Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Grèce : le gouvernement veut jeter en prison les citoyens insolvables

Grèce : le gouvernement veut jeter en prison les citoyens insolvables

Le gouvernement grec veut à tout prix remplir les caisses de l’État. Une récente loi permet d’enfermer les citoyens qui doivent plus de 5000 euros au fisc, et dans ce contexte, le gouvernement a eu l’idée de reconvertir d’anciennes casernes en « pseudo-prisons ».

La Grèce, à cause des politiques absurdes mises en œuvre ces dernières années sous la « dictature » de la troïka, pullule de citoyens endettés et insolvables. Bien souvent, endettés vis-à-vis de l’État, étant donné que la pression fiscale continue d’augmenter pour compenser un appauvrissement social toujours plus grand, et une montée du chômage, voire même de la faim.

Le gouvernement d’Antonis Samaras [ci-contre] ne semble pourtant pas vouloir changer de voie et s’entête dans ses choix erronés – et criminels. L’objectif des tenants de l’exécutif, télécommandés depuis Bruxelles et Frankfort vise essentiellement à remplir les caisses de l’État. Comment ? En extorquant aux citoyens les taxes et les dettes non payées, même s’il faut pour cela les enfermer dans une espèce de « camp de concentration », où – on le sait bien – iront principalement de pauvres bougres qui doivent quelques milliers d’euros à l’État tandis que les gros débiteurs, les grandes entreprises, les armateurs, les hommes politiques, qui ont transféré leurs richesses à l’étranger ces dernières années, se faisant bien souvent passer pour des « sans ressource », s’en tireront à bon compte, grâce à leurs contacts dans l’establishement, ou à la possibilité qu’ils auront de s’octroyer les services de grands avocats afin d’éviter la punition, même s’il faudra sans doute payer quelques dessous de table (l’Italie n’est pas le seul pays corrompu du continent).

Cette proposition de loi malsaine a été présentée au Parlement voilà quelques jours par le vice-ministre de la Justice grecque, Kostas Karagkounis. Celui qui ne paiera pas ses dettes dans les 4 mois après la date buttoir devra être puni, et enfermé pendant 1 an. Mais pas dans l’une des prisons grecques, déjà surpeuplées. Non. La brillante idée du gouvernement est de réhabiliter et de reconvertir certaines casernes militaires actuellement inutilisées. « Pour enfermer les tricheurs du fisc dans des conditions plus humaines,  » a expliqué le vice-ministre, qui a fait savoir que le premier sera un ex-camp d’entrainement militaire dans l’Attique, la région de la capitale, Athènes. Cela serait en quelque sorte le premier « camp de concentration » où seraient emprisonnés ceux que la loi récemment votée permettra d’arrêter s’ils doivent au fisc plus de 5000 euros. La loi en question permet au citoyen insolvable de payer son dû en plusieurs traites, mais prévoit que si l’une des traites n’est pas honorée, le débiteur sera alors passible de détention.

La « proposition » suscite de vives polémiques et commentaires dans le pays, même si nombreux sont ceux qui pensent qu’il ne s’agit que d’une provocation, ou tout au plus d’une menace qui ne sera pratiquement jamais mise en œuvre, et dont le seul but est de faire peur à ceux qui doivent de l’argent à l’État afin qu’ils paient leurs dettes, et aident ainsi à réunir quelques millions d’euros destinés non pas à la Santé, l’Instruction ou la Protection sociale, mais au remboursement de la dette, naturellement.

S’il s’agit d’une mauvaise plaisanterie, nous le saurons rapidement. Le fait est que le vice-ministre Kostas Karagunis est de nouveau intervenu sur la question, niant que son exécutif ait l’intention d’ouvrir des « camps de concentration » pour ceux qui ne paient pas leurs dettes. Il a affirmé que les « casernes-prisons » ne serviront que pour un nombre réduit de personnes, et que la majeure partie des citoyens sanctionnés devront simplement porter un bracelet électronique qui permettra de contrôler leurs mouvements, et travailler gratuitement dans des sortes de « prisons agricoles » où chaque jour équivaudra à deux en prison.

Marco Santopadre, pour contropiano.org, le 22 avril 2013

 

Traduction assurée par IlFattoQuotidiano.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • interlibre 24 avril 2013 11:03

    Le retour du Nexum aboli par les romains il y a plus de 2000 ans.

    Je sais que notre société est en pleine régression mais à ce rythme on va bientôt rétablir l’esclavage pour construire des monuments pour le dieu du libéralisme...



    • reprendrelamain reprendrelamain 24 avril 2013 17:42

      il ne vont pas leur faire construire des monuments (pas de rentabilité !) mais leurs propres prisons et là c’est tout bénéfice...


    • abelard 24 avril 2013 18:21

      Mais bon sang !

      Oui, mille fois oui au retour de l’esclavage !
      Ce serait une véritable amélioration de nos conditions de vie.

      Les esclaves avaient une valeur, on ne les laissait pas crever de faim dans la rue !

      Aujourd’hui, le suicide d’un employé est une bénédiction pour l’entreprise. Pas d’indemnité de licenciement à verser et des économies de salaires.
      Un esclave mort était un manque à gagner...


    • bigglop bigglop 25 avril 2013 01:00

      Dommage que l’auteur ne rapproche pas ce projet de nouvelles prisons du projet de création de ’’zones économiques spéciales’’ proposé par Martin Schulz (Pdt du Parlement Européen) et repris par le gouvernement grec avec Costis Hatzidakis (ministre du Développement économique).

      Autrement dit, la création de camps de travail par la joie au bénéfice des industriels européens, notamment allemands.

      Il faut bien reconnaître que les prisons ordinaires grecques sont presque ’’inhumaines’’.


    • Al West 24 avril 2013 11:16

      C’est pourtant facile de rembourser ses dettes. Il suffit de trouver un travail dans un pays où personne n’embauche et où le taux de chômage augmente tous les mois. Il suffit juste d’être meilleur que les 2 autres millions de Grecs qui cherchent un emploi.

      Ou alors imprimer des billets. Les banques centrales le font bien.


      • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:03

        mais pour une raison qu’on nous explique pas, les Grecs et les Chypriotes n’ont pas le droit de recourir a a planche a billets alors que la France, oui.


      • Mowgli 24 avril 2013 19:15

        « les Grecs et les Chypriotes n’ont pas le droit de recourir a a planche a billets alors que la France, oui. »

        C’est parce que la France est dans les petits papiers du Bon Dieu. Ne dit-on pas que la France est la Fille Aînée de Son Eglise ? Le Canard Enchaîné n’appelait-il pas Miteux Rance « Dieu » ?

        Ah la la, faut tout vous expliquer.


      • Croa Croa 24 avril 2013 22:40

        Sinon pour ne pas aller en tôle il est toujours possible de faire la pute (pour les filles) ou dealer. Il y a aussi des choses qui tombent du camion et qui peuvent se revendre...

        Les grecs sont mal barrés !


      • Sébastien A. 24 avril 2013 11:27

        Tous des fainéants ces pauvres ! Et ils n’ont même pas le bon goût de travailler au redressement national « dans une période où le redressement productif par un redéploiement des moyens de production permettra de stimuler les leviers de croissance, qui seuls peuvent sortir le pays de l’impasse de la dette » (copyright)
        Bref : d’accord avec l’auteur et interlibre, même si pour moi c’est plutôt le retour de la contrainte par corps.


        • Razzara Razzara 24 avril 2013 11:42

          Absolument sidérant : ’’les « casernes-prisons » ne serviront que pour un nombre réduit de personnes, et que la majeure partie des citoyens sanctionnés devront simplement porter un bracelet électronique qui permettra de contrôler leurs mouvements, et travailler gratuitement dans des sortes de « prisons agricoles » où chaque jour équivaudra à deux en prison.’’

          Tous ces types ne doute plus de rien. Ce n’est plus la droite décomplexée, mais bien le fascisme décomplexé, tant la tyrannie se montre à visage découvert avec aise ! En tous les cas, blague ou pas, pareils propos dans la bouche de ce M Karagouhnis sont très révélateurs de la mentalité des sociopathes dangereux qui mènent le monde. Et c’est particulièrement inquiétant !

          Ajoutons y cette information dont j’avais déjà eu écho et qui se confirme toujours plus avant : la ’chypriotisation’ de l’ensemble des pays européens est déjà bien avancée. Cette idée de voler purement et simplement le péquin, de ballon d’essai à Chypre, est en passe d’être présentée au parlement européen ces prochains temps.

          http://la-chronique-agora.com/chypriotisation-comptes-bancaires/

          Extraits :
          ’’ ... sachez que les pouvoirs publics dans de nombreux pays occidentaux ont déjà officiellement bien enclenché le processus de « chypriotisation » des dépôts bancaires. En fait, ce n’est même pas un secret : Olli Rehn évoque ainsi ouvertement le fait que la responsabilité des déposants sera engagée en cas de restructuration ou de faillite bancaire au sein de l’Union européenne.’’
          ’’C’est ce qui est prévu, par exemple, dans la nouvelle directive européenne de redressement et résolution des défaillances bancaires (Recovery and resolution directive ou RRD), qui est en attente de première lecture au Parlement européen. Il y est stipulé que le bail-in devrait être « appliqué à un éventail aussi large que possible d’engagements ou de passifs non garantis » (point 47).’’
          ’’Ce n’est pas tout. Un deuxième virage réglementaire mérite aussi l’attention. [...] Concrètement, cela signifie que le peu d’argent liquide dont disposent ces fonds nationaux — en comparaison des dépôts à assurer — ne servira même plus à vous indemniser en tant que déposant en cas de faillite de votre banque. Il sera désormais versé à la banque en faillite, celle-là même qui a mal investi et mis en danger vos économies.’’

          Si c’est pas magnifique ! Alors je pose la question : c’est quand que l’on met leurs sales trognes au bout de quelques piques durcies au feu ? Tout ça va mal finir.

          Razzara


          • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:11

            ’’Arbeit mach frei’’ revient en force.



          • Razzara Razzara 24 avril 2013 12:15

            Comme vous dites Aldous !

            En complément, cette info :

            http://silverdoctors.com/irish-savers-pensioners-have-just-been-cyprusd/

            Razzara


          • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:48

            on touche là le veritable but de la mondialisation basée sur le systeme des banques centrales privées : 


            L’apparition des banques centrales privées s’est accompagné de l’établisseme de l’impôt sur le revenu, des taxes locales et des taxe sur les echanges.

            Pourquoi ? Pour financer le service de la dette.

            En gros, il s’agit d’une privatisation de l’impot mondial au profit du cartel banquaire.

            Un racket généralisé impisé sur toutes les activités humaines qui sert aussi d’outil d’assujetissement politique.

            Systeme que le livre de L’Apocalypse décrit étonnamment intelligemment avec le chiffre de la bête qui est imposé à tous sur la main et le front, sans lequel on ne peut plus ni vendre ni acheter.

            666 qui est explicité dans le livre des rois : 666 talents d’or, c’est le montant de l’impot levé annuellement par le roi Salomon sur les nations.



          • baldis30 24 avril 2013 22:42

            Le sommet de l’inconscience politicienne est atteint : forme nouvelle du STO , au profit de qui ?
            Pendant ce temps les USA et le Japon font de la relance par deux moyens : les investissements publics ( horresco referens , tant qu’ils ne seront pas privatisés...) et fonctionnement de la planche à billets.

            Qui va payer les bracelets électroniques ? seront-ils loués à une multinationale de l’informatique ?

            Le ridicule ne tue plus sinon on célèbrerait tous les jours des obséques en mondovision !


          • Aldous Aldous 25 avril 2013 07:30

            Le bracelet, c’est en attendant la puce RFID implantable...


          • kemilein 25 avril 2013 09:14

            arbeit macht frei c’est tellement classe dans la langue du reich

            n’oubliez pas :
            après le travail gratuit, le travail forcé.

            esclavagiste était un mot trop fort vous trouviez (certain) il y’a encore quelques mois/ans, regardez bien et dites moi ou et quand vont ils s’arrêter ?


          • foufouille foufouille 24 avril 2013 12:00

            et bien, les voila, les camps de travail
            la belle competivite ploutocrate euro


            • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:01

              on ne tond pas un oeuf, on le met en prison...


              • Antoine Diederick 24 avril 2013 12:02

                Merci pour l’article,

                ...et je vais me faire du bien immédiatement :

                I.
                Allons enfants de la Patrie,
                Le jour de gloire est arrivé !
                Contre nous de la tyrannie,
                L’étendard sanglant est levé, (bis)
                Entendez-vous dans les campagnes
                Mugir ces féroces soldats ?
                Ils viennent jusque dans vos bras,
                Égorger vos fils, vos compagnes !

                Refrain
                Aux armes, citoyens,
                Formez vos bataillons,
                Marchons, marchons !
                Qu’un sang impur
                Abreuve nos sillons !

                II.
                Que veut cette horde d’esclaves,
                De traîtres, de rois conjurés ?
                Pour qui ces ignobles entraves,
                Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
                Français, pour nous, ah ! quel outrage !
                Quels transports il doit exciter !
                C’est nous qu’on ose méditer
                De rendre à l’antique esclavage !

                (Refrain)

                III.
                Quoi ! des cohortes étrangères,
                Feraient la loi dans nos foyers !
                Quoi ! ces phalanges mercenaires
                Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
                Grand Dieu ! par des mains enchaînées
                Nos fronts sous le joug se ploieraient
                De vils despotes deviendraient
                Les maîtres de nos destinées !

                (Refrain)

                IV.
                Tremblez, tyrans et vous perfides
                L’opprobre de tous les partis,
                Tremblez ! vos projets parricides
                Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
                Tout est soldat pour vous combattre,
                S’ils tombent, nos jeunes héros,
                La terre en produit de nouveaux,
                Contre vous tout prêts à se battre !

                (Refrain)

                V.
                Français, en guerriers magnanimes,
                Portez ou retenez vos coups !
                Épargnez ces tristes victimes,
                À regret s’armant contre nous. (bis)
                Mais ces despotes sanguinaires,
                Mais ces complices de Bouillé
                Tous ces tigres qui, sans pitié,
                Déchirent le sein de leur mère !

                (Refrain)

                VI. (Couplet souvent seul retenu aujourd’hui après le premier)
                Amour sacré de la Patrie
                Conduis, soutiens nos bras vengeurs
                Liberté, Liberté chérie,
                Combats avec tes défenseurs ! (bis)
                Sous nos drapeaux, que la victoire
                Accoure à tes mâles accents,
                Que tes ennemis expirants
                Voient ton triomphe et notre gloire !

                (Refrain)

                VII. (Couplet des enfants)
                Nous entrerons dans la carrière
                Quand nos aînés n’y seront plus
                Nous y trouverons leur poussière
                Et la trace de leurs vertus (bis)
                Bien moins jaloux de leur survivre
                Que de partager leur cercueil
                Nous aurons le sublime orgueil
                De les venger ou de les suivre !

                (Refrain)

                VIII. (Couplet supprimé par Servan, Ministre de la Guerre en 1792)
                Dieu de clémence et de justice
                Vois nos tyrans, juge nos cœurs
                Que ta bonté nous soit propice
                Défends-nous de ces oppresseurs (bis)
                Tu règnes au ciel et sur terre
                Et devant Toi, tout doit fléchir
                De ton bras, viens nous soutenir
                Toi, grand Dieu, maître du tonnerre.

                (Refrain)

                Couplets supplémentaires

                IX.
                Peuple français, connais ta gloire ;
                Couronné par l’Égalité,
                Quel triomphe, quelle victoire,
                D’avoir conquis la Liberté ! (bis)
                Le Dieu qui lance le tonnerre
                Et qui commande aux éléments,
                Pour exterminer les tyrans,
                Se sert de ton bras sur la terre.

                (Refrain)

                X.
                Nous avons de la tyrannie
                Repoussé les derniers efforts ;
                De nos climats, elle est bannie ;
                Chez les Français les rois sont morts. (bis)
                Vive à jamais la République !
                Anathème à la royauté !
                Que ce refrain, partout porté,
                Brave des rois la politique.

                (Refrain)

                XI.
                La France que l’Europe admire
                A reconquis la Liberté
                Et chaque citoyen respire
                Sous les lois de l’Égalité ; (bis)
                Un jour son image chérie
                S’étendra sur tout l’univers.
                Peuples, vous briserez vos fers
                Et vous aurez une Patrie !

                (Refrain)

                XII.
                Foulant aux pieds les droits de l’Homme,
                Les soldatesques légions
                Des premiers habitants de Rome
                Asservirent les nations. (bis)
                Un projet plus grand et plus sage
                Nous engage dans les combats
                Et le Français n’arme son bras
                Que pour détruire l’esclavage.

                (Refrain)

                XIII.
                Oui ! déjà d’insolents despotes
                Et la bande des émigrés
                Faisant la guerre aux Sans-Culottes
                Par nos armes sont altérés ; (bis)
                Vainement leur espoir se fonde
                Sur le fanatisme irrité,
                Le signe de la Liberté
                Fera bientôt le tour du monde.

                (Refrain)
                 
                XIV.
                Ô vous ! que la gloire environne,
                Citoyens, illustres guerriers,
                Craignez, dans les champs de Bellone,
                Craignez de flétrir vos lauriers ! (bis)
                Aux noirs soupçons inaccessibles
                Envers vos chefs, vos généraux,
                Ne quittez jamais vos drapeaux,
                Et vous resterez invincibles.

                (Refrain)

                XV.
                Enfants, que l’Honneur, la Patrie
                Fassent l’objet de tous nos vœux !
                Ayons toujours l’âme nourrie
                Des feux qu’ils inspirent tous deux. (bis)
                Soyons unis ! Tout est possible ;
                Nos vils ennemis tomberont,
                Alors les Français cesseront
                De chanter ce refrain terrible.


                • gaijin gaijin 24 avril 2013 12:09

                  « et travailler gratuitement dans des sortes de « prisons agricoles » où chaque jour équivaudra à deux en prison. »
                  tout est dit !
                  le retour a l’esclavage ........


                  • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:35

                    Deutche kalität ! 


                  • kemilein 25 avril 2013 09:18

                    bworf, le monde est un terrain d’esclavagisme. Moins évident pourtant réel.
                    travailler comme une bête pour une misère, au mieux pour pas vous en apercevoir on vous donne de quoi avoir un télobotomiseur avec un canapé.

                    vous n’en restez pas moins au service de maître qui s’échangent vos services a tour de rôle.

                    l’esclavage dans le fond ca commence a partir du moment ou l’un dirige l’autre en l’exploitant tout a son profit, typiquement ce que voltaire aime (son pays bien organisé)


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 2013 12:27

                    Vont pas assez loin ,faut privatiser ces camps en les vendant aux chinois qu’on une grande expérience en ce genre d’affaires . Et pis à l’infirmerie des toubibs kosovars ,parce que meme mort le prisonnier doit rembourser ses dettes ....
                    Ironnie ,hein ,pas sur la tete ...


                    • kemilein 25 avril 2013 09:23

                      vue que c’est l’EU qui le dit, probable qu’il ont regardé de l’autre côté de l’atlantique et ô surprise le système carcérale est privatisé et même que certain juge sont rétro-corrompu par la prison pour y envoyer des gens dedans. (autrement dit on y enfermait des gens juste pour faire des thunes)
                      jveux dire, a mon avis c’est prévu pour être des structures privatisés ^^
                      donc l’état (cad les Grecs) va payer l’entreprise privée chargé de garder le prisonniers, et le travail accomplit durant l’emprisonnement sera au bénéfice d’une entreprise privé... c’est trop intéressant comme système pour que les libéraux passent a côté ;)


                    • Aldous Aldous 24 avril 2013 12:32

                      Le Grec, qui contrairement aux autres Européens n’a jamais été serf, n’a eu à payer son tribu a des maîtres que pendant le joug ottoman. (avant il était citoyen romain).


                      les chretiens payaient un impôt de capitation (jizya)3, et un impôt foncier (kharâj Charazi en grec) en plus de l’impot du sang (Enlèvement des enfants pour en faire des Jannissaires)


                      C’est pourquoi il n’existait presque pas de taxes foncières en Grèce jusqu’à l’arrivée de la troïka. 

                      Payer des impôts pour que l’état grec verse un tribu aux banques privées le révolte profondément car c’est la situation dont il s’est libéré par le prix du sang en 1830. 

                      C’est pourquoi le principal mouvement citoyen anti troïka s’appelle Je ne paye pas le khâraj



                      Pour le forcer à raquer il faudra bien des camps de concentrations !





                      • soi même 24 avril 2013 12:43

                        Une question qui va payer, la gestion du surplus de taulard ?


                        • Antoine Diederick 24 avril 2013 12:47

                          c’est l’Europe qui va payer la garde-robe du bagnard, chiche ....


                        • cathy30 cathy30 24 avril 2013 13:07

                          Par soi même

                          n’oublie pas que les camps de travail obligatoires par hitler ont enrichis l’Allemagne.


                        • baldis30 24 avril 2013 22:55

                          L’Allemagne bien sûr ! parce que la Grèce réclame 162 milliards d’euro à l’Allemagne au titre des dommages de guerre non réglés ! Cela est paru dans la presse , la presse italienne seulement, mais aussi dans la presse grecque et des inquiétudes dans la presse teutonne.
                          Cela se décompose en 54 milliards d’euro en remboursement des salaires versés par les grecs occupés aux occupants allemands, et 108 milliards liés aux dommages destructifs . Or le gouvernement grec ne veut pas s’engager dans cette voie ....et fait tout pour ne pas donner suite à ces demandes justifiées par un dossier comportant , selon La Repubblica, plus de 190.000 pages . Quels timides ces grecs !
                          Et soudain me revient en mémoire quelques bribes de vers de Victor Hugo ( L’enfant grec)
                          « je veux un fusil et des balles »


                        • CASS. CASS. 28 avril 2013 15:43

                          oui l’idéologie nazie ayant été créée et mise en place par les rothschildiens ashkénazes khazars( issus des convertis au pharisaisme à partir du 8éme siécle) ainsi que par les bons soins et en accord avec un certain vatican et ses multiples mensonges , falsifications et plagiats, totalement ok avec l’empire impérialo zioniste fasciste et son modéle de N.O.M exterminant et rayant de la carte de l’histoire dont antique le premier modéle d’empire à vocation universelle pro fusion des civilisations pro pacifique et pacifisme issu des Perses Iran, dont les grecques se sont inspirés en en ayant fait des copies et en ayant sciemment cramée les bibliothéques perses.


                        • Aldous Aldous 24 avril 2013 14:26

                          en grec, on dit Elevthéria è thànatos


                          La liberté ou la mort.

                        • TSS 24 avril 2013 14:09

                          Les USA preparent la même chose avec les camps de la FEMA... !!


                          • JM 24 avril 2013 17:17

                            Ces enfoirés de la Troïka ne reculerons décidément devant rien.
                            Je vois déjà la suite des événements : Pas assez de places en prison ? Pas de problème : les entreprises privés américaines qui sous-traitent déjà une grande partie des emprisonnés américains (à prix d’or évidemment, bien plus chers que le coût « gouvernemental »), aidées par des juges complaisants, qui n’hésitent pas à envoyer au trou pour des délits mineurs de circulation, histoire de remplir les prisons, car c’est le jackpot pour tout le monde, et qu’il faut « augmenter » le CA.
                            Le gouvernement grec n’a plus un copek pour les payer ? Pas de souci, la Banque Mondial ou le FMI leur fera un prêt aux petits oignons.
                            Mais amenez-les à l’échafaud ces technocrates affairistes et complètement corrompus !


                            • Wendigo Wendigo 24 avril 2013 17:21

                              ceci me fait penser à une grande chanson soviétique « Guerre sacré », pas pour le contexte, ni pour les idéaux, mais pour les paroles qui son :

                              Lève-toi, pays immense,
                              Lève-toi, pour un combat à mort !
                              Contre la sombre horde fasciste,
                              Contre la horde maudite.

                               

                              Que la noble fureur
                              Se déchaîne, comme une vague !
                              C’est la guerre du peuple,
                              La guerre sacrée !

                               

                              Repoussons les oppresseurs
                              De toutes les idées ferventes,
                              Les violeurs, les pillards,
                              Les tortionnaires du peuple.

                               

                              Que la noble fureur
                              Se déchaîne, comme une vague !
                              C’est la guerre du peuple,
                              La guerre sacrée !

                               

                              Que les ailes noires n’osent
                              Survoler notre Patrie,
                              Que l’ennemi n’ose piétiner
                              Ses champs immenses.

                               

                              Que la noble fureur
                              Se déchaîne, comme une vague !
                              C’est la guerre du peuple,
                              La guerre sacrée !

                               

                              A la vermine fasciste putride,
                              Nous enfoncerons une balle dans le front.
                              Pour la lie de l’humanité
                              Nous clouerons un solide cercueil !

                               

                              Que la noble fureur
                              Se déchaîne, comme une vague !
                              C’est la guerre du peuple,
                              La guerre sacrée !

                               

                              http://www.youtube.com/watch?v=8Y4_2Qa0QQs

                               


                              • colere48 colere48 24 avril 2013 17:44

                                « l’Italie n’est pas le seul pays corrompu du continent »

                                c’est vrai ... la France aussi !!!

                                 


                                • SuperGigaTony Upoz 24 avril 2013 17:46

                                  L’état grec lui même est surendetté, autant transformer la Grèce en une immense prison à ciel ouvert, ça serait plus rapide .....

                                  C’est magnifique..


                                  • SuperGigaTony Upoz 25 avril 2013 00:21

                                    Je me demande combien d’années de travail forcée écoperais Cahuzac...


                                  • kemilein 25 avril 2013 09:27

                                    question prison a ciel ouvert faudrait demandé de l’aide a israel ils ont de l’avance dans ce domaine.


                                  • SuperGigaTony Upoz 25 avril 2013 11:13

                                     Antisémite !!!!!!  smiley


                                  • Devo Devo 24 avril 2013 17:50

                                    Heureusement que, pendant ce temps, l’on commence à parler du vrai problème civilisationnel que constituent les musulmans et les homos.



                                    J’ai pas l’impression de vivre sur la même planète que certains, cf beaucoup des intervenants précédents.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès