Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Evénements en Tunisie – Une élite française dépassée

Evénements en Tunisie – Une élite française dépassée

“Je n’ai pas à qualifier le régime tunisien. Je suis Français, je n’ai pas à juger de l’extérieur comme ça un gouvernement étranger” – B. Le Maire – Ministre de la République

S’il en avait le temps, un Tunisien se frotterait les yeux devant le spectacle consternant qui s’offre à lui. Mais il a bien mieux à faire. Un Tunisien en observant la France, son gouvernement, son intelligentsia considèrerait indubitablement que quelque chose de sombre s’est abattu sur l’hexagone : ce rivage lointain, ce continent proche, cet autre soi par la culture, la langue, à une encablure de cyberespace. Un Tunisien constaterait après un mois de lutte sociale et un lourd tribut payé pour la conquête de la démocratie, que finalement la France n’est pas (plus) ce qu’elle prétend. La patrie des droits de l’Homme. Mais plutôt une succursale ou service marketing dépositaire de cette marque, véhiculant une image, un concept tant que les affaires n’en pâtissent pas. Ainsi, il contemplerait anxieux les turpitudes d’une société dévastée par la xénophobie. Et découvrirait comme dans son pays, la brutalité en moins, que le gouvernement considère aussi le peuple en ennemi.

Un Tunisien serait fort aise d’écouter M. Alliot-Marie, ministre des affaires étrangères, énoncer de sa voix métallique qu’“on ne peut que déplorer les violences (sans préciser lesquelles). [….].Plutôt que de lancer des anathèmes, je crois que notre devoir est de faire une analyse sereine et objective de la situation”, proposant de go le savoir-faire français à la police tunisienne. Un peuple en soulèvement reste un peuple à mater, mais dans les normes occidentales, c’est-à-dire sans trop de décès. Comme service rendu de l’Etat français à l’Etat tunisien, on offre une répression propre et technologique. L’observateur tunisien décontenancé se souvient (s’il est un peu au fait des historiettes hexagonales) que la même ministre (à l’époque de l’Intérieur) s’était occupée avec grande diligence des factieux anarcho-autonome de Tarnac. Partant d’un complot terroriste pouvant faire vaciller le système, pour aboutir piteusement à un embastillement sans preuve de post-adolescents radicaux. Il y trouvera alors une similitude dans la paranoïa des élites à l’égard de ses gueux. Cette solidarité oligarchique qui pousse l’ordre et la matraque à se porter volontaire par principe contre les manifestants et les activistes.

Un Tunisien féru de culture Française (peut-être lecteur de Montesquieu) aurait été saisi par les déclarations très distancières du ministre de la culture F. Mitterrand pour évoquer le régime de Z. Ben Ali, “En Tunisie, la condition des femmes est tout à fait remarquable. Il y a une opposition politique mais qui ne s’exprime pas comme elle pourrait s’exprimer en Europe. Mais dire que la Tunisie est une dictature univoque, comme on le fait si souvent, me semble tout à fait exagéré”. Il ne serait pas exagéré que le ministre français qualifie le régime actuel : Démocratie népotique, Dictature éclairée, Oligarchie populaire ? En tout cas, un régime vu de France et désigné comme seul rempart aux islamistes. Condition qui ouvre un droit quasi illimité aux exactions. Un Tunisien pourrait demander au ministre de la République française, si l’accaparement des richesses du pays par une infime minorité relève d’une exagération. Si l’aspiration à un Etat de droit confine à la démesure. Si les 50 morts résultants de la répression policière sont un coût humain exorbitant. Si enfin, s’immoler à 20 ans est outrancier.

Un Tunisien écoutant les chaînes pourrait être pris de nausées, en tombant sur les déclarations de J.M. Le Pen à propos de l’incapacité des pays du Maghreb à la démocratie : “Le régime démocratique à l’anglaise ou occidental n’est pas compatible aux mœurs de ces pays”. Il aurait compris qu’il ne s’agissait pas d’un épiphénomène mais d’idées largement propagées dans le pays (25% des sondés se déclarent en accord avec les idées du FN). Qu’il ne s’agit pas d’un accident médiatique, mais d’une réalité hexagonale, le tréfonds d’un atavisme colonial. Il aurait enfin compris la position de la France en observant la manifestation de soutien à E. Zemmour devant le journal conservateur Le Figaro. Un penseur mainstream de la France de N. Sarkozy qui déclara “Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait”. Il aurait enfin compris que les élites françaises ne sont plus au niveau de leur réputation, ni de leur Histoire. Une clique se réfugiant derrière un universalisme ou Républicanisme en toc et à usage domestique. Un colifichet pour gogos de la médiasphère qui s’écoutent bavasser de jolis contes.

M. Marzouki, opposant à Z. Ben Ali explique au micro de France Inter les raisons qui pousse l’oligarchie française à soutenir le régime tunisien. Une vision simpliste mêlée de xénophobie. La Tunisie considérée dans un étourdissant euphémisme comme une “petite démocratie” et bénéficiant comme telle d’un traitement de faveur. Mais la Tunisie est surtout envisagée comme un rempart. A l’islamisme d’abord, malheureusement, et au grand dam des dirigeants Européens, cet alibi n’a pu être invoqué pour soutenir Z. Ben Ali, puisque d’intégristes il n’y a point dans cette insurrection. A l’immigration ensuite, la Tunisie fait office de barrière aux Africains en route vers l’eldorado occidental. Une dictature comme police de frontière au sud et gratuite, qui convient parfaitement au gouvernement de N. Sarkozy. Enfin et surtout M. Marzouki évoque un culturalisme couvert de racisme, qui veut que la démocratie soit un luxe pour les arabes, citant J. Chirac qui déclara “ils mangent c’est déjà pas mal”. Pour l’opposant, la démocratie est une nécessité. Et il affirme, un peu euphorique, que les Tunisiens vont se la payer.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 13 janvier 2011 16:28

    Oui, Egosum, vu le niveau de médiocité, peut-on encore parler d’élite ?

    Bonne journée à tous.


  • lolet lolet 16 janvier 2011 10:31

    Non, monsieur , « l’Elite » française n’est pas dépassée !

    Elle fonctionne de manière maffieuse tout comme l’ex régime tunisien mais de manière un peu plus fine (on laisse un peu le « baudet moyen respirer »).
    Prendre cette « élite » française (de droite comme de gauche) pour un amas d’imbéciles est dangereux.

    Ils savent ce qu’ils font et ils le font très bien.

    D’ailleurs, ils le font tellement bien que pour faire bouger les Français et ressortir la guillotine, il faudrait encore affamer un peu plus une frange de la populace, ce qu’ils se garderont bien de faire !

    En conclusion, nous y sommes encore jusqu’au cou, et c’est pas demain la veille que nous pourrons les chopper et leur rendre la monnaie de leur pièce ... 

    Mon rêve : un site internet qui recense « l’Elite » nominativement avec les adresses des résidences secondaires, les photos, et un lien relatant leurs exploits d’asservissement du peuple et leurs exploits « planèticides » ...


  • Redj Redj 13 janvier 2011 13:49

    Etrange quand même !! Sur la Tunisie, on s’autorise à ne rien dire, mais lorsqu’il s’agit de l’Iran, là il y a du monde pour monter au créneau.

    Pauvre classe politique !!!

    • Barbet Barbet 13 janvier 2011 14:03

      C’est bien ce silence que repproche les populations arabes à l’occident.
      Je ne serai pas étonné qu’ALQAIDA serffe sur ce silence, pour dire aux modérés du monde arabe « regardez ce que failt l’occident ».
      Cet occident qui manque de coherence.


      • 2102kcnarF 13 janvier 2011 14:16

        Des snipers en Tunisie qui dégomment des manifestants, au moment où en Côte d’Ivoire on soutient un putch électoral, et où on intervient à la mitrailleuse au Nigers, interrogeant des prisonniers sans que le gouvernement du pays soit mis au courant ...


        • non666 non666 13 janvier 2011 14:19

          Je crois qu’il est urgent de répondre aux déclaration de l’amabassadeurs de Tunisie en France, en septembre 1981. Celui-ci declarait , aux micros d’Europe1 que son pays etait pret au rapatriement de ses ressortissants si la France en faisait la demande.

          Le Roi du Maroc, Hassan II ne disait pas autrchose quand , lors de deux interview dans la decennie 80 il niait aux français le droit de naturaliser ses ressortissants.

          Quand aux algeriens, on ne peut renoncer à la nationalité algerienne.

          Les etats arabes du magrehb sont donc coherents, eux.

          Ils revendiquent leur independance, le chacun chez soi et le refus de toute colonisation....et accptent de fait une position similaire de notre part.
          Par contre ils estiment, avec raison qu’on a pas a se meler de LEURS affaires, chez eux.

          LOGIQUE

          Je suggere donc qu’on prenne à la lettre ces intentions et qu’on renvoit chez eux les citoyens issus de ces pays et « enrichis » de notre expérience démocratique.
          Sinon, le risque c’est de votre , comme dans le cas du conflit israelo-musulman une importation de cette guerre civile chez nous.

          Mais bon, c’est peut etre ça la solution finalement : les laisser s’entretuer pour bien que le peuple français comprenne de qui ils sont encore solidaires et des combats qui concernent ceux que nous hebergeons encore chez nous genereusement ?

          Laissons quelques cités burler, liassons sortir les drapeaux tunisiens.
          Apres les match France-Algerie, France-Tunisie et france-maroc ,france-israel, il manquait encore quelques signes d’allegance envers leurs vraies Patries pour finir de convaincre les français de souche.



          • friedrich 13 janvier 2011 23:04

            C’est ça qui fait chier avec toi non666, tu nous fais souvent vibrer avec tes analyses clairvoyantes sur la matrice (11/9, tout ça) mais des fois tu nous fais gerber avec des propos de sale type d’extrême droite. 

            On sait pas sur quel pied danser avec toi.

          • phil303 phil303 14 janvier 2011 11:10

            autant certaines de tes interventions ont un sens autant celle-là est complétement incohérente et totalement à côté de la plaque en plus c’est plein d’erreurs de typo... du grand n’importe quoi dommage tu te discrédites carrément.


          • latortue latortue 15 janvier 2011 11:56

            Justement, nous devrions, bien évidemment, nous inspirer de la situation insurrectionnelle qui a eu lieu en Tunisie malgré la répression sanglante, et féliciter le courage de ces Tunisiens .Nous sommes loin, nous Français, avec notre bouche pleine de beaux mots et de bonnes leçons , de faire la même chose malgré un gouvernement qui affame son peuple : plus de 8 millions de Français vivent avec moins de 800 euros par mois et l’État continue son grand train, la télévision nous montre ces stars débiles qui dépensent sans compter .et nous, tout Français que nous sommes, on courbe l’échine et on subit !! .Bravo la Tunisie et à quand la révolte en France ? . Que les médias l’intelligentsia apprennent que c’est le peuple qui a le dernier mot, pas l’oppresseur.


          • Pyrathome pyralene 13 janvier 2011 14:30

            “Je n’ai pas à qualifier le régime tunisien. Je suis Français, je n’ai pas à juger de l’extérieur comme ça un gouvernement étranger” – B. Le Maire – Ministre de la République

            Ben voyons....on va donc le faire à sa place..
            le régime Tunisien, comme Algérien, comme Marocain sont des immondes dictatures criminelles corrompues et défendues par nos « pseudo-démocraties » ......
            Cela n’aura échappé à personne, sauf à nos dirigeants......qui continuent de s’enfoncer dans la déliquescence grave.....des événements et des déclarations qui ne trompent personne !!
            Ils se révèlent au grand jour......mais on le savait déjà !!
            c’est à vomir....


            • non666 non666 13 janvier 2011 14:49

              Le problème pyralène, c’est qu’en Afrique, en Asie (que ce soit au proche, moyen ou extreme -orient) la plupard des régimes obeissent a ces critiques.

              Depuis Montesquieu, on sait que chacun est maitre en son pays et que le voyageur, comme le disait Montaigne doit se soumettre aux lois du pays traversé.
              Or les populations du Magrehb ne se soumettent plus a nos lois, sur Notre territoires mais voudraient nous voir interferer sur les regimes de LEURS pays....

              Ce n’est pas notre problème !
              Qu’ils s’egorgent entre eux !
              ce ne sont pas nos oignons.
              En plus, au pire, en reconnaissant le caractere tyranique de ces régimes on donne le pretexte d’un droit d’asile aux futurs expulsés...

              Franchement, ce ne sont pas nos interets , ni notre devoir de se meler de la gouvernance de ces peuples qui nous ont chassé de ce qu’ils pretendaient etre « leur terre » (or les arabes, comme chacun le sait, sont en fait des colons venus d’arabie...).

              Au contraire, fournissons des combattants aux deux camps en renvoyant chez eux les tunisiens...


            • reprendrelamain reprendrelamain 13 janvier 2011 16:15

              Vomissons !


            • Barbet Barbet 13 janvier 2011 14:36

              pyralene,

              rien à dire de plus, tu as tout dit.


              • Yvance77 13 janvier 2011 14:43

                C’est par pure bonté que je vais aidé M. Bruno Le Maire. S’il met la main sur un dico, qu’il fouille à la lettre D, à un moment il va tombé sur une définition qui qualifie le régine Ben Ali.

                Dictature : La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite

                On y est pile poil non ?

                Rappellons que ce grand démocrate est le seul à avoir obtenu un score de 99% à une élection. Respect total !


                • Aafrit Aafrit 13 janvier 2011 14:52

                  Il est temps qu’on ne doit plus compter sur ces connards d’élites.Ce sont leurs intérêts personnels et leurs affaires qui priment.Quand des gars comme celui de Chavez ou d’Ahmadi Nejad (même si l’idéologie dans laquelle ce dernier s’inscrit m’est excécrable, je peux faire l’effort de le respecter juste pour ça) disent merde à la maffia internationale, ils sont forcément dictateurs.Et c’est le peuple qui doit s’excuser de ne pas avoir le bon président qu’il faut, celui qui doit carsser dans le même sens du poil de la maffia et du complexe militaro-pérolier.Quand Zine elabidine, des Al saoud et toute la faune qui leur ressemble servent les intérêrts de ces élites, quand zine elabidine offre des maisons de luxe, accueille sur sa terre ces connards aux frais du peuple pour passer des vacances de rêve, Zinelabidine est loin d’être dictateur, il est au contraire un rempart contre l’islamisme qui l’a crée lui même ou qu’il l’a laissé, lui même, pousser après avoir maintenu sa population sous le joug, dans l’ignorance, et après avoir promis à son peuple le désespoir et la pire des misères..

                  La seule alternative qui reste à faire, c’est que les peuples n’ont qu’à s’entraider afin de décrotter les régimes despotiques.Car on peut imaginer le monde d’aujourd’hui comme un seul corps, une seule nation.Si un peuple souffre, les autres peuples qui croient être à l’abri souffriront à leur tour d’une manière directe ou indirecte (Entre autres ex : migrations) aujourd’hui c’est la Tunisie et l’Algérie, demain c’est la Jordanie ou l’Egypte et après demain peut être l’Irlande, l’Italie, l’Espagne..et puis, et puis..

                  Et pour rappeler, le dictateur en question prépare sa fuite, ses trois filles ont déjà quitté la Tunisie. Elles sont au Canada..


                  • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 13 janvier 2011 14:54

                    Que les “politiques” français ne causent pas beaucoup de la situation en Algérie et surtout en Tunisie ( les chars et blindés sont maintenant dans les rues de Tunis….) c’est déjà choquant.

                    Surtout quand Mme Alliot-Marie n’a pour seule proposition que de faire profiter M. Ben Ali du savoir-faire français en matière de maintien de l’ordre !!!!! (Quelle honte !)

                    Que l’Union Européenne soit à peu près aussi silencieuse est tout aussi inaceptable.

                    Mais ce qui est incompréhensible, c’est le silence assourdissant de l’UNION POUR LA MEDITERANNEE.

                    Question :

                    A quoi sert donc ce machin “intergouvernemental” voulu et crée aux forceps par M. Sarkozy qui en est le co-président.

                    Ah oui, la photo était belle le 13 juillet 2008 au Grand Palais avec tous ces Chefs (dictateurs) d’Etat….dont celui-ci :

                    Mais aujourd’hui, M. Sarkozy a oublié son petit jouet d’alors…

                    Aujourd’hui il ne pense qu’à faire mumuse avec son G8 et son G20.

                    Les Algériens et les Tunisiens peuvent bien se faire descendre dans les rues, il s’en fout !

                    jf.

                    www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                    • non666 non666 13 janvier 2011 15:43

                      En réalité je soupçonne fort les événements actuels d’etre en phase avec l’adhésion de la tunise a cette Union pour la meditérranée...

                      En effet l’Europe redéfinit « du pole Nord au Sahara » par DSK , idée reprise par sarkozy qui voulait une Europe-Méditerranée unie (comme le commandement intégré des forces US sur cette zone...) est un produit d’appel.
                      Il s’agit d’(attirer vers les deux partis mafieux (UMP et PS) les jeunes maghrebins pour faire valider cette union dans l’espoirs qu’ils voient leurs pays entrer legalement en Europe...

                      Or cette horreur ne se produira jamais car l’UPM n’a qu’un but : faire entrer la Turquie et israel dans l’Europe, par la porte de derriere puisque la porte de devant leur est interdite sans choquer les europeens authentiques.

                      Ben ali et les autorités tunisiennes, naifs , ont cru au discours affichés par Sarkozy et frapopent desormais tres clairement à la porte.
                      Or, ils n’etaient pas prevu au menu, juste comme manipulateur d’opinion publique maghrebine en France...
                      En declanchant des « evenements » en Tunisie, on pousse Ben Ali a la répression et ensuite on s’offusque de son comportement « anti-democratique »
                      Comme si il etait démocratique de voter contre la volonté du peuple français exprimée par référendum

                      Les interets americano-sionistes sont en train, via le gouvernement fantoche de Sarkozy, de claquer la porte de l’UPM sur les doigts de ceux qui y ont cru.
                      Il sera facile de leur dire, dans quelques mois : vous n’etes pas pret democratiquement...


                    • Fergus Fergus 13 janvier 2011 16:35

                      Bonjour, Calmos.

                      Sur quel échantillon de sondés et quels critères d’analyse arrivez-vous à cette certitude ?

                      Désolé de vous contredire, mais même parmi la population qu’insupporte la population musulmane en France, il semble se trouver de nombreuses personnes choquées par le traitement infligé aux manifestants tunisiens par Ben Ali et ses affidés.

                      De surcroît, vous n’êtes pas logique car s’il existait en Tunisie (et plus généralement au Maghreb) des meilleures conditions de vie et de démocratie, la tentation de l’immigration clandestine vers la France serait moindre, ne croyez-vous pas ?


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 janvier 2011 17:05

                      Laissons la parole au peuple de Tunisie. Cette lettre est publiée sur le site du Nouvel Obs. Extrait :

                      Si vous croyez encore au « miracle tunisien », sachez que l’unique miracle est l’immunité dont bénéficie la dictature de Ben Ali depuis 23 ans.

                      Nicolas Sarkozy considère que les Tunisiens ont le choix entre l’islamisme ou la dictature. Le mouvement de protestation sociale et politique qui entre dans sa quatrième semaine témoigne la maturité du peuple tunisien. Ce peuple qui paye sa libération par le sang, ne sera pas prêt à subir le joug d’un autre dictateur.

                      Pourquoi est-ce que l’exécutif français est prompt à s’exprimer sur la Côte d’ivoire, sur l’Egypte, sur le Soudan, sur l’Iran… ?
                      Pourquoi ce silence sur la Tunisie ?

                      Lien, Nouvel Obs.


                    • Fergus Fergus 13 janvier 2011 17:37

                      Bravo, Peachy !


                    • OMAR 13 janvier 2011 18:46

                      Omar 33

                      Pauvre Calmos 90 % de la population française s’en fout..

                      Quel mal vous ont fait les tinisiens ?
                      En fait, vous confondez 90% de la population française, avec 90% de la constitution barbare de vos valeurs personnelles...

                      D’ailleurs vous étes à l’éffigie de votre avatar , juste un animal...


                    • Regine M Regine M 14 janvier 2011 01:08

                      « quand on séme....on récolte »


                      Et nous ? Qu’a-t-on semé la bas ? Devra-t-on obliger le vent à posséder un visa ?

                    • Sachant Sachant 13 janvier 2011 15:30

                      « A quoi sert donc ce machin » ?

                      A déployer le libéralisme façon OMC sur le pourtour de la méditerrannée


                      • non666 non666 13 janvier 2011 15:45

                        En fait non.
                        C’est comme un chausse pied, pour forcer la penetration par des corps etrangers non voulus par les europeens dans leur espace intime.

                        La Turquie et israel etant rejeté par devant, les lobbyistes essaient par derriere...


                      • agent orange agent orange 13 janvier 2011 15:48

                        "Je n’ai pas à qualifier le régime tunisien. Je suis Français, je n’ai pas à juger de l’extérieur comme ça un gouvernement étranger".

                        Nos gouvernants ne prennent pas de gants lorsqu’ils s’agit de régimes qu’ils n’aiment pas.
                        Bref, c’est du deux poids, deux mesures comme d’habitude.


                        • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 13 janvier 2011 15:49

                          L’eveil des consciences des masses populaires fait peur à l’oligarchie mondiale et tous ses sbires.
                          Car si même les dictatures qu’ils soutienent viennent à chuter, ils n’y aura plus de population servile travaillant comme des esclaves pour les multinationales occidentales qui sont installées labàs.
                          Merde le peuple se met à penser et se rebéller contre l’esclavage du capitalisme libérale.
                          si les dictature disparaissent comment vont il faire pour nous dire : regardez y pire ailleur alors soyez heureux et fermez vos geules.
                          Mais voilà non, allons nous devoir attendre d’avoir faim pour enfin se rebeller .
                          Ils sont percés à jour, ils voudraient brandire l’épouventail de l’islamisme qu’il cherche à entretenir afin de pouvoir faire leur saloperies en tout impunité au nos de la guerre contre le terrorisme, mais voilà non, ce sont des citoyens lambda.
                          et sachez que sous l’occupation allemande, les résistants étaient considérés comme des terroristes......

                          « SEDITION »


                          • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2011 16:26

                            Entièrement d’accord.
                            N’oublions pas que le gouvernement d’Ali interdit à ses ressortissants de se rendre en France.Ils leur mettent la galère pour obtenir un visa qui n’arrive jamais.
                            Si le pouvoir changeait, si les hommes étaient plus libres on risquerait de les retrouver chez nous. Mitterrand préfère aller chez eux. La viscosité de ce Mitterand est insensée !


                          • Gorg 13 janvier 2011 16:03

                            Ah bon, il y a une élite en France. Elle doit bien se cacher alors ......


                            • ffi ffi 14 janvier 2011 09:29

                              vive le roy !


                            • rakosky rakosky 13 janvier 2011 16:34

                              Par ailleurs ,le Parti de Ben Ali est membre de l’Internationale socialiste,Ben Ali y siège aux côtés de son camarade Strauss-Khan ou encore Papandreou et Zapatero...
                              Les balles ,la Dette ?Le FMI.,trouvez le lien ,trouvez l’erreur...


                              • kitamissa kitamissa 13 janvier 2011 16:35

                                ils ont voulu leur beau pays démocratique,ils l’ont eu,un Président de la« Ripoublik » ils l’ont eu....


                                ça va mal chez eux,y’a plus de boulot et on peut plus se payer à bouffer ? c’est leur oignons !

                                ils se bouffent entre eux et la Police tire dans le tas ? bof ,chez nous quand une « chance pour la France » se prend un coup de flash ball dans la tronche ,toute la presse bien pensante de Gôche et nos Humanistes patentés se soulèvent d’un seul homme ( je dirais plutôt hommelette)..

                                là en Tunisie,on tire à balles réelles,silence radio total de la part de nos bonnes âmes !

                                alors,comme c’est pas fini,que ça va continuer en Algérie,et puis certainement au Maroc ,qu’ils se démerdent entre eux !

                                quand on a des gouvernants incapables et restés à la mentalité de gosses de 12 ans, faut pas être surpris plus que ça que ça finisse par pèter un jour !

                                • Regine M Regine M 14 janvier 2011 01:22

                                  Quand un de nos enfants « se prend un coup de flash ball dans la tronche ,toute la presse bien pensante de Gôche et nos Humanistes patentés se soulèvent d’un seul homme ( je dirais plutôt hommelette) ».


                                  Ironique : et les vrais hommes musclés au sourire étincelant se taisent et tournent le dos (mais là je deviens grivoise).

                                • Tiberius Tiberius 13 janvier 2011 17:03

                                  Ma foi, vous êtes encore plus naïf que les néoconservateurs américains.

                                  Ces braves néocons étaient persuadés qu’en permettant l’avènement d’un gouvernement démocratique en Irak, ils feraient de ce pays musulman un état riche, laïc et pacifique qui non seulement servirait de modèle au Moyen-Orient mais qui leur garderait en outre une « reconnaissance éternelle » pour l’avoir libéré de la tyrannie de Saddam Hussein. 

                                  C’était il y a huit ans et on attend encore les effets vertueux de la démocratie en terre d’islam comme on y cherche toujours les ADM de Saddam...


                                  • Regine M Regine M 14 janvier 2011 03:26
                                    Tout d’abord, une petite question : L’iraq, sous Sadam Hussein n’était-il pas un pays Laïc ?. Les problèmes religieux, il me semble, sont arrivés à la suite du démantèlement des institutions dus aux 2 guerres et au blocus intermédiaires en premier, puis à la longue misère qui en a découlé. Mais peut-être 62 années (1945-2007) de gôchisme m’ont désinformée ?

                                    Pour ajouter mon grain-de-sel : A l’extrême répond l’autre extrême.
                                    Tibère assassinant un préfet populaire se fait haïr et ouvre l’Empire à Caligula smiley. Une armée de « Libération » faisant table rase laisse le champ à toutes les haines. Une crise provoque des poussées de nationalisme avec parfois de regrettables conséquences, ... (pas de point godwin !) exemple de la vie ordinaire ici (lire les commentaires : c’est croquignolet). La liste est à complèter à votre guise !

                                    Dans un monde globalisé et médiatique via les réseaux dits « sociaux », chaque mot pèse. MAM à fait le « buzz » et les grains semés (elle n’est pas la seule et ce n’est pas le premier) nous offriront les récoltes appropriées.
                                    Se faire haïr au Maghreb ou en Afrique sub-saharienne, même ci cela indifère M. et Mme Michu, ouvre la porte à nos concurrents « démocrates » (US), goulus (Chine), ou barbus brandissant la « charia ». Nous pourrons (pouvons ?) être fier : tant d’abnégation force le respect ... L’Oncle Sam nous tapote la tête et Hu Jintao nous fera un prix sur le zinc, l’uranium, le pétrole, ... quant-aux barbus, il n’y a pas meilleurs épouvantails qu’eux.
                                    Après tout, c’est bien de ce côté (obscur) de la Méditerranée que nous avons affiné un merveilleux savoir faire il y a quelque 50 ans. Nous leur devons bien cela ! C’est un « service » et n’est-ce-pas cet aspect de l’économie que nous cherchons à développer ?

                                  • phil303 phil303 14 janvier 2011 11:31

                                    c’est toi le naïf de croire que les US ont envahi l’Irak pour y instaurer la démocratie...pffff mort de rire


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 13 janvier 2011 17:19

                                    SALUT à tous les amnésiques de ce site !

                                    J’ai eu l’honneur d’être en Tunisie en 1984 lors des émeutes dites du pain . J’y servais au titre de la coopération militaire . J’ai vécu sous le couvre feu pendant trois semaines et c’était un sacré bordel !

                                    J’affirme haut et fort que la répression fut exactement la même que celle d’aujourd’hui . Les chars prenaient en enfilade l’avenue Bourguiba à Tunis et la police tirait dans le tas .

                                    Au moins autant de morts .

                                    Personne en France n’avait l’air de s’émouvoir et personne ne criait à la dictature car le président était Bourguiba le père de l’indépendance .

                                    Un peu gateux certes mais il présidait et il a viré Msali le 1er ministre pour calmer la foule .

                                    Il ne s’agit pas probablement des mêmes événements mais pourquoi vous exitez vous tant à propos de Ben ali ?

                                    Réponse : parceque c’est la tête de turc de la gauche depuis dix ans . La ligue des droits de l’homme lui en veut particulièrement .

                                    Que dites vous de l’Algérie qui n’est pas un modèle de démocratie ?

                                    Curieusement, pas grand chose ! alors pourquoi voulez vous absolument que le gouvernement français s’en mêle ? pour crier à l’ingérence ?

                                    Vive la république quand même et mort aux cons !


                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 13 janvier 2011 17:47

                                      Salut Calmos

                                      En effet !


                                    • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 14 janvier 2011 00:06

                                      On l’écrit cambronne ou cabrone ?!!!!


                                    • gimo 14 janvier 2011 00:14

                                      CABRON = LE BOUC !!!!!! LE MALE DE LA CHEVRE !!! c’est ça !!! il me semble


                                    • Massaliote 13 janvier 2011 17:24

                                      Ingérence qu’ils diraient nos droits-de-l-hommistes autoproclamés si le GVT se mêlait des affaires de ces pays smiley Comme il ne fait rien c’est pas bien non plus. Notre ripoublique bananière, le petit (très petit) Sarkoland n’arrive déjà pas à faire régner l’ordre dans nos riantes banlieues. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès