• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > International > Guerre en Syrie : entre intox, propagande et désinformation
13%
D'accord avec l'article ?
 
87%
(48 votes) Votez cet article

Guerre en Syrie : entre intox, propagande et désinformation

Depuis des semaines l’étau semble se resserrer sur la malheureuse Syrie, il ne se passe pas de jours sans que des nouvelles chaque fois plus alarmistes et plus effrayantes surviennent, nouvelles de massacres qui gagneraient à en croire les médias, constamment en horreur et en intensité.

Ce qui est sûr, c’est que depuis des mois il se passe du vilain dans ce pays, beaucoup de vilain, par contre ce qui est suspect c’est la médiatisation à outrance qui en est faite comme si tous ces faits réels ou imaginaires, n’avaient pour but que de marquer les esprits.

Ce qui est aussi suspect c’est l’interprétation toujours à sens unique à propos des auteurs de ces faits, les commentaires de l’actualité ne visent qu’à incriminer toujours les mêmes « responsables », à savoir les forces fidèles au régime en place, en gros ce sont les gentils insurgés contre les méchants loyalistes, bizarre cet acharnement médiatique.

Et puis pourquoi maintenant ? On parle de « printemps arabe » mais qu’est ce que cela signifie ? Il y a bien d’autres pays arabes dont on ne parle pas et qui n’ont pas connu de printemps, alors pourquoi la Syrie, pourquoi ce petit pays est il d’un coup devenu l’objet de tant d’attentions, comme l’enjeu d’un ensemble de forces qui le dépassent largement ?

 

A) La Syrie : enjeux stratégiques, forces en présence, causes du conflit

On entend partout dire dans nos médias « printemps arabe », « révolution démocratique » et autres fadaises du même acabit, ces divers mouvements manipulés (même si le mécontentement de la population est une chose réelle) ont eu raison ces derniers mois des régimes dictatoriaux (et laïcs) de la Tunisie et de l’Egypte, pour la Libye il a fallu user de la force (bombardements intensifs) afin de venir à bout du régime, les observateurs occidentaux pensaient qu’il en irait rapidement de même pour la Syrie, un an après le régime syrien est toujours en place, 1er couac dans cette vague de « printemps arabes » et de « révolutions démocratiques » qui devait à son tour apporter aux Syriens les lendemains qui chantent ..

Quelles sont les raisons de ce fiasco ? Essentiellement deux raisons :

- le refus par les Russes et les Chinois d’une intervention armée de l’Otan

- le soutien dont dispose Bachar el Assad auprès d’une grande partie de la population

Quels sont donc les camps en présence, pour ou contre le régime de Bachar el Assad

1) à l’intérieur de la Syrie elle même ;

Sont favorables au régime :

- les alaouites (secte chiite dont proviennent les Assad et presque toute la classe dirigeante)

- les chrétiens (protégés par un dictateur laïc et qui ne souhaitent pas connaitre à leur tour le sort des chrétiens d’Irak)

- les vrais chiites (qui sont minoritaires, assez en phase avec les alaouites, et savent qu’ils se retrouveront persécutés en cas de « révolution démocratique »)

- certains sunnites (essentiellement les classes aisées, la bourgeoisie des villes, qui craint l’instabilité et la violence des extrémistes)

Sont opposés au régime :

- certains sunnites (les classes pauvres, la paysannerie, les gens peu instruits facilement manœuvrables et qui se soumettent aux extrémistes)

A l’intérieur de la Syrie, le rapport de forces est largement en faveur du régime en place

2) dans l’environnement proche ;

Sont favorables au régime :

- l’Iran, pays chiite, donc proche des alaouites, et opposé aux arabes sunnites

- le Liban, pays faible et chaotique, mais qui craint la déstabilisation de la Syrie

- la Palestine, pays soumis et écrasé, mais qui voit en la Syrie un résistant à Israël

Sont opposés au régime :

- les monarchies pétrolières, (Arabie Saoudite, Qatar, émirats du Golfe) arabes, de confession sunnite et rangées dans le camp occidental

- la Turquie, pays sunnite du camp occidental, qui a quelque contentieux territorial avec la Syrie

- la Jordanie, pays arabe, sunnite, soumis au camp occidental mais peu influent

- Israël, l’ennemi par excellence, conflit territorial mais surtout civilisationnel car ce greffon occidental au Proche-Orient nourrit d’énormes ambitions en terme de conquête et de zone d’influence

Pays vagues :

- l’Irak, toujours en proie au chaos intérieur et traversé par des courants divers

- l’Afghanistan, même remarque que pour l’Irak

3) dans l’environnement lointain ;

Sont favorables au régime :

- la Russie, qui est un vieil allié de la Syrie laïque du temps de Hafez el Assad, est à nouveau opposée au camp occidental dans une logique de bloc, de plus elle dispose d’une base navale sur la côte syrienne

- la Chine, qui rejoint cette logique d’affrontement des blocs et se range donc avec la Russie contre les Etats Unis et leurs alliés

Sont opposés au régime :

- les Etats Unis et leurs alliés, les USA sont, conjointement avec la Grande Bretagne, l’allié inconditionnel d’Israël qui est comme leur « rejeton » dans la région, bénéficiant d’un soutien et d’une indulgence infinie, à part le Royaume Uni les principaux alliés des USA sont les membres de l’Otan, d’autant plus soumis qu’ils sont faibles au plan géopolitique et auxquels il faut désormais malheureusement adjoindre la France ;

Remarque  : il est assez inquiétant de constater que le monde entier se retrouve opposé au travers du conflit intérieur syrien.

Pourquoi donc une telle concentration de forces en présence et un tel acharnement sur cette région du globe, qu’est ce qui fait de la petite Syrie un verrou de l’ambition des grandes puissances ?

Les motifs majeurs de la volonté de contrôle par les USA et Israël de cette région peuvent être découplés ainsi :

- conquête impériale de type « classique », agrandissement de la zone d’influence

- conquête économique, contrôle des zones pétrolifères afin d'entraver le développement de l’économie chinoise

- conquête à caractère messianique et religieux, (trop long à développer, voir les croyances des chrétiens évangéliques américains)

 

B) Exemples historiques récents de déstabilisation

Les motifs de volonté d’emprise du bloc américano-sioniste sur cette partie du monde ne manquent donc pas, malgré cela est on en droit de considérer que les Etats Unis et leurs allies procéderaient à une déstabilisation forcée d’états souverains par ruse, mensonge et manipulation ?

A-t-on le droit de mettre en doute la moralité de cette grande « démocratie » et ainsi de contester la fiabilité des informations répandues dans le camp occidental ?

C’est que les exemples récents de ces dernières années vont tout à fait dans ce sens :

1) la Yougoslavie

Pays non aligné (en fait plutôt à l’est) et que les Etats Unis ne parvenaient pas à ranger dans leur camp, aussi a-t-on décidé de procéder à son explosion en exploitant les conflits de nationalité, l’ennemi étant le noyau dur central (la Serbie) qu’il convenait à tout prix de disqualifier ce qui fut fait !

2) l’Irak

Pays arabe laïc, proche de l’URSS et très riche en ressources pétrolières, puissance montante de la région qu’il convenait d’endiguer puis de dépecer, ce qui fut fait en plusieurs étapes sous des prétextes fallacieux voire complètement fantaisistes (armes de destruction massive) !

3) la Libye

Pays arabe laïc, riche en ressources pétrolières, dont le dirigeant incontrôlable nourrissait de grandes ambitions d’innovation, accusé de massacrer son peuple de façon absolument invérifiable, on a décidé de son anéantissement en procédant par la force, ce qui fut fait !

Difficile au vu des exemples précédents de croire en une éthique des agresseurs et de penser qu’il faille apporter un quelconque crédit à leurs allégations concernant un Etat qu’ils convoitent, que nenni il semble au contraire qu’en politique comme en affaires, l’immoralité fasse souvent la fortune d’un camp et quand celui-ci contrôle les médias, l’information et qu’en même temps il a réécrit l’histoire (ce que font toujours les vainqueurs) on est subjugué face à un tel niveau d’imposture, si on devait dire la vérité quant aux actuels convoiteurs de la malheureuse Syrie, il faudrait expliquer que :

Les Etats Unis sont un état voyou à l’instar de ceux qu’ils dénoncent, ces fameux « Rogue states » ;

Ils sont d’une rapacité illimitée et bafouent le droit international, voir les exemples précédents ;

Ils sont les premiers à avoir enfreint systématiquement les règles du traité de Westphalie (1648) qui avaient été édictées suite au carnage des guerres de religion afin de limiter au maximum les conflits entre états souverains, avec les USA l’histoire recule ;

Ils ne se contentent pas de s’emparer et piller un Etat, en plus ils jugent leurs dirigeants vaincus et les emprisonnent, les exécutent ou les font lyncher (le procès de Nuremberg fut une première) ;

On a légitimement de quoi être inquiet face à une telle super puissance !

 

D’où vient un tel instinct de prévarication, une telle violence et brutalité ?

Il faut connaitre le peuple britannique, rare syncrétisme de puissances guerrières et aussi se reporter à l’histoire des Etats Unis, terre de conquête, persuadée de détenir une mission divine (voir article sur les chrétiens évangéliques)

 

C) Dangers actuels, évolution probable, position de la France

Les Etats Unis ne sont pas seulement la 1ère puissance militaire du globe, ils disposent également d’une force de frappe médiatique inégalée en contrôlant les principaux moyens de communication du globe et leur propagande se trouve relayée sans cesse ;

Plus précisément l’observatoire syrien des droits de l’homme (sic) se trouve comme par hasard basé à Londres, un gage d’objectivité sans doute ;

Il faut hélas comprendre que la mise au pas de la Syrie fait partie du calendrier états-unien pour la région dans le cadre d’un vaste programme de remodelage du Moyen Orient avec disparition des états-nations remplacés par des entités ethniques et confessionnelles plus facilement contrôlables.

Comme ces ambitions piétinent, marquent le pas et face au refus obstiné de la Russie (et de la Chine) de condamner le régime de Bachar, il leur faut « passer la vitesse » à un autre niveau de propagande d’où la pollution désormais quotidienne de nos médias par d’horribles massacres que perpétueraient les forces régulières du gouvernement syrien, ainsi pas plus tard que cette semaine ..

Nous sommes même si nous n’osons pas trop l’avouer car cela rappelle trop de mauvais souvenirs (angoissants) à nouveau revenus dans une logique d’affrontement bloc contre bloc, face à la menace d’écrasement de la Syrie (qui est une étape avant l'attaque contre l’Iran) la Russie et la Chine savent qu’elles ne doivent plus reculer, d’où les déclarations de ces derniers jours et même une belle démonstration technique en guise d’avertissement  !

Quelle est l’attitude de la France face à cette menace de conflit majeur ?

Hélas guère brillante, ayant surtout consisté à jeter de l’huile sur le feu, Juppé et BHL sont passés par là, maintenant Fabius prend le relais, on est loin du professionnalisme et de la lucidité d’un Védrine ..

Même l’Allemagne est plus courageuse, pays encore occupé militairement par les puissances alliées, elle affiche plus d’indépendance en s’opposant à une intervention militaire en Syrie !

Niveau presse on peut à nouveau déplorer la lâcheté et l’ignorance crasse de quasiment tous les médias français ordinaires, qui sont la voix de leur maitre question relais de propagande, jadis qualifiée de 4ème pouvoir, la presse n’est plus que son valet et seul Internet reste l’unique canal de réinformation face à l’intox généralisée, remplissant (mais pour combien de temps encore ?) ce rôle de contre pouvoir !

Enfin dans la classe politique française, le conformisme règne partout de la gauche à la droite, sur ces sujets délicats on constate que Jean Marie Le Pen est à peu près seul à faire montre de lucidité et d’honnêteté, il est manifestement trop subtil pour nos journaleux qui cherchent en vain à le tacler ..

Saluons en matière de réinformation le travail remarquable d’un vrai journaliste, même si certains l’accuseront de partialité, et qui est en même temps un authentique spécialiste de la région, à savoir Thierry Meyssan qui anime le site du Réseau Voltaire  ;

Comme site généraliste bénéficiant d’une large audience et qui se fait régulièrement le relais d’informations alternatives au plan international, le site Egalite&Réconciliation d’Alain Soral ;

enfin des sites plus confidentiels et spécialisés :

Info Syrie (Louis Denghien)

Voix de la Syrie (Ginette Skandrani)

Des sites étrangers qu’on soupçonnera peut être de partialité mais qui présentent le mérite de faire entendre un autre « son de cloche » :

Ria Novosti (Russie)

Irib (Iran)

 

Hieronymus, juin 2012




par Hieronymus vendredi 15 juin 2012 - 93 réactions
13%
D'accord avec l'article ?
 
87%
(48 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par ROBERT GIL (---.---.176.190) 15 juin 2012 08:50
    ROBERT GIL

    Lorsque les médiats crient ensemble au « loup » contre un pays ou un gouvernement, méfiez-vous. Les multinationales contrôlent l’information et exercent de fortes pressions sur nos politiques. Ne vous laissez pas manipuler...................
    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/08/manipulation-internationale/

  • Par Hieronymus (---.---.234.99) 15 juin 2012 13:45
    Hieronymus

    merci de votre message
    bien sur que je suis de votre avis car tout le demontre
    mais comme nous sommes a nouveau depuis une dizaine d’annees dans une logique de « bloc contre bloc » c’est propagande contre propagande et il est permis de s’interroger sur l’eventuelle validite des propagandes respectives ?
    helas les derniers forfaits perpetres en matiere internationale par la nouvelle super-puissance ne lui laisse plus aucun credit moral, c’est zero scrupule et mensonge total.

  • Par SEPH (---.---.0.154) 15 juin 2012 09:57
    on veut nous faire croire qu’en Syrie c’est la guerre civile. C’est faux, c’est un pays attaqué par des terroristes financé par l’Empire et ses valets (France, GB, Qatar, Arabie Saoudite, et bien sur Israël).
    Mais la vérité sur la Syrie commence à transpirer, l’article de Peter Hitchens pour The Daily Mail en est une illustration :

    "J’ai été contacté par un groupe de femmes occidentales qui vivent en Syrie et qui croient que la plus grande partie de ce qu’on raconte au monde sur ce pays est faux.

    Pour ce que j’ai pu en savoir, ce ne sont pas des affidés du pouvoir et elles sont d’accord pour dire que le gouvernement de Damas est mauvais, mais ce qu’elles sont exactement, elles le disent : des êtres humains ordinaires pris dans une tourmente politique. Pour des raisons évidentes, j’ai promis de protéger leurs identités.

    Je vous exhorte à lire ce qui suit, parce que c’est important, parce que nos interventions sous le coup de l’émotion dans d’autres pays ne font aucun bien et parce qu’il est vital que les gens résistent aux tentatives pour nous entraîner en Syrie en nous abreuvant d’une propagande unilatérale.

    Cette sorte de propagande a un prix. J’espère que vous vous êtes aperçus de la liste qui continue de s’allonger de ces soldats britanniques altruistes tués en Afghanistan pour une cause depuis longtemps abandonnée.

    Et j’espère que vous vous êtes aperçus que la Libye, que nous avons « secourue  » il y a quelques mois, est maintenant un Etat en faillite dont le principal aéroport international est récemment passé sous le contrôle de gangsters et où des prisonniers arrêtés injustement sont affamés et torturés dans des geôles secrètes.

    Une de mes sources en Syrie écrit sur les « militants » dont on nous parle tant :

    « Ces contestataires ne sont pas des gens pacifiques munis de fleurs qui veulent la liberté. Non, ce sont des tueurs armés jusqu’aux dents, qui pratiquent le tir embusqué, qui tirent sur l’armée dans le seul but d’inciter au chaos et à l’émeute. »

    Elle accuse les salafistes, les musulmans ultra-puritains influencés par les enseignements saoudiens, qui haïssent et menacent les minorités syriennes alaouite et chrétienne. Elle dit que beaucoup de « militants » sont des étrangers, un point de vue partagé par toutes mes informatrices. Beaucoup de ces « militants » sont armés.

    Les opérations armées sont un fait bien établi, non condamnées par l’ONU qui attaque volontiers le gouvernement syrien parce qu’il se défend. Une autre écrit :

    « J’ai vu des reportages sur des manifestations de l’opposition faits avec des images de manifestations pro-gouvernementales, et des images supposées être prises dans la campagne du nord du pays, qui a connu une année incroyablement humide, et qui semblent avoir été faites dans quelque désert. Les informations acceptées comme vraies par la BBC World News sont tellement biaisées en ce moment que je ne crois plus rien de ce qu’elle raconte, après lui avoir fait crédit de dire la vérité pendant plus de 60 ans. »

    Elle dit avoir discuté avec un homme qui a participé à une marche à Hama l’été dernier. Il « craignait pour sa sécurité, mais on lui avait demandé de porter une rose rouge et on l’avait assuré que tout se passerait dans le calme et l’ordre et, voyant que de nombreux hommes sortis de la mosquée se joignaient à la manifestation avec leurs jeunes fils, il avait accepté. Ils marchaient seulement depuis quelques minutes, sous le regard de policiers non armés sur le côté de la rue, puis un homme à côté de lui a sorti une arme et a tiré, tuant le policier le plus proche. »

    Une émeute a suivi, rapportée par les télévisions étrangères comme l’attaque de manifestants pacifiques par la police.

    J’espère pouvoir en dire plus dans les semaines à venir."

    Peter Hitchens

    Note du traducteur de Mécanoblog  :

    Peter Hitchens est un des principaux commentateurs du Daily Mail, un journal anglais de tendance conservatrice. Hitchens est lui-même une sorte de « born-again » après avoir été un athée militant. Politiquement conservateur, il a été dans sa jeunesse militant trotskyste, comme quoi … Il est le frère de feu Christopher Hitchens, un intellectuel de gauche bien connu.

    Il a décidé de s’intéresser à la Syrie, ce qui donne ce texte qui met en doute la propagande que nous sert habituellement la presse occidentale.

    Source : http://mecanoblog.wordpress.com/201... ;

    http://mecanoblog.files.wordpress.c...

  • Par Maurice (---.---.172.35) 15 juin 2012 10:12
    Maurice

    Pourquoi les attentats à la voiture piégés sont ils constamment perpetrés par les rebelles extrémistes suunites ?

    Pourquoi un pharmacien a-t-il été égorgé par les rebelles extrémistes suunites, pour avoir refuser de fermer sa pharmacie, et de ne pas avoir grossi artificiellement les rangs de la contestation ?

    Pourquoi le Liban est il inondé d’arme en provenance de la Lybie, du Qatar, et de l’Arabie Saoudite, à destination de la Syrie et des « rebelles » ? (et entrainant par la même la destabilisation du Liban)

    Pourquoi défendez vous toujours les extrémistes suunites égorgeurs Cigogne, c’est bon pour le Grand Israël ?

    Avis aux lecteurs : il faut parler le BHL pour comprendre notre fanatique Cigogne, c’est à dire qu’il faut tout inverser...


    @ l’auteur : excellent article ! Tout y passe, une bonne vue d’ensemble, facile à lire. Vraiment du bon bboulot. Merci !

    Pourquoi

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération