Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Faux prétextes pour la guerre en Libye ?

Faux prétextes pour la guerre en Libye ?

Dans un article sur le Boston Globe, Alan J. Kuperman, professeur à l'Université du Texas et auteur de “The Limits of Humanitarian Intervention’’ revient sur les annonce de massacres potentiels à Benghazi, sur lesquelles Obama à justifié l'intervention militaire en Libye.

Il fait remarquer que depuis presque deux mois de siège de Misrata, les données publiées par Human Watch montrent que, pour une population d'environ 400 000 habitants, 257 personnes, y compris les combattants ont été tués, et que parmi les 949 bléssés, seulement 22 sont des femmes.

Ces chiffres montrent selon lui que Kadhafi n'est pas en train de massacrer délibérément les civils mais que son armée cible les rebelles armés qui se battent contre le pouvoir.

Il en déduit que le massacre des civils Misrata n'aura pas lieu, pas plus que celui d'une autre ville.

Cela montre d'après lui que le massacre de Benghazi n'aurait pas eu lieu non plus, et qu'il ne s'agissait que de propagande de guerre.

Il rappelle au passage, que dans son discours du 17 mars, quand Kadhafi a promis d'aller à Benghazi, "maison par maison", chercher les rebelles, il a aussi promis l'amnistie à ceux qui déposeraient les armes, montrant là que c'était bien les rebelles armés qui étaient visés par son message, et pas les civils.

Enfin, Alan J. Kuperman, ne sait pas si l'administration d'Obama s'est laissé abusée par les annonces catastrophistes des rebelles, ou s'il a conspiré avec eux pour lancer une propagande qui lui permettrait de renverser le régime de Kadhafi.

Il conclut sur deux effets pervers majeurs selon lui de l'intervention militaire :

1) La guerre civile Libyenne serait déjà terminée sans cette intervention

2) Dans le futur, des rebelles comme ceux en Libye seront enclins à provoquer et exager les atrocités des gouvernements contre qui ils se soulèvent, pour pousser à une intervention militaire extérieure.

Mes remarques sur cet article du Boston Globe :

Les informations d'Human Rights Watch utilisée par Kuperman sont constituées de témoignages de médecins de l'Hôpital de Misrata. Elle sont ici : http://www.hrw.org/en/news/2011/04/10/libya-government-attacks-misrata-kill-civilians

Un des médecins précise qu'il n'a pas connaissance de tous les morts, car les corps ne sont pas systématiquement amenés à l'Hôpital.

De plus ces informations date du 10 avril, elles sont maintenant complétées par l'accusation par le même Human Rights Watch d'utilisation de bombes à sous-munitions par les forces de Kadhafi.

Tout montre que l'on est dans une guerre salle, quelques vidéos de lynchages de soldats de l'armée régulière par les rebelles montrent que de ce coté là on ne fait pas non plus dans la dentelle.

Cependant, et je rejoins là les conclusions de Kuperman : nous ne sommes pas dans un cas de massacre de civils délibéré et à fortiori le non-massacre de Misrata montre que le prétendu massacre imminent de Benghazi n'était que de la propagande.

De plus, la coalition le sait bien puisque, bien que depuis quelques jours les rebelles tentent de refaire le coup de Benghazi en annonçant un massacre imminent, les bombardements n'ont pas augmenté et les USA ne viennent pas à la rescousse ....

Enfin, plus la guerre dure, plus elle devient salle, et il semble évident que sans l'intervention de la coalition, celle-ci serait terminée depuis longtemps et que, comme l'avaient annoncé l'ensemble des pays qui n'ont pas soutenu la résolution 1973, la guerre de Sarkozy n'a fait qu'aggraver les choses.

Les conséquences de l'intervention militaire doivent être pointés du doigt, aussi bien sur le nombre de victimes, morts ou blessés, que sur les déplacements de la population pour fuir les zones de combats.

Mais soyons surs que les responsables politiques ne seront jamais poursuivis.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 21 avril 2011 13:08

    J’ai bien peur que la Lybie ne subisse le même sort que l’Irak, tous deux ont des
    points communs : un dictateur qui n’est pas aux ordres de l’occident et qu’il faut
    donc renverser, et beaucoup de pétrole ! Bagdad avait un des musées antiques les
    plus « riches » au monde, il a été effacé, la Lybie possède des ruines romaines
    uniques, subiront-elles le même sort ? Lorsque les infrastructures auront été
    détruites, le pétrole sécurisé, comment sera traitée la population libyenne ? Comme
    en Irak, la reconstruction ne sera-t-elle confiée qu’aux entreprises des vainqueurs et
    payées par les avoirs libyens qui auront été gelés ? Et pour l’armée américaine la
    Libye est l’endroit idéal pour établir des bases en Afrique du Nord.
    Kadhafi n’est pas qualifié de dictateur parce qu’il fait tirer sur la foule. Il se
    passe la même chose en Arabie Saoudite, au Bahreïn et dans d’autres pays que nous
    soutenons, et les dirigeants de ces pays reçoivent tous les honneurs de l’Occident.
    Kadhafi est un dictateur parce en 1969 il a nationalisé le pétrole libyen....Voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/03/23/en-lybie-sauvons-le-petrole/


    • Ouallonsnous ? 21 avril 2011 16:28


      Tout à fait d’accord avec vos écrits, ROBERT GIL, mais voyons plutôt ci-dessous, les tenants et aboutissants de cette entreprise de libération « démocratique » ; 
      pourquoi ces nazillons attaquent la Lybie de Khadafi ? la vérité.

      http://www.centpapiers.com/libye-%e2%80%93-pourquoi-ces-nazillons-attaquent-kadhafi-la-verite/65556


    • xray 21 avril 2011 17:17


      Ce sont les journalistes vendus aux intérêts des américains qui l’affirment. 
      Kadhafi bombarde son peuple ! 
      Et le 9/11, c’était quoi ? 


      Les évènements du Maghreb sont visiblement orchestrés de l’extérieur. 
      Ces évènements démontrent une nouvelle fois que les journalistes sont entièrement soumis aux intérêts des Américains. 

      Le but des Américains est de faire sauter les verrous qui leurs interdisent l’accès direct au fric et au pétrole du Maghreb. (Les « dictateurs » ne sont pas aussi malléables que nos bons élus sans pouvoir du grand bordel européen.) 

      Le réveil des maghrébins risque d’être douloureux. 
      La Libye n’est pas en proie à de simples manifestations ni à des émeutes mais à une véritable insurrection avec de vrais moyens militaires. 

      En Libye, qui fournit les armes ? Qui tue qui ? 

      Les Américains ont trouvé en Europe des cons pour faire le sale travail. 
      Les élus européens sont des carpettes sur lesquelles les Américains s’essuient les pieds. 

      Le bourbier européen 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com 


      Au lieu de faire une affaire personnelle de Kadhafi, le nabot-léon ferait mieux de s’occuper de ce qui se passe en France et de cesser de faire ses saloperies. 

      Un vandalisme institutionnel 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/18/un-vandalisme-institutionnel.html 

      Le piège internet (GOOGLE, Blog-spot,  Dailymotion, Le Post) 
      http://echofrance.monblogue.branchez-vous.com/2009/11/21#215760 



    • Albar Albar 22 avril 2011 16:51

      Tout a fait d’accord avec vous xray, depuis quand un juif sioniste vient-il au secours d’un musulman, si ce n’est pour mieux le voler.


    • easy easy 21 avril 2011 15:52


      Il y a une tradition ancienne qui va exactement à ce que Kadhafi avait fait, à savoir, de la part d’un roi, promettre l’enfer à des mutins mais aussi sa magnanimité en cas de soumission.

      Kadhafi (Saddam Hussein aussi) était parfaitement dans cette tradition de type Saladin + Baudouin IV de Jérusalem, qui veut qu’un roi soit à la fois terriblement puissant et incroyablement bon. 
      Détail dans cette tradition : lorsque le roi est sur le point de trancher les têtes, il doit être prié de pardonner par une personne très faible, surtout pas par un puissant car cela serait interprété comme le signe que le roi se soumet à plus fort que lui. (Cf les bourgeois de Calais)


      (Je crois que les Kadhafi sont tous des tueurs et qu’ils pratiquent la torture sans problème mais que face à un million de rebelles vaincus à pendre, ils auraient forcément été obligés de jouer les magnanimes)



      Mais cette tradition de la grosse voix à l’ancienne peut évidemment être prise au premier degré par ceux qui connaissent très bien l’Histoire et ses opéras mais préfèrent y voir le bon prétexte à intervention. 

      En ce sens, Kadhafi, trop libyo-libyen, a trop considéré son dialogue avec son peuple et n’a pas suffisamment considéré le dialogue naissant entre son peuple et l’étranger. 



      Le jeu politique est devenu fort compliqué depuis qu’il y a des caméras partout et des retransmission à travers la Planète. Un roi ne peut plus, comme autrefois, tenir un discours théâtral devant une masse qu’il contrôle et avec qui il joue une longue partie, sans que de très loin, des gens n’ayant aucun commerce avec lui se mettent à rigoler de son jeu. 

      (Notons que les forums comme celui-ci sont des théâtres extrêmement ouverts et aucun d’entre nous ne peut jouer devant un public acquis)





      Idéalement, Kadhafi aurait dû faire son numéro de grosse voix face aux siens et seulement face à eux. 

      Cette problématique du théâtre sans murs, se retrouve au sein des familles françaises où un père ne peut plus faire sa grosse voix comme autrefois sans se retrouver le lendemain matin en GAV sur plainte de son gosse. (Pareil vis à vis de sa femme voire de son chien)



      S’adresser à dieu plutôt qu’à ses saints se fait de plus en plus. 
      Le pouvoir et la représentation du père avait été progressivement bouffé par les corps intermédiaires à commencer par l’école qui a arraché les enfants au travail de la ferme, puis par les associations et services de protection en tous genre, par le psychanalyste aussi, puis par la Police, la Justice d’Etat et, depuis qu’il existe des instances supérieures comme la Cour de Justice UE voire l’ONU, ce sont les Etats eux-mêmes qui sont dépassés.
      T’es pas content de ton roi ? Tu vas t’en plaindre à la Police internationale qui va lui tirer les oreilles. 

      Bien au-delà du seul cas Libyen, le fait que les individus aillent de plus à plus à se plaindre à la Police internationale en court-circuitant les corps intermédiaires, à commencer par les parents, la famille, le quartier, le village, détruit la Valeur d’attachement à l’Histoire et aux Proches.


      • Alicia fFrance aliciabx 21 avril 2011 16:12

        Les insurgés n’ont qu’à déposer les armes. Dès que la coalition sera partie, le clan Kadhafi tuera tous ses opposants comme il l’a déjà fait par le passé.
        Comment se fait-il que des personnes croient encore à l’amnistie pour les opposants ?
        Lire ici :
        La Lettre ouverte de Alaa al-Ameri à Saif al-Islam Kadhafi
        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-lettre-ouverte-de-alaa-al-ameri-92620


        • Fab Fab 21 avril 2011 16:48

          Kadhafi a effectivement conduit des répressions sanglantes contre es opposants qui avaient tenté de l’assassiner.
          Au passage, à l’époque ça arrangeait tout le monde puisque lesdits opposants etaient des extrémistes islamiste,j c’est comme ça qu’il est revenu en odeur de sainteté, Bush l’ayat considéré comme un bon allié dans sa guerre contre le terrorisme.
          La question de la sécurité des rebelles est intéressante, mais sauf à une guerre sans fin multipliant les victimes civiles collatérales, il faudra bien trouver une issue négociée qui prenne en compte ce point.
          Il faut aussi remarquer que jusqu’à présent, dans son refus des propositions de l’UA, le CNT n’a jamais invoqué la possibilité d’un massacre des combattants armés. Attendons qu’ils expriment ce risque avant de parler à leur place. Par ailleurs, le commentaire de ROBERT GIL ci-dessus me semble assez pertinent il est bon de réfléchir quelques instants avant de hurler au massacre. BHL le fais déjà :) 


        • Fab Fab 21 avril 2011 16:50

          erreur de frappe, je voulais faire référence au commentaire de easy sur la « grosse voix »


        • easy easy 21 avril 2011 19:32


          Le principe de roi avait très longtemps bien fonctionné. Mais il suppose d’une part un certain confinement (il ne faut pas que les gens voyagent, sauf pour le commerce) et il se porte bien lorsque ce principe prévaut également ailleurs, voire partout ailleurs.

          Dans un tel cadre, un roi doit appliquer le principe que Machiavel avait clarifié dans Le Prince, « Un roi doit à la fois être craint et être aimé ». Pour être craint, un roi doit forcément décapiter et pour être aimé il doit forcément pardonner.
          Parmi les facteurs qui font choisir un roi entre décapiter et pardonner, il y a la masse des mutins. Plus cette masse est importante moins le roi a de choix. Ce qui fait que quand cette masse passe le seuil de 50%, le roi doit abdiquer.



          Dans le cadre non idéal aux rois qu’est le cadre international actuel, le seuil de masse critique est descendu à 1 ou 3 personnes seulement. Au-dessus de 3 pendus à la fois, le roi est en difficulté parce que son royaume n’est plus isolé du reste du monde et qu’à peine décapite-t-il plus d’une personne, que déjà tous les écrans de son pays montrent 7 milliards d’individus qui disent que c’est un roi fou.

          Ainsi, ça fait quasiment un siècle que les rois qui veulent décapiter plus d’une personne, doivent le faire en cachette. Et là, c’est la cata, la honte pour la transcendance classique du « roi »

          Alors que Crassus et Pompée avaient grand avantage à crucifier très visiblement 6000 partisans de Spartacus, Staline avait été obligé de dissimuler son massacre de Katyn. Alors que les rois avaient avantage à organiser des supplices publics, c’est désormais en cachette qu’on injecte le poison aux EU.

          Kadhafi est un tueur et un tortionnaire qui exécute en cachette. C’est volontiers qu’il aurait tué tous les rebelles mais aussi malade soit-il, il a tout de même compris que ce n’était pas possible. D’où le fait que dès ses premières menaces, il avait proposé son pardon à ceux qui déposeraient les armes « Je considérerai que vous avez été forcés ». A la limite, il en aurait exécuté officiellement une dizaine mais probablement pas davantage.

          Mais en implorant des instances externes, parfois supranationales, les rebelles ont complètement renversé le principe du roi qui exige qu’on le considère comme la plus haute instance de Justice. Les Benghazis qui aimaient pourtant leur ancien roi ne peuvent plus revenir à une royauté parce qu’ils ont externalisé leurs doléances.


          • OMAR 21 avril 2011 20:08

            Omar 33

            Bonjour Fab : pour pousser à une intervention militaire extérieure...

            Celle-ci a déjà commencé : des « conseillers » militaires ocidentaux sont sur place et « assistent » les rebelles dans les combats...


            • Alliance Rebelle citoyen du sud 21 avril 2011 22:09

              j’ai entendu dire que la france manquait de munitions pour continuer ces frappes aériennes contre la lybie apres un mois de guerre ... comme quoi sans les USA , la france n’est rien

              un jour proche l’amerique tombera et la fin de l’arrogance francaise et de plusieurs siecles de croisades imperialistes colonialistes raciste de la france arrivera
              ce jour la les peuples du sud libre ils seront 
              et ce sera la fin de nos dictateurs sanguinaire vassaux et marrionettes des puissances criminelles du nord , affameurs des peuples pilleurs de richesses de leurs peuples au profit du capital du nord
              Lorsqu’un jour les peuples veulent vivre Force est pour le destin de répondre Force est pour les ténèbres de se dissiper Force est pour les chaînes de se briser ...

              • rakosky rakosky 23 avril 2011 15:08

                Rendons hommage à nôtre BHL,le philosophe qui fait décoller les bombardiers.
                Après Emmanuel Kant et son projet de paix perpetuelle en Europe,voici Jean Baptiste Tank et son projet de guerre sans fin contre tous.
                Suggérons lui deux ouvrages de Marcel Proust
                A la recherche du tank perdu et le tank retrouvé etautre de Julien Gracq,le ravage des Syrtes..
                Nous n’oublierons quelques autres ouvrages que nous avons adaptés à l’air du temps

                Nous avons été trop nombreux,dans une actualité récente à sourire bêtement de l’inculture de nos ministres et de nos politiques,


                La case de l’Oncle Tom et Jerry

                Mord à Venise

                Guerre et Paic

                Des sushis et des hommes

                Garbit le magnifique

                Ensuite ,les fleurons de nôtre littérature

                Le père Goret

                Nôtre Dame de Paris pas cher

                L’Edam aux camélias

                Porc à crédit

                Et comme en France tout fini par des chansons,les plus beaux titres qui nous ont fait rêver

                Ta mère (qu’on voit danser )

                Lèche béton

                Si j’avais un cerveau

                Hamsterdam

                Ne me tweete pas

                Les coquins d’abord

                My K Way,


                • le journal de personne le journal de personne 27 avril 2011 14:00

                  Kadhafi à Obama

                  Colonel, c’est le bordel…
                  On vient de bombarder votre bureau
                   C’est vraiment top secret ?
                  Parce qu’ils vont peut-être deviner
                  Qui se moque de qui ?
                  J’obtempère… je n‘ai rien dit colonel.

                  http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/kadhafi-a-obama/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès