Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Gaza sous le feu : Les mystères de l’impuissance arabe

Gaza sous le feu : Les mystères de l’impuissance arabe

Une chose est sûre : l’impuissance arabe face aux événements qui se succèdent dans la région est simplement ahurissante. Les bombardements que subit Gaza depuis le 27 décembre 2008 et qui viennent d’être accompagnés depuis le 3 janvier par une incursion israélienne terrestre, sont venus mettre à nu des régimes arabes divisés plus que jamais. Il n’est même pas exagéré de dire que ce 27 décembre 2008 est un jour historique pour l’ensemble du monde arabe, historique dans le sens où cette partie du monde ne sera plus la même après les événements de Gaza : divisé entre régime modéré et régime extrémistes, le monde arabe a commencé une métamorphose aux conséquences dévastatrices : une métamorphose qui se fait dans la division. Et cette division aboutie à une impuissance complète.

Avant d’analyser de près quelques illustrations de l’impuissance arabe qui -contrairement à ce que disent certains- n’a pas commencé avec les événements de Gaza ; ces événements n’ont fait que la sortir au grand jour, essayons de voir de près l’historique de cette discorde.

Je commence par un adage arabe très célèbre selon lequel « les arabes se sont mis d’accord pour ne jamais se mettre d’accord », l’existence de ce genre d’expressions populaires témoigne du fait que les pays arabe souffrent (depuis toujours !) d’un problème de concordance des points de vues et d’unanimité dans les prises de décisions.

Seulement, ce qui est nouveau, c’est que d’une part ces divergences deviennent de plus en plus médiatisées. Et d’autre part, les régimes arabes ne tentent même plus de sauver la face avec les mises en scène habituelles (sommets arabes, réunions d’urgence…) qui avaient pour seule mission de faire croire aux populations de ces pays qu’il y avait encore de l’espoir de voir émerger un jour un monde arabe uni.

L’amplification de cette division arabe commencera avec deux événements de taille :

1- L’effritement du trio : Egypte – Arabie Saoudite – Syrie qui représentait les différentes tendances existantes dans le monde arabe et qui avait un certain poids sur le plan international.

Depuis l’assassinat de Rafik Hariri le 14 février 2005, ce trio a commencé sa descente aux enfers et aujourd’hui la Syrie a préféré à cette union une autre qui est celle avec l’Iran (et le Hamas). Alors que l’Arabie Saoudite a montré sa volonté de devenir une puissance régionale (et partant de prendre la place Egyptienne) ce qui n’a pas fait plaisir aux autorités du Caire.

2- La perte progressive -mais quasi-totale- par l’Egypte de sa place de leader (ou de porte drapeau) des pays arabe. « L’Egypte –tenue par son traité de paix avec Israël, affaiblie par sa dépendance à l’égard de l’aide américaine, terrifiée par l’extrémisme des Frères musulmans, accablée par les difficultés internes et obsédée par le problème de la succession d’un président Hosni Moubarak a bout de souffle – semble totalement incapable du moindre geste qui puisse soulager la misère de Gaza à ses portes. »*

Nous pouvons donc faire remonter à l’assassinat de Rafik Hariri, les premiers signes flagrants de cette division arabe. D’autres événements viendront par la suite amplifier d’avantage la discorde. *2

Au Liban, après la capture de soldats israéliens par le Hezbollah dans le but de les échanger avec l’Etat hébreu contre des prisonniers libanais, Israël mena en juillet 2006 une guerre contre le Liban causant la mort de plus de 1000 personnes et la destruction de la majorité des infrastructures libanaises.

A l’occasion de cette guerre, les pays arabes avaient encore une fois des postions divergentes : Ce qu’on appelle désormais l’axe des pays « modérés » considère que la responsabilité de ce massacre est a attribué aux « milices terroristes » du Hezbollah (shiite) qui ne feraient qu’exécuter les ordres de leurs parrain Iranien qui souhaite devenir une puissance régionale dominante au détriment des pays arabes.

De l’autre coté, pour ce qui est de l’axe des « extrémistes », le Hezbollah n’avait fait que son rôle de résistance et la responsabilité ne peut être attribuée à ses milices mais plutôt à « l’ennemi israélien » qui n’a pas besoin de prétexte pour commettre ses crimes.

Une guerre médiatique et politique intense aura lieu entre les deux axes. Désormais, l’union arabe est aux oubliettes.

Enfin, cela se confirmera avec les événements qui auront lieu dans la bande de Gaza en juin 2007. Le 15 juin 2007, suite à une guerre civile inter-palestinienne, les milices du Hamas finiront par prendre le pouvoir dans la bande de Gaza, évinçant totalement l’autorité palestinienne représentée par le Fatah du président Mahmoud Abbas.

Encore une fois, les régimes arabes avaient des positions divergentes sur ce qui venait de se passer : les modérés appuyaient « l’autorité légitime et légale » à savoir l’autorité palestinienne, accusant le Hamas de jouer le jeu de l’Iran. Et les « extrémistes » pour qui leurs adversaires étaient au solde des américains et des israéliens, soutenaient le Hamas.

 

* Jeune Afrique, n° 2501, p.42

*2 En réalité le division du monde arabe remonte au début du 20ème siècle. Mais des évènements particuliers viennent nous rappeler cette division : la guerre contre l’Irak a déjà été une heure de vérité pour le "monde arabe"


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Shaytan666 Shaytan666 9 janvier 2010 10:59

    Vous pouvez écrire 1 000 articles, cela ne changera pas, les États arabes ne veulent pas d’un Etat palestinien, c’est pas plus compliqué, leur rêve secret est de s’approprier ce qui reste de la Palestine.


    • nada 9 janvier 2010 22:52

      Shaytan666 vous dites n’importe quoi.Il vaut mieux se taire que dire des conneries.
      "Dès l’été 2008 ont ainsi refleuri toutes sortes de scénarios inquiétants pour la Jordanie, le rattachement de la Cisjordanie en tête. "La Jordanie ne peut pas être liée à 30 ou 50% d’un territoire qui, de 1950 à 1967, lui appartenait. Obtenir la moitié ou moins de la Cisjordanie avec toute la population palestinienne serait un suicide", avait déclaré en juin à l’AFP un haut responsable jordanien."
      L’article
      Moubarak a rejetté vivement l’idée d’un rattachement de Gaza à l’Egypte : je ne retrouve plus l’article.


    • caramico 9 janvier 2010 11:18

      Moi je vois encore le même scénario se dessiner :

      D’abord Israel provoque avec des assassinats que la communauté internationale et les médias occidentaux taisent.
      Puis quand les Palestiniens réagissent, là on donne la grosse artillerie médiatique en disant que c’est eux les agresseurs.


      • jaja jaja 9 janvier 2010 11:19

        L’aide la meilleure que les peuples arabes peuvent apporter à la résistance palestinienne serait de faire tomber ces régimes réactionnaires à la solde de l’impérialisme américain et donc du sionisme...

        Le peuple égyptien a essayé de forcer l’ouverture de ses frontières avec Gaza pendant le massacre, il a été réprimé et n’y est pas parvenu... Il aurait été essentiel que celles-ci soient ouvertes à la libre circulation des Palestiniens et à leur approvisionnement... En les bloquant par la force le régime de Mubarak s’est fait le complice de l’agresseur...

        L’unité arabe ne pourra se faire sans renverser ces régimes corrompus qui mangent dans la main de leur ennemi et les aident à réprimer leurs propres peuples.


        • baska 9 janvier 2010 14:57

          Tout à fait d’accord avec toi Jaja ! Tant que les peuples arabes ne se débarasseront pas des autocrates, des crypto-sionistes qui les asservissent, point de salut.


        • TITI 9 janvier 2010 11:26

          Les BERBERES, les Egyptiens, les Libanais, les Iraniens, les Turcs...des arabes ??? Je fréquente QQ Kabyles qui sont trés trés proches des sionistes...du peuple Juif... qu’ils prennent pour exemple.

          Les coptes Egyptiens en ont plus qu’assez des arabo-muulmans ainsi que les chrétiens Libanais par rapport au hezbollah... sans parler de tous les démocrates, laiques, progressistes qui, dans tous ces pays veulent reconquérir la liberté bafouée par une idéologie rétrograde : l’islam qui n’a pour but que l’islamisation de la sociéte...comme à gaza ! Que les arabe-palestiniens rejettent en bloc cette secte qu’est le hamas...


          • MVS67 9 janvier 2010 19:34

            @ TITI

              Arrêtez, s’il vous plaît, avec vos terroristes du Hamas ! Quels sont leurs derniers attentats  ?

             Ah, oui les fameuses roquettes qui ne font guère de mal et c’est tant mieux !
             Combien de victimes ont-elles fait en 8 ou 9 ans ? et combien de victimes de Tsahal pendant la même période ? Combien de victimes des colons et de la colonisation ?

             Et, s’il vous plait aussi, ne confondez l’Islam et ses dérives islamiques : des extrémistes, il en existe dans toute les religions et dans tous les pays, et il ne sont pas la majorité. Mais il est politiquement correct en Europe de grossir, à dessein, le nombre de ces islamistes (et leurs méfaits) que l’on agite, en Occident, comme un épouvantail devant des populations plus ou moins incultes ou ignorantes : l’amalgame Islam et islamisme est vite fait... et les boucs émissaires tout trouvés.


          • King Al Batar Albatar 9 janvier 2010 11:36

            Article interessant.

            Je trouve que parler de ce problème en analysant les defaillances des potentiels alliés des Palestiniens est très intelligent.

            Je me suis souvent posé cette question, si le « Monde Arabe » était vraiment uni, il devrait avoir des moyens de pression énorme pour faire ceder israel.

            Je trouve que l’auteur nous présente le problème sous un angle inhabituel et qui est interessant.

            J’en ai profité pour lire ses précedents articles, et il me semble que nos points de vue sont relativement similaires, notament en ce qui concerne la creation d’un seul état ou tout le monde y vit.

            @ l’auteur,

            Si il existe deux mouvances que vous qualifiez de « modérés » et d’« extremistes » (perso je n’aurait pas choisi ses termes la, ou en tout cas pas extremistes) et qu’elles n’arrivent pas à s’entendre c’est peut etre tout simplement qu’elles n’ont pas le même but.

            Je pense que ceux que vous qualifié de « modérés » souhaitent la création d’un etat Palestinien à côté d’un etat Israelien avec un retour aux frontières d’avant la colonisation.

            Et que ceux que vous qualifiez d’« extremistes » veulent la suppression de l’etat d’Israel (ou en tout cas d’un Etat hebreux, aussi minime soit il) en Terre palestinienne. Par conséquent ils n’ont d’autre choix que le combat, et ne peuvent pas s’entendre avec les « modérés »

            On pourrai donc tendre vers deux mouvances : « les pacifistes » et « les anti israeliens ».

            Ses deux mouvances existent également du côté Israelien, et malheureusement je crois que ce sont les « Anti palestiniens » ou en tout cas ceux qui ont choisi la voie de la violence qui sont au pouvoir, et ceux depuis la création de l’etat (à l’exception d’une courte période, dans les années 1990, avec Isaac Rabbin)

            Esperons que ce soient le clan des pacifistes qui prenne le dessus dans le monde Arabe, comme chez les Israeliens.

            Je ne peut qu’emmettre une nouvelle fois mes voeux de paix pour cette region à l’entame de cette nouvelle année/decenie.


            • TITI 9 janvier 2010 12:09

              Ne pensez vous pas que la fameuse « rue arabe » en a raz le bol des attentats, des barbus ? Ils ont des images qui par l’intermédiaire des portables leur viennent d’iran, du yemen et d’ailleurs... et il ne veulent pas subir le joug d’une dictature...comment voulez vous qu’ils soutiennent les terroristes du hamas ?


              • MVS67 9 janvier 2010 20:53

                @ TITI

                 Vous racontez n’importe quoi ! L’exacte propagande sioniste....
                 Lisez-donc le commentaire de Balthazar pour ne pas « mourir idiot » !


              • Ouallonsnous ? 9 janvier 2010 23:25

                Cela suffit TITI de régurgiter l’intoxication des médias par la propagande sioniste.

                Les fameuses images dont vous parlez ne sont, à 99%, que des montages des services de renseignements occidentaux sionisants, confectionnées dans le but de désinformer les opinions internationales à l’égard des pays qui refusent de s’aligner sur la politique impérialiste colonialiste des anglo-USraéliens.

                Sortez donc du débat sur Avox, car vous faites parti des irresponsables qui par leur passivité bêlante a répeter la propagande « ennemie », lui donne une fausse légitimité, que bien sûr, il n’a et n’auras jamais !


              • balthasar1er 9 janvier 2010 12:17

                Les divisions de ce que l’on appelle communément le monde arabe sont l’oeuvre des colonialistes d’abord Franco Anglais,qui ont dépecé l’empire ottoman, en fractionnant le Bilad a cham,« la grande Syrie »,en offrant une partie de ce territoire à la Turquie « le Sandjak d’Alexandrette. »
                On a sciemment encouragé les divisions ethniques et confessionnelle, politiques, le vieil adage diviser pour mieux régner à depuis lors été utilisé pour empêcher l’émergence d’une région économiquement prospère et culturellement homogène.Il ne pouvait en être qu’ainsi ,le malheur du monde arabe réside davantage dans sa géographie que dans son histoire,suite à la découverte des gisements des plus grandes ressource énergétiques du monde,l’occident prédateur ne pouvait pour servir ses intérêts propres que mettre en place des régimes corrompus et autoritaires, serviles.L’implantation du régime sioniste, sparte du moyen orient venait parachever cette entreprise de domination par la dépossession du peuple palestinien, point de fixation permanent des soubresauts « du monde arabe » et le petit territoire Libanais point de fixation des tensions régionales,révélateur des rapports de force internationaux et du cynisme des grandes puissances en matière de droit international,ce que l’on ose encore appeler conseil de sécurité,n’est que la poursuite du diktat occidental sous une forme respectable en enfumant les esprits par le langage hypocrite de la démocratisation et des droits des peuples à disposé d’eux mêmes.
                Il y a désormais l’axe de la collaboration active symbolisait par Ryad,le Caire,le Royaume de Jordanie,les quelques valets des pétromonarchies qui financent les guerres impériales et ceux qui résistent au dépeçage et à la préservation de l’identité arabe.
                L’acte de bravoure et de résistance des islamo nationalistes Libanais du Hezb allah pourtant chiites ,qui ont fait mieux que résister à l’invasion sioniste en 2006 après avoir expulsé l’armée de criminels israéliens et ses supplétifs de L’als (l’armée du Sud Liban en 2000)après 22 ans d’occupation et en ouvrant les portes de la sinistre prison de Khiam a été salué dans toutes les capitales arabes,par les peuples bien sur et non par les autocrates,qui voient dans tout acte de soulèvement,une menace pour leur régime fantoche.Les portraits du chef de la résistance islamique trône désormais dans les capitales arabes à côté d’autres grandes figures de cette partie du monde.
                Le gouvernement Egyptien qui vit sous perfusion Américaine est en train d’édifier un nouveau mur de la honte,pour enfermer un peu plus des populations laissées à l’abandon, les laissés pour compte de l’histoire, devant les grands calculs économiques des puissances occidentales ,l’Egypte a définitivement tourner le dos à ses frères depuis la trahison de Saadate,c’est un pays en proie aux instabilités chroniques et sans le soutien de ses parrains Américains la tête de ces paillassons serait depuis longtemps mise à prix.


                • ZEN ZEN 9 janvier 2010 19:11

                  "On a sciemment encouragé les divisions ethniques et confessionnelle, politiques, le vieil adage diviser pour mieux régner à depuis lors été utilisé pour empêcher l’émergence d’une région économiquement prospère et culturellement homogène.Il ne pouvait en être qu’ainsi ,le malheur du monde arabe réside davantage dans sa géographie que dans son histoire,suite à la découverte des gisements des plus grandes ressource énergétiques du monde,l’occident prédateur ne pouvait pour servir ses intérêts propres que mettre en place des régimes corrompus et autoritaires, serviles.L’implantation du régime sioniste, sparte du moyen orient venait parachever cette entreprise de domination par la dépossession du peuple palestinien, point de fixation permanent des soubresauts « du monde arabe » et le petit territoire Libanais point de fixation des tensions régionales,révélateur des rapports de force internationaux et du cynisme des grandes puissances en matière de droit international,ce que l’on ose encore appeler conseil de sécurité,n’est que la poursuite du diktat occidental sous une forme respectable en enfumant les esprits par le langage hypocrite de la démocratisation et des droits des peuples à disposé d’eux mêmes...."

                  Intéressant de remonter le temps pour juger les impasses actuelles
                  Il faudrait tout un article là-dessus...
                  Cela rejoint les travaux d’Olivier Roy


                • MVS67 9 janvier 2010 21:43

                  @ Balthasar 1er

                   Merci pour cette excellente analyse. Ce qui se passe actuellement au Proche-Orient a son origine dans le partage des dépouilles de l’Empire ottoman, après la guerre de 14-18, par les grandes puissances coloniales et occidentales de l’époque, en particulier la Grande Bretagne et la France , relayées et supplantées ensuite par le Etats-Unis.
                   Il est bon de rappeler tous ces faits oubliés ou occultés, comme vous l’avez fait.
                  Cordialement.
                   des blogs à visiter :
                  http://salam-akwaba.over-blog.com
                  http://danactu-resistance.over-blog.com&nbsp ; à la date du 2 janvier


                • TITI 9 janvier 2010 12:39

                  Inutile une fois de plus d’accuser l’occident...les divisions d’aujourd’hui sont historiques...la colonisation islamique n’a pas laissé que de bons souvenirs. Il y avait une civilisation, une culture...avant l’arabisation, l’islamisation et les peuples petit à petit le « réapprennent ». L’Eygypte est une grande civilisation, comme le Liban et la Perse. Ils n’ont rien à voir avec ces idées venues d’une idéologie sans avenir. Les mollahs, les ayatollahs, les imans, la oumma...la smala...ils en ont marre. D’ailleurs la jeunesse le dit haut et fort en fuyant et en exigeant des visas pour l’occident.


                  • King Al Batar Albatar 9 janvier 2010 12:42

                    Tellement d’energie dépensé à critiquer l’Islam.....

                    T’as une vie sinon ?


                  • TITI 9 janvier 2010 12:57

                    ben oui...la je suis dans une salle de sport entouré de trés jolies filles...et toi ?


                    • King Al Batar Albatar 9 janvier 2010 13:10

                      Je suis au boulot (même le samedi.....)

                      La j’ai des clients qui arrivent !

                      T’as ton pc à la salle de sport ?


                    • DESPERADO 9 janvier 2010 13:10

                      Pauvre France.
                      Entre les mains de personnes dont les intérêts et les guerres ne sont pas les notres,


                    • King Al Batar Albatar 9 janvier 2010 13:20

                      Pauvre France, pays dont le patrimoine culturel est énorme et peuplé d’abrutis.

                      En france quand on a un Q.I qui est égal à sa pointure de pied, qu’on est chomeur et qu’on passe son temps à rien foutre sur Internet, on devient complotiste, et on pense que les sionistes dirigent le monde.... Le fameux complot sioniste !!!!

                      Ouvrez les yeux les cretins, c’est l’argent qui dirige le monde, pas un peuple ni une communauté.....


                    • ELCHETORIX 9 janvier 2010 18:40

                      Eh albatar , il me semble qu’il y a plus d’abrutis en ISRAEL qu’en FRANCE , car pour élire un premier ministre proche des sionistes- fachistes comme lieberman , il faut avoir une belle dose de crétinerie .
                      La division du monde arabe est justement entretenue par les sionistes des grandes puissances qui soutiennent la suprématie militaire de cet état colonisateur et meurtrier .
                      Oui , l’argent domine le monde , la question est de savoir qui détient cette puissance monétaire , en partie la finance internationale , le FMI dirigé par Srauss-Khan , et d’autres organismes au service du NOUVEL ORDRE MONDIAL qui veut établir un ultra-libéralisme marchand et un fashisme économique rejeté par les peuples orientaux comme les peuples occidentaux .
                      Israèl a été crée pour garantir la main-mise des ressources énergétiques du Myen-Orient .
                      Et parmi les grands « argentiers » occidentaux , quelle est d’après-toi la communauté qui est la plus représentative ?
                      Il ne poura pas y avoir un seul état avec les palestiniens et les juifs israéliens , car il s’est passé trop d’atrocités depuis soixante ans .
                      Les colonies juives doivent cesser en CISJORDANIE et à JERUSALEM-EST !
                      RA .


                    • TITI 9 janvier 2010 13:28

                      C’est bien ALBATAR...

                      Desperado...alors cesse d’importer ton obessession moyen-orientale et islamique... parce que vous nous gonflez grave ! (c’est la jolie SOPHIE à côté de moi...qui à dit : « grave »)


                      • TITI 9 janvier 2010 13:31

                        OUPS...elle me trouble...elle M’OBSEDE !


                        • TITI 9 janvier 2010 13:57

                          Séance finie...bon week end...BISOUS SOPHIE ! Et que vive ISRAEL...


                          • paul 9 janvier 2010 14:27

                            L’ Égypte est sous perfusion de l’aide économique américaine ( 850 millions de $) et l’aide
                            militaire ( 1 milliard 300 millions de $) .Sous la surveillance israélienne , ce pays participe
                            donc efficacement au blocus de Gaza .


                            • sentinelle 9 janvier 2010 17:05

                              que repondre a ta connerie ? rien , juste constater.....


                            • MVS67 9 janvier 2010 21:07

                              @ agora-intox

                              Ah oui ! Et que dire du sieur Lieberman ? Du beau monde en vérité !
                               Ceux qui « foutent la m.. », comme vous le dites avec tant d’élégance, ce ne sont pas les Palestiniens du Hamas, mais Israël et leurs soutiens US, EU, Moubarak, aidés par les collabos de l’AP avec Mahmoud Abbas...


                            • Internaute Internaute 9 janvier 2010 18:36

                              Cette tragédie du Moyen-Orient est l’exemple même qui prouve que seule la force compte. Gaza, c’est Dunkerque sauf que les anglais n’envoient pas de petits bateaux pour les sauver.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès