Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fukushima : révision constitutionnelle pour limiter le droit (...)

Fukushima : révision constitutionnelle pour limiter le droit d’expression

La situation demeure chaotique à Fukushima, où des mesures de radioactivité record ont été mesurée à l'extérieur des bâtiments et où les systemes de filtrages de l'eau français et US tombent en panne régulièrement. A Tokyo, où trois haut fonctionnaires ont été limogés, le gouvernement prépare une révision de la constitution visant à limiter le droit d'expression en cas de catastrophe naturelle grâce à un régime d'état d'urgence.

Le gouvernement nippon est confronté à une colère de moins en moins retenue de la population vivant dans des zonesmais non évacuées bien que contaminées et à Tokyo. Ainsi un représentant officiel a battu en retraite devant les question pressante des habitant de Fukushima qui lui demandaient des comptes sur les normes spécifiques (révisées à la hausse) appliquées à leur région qui permettait au gouvernement de ne pas evacuer d'avantage de gens.

La presse japonaise a en outre fait état de tentatives de manipulation de l'opinion, lors de conférences et séminaires du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie visant à promouvoir le nucléaire et les industriels de ce secteur.

Le divorce avec l'opinion est d'autant plus consommé que Taro Nakayama, président de la commission de révision de la constitution a rendu public devant le parlement un projet de révision de la constitution visant à inclure une clause d'état d'urgence en cas de catastrophe naturelle.

L'un des effet de cette clause serait de réduire considérablement les droits des citoyens et en particulier le droit de libre expression et d'information.

En dehors du champ politique l'action du gouvernement central se fait toujours attendre.

La région de Minami-Soma, situé entre 10 et 40 km au nord de la cendrale en déperdition, a décidé de se substituer au gouvernement central pour la mesure et la décontamination de la radioactivité.

Las d'attendre un plan d'action national, la région de Minami-Soma a passé un accord avec l'université de Tokyo pour identifier les taches de contamination par un survol systématique de la région en hélicopère.


Les "hot-spot" radioactifs detectés seront alors décontaminés selon différentes procédures en fonction du degré de contamination. Un budget de 960 million yen a été débloqué et la région fait appel à des volontaires.

Le premier ministre Naoto Kan, qui a déjà promis de démissioner (mais sans fixer de date) pour obtenir le vote de confiance du parlement en juin dernier affirme maintenant avoir tiré les conséquences de Fukushima, et plaide désormais pour « société qui ne serait pas dépendante de l'énergie nucléaire ».

Une position trop peu crédible pour reconquérir les Japonais échaudés par l'inertie gouvernementale.

Seule l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, s'enthousiasme des "progrès significatifs" obtenus par le gouvernement nippon. Progrès qui pourtant semblent bien dérisoires : Intallation d'une partie d'un toit sur le réacteur numéro 3 et prévision de passer les réacteurs en "arrêt à froid" en 2012.

Le gouvernement n’a pas, à ce jour, spécifié les modalités d’un arrêt à froid.

Il s'est borné de définir cette opération comme visant à porter à 100 degrés ou moins la température à la partie inférieure du réacteur.

Aperçu des progrès significatifs


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 9 août 2011 09:49

    Restriction du droit d’expression au Japon.
    Revolte à Londres.
    Dette astronomiques des pays du nord.
    Réchauffement de la planète.
    Augmentation du prix des matières premières

    L’avenir s’assombrit ...............


    • Harfang Harfang 9 août 2011 10:15

      Le droit de s’exprimer peut être restreint, mais manifestement, le droit de laisser les gens crever ne l’est pas lui...

      ♫♪♫
      Faut vous dire Monsieur
      Que chez ces gens-là
      On ne cause pas Monsieur
      On ne cause pas on compte ♫♪


      • gaijin gaijin 9 août 2011 15:22

        harfang
        bien vu !!!!!!!!!!


      • Gabriel Gabriel 9 août 2011 10:33

        Et dire qu’il y a encore des personnes pour nier ou minimiser cette catastrophe. Comment peut on être aveugle ou mercantile à ce point ? On ne parle pas ici d’idées politiques, de droite ou de gauche mais simplement de la vie, de la sauvegarde et la préservation de la vie. Est-ce aussi difficile que cela à comprendre ?


        • Harfang Harfang 9 août 2011 10:56

          En fait, ça dépend Gabriel : la vie d’un pauvre peut-elle se monayer ?


        • interlibre 9 août 2011 11:05

          Bon... Quand est ce que l’on juge tout ce petit monde pour crime contre l’humanité...


        • Gabriel Gabriel 9 août 2011 11:07

          Bonjour Harfang,

          Pauvre ou riche, aucune vie ne peut se monnayer car la vie n’a pas de valeur comptable, se monnaye par l’homme uniquement ce qu’il est capable de créer. Pour ceux qui si risquent, ils en payeront un jour le tribut. Tuer ses frères pour de l’argent est un crime qui ne peut rester impuni.


        • Harfang Harfang 9 août 2011 14:27

          Oh, moi je suis bien d’accord avec vous... mais manifestement notre avis n’est pas partagé par les puissants de ce monde.
          Puisse-t-il en payer le prix un jour, en espérant qu’ils n’entrainent pas l’ensemble de l’humanité avec eux...


        • sparte sparte 9 août 2011 16:58

          Bonjour

          c’est quand qu’on manifeste

           ... en France ?

          amitiés


        • armand 9 août 2011 10:56

          Ce sera leur patriot-act , chaque pays va avoir le sien...


          • bourgpat 9 août 2011 11:30

            Un rien n’interdit les habitants de la zone si ils le souhaitent d’aller ailleurs. Évacuer les zones, c’est empecher les gens d’y rentrer pas d’en sortir. Et oui l’évacuation des personnes en mettant à la rue une population importante comporte des risque immédiats pour la vie des personnes évacués contre un risque de cancer à long terme en fonction de l’exposition réelle des personnes de leur age, de leur état physiologique.
            Enfin vivre sans intimité de long mois dans des gymnases, en dépendant de quelqu’un pour son alimentation, sa douche ou tout autre aspect de sa vie est mal toléré par les personne que l’on oblige à évacuer. Par contre envoyer une partie des personnes dans leur famille en fonction des risques est bcp plus simple et mieux toléré. Ca ne nécessite pas l’autorisation d’un fonctionnaire.

            Deuxièmement, on ne décontamine pas un site. On transfère la radioactivité d’un endroit à un autre. Si on en crois les écologistes, des radioéléments s’échappent toujours. Décontaminer aujourd’hui c’est polluer aujourd’hui de l’eau pour décontaminer et refaire le même travail demain tant que la fuite ne sera pas éliminé. C’est au final créer plus de dechets à traiter dans le futur.


            • Don Touchmyjunk 9 août 2011 23:09

              A mon avis, il est frelaté, ton pastaga. Peut-être même Irradié..

              Rien n’empêche de décontaminer des sites sensibles, comme les places de jeux des gamins, .. , mais pour ça encore faut-il pouvoir en parler et faire des analyses, etc.


            • Vent d'est Vent d’est 9 août 2011 12:22

              Pauvre monde...

              Les pays dit « libres » se rapprochent de plus en plus de l’URSS qu’ils critiquaient sur le point de vue des droits humains...


              • Harfang Harfang 9 août 2011 14:28

                Rien à voir (encore que) : c’est curieux, votre image de profil me fait penser à la fin du premier film Terminator...


              • Le Yeti Le Yeti 9 août 2011 14:31

                Faux ! (ironique)
                Ce n’est pas tant qu’ils s’en rapprochent de plus en plus, c’est juste que cela commence vraiment à se voir ...

                Alors qu’elle s’était trouvée une casserole d’eau bien fraiche, la grenouille commence à se demander pourquoi il y a tant de petites bubulles sous ses miches.

                Vous ne trouvez pas qu’il fait chaud ?

                PS : je ne va pas passer mon temps à faire des copier-coller mais je pourrais malheureusement faire cette même remarque sur un bon quart des articles d’ici et d’ailleurs.


              • Tall 9 août 2011 14:36

                On devrait voir un pic de mortalité par cancer dans la région dès les prochaines années et pour plusieurs années. Des milliers de gens vont sans doute y passer avant d’être vieux. Car le crabe est d’autant + puissant que l’organisme est jeune.

                Je crains que ce soit une cata bien pire que Tchernobyl finalement.

                A mon avis, le gouvernement japonais est complètement coincé par l’énormité du désastre. Ils ne peuvent pas évacuer tous ceux qui le devraient, car il y en a trop. Ils ne peuvent pas prendre toutes les mesures qu’il faudrait, car il y en a trop.
                Alors devant cette impuissance technique, les autorités mentent, dissimulent ou minimisent.

                Je ne voudrais pas être japonais aujourd’hui.



                • Laratapinhata 10 août 2011 00:04

                  Moi non plus.. mais vous êtes Français, et vous vivez dans la première puissance nucléarisée... ça ne vous dit rien ?


                • sto sto 14 août 2011 10:55

                  >> Ils ne peuvent pas évacuer tous ceux qui le devraient, car il y en a trop

                  Non, ils ne veulent pas prendre en charge financierement des millions de personnes.
                  Ils pourraient.

                  Serieusement, les japonais (et j’ai vecu parmi eux) sont capables d’organiser a l’echelle nationale un sauvetage de leur pays.
                  Bien sur ca exige des sacrifices, mais c’est largement possible !

                  a signaler qu’ils se bougeront tres rapidement si il y a une pression internationnale, car le prestige du pays passe avant tout, c’est un but pour tout Japonais


                • sparte sparte 9 août 2011 17:00

                  bonjour à tous
                  n’oubliez pas de faire circuler également le blog de kokopelli
                  se préparer au pire, en France, est important ... je vous apprend rien
                  merci à tous smiley
                  amitiés


                  • lanardelanef 9 août 2011 18:35

                    bonjour à toutes et à tous
                    la grande trouvaille des gouvernements, et qui ne date pas d’aujourd’hui mais qui laisse toujours songeur, pour soigner la fièvre, rien de mieux que de casser le thermomètre.
                    comme cela, plus de malade et le tour est joué.


                    • paulmarie 19 août 2011 12:41

                      Merci à Aldous de citer ses sources

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès