Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > Fukushima : l’expert nucléaire du 1er ministre jette l’éponge

Fukushima : l’expert nucléaire du 1er ministre jette l’éponge

Effondré et en larmes, Toshiso Kosako, le conseiller du 1er ministre en affaires nucléaires a annoncé sa démission lors d'une conférence de presse émouvante. Ses préconisations seraient ignorées et la santé de centaines d'écoliers sacrifiée par le relèvement des doses admissibles de radioactivité.

JPEG - 27.5 ko
Toshiso Kosako
tente de retenir ses larmes lors de sa conférence de presse.

Toshiso Kosako, qui enseigne à l'université de Tokyo, a annoncé sa démission le 1er mai 2011 du poste de conseiller chargé des questions nucléaires auprès du premier ministre japonais, Naoto Kan.

Kosako a expliqué qu'il ne pouvait cautionner les niveaux inappropriés d'exposition limite aux radiations que le gouvernement a fixé pour les écoles élèmentaires situées dans la région de la centrale de Fukushima. Ce niveau devrait passer à 20 millisiverts, un taux d'exposition que Kosako estime 20 fois trop élevé, en particulier pour des enfants, qui sont plus vulnérables que les adultes aux radiations.

Il a ajouté qu'il était également opposé à l'élévation des limites d'exposition des radiations reçues par les travailleurs de la centrale, que le gouvernement veut promulguer selon CBC.

Samedi la TECO (Tokyo Electric Power Co.) a révélé que deux travailleurs avaient reçu jusqu'à 250 millisieverts.

Vendredi, l'ancien directeur de l'Institut Nucléaire Japonais, monsieur Michio Ishikawa, a declaré à la télévision que des barres de combustible usagé avaient fondu à Fukushima.

"C'est une guerre qui se joue en ce moment, une guerre contre les radiations. La réponse de TEPCO à la situation est horrible !"

Ce nouvel incident écorne encore davantage la crédibilité d'un gouvernement de plus en plus critiqué par les japonais pour sa communication lénifiante et son inertie dans la crise.

JPEG - 54.4 ko
la cuve du réacteur n3
L’enceinte de confinement en béton a disparu après l’explosion, exposant le haut de la cuve à la lumière du jour.

Les photos réalisées par des drones sur le batiment n° 3 montrent que la partie supérieure de l'enceinte de confinement ainsi que la piscine contenant le combustible déchargé ont été volatilisés. La cuve du réacteur (en jaune) est maintenant nettement visible alors qu'elle devrait étre enfermée dans un confinement de béton.

Des débris hautement radioactifs ont été trouvés à proximité, indiquant qu'une phase de décontamination est indispensable, vraisemblablement similaire à celle qui a coûté la santé à des centaines de soldats à Tchernobyl.

Pour y parvenir, l'URSS avait, elle aussi, relevé de façon très théorique et opportuniste les doses admissibles.

Les héros de Tchernobyl



Sur le même thème

Les cachotteries nucléaires
Fukushima for ever
Le démantèlement du cœur
Penser comme son fauteuil
Fessenheim versus Proglio : un suspens et des suspensions


Les réactions les plus appréciées

  • Par Gabriel (---.---.---.98) 3 mai 2011 10:51
    Gabriel

    Bonjour Romios,

    Je pense que le monde n’a pas encore prit toute la mesure et la portée réelle d’une telle catastrophe (le terme accident étant trop faible). Certes toutes exploitations d’énergies comportent des risques mais le problème unique et fondamental avec le nucléaire c’est que lorsque le risque apparaît nous ne savons plus l’arrêter ! La pollution par les radiations affectera les populations bien au-delà du Japon et ses effets se feront sentir durant des milliers d’années. Par souci de profits, cette énergie ne sera pas remise en cause dans notre beau pays ou rien ne peut nous arrivé. Le jour ou l’une de nos centrales partira en live, nous aussi nous aurons nos centaines de milliers de morts et d’irradiés mais là, nous n’aurons plus qu’à mettre nos yeux dans nos mains pour pleurer.

  • Par gaijin (---.---.---.8) 3 mai 2011 11:04
    gaijin

    pourquoi est ce que j’en vient a être allergique au simple mot d’expert ?
    a cause des experts en économie qui nous ont expliqué dans un premier temps que l’on ne serait pas touché par la crise américaine qu’il ne fallait pas s’inquièter ?
    a cause des experts en pharmacologie juges et partie dans l’affaire Servier ?
    en cause des experts en sondages qui nous abreuvent de statistiques biaisées mal montées et ou opaques ?
    a cause des experts en nucléaire qui pleurent comme des enfants devant l’effondrement du chateau de sable de leur maitrise ( désolé jo ) ?

    ou parceque tous ensemble ils nous conduisent a une ruine inévitable ?

  • Par slipenL’air (---.---.---.155) 3 mai 2011 10:17
    inquiétant
    M. Ishikawa « Tout le combustible a fondu »
    Mise a jour de J.p.p (jean pierre petit) de sont exellent article sur le nucléaire

    Enquête sur le nucléaire français
  • Par Fergus (---.---.---.44) 3 mai 2011 10:26
    Fergus

    Bonjour, Romios.

    Merci pour cette information qui illustre bien à quel point les gouvernants, dans les pays régis par des objectifs libéraux, méprisent les peuples qu’ils sont censés servir, au point de disposer sans vergogne de leur santé, et parfois de leur vie.

    Cela dit, ne nous leurrons pas : en France, Sarkozy-le-cynique est sur une ligne encore pire que Naoto Kan, ce même Sarkozy qui, quelques semaines avant Fukushima, prétendair vouloir restreindre la sécurité des installations nucléaires pour des motifs purement commerciaux ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires