Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Et si pour une fois il avait eu raison ?

Et si pour une fois il avait eu raison ?

Ceux qui me lisent régulièrement connaissent le peu d’admiration, et c’est un euphémisme, que je porte au président Sarkozy. Cependant, j’ai envie de dire, enfin une décision politique cohérente après plus un an d’incurie, de tape-à-l’œil et de non-sens. Je veux parler de l’invitation du président syrien Bachar al Assad pour le 14 juillet. Et cela au moment où la Cour pénale internationale se ridiculise en se trompant de cible et en accablant le président soudanais Omar al Bachir et que les Nations unies lèvent piteusement le camp au Soudan.

Trop de lecteurs peu informés de la complexité du monde arabo-musulman ne font pas la distinction entre les différents régimes et tendances religieuses. Pour beaucoup, ce sont tous des islamistes potentiels capables de tout y compris du pire. Cette attitude dictée par les amalgames et les raccourcis grossiers a entraîné la désastreuse guerre contre l’Irak et le fiasco américain que l’on constate. En éliminant Saddam Hussein, les Etats-Unis ont renforcé l’Iran, ont introduit Al-Qaïda en Irak et entériné le pouvoir des religieux chiites dans le sud du pays. Souvenez-vous de l’euphorie des Américains après la prise de Bagdad et le désir de certains de poursuivre jusqu’à Damas, même si le pouvoir syrien avait soutenu l’intervention en Irak du fait de sa haine de Saddam.

Or, le pouvoir syrien est tout sauf islamiste, c’est même le dernier régime laïc arabe depuis la chute du pouvoir irakien. Les deux pays d’ailleurs ont eu des dirigeants issus du parti Baath fondé par Michel Aflaq, un laïc nationaliste d’origine chrétienne orthodoxe, à orientation socialisante et panarabe. Le Baath ayant éclaté, les régimes irakien et syrien sont devenus des frères ennemis, entretenant des dissidents pour commettre des exactions dans le pays d’en face. De plus, la famille Assad, vient d’une minorité religieuse du chiisme dissident pour ne pas dire hérétique, les Alaouites, dans la montagne au nord de Lattaquié qui n’ont rien à voir avec le rigorisme de Téhéran.

La Syrie est un pays laïc, qui s’est rapproché stratégiquement et non idéologiquement des extrémistes religieux chiites, et jamais sunnites, ayant combattu de façon très sanglantes les frères musulmans dans les années 80. Après le massacre de 82 cadets alaouites à Alep, donc proches du régime, Hafez al Assad échappe de peu à un attentat à la grenade, son garde du corps étant déchiqueté. Après la révolte de Hama fomentée en 1982 par les Frères musulmans, la répression est féroce, des milliers de morts, un véritable bain de sang. Donc, même si Al-Qaïda, ce n’est pas les Frères musulmans, on ne peut pas dire que le régime syrien apprécie le radicalisme sunnite. Les frères Assad, et à un degré moindre le fils, se sont comportés comme Saddam Hussein, c’est-à-dire en satrapes orientaux et si un jour ils se sont mis en chaussettes pour prier avec ostentation, c’est avant tout à usage interne, pour cimenter l’opinion publique contre l’ennemi américain.

Il ne peut y avoir de paix stable au Moyen-Orient, incluant Palestine, Israël et Liban sans l’accord et la participation active de la Syrie. Et sans la restitution de tout le Golan par Israël. Donc, même si le projet d’Union pour la Méditerranée me semble creux et vide de substance, l’invitation de Bachar al Assad n’est pas un camouflet aux droits de l’homme, comme le pensent certains excités, mais enfin un geste politique cohérent de Sarkozy. Remettre la Syrie sur les rails de la négociation est le seul moyen de faire avancer une solution négociée dans la sous-région. Bien sûr, il y a la question libanaise et le cas Rafic Hariri. Autant je comprends la réserve de Jacques Chirac, qui n’ayant plus de responsabilité politique peut se permettre de faire parler ses sentiments et son attachement et sa reconnaissance envers la famille Hariri, autant le geste politique de Sarkozy me semble finement joué.

Car il faut avant tout comprendre les positions syriennes non comme orientées par la religion, mais par des choix d’alliance pouvant renforcer le pouvoir syrien. Gouvernement qui du temps du père, Hafez el Assad, n’avait pas d’état d’âme pour s’allier momentanément à certaines factions chrétiennes libanaises pour éliminer des Palestiniens qui leur étaient hostiles. Utilisant la faction palestinienne baasiste d’Al Saiqa contre Arafat, puis se retournant plus tard contre d’autres chrétiens en soutenant le Hezbollah pro-iranien. Le gouvernement syrien est opportuniste, il a commis certains actes répréhensibles, mais il est le rempart à l’islamisme sunnite pur et dur d’inspiration saoudienne. Les sunnites composent la majorité de la population syrienne. Les chrétiens n’ont jamais été persécutés sous le règne de la famille Assad et si l’islam par la constitution doit être la religion du président, elle n’est pas la religion officielle du pays. Quant aux chiites iraniens, s’ils ont pignon sur rue à Damas, ils n’imposeront pas leur style de vie à la population syrienne.

Que sera le monde arabe sans Moubarak, sans Ben Ali ? Probablement des fiefs aux mains des Frères musulmans. Même Kadhafi a des opposants qui le trouvent trop moderne et « féministe » et aussi trop « nassérien ». Il en est de même au Soudan où les plus extrémistes des islamistes ne sont pas au pouvoir, mais dans l’opposition. L’ancienne éminence grise du régime, Hassan al Tourabi, supporte en sous-main les rebelles du Darfour, du moins le principal groupe d’entre eux le Mouvement pour l’équité et la justice dont les membres sont Fur, Masalit et Zagghawa, c’est-à-dire en majorité des Noirs.

Et puis, des élections démocratiques en Tunisie et en Egypte verraient probablement la victoire des fondamentalistes radicaux, comme ce fut le cas lors d’un premier tour en Algérie qui vit la déferlante du GIA. La rue arabe est sensible au discours islamiste, c’est son droit, mais Européens et Américains devraient au moins comprendre qu’il ne faut pas encourager les plus radicaux en fustigeant les dirigeants qui nous sont moins hostiles, même si ce ne sont pas des démocrates.

Car pour un vrai islamiste le sens d’appartenance à la nation arabe est négligeable comparé à la foi qui doit unir la communauté des croyants, l’Umma, quelle que soit leur origine ethnique. D’ailleurs, les Arabes au pouvoir à Khartoum qui sont des Arabes de la vallée du Nil, méprisent ces Arabes nomades de l’ouest (le Darfour) qu’ils considèrent comme des va-nu-pieds. Les jenjawids ne sont pas une tribu, mais un rassemblement de guerriers, plus ou moins autonome d’origine rezzagat ou baggara. Et puis si ce gouvernement se dit islamiste il est avant tout un groupe militaro-affairiste beaucoup plus intéressé par la manne pétrolière que par la foi. Chasser Bachir ne remettra pas le Mahdistes ou les communistes au pouvoir, mais renforcera le camp islamiste intégriste qui fera de lui un martyr alors qu’ils auraient plutôt tendance à le conspuer pour son manque d’engagement religieux.

Donc, pour une fois que Sarkozy prend une décision politique sage, réfléchie et cohérente vu le contexte international, il ne faut pas le blâmer. Par contre, aura-t-il l’intelligence politique de ne pas se mêler à ce ridicule appel à inculper Omar al Bachir devant le tribunal international pour génocide ? Que le président soudanais ait sa part de responsabilité dans le conflit du Darfour est indéniable. En faire le maître à penser de tout le processus ne tient pas la route quand on connaît la région. Les Jenjawids jouent leurs intérêts régionaux, concernant surtout les terres, les droits de passage et de pâturage des troupeaux et aussi les bénéfices secondaires du conflit armé comme les pillages et les viols. L’économie de guerre est profitable à certains. Enfin comment parler de génocide quand Masalit, Fur et Zaggawaa circulent librement à Khartoum sans être inquiétés. C’est comme si les juifs en 1941/42 avaient été raflés au Vél-d’Hiv et certains déportés et que d’autres juifs avaient continué à ouvrir leurs commerces et synagogues à Lorient et à Toulouse !

La question la plus importante est finalement posée par Alaa al Aswani dans son livre L’Immeuble Yacoubian. Que vaut-il mieux pour l’Egypte, une police de brutes, des politiciens corrompus et des affairistes véreux, mais qui vous laissent écouter du jazz dans un piano-bar en compagnie d’un whisky et d’une femme aux cheveux découverts, ou bien l’arrivée au pouvoir des islamistes qui au moins au début seront plus honnêtes et plus sociaux (avant de dériver comme en Iran), mais qui interdiront toute forme de distraction profane ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (129 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Yvance77 18 juillet 2008 14:43

    Post ayant une vision trés intéressante. Merci pour ce surplus de culture du monde arabo-musuman.

    Ceci remettre la Syrie sur les rails autour d’un projet vide de sens ... je vois pas bien ou cela mènera .... tout comme Israel rendre le plateau du Golan ... autant réver eu père Noel en Septembre.

    Il me semble néanmoins que la vraie voie serait une éducation pluri-disciplinaire à inculquer, et tant qu’il n’y aura pas de séparation état - islam il sera trés dur de laiciser tout ce beau monde.

    L’implication de l’islan dans la politique est une constante c’est incrit dans le marbre, il n’y a pas de possibilité d’état sans.

    Et une fois Ben Ali, Moubarak et consort passer à trépas qui ?

    Beaucoup trop de question en attente d’une solution miracle.

    C’est pas gagner comme dirait l’autre.

    A peluche


    • USA 613 18 juillet 2008 15:23

      Déshonneur et honte sur le Liban, les Palestiniens, les Irakiens

       

      Quel constat faire d’un pays dont le Président et son gouvernement rendent les honneurs à un assassin monstrueux ?
      Qui est Samir Kansar ?
      Un homme qui avec la crosse de son arme tue une enfant de quatre ans en lui défonçant la boîte crânienne.
      Qui, avant lui usait de méthodes similaires ? Les SS et les nazis.
      Quel est le salut du Hezbollah ? La main tendue vers le haut. "Ave Cesar" et "Heil Hitler" et " ? Mussolini" Le même salut pourrait s’appliquer à différents dirigeants de droite et de gauche. Quel qualificatif donne-t-on à ceux à qui on fait un tel salut ? Le salut fasciste rendu à des tyrans. Donc le Hezbollah et les Islamistes de se réclamer du salut fasciste. Une façon comme une autre d’afficher son ouverture et sa considération pour les libertés. Etait-il besoin de ce salut que l’on voit dans lors des défilés dans les territoires palestiniens ou dans certains pays musulmans pour savoir que la milice armée appelée le Hezbollah était en fait une milice à la solde de l’Iran qui était en train de changer les cartes au Liban et de détruire ce qu’était le Liban.

      A quoi a servi l’UPM à Paris le week-end dernier ? Quel désaveu après de tels honneurs rendus à un tel meurtrier ? Quelle crédibilité avoir en Suleiman le Président du Liban et son gouvernement quand officiellement dans son sein se trouvent des Syriens et des Iraniens par l’intermédiaire de leurs hommes ? Quel crédit accorder au Liban quand celui ci renonce à gouverner et mettre le Hezbollah hors de lui nuire ? Le Liban a renoncé à sa souveraineté à Doha puis par la suite aux différents incidents où le Hezbollah a imposé SA loi.

      L’insulte faite à l’UPM fut ces honneurs rendus à un monstre sur les ordres du Hezbollah.

      Fichu ce pauvre Liban. Des jours sombres s’annoncent

      Quant aux différences de traitement des captifs aux mains de mouvements dits de résistance pour les uns de terroristes islamistes pour les autres
      COTE ISLAMISTES QUEL QUE SOIT LE CONTINENT

      - NE laissent PAS le CICR ( la Croix Rouge) approcher les prisonniers qu’ils détiennent entre leurs mains

      -  rendent systématiquement des cadavres aux Occidentaux, aux Américains, aux Israéliens

      - N’autorisent PAS les ONG à s’exprimer autrement que d’être à charge contre les Occidentaux, les US ou les Israéliens

      - manipulent les opinions mondiales et les témoins pour monter des cabbales et des procès internationaux invoquant des crimes de guerre associant à leurs combats certaines ONG qui le font sans même être sollicitées dans ce sens
      COTE OCCIDENTAUX, US ET ISRAELIEN

      - Le CICR visite et rend compte de la santé des prisonniers

      - Les ONG manifestent, s’expriment sur le sort réservé aux prisonniers, mais les mêmes se taisent et ne réclament aucun tribunal pour les crimes perpétrés par les membres des mouvements islamistes fascistes qualifiés par eux de révolutionnaires

      - Les familles des Islamistes sont informées de l’état de santé des leurs

      - Les prisonniers sont rendus vivants et en bonne chair on l’a vu avec Samir Kansar bien gras après toutes ces années de prison. Sur le meurtre de cette enfant de quatre ans mise à mort par lui avec la crosse de son arme. Lui de s’exprimer et de dire à la tribune officielle qu’il en tire fierté. D’ailleurs chez les Musulmans de part le monde on se distribue des douceurs quant Israël rend des prisonniers bien traités et ne montrant aucun remord... Pourquoi le draient-ils on leurs rend les honneurs pour leurs "hauts faits d’armes".


      Dans de telles conditions pourquoi les Occidentaux, les US, mais aussi les Israéliens doivent-ils rendre des prisonniers vivants ? Qu’ils rendent eux aussi des cercueils. En Irak les 3 soldats US faits prisonniers il y a un an ont été retrouvé l’un mort au bord de l’Euphrate et la semaine passée les deux autres eux aussi mis à mort. Dans de telles conditions pourquoi ne pas jouer de la réciprocité le Liban vient d’en faire l’éclatante démonstration avec ces honneurs rendus à un monstre. Ils ne parlent pas le même langage que les Occidentaux. Il faut leurs répondre de la même manière, ils agissent comme des monstres, des sauvages et des barbares, aux Occidentaux, aux US et aux Israéliens d’en faire de même :

      - NE plus laisser le CICR approcher les prisonniers

      - NE plus donner d’informations sur l’état de santé des prisonniers

      - Rendre des cercueils

      On verra alors si le monde des mouvements de résistance comprendra mieux ce langage.

      Quant au Liban Adieu beau et charmant Liban.
       Du Liban de rêve on en est au Liban du cauchemar
      Honte à Toi le Liban tu viens d’endosser l’ignominie et l’infamie.
      Tu t’es déshonnoré par le biais de ton Président et de son gouvernement

      Qu’en est-il d’Abu Mazen ? Lui d’emboiter le pas au Hezbollah et de lui adresser ses meilleurs voeux et ses félicitations pour ce qui vient de se passer, des cercueils contre des vivants, alors que la France lui a rendu tous les hommages lors de la réunion de l’UPM à Paris. Tout ceci a-t-il encore un sens quand on voit ce qu’est le Hezbollah ou le Hamas qui lui à présent tient le même langage que le Hezbollah.

      Quand et où cela va-t-il s’arrêter ?

      Il est emps d’y mettre un terme et ce n’est pas des réunions de l’ordre l’UPM qui vont changer quelque chose.

      Moins d’une semaine après l’UPM le monde musulman vient de faire l’aveu de sa façon de comprendre l’Occident chrétien, juif, musulman ou laïc. Le Liabn, l’Autorité Palestinienne mais les mouvements dits de résistance ont montré qu’avec eux il faut parler le langage de la réciprocité.

      Où sont l’ONU, les ONG pour manifester après ce qui vient de se passer en Irak, au Liban ?
      Silence des médias, des instances internationales et des ONG.
      Grave erreur.
      Ceux qui viennent de se distribuer des douceurs dans les territoires palestiniens, au Liban et ailleurs dans le monde musulman ne comprennent que la force brutale.

      Pourquoi NE PAS jouer de la réciprocité ?
      Quand ENFIN leurs tiendra-t-on leur langage ?

      -  NE PAS interdire au CICR l’accès aux prisonniers ?

      - NE PLUS donner d’informations sur l’état de santé des prisonniers ?

      - NE PAS rendre des cercueils quand des cercueils sont rendus ? 

      - Réclamer que leurs dirigeants soient eux aussi traînés devant des tribunaux internationaux à commencer par Nasrallah et El Sadr. JAMAIS ceci N’a été réclamé par AUCUNE ONG ni l’ONU, ni aucun état occidental. Pourquoi ?

      Tel est le langage tenu à l’Occident, aux US et aux Israéliens, tel devrait être le langage qui devrait être tenu au Hezbollah, au Hamas, à tous ces mouvements islamistes quel qu’en soit le continent. Il en va aussi ainsi en Irak, au Pakistan, en Afghanistan en fait partout dans le monde musulman et ce quel que soit le continent.

       

      A l’attention des grands moralistes qui crieront à l’intervention islamophobe. Aucune islamophobie ici un sinistre et lamentable constat. En Dar El Islam, n’en déplaise aux anti Huttington, on ne partage pas les mêmes valeurs les gestes, les mots ont un sens ils n’ont pas le même contenu que pour d’autres.

       

      Qui d’avoir raison ?

       

      Pour le moment les Irakiens, le Liban, Le Hezbollah, les Palestiniens, le Hamas viennent de montrer le langage qui doit leurs être tenu. L’éducation passe aussi par comprendre et parler le langage de l’Autre. Il faut leur tenir le même langage.

       

      Tous de s’être rendus les complices en fêtant l’infamie et l’ignominie.

      Tout ceci n’inspire que dégoût

       

      Quand on parle on dit des mots
      Pour chacun de nous le sens donné à ces mots sont-ils les mêmes ?
      Se comprend-on vraiment ?
      On se parle on utilise de mêmes mots mais le sens donné par chacun avec sa culture et son culte n’a plus du tout le même sens et en fait on ne s’entend pas tant que l’on ne parle pas la langue de l’Autre en donnant aux mots les sens que l’Autre le lui donne.

      Il faut savoir à qui on parle et ce que cachent ces mots par celui qui s’adresse à nous et qui est d’une autre culture.

      Oui il parle notre langue mais on ne se comprend pas pour autant... la preuve en a été faite avec cette réunion appelée l’UPM.

      A peine s’est-elle déroulée que l’on a assisté à un désaveu de ce que devait et était sens être l’UPM.
      QUELLE TRISTESSE
      QUELLE HORREUR
      Liban où es-tu ?
      Qu’es-tu devenu ?
      Tout cela se passe avec la complicité et le silence INDIGNE du monde, des médias, des institutions internationales dont l’ONU, la FINUL, et bien entendu ces grandes gardiennes du temple de LA morale les ONG qui soudain pour chacune de ces exactions gardent le silence.
      Tient le MRAP et l’Huma ne s’indignent pas... Pourquoi ?
       
      Oui Le Hezbollah a détruit le Liban en 2006
      OUI le Hezbollah a imposé des diktats au Liban entérinés à Doha
      Oui le Hezbollah a tué des Libanais il y a peu
      OUI le Hezbollah MONTRE AU MONDE qu’il soumet à SA loi et met le Président libanais et SON gouvernement à SA botte
      Ce N’est plus le Liban cela devient petit à petit Hezbollah-land
      Exit la Syrie qui tente de soumettre le reste du Liban
      Idem des Palestiniens
      Idem des Irakiens
      Idem des Pakistanais
      Idem de l’Afghanistan
      Idem...

      La liste est trop longue mais il y a de quoi se faire des soucis puisque l’on parle et on parle.... mais à qui au Libyen ? au Syrien ? au Hezbollah ? au Hamas ? à Abou Mazen lui même qui félicite le Hezbollah... et tout cela après la réunion de l’UPM.

      A quoi bon l’UPM dans de telles conditions comme je l’écris plus haut dans mon intervention.

      Les mots nous sont des impostures parce que chacun n’y mettons pas les mêmes sens et cela c’est une sacré différence. Attention au réveil. Il sera dur. On le voit au Liban.

      Liban de rêve et de douceurs... on est bien amère avec ce qui s’y passe en ce moment et tout le monde se tait

      Pitié pour le Liban... exit le Hezbollah (merci la FINUL) exit la Syrie exit tous ces tyrans du monde proche et moyen oriental ou encore africains

      Tant que les mots nous trahirons nous serons dans l’imposture


      • Iren-Nao 20 juillet 2008 10:35

        Qui est ce gogol ?

        Un pilote de bombardier US ???


      • furio furio 18 juillet 2008 15:44

        "Quel constat faire d’un pays dont le Président et son gouvernement rendent les honneurs à un assassin monstrueux ?
        Qui est Samir Kansar ?
        Un homme qui avec la crosse de son arme tue une enfant de quatre ans en lui défonçant la boîte crânienne.
        Qui, avant lui usait de méthodes similaires ? Les SS et les nazis."

        Vous savez nous qui ne sommes ni arabes ni musulmans ni juifs, on a SURTOUT pour l’heure vu un pays qui a la puissance des SS et des nazis, "sniper" des enfants qui lancent des pierres, on a vu des drones survoler les marchés et lacher des bombes terrifiantes, on a vu des hélicoptères lancer des missiles sur des voitures en pleines rues bondées de monde, on a vu des militaires s’attaquer à des civils, on a vu un pays possédant toute la presse faire pire que goebbels (n’est ce pas usa 613), on a vu pour l’heure, un pays construire des ghettos comme les nazis le faisaient. Et ce pays c’est surtout israël dont il est question.

        Toute la diatribe de usa 613 est une honteuse propagande de haine pour justifier l’injustifiable !

        La manoeuvre de sarkosy pourrait être appréciée si on ne savait pas que sarkosy est le président des israéliens et des états-unis bien trop servile à leurs intérêts. N’est il pas en train de ruiner la France de tout ce qui nous différenciait des states ?


        • morice morice 18 juillet 2008 15:59

          l’invitation de Bachar al Assad, n’est pas un camouflet aux droits de l’homme, comme le pensent certains excités, mais enfin un geste politique cohérent de Sarkozy. 

          ah y’ a pas, c’est un fan des droits de l’homme....

          La prison de Saydnaya, l’une des plus grandes de Syrie, a été achevée en 1987 pour accueillir normalement 5.000 détenus, et jusqu’à 10.000 si elle est bondée, selon le Comité syrien des droits de l’Homme, une autre ONG proche de l’opposition.

          L’organisation ajoute que la prison était destinée à recevoir essentiellement des détenus de droit commun mais qu’y sont également emprisonnés des politiques.

          Elle affirme qu’on y trouvait en 2004 plusieurs centaines de Frères musulmans, ainsi que des militants de l’opposition de gauche, des Palestiniens, des salafistes, des gens qui seraient liés à Al-Qaïda et même des militaires.

          Les autorités syriennes mènent une répression contre les adversaires du régime, en particulier les membres de partis de l’opposition laïque qui avaient réclamé en 2005 "un changement démocratique et radical" dans un texte intitulé "Déclaration de Damas", soutenu par les Frères musulmans syriens (basés à Londres), bêtes noires de Damas.

          Ces opposants se sont dotés en décembre d’une direction dans un Conseil national. Plusieurs de ses membres ont ensuite été arrêtés.


          • Georges Yang 18 juillet 2008 16:36

            Mon slogan est plutôt mort que vert. Que ce soit le vert de l’Islam ou bien celui des écolos


          • Forest Ent Forest Ent 18 juillet 2008 16:10

            Si je l’ai bien compris, cet article suppose deux choses :


            - une dictature ethnique est préférable à une dictature religieuse,


            - faire un geste public envers Assad aura une influence sur son comportement et sur la survie de son régime.

            Evidemment, nous ne pouvons pas savoir quel est l’état des discussions entre la Syrie et les US, et il est probable que cette invitation ait été faite à la demande de ces derniers. Mais globalement, la politique US n’est pas très cohérente si on la considère dans les termes de l’article : exécuter Hussein, qui était un dictateur laïque, et protéger la monarchie saoudienne, qui est théoriquement d’un wahabisme aux limites du fondamentalisme, etc ...

            En tout cas, le père Assad, qu’on appellait "le renard", avait réussi à maintenir son régime aussi longtemps grâce à un extraordinaire jeu diplomatique où il ne s’était presque jamais engagé d’un côté ou de l’autre, et avait visé comme seul objectif l’annexion du Liban. Un petit côté Frédéric II, quoi ... Il semble que le fils commence à prendre le métier.


            • Gilles Gilles 19 juillet 2008 11:30

              Forest, il me parait clair que l’Occident priviliégiera et soutiendra toujours les régimes forts et autoritaires du Moyen Orient par peur d’une contamination islamiste radicale de type jihadiste qui propagera instabilité, guerre et terrorisme incontrolable (et contrôler....on aime ça)

              Assad sera fréquentable et même un ami si la Syrie rentre dans le rang et arrête de miner la stabilité de la région. Si Israêl et Syrie signe une paix, que la Syrie arrête son soutient au Hezbollah et au Hamas, alors Assad sera un partenaire amicalement reçu en grande pompe

              Je crois que la priorité actuelle de l’Occident pour le Moyen Orient et la recherche de la stabilité pour profiter économiquement de leurs ressources, jugulé le terrorisme et en faire des partenaires pour la limitation de l’immigration.

              Aprés ce qu’ils font ce eux, franchement l’Occident regarde ça de loin....Ben Ali, Moubarak, Mohamed VI, Abdallah (Saoudien) sont des autocrates iniques et sanglants trés courtisés et appréciés. Du moment qu’ils foutent les extrémistes en taule ou dans une fosse commune, arrêtent les passeurs et refoulent les candidats clandestins dans le désert (ça se fait....pour qu’ils y crèvent loin des regards) font des affaires avec nous, TOUT BAIGNE

              Ne reste que l’idée qu’une fois stabilisé, la région se démocratisera à son rythme, et ce point de vue n’est pas totalement absurde excusez-moi

              Kahadafi, un meurtrier en série particulièrement ignoble, un temps ostracisé est devenu un partenaire privilégié.. ;comme quoi Assad a sa chance !


            • Forest Ent Forest Ent 19 juillet 2008 17:44

              Je voulais dire qu’il me semblait imprudent d’attendre d’Assad qu’il contribue à la "paix et à la stabilité". Cela ne lui servirait à rien. Il bénéficie pour l’instant d’une position d’arbitre, et amha son seul objectif est le Liban.

              l’idée qu’une fois stabilisée, la région se démocratisera à son rythme, et ce point de vue n’est pas totalement absurde excusez-moi

              Excusez-moi aussi, mais à mon avis si. En l’occurrence, il ’agit de "stabiliser" la région de force, et ce n’est pas ainsi que naissent les démocraties. D’ailleurs, nous avons renversé tous les gouvernants élus, comme Mossadegh. Ca n’aide pas...


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juillet 2008 18:21

               @Forest Ent : Est-ce que tout n’est pas parfaitement transparent quand on en s’en tient à deux facteurs explicatifs ? 1) La politique USA et pratiquement, le sort du monde, est entièrement déterminée par ce que l’élite corporatiste américaine au pouvoir voit comme son intérêt  2)  Cette élite est parfois déchirée par des dissensions  entre "pragmatistes" totalement business, qui ont parfois une politique étrangement à courte vue .... et des ’idéalistes" dont les horizons sont si loin qu’ils ne sont plus toujours de ce monde... On pourrait simplifier en parlant d’une interninable partie de Go entre les les bêtes et les méchants,  équipes  Salopards vs Bondieusards...  

              C"est nous, les pierres. La religion et les concepts de gouvernance des pays manipulés n’ont  pas d’autre intérêt que de propagande, pour justifier  des gestes qui sont  posés pour de toutes autres raisons.

               Pierre JCAllard


            • Forest Ent Forest Ent 21 juillet 2008 02:39

              Probable, mais il n’y a alors pas que les US dans ce cas. Ils ont repris leurs colonies des mains de la France et de l’Angleterre. Et puis on continue à faire pareil en Afrique. Pourquoi soutenons-nous par exemple Nguesso ? Juste pour le pétrole d’aujourd’hui ou bien aussi pour celui de demain ? En tout cas, pas pour la "démocratie" dont tout le monde se fiche. Et j’ai la vague impression que 80% des français n’en ont même pas entendu parler.


            • Sara Horchani Sara 18 juillet 2008 16:11

              Je suis totalement en désaccord avec ce qui est dit dans cet article...
              Certes, la Syrie est d’abord un Etat laïc mais je vous conseille la lecture du livre Marcel Khalifé "la coquille" ancien prisonnier d’opinion syrien ou encore découvrir l’histoire du journaliste Massoud Hamid emprisonné pour une photo.. 
              Comment peut-on vanter la laïcité d’un pays lorsque celui maltraite les personnes d’origine kurdes ! certains sont même sans nationalité !

              La Syrie met aussi la pagaille au Liban et assassine ceux qui s’opposent à sa présence..Parmi eux, les mémorables Samir Kassir et Gébrane Tuéni, tous deux amoureux de la liberté et de la démocratie assassinés car ils défendaient la souveraineté de leur pays..

              Certes, des élections démocratiques veraient la percée des islamistes mais s’est-on demandé l’origine de la percée de ce phénomène ?
              Interrogez les défenseurs des droits humains ?

              Concernant Moubarak, je ne sais pas trop ce qui le différencie des islamistes lorsqu’il emprisonne des personnes parce qu’ils ont défendu les droits des femmes sur internet..

              C’est le cas de Kareem Amer. Jeune bloggeur, il dénonçait la discrimination faite aux femmes et critiquait la montée de l’islamisme. Résultat : 4 ans de prison...

              Pour revenir à la Syrie.....
              Il faut rappeler le sort fait aux centaines de réformateurs en prison actuellement...

              D’un côté, il y a les signataires de la Déclaration Damas-Beyrouth qui réclament des meilleures relations avec le Liban. Parmi les signataires emprisonnés, on peut citer Anouar El Bounni, avocat et grand défenseur des droits humains ou encore Michel Kilo, figure de la lutte pour la démocratie en Syrie.

              De l’autre côté, il y a les signataires de la Déclaration de Damas qui réclamaient des réformes démocratiques en Syrie..

              Toutes ces personnes ayant participé à ces deux mouvements ont été jeté en prison...

              Croyez-vous que l’on réduise l’influence des islamistes en réprimant les démocrates et les défenseurs des droits humains ?

              Non Bachar El Assas n’est pas un ange mais un vrai dictateur....et nous citoyens, on a le droit de demander à nos gouvernements de ne pas se faire complice et de ne pas oublier nos exigences pour les droits humains qui sont universels.....Un syrien comme un égyptien doit avoir les mêmes droits humains qu’un européen..

              Ne laissons pas les dictateurs brader nos valeurs les plus essentielles...Pour nous et pour ceux qui subissent les dictatures.. et qui attendent de la solidarité de la part des gens libres....


              • Georges Yang 18 juillet 2008 17:56


                Je ne suis pas un inconditionnel des regimes syrien et soudanais, mais si en plus d’une autocratie il faut subir une theocratie, quel est l’avantage ? A Damas. on peu sortir le soir boire un verre, manger des sandwichs a la mortadelle et rencontrer des femmes non voilees. Allez le faire en Iran, en Arabie
                Les masses arabes et musulmanes vivent dans la pauvrete et sont sensibles aux sirenes islamistes parceque l’Islam est leur foi, qu’ils n’apprecient pas les "valeurs " occidentales qui de toute facon leur sont inabordable financierement. Donc elections libres = victoire islamiste, mais que faire de la classe intellectuelle qui n’aime pas les barbus ?


              • Sara Horchani Sara 18 juillet 2008 19:18

                ça dépend qui peut aller boire un verre ?
                Certainement pas les démocrates et les défenseurs des droits humains ? Ils sont au prison.
                Pour ce qui est de la pauvreté... S’il y avait une plus grande répartition des richesses et moins de corruption, il y aurait moins de pauvreté..

                Je vous conseille de voir le reportage " De Casa au Paradis"
                http://www.dailymotion.com/video/x4mypd_de-casa-au-paradis-extrait_events


              • Georges Yang 18 juillet 2008 16:31

                Je n’ai jamais dit que Bachar al Assad et Omar al Bachir étaient des saints et des exemples à suivre. Seulement que la Syrie est une des clés de la question du Moyen- Orient. Et qu’à force de condamner a tout va on va faire le lit des vrais islamistes. Quant à ceux qui font le procès du Hezbollah et des conflits ethniques, qu’ils relisent mon article, à moins d’être de mauvaise foi.

                Lerma, pour une fois que j’approuve une décision de Sarkozy, il faudrait lire un peu plus.



                • morice morice 18 juillet 2008 16:33

                   Non Bachar El Assas n’est pas un ange mais un vrai dictateur....et nous citoyens, on a le droit de demander à nos gouvernements de ne pas se faire complice et de ne pas oublier nos exigences pour les droits humains qui sont universels...

                  Entièrement d’accord. 

                  Sarkozy avait dit quoi à propos des droits de l’homme AVANT  son élection ???

                  c’est ici :

                  Les droits de l’homme sont, pour toutes les démocraties du monde, à la fois un point de départ et un horizon qui se déploie toujours devant eux. La France ne fait pas exception, et il appartiendra au prochain président de lui faire franchir de nouvelles étapes dans la préservation et la conquête des libertés. 

                  Je veux être le Président d’une France qui se sente solidaire de tous les proscrits, de tous les enfants qui souffrent, de toutes les femmes martyrisées, de tous ceux qui sont menacés de mort par les dictatures et par les fanatismes. Le Darfour est un scandale inacceptable, la Tchétchénie une horreur, les infirmières bulgares en Lybie, une barbarie, Ingrid Bettancourt dans la jungle colombienne une tragédie. Président de la République, je ne me taierai pas devant ces insultes aux droits de l’homme.

                  Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques. Je défendrai les droits de l’homme partout où ils sont méconnus ou menacés et je les mettrai au service de la défense des droits des femmes.

                  euh au fait ,Papy, à l’UMP ils ne savent pas orthographier correctement Betancourt...
                  peut être que finalement c’était une autre qu’il voulait libérer...


                  • MAIKEULKEUL 18 juillet 2008 16:34

                    L’UPM est une coquille vide, sans moyens, composée de dirigeants qui ne peuvent pas se voir en peinture, et dont le but essentiel est de faire entrer Israël dans l’Europe par ce moyen détourné.

                    Les USA ne vont pas tarder à se trouver dans une situation financière et économique catastrophique, qui va calmer pas mal d’ardeurs guerrières, et réduire de manière importante les pouvoirs US : c’est le déclin de l’empire romain.

                    En outre, avoir invité pour notre 14 juillet, jour de la prise de la Bastille, et début du déclin des élites de l’époque, le président syrien c’est dire aux Français : JE VOUS EM....... ou CASSES-TOI PAUVRE CON


                    • karg se 18 juillet 2008 16:45

                      Assad viens pour l’Union pour la Mediterrannée, ça me choque pas plus que ça, par contre sa présence au défilé du 14 Juillet est révoltante. Elle le propulse dans la catégorie des chefs d’état respectable, ce qui est très loin d’être le cas. Non pas qu’il s’agisse d’un sadique, mais pour ce maintenir au pouvoir les dictateurs doivent employer des méthodes inhumaines. Mais bon Sarkozy va bien à la cérémonie d’ouverture de Jeux de Pékin alors les Droits de l’Hommes ils sont déja bien DNC.

                      Par contre dire que le TPI se trompe de cible en attaquant Omar al Bachir qui pratique l’épuration ethnique et la déportation comme d’autre chef d’état vont au golf ou font du footing c’est lamentable. Quand on dirige un pays, on n’utilise pas de MI24 et des miliciens pour massacrer son propre peuple.  A moins que l’auteur de l’article trouve ça normal de massacrer des gens qui ont l’outrecuidance d’être de la mauvaise religion et ethnie.


                      • Krokodilo Krokodilo 18 juillet 2008 16:50

                        L’inviter pour l’ouverture de l’UPM (coût 7m d’euros pour la France ? merci), pourquoi pas, de nombreux dictateurs ensanglantés séjournent en France, y passent leur retraite dans de superbes demeures, un de plus ou de moins… Mais quelle gifle pour l’armée de défiler devant le pays fortement soupçonné de l’attentat du Drakkar ! De lui rendre les honneurs… Merci qui ?

                        http://www.lebanese-forces.org/local/Vingt-cinq-ans-apr-s-l-attentat-du-Drakkar-un-rescap-du-contingent-fran-ais-se-souvient1002121.shtml
                        (témoignage émouvant d’un survivant)


                        • Krokodilo Krokodilo 18 juillet 2008 16:58

                          A part ça, l’article est intéressant. mais quel pessimisme que de dire :

                          "Que sera le monde arabe sans Moubarak, sans Ben Ali ? Probablement des fiefs aux mains des Frères Musulmans."

                          Dans le monde arabe, il n’y aurait donc aucune possibilité d’une certaine modernité, un peu comme le Liban d’autrefois, qu’on l’appelle démocratie, Lumières, ou simple séparation du spirituel et du temporel ? La seule voie serait la main de fer d’un roi ou d’un dictateur présumé éclairé, ou d’un président appuyé sur une oligarchie militaire ? Dur, dur.


                          • leréveur 18 juillet 2008 17:26

                            - 1982 : les services syriens assassinent un ambassadeur de France (Louis Delamarre), et un agent de l’ambassade de France et sa femme enceinte


                            - 1990 : les syriens deviennent fréquentables et sont sollicités pour rejoindre l’armada qui envahit l’Irak ; ils deviennent subitement fréquentables


                            - juillet 1995 : Jacques Chirac élève Rafic Hariri au grade de Grand Croix de la Légion d’Honneur (excusez du peu !!!), comme s’il lui devait quelque chose ... ?


                            - 2000 : mort de Hafez el-assad : un seul chef d’état à ses funérailles ; un certain Jacques Chirac


                            - 2004 : assassinat de Rafik Hariri ; monsieur Chirac décide que les syriens ne sont plus fréquentables ; à ce jour on ne connait pas leur degré d’implication ; mais monsieur Chirac habite à Paris chez les Hariri

                            Le tintamare d’aujourd’hui donne la nausée ; la politique au Moyen Orient est particulièrement tordue et la France ne maîtrise plus rien ; Sarkozy a fait ce que ses maîtres à Washington lui ont dit de faire.


                            • morice morice 18 juillet 2008 18:17

                              Leréveur, on peut ajouter ça.... 


                              • Polemikvictor Polemikvictor 18 juillet 2008 18:46

                                Quand on veut faire la paix c’est forçement avec quelqu’un avec qui on est en guerre.
                                Pour la partie adverse l’autre est le salaud d’en face.
                                Si on est pas capaple de sortir de cela on en meurt et c’est normal.


                                • golgoth 21 juillet 2008 14:36

                                  CQFD.

                                  Si tu franchis pas à un moment ou à un autre le fossé qui te sépare de ton ennemi, tu arrivera jamais à faire la paix avec lui.

                                  Sur ce point, la seule chose qu’on peut reprocher à Sarko, c’est d’avoir dis une grosse connerie (ou un gros mensonge) en disant que les droits de l’homme etait une priorité. La paix pour le business et apres les droits de l’homme si ca nuit pas au business...


                                • Yohan Yohan 18 juillet 2008 18:50

                                  Bah ! de toute façon, ces gens qui nous gouvernent se ressemblent bien, à quelques légères différences près : http://www.dailymotion.com/relevance/search/handlebar/video/x5uley_flobots-handlebars_music


                                  • jaja jaja 18 juillet 2008 18:57

                                    Il est amusant de voir tous ces démocrates patentés qui jurent la main sur le coeur que les dictatures arabes et majoritairement pro-américaines sont un moindre mal...

                                    Ils sont pour la guerre américaine, sans toujours l’avouer ouvertement, faite justement au nom de la démocratie et contre les peuples de la région mais ont surtout peur de la démocratie (la vraie) ou chacun vaut une voix....

                                    Que surtout les peuples continuent à être muselés. Quelle honte !


                                    • donegale 18 juillet 2008 19:21

                                      Sarko a toujours raison.....................
                                      Quelques clients de plus pour les produits d’Avera ne lui fera pas du mal !!!
                                      fin de son quinquennat, il sera l’un des hommes le plus riche du pays. Et nous continuerons à papoter sur la différence entre les dictatures ethniques et religieuses..............................


                                      • Stephan Hoebeeck Stephanesh 18 juillet 2008 19:33

                                        Rare que quelqu’un ose prendre la défense du régime d’Assad

                                        Concernant la remarque d’un commentaire. Si Bachir fait de son pays une démocratie, il y a 90% de chance que les Frères Musulmans gagnent les élections. Et après les allaouites seront massacrés, idem les druzes et vraisemblablement les chrétiens, fin des droits des femmes, etc. 

                                        Les Frères Musulmans veulent l’entraîner à la faute, faire la paix avec Israel et récupérer le Golan et passer pour un traître ne pas faire la paix avec Israel et se voir reprocher de ne pas attaquer pour récupérer l’intégralité du territoire syrien. La syrie ne fait pas le poids face à Israel mais pourrait lui infliger de lourdes pertes (missiles syriens équipés des charges chimiques), avec évidemment une réplique israélienne à proportion. 



                                        • Sara Horchani Sara 18 juillet 2008 19:35

                                          Pourquoi es-ce que le monde arabe ne doit choisir qu’entre pouvoir dictatorial et pouvoir extrémiste réligieux... Pourquoi ne pas faire surgir l’option de la démocratie réclamée par les habitants de ces pays..
                                          Dans ces pays, il existe des personnes qui ont accès à la connaissance des valeurs qui ne sont pas que "occidentales" mais universelles...

                                          La raison existe aussi du côté du monde arabe... Faut-il rappeler l’histoire de la pensée arabe qui a nourrit la pensée universelle notamment "occidentale"...Averroès...Il est le plus connu mais connaissez-vous Tahar Haddad, Kassem Amin, Huda Sharawi.....Nagib Mahfouth...Ibn Khaldoun, père de la sociologie..

                                          La liberté a aussi été débattue dans le monde arabe...

                                          Il faut cesser de croire que les valeurs des Lumières sont incompatibles avec le monde arabe car il serait trop pauvre..

                                          En France, la Déclaration des Droits de l’Homme a été rédigé à un moment où il y avait encore beaucoup d’analphabètes..

                                          Reporters Sans Frontières donne un meilleur classement à des pays africains qu’à des pays européens à propos de la liberté de la presse..
                                          Les droits humains, ce n’est pas une question de pauvreté mais de volonté.

                                          "Lorsqu’un jour le peuple veut vivre, force est pour le destin, de répondre, force est pour les ténèbres de se dissiper, force est pour les chaînes de se briser" disait un poète tunisien ;;


                                          • Georges Yang 18 juillet 2008 21:05

                                            Vous parlez helas des intellectuels arabes, ceux que je lis, que je frequente. Mais la rue souffre de l’injustice et se refugie dans l’islam radical.
                                            D’ou l’interet de la question posee par Alla al Aswani dans son roman


                                          • Sara Horchani Sara 19 juillet 2008 00:04

                                            oui, mais qui est à l’origine de cette injustice ?
                                            Pour moi, les gouvernements dictatoriaux...
                                            .Plus on tarde à favoriser la liberté d’expression, plus on favorise la violence.
                                            Dans le monde arabe, il est urgent de favoriser la liberté d’expression pour notamment permettre aux démocrates d’être entendus par la population...
                                            L’Histoire de l’Iran nous montre comment es-ce que la répression des libertés a conduit l’arrivée de l’islamisme.
                                            Shirin Ebadi, avocate iranienne et Prix Nobel de la Paix le raconte dans son livre "Iranienne et libre"...


                                          • Stephan Hoebeeck Stephanesh 19 juillet 2008 01:34

                                             Je suis partisan de + de démocratie dans le monde arabe, mais pour l’instant à moins de vouloir voir des régimes intégristes plus ultras les uns que les autres prendre la place des dictatures cela me paraît extrêmement difficile... et infiniment risqué...


                                          • golgoth 21 juillet 2008 15:18

                                            @ Sara

                                            Si notre révolution avait été menée de bout en bout par le "peuple", on serait probablement encore sous une monarchie avec une forte présence de l’Eglise. Il ne faut pas oublier que les premiers soulèvements étaient motivés par la faim et une haine de la noblesse ; le roi étant considéré par le bon peuple comme sacré par Dieu et donc intouchable.

                                            En France les idées de la révolution on été portées par des hommes cultivés et raisonnablement riches. J’imagine que les penseurs arabes que vous citez étaient de la meme origine sociale. Sauf qu’á l’époque de la révolution, nos "penseurs" avaient pour ennemis à combattre les nobles et le clergé (oppulance et tyranie) : ca a permis de féderer le peuple. Tandis qu’aujourd’hui, l’ennemi à combattre dans les pays musulmans, c’est "nous" , le modèle occidental (version oppulente, libertine et corrompue). Donc les penseurs arabes modernes ou anciens, sont en quelque sorte des représentants de ce modèle (surtout les nouveaux, qui sont plus riches que la moyenne ou on fait des études en occident) et n’ont que peu de crédit face à la masse populiste.

                                            Je penses que le seul accés vers la démocratie (ou toute autre régime libre qui s’en rapproche) pour ces pays, et bien c’est à eux de le trouver. Ce n’est pas en leur imposant notre modèle comme exemple et en critiquant leur volonté d’avoir un état religieux qu’on progressera. Quand le peuple en aura plein le dos des tyrans ou autre fanatiques religieux, il se révoltera pour mener une autre élite au pouvoir et ainsi changer de régime. Mais sans une certaine période de stabilité politique dans la région, toute évolution des moeurs est peu probable.




                                          • masuyer masuyer 18 juillet 2008 20:24

                                            Je trouve étrange la réaction de certains à l’article de Georges Yang. Ce qu’il dit est loin d’être faux me semble-t-il.

                                            Même si je ne partage pas tout à fait son point de vue sur le maintien de dictatures pour se préserver de dictatures potentiellement pires. Ce qui serait une sorte de "principe de précaution "en l’espèce.

                                            Comme on me le fait remarquer souvent, je suis un naïf. En tant que tel, je pense que c’est aux peuples d’écrire leur histoire et de se tromper.

                                            Quant à la tentation de la "rue arabe" pour les sirènes de l’islamisme, faut-il leur jeter la pierre ?

                                            Le choix est assez limité. Des autocrates corrompus (utilisant parfois pour des raisons stratégiques les mouvances islamistes, jeu on l’a maintes fois vu, très dangereux) ou une force porteuse "d’orgueil" pour des gens se sentant humiliés.


                                            • del Toro Kabyle d’Espagne 18 juillet 2008 20:33

                                              Eh ben, figure-toi, Masuyer, ce que tu peux faire toi aussi, en plus de critiquer (à très juste titre) les figurines fascistes qui trollent sur AV, c’est d’ajouter à ta liste les quelques trolleurs islamistes qui tentent de jouer les indignés et faire barrage à la misérable prose du ressentiment en quête de normalisation.


                                            • morice morice 19 juillet 2008 01:19

                                               par ancien du gud (IP:xxx.x5.149.100) le 18 juillet 2008 à  18H28 

                                               
                                              Oui la France avance et se modernise grâce à un président jeune et dynamique que le monde nous envie. Oui Nicolas nous le peuple de France nous sommes avec toi pour bâtir une France plus juste et plus prospère. 

                                               vous êtes sûr que c’est "ancien" du GUD ? Car là, c’est le même programme qu’il y a 35 ans....

                                              • morice morice 19 juillet 2008 01:22

                                                 par Stephanesh (IP:xxx.x40.26.203) le 18 juillet 2008 à  19H33 



                                                Concernant la remarque d’un commentaire. Si Bachir fait de son pays une démocratie, il y a 90% de chance que les Frères Musulmans gagnent les élections. Et après les allaouites seront massacrés, idem les druzes et vraisemblablement les chrétiens, fin des droits des femmes, etc.  

                                                Les Frères Musulmans veulent l’entraîner à la faute, faire la paix avec Israel et récupérer le Golan et passer pour un traître ne pas faire la paix avec Israel et se voir reprocher de ne pas attaquer pour récupérer l’intégralité du territoire syrien. La syrie ne fait pas le poids face à Israel mais pourrait lui infliger de lourdes pertes (missiles syriens équipés des charges chimiques), avec évidemment une réplique israélienne à proportion.  

                                                DELIRE DROITISTE HABITUEL, propagande droitiste et géopolitique de salon...

                                              • Stephan Hoebeeck Stephanesh 19 juillet 2008 01:37

                                                Pouvez vous nous parler des droits des femmes en arabie saoudite.... ou sous le régime taliban ou de la liberté dans ces mêmes régimes, oh mais j’oubliais délires droitistes.

                                                Je vous signale que la gauche dans son combat libératoire des religion devrait se souvenir que l’islam est aussi une religion...


                                              • Georges Yang 20 juillet 2008 13:28

                                                Les Freres Musulmans sont les plus modernes des islamistes. Contre l’excision en principe, mais peu bavards sur le sujet en Somalie, acceptent le permis de conduire pour les femmes,mais a part cela se sont des rigoristes ternes et tristes. Que les Assad aient cherche a les eradiquer ne me contrarie que peu

                                                Je n’ai jamais ete seduit par Hassan al Bana, ni par son petit-fils d’ailleurs

                                                 

                                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès