• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fukushima, le Monde du Silence

Fukushima, le Monde du Silence

Depuis que le choix énergétique nucléaire a été fait en France, et ailleurs, de par son implication dans le domaine militaire, et devant les risques que courent les populations, l’opacité continue à être la règle.

Tchernobyl n’est pas le seul révélateur de cette situation peu compatible avec l’esprit de la République, car dès le début, la transparence n’a que rarement, pour ne pas dire jamais, été au rendez vous.

Au Japon, la catastrophe de Fukushima, qui a suivi le séisme, ne faillit pas à la règle.

Les informations arrivent au compte goutte, mais la pollution elle, s’échappe à gros bouillons.

Les japonais, volontairement sous-informés par l’exploitant Tepco, conscients du risque d’une catastrophe, dans l’incapacité d’évaluer sa gravité, sont, comme le reste du monde, dans l’inquiétude.

Le lobby nucléaire est passé maitre dans l’art de verrouiller l’information. lien

Tepco a d’ailleurs déjà été condamné par le passé à 27 reprises pour diffusion d’informations mensongères. lien

On sait maintenant que Masataka Shimizu, PDG de Tepco, gérant des centrales nucléaires japonaises, à part un communiqué laconique qu’il a publié le 19 mars, a disparu purement et simplement sans laisser d’autres traces. lien

Au sujet de la catastrophe, Il aura fallu quasiment 15 jours pour connaitre une petite partie de la vérité.

Pour les 4 réacteurs de Fukushima Daiishi, rien n’est réglé.

Le réacteur n°1 est endommagé à 70%, et si le refroidissement est toujours assuré, il y a une fuite probable de la piscine de stockage du combustible.

Le cœur du réacteur n° 2 est rentré en fusion, (vidéo) l’enceinte de confinement est endommagée, la piscine est en ébullition, une nouvelle fuite 100 000 fois plus importante que la norme a eu lieu le 27 mars, et la radio activité dans l’air a atteint les 1000 mSv/h. lien

Une hypothèse d’AREVA est sur ce lien.

Le réacteur n° 3 est celui qui a subi le plus de dommage, et hélas, c’est celui qui est le plus dangereux, puisqu’alimenté en Mox = plutonium et oxyde d’uranium. (Rappelons que la « demi vie » (période) du plutonium est de 24 400 ans).

Son cœur est entré en fusion, et il y a des craintes d’incendie de la piscine contenant le Mox. vidéo

Pour le 4ème réacteur, le niveau de radiation de la salle de commande est très important, le bâtiment est endommagé, et une première ébullition de la piscine a pu être arrêtée.

Ces photos parlent mieux que tous les discours.

Aux dernières nouvelles, des mesures effectuées en mer à proximité de la centrale ont prouvé que la radioactivité en iode 131 est 1850 fois plus élevée que la norme, et la radioactivité autour du site est de l’ordre de 10 000 fois la norme. lien

A Tokyo, le 26 mars, la radioactivité a été mesurée à 0,22 mSv par heure, soit 6 fois la normale et 600700) intérimaires tentent d’évacuer l’eau radioactive qui s’est accumulée dans les bâtiments nucléaires, alors que le risque de fusion du cœur des réacteurs reste envisagé. lien

3 ouvriers, en bottines de caoutchouc, ont été brulés aux pieds après avoir marché dans une « flaque d’eau » radioactive du réacteur n°3. lien

Cette eau a été mesurée à 1000 mSv/h, ce qui est la preuve que le cœur à fondu. lien

Olivier Isnard, (IRSN) commentant l’erreur de Tepco qui annonçait une pollution des millions de fois supérieure à la normale avant de se rétracter, en tire la conclusion «  c’est la preuve que le cœur du réacteur a fondu ». lien

Il est probable aussi que le corium, magma issu des combustibles nucléaires en fusion, d’une température extrême (entre 2000 et 3000 degrés) soit déjà en train de perforer le béton, pouvant alors atteindre la nappe phréatique. lien

C’est ce que Tepco a admis : «  la cuve pourrait être percée, et le corium serait alors en train de s’échapper  ». lien

En tout état de cause, si la situation s’aggrave, les rejets radioactifs de Fukushima pourraient être nettement supérieurs à ceux de Tchernobyl. lien

Steven Chu, secrétaire d’Etat américain à l’énergie s’en plaint : « nous ne savons pas réellement ce qui se passe sur la centrale ». lien

Tout autant grave, les instances mondiales, CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), OMS (Organisation Mondiale de la Santé), AIEA, (Agence Internationale de l’Energie Atomique), tout en promettant la transparence, continuent manifestement à dissimuler la vérité.

La CRIIRAD, affirmant que les données sur l’activité des radionucléides sont transmises à l’AIEA et à l’OMS, en a demandé la communication sans réponse à ce jour. lien

Un silence qui ne dit rien qui vaille.

Alors le citoyen lambda en reste à consulter la carte de l’IRSN pour observer les chiffres proposés sans trop savoir de quelle radioactivité il s’agit (lien) et obtient un peu plus de précisions sur ce lien.

Sur ce lien, on peut apercevoir les mouvements de la pollution radioactive du 12 au 18 mars.

Une des seules certitudes que nous ayons est que, la catastrophe n’étant toujours pas maitrisée, la pollution qui se dégage aujourd’hui sera pour nous en principe 12 jours plus tard.

Si elle est importante, et s’il pleut, nous aurons toutes les raisons de nous inquiéter.

En France, nous n’avons aucune raison de parader, car malgré les déclarations lénifiantes des uns et des autres, de nombreux accidents graves nous ont été cachés pendant des années.

Prenons l’exemple du grave accident qui s’est passé à St Laurent des Eaux, dans le Loir et Cher en 1969.

Il y a eu fusion partielle de 50 kilos d’uranium.

Mais plus grave, le même accident s’est produit dans la même centrale en 1980, avec 20 kilos de combustible radioactif en fusion, ce dernier étant beaucoup plus dangereux que le précédent.

411 employés d’EDF avaient été envoyés sur place pour nettoyer le site, avec des outils de fortune, et c’est à la suite de ça qu’EDF a décidé de faire appel pour ce genre d’intervention à risque à des sous-traitants, échappant ainsi aux contrôles sévères qui sont habituellement la règle chez EDF. lien

Depuis, ils sont actuellement 30 000 sous-traiteurs du nucléaire, payés très modestement, à intervenir pour des « opérations de maintenance », mettant leur vie en danger.

En effet, comme témoigne Philippe Billard « après 22 ans d’exposition en centrale nucléaire, je ne gagnais que 1496 € brut en fin de carrière ». lien

Un autre exemple ?

Qui sait aujourd’hui que le 27 décembre 1999 la ville de Bordeaux a failli être évacuée ?

C’est pourtant la stricte vérité.

Suite à la tempête Martin, suivie d’une inondation, la centrale du Blayais se retrouve entourée par les eaux, et 3 des 4 réacteurs sont considérés comme perdus. Il est 20h.

La centrale va se retrouver coupée du monde pendant 13 heures, avec ses 50 employés.

Une surtension sur le réseau électrique va provoquer l’arrêt d’urgence de 2 réacteurs, et il faut faire appel à un groupe électrogène pour assurer le refroidissement des 2 cœurs.

Une fois la route dégagée, la relève arrive, et une heure plus tard le courant est rétabli.

On se croit sauvés, mais hélas à 0h30 des débris charriés par la Gironde bouchent une pompe de refroidissement, et les galeries techniques sont noyées par une eau boueuse qui envahit le bâtiment de stockage du combustible, provoquant la perte de 2 systèmes essentiels à la sûreté. lien

Le local qui abrite les 2 stations de pompage du circuit de refroidissement du réacteur est inondé.

Pourtant l’accident ne sera classé que 2 sur l’échelle qui compte 7 échelons. lien

On sera passé à deux doigts de la catastrophe, et Juppé, alors maire de Bordeaux, avait envisagé l’évacuation de sa ville. lien

C’est à mettre en parallèle avec la déclaration d’Eric Besson : « toutes les centrales françaises ont été conçues en intégrant le risque sismique et le risque inondation » appuyé dans cette déclaration par notre autocrate présidentiel. lien

Ce que contestent de nombreux scientifiques lesquels affirment que 16 réacteurs français courent le risque d’une inondation. lien

Quant aux risques sismiques, l’association « sortir du nucléaire » a affirmé en 2007 « qu’EDF avait falsifié les données sismiques, pour ne pas supporter des travaux de mise aux normes onéreux  ». lien

Tout comme pour Tokyo, les parisiens pourraient s’inquiéter, car on apprend par la préfecture de police de Paris, qu’aucun plan n’est prévu pour la protection des habitants, en cas d’accident dans une centrale nucléaire, alors que 7 sites regroupant 18 réacteurs sont tous dans un rayon de 225 km. Lien.

Sur ce lien, on peut signer la pétition qui réclame un référendum pour la sortie du nucléaire.

Combien faudra-t-il de Tchernobyl ou de Fukushima pour que les dirigeants de la planète se décident enfin à abandonner cette énergie ?

D’autant que si la décision était prise dans les jours qui viennent, il faudrait encore 20 ou 30 ans avant que tout danger soit écarté, et qu’il est possible des demain de mettre en place un projet alternatif, sans le charbon, le pétrole, ou le nucléaire, qui permette de fournir toute l’énergie suffisante aux habitants de cette planète. lien

Faudra-t-il un troisième accident majeur ?

Comme dit mon vieil ami africain :

« vivre dans la peur n’est que vivre à moitié » 

L’image illustrant l’article provient de « latelelibre.fr »


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

335 réactions à cet article    


  • fracty 28 mars 2011 09:55

    excellent article qui résume bien la situation.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:15

      fracty
      merci, c’est sympa
      c’est vrai qu’entre le silence des lobbys, et les contres informations, une chatte aurait du mal à y retrouver ses petits !
      je dois ajouter que sans l’aide des nombreux commentateurs qui ont participé à l’article précédent, je n’aurais pas eu assez d’info.
      j’en profite pour les remercier tous sincèrement.


    • sto sto 28 mars 2011 22:52

      « The most dangerous isotope to escape from the bleeding mouth of the reactor will never appear on the periodic chemistry scale.
      It is »Lie 86« .
      A lie as global as the accident itself ».

      Alla Yaroshinskaya

      Le meme mensonge est en train de suer en masse au Japon.


    • sto sto 28 mars 2011 22:58

      a signaler, l’IRSN estime la quantite de matiere radioactives ejectees dans l’air a environ 10% de Tchernobyl (qui contamina des dizaines de miliers de km²)

      Cela correspond environ a 40x la radioactivite relachee a Hiroshima !


    • jess 28 mars 2011 09:58

      Bonjour,

      Tout d’abord je tiens à dire que j’habite dans le bordelais et que effectivement, lors de la tempete de 1999, on ne nous a rien dit sur la centrale de blaye.
      Ensuite, j’aimerai mieux comprendre les chiffres donnés par tous les organismes nucléaires. Je ne sais meme pas quelle est la norme en nanosieverts ou becquerels. Je lis des chiffres, sans vraiment les décodés. Je stress d’autant plus que j’ai un petit de 4 ans et que je suis enceinte du second. On ne sait rien, meme pas comment évolue le nuage. Et, le rapport de la criirad d’hier, n’est vraiment pas rassurant.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:19

        Jess,
        la criirad fait bien d’insister sur le fait que c’est un nuage en continu qui va passer sur la france, puisque la pollution qui part aujourd’hui du japon est pour nous dans une douzaine de jours...
        alors que les médias disent, « ca y est, le nuage est passé !!! »
        le problème avec les réponses officielles, c’est qu’elles nous laissent dans le flou, et ne disent pas de quel élément nucléaire il s’agit :
        césium i37 ? iode 131 ?...et beaucoup d’autres possibles.
        espérons qu’avec la pression populaire, on arrivera enfin à tout savoir,
        désolé de ne pouvoir rien dire d’autre avec certitude.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:19

        Commando,
        c’est marrant, le premier titre que j’avais choisi pour cet article était justement :
        fukushima, la grande muette.
         smiley


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 28 mars 2011 14:16

        et pourtant 70 % des français veulent sortir du nucléaire !


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:33

        Eugène,
        on va reprendre le leitmotiv de nos amis outre méditerranée qui ont dit à leur despotes : dégage !
        à tous les pronuk, c’est ce qu’il faut leur marteler : dégage !
        pour l’instant, c’est la centrale qui dégage ! et çà n’arrange personne !


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 mars 2011 17:52

        « ...et pourtant 70 % des français veulent sortir du nucléaire ! »

        Par malheur ils s’en contrefoutent. Souvenons-nous du référendum sur le traité européen.

        Il y a des baffes et des révolutions qui se perdent.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:56

        peachy
        ils ne pourront agir continuellement contre le peuple, un jour ou l’autre, ils faudra bien qu’ils le comprennent.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:21

        orion,
        sarkozy ne veut pas sortir du nucléaire, on l’a compris depuis longtemps, donc la seule chance que nous ayons de se sortir du nucléaire, c’est de sortir sarkozy...
         smiley
        ceci dit, le PS ne dit pas non, mais ne dit pas oui non plus,
        il faudrait un parti écolo fort.


      • helios999 helios999 28 mars 2011 14:20

        non , il faut une catastrophe , utilisons cette carte au mieux , esperons que se soit la dernière , à nous d’imposer nos reves , meme de force , car eux ont l’intention d’imposer leurs cauchemars ( ceux que sont en train de vivre les japonais)
        Il faut etre lucide , le nucleaire ne s’en remettra jamais , d’autant plus que tokyo est tres pres , encore une jois les japonais payent le prix du nucleaire
        il est preferable de vivre à la bougie qu’a la japonaise !


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:34

        hélios
        on finit par se dire çà ! c’est quand même terrible d’en arriver là !


      • appoline appoline 28 mars 2011 18:47

        A Hélios,

        Seriez-vous capable vous de vivre à la bougie ? Le nucléaire fait peur, c’est une énergie qui est mal maîtrisée, mais que proposez-vous en remplacement quand vous laverez les couches à la main ? Planter une éolienne dans le jardin, faire pédaler le gamin pour activer la dynamo ? Comme d’habitude le français donneur de leçon bombe du torse ; nous sommes cernés par les centrales et bien contents d’appuyer sur un bouton pour le confort de mémère et des lardons ;

        Alors très cher, nous rouvrons les mines de charbon ? Installer le français râleur près d’une rivière et d’un moulin.

        Merci à l’auteur qui explique en substance le principe de la fusion, quant à l’être humain, on lui donne un bâton, il joue avec sa merde. Il a joué, il a perdu.

      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:50

        appoline,
        le coup de la bougie a fait son temps
        il fut un temps ou les pronuk ajoutaient : « voulez vous retourner vivre dans une caverne ? »
        manifestement vous n’avez pas ouvert le lien des solutions alternatives.
        ouvrez le et vous constaterez que l’on peut se passer en france du pétrole, du charbon et du nucléaire sans pour autant se serrer la ceinture.
        ensuite on pourra débattre.
        ok ?
         smiley


      • helios999 helios999 28 mars 2011 19:25
        le chantage de la bougie ? 
        quand il se peut que le japon soit depeuplé pendant 100 000 ans , personnellement je prefere la bougie au nucleaire et je retournerais bien chez les sapiens pour bien taper sur le haut du crane de tous ces ploucs qui veulent faire de ma vie un cauchemare
        dailleurs je retourne à la campagne avec ma chevre si mon epouse prefere son audi
        meme ce reve serait compromis par des cretins nuclearisés
        pfff , ou va t’on ? mais ou va t’on !!!

      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 19:29

        hélios,
        il faudrait que les pronuk se mettent bien dans la tête que les solutions propres et alternatives sont modernes, contrairement à l’énergie nucléaire qui est un vieux truc désuèt et dangereux.
         smiley


      • Linz 3 avril 2011 12:06

        Cher Olivier
        Voiçi un témoignage du temps ou nous n’avions pas encore de nucléaire ; je suis vieux et je faisais mes études dans les années 50 ; à la lueur d’ une bougie vacillante : il n’y avait pas d’électricité !!!
        Puisqu’ il n’y avait pas encore de nucléaire
        Enfin le nucléaire vint (en 1963) et donc la lumière ;
        Aujourdh’ui en Italie il n’y a pas de nucléaire donc on s’éclaire à la bougie. Tous ceux qui ont visité ce pays peuvent en témoigner.
        Dans la célèbre émission « C’est dans l’air » l’animateur Y.Calvi qui ne craint pas le ridicule répète à chaque occasion que
        « Chaque fois qu’en France on tourne le bouton pour avoir de la lumière, on sait très bien à quoi on le doit » . Grâce soit rendue à l’Atome ! C’est une autre forme du « nucléaire ou la bougie » de la part d’un Monsieur considéré comme une « grande signature » des médias.


      • olivier cabanel olivier cabanel 3 avril 2011 13:20

        Linz,
        l’émission de calvi s’est couvert un jour de ridicule en accréditant la thèse des « roms voleurs de poules », et depuis ce jour, je ne la regarde plus.
        je crois qu’il y a une communication d’une extreme mauvaise foi en ce qui concerne les alternatives au nucléaire, et que le passage de l’électricité moderne à la bougie est infondée.
        ce qui est moderne, ce sont les énergies propres et renouvelables, dont on sait qu’elles peuvent remplacer sans que nous soyons obligés de nous priver, l’énergie nucléaire.
        il serait temps que nous ne nous laissions plus endormir par les lobbys d’areva et d’ailleurs, car persister dans les choix actuels sera catastrophique pour l’humanité toute entière.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:23

        parkway,
        si j’ai bien compris, ils veulent négocier !
        ils ont vraiment pas honte !
        ou alors, il s’agit d’autre chose ?
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:24

        parway,
        c’est vrai que le lobby pronuk est très actif ici, mais si on regarde les votes, la sagesse l’emporte largement, non ?
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:47

        parkway
        les Français commencent à peine à prendre conscience du réel danger,
        tchernobyl avait ouvert un peu les yeux, et fukushima devrait enfoncer le clou,
        espérons que çà suffira !


      • appoline appoline 28 mars 2011 18:51

        A Parkway,

        Vous aussi, proposez donc des solutions alors vous ne seriez certainement pas d’accord pour changer votre mode de consommation, preuve, nous sommes derrière nos claviers. D’après vous avec quelle énergie nous fonctionnons : sur pile ?

        Allons allons, c’était avant qu’il fallait réagir avant qu’il n’y ait le feu au lac

      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:57

        appoline
        avez vous entendu parler des cellules graetzel ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:26

        commando,
        c’est d’autant plus énorme que le Japon est je crois la 3eme puissance mondiale ?
        j’imagine le pire : Tokyo et sa banlieue évacués : où vont-ils aller ?
        l’ump n’acceptera pas qu’ils viennent ici...et la marine non plus...


      • mick_038 mick_038 28 mars 2011 13:08

        Il me semble que la russie leur a proposé une partie de la sibérie....
        Question climat c’est pas tout à fait pareil...


      • Gabriel Gabriel 28 mars 2011 10:23

        Bonjour Olivier,

        Des centaines de milliers de vies sont sacrifiées car irradiées. Les sols et les eaux de pêches contaminées. Plus d’un quart du Japon, sinon plus est perdu. Non seulement ce pays va traîner cette peste pendant des décennies au minimum mais en plus l’a faire partager à ses voisins. Que ceux qui sont pour et veulent continuer le nucléaire aillent nettoyer les lieux contaminés et qu’ils aillent y vivre puisqu’il parait que c’est pas dangereux et que c’est maîtrisable, faut être cohérent Messieurs les pro nucléaires et assumer. Le pire c’est que nous n’en tirons pas les conséquences nécessaires et que notre empereur nous bâti nos futurs Sarko-phages. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:28

          bonjour Gabriel,
          voila une semaine qui commence mal (a part les cantonales smiley)
          si la fusion des 2 réacteurs ne peut être arrétée, il faut craindre le pire, bien plus que Tchernobyl, j’en ai bien peur.
          le pire, c’est l’opacité entretenue par les patrons de tepco !
          et la dissimulation des autres...
           ;-/


        • JL JL 28 mars 2011 10:38

          Bonjour Olivier,

          merci de ces informations.

          Vous dites : « A Tokyo, le 26 avril, la radioactivité a été mesurée à 0,22 mSv par heure, soit 6 fois la normale »

          Je crois qu’il y a une coquille : ce serait plutôt 0.22 micro Sv, vu que la radioactivité moyenne y est de 65 nanosieverts (cf. http://www.irsn.fr/FR/Documents/france.htm )


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:50

            JL
            je ne crois pas qu’il y ait une coquille :
            0,22 mSv et 0,22 microSv, c’est bonnet blanc, blanc bonnet
            ouvrez le lien, vous en aurez la confirmation.
            et c’est en tout cas « 6 fois la norme »


          • laluciole laluciole 28 mars 2011 13:39

            Bonjour Olivier, je pense que JL a raison. Selon les ordres de grandeur du système international (SI) :

             
            1µS = 1 microsievert = 1E-6 Sievert = 0.000001 Sievert
            1mS = 1 millisievert = 1E-3 Sievert = 0.001 Sievert

            Bien à vous !

          • cevennevive cevennevive 28 mars 2011 14:52

            Le 26 avril de quelle année ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:36

            jl,
            je me suis attribué un lapsus qui est de votre fait !
            vous avez écrit « 26 avril »
            c’est la date de tchernobyl !
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:22

            laluciole
            après avoir fait un tour sur wikipédia, j’avoue qu’il est difficile de s’y retrouver.
            les mSv sont calculés sur une année.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9
            or les japonais évoquent des doses par heure.
            il y a une certitude, les rejets sont de « 6 fois la normale »
            mais c’est vrai qu’on aimerait avoir plus de détails.
            quelle est la nature de la radioactivité relachée : césium 137, iode 131, ou... ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:42

            JL
            je reviens à votre commentaire.
            en fait dans l’article je n’ai jamais évoqué « microSievert »
            j’ai seulement utilisé le sigle mSv et il semble bien que le sigle signifie milliSievert et non micro.
            ce qui est certain, c’est que la dose est 6 fois la normale.
            quelques détails supplémentaires sur cet excellent article :
            http://www.almendron.com/tribuna/34179/nucleaire-la-catastrophe-sanitaire/
            à+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:46

            laluciole
            je reviens à votre commentaire,
            mSv c’est bien millisievert
            d’ailleurs dans l’article je n’ai pas évoqué micro (ou milli) j’ai seulement donné le chiffre donné par les Japonais, en ajoutant que cela faisait 6 fois la norme.
            ceci dit, je vous propose cet article passionnant :
            http://www.almendron.com/tribuna/34179/nucleaire-la-catastrophe-sanitaire/


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:58

            JL
            pas microsievert, mais millisievert
            c’est ce que signifie le sigle mSv.


          • laluciole laluciole 28 mars 2011 20:04

            Olivier, merci pour votre précision. Je réagissais au fait que vous disiez mSv = microsievert = chou vert = vert chou...


            Les milli (m) micro (µ), pico (p), ou kilos (k), méga (M),... ne sont que des préfixes représentant des ordres de grandeur de l’unité de mesure qui les suit : kg = kilogramme.

            Pour les Sievert, je vais essayer de résumer, probablement que ceci aidera certains lecteurs smiley

            Sievert : unité de mesure de la dose « radioactive » absorbée par le corps humain. Cette valeur est pondérée en fonction de la nature du rayonnement (alpha, beta ou gamma), et, dans le cas de la dose efficace, de l’organe atteint par ces rayonnements (un rayonnement ionisant ne produit pas le même effet sur la peau que sur les testicules).

            Sievert/heure : débit de dose horaire, donc la quantité de Sievert qu’on prend en une heure.
            Sievert/an : débit de dose annuel = débit horaire x 24 x 365

            Le débit de dose horaire convient pour représenter les effets d’une courte exposition (généralement à des rayonnement relativement élevés), tandis que le débit de dose annuel convient mieux pour représenter une longue exposition à de plus faibles rayonnements. Dans le cas de Fukushima, il serait d’ailleurs plus pertinent de représenter le débit de dose de leurs flaques en Sievert/minute ou Sievert/seconde...

            D’autre part, il a été remarqué qu’une courte exposition à de forts rayonnements produit des effets différents d’une longue exposition à des rayonnements moins intenses, les premiers seraient plus subvresifs. En effet, le modèle « Hiroshima » n’a pas pu être appliqué à Tchernobyl en termes de conséquences sanitaires.

            Pour compliquer un peu les choses, on entend parler d’activité volumique, mesurée en bequerels par mètre cube (Bq/m3). Il s’agit du nombre de désintégrations (la désintégration est matérialisée par le bip entendu sur un compteur geiger) pour un volume donné (de gaz comme l’air, de liquide comme l’eau, de solide comme le minerai d’uranium), et éventuellement pour un radioisotope donné. Et les Japonais fournissent ces données (lorsqu’elles sont disponibles) en Bq/cm3, au lieu de Bq/m3 comme sont représentées les « limites acceptables ». La différence ? 100^3, soit 1 million... Attention à l’interprétation des données !

            Bien cordialement

          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 21:27

            laluciole
            merci de ces précisions,
            je pense que vous avez de l’humour, et que vous avez pu nous égarer (involontairement ou pas) en donnant toutes ces précisions.
            c’est quand même sympa de votre part.
            bon ceci dit, il s’agit de milli et non pas de micro.
            on est d’accord ?
            ensuite, vu que je pense que nous avons avec vous quelqu’un qui a quelques compétences ( smiley)
            j’aimerais que nous rentrions dans un domaine plus particulier.
            j’aimerais que vous nous expliquiez pour quelles raisons nous ne sommes pas égaux face à la radioactivité ?
            est-ce que d’après vous « le moral » est important ?
            pourquoi certains d’entre nous vont développer un cancer avec de « mini-doses » de radioactivité, alors que d’autres vont mieux résister.
            c’est vraiment quelque chose qui intéresse pas mal de monde, et peut être aurez vous des éléments scientifiques de réponse ?
            en tout cas, merci de votre commentaire.
             smiley


          • mick_038 mick_038 29 mars 2011 01:15

            olivier, je crois que cela varie en fait avec la sensibilité de la thyroïde de chacun, sa carence ou non en iode.
            >>voir ici<<
            En fait, d’après ce que j’ai lu, plus l’individu a une carence en iode, plus la forme radioactive de l’iode 131, quand elle est présente, va venir se fixer dans la thyroide. Par déduction, un individu ne présentant pas de carence en iode a donc beaucoup plus de chance d’être « immunisé » à l’iode 131.
            Pour info, j’ai mis ça dans un commentaire récent, si on ne peut se procurer les pastilles d’iode, il faut savoir, d’après ce que j’ai lu sur le net (faites vos vérifs), que la teinture d’iode présente les même vertues que les pastilles. On trouve ça en pharmacie autour de 15€ le litre. Ça permet en plus de vérifier votre carence : une application cutané sur le bras, et si il y a carence, la tâche disparait au bout de quelques heures. Les grand mères soignaient de nombreuses maladies avec ça. 1 goutte/10kg dans un bol de lait chaud.


          • laluciole laluciole 31 mars 2011 10:22

            Olivier, je peux faire preuve d’humour, mais ce n’était pas le cas ici, non plus que de vouloir vous égarer smiley

            Je n’ai pas vu les données officielles, mais le plus vraisemblable est une valeur de 0,22µS/h mesurés à Tokyo le 27, bien que cette valeur soit à mon sens plus proche de 4 fois la normale que de 6. 

            Au sujet de votre seconde question, je crois que la réponse est d’un ordre plus philosophique que technique, et renvoie à la question plus générale : pourquoi ne sommes-nous pas tous égaux face à la vie (bien en dépit de la fort jolie charte des droits de l’homme) ? J’ignore si le moral joue là-dessus, mais je sais que le Dr. Bernie S. Siegel a écrit “ Montrez-moi un malade qui aime la vie, je vous montrerai quelqu’un qui vivra longtemps ”

            Techniquement, je vais revenir plus précisément sur le SIevert. J’ai écrit que cette unité mesurait la « dose radioactive ». Il s’agit en fait de la quantité d’énergie transmise à l’organisme (Joules/kilogramme) par le rayonnement émis par une source radioactive. Dans le corps cette énergie se transforme en arrachement d’électrons (ionisation), ce qui modifie l’équilibre électrostatique et donc moléculaire de ce corps. Imaginez comment (une infime partie de) l’énergie cinétique d’une voiture lancée à 100km/h se transforme au contact d’un piéton... Quelle molécule sera touchée ? Comment va-t-elle se transformer ? ça relève de la statistique. Si une molécule d’ADN est touchée et que la cellule qui l’abrite ne parvient pas à la réparer puis réplique cet ADN buggé, c’est la porte ouverte au cancer. Si cet ADN buggé est dans un gamète et que celui-ci participe à une fécondation, c’est une progéniture buggée qui viendra au monde. Impossible à prédire en d’autre termes que de probabilités. Ces probabilités augmentent bien sûr avec l’importance de la contamination (plus de désintégrations donc de « projectiles » lancés), de la nature des isotopes, du temps d’exposition, des organes touchés, et d’autres facteurs que j’ignore...

            Pour limiter les effets de la radioactivité, il convient de :
            - S’éloigner le plus possible des sources radioactives, par conséquent ne pas respirer / ingérer de particules radioactives, ou le moins possible.
             (l’effet du rayonnement diminue avec le carré de la distance qui sépare de la source)
            - Privilégier une alimentation dont on sait qu’elle n’est pas ou peu contaminée.
            - Etre en bonne santé générale, avoir une bonne hygiène de vie
             - le corps répare plus facilement les dégâts qui lui sont causés
             - les carences alimentaires peuvent causer la fixation de radionucléides dans certains organes suite à une contamination interne, causant une exposition de contact plus longue : Iode131 => thyroïde, Strontium90=>système osseux, Césium137=>un peu partout... Ce phénomène de fixation allonge considérablement la demi-vie biologique qui représente le temps que met le corps à éliminer la moitié d’une substance.


          • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2011 11:09

            laluciole
            merci de cette réponse très complète,
            je profite de vos compétences pour vous interroger, si vous le voulez bien, sur le projet chinois de centrale nucléaire au Thorium
            certains affirment que c’est sans dangers.
            et vous, qu’en pensez vous ?
            voila le lien pour l’article en question
            http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/energie-nucleaire-a-base-de-91442
            merci de votre aide,


          • laluciole laluciole 31 mars 2011 13:46
            Olivier, affirmer que c’est sans danger est faire preuve d’optimisme précoce teinté de naïveté. Il est important de relativiser la communication faite autour de cette technologie, de même nature que celle déployée pour le nucléaire « traditionnel » : sans danger, propre, voire verte...

            Cette filière est encore largement expérimentale, et bien qu’il semblerait qu’elle exclue certains risques majeurs, tous sont loin d’être écartés, et ne semblent pas prêts de l’être.

            Je me demande dans quelle mesure, au lieu de chercher à produire à n’importe quel prix des quantités gargantuesques d’énergie, il ne serait pas plus pertinent de revoir le modèle socioéconomique dominant...

          • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2011 13:51

            laluciole,
            merci de cette réponse qui confirme mes doutes, mais à la lecture de l’article défendant cette technologie, pourriez vous me donner quelques arguments techniques, afin que je puisse les utiliser dans mon article ?
             smiley
            avec votre permission, je vous citerais dans cet article, il va de soit...


          • laluciole laluciole 31 mars 2011 20:25

            Bonjour Olivier, je ne suis pas suffisamment informé sur ce sujet pour vous éclairer de manière satisfaisante. Toutefois, voici quelques questions que l’on pourrait se poser :

            - Peut-on s’assurer d’un coefficient de feedback négatif dans tous les cas de figure possibles ? Le MSBR présente des risques de ce type.
            - Que faire de l’uranium 232 que l’on retrouve en fin de cycle ? Celui-ci présente l’avantage d’une courte demi-vie d’environ 70 ans, mais est de loin plus radiotoxique que le plutonium 
            - La grande complexité de ces systèmes comporte intrinsèquement plus de risques d’erreurs de conception et/ou de mise en oeuvre
            - Certraines implémentations recourrent au graphite comme modérateur (ralentisseur de neutrons). Est-ce bien une bonne idée après Tchernobyl ?
            ...

          • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2011 20:38

            laluciole,
            merci de votre réponse très riche en information,
            comme vous apparemment, je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne piste énergétique à exploiter.
            à+


          • laluciole laluciole 31 mars 2011 20:57

            Olivier, étant férue de sciences, La Luciole est convaincue que toutes ces pistes sont bonnes à étudier... Mais sérieusement, avec bienveillance, et avant de les exploiter en pleine connaissance de cause pour tous les acteurs concernés smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2011 21:40

            laluciole,
            oui, j’avais remarqué.
            du coté de la centrale, çà ne s’arrange pas, mais comment aurait-il pu en être autrement ?
            l’eau est contaminée en profondeur, ce qui signifierait que le béton est fissuré, et que la pollution à rejoint la nappe phréatique...sans parler de ce qui est déversé dans la mer.
            http://fr.rian.ru/world/20110331/189038296.html
             smiley


          • jess 28 mars 2011 10:41

            ça fait vraiment peur tout ça. On pense évidemment au japonais qui sont bien-sur les premiers concernés. Mais il y a aussi les autres, nous, l’hémisphère nord. Les aliments, les animaux. C’est absolument honteux d’en arriver là à notre époque. Tout ça pour l’appat du gain. toujours plus. Il faudrait peut-etre se calmer un peu. Nous sommes vraiment mal barré dans cette affaire.
            Pourriez-vous me dire aussi si vous savez les aliments qu’il faut éviter car j’ai du mal pour trouver des infos. Merci


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 10:54

              jess
              pour l’instant, il n’y a pas, à ma connaissance, de mesures effectuées sur les salades, en France, et j’imagine que la Criirad, des qu’elle en aura, nous préviendra, puisqu’elle intervient régulièrement sur le site ou dans les médias.
              si lors des récentes pluies sur le pays, de la radioactivité avait été présente dans l’air, elle serait bien évidemment tombée sur le sol.
              mais l’irsn affirme qu’il y en avait très peu.
              si il y avait pollution, ce serait d’abord les légumes à large feuille qui seraient touchés, mais çà ne semble pas être le cas en tout cas aujourd’hui.
              voila tout ce que l’on peut dire actuellement.


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:16

              jess
              un lien sur un article qui vient de paraitre : d’après l’irsn, il ne faut pas s’inquiéter
              http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/26/01003-20110326ARTWWW00375-les-premieres-traces-de-fukushima-relevees-en-france.php
              ils évoquent les premières traces relevées en France...


            • 65beve 65beve 28 mars 2011 11:09

              Bonjour OCabanel,
              Votre article est très pessimiste ou bien très lucide.
              La situation au Japon n’est pas réjouissante du tout et nous ne sommes pas tirés d’affaire y compris en France.
              On a vu que la pollution radioactive se moque des frontières.
              Concernant Fukushima, je m’attendais après la catastrophe à voir des équipes intervenir pour arranger tout ça vite fait. A tchernobyl, on a vu des soldats aller mourir pour cimenter les réacteurs.
              Et bien au contraire tous les JT avaient leurs consultants qui nous expliquaient qu’on allait tous crever (non, je déconne), et ils nous montraient les phases d’ aggravation de la situation au fil des jours.
              Pas un seul n’a dit ce qu’il faudrait faire. On arrose et c’est tout.
              Pour l’instant, j’ai la désagréable impression qu’on est en train de mettre un pansement sur une jambe de bois. J’ai peur.

              Bonne journée.
              cdlt


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:20

                65beve
                mon seul souci a été d’informer le plus complètement possible, avec les éléments que nous avons...malgré les silences japonais et le ton rassurant de l’irsn.
                je ne sais pas s’il faut s’affoler ? s’il faut se rassurer ?
                ce qui est certain, c’est que deux réacteurs sont en fusion, et même s’ils sont à l’autre bout du monde, la pollution radioactive se moque des distances, et des frontières, comme on le sait.
                si nous pouvions avoir un peu plus de transparence de la part de tepco, çà ne serait pas mal.
                manifestement, ils ne peuvent pas (ou ne veulent pas) informer mieux.
                bonne journée aussi, et gardons l’espoir,
                l’optimisme est une valeur qui permet aussi au corps de mieux résister, parait-il.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:24

                j’ajoute que sur la carte irsn Quimper a fait un bond à 190.


              • Zord Zord 28 mars 2011 11:53

                « Pour l’instant, j’ai la désagréable impression qu’on est en train de mettre un pansement sur une jambe de bois. J’ai peur. »

                Et je suis exactement dans le même état d’esprit.

                A Tchernobyl, il y avait un réacteur, et 600 000 liquidateurs (sans protection) qui y ont été. A Fukushima, il y a 4 réacteurs dans la merde, tout l’archipel qui est menacé, et la seul trace d’activité humaine que j’ai pu voir c’est les passages d’hélico qui lance de l’eau à moitié à côté de la plaque, ou le camion de pompier qui arrose des ruines, dès qu’il y a de la fumée, on nous annonce une évacuation de la centrale.

                Alors je me pose la question, à part les quelques héros qui se battent sur place, est-ce que la centrale n’est pas à moitié laissée à l’abandon ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:57

                Zord,
                c’est effectivement ce que l’on pourrait penser.
                à part inonder d’eau de mer, puis maintenant d’eau douce, sur des réacteurs en fusion, on se demande où celà pourrait mener ?
                un aveu d’impuissance ?


              • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 mars 2011 16:21

                @Olivier et Zord : pourquoi avoir peur ?
                Depuis 50 ans nous savons que le nucleaire est un danger pour l’eternite car nous produisons des dechets (de plus en plus) que nous ne pouvons envoyer nulle part et qui ont des durees de vie qui se mesurent en centaines d’annees .... donc les dechets de 1960 tiennent jusqu’en xxx0, ceux de 1961 jusqu’en xxx1, ceux de 1962 jusqu’en xxx2, et cela va a l’infini, la quantite de « merde » s’accumulant d’annee en annee ! 

                Nous (l’espece humaine) sommes les meilleurs predateurs de notre planete, nous fabriquons notre perte mecaniquement, inexorablement, et nous sommes maintenant a l’heure de rendre des comptes car la nature ne supporte plus (ou de moins en moins) et nous ne maitrisons plus les consequences de « nos » choix.

                Et specialement pour Olivier, je pense a ces tribus africaines ou le futur n’existe pas dans leur langage ..... ils ne sont pas entres dans notre piege social


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:37

                gérard,
                c’est bien vu.
                ces peuples dont sarkozy disait « qu’ils n’étaient pas entré dans l’histoire » auraient effectivement beaucoup à nous apprendre.


              • le poulpe entartré 28 mars 2011 21:45

                C’est bien gentil vos réflexions à pas cher avec son fatalisme de bazar (j’vous l’avais bien dit, c’est la meude, c’est not destin, etc) mais actuellement, il convient de trouver des solutions pour minimiser les conséquences du panache toxique de la radio-activité pour les mois à venir (qui se moque des frontières et du temps) . Autrement dit, quelles dispositions à prendre maintenant , pour que les répercussions soient le moins graves ? Il est en effet inutile de se leurrer. La Californie est en train de se faire doser en continu. Une partie des émissions japonaises se déposent sur le continent nord américain, faisant office de « filtre » avec l’Europe, à l’insu de son plein gré. Il en reste hélas. Combien de temps va continuer cet enfumage (dans tous les sens du terme) ? Réponse : ben........ on n’en sait rien pas avant plusieurs mois. Les dirigeants de tepco sont largués, le gouvernement japonais patine dans la sciure. Les japonais ne croient plus les bobards télédiffusés. L’économie du pays du soleil levant va se retrouver les quatre fers en l’air et il est probable que cela va faire des vagues partout. Les prix agricoles vont lentement mais surement se mettre à flamber inexorablement. Des aliments contaminés vont se retrouver dans les circuits de la distribution (en France et en Italie, (exemple de l’huile de moteur recyclées dans l’alimentaire)). 
                Alors toutes les propositions sur le comment faire face sont bonnes à prendre. Les envolées académiques sur le passé c’est certes un constat mais cela ne fait pas avancer notre situation à tous.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 22:04

                le poulpe
                c’est bien là le problème,
                qui a la solution ?
                face à une entreprise irresponsable (tepco) qui a mis des jours et des jours avant de faire ce qu’il fallait, il y a une énergie incontrôlable.
                des gens qui mentent
                des populations qui souffrent


              • le poulpe entartré 28 mars 2011 23:53

                @Olivier Cabanel

                Mon post était une réponse à g.dugland avec ses déclamations pathétiques sur le genre humain.
                Effectivement, le big problème est bien le : que pouvons nous faire à notre niveau individuel dans un premier temps et dès que possible, que pouvons nous faire comme actions collectives ou concertées.
                A l’échelon individuel, dans le quotidien nous pourrions (conditionnel) commencer à regarder à deux fois, de quoi était composée notre alimentation et privilégier le naturel au dépend de l’industriel, le local au dépend du national ou international, pour commencer. Ceci est également valable pour les produits ayant un bilan carbone le moins élevé possible (le bois au lieu des plastiques, etc ).
                Au national, participer à la progression des mouvements ayant pour objectif le désengagement du nucléaire civil, selon un calendrier arrêté et publié. Ecrire à son député pour lui demander qu’elle est son point de vue sur le devenir du nucléaire civil en France et voter sans état d’âme pour son concurrent si celui-ci veut continuer le recours à cette source d’énergie.
                Des changements et des remises en causes de nos habitudes ; c’est certain.


              • laluciole laluciole 31 mars 2011 22:49
                Bonsoir très chers, 


                La Luciole Radioactive est d’accord avec Le Poulpe Entartré. 

                Sujet premier, la gestion de la catastrophe de Fukushima semble fort différente de celle de Tchernobyl. Elle n’est pas pas étonnée, le Russe étant culturellement plus pragmatique et expéditif que le Japonais.

                Secondement et culturellement tout autant, La Luciole Radioactivée se demande pourquoi les nucléaristes nippons n’ont pas mis harakiri au goût du jour en n’allant pas eux-mêmes pisser sur leurs enfants terribles menaçant tant d’innocents pour les refroidir et ainsi ne pas perdre la face. La face visible de la Lune...

                Évidemment, la tragédie de Fukushima allait contribuer au soulèvement des problèmes fondamentaux communs au Golfe du Mexique, à la crise financière et économique, la montée en flèche de la délinquance, de la triste mais subséquente extrème-droite,... Notre modèle socio-économique est de plus en plus remis en cause. Et pour cause, il atteint ses limites (Au vol : 12, ...).

                Finalement, La Luciole est fatiguée d’entendre fustiger le genre humain. Regardez donc quelques instants une bande de bambins évoluer ensemble, et vous verrez que le problème s’immisce plus tard dans le développement. Nous louons alors ce que nous appelons innocence de l’enfance. Au plus dans le tas un trublion ne demande qu’à mesurer ses limites et s’il ne les rencontre pas assez tôt ni bien, met en péril l’équilibre du groupe.

                Et pendant ce temps, l’AUTANT affirme sa démocratie, son hégémonie et sa suprématie dans le blanc silence des panaches et nuages radioactifs, innofensifs.


                Bien à vous,

                La bestiole en voie d’extinction.

              • olivier cabanel olivier cabanel 1er avril 2011 06:54

                au poulpe,
                je suis d’accord avec vos propositions.
                je pense aussi qu’il faut prendre en compte une donnée essentielle.
                si, comme l’affirme l’irsn, les concentrations de radioactivité ne dépassent pas la norme dans l’air, la pluie plaque la radioactivité au sol, et les doses s’accumulent dans les plantes.
                certains posent carrement des baches sur leurs salades lorsqu’il pleut, et c’est pas si bête, même si à terme, la pollution se retrouvera dans la nappe phréatique.
                et puis, je n’oublie pas que la pollution qui part aujourd’hui du Japon arrive 12 jours après chez nous...
                au sujet du japon, j’ai l’impression que le début d’un exode s’est mis en place : les médias disent que les femmes enceintes s’éloignent des zones polluées, même lorsqu’elles sont en dehors de la zone d’exclusion.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er avril 2011 06:56

                laluciole
                restez encore quelques temps avec nous,
                et merci pour vos précieux commentaires pleins de sagesse.
                 smiley


              • Razzara Razzara 28 mars 2011 11:32

                Bonjour Olivier

                Ci-dessous un lien vers une compilations des récentes news sur le sujet :

                http://enenews.com/

                Pas bon, pas bon du tout .... en particulier ça : ’Cesium 137 in soil 40 km NW of Fukushima more than higest levels found at Chernobyl’

                Force est de constater que chaque jour qui passe voit la situation se dégrader. Quand bien même on ne souhaiterait pas verser dans le catastrophisme, la situation EST EFFECTIVEMENT CATASTROPHIQUE !

                Razzara


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:48

                  Razzara
                  je vois aussi, grace à ton lien, que l’évacuation des populations aurait commencé au Japon ?
                  aucun média n’en parle !
                  merci de ton aide.


                • Razzara Razzara 28 mars 2011 12:03

                  Attention Olivier cette phrase ’“Japanese evacuation has begun.” est un commentaire, pas une news officielle. D’ailleurs la vidéo afférentes ne semble plus accessible ...

                  Razzara


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 12:57

                  Razzara
                  comment expliquer la disparition de cette information ?
                  censure, ou hasard ?
                  où ?


                • mick_038 mick_038 28 mars 2011 16:28

                  Clermont et montluçon flirtent avec les 250-300 nano....


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:39

                  mick
                  j’ai remarqué que Montluçon est toujours assez haut.
                  il doit y avoir une autre raison.
                  par contre pour la Bretagne ?...


                • dom y loulou dom y loulou 3 avril 2011 23:38

                  la bande à Obama.Soetoro a adopté une mesure de loi anti-intiernet appelée « kill switch »

                  censure à vue quand ça déplait ou ne les fait pas marrer


                • slipenplomb 28 mars 2011 11:38

                  On vous trompe volontairement

                  en Angleterre l’usine de retraitement des déchets nucléaires de Windscale
                  a été amenée à faire appeler sa localité Sellafield afin de mieux égarer
                  les soupçons, après un désastreux incendie en 1957, mais ce
                  retraitement toponymique n’a pas empêché l’augmentation de la
                  mortalité par cancer et leucémie dans ses alentours. Le gouvernement
                  anglais, on l’apprend démocratiquement trente ans plus tard, avait alors
                  décidé de garder secret un rapport sur la catastrophe qu’il jugeait, et
                  non sans raison, de nature à ébranler la confiance que le public
                  accordait au nucléaire.

                  Les pratiques nucléaires, militaires ou civiles, nécessitent une dose de
                  secret plus forte que partout ailleurs ; où comme on sait il en faut déjà
                  beaucoup. Pour faciliter la vie, c’est-à-dire les mensonges, des savants
                  élus par les maîtres de ce système, on a découvert l’utilité de changer
                  aussi les mesures, de les varier selon un plus grand nombre de points
                  de vue, les raffiner, afin de pouvoir jongler, selon les cas, avec
                  plusieurs de ces chiffres difficilement convertibles. C’est ainsi que l’on
                  peut disposer, pour évaluer la radioactivité, des unités de mesure
                  suivantes : le curie, le becquerel, le röntgen, le rad, alias centigray, le
                  rem, sans oublier le facile millirad et le sivert, qui n’est autre qu’une
                  pièce de 100 rems. Cela évoque le souvenir des subdivisions de la
                  monnaie anglaise, dont les étrangers ne maîtrisaient pas vite la
                  complexité, au temps où Sellafield s’appelait encore Windscale.

                  Guy Debord 1988


                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:50

                    slipenplomb,
                    bel exemple en effet de désinformation.
                    merci de l’avoir proposé.


                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 mars 2011 18:02

                    Slipenplomb a apparemment omis le meilleur instrument pour evaluer nos scientifiques, politiques et apprentis-sorciers : le Conardium ! 


                  • Login Login 28 mars 2011 11:46


                      Ce dont il faut sortir, c’est de l’argent......

                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:52

                      Login,
                      il faudra en effet en sortir beaucoup !
                      et après on viendra nous affirmer que les énergies renouvelables sont « trop chères » !
                      au Japon, entre tsunami et nucléaire l’addition dépasse les 300 milliards d’euros.
                      mais dans votre phrase, vous évoquiez peut-être une autre donnée ?
                       smiley


                    • Login Login 28 mars 2011 12:05

                        L"ambiguïté est volontaire... Je suis aujourd’hui intimement convaincu que la seule solution
                        est de sortir du système monétaire tel qu’il existe. C’est le seul moyen de le détruire... 

                    • Pyrathome Pire alien 28 mars 2011 12:36

                      l’addition dépasse les 300 milliards d’euros.....

                      Ces gens ont encore l’obscénité de chiffrer l’inchiffrable.....
                      Exit l’argument ordurier de la production électrique nucléaire la moins chère....
                      Le nucléaire devient de facto la faillite et le désastre innommable !
                      Quant au pdg de TEPCO introuvable, bien lui en prendrait....


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 12:58

                      Login
                      c’est bien ce que j’avais perçu.
                       smiley


                    • Furax Furax 28 mars 2011 17:50

                      Je pense toujours que, la sortie du nucléaire ne pouvant se faire du jour au lendemain, il est indispensable, dans un premier temps, de la renationaliser rapidement.
                      Ce doit être une priorité absolue pour tout candidat de gauche. La production d’énergie nucléaire n’a pas pour but d’enrichir des actionnaires, nous voyons ce que cela donne !
                      Or, ceci a été a été publié il y a trois heures :
                      http://votreargent.lexpress.fr/bour...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:12

                      Furax,
                      je me demande si il y aura beaucoup d’amateurs a prendre des actions chez Areva ?!
                       smiley


                    • Frabri 28 mars 2011 11:50

                      Pour « sortir du nucléaire » et « sortir du capitalisme vert » ou de n’importe quelle couleur il faut entrer dans la décroissance

                      http://www.dailymotion.com/video/x8wl5l_contre-le-capitalisme-vert_news


                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 11:54

                        Frabri,
                        bien évidemment,
                        à commencer par stopper l’obsolescence programmée, isoler mieux les maisons, les entreprises (le 1/5 eme de ce que nous consommons pourrait être économisé)
                        et arreter le gaspillage.
                        à quoi çà sert d’éclairer immeubles et autoroutes toute une nuit ?
                        et enclencher bien sur la décroissance.
                         smiley


                      • Pyrathome Pire alien 28 mars 2011 12:26

                        Oui Olivier, le monde du silence et du mensonge des irresponsables criminels..... qui risque aussi de le devenir à terre et sur les côtes nippones dans une zone de 200 à 300 kms autour de cette horreur pendant une éternité..
                        Les défenseurs des apprentis sorciers se font rares ces temps-ci sur AV, eux qui étaient si prolixes il y a quelques semaines encore...


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 12:59

                          pira,
                          oui bizarrement, aucune nouvelle de krolik par les temps qui courent !
                          et de quelques autres !
                          sont peut-etre restés à finir des chateaux de sable.
                           smiley


                        • Kalevala 28 mars 2011 12:45

                          Merci Olivier vous décrivez bien toute ambiguïté du nucléaire, et notre époque où l’on vie l’âme de conscience.
                          Notre époque demande la transparence et la conscience face à l’innovation scientifique et des techniques employer. C’était moins le cas aux 19 Sciences car la technique employé était encore conforme dans une large mesure respectueuse de la nature. Cela à changer avec l’avènement de l’ère du pétrole, car si vous remarquez bien sont exploitations à coïncider avec une attitude à gérer sont exploitations de plus en plus immoral.
                          L’exploitation de l’énergie nucléaire est issue de ses pratiques et à atteint un degrés de plus, il c’est imposer sans que l’avis des peuples ni des personnes soit consulter.
                          alors qu’elle se révélé de jours en jours que c’est une énergie mortifère.
                          Il faut établir un constat que nous sonnes confronter une minorité d’individus tétanisé, hypnotisée par la puissance nucléaire qui refuse l’évidence que l’exploitation cette énergie est la ruine de toutes forme de la vie terrestre.
                          Et que malheureusement il est à prévoir d’autre accident de niveau 6 et 7 pour qui renonce à cela.
                          Il y a aussi un parallèle peut glorieux de la nature humain, et qui sont très au fait de la dangerosité de ce qui manipule, et leur l’obsession à se protéger et de faire subir les conséquence de leurs choix aux plus grands nombres, ce que l’on retrouve dans la théorie économique du libéralisme et de faire peser de tous son poids sur la majorité les inconvénients du profits pharamineux d’une élite économique. C’est ce principe qui régit la gestion de cette énergie et qui veux régir le monde.
                          Ce bras de fer qui est engager par le lobby du nucléaire et à mettre en parallèle avec l’imposition du Nouvel Ordre Mondial donc les premières manœuvres dates avant la guerres de 14, il est à craindre de voir très prochainement sont parachèvement dans l’application d’une gouvernance universelle d’airain. Il est à craindre que ses problèmes nous allons mette longtemps pour les résorbés.

                           
                           


                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 13:00

                            kalevala
                            à moins qu’une désobéissance mondiale ne se mette en place.
                             smiley


                          • Kalevala 28 mars 2011 13:32

                            Quand on voie les partisans du nucléaires comment ils agitent la contrainte, je crains que la désobéissance civique soit l’œuvre d’une minorité. Les situations traumatiques ont toujours été exploiter par des personnes sans scrupules, les victimes sont dans urgence de la survie et perde la capacité à réagir.Regarder comment le fait d’évoquer le nucléaire en France est perçue comme étant un actes cyniques par certains. Et comment il tue le débat.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:43

                            Kalevala
                            c’est amusant.
                            avez vous remarqué que quand les écolos se basent sur ce qui est en train d’arriver pour alerter les citoyens, on les qualifie d’opportunistes,
                            et quand ils le font lorsque l’actualité n’est pas nucléaire, on les évacue avec un sourire.
                            faut faire quoi alors ?
                             smiley


                          • Kalevala 29 mars 2011 04:48

                            demander aux pro nucléaire de se porter volontaire pour ensable les centrales de

                            Fukushima..

                          • gaijin gaijin 28 mars 2011 12:49

                            un clou dépasse
                            " l’annonce erronée par l’exploitant Tepco d’un niveau de radioactivité « 10 millions de fois plus élevé » que la normale dans de l’eau échappée de la centrale. "
                            le parisien.fr
                            qu’est ce qui est erroné la mesure ou le fait de l’avoir annoncé ?
                            qu’est ce qui est pire ?
                            qu’ils soient incompétents a ce point là ?
                            qu’ils se foutent de la gueule du monde a ce point là ?
                            les deux ?
                             smiley


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 13:03

                              gaijin
                              je penche pour une manipulation.
                              on annonce 10 millions de fois...
                              donc affolement des populations,
                              puis ont dit « on s’est trompé » il n’y a que 100 000 fois...
                              donc fatalement le citoyen lambda est rassuré.
                              mais 100 000 fois la norme, c’est énorme.
                              sauf que « l’erreur »peut atténuer la réalité.
                              c’est juste une suggestion de ma part.
                               smiley


                            • gaijin gaijin 28 mars 2011 13:44

                              Olivier
                              bien vu
                              en plus j’aurais du y penser c’est un des principes qu’on utilise le plus en arts martiaux
                              typiquement japonnais



                            • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 mars 2011 16:31

                              tranquillisez vous, nous arriverons rapidement aux 10 millions ..... question de jours


                            • gaijin gaijin 28 mars 2011 17:18

                              olivier
                              une fois de plus merci
                              j’en extrait une partie a encadrer pour la mettre au cou des pronucs quand on les pendra

                              "La catastrophe à laquelle nous assistons a été provoquée par l’imprudence des hommes due à une dégradation progressive du processus de décision politique. Des voix se sont élevées depuis des années pour demander que l’organisme de surveillance soit séparé du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie

                              En d’autres termes, l’organe de surveillance est dans la mouvance de l’administration qui promeut la construction des centrales. On peut difficilement en attendre qu’elle soit très regardante. Le Japon passe pour un pays démocratique. Il l’est jusqu’à un certain point. Mais bien des décisions sont prises en fonction d’intérêts opaques et bien des domaines sont gangrenés par la corruption."

                              propos de l’ex gouverneur de la province de fukushima

                              Et en France c’est différent en quoi ? 

                              EN RIEN


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 22:06

                              gérard,
                              l’optimiste irréductible que je suis est malheureusement en train d’être d’accord avec vous.
                              tout çà me semble bien compromis.
                              mais il faut encore y croire.


                            • ali8 28 mars 2011 12:56

                              salam
                              il serait interressant de savoir si le PDG de TEPCO s’est fait hara-kiri ou s’il est parti dans une île paradisiaque en emmenant sa famille ; des réponses nous ferait mieux comprendre l’ampleur de la cata
                              ce matin une nouvelle secousse tellurique n’a pas causé de tsunami mais a peut-être encore ébranlé les fondations des centrales
                              quoi qu’il en soit, si les problèmes ne sont pas maîtrisés très rapidement, nous allons probablement assister à une fuite éperdue de Japonais vers des terres plus accueillantes, la France pourquoi pas, pourrait en accueillir 2 ou 3 millions.
                              tous les records étant faits pour être battus il faut s’attendre à ce que le tout nucléaire nous réserve d’agréables surprises
                              et n’oublions pas les bombettes déssiminées de par le monde, et dans les 520 bases US qui craignent des attaques lol


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 13:05

                                ali
                                avec les quelques racistes de l’ump, hortefeux, besson et tant d’autres, je doute qu’ils soient prets à les accueillir.
                                une certaine chantal est prète à les remettre dans les bateaux.
                                et marine le pen, applaudira (normal, avec un prénom pareil)
                                 smiley


                              • Pyrathome Pire alien 28 mars 2011 15:16

                                avec les quelques racistes de l’ump, hortefeux, besson et tant d’autres, je doute qu’ils soient prets à les accueillir....

                                ces gens sont des bouffons mensongers...., nous sommes prêt à accueillir des Japonais , s’il le faut !! 


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:47

                                Pira,
                                bien sur, nous sommes prêts à les accueillir !
                                comme nous avons toujours accueilli les peuples en difficulté.
                                les Libyens, par exemple...
                                transmis à Chantal Brunel
                                 smiley
                                http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/opinion/20110308.OBS9357/exclusif-immigration-chantal-brunel-s-excuse-sur-la-forme-mais-assume-le-fond.html
                                ou a marine le pen
                                http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-pen-veut-repousser-les-bateaux-d-immigrants-clandestins_967361.html


                              • Mister_Will Mister_Will 28 mars 2011 13:12

                                Bonjour et merci pour votre article et ses liens ...

                                Je me souviens des paroles que prononçaient les présentateurs de JT quelques jours après la catastrophe : « C’est une course contre la montre qui s’est engagée à Fukushima ... »
                                Aujourd’hui cela devient la course contre la mort ... Le pire cauchemar du nucléaire qui se concrétise à nouveau, quand il échappe à tout contrôle ...
                                Maintenant, quelle que soit l’évolution de la situation, rien ne sera plus jamais comme avant ...

                                Beaucoup de questions angoissantes se posent mais deux me viennent d’emblée :
                                Quels radionucléides s’échappent et dans quel mesure ?
                                On entend beaucoup parler de l’iode 131 mais quels ont les risques de rejets (quantitatifs, temporels et géographiques) d’isotopes hautement toxiques ?
                                Quel est la nature géologique souterraine de la centrale ?
                                Située près de la mer.., euh j’ai la bête vision de l’eau quand on creuse le sable sur une plage ... Un scénario (évité de justesse à Tchernobyl) de la percée du corium et d’un contact souterrain avec de l’eau ça donnerait quoi ? 
                                En parlant de Tchernobyl, je me demande ce qui se serait passé si le réacteur avait eu, à l’instar de Fukushima, des piscines de refroidissement au-dessus de lui !

                                Pfff ... Les pilules rouges sont dures à avaler en ce moment ! Désolé, mais je viens de me taper le Doc Notre poison quotidien et celui sur la gestion de l’eau (Water makes money) récemment diffusé sur Arte ; en plus ce week-end je tombe sur cet édifiant reportage de France 2 .Mais à propos, l’Iran et ses « tracasseries administraives » pour son nucléaire civil, c’est pas dans ce pays qu’un énorme séisme a rasé les vestiges d’une ville antique ? Tout se bouscule !
                                Malgré les piafs qui s’agitent et les arbres en fleurs, tout ça vient vraiment nous pourrir le printemps smiley
                                Mais pour combien de temps ... ?


                                • osoleil osoleil 28 mars 2011 14:18

                                  Malgré les piafs qui s’agitent et les arbres en fleurs, tout ça vient vraiment nous pourrir le printemps
                                  Mais pour combien de temps ... ?

                                  Combien de printemps Éternels ?!!!!

                                  Le nucléaire et beaucoup d’autres événements « Modernes » ont étaient ressentis de façons intuitives par beaucoup de nos anciens et par nous même comme étant NOCIF
                                  on nous a simplement retourner les arguments simplistes : peur du progrès
                                  Nous devons faire confiance a notre intuition, elle est comme la lecture de l’histoire futur inscrite en nous smiley


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:51

                                  Will,
                                  j’ai bien peur que la course soit finie depuis longtemps, et qu’on nous amuse en nous laissant croire qu’il y aura une solution.
                                  pour les rejets, vous avez raison, il faudrait arriver à savoir quelle est la nature des rejets radioactifs,
                                  pour l’instant, on nous laisse dans un gros flou.
                                  il serait temps que l’entreprise tepco soit dépossédée du chantier, et que des personnes compétentes s’en occupent, espérant qu’il y ait encore quelque chose à tenter.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 22:08

                                  osoleil
                                  sommes nous donc incompatibles avec ce monde merveilleux qui nous a été donné ?
                                  on va finir par le croire.
                                  l’appat du profit maximum, et l’orgueil, sont les boulets de nos pauvres existences.
                                  ce monde manque cruellement de sagesse.


                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 mars 2011 15:02

                                  @Olivier, il est évident que « nos » démocraties, en nous donnant le sentiment que notre voix sert à quelque chose, se permettent de faire ce qu’elles veulent ! Nos médias sont aux ordres, de jeunes cons incultes se croient correspondants de guerre en Lybie, d’autres se prétendent analystes politiques alors qu’ils en savent autant que sarkozy sur Parmalat, et des philosophes cow-boy viennent couronner le tableau. Quand à nos scientifiques de tout poil, ils sortent anerie sur anerie, l’important pour eux étant de ne pas braquer le petit chef et de ne pas faire peur au bon public, ce qui leur permettra d’être réinvités ..

                                  Il est effectivement temps d’entrer en résistance, et quoi de mieux que de ne pas jouer le jeu qu’on nous impose ... et quoi de mieux que de diminuer notre rôle essentiel de pompe à fric, aux ordres d’une majorité désormais réduite à 20 pour 100


                                  • njama njama 28 mars 2011 15:51

                                    L’OMS a signé le 28 mai 1959 avec l’AIEA (Agence Internationale pour l’Energie Atomique) un accord référencé WHA-12-40 depuis lequel l’OMS s’interdit toute autonomie d’initiative et de moyens pour protéger les populations des contaminations radioactives.

                                    Voir schéma de l’organisation partielle des nations Unies, l’OMS, dépend de l’AIEA, laquelle dépend du Conseil de Sécurité
                                    Depuis la signature de cet accord, l’OMS n’a montré aucune autonomie d’initiative et de moyens pour assurer ses objectifs en matière de radioprotection. Elle a montré au contraire sa capacité à désinformer les populations sur les conséquences sanitaires des contaminations radioactives engendrées par l’industrie nucléaire civile et militaire.

                                    WHA 12-40 Article III
                                    1° L’AIEA et l’OMS reconnaissent qu’elles peuvent être appelées à prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis. Elles conviennent donc que rien dans le présent Accord ne peut être interprété comme obligeant l’une ou l’autre partie à fournir des renseignements dont la divulgation, de l’avis de la partie qui les détient, trahirait la confiance de l’un de ses Membres ou de quiconque lui aurait fourni lesdits renseignements, ou compromettrait d’une manière quelconque la bonne marche de ses travaux.

                                    bienvenue dans le monde de l’omerta smiley


                                    •  Nice Musongo Nice Musongo 28 mars 2011 15:51

                                      Bjr à tous !
                                      Personne ne nous montre la dimension de ce panache, mais tout le monde sait qu’il est là sur nos têtes…
                                      Ils nous disent que les taux radioactives sont minimes et sans dangerosité, mais ils oublient de nous dire que Fukushima à les jours comptés et que le pire va très vite arriver.
                                      Le nucléaire est immaitrisable smiley


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 2011 08:15

                                        Nice
                                        à l’évidence, pour Fukushima, c’est terminé définitivement, mais comment empêcher la pollution de continuer à s’en échapper ?!
                                        à part appliquer le remède provisoire mis en place a Tchernobyl, je ne vois pas ?
                                        d’autant que celui de tchernobyl est à refaire, et que le financement n’a pas été trouvé complètement, parait-il ?
                                        merci de votre commentaire


                                      • njama njama 28 mars 2011 16:21

                                        « L’irradiation peut provoquer des dommages sur vingt générations »
                                        Interview de Michel Fernex ,Professeur honoraire de la Faculté de médecine de Bâle.

                                        Michel Fernex, a été médecin auprès de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

                                        (autres citations d’après un article du 25 mars 2009  :Michel Fernex : « Je ne fais pas confiance à l’AIEA » de alsace.fr - le lien n’existe plus -)

                                        Quel rôle tient l’AIEA ? Pour connaître le rôle de l’AIEA, il faut lire au bas des premières pages de ses publications ce qui est le but statutaire de cette agence. Je traduis de l’anglais : « L’objectif principal est d’accélérer et d’accroître la contribution de l’énergie atomique pour la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier ». Il s’agit donc d’une agence chargée de la promotion du nucléaire commercial à travers le monde.

                                        Le caractère international de ses expertises n’en garantit-il pas l’indépendance ? L’AIEA a été placée au sommet de la hiérarchie de l’ONU. Elle dépend directement des cinq membres permanents du conseil de sécurité qui sont les cinq puissances nucléaires, les P5. Ces cinq puissances défendent un énorme business et bénéficient de l’aide de cette structure qu’ils ont mise en place en 1956. L’AIEA fonctionne ainsi à la tête du plus puissant lobby qui ait jamais existé.



                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:58

                                          njama
                                          l’AIEA, c’est un peu pour le nucléaire, ce qu’est l’OMS pour le vaccin de la grippe H1N1...
                                          des lobbys, et manifestement rien de plus.
                                          si au moins cette catastrophe permettait de mettre en place une autorité indépendante...


                                        • njama njama 28 mars 2011 17:50

                                          Pour une autorité indépendante, il faudrait avoir les moyens juridiques d’enquêter sur le nucléaire, ! et ce n’est plus le cas !
                                          L’activité de la CRIIRAD, créé en 1986, reconnue d’utilité publique, s’est vue largement restreinte par l’Arrêté du 24 juillet 2003 faisant passer sous « Secret Défense » la plupart des informations concernant les matières nucléaires.
                                          http://www.transfert.net/a9193
                                          Les rétentions d’informations ne sont donc pas très surprenantes.

                                          « njama
                                          l’AIEA, c’est un peu pour le nucléaire, ce qu’est l’OMS pour le vaccin de la grippe H1N1... »

                                          Pas exactement car l’OMS est subordonnée à l’AIEA par cet Accord WHA 12-40, elle ne peut rien faire qui pourrait nuire aux intérêts de l’AIEA. C’est pour cela que
                                          Depuis 50 ans, l’OMS censure toute étude sur l’impact de l’industrie nucléaire
                                          http://www.voltairenet.org/article160442.html

                                          C’est également ce que dénonce Michel Fernex

                                          L’OMS n’est pas crédible car elle n’est pas indépendante !
                                          For the independance of the W.H.O.

                                          l’AIEA est la seule agence à dépendre du “Conseil de Sécuritélequel regroupe 15 pays dont 5 sont membres permanents  : les États-Unis, le Royaume-Uni, la Fédération de Russie, la Chine et la France. Ce sont toutes des puissances nucléaires civiles et militaires et quasiment toutes exportatrices de technologie nucléaire.
                                          Ces 5 pays, membres permanents du Conseil de Sécurité déterminent la politique de l’AIEA. Les 10 autres membres (ou pays) ont seulement un mandat de 2 ans.

                                          Voilà qui devrait aider à comprendre mieux la géo-politique ...


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:09

                                          njama
                                          tepco avoue avoir trouvé des traces de plutonium dans le sol,
                                          l’entreprise demande l’aide de la France.
                                          je me demande si sarkozy serait pret à y aller ?
                                          çà lui changerait les idées, et çà nous ferait des vacances.
                                           smiley


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:28

                                          à tous,
                                          on m’a signalé un lapsus révélateur que j’ai commis : dans l’article, j’ai évoqué le 26 avril (date de Tchernobyl) alors que j’aurais bien évidemment écrire 26 mars.
                                           smiley


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:52

                                            rectification,
                                            le lapsus n’est pas de mon fait, mais de JL, sur un commentaire.
                                            ce qui n’enlève rien au lapsus.


                                          • mick_038 mick_038 28 mars 2011 16:42

                                            De la pluie jaune, comme après tchernobyl, tombe au japon. Les officiels assurent que c’est du pollen
                                            >>ici<<

                                            Et au Massachusets, USA, la présence de radiation dans l’eau de pluie n’est plus que 25 fois inférieure au niveau de dangerosité....
                                            >>ici<<

                                            Tout va très bien, madame la marquise...


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 16:55

                                              mick
                                              de la pluie jaune, à cause du pollen !
                                              c’est nouveau, çà vient de sortir.
                                               smiley
                                              si elle devient rouge, ce sera à cause des coquelicots ?
                                               smiley


                                            • mick_038 mick_038 28 mars 2011 16:58

                                              non, sans doute a cause des chinois communistes...


                                            • Triodus Triodus 28 mars 2011 17:03

                                              ..Si c’est du pollen, ça explique alors la mort des abeilles..


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:23

                                              triodus et mick
                                              merci de cet humour un peu noir, mais par les temps qui courent on aurait tort de s’en priver.
                                               smiley


                                            • Triodus Triodus 28 mars 2011 17:37

                                              Merci Olivier, ça devient même dur de (sous)rire.

                                              Cdt


                                            • cathy30 cathy30 28 mars 2011 17:03

                                              bonjour Olivier
                                              Tu as raison, l’heure est grave. Il faut absolument que la communauté internationale prenne les choses en main, que Tepco soit mis sous les verrous. Il semble qu’aucune décision ne soit prise. La centrale semble désertée ?. Ils attendent peut-être le syndrome chinois ? Ils sont tellement dans leur fric, qu’ils sont incapables de prendre des décisions, et pourtant il faudra beaucoup de sacrifiés comme pour Tchernobyl, mais pour l’instant ils se cachent la face, et nous donnent des faux résultats.


                                              • tinga 28 mars 2011 17:20

                                                Volontaire pour aller travailler sur le site ?

                                                On ne sacrifiera pas des milliers de personnes comme a Tchernobyl, aussi le pire est envisageable.

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:28

                                                cathy
                                                à tchernobyl, on a caché je crois la vérité aux travailleurs qu’on a envoyé creuser une galerie sous la centrale, afin d’y couler du béton, et d’empécher ainsi que le réacteur ne s’enfonce plus,
                                                (je ne sais pas si quelques uns en sont revenus)
                                                c’est du moins ce qu’on a bien voulu nous dire.
                                                au Japon, les ouvriers sur place connaissent le danger,
                                                et il semble qu’il n’y ait pas de kamikaze pour y aller.
                                                et qui pourrait le leur reprocher.
                                                pourquoi ne pas envoyer sur place ceux qui sont les responsables de tout çà ?
                                                les grands patrons des lobby nucléaire d’areva et d’ailleurs seraient tout à fait à leur place, en prenant leur responsabilité.


                                              • gaijin gaijin 28 mars 2011 17:33

                                                olivier
                                                ils en sont revenu ...
                                                et sont morts pas bien longtemps après
                                                (c’était dans l’émission sur les liquidateurs )


                                              • Mister_Will Mister_Will 28 mars 2011 19:08

                                                Olivier :
                                                pourquoi ne pas envoyer sur place ceux qui sont les responsables de tout çà ?
                                                les grands patrons des lobby nucléaire d’areva et d’ailleurs seraient tout à fait à leur place, en prenant leur responsabilité.

                                                Entendu sur France Info que les compétences demandées en renfort (Areva, CEA ...) n’iront évidemment pas SUR le site mais travailleront à partir des locaux d’Areva ou de l’ambassade de France...
                                                Et oui, ça y est, les médias parlent de Plutonium et du Mox ...


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 19:22

                                                Will,
                                                c’est exactement ce que j’ai proposé plus haut,
                                                et au premier rang, on pourrait mettre notre nimpérial président.
                                                grace à se petite taille, il pourrait se faufiler un peu partout.
                                                 smiley


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 22:10

                                                gaijin,
                                                oui, je le sais.
                                                et ceux qui sont sur place au Japon le savent manifestement aussi.
                                                on cherche des volontaires.
                                                sarkozy et lauvergeon n’ont pas levé la main.
                                                auraient-ils perdu courage ? leurs illusions ?
                                                 smiley


                                              • mick_038 mick_038 28 mars 2011 22:59

                                                remarquez, ça peut peut-être marcher avec sarko-ni.
                                                C’est vrai, vu le vide sidéral qui réside entre ses deux oreilles, qui sait, par effet de dépression, il pourra peut-être aspirer tous les toxiques environnants, ainsi que le corium, l’eau contaminé et un ou deux réacteurs ? Je suis sûr ça lui ferai même pas mal, il ne le sentirait même pas... Par contre je plains le corium...
                                                Allez savoir, si on envoie là-bas tout l’ump, tout ce sidéral vide au même endroit, ça pourrait engloutir toute la centrale...
                                                Par contre l’effet kiss-pas-cool, c’est fort possible aussi qu’ils engloutissent le japon....


                                              • joletaxi 28 mars 2011 17:06

                                                Tiens ,je ne savais pas que Cousteau avait un fils caché ?


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:28

                                                  jo
                                                  et votre chateau, il en est ou ?


                                                • gaijin gaijin 28 mars 2011 17:36

                                                  son chateau ?
                                                  il a été balayé par une vague et le coeur est en train de fondre
                                                  c’est ce qu’on appellera peut être bientôt le syndrome japonnais
                                                   smiley


                                                • Pyrathome Pire alien 28 mars 2011 17:45

                                                  Ou le syndrome des crétins....


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:53

                                                  dites jo, vous qui êtes un irréductible partisan du nucléaire, pourquoi vous n’iriez pas donner un coup de main au Japon...ils manquent de main d’oeuvre, et avec votre savoir sur la fabrication des châteaux et de la manipulation du sable, vous pourriez les aider grandement.
                                                   smiley


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 22:11

                                                  Pira,
                                                  ne l’accablons pas,
                                                  je suis sur qu’il deviendra un jour le champion des chateaux de sable.
                                                   smiley


                                                • jess 28 mars 2011 17:14

                                                  De toute manière, désertée ou pas. il va bien falloir faire quelque chose. Et que quelqu’un prenne une décision. Qui va se lancer ? Quelle solution va sortir du chapeau ?


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:33

                                                    jess,
                                                    Walt Disney avait raconté çà avec beaucoup d’humour dans son apprenti sorcier
                                                    Fantasia, c’est exactement çà.
                                                    mais Mickey avait un magicien pour le sortir de là.
                                                    et nous qu’avons nous ?
                                                    depuis plus de 15 jours...rien.
                                                    http://www.dailymotion.com/video/x5wjtx_fantasia-lapprenti-sorcier_videogames


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:36

                                                    @ tous
                                                    à lire cet article passionnant que l’on vient de m’adresser
                                                    http://www.almendron.com/tribuna/34179/nucleaire-la-catastrophe-sanitaire/


                                                    • gaijin gaijin 28 mars 2011 17:46

                                                      a lire impérativement
                                                      une perle parmi d’autres a propos de la catastrophe
                                                      " Les dirigeants d’Areva l’ont compris dès le vendredi 11 mars, jour du tremblement de terre, eux qui ont immédiatement fait évacuer leurs salariés allemands intervenant dans la maintenance du site de la centrale de Fukushima."
                                                      Quelques épithètes a l’encontre des pronucs qui nous en nous abreuvé
                                                      hypocrites inconscients menteurs aveuglés par leur avidité et en plus couards.


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 17:57

                                                      @ tous,
                                                      de nombreux experts pensent qu’il faudrait tout de suite élargir la zone d’exclusion au moins jusqu’à 80 km autour du site.
                                                      c’est en tout cas la recommandation que font les autorités australiennes pour leurs ressortissants.
                                                      http://www.dailymotion.com/video/xhuim4_fukushima-les-australiens-invites-a-sortir-de-la-zone-dyexclusion_news
                                                      cette vidéo est un monument d’hypocrisie.


                                                      • mick_038 mick_038 28 mars 2011 18:26

                                                        Et oui, et comme bien d’autre chose il aurait fallu le faire dès le départ, et pas attendre que tepco essaie de sauver ses précieux réacteurs....

                                                        Comme aux states, où il y a une semaine tous les médiatico-experts s’accordaient à dire que le niveau resterait 10000 fois inférieur au seuil dangereux. Aujourd’hui, l’eau de pluie n’est plus que 25 fois en dessous du seuil, et ils « supposent » que l’eau n’est pas dangereuse, si elle n’est pas consommée.
                                                        Vu la vitesse à laquelle on est passé de 10000 à 25, je pense que le niveau de dangerosité n’est plus qu’une question de jours, si il n’est pas déjà atteint....


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:02

                                                        @ tous,
                                                        sur ce sujet, d’autres experts pensent qu’il faudrait tout de suite élargir le périmètre à au moins 40 km autour du site.
                                                        http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/fuites-d-eau-radioactive-a-l-exterieur-des-reacteurs-de-fukushima-2359568+2358425/#read-2358425


                                                        • gaijin gaijin 28 mars 2011 18:04

                                                          info
                                                          http://www.leparisien.fr/tsunami-pacifique/radioactivite-a-fukushima-la-zone-de-contamination-bien-au-dela-des-100km-28-03-2011-1380139.php
                                                          extrait :
                                                          "Les travaux à la centrale retardés. Le pompage de l’eau contaminée étant impossible, le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a reconnu que les travaux sur le site allaient subir un nouveau retard. Les ingénieurs de Tepco pensent que le combustible dans le coeur du réacteur 2 a probablement subi des dommages au moment d’un début de fusion survenu juste après le séisme et le tsunami du 11 mars."
                                                          rappel : le réacteur le plus touché est le 3


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:41

                                                            gaijin
                                                            tous les experts s’accordent à dire que, comme du plutonium est trouvé en dehors du site, dans la terre, c’est la preuve que le confinement n’est plus assuré, et que « çà fuit de tous les cotés »
                                                            comme je le disais dans un commentaire tout à l’heure, tepco propose 15 euros supplémentaires par jour pour aller faire le sale boulot.
                                                            ils viennent de demander « l’aide de la France », qui est d’accord d’envoyer deux spécialistes.
                                                            ils vont nous refaire le coup de « zorro est arrivé-é-é ? »
                                                            les réacteurs sont en fusion, et du corium est en train de s’échapper.
                                                            je crois qu’ils ont une mauvaise nouvelle, et qu’ils ne savent pas comment nous l’annoncer.
                                                             smiley


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:15

                                                            @ tous,
                                                            il parait que Tepco a généreusement proposé 15 euros supplémentaires aux travailleurs qui iront dans la zone dangereuse.
                                                            à mon avis, faudra qu’ils rajoutent quelques zéros.
                                                             smiley


                                                            • slipenplomb 28 mars 2011 18:43

                                                              olivier
                                                              Avec 15 euros ils pourront d’acheter le dernier album
                                                              de carlabruni comme si de rien n’était

                                                              je pense que c’est un conseil.......

                                                              .............d’autruche


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:45

                                                              soumanfred
                                                              c’est exactement ce que je disais plus haut.
                                                              ils l’ont voulu, ils l’ont eu, qu’ils prennent leur responsabilité.
                                                              anne lauvergeon à leur tête.


                                                            • patroc 28 mars 2011 18:48

                                                              SORTONS IMMEDIATEMENT DU NUCLEAIRE !..

                                                              Quitte à construire une éolienne tous les dix mètres sur le bord des routes, quitte à s’éclairer à la bougie durant une partie de la journée..

                                                              SORTONS DU NUCLEAIRE..


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 mars 2011 18:54

                                                                patroc
                                                                mais comme je l’ai prouvé en chiffre, en redonnant le lien à la fin de l’article, on a suffisamment de solutions propres et renouvelables pour se passer du nucléaire, du pétrole et du charbon sans se priver pour autant.
                                                                oui, nous pouvons sortir du nucléaire, ce n’est pas utopique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès