93 %de la masse monétaire est créée par l’émission de crédits ouverts par les banques commerciales.
          Mais le remboursement d’un crédit à la banque correspond à une démonétisation ayant pour effet de diminuer la masse monétaire.


        • joletaxi 6 avril 2016 23:20

          @Jean Pierre

          • inscription de l’augmentation du dépôt du client au passif du bilan de la banque, la monnaie sur le compte du client étant due par la banque à son client.
          • heu, l’emprunteur fait un depot ?

          • inscription de la créance à l’actif du bilan de la banque, la monnaie due par le client étant considérée comme un actif de la banque.

          cela devient« curieux »

          ùais bon

          et en quoi inscrire une somme à l’actif ,et une somme au passif, permet d’augmenter le compte financier de la banque ?

          car la somme ne peut être transférée qu’à partir du compte financier de la banque

          reprenons

          Mme Michu....


        • Ben Schott 7 avril 2016 05:49

          @joletaxi
           

          Vous ne seriez pas... comment dire... légèrement obtus ?
           


        • Jean Pierre 7 avril 2016 09:59

          @Ben Schott
          C’est le problème des trollls. Leur volonté de ne jamais rien comprendre les rends lourdingues.


        • joletaxi 7 avril 2016 10:10

          @Jean Pierre
          vous êtes plutôt « marrants »

          votre vision est tellement prévisible, et votre ignorance en matière économique et financière tellement crasse, que vous gobez n’importe quoi, il n’y a qu’à voir les réactions sur ce site sur l’affaire Panama

          je demande tout simplement de me prouver au moyen du libellé des écritures comptables que la banque va acter lors de l’octroi du prêt, à quel moment ,et où dans le bilan, va apparaître la fameuse monnaie créée à partir de rien ?

          vous qui êtes si malin, ce qui vous rend(s) prétentieux, c’est le moment de nous montrer vos talents


        • joletaxi 7 avril 2016 10:14

          @Ben Schott

          j’ai posé une question simple, à la portée d’un débutant en comptabilité, , à laquelle vous répondez par un goulbigoulba incompréhensible, auriez vous du mal à appréhender la question ?
          reprenons

          Mme Michu....


        • Jean Pierre 7 avril 2016 10:35

          @joletaxi
          L’inscription de « l’augmentation du dépôt de client » signifie que le dépôt (le compte) du client est augmentée du montant du crédit. Le client reçoit le montant du crédit sur son compte . Là encore il ne s’agit que d’une ligne comptable. L’opération se fait généralement sans échange de monnaie physique. 

          Cette somme étant due par le client elle est inscrite à l’actif de la banque.
          Le compte financier de la banque est inchangé dans l’opération. Le remboursement de l’emprunt annulera l’actif de la banque et le passif du client. Seuls les intérêts ou les frais financiers liés à l’opération et qui rémunèrent la banque viendront modifier les comptes financiers de la banque.

          Ce qui vous empêche de comprendre de mécanisme très simple (en dehors, semble t’il, d’une certaine mauvaise foi) c’est que vous n’avez pas compris la différence entre la monnaie physique (billets, pièces) et la monnaie scripturale. Avec les cartes bancaires et l’informatique les échanges financiers ne sont que des inscriptions sur des lignes de comptes et se font donc en monnaie scripturale (jeux d’écriture) sans aucun échange de monnaie physique. Les Etats réalisent l’impression de la monnaie physique. Mais par le crédit et comme cela vient de vous être expliqué une fois de plus, la monnaie scripturale est crée par les banques privées par le mécanisme du crédit.
          Madame Michu peux donc tranquillement venir voir son banquier qui créera pour elle la monnaie scripturale correspondante à sa demande de crédit (dans la limite de ses capacités de remboursement et dans le cadre de certaines règles).
          Vous avez enfin compris cette fois ?

        • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 10:52

          @Jean Pierre

          Vous n’auriez pas pu être plus clair. Merci pour ce moment.... pédagogique. Cette affaire de création monétaire scripturale ex nihilo est d’une telle simplicité que le commun des mortels arrive à douter de cette simplicité.


        • Jean Pierre 7 avril 2016 10:53

          @joletaxi
          Qu’entendez vous par : « va apparaître la fameuse monnaie créée à partir de rien ».

          Dans la mesure ou il s’agit d’une monnaie scripturale cette monnaie n’apparaît jamais physiquement contrairement à la monnaie physique (billets, pièces). Pour la nième fois (et cela devient lourdingue) cette monnaie correspond uniquement à des lignes comptables. 
          La très grande majorité des lignes de vos relevés de comptes bancaires fait apparaître des mouvements financiers de monnaie scripturale. Vous n’avez jamais encaissé ou dépensé physiquement l’argent correspondant à ces mouvements. D’ailleurs la généralisation des cartes bancaires et de l’informatique rend techniquement possible la disparition totale de la monnaie physiques supplantée alors totalement par la monnaie scripturale. Vous le comprenez dans ce cas et c’est aussi simple à comprendre pour la création monétaire liée au crédit. 
          De simples lignes d’écritures dans des comptes, on vous dit !

        • Jean Pierre 7 avril 2016 11:04

          joletaxi
          « votre ignorance en matière économique et financière tellement crasse ».

          Que faut-il donc penser de la votre ? C’est effrayant !

        • Ben Schott 7 avril 2016 11:41

          @Jean Pierre
           

          D’autant plus qu’il est aujourd’hui, grâce à internet, très facile de se renseigner sur le sujet. Il est même sidérant que depuis que cet olibrius conteste cette réalité (à chaque occasion qui lui est donnée), et qu’à chaque fois d’ailleurs on lui fournisse explications et liens vers des sites où il pourrait tout apprendre, il n’en sache pas plus ! Que doit-on en conclure ?
           


        • joletaxi 7 avril 2016 12:11

          @Jean Pierre

          pour le nième fois,( et ça devient lourdingue) je vous demande de m’expliciter la phrase qui sert à votre mantra

          la banque crée la monnaie du prêt par un jeu d’écritures comptables

          d’autre part, que je sache, le solde qui est inscrit sur votre extrait que la banque vous remet, c’est de l’argent, au même titre qu’un billet, ou qu’un bitcoin, ou que tout autre support.

          Et la banque ,qui tient une comptabilité normalisée, inscrit dans ses livres une série d’opérations pour vous accorder un prêt, et surtout pour vous créditer de la somme, que ce soit en billets, en chèque, par un transfert, jusqu’à présent, c’est de la monnaie


        • joletaxi 7 avril 2016 12:15

          @Ben Schott

          l’olibrius ,comme vous dites, ne demande qu’à apprendre
          vous dites qu’il est facile de trouver les explications sur internet, je ne comprends pas comment depuis le temps, aucun des « penseurs » de avox, n’a réussi à reproduire ces écritures magiques

          comme vous vous gardez bien de vous lancer dans un explication sensée, en accord avec les règles comptables, j’en conclus que vous faites partie des idiots utiles


        • joletaxi 7 avril 2016 12:17

          @Jean Pierre

          ce qui est effrayant, c’est de constater une fois de plus, que l’on profite de l’ignorance des gens pour leur faire gober n’importe quoi


        • Ben Schott 7 avril 2016 12:18

          @joletaxi
           

          « pour le nième fois,( et ça devient lourdingue) »
           
          À défaut de maîtriser le sujet, vous ne manquez pas d’une certaine lucidité.
           


        • joletaxi 7 avril 2016 12:20

          @Ar zen

          oui, c’est même tellement simple que lorsque l’on vous demande de reproduire l’écriture qui permet à la banque de créer l’argent ex nihilo, il n’y a plus personne


        • joletaxi 7 avril 2016 12:35

          @Jean Pierre

          vous êtes un marrant vous

          donc la banque inscrit selon vous le montant sur le compte dépot du client ?à l’actif, dans les comptes financiers, ou au passif ?
          si c’est à l’actif, sur le compte financier, il y a eu transfert vers ce compte à partir de quoi ?
          elle inscrit également le montant du dans ses créances recouvrables à l’actif du bilan
          donc, mais vos explications sont on ne peut plus vagues
          soit elle inscrit 2 fois la somme à son actif, bonjour l’équilibre des comptes, soit elle inscrit le montant que vous appelez dépot( curieux, voilà un emprunteur qui devient un déposant, mais ici tout est possible) à un compte de passif
          reste que pour opérer un transfert financier, par paiement émission de chèques, liquide, la banque ne peut que se servir que du compte actifs circulants, soit le compte banque, soit la caisse
          et on ne peut opérer un mouvement financier en dehors de ce compte, et certainement pas à partir d’un compte de passif

          on en revient donc à
          Mme Michu...
          .
          et que la monnaie soit en billets, pièces, ou ligne de compte, ou quelque soit le support ne change rien à l’affaire.
          Quand la BCE prête quelques milliards, elle n’envoie pas des camions de monnaie, elle opère un transfert, de compte à compte, et au final, un beau jour, avec cette ligne de compte, vous allez acheter des fixe chaussettes

          allez retentez le coup, cela devient marrant


        • Ben Schott 7 avril 2016 12:42

          @joletaxi
           


          « [...] La seconde façon pour les banques commerciales d’octroyer des crédits à leurs clients consiste justement à créer de la monnaie, c’est à dire à effectuer un prêt sans avoir les montants correspondant en ressources.
          Pour ce faire, les banques commerciales vont créditer le compte courant de leur client du montant du prêt accordé. Par un simple jeu d’écriture, elles vont ainsi créer de la monnaie. Dans ce cas, « les crédits font les dépôts » puisque le montant du crédit octroyé vient alimenter le compte courant du client de la banque commerciale.
          C’est grâce à ce processus que le stock de monnaie en circulation croît en liaison avec les besoins de monnaie du système économique. Seules les banques commerciales ont ce pouvoir de création monétaire.  » (La Finance pour tous)

           

          « La création monétaire est un mécanisme fondamentalement associée au crédit bancaire. Elle a pour conséquence d’augmenter la masse de monnaie en circulation. La création monétaire se matérialise par la double inscription simultanée d’un même montant à l’actif et au passif du bilan d’une banque commerciale ou d’une banque centrale. Les crédits conduisent donc à la création monétaire et à la mise à disposition des agents économiques de fonds supplémentaires sans qu’il y ait eu transfert de ressources entre les dits agents. » (Trader Forex/Nataf)

           

          « Contrairement à ce que l’on croit souvent, les instituts d’émission (BCE, Réserve fédérale américaine et toutes les autres Banques centrales), seuls habilités à imprimer des billets et à frapper des pièces, ne sont à l’origine que d’environ 10% des liquidités en circulation. Pour l’essentiel, ce sont en effet les banques commerciales, comme la BNP ou le CIC, qui créent la monnaie. » (Capital)

           

          Etc, etc...

           

          Maintenant, si vous persistez à penser que la Terre est plate...

           



        • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 13:01

          @joletaxi

          C’est surtout marrant de vous lire. La BCE crée de la monnaie fiduciaire, pas les banques privées. Et bien, croyez le ou non, les pièces et les billets physiques, que vous pouvez vous même palper, circulent en camion blindé. Incroyable non ? Est-ce que vous lisez vraiment ce que les différents intervenants vous proposent ? Pourquoi ce blocage ? Etonnant ?

          Je vous ai apporté, il y a quelque temps, dans un autre fil, la preuve que les banques privées créaient de la monnaie scripturale ex nihilo. Quelle était cette preuve ? Figurez vous que « l’initiative monnaie pleine » a été validée par les experts économiques de la confédération helvétique. En quoi consiste cette initiative pour laquelle le peuple suisse va être appelé à voter ? Il s’agit d’interdire aux banques privées de créer de la monnaie scripturale ex nihilo !

          Sur ce fil, vous êtes en train d’expliquer que tout le monde se trompe, que les banques ne produisent pas de monnaie scripturale ex nihilo ? Les Suisses vont voter pour faire cesser cette manoeuvre et vous persistez à dire que cela n’existe pas !

          Voici un lien sur cette initiative « monnaie pleine ». Il est complet. Lisez le et faîtes votre idée par vous même.

          http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/


        • joletaxi 7 avril 2016 13:16

          @Ben Schott
          décidément....

          La création monétaire se matérialise par la double inscription simultanée d’un même montant à l’actif et au passif du bilan d’une banque commerciale ou d’une banque centrale.

          voilà , c’est simple, il vous suffit maintenant d’appliquer ce procédé à Mme Michu

          Mme Michu emprunte 1000 euros
           et puis ?

          car vous répétez toujours la même fredaine, sauf qu’en compta, cela ne tient pas la route

          alors allez-y, lancez vous

          concernant la terre plate, comme je suis climatosceptique cela me convient bien


        • Ben Schott 7 avril 2016 13:18

          @joletaxi
           

          Je pensais que vous étiez obtus, mais finalement vous êtes tout simplement stupide.
           


        • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 13:27

          @joletaxi

          L’initiative « monnaie pleine » va être proposée, en 2017 probablement, à la votation au peuple suisse. Si celui ci l’accepte l’interdiction aux banques privées d’émettre de la monnaie scripturale ex nihilo sera inscrite dans la constitution helvétique.

          Les Suisses auraient dû prendre l’avis de l’expert Joletaxi. La création de monnaie scripturale ex nihilo par les banques privées n’existe pas. Inutile, par conséquent, de l’inscrire dans la constitution ! N’est-ce pas Joletaxi ? Va falloir sortir de votre dissonnance cognitive ! Rassurez vous, cela ne fait aucun mal. Après on se sent vraiment soulagé.

          Pour le cas où vous auriez mélangé les onglets du site « initiative monnaie pleine » voici l’un de ceux-ci :

          http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/messages-cles/#c1902


        • joletaxi 7 avril 2016 13:48

          @Ben Schott

          oui, je sais , je suis stupide, mais cela me convient

          vous avez écrit

          La création monétaire se matérialise par la double inscription simultanée d’un même montant à l’actif et au passif du bilan d’une banque commerciale ou d’une banque centrale.

          je suis stupide en effet, car je découvre que dans une comptabilité en partie double, ce qui est le cas ici, on inscrit un même montant à l’actif et au passif
          on va de découvertes en découvertes
          notez que c’est ce que toutes les sociétés font en permanence,car les soldes des comptes de passif et actif doivent toujours être à l’équilibre.
          donc, quand vous inscrivez un montant à un compte d’actif, vous devez inscrire le même montant ,éventuellement à ventiler, à des comptes de passif.
          cette grande découverte me laisse dubitatif, car cela n’a jamais créé de la monnaie, mais vous allez m’expliquer non ?


        • Ben Schott 7 avril 2016 14:08

          @joletaxi
           

          « vous avez écrit »

           
          Non, ce n’est pas moi, c’est le site de Trader Forex, que vous n’avez pas daigné visiter afin de commencer enfin à comprendre les fondamentaux.
           
          « mais vous allez m’expliquer non »
           
          Bien sûr que non. Cinq ou six personnes ont tenté de le faire à plusieurs reprises, sans succès jusqu’à maintenant. Je crois que vous avez tout simplement décidé de ne rien comprendre et que vous prenez un plaisir masochiste à vous ridiculiser.
           

          Ar zen vous demande par ailleurs pourquoi les Suisses débattent d’un sujet qui n’existe pas, vous pourriez peut-être à votre tour nous l’expliquer, non ?
           


        • Jean Pierre 7 avril 2016 14:23

          @joletaxi 

          Dans un village 3 personne se sont prêté de l’argent. Jules doit 500€ à Robert qui doit 500€ à Alphonse qui doit 500€ à Jules. Aucun d’eux n’a la disponibilité de cette somme et ne peux la rendre avant d’avoir été lui même remboursé par son créancier. Les trois (qui sont fâchés par cette histoire et refusent de se rencontrer) se plaignent de cette situation bloquée au cafetier qui fut banquier et qui peux donc proposer une solution. Il inscrit sur un document les trois créances et les noms correspondants et montre successivement aux trois personnes qu’en fait ces trois dettes sont en circuit fermé et qu’ elles s’annulent entre elles. Mais ces trois personnes ayant beaucoup de points communs avec Joletaxi refusent cette solution pourtant évidente. L’inscription sur un document des trois dettes et la simple constatation de leur équivalence ne pouvant satisfaire ces trois personnes particulièrement bornées, le cafetier a alors l’idée de créer une monnaie physique (totalement inutile en fait, mais n’oublions pas que certaines personnes sont bornées, qu’un simple raisonnement, même évident, est insuffisant pour les convaincre et que, par fétichisme ou par archaïsme, le fait de « toucher » matériellement un objet matériel concret les rassure). Il prends un bout de papier et écrit dessus « 500 Euros ». Il prête ce papier à Jules qui l’utilise pour rembourser Robert, qui rembourse à son tour Alphonse qui rend le papier au cafetier. Le cafetier déchire ce papier et jette les morceaux à la poubelle. Les trois dettes sont réglées par la magie d’un morceau de papier totalement dépourvu de valeur intrinsèque et qui peux parfaitement disparaître après usage. 
          Mais avec 3 personnes moins bornées (ou 4 si on compte Joletaxi), le document montrant l’équivalence des trois dettes aurait suffit pour les faire circuler et pour les éteindre, sans avoir à passer par la création par le cafetier de la monnaie physique. 
          La monnaie n’est un objet que de façon accessoire (et de plus marginale). C’est d’abord et avant tout une information.





        • joletaxi 7 avril 2016 15:45

          @Jean Pierre

          faut suivre pierre, j’avais mentionné cette histoire plus haut

          et au passage, bien qu’il y aie eu 3 dettes et 3 emprunts de 500, il n’y a jamais eu qu’un billet de 500

          curieux non, enfin pour quelqu’un de borné évidemment


        • joletaxi 7 avril 2016 15:54

          @Ben Schott

          Bien sûr que non

          demandez moi pourquoi je ne suis pas étonné, au vu de vos connaissances comptables ?

          pourtant, c’est une simple écriture comptable... mais elle a ceci de très particulier, c’est qu’elle est magique... et secrète bien entendu, car personne n’est capable de l’expliciter
          fou hein ?

          concernant l’initiative des suisses, je m’en tape,

          le sujet est

          la banque crée de la monnaie ex nihilo, lors de l’octroi d’un prêt, par une simple écriture comptable

          tout le reste, on s’en fout

          moi, je veux savoir qu’elle est cette écriture comptable, ces 2 lignes que je pourrais éventuellement écrire dans mon bilan, pour créer de la monnaie

          savez-vous que toutes les « prédictions » de la crème de la crème de nos scientifiques concernant le climat se révèlent fausses en complète contradiction avec la réalité ?
          faudrait que les suisses fassent une votation sur le sujet, cela me rassurerait.


        • Ben Schott 7 avril 2016 16:19

          @joletaxi
           

          « concernant l’initiative des suisses, je m’en tape, le sujet est la banque crée de la monnaie ex nihilo, lors de l’octroi d’un prêt, par une simple écriture comptable »

           

          Non, le sujet est bien le débat en Suisse concernant l’interdiction constitutionnelle de la création ex nihilo de monnaie. Qui, selon vous n’existe pas. Et que par conséquent les accords Bâle I, Bâle II et Bâle III n’ont aucune raison d’être (le monde est fou !).

           

          À vous maintenant de prouver que tout le monde se trompe sauf vous.

           

          Notez bien que je n’attends pas vraiment de réponse de votre part. smiley

           



        • joletaxi 7 avril 2016 17:05

          @Ben Schott

          un moment, j’ai cru que j’allais lire les fameuses écritures , vous savez le simple jeu d’écritures, mais non

          je lance un appel
          toi aussi tu veux créer de l’argent ex nihilo
          je peux te fournir les écritures que tu inscriras dans ton bilan, et tu verras l’argent apparaître.

          joindre un chèque de 500 euros( c’est pas de l’argent hein c’est du virtuel) à l’adresse qui vous sera communiquée

          bon, j’en ai marre
          allez prendre une leçon du petit comptable, et puis on reparlera


        • Ben Schott 7 avril 2016 17:28

          @joletaxi
           

          Pourquoi vous ridiculiser à ce point ? Pourquoi n’allez-vous pas vous renseigner (c’est fait en deux clics) sur les accords de Bâle, qui n’ont de raison d’être que la réglementation du pouvoir (quasi monopolistique de la création monétaire des banques commerciales ?
           
          La réponse est que vous préférez continuer dans une piètre rhétorique qui vous ridiculise plutôt que d’admettre une vérité aussi intangible que la Terre est ronde. Question d’orgueil, sans doute.
           
          PS : je pense que vous n’avez pas le niveau pour être ne serait-ce que comptable.
           


        • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 17:42

          @joletaxi

          Vous ne tenez aucun compte de ce que l’on écrit. Vous ne voulez rien vérifier.

          Pourquoi les Suisses proposent-ils d’inscrire dans la constitution l’interdiction, pour les banques privées, de création monétaire scripturale ex nihilo ? Avez vous la réponse Joletaxi ? Vous ne cessez d’écrire « ligne comptable ». La confédération helvétique est donc devenue folle ? Vous avez raison contre la terre entière ? C’est quand même un peu gros non ? Avez vous seulement lu ce que les uns et les autres ont proposé à votre sagacité ?


        • Jean Pierre 7 avril 2016 18:18

          @joletaxi
          Comme le raconte cette histoire, il est même possible de régler ces trois dettes de 500€ sans le moindre billet de 500€ c’est à dire par une simple écriture récapitulant les trois dettes et les trois emprunts. Etonnant, non ? 

          Auriez-vous enfin compris par cette histoire, que le crédit , l’emprunt et la dette se créent, se contractent, s’échangent et s’éteignent même en absence totale de monnaie physique ? Et qu’un cafetier, ou n’importe qui, peux, techniquement, faire office de banquier et toujours sans pièces et sans billets ? Miracle de la monnaie scripturale ! Et miracle encore plus grand, vous avez (peut-être, restons prudents...) compris !


        • joletaxi 7 avril 2016 19:51

          @Ben Schott

          vous n’êtes pas sympa ,hein les gars, tout le monde ici connait l’écriture magique, et je suis le seul à ne pas savoir, permettez que j’insiste

          au vu de vos idioties plus haut, je crois en savoir un peu plus que vous question compta, mais c’est juste une impression , je sens que vous n’allez pas me décevoir et illustrer votre savoir en me donnant la fameuse écriture ?

          et quand vous dites... ne fut-ce que comptable, je vous trouve bien prétentieux, comptable est une profession tout à fait honorable, bien que je reconnais, pour les avoir pas mal fréquenté, ils auraient tendance à être un peu ch....

          allez un bon mouvement


        • joletaxi 7 avril 2016 19:54

          @Jean Pierre
          par contre vous n’avez vous rien compris à la fable, mais si vous voulez , bien que je commence à vous trouver un peu pénibles, je peux vous expliquer, mais promettez moi, suivez bien avec le doigt, des fois que....


        • Ben Schott 7 avril 2016 20:19

          @joletaxi
           

          « bien que je commence à vous trouver un peu pénibles »
           
          Imaginez un peu ce que ça peut être pour nous.
           
          « mais si vous voulez [...] je peux vous expliquer »
           
          Nous sommes tout ouïe.
           
          Trève de plaisanterie : si vous arrivez à nous expliquer ce que sont les accords de Bâle, je vous présente illico toutes mes excuses pour vous avoir pris pour un sombre crétin.
           


        • Alibaba007 Alibaba007 7 avril 2016 22:53

          @Ben Schott « Vous ne seriez pas... comment dire... légèrement obtus ? »

           smiley

          Arrêtez d’essayer de faire boire un âne qui n’a pas soif... et encore si ça n’était qu’un âne...
          Là, on a affaire à un troll bâté de droite et de plus complètement abruti !!!

          @ Joe Di Mambro de la secte du nucléaire
          Tu as encore trop joué avec les déchets radioactifs. N’en jette plus Joe l’abruti, la cour est pleine !!!
           smiley




        • olivier 12 avril 2016 15:16

          @joletaxi


          J’ai essayé de vous l’expliquer mais manifestement vous ne voulez pas comprendre. Je crois que le problème est que vous n’avez pas compris ce qu’est la monnaie. La banque centrale a le monopole de l’impression des billets, mais un billet ne vaut rien en tant que tel, ce n’est que de l’encre sur du papier.

          Dans le système actuel la banque centrale prête, je dis bien prête, des billets de banque qui doivent être remboursés. Ce faisant, elle crée de la monnaie, c’est-à-dire des billets de banque qui pourront passer de main en main. La somme totale reste nulle. Le billet devra être remboursé. La banque centrale ne peut pas créer un montant positif.

          La banque privée, par le jeu d’écriture que je vous ai déjà décrit, parvient à emprunter 100€ à la banque centrale et à prêter 100€ à la fois à Monsieur A et C (si je ne me trompe pas dans les lettres). Elle parvient à créditer le compte en banque de 100€ pour deux personnes. Bien entendu, ces montants sont compensés par des dettes mais c’est la même chose pour les billets de la banque centrale.

          Maintenant il suffit d’être convaincu que Monsieur A et C pourront utiliser leur montant sur leur compte bancaire de la même manière que des billets de banque pour voir qu’il y a effectivement création de monnaie.

          La monnaie n’a pas de valeur en soi. La monnaie n’est qu’une reconnaissance de dette échangeable et plus ou moins anonyme. C’est vrai pour les billets de la banque centrale comme pour les montants sur les comptes bancaires. Créer de la monnaie est créer quelque chose qui peut être échangé et sera largement accepté. Ce n’est pas créer quelque chose qui a une valeur en soi, ni la banque centrale ni les banques privées n’ont ce pouvoir. 



        • Zolko Zolko 6 avril 2016 12:55

          Encore plus simple que la réserve pleine : l’interdiction de réclamer des intérêts quand on prête de l’argent. Les banques ne seront plus alors que des instruments assurant les paiements entre partenaires commerciaux, et donc se rémunérant sur ce service, comme VISA ou WesternUnion.
           
          Des fonds d’investissement serviront d’intermédiaires entre les épargnants et les entreprises.
           
          C’est simple, c’est beau, c’est Iop.


          • joletaxi 6 avril 2016 13:18

            @Zolko

            bonne idée
            il se trouve que dans le cadre de modernisation , j’ai des difficultés à persuader mon banquier( c’est marrant cette dérive de dire mon banquier....)qu’il a de bonnes chances de récupérer son argent( enfin non, c’est pas le sien... c’est de l’argent créé... ou pas allez savoir ?)

            vous avez quelques liquidités qui dorment, je vous serai reconnaissant... ou pas d’ailleurs parès tout, cet argent vous l’avez surement soustrait au peuple quelque part ?


          • Zolko Zolko 6 avril 2016 13:31

            @joletaxi
             
            « mon banquier... son argent (enfin non, c’est pas le sien... c’est de l’argent créé... ou pas allez savoir ?) »
             
            Si vous aviez lu l’article vous sauriez : non, cet argent n’est pas le sien, alors au nom de quoi réclame-t-il des intérêts dessus ?


          • joletaxi 6 avril 2016 13:33

            @Zolko

            a votre avis ?
            mon avis, c’est parce que c’est un bankster ?


          • Croa Croa 6 avril 2016 13:54

            À Zolko
            Réclamer des intérêts c’est faire usure. Ce d’autant qu’il est faux de dire que les banques « prêtent » de l’argent et ce pour deux raisons :
            - On ne peut pas prêter ce qu’on ne possède pas.
            - Si c’est payant (usure) ce n’est plus prêté mais loué.
            *Mais bon c’est le propre des arnaques et autres escroqueries d’être bâties sur des mensonges !
            *
            Il y a eu des époques et des pays où l’usure fut prohibé. 


          • joletaxi 6 avril 2016 19:57

            @Croa

            mais l’usure est toujours réprimée

            par contre la juste rémunération du risque inhérent au prêt, ainsi que la rétribution du dommage subi du fait de l’immobilisation , cela s’appelle un échange.

            Mais dans le système décrit, tout sera plus simple.
            comme il n’y aura plus d’argent liquide, et que vous serez contraint de déposer vos avoirs dans une banque d’état,et de payer pour ce service, l’état aura réussi à vous enchaîner au delà de tout ce qu’il pouvait espérer
            ajouter à cela la transparence totale,par la surveillance vidéo,par vos équipements,par vos consommations,merci au terrorisme, les écoutes, même Orwell n’aurait pas imaginer un monde aussi « impec »



          • zappa zappa 6 avril 2016 13:22

            Merci pour l’article,
            La monnaie, le seul sujet dont l’ensemble de nos élites de tous bords n’évoque jamais à part bien sûr la réalité des crédits (gouvernement, commune...) et la dette qui en découle avec son cortège de peurs que l’on nous assène et qui au final nous effraye.
            « donnez moi le pouvoir de créer la monnaie et je me fous de qui fait les lois »
            1913 création de la Réserve Fédérale Américaine par l’impulsion d’un sénateur la veille de Noël.
            Réunion d’une élite sur une île dans un grand secret à l’époque 3 mois plus tard et l’entité est montée. Elle modifie l’aspect du Dollar en s’appropriant sa fabrication aux nez et à la barbe des Américain (livre : les secret de la réserve américaine de Eustache Mulin). Cette entité n’est constituée que de banques privées appartenant à des Financiers Anglais et Allemands (Anglo- saxon) . 1er guerre 14-18 pour assoir leurs statures et ensuite ils n’auront de cesse la manipulation et le vol de tout sans exception jusqu’à aujourd’hui et demain. Anecdotique, la veille de Noël est propice au lois et la France en 1972 a permis le décret d’application au 3 Janvier 1973 de la lois Giscard-Pompidou-Rotchild. Cette façon de faire est aussi inscrit dans le Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne article 143.


            • Legestr glaz Ar zen 6 avril 2016 13:47

              En Suisse le peuple est le souverain, ce n’est pas comme en France. Le peuple possède l’initiative populaire. Une initiative a donc vu le jour dite « initiative monnaie pleine ». Elle sera soumise à la votation populaire. La date n’est pas encore fixée. C’est le peuple suisse qui décidera que son gouvernement le veuille ou pas. En France nous ne comprenons pas la portée de l’initiative populaire. Le 5 juin 2016, en revanche, aura lieu en Suisse une votation sur le « revenu inconditionnel de base ». Le peuple, encore une fois, décidera, dans sa majorité, s’il est pour ou contre.

              Si le peuple de France voulait bien voter pour un parti qui propose de supprimer la procédure du congrès et d’introduire dans la constitution l’initiative populaire voilà les sujets qui pourraient faire l’objet de référendums en France. Au lieu de cela, selon les idéologies, les Françaises et les Françaises souhaitent « une autre Europe », « une sixième constitution », « une constituante », « les cahiers de doléances », « la révolution ». Pourquoi ne pas procéder par étape ? L’initiative populaire accolée à la suppression de la procédure du congrès est la clé de tous les possibles, même de l’élection par tirage au sort ! Je sais que l’UPR propose la suppression de la procédure du congrès et l’introduction de l’initiative populaire. Y a t-il d’autres partis qui souhaitent donner ainsi au peuple le pouvoir ? J’attends vos réponses.

              http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

              http://bien.ch/fr/node/417


              • Jean Keim Jean Keim 6 avril 2016 19:56

                @Ar zen
                Ce n’est pas à un parti de modifier la constitution, est-ce cela que vous voulez signifier ?


              • Jean Keim Jean Keim 6 avril 2016 20:01

                @Ar zen
                Ce qui serait intéressant est que le peuple helvète se prononce pour la nationalisation de la création monétaire et ainsi voir la réaction de la finance.


              • Legestr glaz Ar zen 6 avril 2016 21:49

                @Jean Keim

                Je tente d’expliquer, sans doute maladroitement, que c’est le peuple le souverain, qu’il est le seul à pouvoir modifier et écrire sa constitution. En démocratie « représentative » ce sont les représentants du peuple, supposés respecter la constitution, qui ont le pouvoir de la modifier. C’est d’une stupidité absolue. En démocratie « directe », comme en Suisse, seul le peuple peut défaire ce qu’il a fait. La constitution Suisse est bien protégée. Les partis politiques ne jouent strictement aucun rôle dans les changements constitutionnels. Voici un lien explicatif :

                https://www.ch.ch/fr/initiatives-populaires/

                C’est le seul et unique pays au monde à disposer d’une démocratie directe. C’est ce que propose de mettre en place l’UPR en France. Rendre le peuple souverain, c’est une belle aventure et un beau défi.


              • Legestr glaz Ar zen 6 avril 2016 22:03

                @Jean Keim

                C’est peut être bien ce qui va se passer si le peuple Suisse adopte l’initiative « monnaie pleine ». Il faudra attendre au moins 2017. Inutile de dire que les banques vont faire monter la pression.

                C’est un banquier suisse, reconverti dans la création de banques citoyennes dans le tiers monde qui est l’initiateur de l’initiative monnaie pleine. Il connait rudement bien le dessous des cartes. Un lien dont le son n’est pas fameux, mais on peut suivre.

                https://m.youtube.com/watch?v=uKkuaULKBj4


              • Jean Keim Jean Keim 7 avril 2016 09:17

                @Ar zen
                J’avais donc bien compris le sens de votre article, encore deux choses :

                1- Il ne faut pas confondre la finance et la (les) banque(s) qui n’est qu’un outil pour la première.
                2- Il devient de plus en plus évident qu’il n’y a qu’une banque et que les différentes enseignes ne sont que des vitrines cachant la réalité.

              • Legestr glaz Ar zen 6 avril 2016 13:57

                Par compléter mon propos précédent et parce que le titre du présent article n’est pas approprié. « Le gouvernement » suisse n’a pas son mot à dire lors d’une initiative populaire. C’est le peuple le souverain, c’est lui qui décide. La seule limite, et elle n’est pas des moindres, c’est que, comme en France, les « merdias » appartiennent aux oligarques et que les débats vont aller à sens unique. Aux associations et aux différents syndicats de faire le travail d’information. La votation sur « la monnaie pleine » ne pourra pas avoir lieu avant l’horizon 2017, au moins.

                http://www.latribune.fr/economie/international/les-suisses-voteront-pour-oter-aux-banques-leur-pouvoir-de-creation-monetaire-539180.html


                • julius 1ER 8 avril 2016 19:06

                  @Ar zen


                  tu as raison le gouvernement n’a pas son mot à dire... mais déjà il s’est prononcé contre cette initiative « monnaie pleine » !!!

                  reste à savoir comment il va la mettre en forme et comment celle-ci sera présenté au peuple suisse lors du référendum (mais pas avant 2017 ) ..... 

                  mais déjà il sera intéressant le 5 juin 2016 de savoir comment va être reçu l’initiative «  »sur le Revenu
                  Universel de base " 

                  taux de participation et surtout comment les médias vont peser sur la votation !!!


                • sokom25 (---.---.177.251) 7 avril 2016 12:06

                  Monsieur A achète une maison à Monsieur B d’une valeur de 120000€.

                  Monsieur A prend un crédit de 120000€, la banque crédite le compte de Monsieur B de 120000€ et Monsieur A a une ardoise de 120000€ qu’il doit rembourser sur 15 ans, 3.5% d’int. ce qui fait 35000€ d’Intérêt.
                  Monsieur A doit donc remblayé les 120000€ + payer 35000€.

                  La magie dans cette histoire c’est que la banque n’a pas à avoir 120000€ dans son coffre, il lui suffit d’avoir 1/10, 1/15, 1/20 de cette sommes, c’est l’effet de levier. Ce qui est discutable c’est pourquoi octroyer ce droit aux banques privée ? Les intérêts représentent le risque du crédit, et son facturé 35000€ dans cette exemple.

                  Imagiez que j’ai les mêmes droits qu’une banque à créer du crédit et que je dispose de 60000€.
                  Je pourrais ainsi prêter à 5 personnes 120000€ sur 15 ans et à la fin je gagne 5x35000€, 175000€.
                  Elle serait pas belle la vie ?

                  • Legestr glaz Ar zen 7 avril 2016 12:15

                    @sokom25

                    Démonstration convaincante. C’est très exactement ce que dénonce François De Siebenthal, l’homme à l’origine de l’initiative « monnaie pleine » en Suisse. Votre exemple est multiplié pour des millions concernant les banques. Celles ci gagnent des sommes d’argent considérables en ne rien faisant simplement parce que l’autorisation leur est donnée de le faire. Mais par qui ? A qui profite cette affaire de création monétaire ex nihilo ? Au peuple ? A des particuliers ?


                  • joletaxi 7 avril 2016 16:05

                    @sokom25

                    c’est du vol, ah les crapules

                    et en plus, si ça se trouve, l’argent que la banque vous a prêté, c’est la cagnotte de Mme Michu la voisine de A ?
                    oups, ben non, c’est de l’argent créé hein, faut pas rigoler.

                    mais imaginons, je sais c’est stupide, mais juste pour la démonstration

                    a emprunte à la banque 1000 euros
                    Mme Michu qui est à la même banque a sur son compte 2000 euros, qui rapportent peanuts(les salauds)
                    La banque, prend 1000 euros sur le compte de Mme Michu, qui s’imagine que ses picaillons sont bien gardés, et les prête contre intérêts dantesques à A
                    Mais alors, A aurait aussi bien pu emprunter à Mme Michu ? hein ? ils ne s’entendent pas ? Mais alors la banque... ben ouais, grâce à la banque Mme Michu participe à la prospérité de A
                    Bon, parmi les A, il y en a qui ne paient pas
                    Cela fait partie du risque me direz-vous ?
                    sauf que comme pour le vol dans le Leclerc( merci pour le chèque) les clients honnêtes paient aussi pour les voleurs.
                    Et si personne ne rembourse ?
                    Ben la banque fait faillite( aux USA ,pendant la corrida subprime, 30 banques par mois ont fait faillite) et Mme Michu va aller manifester ,la nuit, pour que l’état renfloue.

                    mais tout cela , c’est stupide non ?
                    la banque crée la monnaie,
                    un simple jeu d’écritures
                    bon quand les gens ne remboursent plus, il faut une gomme magique
                    Personne n’a la gomme magique ?
                    ça c’est ballot


                  • Xenozoid 7 avril 2016 16:26

                    @joletaxi

                    bon quand les gens ne remboursent plus, il faut une gomme magique
                    Personne n’a la gomme magique ?
                    ça c’est ballot



                    non ca c’est la révolution,sans équation monsieur,mais c’est ballot aussi a moins que le jeu soit truqué dès le départ et a l’arrivé t’as le taxis gratuit

                  • joletaxi 7 avril 2016 17:11

                    @Xenozoid

                    le jeu est truqué ?

                    pour celui qui fait la queue devant le guichet de la banque espérant récupérer largent qui figure sur son dernier extrait de compte,il va pas apprécier le truc je crois ?

                    Mais mais, cela ne peut pas arriver, tout cela c’est de l’argent virtuel on vous dit
                    n’empêche, je reviens de la station service, et l’automate a craché ma carte ,je suis dans le même situation que si mon portefeuille est vide

                    virtuel pas virtuel, j’y comprends plus rien, mais mon réservoir est vide


                  • Jean Pierre 7 avril 2016 18:37

                    @joletaxi

                    Vous en faites exprès ou c’est congénital ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès