Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Energies renouvelables : l’Allemagne et le Portugal renvoient le (...)

Energies renouvelables : l’Allemagne et le Portugal renvoient le nucléaire au 20ème siècle

Un événement pourtant majeur de l'économie européenne est quasiment passé inaperçu de la plupart des médias : le 8 mai dernier, l'Allemagne a payé ses consommateurs à dépenser de l'énergie électrique ! Au même moment, pendant une semaine, la consommation électrique du Portugal a été entièrement couverte par ses énergies renouvelables.

Le dimanche 8 mai, l’Allemagne a atteint un pic de production d’énergie renouvelable fournie par le soleil, le vent, l’eau et les biomasses. Une journée ensoleillée et venteuse a provoqué, la production de 55 des 67 gigawatts consommés, soit 87%. Compte tenu de la surproduction électrique, les prix de l’électricité sont devenus négatifs durant plusieurs heures, ce qui signifie que les consommateurs étaient payés pour consommer. Même si l'on doit prendre en compte des circonstances météorologiques favorables, ce résultat n'est pas le fruit du hasard. C'est celui d'une politique réfléchie. Les critiques avaient argumenté que les hauts et les bas quotidiens de l’énergie renouvelable (dus aux variations météorologiques) ne lui permettraient que de jouer un rôle d’appui dans la distribution d’énergie des grandes économies. Preuve a été (momentanément) faite du contraire. L’Allemagne prévoit d’être totalement dépendante des énergies renouvelables d’ici 2050 et le Danemark, dont les éoliennes produisent par moments plus d’énergie que ce que consomme le pays, exporte déjà ses surplus.

 

Révolution portugaise

A peu près au même moment, le Portugal a fonctionné uniquement avec des énergies propres, selon un rapport du Réseau national de l'énergie : La consommation électrique du pays a été entièrement couverte par le solaire, l'éolien et l'hydraulique pendant 107 heures. Ce résultat est d'autant plus spectaculaire qu'en 2013, le Portugal tirait la moitié de son électricité des combustibles fossiles (charbon principalement), 27% était d'origine nucléaire, 13% hydraulique, 7,5% éolienne et enfin 3% solaire. Mais depuis 2015, la tendance s'est inversée Le renouvelable fournit désormais 48% de l'électricité.

 

Le vent change chez Total et le nucléaire s'embourbe

Le pétrolier vient de rejoindre l'association Terrawatt de promotion de l’énergie solaire et envisage de se lancer dans l’éolien. Un premier pas dans ce sens a été fait avec l'offre de rachat de SAFT, spécialiste mondial des accumulateurs industriels. On ne peut pas encore parler de changement de métier chez le pétrolier, mais sa prise en compte de la montée des renouvelables est évidente.

Et côté nucléaire officiel, justement, que s'est il passé ? Le fait le plus notable, outre les contorsions du gouvernement autour des ratés de l'EPR, est l'annonce de la publication prochaine d'un rapport d'évaluation de la Commission européenne concernant le parc nucléaire européen. Ce rapport n'est toujours pas disponible mais grâce aux élus et aux associations on en connaît les grandes lignes. 131 réacteurs appartenant à 14 des états membres ont atteint l'âge moyen de 29 ans. Sans prolongation de la durée de vie des centrales actuelles, 90% devront être fermés d’ici 2030. Concernant la gestion des déchets nucléaires, les premières installations devraient être opérationnelles en Finlande, en Suède et en France entre 2020 et 2030. Reste le gros morceau : le démantèlement des centrales. La Commission avance un chiffre de 126 milliards d’euros d’ici 2050. La plupart des grands pays ont provisionné entre 80 et 90 % de ces coûts qui restent cependant très aléatoires. Mais la France, on s'en doutait, est très en retard avec seulement 31% des frais provisionnés. Ce retard, que nous devrons prendre dans la figure d'ici une quinzaine d'années (cadeau aux générations futures...) a été volontairement minimisé par EDF et les gouvernement successifs depuis 40 ans, trop occupés à vanter la gloire du tout nucléaire. L'exemple de la centrale bretonne de Brennilis devrait pourtant donner à réfléchir : son petit réacteur de 700 MW a été arrêté en 1985. Depuis cette date, il est toujours en cours de démantèlement. En 1979, la facture du chantier était estimée à 19,4 millions d’euros. Elle a depuis été réévaluée à 482 millions d’euros.

Aujourd'hui, EDF voit s'accumuler les devis d'investissements gigantesques : construction des EPR, maintenance des centrales, reprise (imposée par le gouvernement) d’une partie d’Areva, démantèlement futur des 58 réacteurs nucléaires en exploitation évalué, en 2014, à 19,3 milliards d’euros. Quand on connaît la fiabilité des prévisions d'EDF, on peut s'attendre au double... au minimum. Et pendant ce temps, Chinois, Américains, Allemands, Espagnols, Danois investissent des milliards dans la R&D et la production des véritables solutions de l'énergie d'avenir. Avec le sourire, parce qu'ils savent qu'ils auront déjà un client tout trouvé qui s'appelle la France. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

228 réactions à cet article    


  • Anthrax 22 mai 15:24

    Précison : dans l’intro, 4 eme ligne lire « PORTUGAL » à la place de pays (je sais pas comment corriger).


    • Jean Pierre 22 mai 16:16

      @Anthrax
      Je crois à l’intérêt des énergies renouvelables qui peuvent être largement développées en France. Mais je ne partage pas totalement votre enthousiasme. Il y a un taux de renouvelable qui pourra difficilement être dépassé. L’évaluation de ce taux maximal est extrêmement complexe. Elle dépend de l’évolution des techniques, des capacités de lissages des consommations (encouragement aux consommations en heures creuses), des capacités des réseaux nationaux à s’interconnecter, des investissements faits dans ces directions, entre autres. Le domaine est d’une extrême complexité sur le seul plan technique. S’y ajoutent les impondérables politiques, le poids des opinions publiques et des lobbys, nos capacités à adopter de nouveaux modes de consommations (plus flexibles, plus économes). 

      Le fait que, momentanément, les renouvelables atteignent des pics de production spectaculaires ne signifie pas que la question des énergies puisse être rapidement et facilement réglée par ces mêmes renouvelables.


    • pemile pemile 22 mai 16:25

      @Jean Pierre

      Le principal problème est plutôt le stockage à prix bas, les recherches et les projets en cours sur les batteries à flux redox organique (sans métaux rares ou dangereux) associés aux renouvelables laissent au contraire entrevoir un enthousiasme du monde industriel.


    • Anthrax 22 mai 16:37

      @Jean Pierre

      Je ne prétends pas - et personne ne le fait - que les questions d’énergie puissent être facilement réglées par les renouvelables seules. Le mix nucléaire/renouvelable est crédible, il n’en demeure pas moins que c’est une alternative qui a fait ses preuves, dont les technologies progressent et qui méritent d’être considérées autrement que par le dédain que montrent nos « élites » et les politiques qui les soutiennent. Il est vrai que les haut-fonctionnaires issus du CEA et d’EDF sont tellement présents dans les systèmes de décision que celui-ci est biaisé à la base.

    • Croa Croa 22 mai 17:07

      À Jean Pierre,
      *
      Contrairement à ce que tu pense un taux de 100% de renouvelable est possible techniquement.
      - Il y a les solutions de stockage : Batteries, remontée d’eau dans les lacs de montagne, réservoir calorifugées d’eau surchauffée, etc... Malheureusement le stockage de ces énergie n’est pas facile à réaliser à tel point qu’il est pour le moment irréaliste de stocker tous les excédents potentiels.
      - Il y a la solution de la surpuissance installée couplée à une diversité de sources (photovoltaïque, éolien, chutes d’eau, etc... ) En cas de faibles appel de courant on ferme d’abord les vannes de l’hydraulique, puis on passe en drapeau les pales des éoliennes... Ce n’est pas très élégant de disposer de trop de puissance pour en gaspiller une partie mais c’est une solution ! smiley
      *
      En combinant une part de stockage et une part de surpuissance disponible le 100% renouvelable est possible, CQFD !  smiley


    • Doume65 22 mai 17:45

      @Croa
      «  un taux de 100% de renouvelable est possible techniquement. [...] il est pour le moment irréaliste de stocker tous les excédents potentiels. »
      Bref, c’est possible, mais irréaliste !...


    • Ratatouille Zoblard le terrible 22 mai 19:59

      @pemile

      conférence TEDx

      Une solution béton pour stocker l’énergie solaire à faible coût | André Gennesseaux | TEDxParisSalon

      .......................

      André Gennesseaux : Passionné de mécanique, André a développé une alternative à la batterie chimique : une solution mécanique low tech et innovante à base de béton pour enfin stocker l’énergie solaire à bas coût.
      André Gennesseaux, ingénieur des Arts et Métiers, fondateur d’Energiestro avec son épouse Anne, auparavant chercheuse chez Total.

      ------------------------
      Le monde

      Stockage de l’énergie solaire. VOSS

       le volant en béton VOSS, apporte un coût bien plus faible, à l’achat et à l’entretien, et un bon rendement à l’échelle des heures », explique André Gennesseaux. VOSS arrive à un coût de 1 à 2 centimes par kilowatt-heure, contre environ 10 centimes avec des batteries. « De plus, souligne André Gennesseaux, l’entretien ne coûte à peu près rien et la durée


    • Anthrax 23 mai 12:27

      @Anthrax

      Merci aux médiateurs d’avoir corrigé.

    • JL41 (---.---.2.159) 24 mai 08:59

      @Zoblard le terrible

      Mais le début de la mise en rotation de ce volant en béton demande un couple mécanique énorme, beaucoup plus important que l’ajout d’un effort de rotation en cas de stock en rotation + énergie nouvelle à stocker. Comment est fourni ce couple ? S’il faut interposer une boite de vitesse mécanique, le prix et la rentabilité ne sont pas les mêmes. Explications ?


    • Jacques_M 22 mai 15:56

      Excellent ! 


      Ce qui prouve que les énergies solaire et éolienne ne sont pas uniquement des énergies secondaires, mais peuvent remplacer toutes les autres formes d’énergie (en y ajoutant les centrales solaires à concentration, les hydroliennes, les énergies des vagues et l’utilisation de la biomasse).

      Les résultats obtenus par ces pays sont étonnants ... et rapides : quelques années suffisent apparemment pour inverser la tendance.

      Il reste un seul gros problème à résoudre : la mise en réserve de l’énergie.

      Merci pour le partage.



      • izarn 22 mai 19:55

        @Jacques_M
        Avec l’énergie éolienne on pompe de l’eau en plaine pour remplir des lacs en altitude.
        Ensuite on ouvre le robinet vers des centrales hydro électriques.
        Voila, c’est tout !


      • Anthrax 22 mai 20:06

        @izarn

        L’application (avec ou sans éolienne) s’appelle une STEP, une véritable merveille de technologie, la plus belle de ces installations en France se trouve à Montezic, dans le plus beau des départements : l’Aveyron.

      • sarcastelle 22 mai 22:00

        @izarn

        .
        Vous avez parfaitement raison à ceci près qu’il n’y a pas assez de montagnes. Sinon, EdF ne vendrait pas son courant nocturne à la Suisse. 

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 24 mai 22:54

        @sarcastelle

        pas assez de montagnes mais assez de lignes à haute tension !


      • Ar zen 22 mai 16:07

        Les camions, les tracteurs, les engins de chantier et les voitures ne roulaient plus ?


        • Jean Pierre 22 mai 16:32

          @Ar zen
          Ces engins fonctionnent très bien (souvent mieux) avec des agro-carburants qui sont des renouvelables (création de biomasse par photosynthèse). Plutôt que de subventionner des productions agricoles qui laminent ailleurs des agricultures locales fragiles, nous pourrions chercher dans cette direction et moins importer d’énergies fossiles. C’est un choix complexe, difficile, mais pas irréaliste.


        • Croa Croa 22 mai 17:14

          À Jean Pierre,
          Les agro-carburants c’est pire, écologiquement parlant, sauf en petite quantités (une autonomie au niveau de la ferme c’est encore écologique mais les productions d’alcool-carburant à la brésilienne sont une horreur, tout comme l’idée de faire tourner des diesels à l’huile de palme !)


        • Ar zen 22 mai 17:16

          @Jean Pierre

          Agrocarburant obtenu à force de chimie, d’utilisation d’OGM et de coupes sombres de la forêt amazonienne.

          http://www.lemonde.fr/energies/article/2015/06/19/les-energeticiens-allemands-plus-gros-pollueurs-d-europe_4657803_1653054.html


        • izarn 22 mai 20:00

          @Ar zen
          Mais, ils sont désormais élèctrique ! Dans quel siécle vis tu ?
          Nous sommes en 2036....Réveilles-toi !


        • Ar zen 22 mai 20:18

          @izarn

          Merde alors, je suis mort !


        • pemile pemile 23 mai 00:04

          @Sozenz « il y a les algues comme energie »

          Et qui, en plus est prévu pour consommer le CO2 de centrales thermique à charbon smiley


        • Croa Croa 23 mai 10:27

          @pemile
          EXACT ! Une centrale au charbon prototype sans émission de CO2 fonctionne déjà en Chine ! (Les effluents sont redirigés dans une sorte de réseau de tubes transparents où sont cultivées les algues.)
           J’ai perdu le lien smiley


        • REDON (---.---.248.8) 22 mai 16:08

          Je ne suis pas un pro-nucléaire, loin de là mais j’ai lu dans un article qui paraissait sérieux qu’au bas des éoliennes, il y a beaucoup de cadavres d’oiseaux. Quelqu’un pourrait me répondre. Merci.


          • pemile pemile 22 mai 16:15

            @REDON

            En France, l’Ademe estime qu’une éolienne tue entre 0,2 et 1,4 oiseau par an


          • Anthrax 22 mai 16:16

            @REDON

            C’est un « argument » que propageaient les anti-éoliens avant même qu’il n’en apparaisse une chez nous et c’est totalement faux. 

            Le permis de construire d’une éolienne est un pavé de 300 pages soumis, entre autre, à l’avis de la LPO pour tenir compte des axes de migration. Pour avoir pas mal étudié le sujet, je peux affirmer que les vitres des verandas et des tours sont infiniment plus mortelles pour les oiseaux. S’ils savent éviter les avions et les voitures, ils savent aussi éviter des éoliennes. 

          • Croa Croa 22 mai 17:19

            À Anthrax, « S’ils savent éviter les avions et les voitures, ils savent aussi éviter des éoliennes. »

            Hélas, éviter les avions et surtout les voitures, ils ne savent pas ! smiley

            (Les éoliennes sont statistiquement bien moins dangereuses que les automobiles pour les oiseaux.)


          • izarn 22 mai 20:03

            @pemile
            Les chasseurs en tuent beaucoup plus....


          • Anthrax 22 mai 20:35

            @Croa

            Ils apprennent... Il n’y a qu’à voir le nombre de busards perchés sur les poteaux le long de la route qui attendent juste qu’une bagnole écrabouille un renard myope ou un hérisson sénile. Tant que tu sors pas de ta bagnole tu peux les approcher de très près.

          • Layly Victor Layly Victor 23 mai 18:09

            @pemile
            L’ADEME ne peut en aucun cas être considérée comme fiable. Ce sont des idéologues hystériques et sectaires de l’éolien (ou plutôt du fric que rapporte l’éolien).

            Tous leurs rapports sont aussi débiles et faux que celui que vous citez.
            Je me souviens d’une séquence avec le grand businessman Arthus-Bertrand (celui de la villa pharaonique aux îles d’Hyères) qui survolait, en hélicoptère, les champs éoliens de Californie. Il s’extasiait sur une telle merveille. La séquence a duré plusieurs minutes, avec des plans larges, et à aucun moment, on n’a pu apercevoir le moindre oiseau dans le ciel. C’était une région sans vie.
            Il est vrai que, pour les religieux, la vie des animaux est secondaire.
            L’éolien, c’est une agression sauvage contre la nature, d’une extrême férocité. C’est une énergie honteuse. Et je ne parle pas de la multiplication des réseaux de transport électrique que nécessite l’éolien.
            Par comparaison, 58 réacteurs nucléaires en France : un réacteur, c’est l’implantation au sol d’une zone commerciale moyenne. Donc, 58 réacteurs, c’est négligeable au niveau national. Je suis pour les solutions qui laissent le maximum d’espace vital aux oiseaux, nos merveilleux et sublimes compagnons.
            Pareil, bien sûr, pour les abeilles

          • pemile pemile 23 mai 18:42

            @Layly Victor « L’éolien, c’est une agression sauvage contre la nature, d’une extrême férocité. »

            Vos exagérations sont tellement ridicules qu’elles sont risibles !


          • Anthrax 23 mai 19:02

            @pemile

            L’anti-éolien a mis du temps à intervenir mais là il se lâche ! Tous les poncifs, tous les arguments raclés au fond des tiroirs de l’aveuglement partisan sont balancés comme des grenades ! Grenade à plâtre...

          • Jélaniac Jélaniac 23 mai 21:03

            @Layly Victor

            Les chats tuent des milliards d’oiseaux.

            http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/01/31/01008-20130131ARTFIG00711-les-chats-tuent-des-milliards-d-oiseaux.php
            .

            Les éoliennes tuent les oiseaux D’après une récente étude, 500 000 oiseaux meurent chaque année sur le sol américain.

            http://www.lepoint.fr/societe/les-eoliennes-tuent-les-oiseaux-18-06-2012-1474680_23.php

            .

            Les principales causes de la disparition des oiseaux

            Cette disparition des oiseaux est liée à deux phénomènes principaux : les méthodes agricoles intensives et la destruction des habitats.

            Si de nombreuses espèces d’oiseaux présents dans les campagnes connaissent un très fort déclin, cela s’explique principalement par les méthodes agricoles conventionnelles : l’usage intensif des pesticides tue les insectes dont se nourrissent les oiseaux, qui meurent alors de faim. De surcroît, les haies sont coupées ou détruites, les arbres taillés : les oiseaux ne peuvent plus y nidifier.

            Enfin, la chasse de loisirs décime des millions d’oiseaux chaque année, et notamment en France. Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe

            En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe
            En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe
            En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe
            on compte aujourd’hui 421 millions d’oiseaux en moins qu’il y a 30 a Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe
            En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe
            .420 millions d’oiseaux mort en trente ans
            principale causes l’agriculture et la destruction de l’abitat

            ..............................
            http://www.notre-planete.info/actualites/4132-declin-oiseaux-Europe


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 24 mai 23:08

            @Layly Victor

            et les oiseaux ébouillantés dans les panaches des aéroréfrigérants, et ceux électrocutés sur les milliers de km de lignes THT car les centrales nucléaires sont "obligatoirement éloignées des centre de consommation (sans raison apparente vu le niveau de sécurité des centrales à la Française  !!!

            La France pays le plus nucléarisé du monde totalisant 15 % de la puissance sur 0,1 % de la planète... si c’est pas des psychopathes qui sont au pouvoir !

            et en plus, si l’éolien fournit 1 kw sans aucun réchauffement, avec le nucléaire, c’est 1 kW dans le salon de Mr Victor Layly et 3 kW dans votre jardin, soit 4 dans la nature  !


          • Layly Victor Layly Victor 25 mai 11:53

            @Homme de Boutx
            Premièrement, je pense que vous savez que l’éolien implique beaucoup plus de lignes THT, à cause de l’intermittence qui implique la nécessité de transporter du courant rapidement d’un point à l’autre de l’Europe. Donc, ce que vous dites, c’est de la mauvaise foi.


            Deuxièmement, votre foi d ’ecclésiastique ne doit quand même pas vous empêcher de voir que l’impact au sol du nucléaire, c’est négligeable. Deux tours aéro-réfrigérantes par centrale, donc pour deux ou quatre réacteurs suivant le cas, ça fait entre 26 et 58 tours aéro-réfrigérantes en France, sur un territoire de 552 000 km2 ! Il faut être d’une très mauvaise foi pour comparer ça avec les 30 000 éloniennes qu’il faudrait (un désastre total) pour produire, non pas la même puissance, mais 20% de la même puissance, le reste étant assuré par le thermique à gaz ou au charbon.

            Troisièmement, les ecclésiastiques bugarachiens n’ont pas encore capté que les tours aéro-réfrigérantes sont nécessaires aussi pour les centrales au gaz ou au charbon. Ceci concerne le refroidissement du condenseur, qui est dans la partie non nucléaire, classique, de l’installation. Observez bien le territoire de vos maîtres à penser Allemands : il y a beaucoup plus de tours qu’en France (mais les oiseaux allemands ne sont pas ébouillantés, comme par miracle).

            Quatrièmement, ce mythe des gangsters de l’éolien d’une conversion énergétique avec un rendement de 100% est très répandu et colporté dans les milieux écolos, parce que c’est pratiquement le seul argument, désespéré, pour justifier l’innommable Parce que, par miracle, les rotors des éoliennes ne chauffent pas ? Et vous faites semblant d’oublier que 80% de cette énergie« verte » est assuré en réalité par les centrales thermiques, qui ont le même rendement que les centrales nucléaires. Je sais, vous allez parler de la cogénération, et blablabla, et blablabla. La cogénération à partir du nucléaire, qui aurait permis justement d’éviter ce gaspillage, les écolos n’en ont jamais voulu, pour des raisons dogmatiques.

            Cinquièmement, notre monde est un monde extrêmement cruel et indifférent vis à vis du monde animal, à un degré qui est de plus en plus insupportable. Cette cruauté extrême vis à vis du monde animal, ce mépris avéré, je ne le supporte plus. Avec les éoliennes, ce sera encore bien pire. L’énergie nucléaire est la plus respectueuse de l’environnement, pour une raison très simple : c’est l’énergie qui offre la densité de puissance la plus élevée, de loin, et donc permet une production localisée de façon compacte.

          • pemile pemile 25 mai 12:12

            @Layly Victor "La cogénération à partir du nucléaire, qui aurait permis justement d’éviter ce gaspillage, les écolos n’en ont jamais voulu, pour des raisons dogmatiques."

            C’est plutot EDF qui a privilégié le rendement et n’a jamais tenté de la développer !

            Et cela ne serait toujours pas à l’ordre du jour :

            Chez EDF, celle-ci n’est pas à l’ordre du jour. « Nos centrales ont été conçues pour optimiser la production d’électricité, qui est notre cœur de métier », explique Dominique Minière, directeur délégué de la production et de l’ingénierie chez le géant français de l’énergie.

            « Développer la cogénération à partir des centrales existantes nécessite des études approfondies, poursuit-il. Tant d’un point de vue technique – cela conduirait à installer des systèmes de soutirage de vapeur d’eau, qui réduiraient le rendement de nos installations, et il faudrait obtenir des autorisations de l’Autorité de sûreté nucléaire – que d’un point de vue économique, la rentabilité n’étant pas assurée. » Cela, alors que l’entreprise est « mobilisée par le développement de nouveaux moyens de production et par le “grand carénage” destiné à prolonger l’exploitation du parc existant », précise M. Minière.



          • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 mai 22:46

            @Layly Victor
            la mauvaise foi.. savez-vous que l’on trouve des kits photovoltaïques de 1 kW avec onduleur unitaire qui permettent de sortir directement en 220 du capteur pour se brancher comme un simple radiateur sur une prise de courant et qui vous permet ainsi, pour 1600 €, de récupérer au moins 1000 kWh/an sur 8 m2 de toiture.

            Cela pourrait inciter des millions de personnes à investir en s’affranchissant de la politique nucléariste française.. sauf qu’avec les nouveaux compteur LINKY, cela ne servira à rien car ils ne sont pas réversibles comme nos anciens compteur à courants de Foucault. alors, il faut passer par un installateur, le consuel, un abonnement spécial qui feront que les capteurs ne seront jamais amortis.... grâce à la législation

            ils ont pensé à tout, les nucléopathes pour se rendre indispensables !


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 mai 23:11

            @pemile
            « EDF qui a privilégié le rendement »

            plutôt la productivité que le rendement au détriment de l’emploi, du rendement énergétique et de la nature

            quant à l’efficacité de l’éditeur d’agora, il faudrait le revoir cer c’est agaçant de devoir se retaper plusieurs fois les message perdus sans réelle raison
            bonne nuit


          • mmbbb 29 mai 12:06

            @pemile Avant de jeter l’anatheme il vaudrait mieux argumenter Le Portugal est un petit pays donc aucune comparaison avec la France . L’Allemagne utise pour 43 % de la lignite dans ces centrales thermiques et que font ces centrales ? elles polluent et avalent des villages tant leur appétit est grand . Quant a la France il suffit de faire une regle de trois Combien faut il d’eoliennes pour assumer la consommation annuelle de 489.5 TWH ? De surcroit par exemple lorsque veut implanter un champ d’eolienne sur le plateau du Larzac il y a « un vent » de discorde plus puissant que celui qui anime les pales Ce n ’est plus de l’arithmétique mais une equation a plusieurs facteurs Par ailleurs notre pays a de grosse infrastructures comme le TVG des acieries des hopitaux etc etc qui exigent une alimentation permanente Les ecossais ne veulent pas des champs d eoliennes ? Dans ce meme media Fergus a ecrit un papier sur les eoliennes off shore défigurant la baie de St BRIEUC Comme dit un comique les eolienennes il faut les enterrer .. Quant au cout reel j’aimerai le connaitre implantation entretien et la surveillance puisqu elles font l’objet aussi de vandalisme Donc avant de jeter l’anatheme il faut tout coucher sur le papier.


          • mmbbb 29 mai 12:18

            @Homme de Boutx j’habite en ville ? ou vais je mettre mes panneaux sur le balcon ? Désoramais sur les grandes infrastructures stad immeuvle il y a des installations de panneaux solaires bon vous n’inventez rien Par ailleurs l’administration fiscale octroie des credits d’impots aux contribuables investissant dans des installations economisant l’energie Quant aux panneaux, la contribution de l’etat a ete arrete tant ce systeme coutaient aux contribuables et consommateurs 
            http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/03/10/coup-de-froid-sur-la-filiere-photovoltaique/.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès