Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ils ont violé notre conscience d’hommes et de femmes

Ils ont violé notre conscience d’hommes et de femmes

Israël vient de terminer son travail, fièrement, ostensiblement. Il vient d’achever froidement le massacre le plus horrible de ce début du siècle. Les dirigeants de ce monde insensé ont assisté sagement au spectacle de l’horreur absolue. Mais nous, citoyens du monde entier, les tueries collectives, les visages déformés, le linge blanc tâché de sang dans lequel les enfants sont enveloppés, les crânes fracassés, les chairs transpercées, les corps déchiquetés, les cadavres noirs et gonflés dispersés à travers des rues désertées, et à côté de leurs mères mortes, des enfants affamés et abandonnés, ce spectacle là nous a révoltés. Il a violé notre conscience d’hommes et de femmes.

Nous sommes sortis par millions à travers toute la planète crier de toutes nos forces notre dégoût pour cette tragédie humaine. Mais notre cri n’a eu comme réponse que le silence complice de nos dirigeants. Ils sont restés de marbre. Et le plus insupportable, c’est qu’ils veulent qu’on leur ressemble : devenir des êtres sans âme, calculateurs sordides, opportunistes, cyniques, sans aucun sentiment humain, bref de véritables brutes.

Jamais le contraste entre les peuples et leurs gouvernements n’a été aussi violent.

 Etrange démocratie qui reste parfaitement compatible avec les crimes contre l’humanité. En son nom, les pires atrocités sont commises. Et c’est la même démocratie, celle de la république de Weimar, qui a produit en son temps un monstre dont on continue aujourd’hui encore à dénoncer les crimes. On va taire par pudeur cette immense escroquerie appelée Droits de l’homme.

A travers leurs médias, nos dirigeants nous expliquent froidement, que ces massacres comme ceux par exemple des écoles de l’ONU (48 morts) sont nécessaires pour éradiquer le terrorisme. C’est pour notre bien. C’est pour nous protéger de ces barbares qui déposent des bombes un peu partout et mettent le monde en danger. C’est pour cela qu’ils aident et encouragent Israël à utiliser, même si elles sont interdites par toutes les conventions internationales (entre autres par la Commission des Droits Humains de l’ONU), les armes les plus sophistiquées, les plus meurtrières et les plus horribles. Médecins et organisations indépendantes accusent Israël d’avoir fait usage à Gaza des armes à Uranium Appauvri(1), des bombes à fragmentations, du phosphore blanc et des armes inconnues. Il faut rappeler que l’utilisation de ces armes notamment à Uranium Appauvri est intimement liée à la notion de génocide. Elles sont considérées comme des armes d’extermination. Mais peu importe. La fin ici justifie vraiment les moyens. Comme par exemple le bombardement des hôpitaux qui manquent de tout et où les blessés par milliers viennent plus pour y mourir que pour se faire soigner. Les ambulances ne sont pas épargnées. Vous comprenez la lutte contre le terrorisme et pour la sécurité d’Israël sont à ce prix. Vous verrez qu’après ces massacres et ces horreurs indispensables, le terrorisme sera vaincu, Israël et le monde vivront en paix. Le temps viendra effacer de vos mémoires ces centaines de morts, de mutilés, de défigurés et les milliers de blessés. Tout rentrera dans l’ordre. Vous verrez.

Mais les crimes d’Israël datent depuis sa création en 1948 et même avant. L’histoire de cet Etat est chargée de massacres que l’on peut cacher, mais que personne ne peut nier : Sa’sa’, Qastal, Deir Yassin, al-Dawayma, Eilaboun, Lydda, Kufur Qasim, Sabra et Chatila, Jenine et aujourd’hui Gaza. A quand les prochaines tueries ? Ben Gourion ne disait-il pas qu’il fallait « attaquer sur tout le front et non seulement à l’intérieur de l’Etat d’Israël ou aux frontières de la Palestine, mais de rechercher l’ennemi et de l’écraser partout où il peut être »(2). Le massacre des palestiniens ne date donc pas d’aujourd’hui. Tous les grands dirigeants du sionisme politique (Weizmann, Ben Gourion, Jabotinsky etc.) malgré leurs divergences sur les moyens, avaient le même but final : faire de la Palestine l’Etat du « peuple juif ».

Le sionisme politique, depuis sa fondation au congrès de Bâle en 1897, porte en lui les germes de la négation des palestiniens. « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » dit le slogan sioniste. Le Grand Israël est incompatible avec l’existence même de ce peuple : Il constitue l’obstacle vivant à la réalisation de ce grand rêve. Il faut donc l’exterminer ou tout du moins le chasser loin de sa terre, la Palestine. « Expulsez-les » disait déjà Ben Gourion en 1948 en parlant de ces mêmes palestiniens.

La grande Bretagne et le sionisme politique ont enfanté un monstre. Aucun Etat au monde aujourd’hui ne semble pouvoir arrêter sa marche vers la barbarie..

Le nombre élevé de victimes dont une partie non négligeable de femmes et d’enfants, le nombre de blessés, de mutilés à vie, les armes utilisées, la destruction de maisons, d’immeubles et autres infrastructures nécessaires à la vie, le degré de brutalité atteint etc. le tout avec l’aide des Etats-Unis, de l’Union Européenne, et de tous les régimes arabes est très inquiétant pour l’avenir de la région. La facilité avec laquelle les dirigeants de ce monde, à deux ou trois exceptions près, acceptent de se soumettre totalement et aveuglément à l’Etat d’Israël constitue en soi un véritable danger pour le monde.

Aucun enseignement digne de ce nom n’a été tiré du passé. Aucune leçon n’a été retenue du présent. A force de mépriser les leçons de l’histoire, on risque de reproduire d’autres tragédies peut-être plus sanglantes encore.

 K. Marx écrivait quelque part « celui qui ignore l’histoire est condamné à la revivre ».

 

Mohamed Belaali

-------------------------------------------------

(1) http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7842

 http://www.amnesty.ch/fr

(2) Ben Gourion, Rebirth and destiney of Israël. Cité par Lotfallah Soliman dans Pour une histoire profane de la Palestine. La Découverte, p. 120.


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Neris 24 janvier 2009 14:00

    Et les millions de morts au Congo ?? le Darfour ??

    C’est rien sans doute, ça n’émeut plus personne ! cela a-t-il ému d’ailleurs !

    Est-ce qu’un état au monde est arrivé à arrêter la marche vers la barbarie de ces génocidaires ?

    J’avoue que je ne comprends pas. Dès que ça se frappe dans ce coin du monde, ça déclenche des passions telles qu’on arriverait à se faire tabasser dans la rue si on émet une opinion contraire au courant public.

    Alors que des millions de personnes meurent en Afrique, sans que les mêmes qui hurlent en ce moment, n’élèvent la moindre petite protestation.

    Non franchement, je ne comprends pas.

    Une barbarie est une barbarie, un massacre est un massacre, une boucherie et une boucherie, n’importe où où cela se produit.

    Et l’Afrique se massacre à tour de bras depuis aussi longtemps que ce coin du monde.


    • Neris 24 janvier 2009 17:22

      Cher Saint Just,

      Il y a toujours plus d’humanité dans le regard d’un chien que dans le coeur de l’homme en général.


    • Alpo47 Alpo47 24 janvier 2009 15:17

      Il faudra se faire une raison, hélas ..Les palestiniens ont l’immense désavangage de revendiquer un espace qui a été conquis par un autre peuple, devenu surarmé et qui se croit "le peuple élu" ( de Dieu).

      Ce dernier avatar, selon lui, justifie tous les crimes, conséquence du total mépris que ce petit peuple ressent pour le reste du monde (les goyims).
      Après un demi siècle de manoeuvres, compromisions, calculs, prise de controle des médias ou des politiques, ce petit peuple (par le nombre) est devenu indéracinable.
      Son armée est la 3 ou 4e de la planète. Son maintien justifie, selon lui, tous les vols, crimes, spoliations, renoncements à toutes les valeurs morales, crimes contre l’humanité.

      Le monde vient d’assister, effaré et horrifié aux multiples crimes de son armée et au fanatisme d’une partie de sa population, fière de ses soldats criminels. Plus rien ne sera jamais comme avant.


      • armand armand 24 janvier 2009 16:30

        Alpo :

        Inexact. Deux communautés se sont disputées une même terre. l’une a voulu en chasser totalement l’autre (les Arabes en 1948 promettant de ’jeter les Juifs à la mer’), et c’est le vainqueur qui a ramassé la mise. Généralement c’est ce qui arrive dans l’histoire. Puis devant la résistance des vaincus, et un retournement de l’opinion, le vainqueur s’est fait peu à peu à l’idée de revenir au plan initial - la partition entre deux Etats. Reste à en fixer les frontières.
        C’est là où nous en sommes, avec le risque que les jusqu’-au-boutistes des deux camps fassent tout pour envenimer la situation..


      • Alpo47 Alpo47 24 janvier 2009 17:35

        Heureusement, il y a encore, dans les gens de confession juive, ceux qui ne sont pas fanatisés et recherchent la vérité ...

        En voici un : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2527

        Face au matraquage de la propagande des sionistes, ces voix commencent à se faire entendre.


      • Lennybarr 24 janvier 2009 23:52

        Aller c’est bon tu vas pas nous la faire à l’envers......... on sait tous, qu’a l’origine de cette histoire, y’en a un qui a gentiement  smiley subtilisé le territoire de l’autre.
        Ca te plairait, à toi, qu’un soir d’hiver, épris d’empathie envers un SDF tu l’acceuilles chez toi et que, le lendemain matin, en guise de remerciment, ce meme SDF, te flanque à la porte de ta propre demeure au prétexte que sa famille avait résidé jadis en ce lieu ??

        Moi ce qui me choque dans cette histoire c’est qu’un peuple qui a autant souffert distille, à son tour, la mort tout autour de lui, n’y a-t-il pas là un paradoxe.
        Quoiqu’il en soit, Israel ne pourra plus longtemps se cacher derriere le génocide que les juifs ont subi pour s’arroger tout les droits (et en premier lieu celui d’éradiquer tout ceux qui font obstacle, qui s’oppose à la réalisation du Grand Israel). A la vitesse où ils vont et depuis le temps que ça dure, Israel aura bientot tué autant de palestiniens que l’Allemange nazi a exterminé de juifs....., l’histoire se répete inlassablement, seuls les roles evoluent smiley


      • Michael E. 24 janvier 2009 15:33

        @ Mohamed Belaali
        Oui bien sur, les sionistes ont toujours été à l’affut du sang des palestinens, je les vois bien Herzel et toute sa click, une bande d’intello à lunette préparer un plan diabloque genre "Le protocole de sage de Sion". Ton article est tellement subjectif que tu celà ne m’aurait pas étonné de voir ce livre en référence. Peux tu me dire ce que le gouvernement Israélien aurait du faire en réponse au tirs de roquettes incessant depuis huit ans ? Vous ne vous mettez jamais dans le peau des israéliens, il faut essayer une fois. Le sud Liban à été évacué pour ne laisser plus aucunes raisons aux supo de Aheminedjad (en voilà un exemple d’humaniste) de tirer sur Israël. Le Hezbollah en a profité pour s’armer et ils n’ont pas réusi à se retenir, ils ont fini par venir enlever deus soldats à la frontière. Le méchant Israël a osé se défendre, c’est innacéptable ! Quel toupet, ces juifs ne rentrent plus la tête baissés dans les fours, ils lèvent la tête et mette un coup de boule à qui les menace ! Quelle barbarie ! Il n’y aurait pas eu de Kfar Cana si les Hezbollah n’avait pas fait cette enlevement ! Entuie ils y a Gaza. Depuis 3 ans il n’y a pas un colons ni militaires dans la bande de Gaza à nouveau pour ne pas donné de raison aux gentils barbus du Hamas de lancer des roquettes contre Israël. Le Hamas en a profité pour s’armé. . Il y a eu une fragile trêve qui à été rompue par les pacifiste poseur de bombe du Hamas. Et là encore Israël a osé défendre ses citoyens, quel emmerdeur ! Mais pourquoi l’Etat hébreu ne sa laisse donc t’il pas canardé au nord et au sud ??? 
        Si le Hamas n’avait pas rompu la trève, il n’y aurais pas eu de tirs sur l’école de l’ONU et pas de morts d’inocents, mais ils en on décidé autrement. Et en se cachant courageusement dans les immeuble habités ils ont attiré le feu de l’armée Israélienne sur les civils. C’est le Hamas qui à choisi le champ de bataille. Pas Tsahal. Et pour petite info, juste après l’arrêt des hostilié Israel a ouvert un hopital é la frontière avec Gaya pour soigné les civils paléstiniens Le Hamas leur en empêche l’acces évidemment.... 


        • zouzou 24 janvier 2009 18:33

          vos propos sont à la hauteur de votre ignorance sur l’histoire de la Palestine.
          Mais, même l’ignorance n’excuse pas la justification des massacres, et partant, vos propos.


        • Michael E. 24 janvier 2009 20:08

          Pourrais tu être un peu plus precis ? Ou je me trompe, il n’y a eu ni de roquettes du Hezbollah, ni du Hamas ? Ou tu as répondu juste cette réponse si bien soutenue juste parce que tu n’as rien trouvé à y redire ?


        • Michel Maugis Michel Maugis 25 janvier 2009 03:52

          @ Michael E.

          "Peux tu me dire ce que le gouvernement Israélien aurait du faire en réponse au tirs de roquettes incessant depuis huit ans "

          Peux tu me dire ce que le gouvernement hitlérien aurait dû faire en réponse aux attaques incessantes de la résistance ? ; ORADOUR SUR GLANE était donc parfaitement justifié.

          Le problème est que les sionistes ont envahit ILLEGALEMENT ET ILLEGITIMEMENT une terre qui ne leur a jamais appartenu.  

          1) vu qu´ils sont pour l´essentiel des descendants d´occidentaux convertis au judaisme, lorsqu´ils sont croyant et pas athées.

          2) que la partition de 1948 est illégale car n´a pas respecté la charte de l´ONU, c´est à dire n´a pas demandé l´avis des palestiniens.

          La seule et unique solution est la construction d´un seul et unique état Laïque avec retour des réfugiers et indemnisation AUX FRAIS DES PUISSANCES OCCIDENTALES ET USA qui entretiennent sciemment après l´avoir créé ce conflit depuis 1948.

          L´existence d´un état ségrationiste et RACISTE est impossible. Il faut dire que jusqu´au bout Israel a soutenu l´apartheid d Áfrique du Sud.

          La solution a 2 états est impossible car c´est un stratagème pour éterniser le conflit, vu que les sionistes veulent le Grand Israel et certainement pas un état palestinien.

          Michel Maugis


        • furio furio 25 janvier 2009 10:19

          à Michel MAUGIS, et encore ORADOUR c’est 642 morts !!

           Songez que les israéliens s’en sont donné à coeur joie pendant 3 semaines avec des armes beaucoup plus terrifiantes que les grenades et les lance-flammes. Que la zone de GAZA était SURPEUPLEE et que chaque bombe faisait des DIZAINES DE MORTS !

          Le bilan annoncé par les sionistes et les médias aux bottes ainsi que par les goebbels de la propagande israélite sont une plaisanterie. des milliers de corps sont sous les décombres d’un pays entièrement ravagé par les "stukas" des SS israélites. 

          Il faut réclamer une arrestation de la bande des 3 livni, barak et olmert ! Et les traduire à Nüremberg pour bien montrer que leurs crimes sont pires que ceux commis par les hitlériens.
          A+


        • moussa 25 janvier 2009 17:59

          Michael


          Peux tu me dire ce que le gouvernement Israélien aurait du faire en réponse au tirs de roquettes incessant depuis huit ans ?

           Facile ! Cessez d’opprimer et d’humilier le peuple palestinien, permettre qu’il vive dans la liberté et la dignité, s’atteler à concrétiser les opportunités de paix qui ont été offertes à Israel à plusieurs reprises, respecter les résolutions de l’ONU et les droits de l’homme, respecter ses obligations de puissance occupante, cessez d’assassiner des innocents, se comporter en nation civilisée si possible et j’en passe ; tu vois qu’en est loin du compte !





        • bek 25 janvier 2009 18:03

          "Peux tu me dire ce que le gouvernement Israélien aurait du faire en réponse au tirs de roquettes incessant depuis huit ans ? "

          Ta meute de criminelle que tu appelais gouvernement a dépassé toute les limites imaginables et je ne parle pas de tes arguments et celles de tes maitres à pensé médiocres et fallacieuses, vos preches ne trompent personne aujourdhui et ne vous apportent que dégouts et mépris.

          Ton entité fachiste et criminelle n’a pas besoin de roquettes pour commetre des crimes dépassant de loin le régime nazi .


        • gimo 25 janvier 2009 19:46

          @MICHAEL

          Si le Hamas n’avait pas rompu la trève, etc...etc...etc...




          REFRAIN de débile puéril
           même un enfant sait que c’est bancal cette ritournelle même avec de la colle ceci ne colle pas
          seul un débile soutient cette thèse 


        • Michel Maugis Michel Maugis 3 février 2009 22:55

          @ Michael

          Vous n´avez rien réfuté.

          ISRAEL est un pays ILLEGAL et ILLEGITIME car basé sur une décision anti-statutaire de l´ONU, sans l´accord de la population.

          Cela vous ne pourrez jamais le réfuter.

          votre rhétorique est celle du gangster perfide, menteur et calomniateur. Celle du raciste sioniste, celle du nazi.

          Israel ne peut que disparaitre car totalement anachronique, illogique.

          ISRAEL est confirmé être un état NAZI qui ambitionne la solution finale pour le peuple palestinien, légitime propriétaire des lieux.

          Cela se sait de plus en plus, et le rapport des forces imposera la vérité.

          Michel Maugis


        • Michel Maugis Michel Maugis 6 février 2009 00:35

          @Michael

          J´ai donné une explication que vous n´avez toujours pas réfuté.

          ISRAEL est illégal et ILLEGITIME car fut créé artificiellement par une décision antistatutaire de l´ONU aux dépend du peuple palestinien innocent des souffrances du peuple juif et pour donner bonne conscience à ses boureaux Chrétiens dont la France.


          Rabâcher vos mythes créateurs et calomniateurs ne changeront rien.

          Michel Maugis


        • armand armand 24 janvier 2009 16:31

          C’est bien ce qu’a dit Hitler. Je vois que tu as un maître à penser fort recommandable !


        • Alpo47 Alpo47 24 janvier 2009 17:38

          Bien entendu.. Si on est horrifié par ces massacres et ... l’attitude sioniste en général, vis à vis de ses voisins, on est un "nazi"... C’est bien ce que vous dites ?
          Ces abus de langage et accusations ne cacheront jamais les crimes de tsahal et d’israel. Le monde est horrifié devant ce fascisme.


        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2009 19:10

          Le sionisme s’est déjà fait enfermé par lui-même. Il est allé s’enfermer dans un endroit qui risquerait de devenir sa propre tombe au fur et à mesure qu’il fait excéder les tolérences des autochtones.

          Si le sionisme vit sous perfusion américaine, il ne doit vraiment sa survie qu’à la collaboration des gouverneurs arabosionistes.

          Le sionisme ne sera plus.

          Un jour les frontières s’effondreront.


        • Sébastien Sébastien 24 janvier 2009 16:35

          On commence a en avoir marre de ces articles a charge ecrits par des incultes qui recopient plus ou moins bien certains sites internet.

          Le jour ou les pro-palestinens commenceront a se poser des questions sur ceux qu’ils soutiennent, on aura vraiment fait un grand pas. Mais force est de constater qu’Israel a tous les torts et que curieusement le Hamas s’en trouverait presque respectable. C’est dommage.


          • Neris 24 janvier 2009 17:16

            Personnellement, ce que je ne supporte pas c’est l’importation de ce conflit et de cette haine en France, dans nos rues.

            Voir des adolescents se tabasser dans le bus, comme je l’ai vu l’autre jour, et prendre à partie les voyageurs ! c’est inadmissible et insupportable. Et malheur à celui qui ne tiendrait pas le même discours, pro-palestinien en général il faut bien le dire. Aucune tentative d’objectivité n’y fait !

            Pourquoi ne vont-ils pas là-bas ? pourquoi ne vont-ils pas au bout de leurs convictions, si on peut appeler ça des convictions ? pourquoi crier leur haine dans nos rues, brûler nos voitures ? à quoi ça leur sert de mimer ici ce qui se passe là-bas ? pourquoi ne vont-ils pas combattre sur place ?

            C’est comme si les Africains qui fuient les tueries les amenaient avec eux et se pourchassaient avec des machettes !!!


          • zouzou 24 janvier 2009 18:38

            Propos qui relèvent d’une totale ignorance et qui révèlent des idées un peu louches pour ne pas en dire plus...


          • moussa 25 janvier 2009 18:10

            Sebastien

            Rassure toi on s’est posé toutes les questions possibles, et notre conviction demeure inchangée, Hamas est infiniment plus restpectable que le sioniste que tu es, c’est un mouvement de résistance qui combat la tyrannie et l’oppression, tandis que les sionistes ils le démontrent chaque jour que dieu fait, qu’ils sont des criminels, adeptes du mensonge, de l’ignominie et de la lâcheté.


          • bek 25 janvier 2009 19:43

             " et connaîtront le genre de joyeux supplice qui te guérirait à coup sûr de tes emportements stupides"

            combien de palestiniens gisent dans les géoles de ton entité intolérante et voleuses de terre d’autrui ?
            combien d’enfants parmi-eux ? de femmes ?
            Cessez de prendre les gens pour des cons, cessez de caser les palesteneiens d’integristes alors ils n’ont fait que subir colonisation et spoliations depuis plus d’un siécle et dernierement l’uranium, le phosphore et armes inconnues.

            ce n’est pas le hamas avec des armes dérisoire qui inquiète le monde, c’est vous et votre mentalité machiavelique et sombre et disposant de l’appui illimité des réseaux médiatiques infestés de sionistes qui commencent à poser problème.

            vos arguments digne des nazis et votre idéologie meurtrière vont accelérer la fin proche de ce greffon artificiel et cancérigène pour tout un continent .





          • gimo 25 janvier 2009 20:09
            à neris 

             cher monsieur atteint  de myopie vous ne pouvez arreter les consciences humanitaires
            aux fontières et obliger les gens d’ignorer et fermer leurs bouches  et vous dans le coin de la cheminée peper
             c’est humain de se révolter des injustices de ce monde c’est même salutaire
             cela donne a penser que vous ne voulez pas faire trop de vague
            pour vous c’est compréhensible
             personne n’aime la violence de la a vouloir faire taire sous prétexte c’est trop claire

          • Neris 25 janvier 2009 21:30

            @ Gimo

            Oh, ce sont donc des consciences humanitaires et révoltées par les injustices de ce monde qui ont tagé mon véhicule et ceux de mes voisins avec des mots de haine envers Israël, qui en ont brûlé quelques-unes, qui ont tabassé l’un de mes collègues d’origine algérienne qui refusait de prendre parti !!!

            Et j’en passe. Y’en a même qui sont venus dans l’atelier où je travaille faire une quête pour les Palestiniens qui manquent de tout et qui ont menacé de mettre le feu parce qu’on refusait !

            Des dégradations, des menaces, y compris de mort, c’est salutaire, vous trouvez ?

            Tabasser le passant qui n’a rien demandé, dégrader les lieux publics et détruire le véhicule de son voisin, en quoi ça va aider les Palestiniens ? vous pouvez me le dire ! dans un quartier, ça c’est fini au couteau.

            Manifester, défiler, faire entendre sa voix, sa colère, son indignation, ça c’est la conscience humanitaire et la juste révolte contre les injustices de ce monde. Pas la violence gratuite et aussi aveugle que celle qui est dénoncée.

            ça sera quoi la prochaine fois que ça repètera dans ce coin du monde ? la chasse aux Juifs dans les rues de France ?

            PS : c’est madame


          • Neris 25 janvier 2009 22:05

            Vu les "moins" qui commencent à pleuvoir, dois-je en déduire qu’il est donc normal de faire payer aux citoyens lambdas français les exactions d’un pays ?


          • Marsupilami Marsupilami 24 janvier 2009 16:48

             Pour changer un peu de l’information à sens unique, voici la traduction française de l’article de Lorenzo Cremonesi paru dans le Corriere della Serra :

             
            « Les jeunes garçons du Hamas disent qu’ils ont été utilisés comme cibles - Les habitants de Gaza accusent les militants islamistes : « ils nous empêchaient de quitter nos maisons d’où ils tiraient »
             
            « Partez, dégagez d’ici ! Voulez-vous que les Israéliens nous tuent tous ? Voulez-vous voir nos enfants mourir sous les bombes ? Partez d’ici avec vos armes et vos missiles », criaient de nombreux habitants de la bande de Gaza aux miliciens du Hamas et à leurs alliés du Jihad islamique. Les plus courageux s’étaient organisés et avaient barré les portes d’accès de leurs cours, cloué des planches sur les portes des immeubles, bloqué en hâte les escaliers vers les toits les plus hauts. Mais rien à faire, la guérilla n’écoutait personne. « Traîtres. Collaborateurs d’Israël. Espions du Fatah, lâches. Les soldats de la guerre sainte vous puniront. Et de toutes les façons, vous mourrez tous, comme nous. En combattant les soldats sionistes, nous irons tous au paradis, n’êtes-vous pas contents de mourir ensemble avec nous ? » Et alors, hurlant, furieux, ils abattaient portes et fenêtres, se cachaient dans les étages supérieurs, dans les jardinets, utilisaient les ambulances, se barricadaient à côté des hôpitaux, d’écoles, et de bâtiments de l’ONU.
             
            Au pire des cas ils tiraient contre ceux qui cherchaient à leur bloquer le chemin pour sauver leur famille, ou ils les frappaient sauvagement. « Les miliciens du Hamas cherchaient à provoquer les Israéliens. C’était souvent des jeunes garçons de 16/17 ans, armés de mitraillettes. Ils ne pouvaient rien contre les tanks et les jets. Ils savaient qu’ils étaient beaucoup plus faibles. Mais ils voulaient que les Israéliens tirent sur nos maisons pour les accuser ensuite de crimes de guerre », affirme Abou Issa, 42 ans, habitant du quartier de Teal Awwa. « En réalité, tous les immeubles les plus hauts de Gaza qui ont été touchés par les bombes israéliennes, comme le Dogmoush, Andalous, Jawarah, Siussi, et beaucoup d’autres avaient des rampes de lancement sur les toits, ou des postes d’observation du Hamas. Il les avait également installés à côté du grand dépôt de l’ONU qui a été touché.et pris feu. Et c’était la même chose pour les villages le long de la ligne de la frontière, dévastés par la folie meurtrière et punitive des sionistes », lui fait écho sa cousine, Um Abdallah, 48 ans. Ce sont des surnoms. Mais les témoins fournissent des détails bien circonstanciés. C’était difficile de recueillir ces témoignages. En général c’est la peur du Hamas qui triomphe ici et ils apprennent les tabous idéologiques alimentés par un siècle de guerre avec l’ « ennemi sioniste ».
             
            Ceux qui racontent une version différente de la narration imposée par la « muhamawa » (la résistance) est automatiquement traité d’« amil », un collaborateur et risque sa vie. Aidé en cela par le récent affrontement fratricide entre le Hamas et l’OLP. Si Israël et l’Égypte avaient permis aux journalistes étrangers d’entrer dès le début, cela aurait été plus facile. Les journalistes locaux sont souvent menacés par le Hamas. « Rien de neuf, la tradition culturelle des droits de l’homme fait défaut dans la société arabe moyen orientale. Il arrivait que sous le régime d d’Arafat, la presse soit persécutée et censurée. Avec le Hamas, c’est encore pire », affirme Eyad Sarraj, psychiatre connu de Gaza-city.
             
            Et un autre fait est en train d’émerger et de devenir de plus en plus évident, quand on visite les cliniques, hôpitaux et les familles des victimes du feu israélien. En vérité leur nombre apparaît de beaucoup inférieur au quasi 1300 morts, sans compter les plus de 5000 blessés, chiffres rapportés par les hommes du Hamas et répétés par les officiels de l’ONU et de la croix rouge locale. « Pas plus de 500 à 600 morts. Et majoritairement des jeunes entre 17 et 23 ans recrutés dans les filets du Hamas qui les a littéralement envoyés au massacre », nous dit un médecin de l’hôpital Shifah, qui ne veut absolument pas être nommé, car il risque sa vie. Un chiffre également confirmé par les journalistes locaux : « Nous l’avons déjà signalé aux chefs du Hamas. Pourquoi insistent-ils pour gonfler les chiffres des victimes ? Bizarre que les organisations non gouvernementales, même occidentales, les diffusent sans vérifier. La vérité pourrait bien remonter à la surface. Et ça pourrait être comme à Jénine en 2002. Au début, on a parlé de 1500 morts. Puis il s’est avéré qu’il y en avait seulement 54, dont 45 guerriers morts en combattant. »
             
            Comment est-on arrivé à ces chiffres ? « Considérons le massacre de la famille Al Samoun de quartier de Zeitun. Quand les bombes ont frappé leur maison, ils ont rapporté qu’ils avaient eu 31 morts. Et c’est le nombre qui fut enregistré par les officiels du ministère de la Santé contrôlé par le Hamas. Mais ensuite, quand les corps ont été récupérés, on a compté à nouveau et doublé la somme totale, ce qui fait 62 qui sont passés au bilan », explique Masoda Al Samoun, 24 ans. Et il ajoute un détail intéressant : « Pour brouiller les pistes, il y avait aussi les escouades israéliennes, travestis en soldats du Hamas avec le bandeau vert sur le front portant l’inscription, il n’y a pas d’autre Dieu que Allah et Mahomet est son prophète. Ils se faufilaient dans les ruelles et créaient le chaos. Il arrivait même que nous leur criions de s’en aller, car nous craignions les représailles. C’est plus tard que nous avons compris qu’ils étaient israéliens. »
             
            Il suffit de se rendre dans quelques hôpitaux pour se rendre compte que les chiffres ne collent pas. À l’hôpital européen de Rafah, une des ceux qui devrait être le plus concerné par les victimes de la « guerre des tunnels », beaucoup de lits sont vacants. C’est la même chose pour l’hôpital Nasser de Khan Yunis. Seulement 5 lits sur 150 sont occupés à l’hôpital privé Al-Amal. À Gaza city, on a évacué le Wafa, construit grâce aux donations caritatives islamiques de l’Arabie Saoudite, Qatar et autres pays du Golfe, bombardé par Israël fin décembre. L’institut est réputé pour être une place forte du Hamas, c’est là que furent soignés les blessés de la guerre civile avec le Fatah en 2007. Les autres se trouvaient au Al Quds, bombardé à son tour la deuxième moitié de janvier.
             
            À ce propos, Magah al Rachmah, 25 ans, demeurant à quelques dizaines de mètres des quatre grands bâtiments du complexe sanitaire sérieusement endommagé rapporte ceci : « Les hommes du Hamas s’étaient surtout réfugiés dans le bâtiment qui abrite les bureaux admnistratifs du Al Quds. Ils utilisaient les ambulances et avaient forcé les ambulanciers et les infirmiers à ôter leurs uniformes portant les insignes paramédicaux, pour pouvoir être confondus avec eux et fuir les tireurs israéliens. Tout cela a considérablement réduit le nombre de lits disponibles à Gaza ". Et cependant, le Shifah, le plus grand hôpital de la ville, est loin d’avoir fait le plein. En revanche, il semble que les sous-sols étaient densément occupés. « Le Hamas y avait caché des cellules d’urgence et un pièce pour les interrogateurs des prisonniers du Fatah et du front de la gauche laïque évacués de la prison de Saraja bombardée », disent les militants du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine. C’était une guerre dans la guerre entre le Hamas et le Fatah. Les organisations humanitaires locales, contrôlées par l’OLP parlent de « dizaines d’exécutions, cas de tortures, kidnapping dans les 3 dernières semaines » perpétrés par le Hamas. Un des cas les plus connus est celui de Achmad Shakhura, 47 ans, habitant de Khan Yunis et frère de Khaled, bras droit de Mohammad Dahlan (ex chef des services de sécurité de Yasser Arafat, aujourd’hui en exil) qui a été kidnappé par ordre du chef de la police secrète locale du Hamas, Abu Abdallah Al Kidra, ensuite torturé, on lui aurait arraché l’œil gauche, et finalement tué le 15 janvier.
             
            Lorenzo Cremonesi

            • bek 25 janvier 2009 19:48

              "Pour changer un peu de l’information à sens unique, voici la traduction française de l’article de Lorenzo Cremonesi paru dans le Corriere della Serra"

              T’as envoyé la facture à l’ambassade d’israel ou au CRIF ???


            • pigripi pigripi 24 janvier 2009 17:27

              Dites-moi que ce qui suit est faux :

              Islamisation, le seuil critique

              Par Yann le 16 juin 2008

              Glané sur le blog -du bout de ma lorgnette américaine

               

              L’analyse suivante, sur la façon dont l’Islam progresse à l’intérieur d’une autre culture, nous est parvenue par email ce week-end. Alors que nous n’avons pas lu le livre de Peter Hammond : "Esclavage, terrorisme, islam", ce qui suit est apparemment adapté de son livre.

              Indépendamment de la source de cette analyse, ses conclusions sont historiquement et empiriquement soutenues. Comme George Santayana a écrit : "Ceux qui n’apprennent pas de l’histoire sont condamnés à la voir se répéter". Concernant l’Islam, nous ne devons pas regarder des centaines d’années en arrière pour apprendre de l’histoire. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de regarder ce qui s’est produit en Grande-Bretagne ces trois dernières décennies.

              L’Islam n’est pas une religion ni un culte. C’est un système complet, absolu.
              L’Islam a des composantes religieuses, légales, politiques, économiques et militaires.
              La composante religieuse est une accroche pour les autres composantes.
              L’Islamisation se produit quand les musulmans dans un pays sont assez nombreux pour s’agiter et réclamer leurs prétendus "droits religieux."
              Quand des sociétés politiquement correctes et culturellement variées sont d’accord sur les demandes musulmanes "raisonnables" concernant leurs "droits religieux", elles récoltent aussi les autres composantes, en bonus.

              Voici comment cela marche (pour les pourcentages, la source : la CIA - The world fact book (2007) -

              - Aussi longtemps que la population des musulmans reste autour de 1% dans n’importe quel pays, ils seront considérés en tant que minorité aimant la paix et non comme une menace pour quiconque. En fait, ils peuvent être décrits dans les articles et films, comme étant banalement "colorés".

              Les Etats-Unis — musulmans 1.0%
              Australie — musulmans 1.5%
              Canada — musulmans 1.9%
              Chine — musulmans 1%-2%
              Italie — musulmans 1.5%
              Norvège — musulmans 1.8%

              - A 2% et 3% ils commencent à convertir d’autres minorités ethniques et groupes de mécontents, avec un recrutement essentiel dans les prisons et parmi les gangs de quartier :

              Le Danemark — musulmans 2%
              Allemagne — musulmans 3.7%
              Royaume-Uni — musulmans 2.7%
              Espagne — musulmans 4%
              Thaïlande — musulmans 4.6%

              - A partir de 5%, ils exercent une influence démesurée, comparée à leur pourcentage dans la population. Ils pousseront à l’introduction de la nourriture halal (préparée selon les normes de l’islam), s’assurant ainsi que les taches de préparation de la nourriture halal soient attribuées à des musulmans. Ils augmenteront la pression sur les chaînes de supermarchés pour la trouver sur leurs étagères — avec menaces à la clé, si elles ne s’y conforment pas. (Aux Etats-Unis).

              La France — musulmans 8%
              Philippines — musulmans 5%
              Suède — musulmans 5%
              Suisse — musulmans 4.3%
              les Pays Bas — musulmans 5.5%
              Trinidad et Tobago — musulmans 5.8%

              A ce seuil, ils s’acharneront à obtenir du gouvernement en place, qu’ils leur permettent de se gérer eux-mêmes sous la Sharia, sous la loi islamique. Le but final de l’Islam n’est pas de convertir le monde mais d’établir la loi de la Sharia sur le monde entier.

              - Quand les musulmans atteignent 10% de la population, ils augmenteront l’anarchie comme moyen de se plaindre de leurs conditions (Paris — voitures qui brûlent). Toute action d’un non-musulman qui offense l’Islam, aura pour conséquences des soulèvements et des menaces (l’affaire des caricatures aux Pays-Bas).

              La Guyane — musulmans 10%
              Inde — musulmans 13.4%
              Israel — musulmans 16%
              Kenya — musulmans 10%
              Russie — musulmans 10-15%

              - Après 20%, attendez-vous à des émeutes déclenchées pour un rien, la formation de milice du jihad, des massacres épisodiques et des incendies d’églises et de synagogues :

              Ethiopie — musulmans 32.8%

              - A 40% vous trouverez des massacres fréquents, des attaques continuelles de terroristes et la guerre continue des milices :

              La Bosnie — musulmans 40%
              Tchad — musulmans 53.1%
              Liban — les musulmans 59.7%

              - A partir de 60% vous pouvez vous attendre à la persécution délibérée des non-croyants et des autres religions, au nettoyage ethnique sporadique (génocide), à l’utilisation de la loi de la Sharia comme arme et le Jizya, l’impôt placé sur les infidèles :

              L’Albanie — musulmans 70%
              Malaisie — musulmans 60.4%
              Qatar — musulmans 77.5%
              Soudan — musulmans 70%

              - Au-dessus de 80% l’état se charge des nettoyage ethnique et génocide des non-musulmans :

              Le Bangladesh — musulmans 83%
              Egypte — musulmans 90%
              Gaza — musulmans 98.7%
              Indonésie — musulmans 86.1%
              Iran — musulmans 98%
              Irak — musulmans 97%
              Jordanie — musulmans 92%
              Maroc — musulmans 98.7%
              Pakistan — musulmans 97%
              Palestine — musulmans 99%
              Syrie — musulmans 90%
              Tajikistan — musulmans 90%
              Turquie — musulmans 99.8%
              Emirats Arabes Unis — musulmans 96%

              - 100% déclenchera la "paix de Dar-es-Salaam" — la Maison islamique de la Paix — C’est supposé être la paix parce que tout un chacun est musulman :

              L’Afghanistan — musulmans 100%
              Arabie Saoudite — musulmans 100%
              Somalie — musulman 100%
              Yémen — musulmans 99.9%

              Naturellement, cela n’est pas le cas. Pour satisfaire leur désir de sang, les musulmans commencent alors à s’entretuer pour une multitude de raisons.

              "Avant d’avoir neuf ans j’avais appris la Règle de base de la vie arabe. C’était moi contre mon frère, mon frère et moi contre notre père, ma famille contre mes cousins et le clan, le clan contre la tribu, et la tribu contre le monde et nous tous contre l’infidèle." — Leon Uris, "Le Haj"

              Il est bon de se rappeler que dans beaucoup, beaucoup de pays, tels que la France, les populations musulmanes sont concentrées dans des ghettos basés sur leur appartenance ethnique. Les musulmans ne s’intègrent pas dans la communauté dans son ensemble. Par conséquent, ils exercent plus de puissance que leur moyenne nationale ne semblerait l’indiquer.

              Adapté du livre de Dr. Peter Hammond : Esclavage, terrorisme et Islam : Les racines historiques et la menace contemporaine. www.frontline.org.za/books_videos/sti.htm Le congrès américain pour la plage de P.O. Box 6884 le Virginie de vérité, VA 23456 member@americancongressfortruth.org http://www.americancongressfortruth.org

              Source : -du bout de ma lorgnette américaine
              Sujet rapporté par Maumau



              • Alpo47 Alpo47 24 janvier 2009 17:42

                Allez, allons jusqu’au bout de votre texte : Ce sont des "sous hommes", fanatiques, incultes et qui veulent s’emparer du monde , et ...... israel a le droit de les massacrer.
                C’est bien ça ?


              • K K 24 janvier 2009 21:22

                tous les musulmans ne sont pas arabes et tous les arabes de france ne sont pas musulmans..


              • moussa 25 janvier 2009 18:21

                PIGRIPI

                Hors sujet ! le propos c’est le massacre d’enfants par les sionistes, quand au danger potentiel que représente l’Islam, le monde est entrain de vivre avec depuis 15 siècles, quand à toi tu es en mission et tu veux faire diversion.


              • Nikolaos 16 mars 2009 08:10

                La lecture de cet article sur l’islam et l’islamisation, inspiré de l’ouvrage de Peter Hammond, missionnaire sud africain d’obédience évangélique (il est important de connaître l’appartenance religieuse de l’auteur afin d’en apprécier le parti-pris), Slavery, terrorism & islam, The Historical Roots and Contemporary Threat, me sidère tant par sa volonté de manipulation des consciences que par ses amalgames très contestables et par son tri sélectif et restreint des informations.

                L’article restreint en effet, volontairement et explicitement, sa perception de l’histoire à « ces trois dernières décennies »… Est-ce un refus de considérer que l’islam fut l’une des plus brillantes et la plus raffinées des civilisations du Moyen-âge, à qui la nôtre doit une grande part de ses arts et de ses sciences ?

                « L’islam n’est pas une religion ni un culte. C’est un système complet, absolu ». Outre le fait qu’il manque deux « qu’ » précédant les articles définis dans la formulation de la première de ces deux phrases (détail qui pourtant en change complètement le sens !), c’est oublier également que ce fut le cas de la chrétienté pendant près de douze siècles, qui possédait de la même manière ses « composantes religieuses, légales, politiques, économiques et militaires ».

                Enfin, l’amalgame « islam-musulmans » qui permet de « juger » une religion qui prêche un Dieu unique, créateur de toutes choses, tout-puissant, miséricordieux et juste (tiens ? Les attributs d’Allah ressemblent étonnamment à ceux de Yahvé !?!) à partir du comportement de ses « fidèles » revient à juger l’Evangile en se basant sur le comportement des « chrétiens », qui torturèrent et tuèrent des millions de personnes, qui massacrèrent et « génocidèrent » des civilisations entières lors des croisades, de l’inquisition, de la colonisation du Nouveau monde, de la traite des noirs…

                Sans compter l’absurdité de considérer les « musulmans » comme un bloc monolithique, de même sensibilité, de même comportement, de même croyance…

                S’il est indéniable que l’immigration du monde arabe dans les pays occidentaux pose des problèmes d’intégration, et qu’un comportement global peut s’observer au sein de certaines configurations « socio-géographico-culturelles », les causes de sont pas à imputer à « l’islam » en tant que « civilisation » ou « religion ». Quand aux mouvements extrémistes, voire terroristes au sein du monde musulman, ils ne concernent qu’une minorité qui arrive à imposer au monde moderne que leur point de vue est majoritairement partagé et qu’ils sont les représentants de « l’islam véritable ». C’est le poteau qui cache la vue parce qu’il se trouve, justement, à vingt centimètres de nos yeux : les fameuses « trente dernière décennies » que l’article en question veut faire passer pour une vue « suffisante » de l’histoire !

                Cet article est injurieux, à la limite de l’incitation à la haine. Il va exactement dans le même sens que les extrémistes musulmans, en incitant implicitement à une mythique et supposée « guerre sainte », guerre spirituelle pour certains chrétiens et musulmans, armée pour certains autres. C’est comme cela que l’on propage et entretient les divisions entre la fratrie humaine. Et si l’on veut trouver dans le Coran des passages pour étayer la thèse que l’islam est une religion guerrière et agressive, que dire alors d’autres passages des Evangiles attribué à Jésus-Christ comme « qui n’est pas pour moi est contre moi » ou « je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée ». Signifient-ils que le christianisme prêche la conquête violente et la guerre ? L’article reproche également l’activité missionnaire des « musulmans » au sein des « groupes de mécontents », « dans les prisons et parmi les gangs ». Mais que font certains chrétiens missionnaires ? Auprès de qui, également, agissent-ils ? Est-ce vraiment si répréhensible ? A quel titre l’activité missionnaire des « chrétiens » auprès des laissés pour compte de la société serait plus justifiable que celle des « musulmans » ?

                A partir d’informations véridiques, de pourcentages rassurants (rassurants dans le sens où ils apparaissent comme des statistiques, donc, scientifiques, donc « sérieux » et cartésiens), on masque la forêt avec un seul tronc… Quelle vue étriquée ! Quelle mauvaise foi (inconsciente ou consciente ?) ! Comment ne pas bondir lorsqu’on lit « pour satisfaire leur désir de sang, les musulmans commencent alors à s’entretuer pour une multitude de raisons » ? Quel amalgame honteux et injurieux : « les » musulmans » et « leur » soif de sang…

                L’auteur (anonyme : quel courage !) de cet article reproche aux « musulmans » exactement ce qu’ont fait les « chrétiens » pendant des siècles et qu’ils continuent encore à faire, comme il n’y a pas si longtemps en Bosnie. Heureusement, « nos barrières terrestres ne s’élèvent pas jusqu’au ciel ».


              • Dzan 24 janvier 2009 18:00

                Tuez les tous, dieu (ou allah reconnaitra les siens)

                Louis XVI ne connaissait alors pas la bande de Gaza..


                • Dudule 25 janvier 2009 00:42

                  Arnaud Amaury lors du siège de Béziers, pas Louis XVI....


                • pallas 24 janvier 2009 18:17

                  La guerre est une composante essentiel dans l’evolution de l’espece humaine, lui retirer cela, c’est lui enlever le nom d’humanité

                  La guerre a permis des evolutions majeur, le nucleaire, l’electricité, les energies fossiles, la medecine


                  Sans la guerre, il n’y aurai pas eu de progres technologique, la guerre n’est pas mauvaise en soit

                  Je prie le dieu Modock tous les jours a nous offrirs tous ces cadeaux


                  • ZEN ZEN 24 janvier 2009 18:29

                    Merci Pallas-va-t-en-guerre !
                    C’est ben vrai ça ! Vive la guerre ! smiley
                    Vous retrouvez l’inspiration du vieil Héraclite :"La gerre est le père de tout" (c’est mieux en grec !)

                    Moi, je prie tous les jours pour votre réconciliation avec la langue française.. smiley
                    Amen !


                    • DACH 24 janvier 2009 18:37

                      L’indignation sélective de l’auteur, et les adjectifs utilisés montrent et démontrent qu’il ne connaît pas l’histoire du Sionisme et celle de cette région, et qu’il ignore ce qu’est une guerre. Qu’il aille sur place interroger des Palestiniens et des Israéliens. Et voir aussi la misère qu’imposent au Gazaouis la servitude du Hamas et l’étau israélien, qui en est aussi la conséquence plus que la cause, Son opinion, même partisane, ne sera plus dans le fantasme d’un peuple monstre à exterminer comme il semble l’affirmer. Bonjour chez lui. DACh


                      • Lennybarr 24 janvier 2009 23:20

                        Donc si je comprends bien, le Hamas oppresse, malmène, les palestiniens tandis qu’ Israel extermine ces derniers pour les libérer ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès