Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fukushima : les barges de TEPCO sont là !

Fukushima : les barges de TEPCO sont là !

AVERTISSEMENT. CET ARTICLE INCLUT DES PHOTOS DE VICTIMES DE TCHERNOBYL QUI PEUVENT HEURTER CERTAINES PERSONNES. NE L'OUVREZ PAS SI VOUS AVEZ MOINS DE 18 ANS OU SI VOUS ETES SENSIBLES.

JPEG - 11.8 ko
barge remorquée a Fukushima

Voilà les barges...

Vu le désastre, on pouvait penser qu'à Fukushima on ne manquait pas de barges.

Nous apprenons pourtant que TEPCO en fait acheminer une géante pour recueillir l'eau hautement contaminée qui a été mis en contact avec le combustible fondu des réacteurs 1 3 et 4 pour les refroidir.

Par barge, il faut entendre un bateau long et large à fond plat de 136 mètres de long et 46 mètres de large. Il peut contenir 10.000 tonnes d'eau, c'est à dire moins de 10% de l'eau hautement radioactive que la TEPCO a reconnu avoir sur les bras.

Consciente que c'est loin de suffire, la TEPCO ajoute qu'elle a commencé à aménager des reservoirs pour entreposer l'eau contaminée.

TEPCO plus froid que le corium

Il est vrai qu'avec un périmètre interdit de 20km ils ont la place pour creuser quelques piscines olympiques mais il faudrait être naïf pour croire que cela règle le problème puisque TEPCO prévoit le doublement de a quantité d'eau à traiter d'ici janvier 2012.

TEPCO a reconnu que les systèmes de refroidissement sont hors services contrairement aux déclaration triomphantes des premières semaines de la crise.

TEPCO a reconnu que le combustible de ces trois réacteurs a entièrement fondu.

Ajoutant que « en dépit de la fusion du combustible, nos objectifs ne changent pas », selon le directeur général adjoint de Tepco, Sakae Muto. « Il y a plusieurs éléments d'incertitude et de risques, mais il n'y a aucun changement de calendrier dans les buts annoncés précédemment »

Cela montre que TEPCO ne découvre pas maintenant la situation des réacteurs.

Le refroidissement du magma radioactif qui a coulé au fond des cuves de ces 3 réacteurs, (TEPCO a reconnu que tout à fondu) se fait en déversant en permanence de l'eau qui devient hautement contaminée au contact du corium.

Pas de panique nous contrôlons la communication... heu.. la situation !

Pour résumer, TEPCO reconnait avoir entièrement perdu le contrôle de 3 réacteurs, que les trois enceintes de confinement sont percées et noyés dans l'eau hautement contaminée pour tenter d'abaisser la température et que de cette eau inonde les sous-sols de la centrale et soit fuit dans la mer en partie.

Le corium de chaque réacteur risque (ou a déjà) de percer le fond de l'enceinte de confinement ce qui signifie que les taux de radiation dans les bâtiments sont énormes.

Au moins trois travailleurs sont déjà morts.

Pour couronner le tout , le bâtiment du réacteur n° 3 gite de plusieurs degrés, ce qui ajoute la peur d'un effondrement complet qui rendrait la situation encore plus inextricable.

Evacuations à retardement

JPEG - 35.8 ko
Taches de léopard


En ce qui concerne les civils, des évacuation commencent tardivement au delà du cercle de 20km initial.

7.700 personnes sont évacuées de deux villes, Kawamata et Itate que les cartes montrent comme fortement irradiées.

En effet, le gouvernement japonais a enfin décidé de prendre des mesures d’évacuation selon les relevés d'une cartographie fine et non plus en termes de zones réglementaires de cercles de 20 ou 30 km autour de la centrale.

Cependant le gouvernement ne mesure le seuil d'exposition tolérable (20 milli Siverts par an) qu'en tenant compte de la diminution attendue de la radioactivité ambiante sur cette année, ce qui l'amène à tolérer qu’il soit momentanément un plus élevé.

Les femmes enceintes et le bébés d'abord !


Seules les familles avec enfants en bas age et femme enceinte sont pour l'instant concernées. Il est vraisemblable que la démission du conseiller nucléaire du 1er ministre avait pour élément déclencheur cette limitation (Il dénonçait le danger d'exposer de jeunes enfants aux nouvelles doses admissibles)



On constate que le gouvernement limite au maximum les mesures d'évacuation et traine à les faire exécuter. Des civils on vécu pendant deux mois dans des zones où la radioactivité du sol est supérieure à 30 milli Siverts par ans, ce qui inclue des enfants qui on joué à même le sol, ont porté des objets contaminés à leur bouche, utilisé des jouets souillés...

Cela veux dire aussi que des femmes enceintes ont été exposées deux long mois avec le risque de tératogénèse que cela comporte.

Le monde du silence


Le silence des médias autour de ce drame et la passivité internationale autour de cette lenteur organisée est criminelle et révoltante.

L'URSS avait évacué en bien moins de temps l'ensemble des zones exposées à des taux de contamination similaire.


Et en dépit de cela, les malformation génétiques avaient été légions comme le montrent les photos que je publie plus bas et sur lesquelles j'invite les thuriféraires du lobby nucléaire et les journalistes complaisants à méditer.

"Peut-être que le mythe de la sûreté était trop fort", a déclaré Banri Kaieda le ministre japonnais de l'Economie et du Commerce extérieur. Une façon de reconnaitre que les responssables étaient barges.

 

Heureusement, ce n'est pas en France qu'on mythifierait la sûreté nucléaire !

 

---NE DESCENDEZ PAS PLUS BAS SI VOUS ETES SENSIBLE---

(Sauf si vou êtes journalistes, politiques et membres d'AREVA)

 

 



JPEG - 78.7 ko
JPEG - 114.7 ko
JPEG - 36.7 ko

Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 23 mai 2011 13:39

    « Par barge, il faut entendre un bateau long et large à fond plat de 136 mètres de long et 46 mètres de large »
    c’est dommage moi j’avais entendu ça dans le sens familier
    voilà les barges de Tepco :
    ceux qui on planté une centrale au bord de la mer
    qui ont caché la vérité a la population etc .....
    mais peut être avez vous raison et barge est il un qualificatif trop gentil pour ces gens là


    • Aldous Aldous 24 mai 2011 15:57

      « moi j’avais entendu ça dans le sens familier »

      L’un n’empêche pas l’autre...


    • Rough 23 mai 2011 14:12

      Ceux d’AV également !


      • le poulpe entartré 23 mai 2011 18:13

        Les japonais sont disciplinés, trop disciplinés. Le gouvernement les mène en bateau et la considération qu’ils ont pour lui est bien trop grande. Le gouvernement japonais devrait se préoccuper de l’intérêt général, surtout pour le seul pays qui a subi le feu nucléaire. Il n’en est rien. Il est le relais légal du banditisme financier, industriel et des d’organisations occultes ; comme avant la seconde guerre mondiale. Si la technologie a évolué ; les systèmes sont restés intacts, figés. 
        - Cette catastrophe que le comique national (Claude Allègre) a qualifié de simple incident  : «  » bien sûr, la centrale détruite va contaminer des gens et "faire quelques morts mais pas beaucoup«  ». 
        - Cette vedette potentielle du regretté Zavatta Circus malgré ses éructations ignobles, continue d’être invité sur les merdias comme s’il s’agissait d’une sommité scientifique. Pour qu’elle raison solliciter ce pitre ? Pour voler la vedette au Bazar Holocaust Lamentable ? Pour faire du buzz en somme, rien que du buzz pour obtenir au final : rien que de la bouse.
        -
        Le gouvernement japonais est en pleine déroute. Il donne l’impression d’un navire qui fonce vers une catastrophe : pas le Titanic mais le Yamato. Le cuirassé le plus puissant jamais construit et que l’état major envoya se faire couler comme à la parade, tout seul. Cette léthargie, ces inactions coupables vont coûter extrêmement cher aux Japonais eux-même qui sont en train de s’exterminer sans bruit. Il n’ y a pas d’espace, pas de place pour évacuer Tokyo. L’économie accuse déjà le coup. Combien de temps vont ils tenir avant de décéder en silence comme dans la région de Tchernobyl ?
        En France bien évidemement cela ne pourrait pas arriver. On nous le garantie. C’est quoi cette garantie et s’il faut la faire fonctionner : que faire ? Une exode vers l’Afrique ? L’ Amérique du sud ? Pas sur, que l’on accepte des émigrés sous prétexte qu’ils ont fait des conneries avec la chaudière. 


      • platon613 24 mai 2011 11:12

        Lisez également cet article !

        Fukushima une apocalypse qui n’en finit pas

        Chronique d’une catastrophe sans fin à Fukushima. Les nappes phréatiques, montrent déjà les premières traces de contamination d’après ce qu’affirme Harry Bernas, directeur de recherche au CNRS. L’opérateur de la centrale nucléaire Tepco est dépassé et tous les scénarios de sortie de crise sont jugés de plus en plus illusoires par les experts.

        http://www.news-26.com/cosmopolite/552-fukushima-une-apocalypse-qui-nen-finit-pas.html

      • Aldous Aldous 25 mai 2011 10:05

        « les japonais habitués, comme les européens, à croire en l’information, à croire leurs politiciens ne s’affolent pas »

        Sans parler des Ricains.

        A ce sujet il est amusant de voir le dépit de Mme Clinton, qui se lamentait il y a peu que les médias d’information en lange anglaise des Arables, des Chinois et des Russes ait damé le pion de la Voix des l’Amérique...

        Les média de l’ex « monde libre » sont englués dans la pensée unique que les téléspectateurs se tournent vers ceux des anciens régimes totalitaires !


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mai 2011 17:59

        Holaa , il va y avoir de l’Hara Kiri dans l’air alors !

        Si ils doivent évacuer Tokyo, les responsables de la centrale et du gouvernement japonais n’auront plus qu’à aller déblayer eux même les gravats à Fukushima !


      • lloreen 23 mai 2011 14:56

        Merci Aldous.Merci aussi pour votre avertissement.Vous faites oeuvre de salut public et les mots me manquent pour dire le sentiment d’horreur qui me saisit quand je pense que ces assassins paradent avec des plumes de paon alors que nous devrions voir en eux des têtes de mort.
        La mort qu’ils amènent SUR TOUTE LA PLANETE.
        J’ai vu des images pires que les vôtres car celles-ci ne sont pas les plus effroyables.Et pourtant elles sont déjà insoutenables.
        SORTEZ DANS LA RUE AVEC DES IMAGES PAREILLES !!!!!!!!!!!!!!VOILA CE QU’IL FAUT PLACARDER A LA VUE DE NOS CONCITONS.
        Pas les faces hilares sur la photo du nouveau gouvernement et les tronches d’enterrement des potes de DSK.
        C’ EST UNE HONTE !
        Y a t-il même un coupable ??OUI.ceux qui laisserons faire.
        Les autres ne sont plus humains et donc, quoi dire...


        • Aldous Aldous 23 mai 2011 17:33

          merci a vous.


        • lloreen 23 mai 2011 14:59

          pardon : concitoyens.


          • Anne Le Coniat 23 mai 2011 15:08

            Je suis scandalisée par tout ce silence assourdissant des médias : un vrai MOXYMORE !


            Pour quelles raisons ? A quoi tout cela rime t-il ? 
            Et sous prétexte que l’info ne passe pas dans les médias mainstream, l’info n’existe pas ou perd de la valeur...
            C’est peut être un raccourci de circonstances mais je comprends que les gens descendent dans la rue en Espagne et ailleurs ! Trop de cynisme, trop de mensonges ! trop d’irresponsabilités de la part des « décideurs ».
            Lire que TEPCO n’avait pas d’assurance contre le risque d’accident (trop cher) avec l’aval des autorités (mais c’est pareil en France)...essayez de vous e sortir si vous avez ou créez un accident avec votre véhicule sans assurance. Vous seriez exposé à juste titre à la vindicte populaire...2 poids, 2 mesures ! et le pire de tout cela, c’est que tout est légal !!
            Les bras m’en tombent, mon coeur est lourd et je me demande : Comment arrêter ça, Qui pouvons-nous me répètent mes ami(e)s et mon entourage !
            A force de nous déresponsabiliser et de nous répéter que nous serions incompétents pour régir la cité...continuons à baisser la tête (et je suis soft) et regarder le monde tomber !
            Bonne journée !


            • BOBW BOBW 23 mai 2011 17:28

              Continueront-ils à Privatiser au Japon comme en France pour remplir les poches d’actionnaires qui font passer leurs intérêts avant tout autre considération humaine, sociale ou sécuritaire ???


            • amipb amipb 24 mai 2011 07:27

              @BOBW : malheureusement, tant que les contre-pouvoirs de la démocratie ne fonctionnent pas ou plus, seul la révolte du peuple peut entraîner un changement.

              Et ce, au Japon comme ailleurs.

              Malheureusement, les japonais semblent encore abasourdis par ce qui vient de leur arriver.


            • Aldous Aldous 25 mai 2011 10:10

              Le libéralisme ce n’est pas tout privatiser :

              C’est privatiser les profits et laisser à la collectivité les charges.

              C’est ce qu’on appelles le « Partenariat Public-Privé ».

              En gros : l’entretien des rails sont à la charges du public, l’exploitation ferroviaire au privé.

              Je ne serais pas étonné d’une prochaine nationalisation de TEPCO.

              Sans doute après la division du groupe en deux : d’un coté les centrales en bon état (privé) et de l’autre Fukushima et les centrales qui ont été mises à l’arret (nationalisé)


            • BisonHeureux BisonHeureux 23 mai 2011 15:23

              Un des enjeux fondamentaux de 2012 doit être la sortie de l’hérésie nucléaire !
              Eva joly a lancé un appel dans ce sens publié dans libé :

              http://evajoly.fr/2011/05/22/tribune-deva-joly-je-serai-la-candidate-de-la-sortie-du-nucleaire/

              à nous de la soutenir !
              Hasta la libertad
              Salut et fraternité


              • Antoine Diederick 23 mai 2011 16:16

                Vous avez bien fait de mettre les photos...c’est dur à voir....il faut les voir....

                En Belgique les autorités mettent des photos de cancer du poumon sur les paquets de cigarettes pour dissuader les fumeurs....

                A quand de ces photos sur nos compteurs d’élétricité ?

                Accident à la centrale de Doel aujourd’hui....


                • Tubalcain37 Tubalcain37 24 mai 2011 11:39

                  Excellente idée,

                  j’en parle depuis longtemps à mes amis : Faire une campagne d’autocollants dérivée des photos présentes sur les paquets de cigarettes, avec des slogans type « Le nucléaire tue » ou « le nucléaire fait du mal à vos enfants », et aller les coller sur les compteurs d’électricité, les agences et véhicules EDF, AREVA, etc...

                  La prise de conscience est urgente à réaliser en France, et il faut une réelle volonté politique associée à des groupes de pression citoyens afin de stopper à terme (ce n’est hélas pas possible en 5 mn, vu notre dépendance) ces investissements suicidaires.

                  De plus, concernant les risques sismiques totalement sous estimés en matière de nucléaire, des géologues canadiens ont mis en évidence depuis 2006 des corrélations possibles entre le réchauffement climatique, et l’augmentation des
                  séïsmes par leur nombre et leur puissance, par l’effet de déplacement des forces lors de la fonte de glaciers importants et l’absence brutale de pression tellurique exercée dans leur lit
                  De même, quels seront les effets d’une augmentation moyenne du niveau des océans de 20 cm, alors qu’il peut être prévu jusqu’à 1m, voire 1.60m au cours de ce siècle ? - Combien de millards de tonnes de pression supplémentaire, sans penser que la terre puisse réagir ?

                  Il est donc aujourd’hui vital d’arrêter de faire les apprentis sorciers, et faire savoir aux politiques qu’ils ne pourront plus faire n’importe quoi sur ce sujet - Même si ce choix nous prive d’un écran plat, de voyages en avion, et mille autres conneries non indispensables (Ipad, Iphone, In’importequoi, etc...)

                  Nous sommes totalement responsables vis à vis de nos enfants, et il faudra un jour leur rendre des comptes !


                • Aldous Aldous 24 mai 2011 15:54

                  Si j’ai pensé qu’il est utile de monter ces photos c’est ’est qu’on nous dit que la radioactivité est imperceptible et impalpable...

                  Conneries.
                  Pour ces gamins et leurs parents, elle est on ne peut plus concrète.

                  La justice ne sait combattre que les crimes directs. Or les Bequerels ne sont pas estampillés « made in Fukushima »

                  C’est pour ça que les responsables se sentent à l’abris. Pas vu pas pris.

                  Il faut donc monter.


                • tiloo87 tiloo87 23 mai 2011 16:20

                  Ne pourrait-on distiller cette eau ?


                  • Aldous Aldous 23 mai 2011 17:41

                    TEPCO affirme vouloir installer des systèmes de décontamination de l’eau afin de pouvoir la réutiliser pour refroidir le combustible nucléaire sans ajouter en permanence de l’eau nouvellement pompée.

                    Cela semble un peu difficile à mettre en œuvre :

                    1) l’eau est bien plus contaminée que dans un circuit primaire de centrale en état de marche.
                    2) Il ne suffit pas de la décontaminer il faut aussi la refroidir avant de la réinjecter. Il faudra donc construire un circuit de décontamination / refroidissement complet.
                    3) Les batiments sont en ruine et certaines parties hautement radioactives. Les ouvriers ne peuvent y travailler que quelques minutes. On voit mal comment ils vont procéder à l’installation des systèmes de récupération et d’injection d’eau.

                    Bref, il est peu probable qu’un système de décontamination / refroidissement en cycle fermé soit mis en place avant des mois.

                    Vous me direz, si on réinjecte l’eau pourquoi la décontaminer ?
                    Parce que sinon les turbines et les vannes tombent en panne.

                    Ces


                  • Harfang Harfang 23 mai 2011 18:14

                    Outre les particules radioactives qui contaminent l’eau, et qui peuvent éventuellement être filtrées, l’eau elle-même acquiert une radioactivité induite, impossible à filtrer.
                    A l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen scientifique de diminuer la radioactivité émise par une source. La chaleur et le froid n’ont pas d’impact sur le niveau de radiation. La seule solution est de stocker et d’enfouir le temps que ça passe.

                    Pour les déchets à longues durée de vie, cela peut prendre des centaines de milliers d’années.
                    Pour rappel, l’histoire de la civilisation humaine n’a que 10.000 ans environ. Que restera-t-il dans 100.000 ans ? Qui surveillera ces cochonneries ?


                  • voxagora voxagora 23 mai 2011 16:23

                    .

                    L’article se suffirait à lui-même en tant qu’information,
                    pourquoi mettre en majuscules un avertissement qui incitera
                    même ceux qui n’ont pas envie de le lire à voir ce qui se cache là-derrière ?

                    J’y suis donc allée voir, car je suis un gogo comme les autres.

                    Voulez-vous nous faire croire que l’éléphantiasis n’existait pas avant Tchernobyl ?
                    David Linch le savait, qui nous a réalisé Elephant Man.
                    Et Google aussi, il n’y a qu’à le lui demander.




                    • Clojea Clojea 23 mai 2011 17:24

                      Merci pour l’article. Je ne vois pas intervenir les pro-nucs, bien silencieux depuis le début de Fukushima. Curieux quand même que les pays voisins ne disent rien, ou s’expriment peu. La Chine, la Corée, le Viet Nam etc... Les Australiens et les Néo Zélandais on ne les entends pas non plus. Curieux, car je les ai connus plus réactifs, quand les français faisaient encore des essais nucléaires à Mururoa... Omerta politique ???
                      A part, un bain pour les dirigeants de Tepco dans l’une de leur barge.... Comme ça, pas de jaloux....Ce serait peut être efficace pour qu’ils se bougent efficacement....


                      • geronimo87 geronimo87 23 mai 2011 20:54

                        @Clojea.
                        Si les australiens et les néo-zélandais sont inaudibles, c’est que, d’après ce que je sais, le Japon étant dans l’hémisphère nord, les vents qui transportent toutes ces saloperies restent dans hémisphère nord.....donc ils n’ont rien à craindre. Du moins pour le moment.
                        Qui vous dit que cette barge pleine d’eau ne va pas être coulée en plein milieu du pacifique (qui va l’être de moins en moins) : coucou la chaine alimentaire.
                        « J’vous avais bien dit que j’étais réactif, c’est la radio qui me l’a dit ».


                      • Aldous Aldous 24 mai 2011 11:16

                        En fait il y a eu quelques pro-nuke au tout début, qui nous expliquaient que c’est un incident de niveau 4, que les explosion étaient des problèmes mineurs d’hydrogène et que les coeurs n’avaient pas fondu.

                        Ou que le plutonium c’est bénin.

                        Mais comme TEPCO a fini par reconnaitre que tout ce qui est sorti par la bande était finalement juste et qu’on a des accidents de niveau 7 ils ont disparu.


                      • La râleuse La râleuse 23 mai 2011 17:27

                        Excellent article.
                        Merci à l’auteur.


                        • joletaxi 23 mai 2011 19:18

                          Toujours le même bastringue de « révélations » éculées, d’amalgames, d’exagérations,de mensonges,pour faire vivre un vieux combat,aux racines très politiques au départ.


                          Mentez ,mentez, il en restera toujours quelque chose.
                          Et cela marche.




                          • amipb amipb 25 mai 2011 21:54

                            Dites donc cela aux japonais et même aux scientifiques japonais ayant réalisé des mesures indépendantes et mettant TEPCO et le gouvernement face à leurs mensonges...

                            Dénoncer un mensonge avéré n’est pas un autre mensonge, c’est un acte d’utilité publique.


                          • Scual 23 mai 2011 19:22

                            Je me demande si on peut pas faire quelque chose contre le génocide de Tepco. Après tout un génocide, ça dépasse le cadre du Japon.

                            Si là-bas ils sont muselés, y a bien des ONG capables d’amener ça devant la cours internationale de justice, non ? Franchement les dirigeants de Tepco ont commis un crime infiniment pire que ce qu’à pu faire Khadafi dans toute sa vie.


                            • geronimo87 geronimo87 23 mai 2011 21:00

                              @scual.
                              Je ne vous comprends pas.
                              Y a-t’il eu des plaintes contre l’URSS à l’époque. Aucun pays n’a mis l’URSS devant le tribunal, il me semble.
                              Et pour prouver quoi.
                              Savez-vous le nombre de morts à la suite de Tchernobyl ? Tous les chiffres circulent.
                              Dans mon cas personnel, Tchernobyl 1984 et sœur décédée en 1987 à 35 ans d’un cancer de la thyroïde. Qu’a-t’on pu faire..........rien. Quelles preuves ??????????????????????????


                            • Scual 23 mai 2011 21:25

                              Je ne dis pas que c’est simple de le faire mais c’est surement possible avec le tribunal pénal international.

                              Le cas de Tchernobyl n’a rien à voir. L’URSS était une dictature fermée où réunir des preuves était impossible et il n’y avait pas de tribunal compétent... et c’était la guerre froide surtout, se mêler un peu trop de leurs affaires, et surtout en matière de nucléaire pouvait mener à la guerre.

                              Mais là, Tepco a fait preuve de négligence caractérisée et connaissait les conséquences de ces négligences. Ils peuvent être poursuivis au même titre qu’un fabricant de voiture qui équiperait volontairement ses modèles de freins défectueux tout en le cachant à ses clients.

                              On ne vis plus dans le monde d’il y a 25 ans et il y a des institutions compétentes pour s’occuper de leur cas.


                            • diogene95 23 mai 2011 21:54

                              l’URSS était plus transparent à l’époque. La seule différence, c’est que personne l’a su le jour même comme à Fukushima, il a fallu qu’un pays du nord ( suède je crois ) dise : on relève des doses très fortes, il s’est passé quelque chose de très grave plus au sud.

                              Demandez-vous, sans le tsunami et toutes les caméras du monde braquées sur le japon, si on l’aurait su en direct.


                            • HELIOS HELIOS 24 mai 2011 08:57

                              ... s’il n’y avait pas eu le tsunami, il n’y aurait pas eu l’accident !


                            • neurone 24 mai 2011 12:07

                              ../...

                              « Si il n’y avait pas eu le tsunami » ... ma foi avec des si ... : de plus l’hypothèse tsunami était évoquée, mais pas de risques devait on surement affirmé avant la cata- tout est calculé pour « résisté » ...

                              C’est un peu comme cette histoire « d’enceinte de protection » (ou confinement), qu’on nous vend comme étant l’enceinte qui confinerait en cas de grave avarie la radioactivité ... ils parlent désormais de « double enceinte » dans les EPR ... ahah ! 

                              ABe - Neurone, allez je retourne m’éclairer à la bougie...


                            • HELIOS HELIOS 24 mai 2011 12:33

                              @ Neurone...
                              mon commentaire succint est destiné a l’intervention expliquant que si le tsunami n’avait pas eu lieu nous n’aurions rien su de la catastrophe nucleaire...

                              je me permettais donc de preciser que evidement si le tsunami n’avait pas eu lieu, le tremblement de terre n’ayant pas ete suffisant pour generer un probleme autre que l’arret des centrales, il n’y aurait pas eu d’accident a cacher ou ne pas cacher.

                              celui qui manie les « si » ce n’est pas moi. je constate simplement que la transparence existe, mais en l’espece elle etait inutile puisque c’est justement le tsunami qui a provoqué l’accident !


                            • Scual 24 mai 2011 14:26

                              Non mais si y avait pas eu de centrales nucléaires, y aurait pas eu d’accident non plus de toute façon.

                              En tout cas, je suis pas du tout un expert de droit international, mais je pense que dans ce cas précis, puisqu’il s’agit du Japon, de notre époque etc je pense qu’il doit être possible de faire en sorte que Tepco ne soit pas « seulement » accusé de pollution.

                              Le vrai problème avec cette histoire c’est que Tepco ou même l’Etat Japonais, étant responsables il faudrait qu’ils paient... sauf qu’en réalité c’est des Japonais innocents qu’on ferait payer. C’est donc en réalité aux personnes directement responsables au sein des gouvernements et de Tepco qu’il faut farie payer, et uniquement à elles personnellement. Sinon ça sert à rien de rajouter un poids sur le dos d’un peuple qui a TOUJOURS été profondément anti-nucléaire, et pour cause.

                              Ça ferait comme avec la crise, c’est les politiques et les banquiers les responsables, mais c’est les peuples qui paient.


                            • HELIOS HELIOS 24 mai 2011 15:53

                              « responsable mais pas coupable » vous voulez dire ?

                              Ben oui, la-bas aussi ! mais c’est un peu notre faute aussi, nous elisons les gens et nous les RE-ELISONS ensuite...


                            • Aldous Aldous 25 mai 2011 10:11

                              Oui mais les tsunami ça arrive.


                            • Scual 25 mai 2011 13:20

                              C’est bien pour ça qu’il fallait prévoir...


                            • Aldous Aldous 24 mai 2011 11:17

                              C’est le contraire qui se passe : les USA sont sous l’état d’urgence depuis 10 ans et la constitution est rognée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès