Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guinée Conakri : Dadis Camara coupable ?

Guinée Conakri : Dadis Camara coupable ?

A l’occasion du 28 septembre 2009 dernier, date marquant les cinquante ans de l’indépendance de Guinée Conakry, le monde entier a vécu avec amertume ces évènements socio-politiques sanglants qui ont causés les décès d’environ cent cinquante guinéens.

 Suite à cette triste situation qui interpelle les responsabilités des uns et des autres, l’on sait que l’une des principales cibles de l’opinion internationale a été, et peut-être le restera encore, le Capitaine Moussa DADIS CAMARA lui-même, l’actuel homme fort de Guinée. C’est de ce fait que ce dernier a été l’invité de Madeleine MOUKAMABANO dans “ Le Débat africain“ de ce dimanche 4 octobre 2009, sur Radio France Internationale (R.F.I.), question d’éclairer l’opinion par sa version des faits.

 Voici retranscrites dans cet article quelques déclarations majeures qui ont été faites ces jours par des acteurs de l’évènement, avec plus particulièrement celles du Capitaine DADIS.

  • « C’était tuer ou être tué, car les manifestants étaient armés. », déclare un militaire guinéen.
  • « Les manifestants ont défoncé les portes du stade, qui avaient été fermées la veille pour empêcher toute manifestation. », un observateur guinéen.
  • « On était tranquillement assis à la tribune au stade. Lorsque les militaires sont arrivés, nous pensions que nous avions à faire à des gens civilisées qui venaient nous amener au commissariat. Par la suite, nous avons reçu des coups de crosses et de matraques. Il y a eu des morts, des blessés, des femmes violées,etc. », un homme politique guinéen. 

 Venons-en ensuite au propos du Capitaine DADIS, sur RFI ce matin :

· « Je n’ai pas donné ordre de tirer sur les manifestants. J’ai hérité d’une armée dans laquelle la hiérarchie n’est pas respectée. »

· « Je ne suis pas un assoiffé de pouvoir. D’ailleurs, vous voyez que j’ai refusé de vivre dans le somptueux palais de la Présidence de la République de Guinée. »

· « Les militaires avaient voulu renverser et tuer le Président LANSANA CONTE, et je les en avais empêchés. C’est cet acte de patriotisme qui a amené l’armée récemment à me proposer de prendre les rênes du pouvoir. »

· « Au début des manifestations sanglantes, j’ai voulu sortir et laisser les choses, mais les militaires m’ont dits de rester en place. »

· « Les manifestants ont saccagé le siège de la police et emporté des armes. Vous pouvez venir voir. »

· « Une fois, j’ai voulu quitter le pouvoir, mais les militaires m’ont dit, ‘’si tu quittes le pouvoir, nous allons le prendre.’’. »

· « Avant d’être au pouvoir, j’étais l’homme le plus libre au monde. Il faut dire que le pouvoir, c’est très angoissant. Dieu seul peut en réalité guider un homme au pouvoir. »

· « Lorsque le Président Mathieu KEREKOU avait quitté le pouvoir, il allait librement au marché acheter ses condiments. C’est le peuple qui est venu le chercher pour qu’il reprenne le pouvoir. »

· « Je suis un honnête homme, je suis un patriote. Je suis là pour l’intérêt supérieur de La Guinée. J’ai de la probité morale, moi. »

· « Vous les journalistes, vous protégez les leaders politiques de l’opposition. On ne peut pas bâtir l’Afrique comme ça. »

· « C’est des leaders politiques tels que Alpha CONDE, Sidia TOURE, et autres qui ont provoqué la rébellion, avec leurs alliés en occident. L’impérialisme vient d’Afrique et pas d’Occident. Ces leaders sont jaloux de moi, car en 08 (huit) mois, j’ai réalisé ce que beaucoup n’ont pas pu faire en cinquante ans. Partout le peuple parle de moi en bien. ces leaders ont perdu leurs assises politiques, du fait de la gabegie financière. »

·  « Je suis l’homme du changement. Le peuple me soutient. »

· « J’ai humilié des gens parce que je suis un homme épris de justice. Ces leaders politiques ont été Ministres, Premier Ministres et n’ont rien fait en cinquante ans. »

· « Je suis prêt à démissionner demain, même de l’armée, si cela était nécessaire. Je ne mentirai jamais. Je suis là parce que le destin l’a voulu. ».

 Voilà une interview assez édifiante sur l’homme DADIS CAMARA, et plus largement sur la situation en Guinée. Une interview de laquelle se dégagent quelques éclairages et leçons, bien entendu.

i) D’emblée, il faut saluer RFI pour cette lumière qu’elle a apporté à travers cette interview de l’homme fort de CONAKRY. Cela pourrait, par ailleurs, empêcher que beaucoup ne s’enferment dans la diabolisation de DADIS CAMARA, comme ce fut le cas pour les Président Laurent GBAGBO de Côte-d’ivoire et Robert MUGABE du Zimbabwe.

ii) Le Capitaine DADIS, en acceptant une autre interview à chaud sur RFI démontre qu’il ne redoute ni les journalistes, ni les médias, comme quelqu’un justement qui n’a rien à se reprocher. Il semble donc être un homme de dialogue avec qui l’opposition devrait plutôt chercher à parlementer, même en conférence nationale restreinte.

iii) Le Capitaine cumule, certes, les pouvoirs, mais cela ressemble plutôt à de la dictature éclairée, car il ne veut pas que les mêmes fossoyeurs depuis cinquante ans, aient encore l’occasion de sacrifier continuellement les intérêts du peuple guinéen au profit de leurs propres intérêts.

 En attendant, si le Capitaine ne cache pas une autre facette de lui, il s’agirait d’une lutte entre les intérêts privés et l’intérêt national, entre les mauvais gouvernants et le bon gouvernant. C’est une lutte à laquelle tout dirigeant soucieux de bonne gouvernance, en Guinée comme ailleurs, finit par être confronté un jour ou l’autre. C’est l’occasion ici de suggérer au brave capitaine de répertorier et responsabiliser les Guinéens intègres, jeunes et adultes, afin qu’ils le soutiennent dans cette révolution.

iv) Dans les propos du Capitaine, il se dégage une autre dimension de l’impérialisme : celle qui prend sa source sur le continent africain, et serait donc une campagne menée par des opposants à un régime, en corrélation avec l’extérieur. Une sorte d’impérialisme indirect.

v) Puisque l’armée guinéenne méconnaît la notion de hiérarchie, de par son passé, il serait donc souhaitable que le Capitaine CAMARA veille à une intégration possible des cours d’instruction civique en son sein. Cela rentrerait dans le cadre des actions révolutionnaires utiles, en prévention d’un avenir meilleur.

vi) Enfin, non seulement le Capitaine CAMARA est l’un des rares chefs d’Etats africains à ne pas se dérober devant la presse, mais en plus, lui au moins, il prononce le nom de Dieu, et évoque en permanence sa probité morale. Il lui reste simplement de conclure ses discours par « Que Dieu “blesse“ La Guinée », comme les Présidents américains avec leur traditionnel « God bless America ». Cette attitude laisse aussi penser, si ce n’est pas une ruse, que le pouvoir de DADIS ne serait pas spirituellement corrompu, comme beaucoup d’autres dans ce monde.

 Alors, en attendant qu’éventuellement des opposants guinéens viennent proposer des avis contraires et objectifs, le Capitaine Moussa DADIS CAMARA serait, malgré tout, l’homme du changement en Guinée.

 S’il vous venait l’idée de quitter l’armée pour une candidature aux futures élections présidentielles, n’hésitez pas, Capitaine. Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, dit l’adage. Si vous gardez humblement foi en Dieu, il vous soutiendra dans l’intérêt de tout le peuple guinéen qui n’a déjà que trop souffert. Il vaut mieux un homme choisi par Dieu, qu’un homme élu par les hommes, même à cent pour cent.

Bonne journée, Capitaine.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Freebird 5 octobre 2009 14:44

    Un peu facile, l’excuse du chef d’Etat militaire qui prétend n’avoir aucun contrôle sur l’armée, non ? Et puis que vient faire l’armée dans une manifestation de guinéens en Guinée ? N’y a-t-il pas de police en Guinée ?

    Toujours est-il que les faits restent et ne sont même pas contestés par Camara lui-même : les militaires ont tiré à vue sur la foule et en ont même profité pour donner dans le viol collectif, des méthodes que l’on ne retrouve que dans des zones où toute notion de droit a disparu (Somalie, Libéria, Sierra Leone). Autrement dit, la Guinée en tant qu’Etat n’existe plus, c’est devenu une simple zone d’anarchie totale ; Camara n’a de chef d’Etat que le titre.


    • KOM Bernard (BEKO) 6 octobre 2009 16:57

      Il y a bel et bien une police à CONAKRY, mais celle-ci a été saccagée par les manifestants, à en croire le Capitaine.
      Si vous êtes des militaires confrontés à une foule en furie, que faites-vous ? 


    • manusan 5 octobre 2009 18:53

      Encore un Amin Dada à l’œuvre.

      Les info de Guineenews sont très inquiétantes.

      http://www.guineenews.org/


      • KOM Bernard (BEKO) 6 octobre 2009 17:12

        DADIS CAMARA a fait un coup d’Etat sans effusion de sang.
        Il dit que l’impérialisme est africain et non occidental.
        Il a voulu sortir afin que cessent les manifestations.
        Il avait empêché les militaires de tuer LANSANA CONTE.
        Il se dit honnête homme, qu’il ne mentira jamais, et qu’il sera toujours prêt à inviter la communauté internationale.
        Il est prêt à dialoguer avec les Guinéens.
        Il a la crainte de Dieu.
        Il trouve d’ailleurs le pouvoir angoissant, et prend KEREKOU en exemple, preuve qu’il est moralement prêt à laisser un jour le pouvoir.
         On peut lui reprocher simplement d’être impulsif, à mon avis, mais cela serait aussi dû aux attaques dont il est l’objet. Cela est sans doute mieux que la langue de bois dont beaucoup font preuve plutôt.Merci. 


      • ZOULOU 6 5 octobre 2009 22:32

        Difficile de savoir, de si loin, qui dit la vérité. La Guinée a déjà connu Sékou Touré, ça ne peut pas être pire. Il faut donner un peu de temps à Camara pour voir ce qu’il va faire.


        • KOM Bernard (BEKO) 6 octobre 2009 17:13

          Attitude mesuré et sage.Merci.


        • baska 5 octobre 2009 22:52

          C’est à cause de l’énergumène qui a pondu ce torchon et des gens du même acabit que l’Afrique est sous le joug de roitelets et autres apprentis dictateurs. Soutenir un guignol, un ignare qui a pris les pouvoirs par les armes, il fallait le faire.
          Monsieur, vous devriez avoir honte d’encenser un clown, un sanguinaire qui a commis très récemment un terrible massacre (son armée a tué plus de 100 personnes innocentes réunies dans un stade).
          Je suppose que vous faites partie de flagorneurs de la cour du sinistre biya. L’Afrique mérite mieux, honte à vous !


          • KOM Bernard (BEKO) 6 octobre 2009 17:31

            Je suis un chercheur indépendant,libre penseur,au service de l’Afrique, au contraire. Vous pouvez consulter mes sites web centralepanafri.onlc.fr et panafrique.e-monsite.com, pour vous en convaincre. Pourriez-vous au moins déjà afficher votre réelle identité comme je l’ai fait ? C’est plus responsable, non ?
            Je ne soutien le Capitaine que sur la base de données que j’évoque objectivement. C’est des propos que j’ai puisé sur RFI, comme tout le monde, et que RFI est libre de contester si c’est faux. Mon article est écrit sous réserve de ce que les opposants guinéens peuvent dire en plus.
            Prendre le pouvoir par les armes est pour moi une option possible, à condition que la bonne gouvernance absolue en découle.
            Vous êtes d’emblée convaincu comme beaucoup d’observateurs que DADIS a perpétré ces massacres, mais il faut d’abord en être certain.
             Libre à vous de juger de la sorte le Président Biya. Il est un humain qui a ses qualités et ses défauts, il est un humain qui a eu ses hauts et ses bas.Merci.


          • Marc Blanchard Marc Blanchard 6 octobre 2009 06:25

            Vous n’avez encore donc pas compris qu’un homme diabolisé par l’occident (surtout par Kouchner) est probablement un sauveteur pour son peuple.

            Seulement il ne sert pas les intérêts financiers des blancs.

            Seule l’armée peut se soulever contre la dictature du capitalisme, mais cela dépend des motivations de celui qui la dirige.

            En fait il y a des leader d’armées qui se soulèvent.

            Par exemple. Chavez, Fidel Castro, ...
             Et des armées qui se soumettent à l’impérialisme.
            Exemple Honduras, Colombie. France, USA, ...

            Vous n’avez donc encore pas compris qu’il faut comprendre le contraire de ce qui nous est dit ?

            Guineenews, probablement un satellite de la CIA.


            • faxtronic faxtronic 6 octobre 2009 12:26

              toi t es un grand malade, comme l auteur d ailleurs...

              Camarra est soit un incompetent, soit un bouffon. Le laisser au pouvoir, c est laisser un Amin Dada au pouvoir. Je rappelle que Amin dada etait presnte comme l espoir de l afrique et du peuple noir, au debut.

              Le probleme est que l Afrique est pollue par des masturbateurs intellectuels comme l auteur. Des pseudo intellectuels qui s ecoutent parler en manipulant des concepts a la con.

              Camarra a raison sur un certain nombre de point, mais c est tout de meme un bouffon incompetent.


            • KOM Bernard (BEKO) 7 octobre 2009 15:17

              Vous êtes un homme averti M Marc Blanchard, et doublé du souci d’éclairer ceux qui ne le sont pas encore. Dommage que peu d’Africains probablement interviennent dans ce forum, pour lire ces propos.
               Vous serait-il passé au moins une fois par la tête d’écrire,pourquoi pas, un ouvrage sur les basses manoeuvres impérialistes dans le tiers-monde, pour ne pas dire en Afrique ?


            • KOM Bernard (BEKO) 7 octobre 2009 16:11

               Vous feriez bien de plubier sous votre vrai nom, M FAXTRONIC. Ce serait plus courageux et plus responsable.
              Agoravox est un média qui se veut respectable, et c’est un peu étonnant qu’on y trouve des gens de votre accabit.
                Le Capitaine DADIS CAMARA semble impulsif, nerveux, pas éloquent, ménaçant même parfois. Mais que valent tout cela auprès de son intégrité morale, de son pragmatisme, de sa foi en Dieu,etc. Rien.
               On ne saurait le comparer à AMIN DADA, à moins que l’on ait le désir de manipuler les consciences africaines fragiles. Quoi qu’il en soit, peuple guinéen, votez DADIS CAMARA.
               Pour mieux savoir quel type d’intello je suis, bien vouloir vous familiariser avec mes sites web personnel : centralepanafri.onlc.fr et panafrique.e-monsite.com
               Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès