Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > G20 à Séoul : Makgeolli ou chronique d’un échec annoncé

G20 à Séoul : Makgeolli ou chronique d’un échec annoncé

La Corée du Sud va vivre une année plus qu’importante pour sa visibilité internationale : Séoul accueillera le sommet du G20 en novembre prochain sur fond de fin de crise, de nouvelle politique financière mondiale, de rebond économique et d’environnement. Tout devra être parfait.

Des Coréens anglophones à chaque bouche de métro et arrêts de bus, des voitures et bus électriques ou hybrides à travers toute la ville, la rénovation de la porte Gwanghwamun avancée à septembre, etc. Et alors qu’on peut s’attendre à une année qui mettra la Corée du Sud dans tous ses états, voilà que le ministère de l’agriculture, de la forêt et de la pêche ose l’affront : proposer un toast entre les présidents non pas avec du champagne, mais avec du makgeolli. Bienvenue au concours de grimace présidentielle.
 
Le makgeolli devrait même être utilisé tout au long du sommet comme vin de table. Le ministère est en train de sélectionner ses meilleurs vins traditionnels à l’aspect laiteux pour le sommet de novembre. Rien n’est encore sûr concernant le toast au makgeolli, mais pour le ministère, « ce vin traditionnel serait parfait pour une telle occasion ». La seule chose est que le protocole international veut que le toast soit porté avec un vin à l’aspect transparent, ce qui n’est pas le cas du makgeolli. Pas de problème pour le ministère : « nous pouvons faire du makgeolli avec un aspect transparent. Souvenez-vous que nous avons déjà créé un makgeolli-champagne ». La grande classe.
 
Un toast Obama-Sarkozy-Lee avec du Dongdongju (autre appellation d’un makgeolli plus transparent). Le président Lee Myung-Bak n’en sera en tout cas pas à sa première expérience. Le test a déjà été fait avec le premier ministre japonais Yukio Hatoyama et sa femme en octobre 2009 lors d’une rencontre diplomatique. Mais le Japon est le plus grand importateur de makgeolli coréen. Pas étonnant qu’il ait été apprécié ! La Corée du Sud qui souhaite exporter sa nourriture et ses boissons à travers toute la planète voit dans le G20 une excellente opportunité promotionnelle.
 
Mais attention à ne pas vouloir en faire trop. Une tablée des 20 présidents les plus puissants de la planète en train de faire la grimace après la première gorgée de makgeolli risque de faire tâche pour lancer un sommet économique décisif…
 
Bienvenue en Corée du Sud
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 17 mai 2010 10:56

    G20, c’est l’enfer.

    La campagne de promotion massive du makgeolli a permis de pas mal reduire la part de marche des liqueurs importees ces dernieres annees, mais aussi celle du soju.

    Pour ma part, j’en consomme plusieurs bouteilles chaque annee, mais sans en boire une goutte : a la sante de defunts, dans la tradition locale.

    Pour le gout, je prefere un bon Majuang.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès