Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël, la Guerre des Mondes

Israël, la Guerre des Mondes

Depuis qu’en 1991, sous la pression intense de l’administration de George Bush, Itzhak Shamir a brisé le tabou et accepté de s’asseoir avec des représentants palestiniens, jordaniens, libanais et syriens, jamais aujourd’hui la perspective de parvenir à un quelconque accord politique entre Israël et ses voisins n’est apparu aussi lointaine. Pourtant, les espoirs suscités par les accords d’Oslo en 1993 étaient immenses, d’un côté comme de l’autre. Pour Israël, la perspective de vivre enfin en paix et en sécurité avec ses voisins, pour les palestiniens, celle d’accéder enfin à l’émancipation et à la création d’un état indépendant. On devisera à loisir sur les causes de l’échec de ce processus de paix, l’assassinat d’Itzhak Rabin, la série d’attentats-suicides perpétrés par le Hamas, la poursuite, voire l’emballement de la colonisation en Cisjordanie et à Gaza, chacun jugera, les causes ne manquent pas. Toujours est-il que le lancement de la 2ème intifada a définitivement enterré le processus de paix, malgré les vaines tentatives occidentales de le ranimer par le biais de « conférences », de « plans », de « feuilles de route » ou d’ « initiatives ».

Aujourd’hui, la situation est bien pire qu’en 1991, et il semble qu’aucune conférence ne puisse venir apporter un peu de lumière dans la region. Si solution il peut y avoir, il est évident qu’elle ne peut venir que d’Israel. Les palestiniens n’ont quasiment plus rien à offrir ou à négocier, hormis le retour des réfugiés. Or, en Israël aujourd’hui, la situation politique et sociale n’a plus rien à voir avec celle des « années d’Oslo » pendant lesquelles la jeunesse descendait en masse dans la rue toutes les semaines pour soutenir le processus de paix. Ceux qui la connaissent ou qui s’y intéressent un tant soi peu savent à quel point la société israélienne est formidablement complexe et aujourd’hui plus que jamais divisée sur les questions politiques. Laïcs et religieux, ashkénazes (allemands/russes/polonais/hongrois/roumains/anglais etc), sépharades (espagnols/italiens/marocains/tunisiens/algériens etc), mizrahis (irakiens/syriens/égyptiens etc), éthiopiens, Sabras (natifs israéliens), gauche et droite, au final, cette société est une véritable mosaïque et un vrai mélange des genres. Mais il est aujourd’hui un autre facteur de division en Israël, peut-être celui auquel on a fait le moins attention mais qui peut se révéler être le plus déterminant pour l’avenir, celui du degré d’engagement politique.

En effet, depuis un an ou deux, des signes clairs montrent qu’en Israël, les "laïcs" sont de moins en moins engagés idéologiquement et politiquement, et lorsqu’ils le sont, c’est de plus en plus au profit des partis de droite, voire de droite dure, échaudés qu’ils sont par 9 ans d’une intifada meurtrière et une guerre du Liban qui a laissé des traumatismes sociétaux profonds. Ils sont nombreux à tenter d’échapper au service militaire, pourtant traditionnel creuset de la société israélienne, et leurs préoccupations sont de plus en plus matérielles. Les équivalents israéliens de "Big Brother" et de "Koh lanta" n’ont jamais fait un tel carton.
 
Les religieux au contraire montrent un engagement idéologique et politique constant. Et si les religieux "haredim" votent avec toujours autant de discipline pour leurs partis traditionnels (Shass et Judaisme Unifié de la Torah) et sont toujours exemptés d’armée, les membres du courant sioniste religieux sont très représentés dans l’armée, leur voix se portant traditionnellement sur le Likoud, l’Union Nationale, le "Foyer Juif" ou d’autres petites formations anecdotiques d’un strict point de vue électoral. Ce mouvement sioniste religieux fait peu parler de lui pour le moment, de par l’éclatement des voix de ses membres. Mais aujourd’hui, les analystes ne s’y trompent pas, ils représentent un peu plus de 25% de la population et ils sont la force qui monte. Comment ? Tout simplement en occupant systématiquement tous les endroits idéologiques désertés par la gauche laïque. Education, Logement, et surtout l’armée.
 
En effet, un rapport récent indiquait que 40% à 50% des nouveaux officiers au sein de Tsahal sont issus du courant sioniste religieux, et pour beaucoup d’entre eux, habitent dans une colonie. De plus, comme le souligne l’éditorialiste israélien Yaïr Lapid, alors que l’intelligentsia israélienne laïque a déserté le débat et ne s’aventure plus dans les bases militaires que sporadiquement malgré les invitations des commandants de bases, les rabbins du courant sioniste religieux répondent présent systématiquement, et continuent inlassablement à dispenser aide pour les jeunes en difficulté et cours de Torah. Idem dans les écoles.
 
Cette bataille, elle est gagnée d’avance pour ces rabbins, et ils en sont tout à fait conscients. Ils savent que le public laïc est amorphe et ne fera aucun obstacle sérieux au bouleversement en marche de la société israélienne. Ironie du sort, c’est la gauche israélienne elle-même qui est en grande partie responsable de cette apathie du public israélien. En œuvrant autant pour retirer des manuels scolaires israéliens toute notion d’histoire juive pour essayer d’effacer toute velléité nationaliste en Israël, des gens comme Shulamit Aloni ou Yossi Sarid ont condamné leur parti à une chute vertigineuse et continue dans les sondages et à une claque mémorable aux dernières élections. Et surtout, ont privé le public de son référentiel idéologique. Les médias ont fait le reste en se substituant à ce référentiel, ce qui explique pourquoi aujourd’hui les israéliens qui discutaient il y a 20 ans de géopolitique et de débats idéologiques, parlent aujourd’hui de la dernière émission de Big Brother ou des résultats du foot. L’arroseur arrosé, surtout lorsqu’on sait que la natalité des religieux est presque 3 fois supérieure à la natalité laïque.
 
Ce qui explique pourquoi plus de 90% des israéliens ont soutenu sans faille la dernière guerre à Gaza (d’autant que même les partis de gauche l’ont soutenue) : le public laïc n’a plus que les médias comme seul référentiel, et le public religieux n’a jamais failli en termes idéologiques et gagne sans cesse du terrain. D’où la percée des partis de droite/droite dure aux dernières élections, notamment celle du populiste Avigdor Lieberman, et la déroute historique de la gauche israélienne (13 sièges seulement pour le parti travailliste et 2 sièges pour Meretz, soit 15 sièges sur 120 !)
 
Aujourd’hui, ce que montrent certains analystes, c’est que le coup de grâce ne viendra probablement pas de Lieberman, qui reste un populiste aisément malléable par les aléas du pouvoir, mais de la frange dure du Likoud et du mouvement "Manhigut Yehudit" (Leadership Juif) de Moshé Feiglin, qui au contraire de Lieberman, n’a jamais été disposé a la moindre concession. Aux primaires de 2007 pour élire le chef du Likoud, il a réuni 25 % des suffrages face à Netanyahou, (il n’avait obtenu que 3% en 2003 face à Ariel Sharon), et à celles de décembre 2008 pour désigner les parlementaires Likoud de la nouvelle Knesset, il est arrivé à la 20ème position, supplantant plusieurs candidats disposant du soutien de Netanyahou lui-même. Il y a fort à parier que lorsque le courant sioniste-religieux unifiera ses forces, ce sera sous la bannière de Feiglin. Alors, pour ceux qui croiront encore au principe de "2 états pour 2 peuples", il sera définitivement trop tard.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • patroc 25 mai 2009 10:38

     Le jour où un missile nucléaire leur tombera sur le pif, faudra pas qu’ils viennent se plaindre d’être victime... Cà marche pas à tous les coups...


    • ZEN ZEN 25 mai 2009 10:54

      Cet article a le mérite de faire un assez bon diagnostic de la société israëlienne , qui a perdu la mémoire et la mesure
      Seul le « parrain » américain" peut faire pression pour ramener ce Etat à la raison
      Obama semble avoir l’intention de le faire, mais saura-t-il (pourra-t-il) résister à l’Aipac ?
      Netanhayou vient de signifier hier qu’il n’était pas question d’un Etat palestinien
      Au moins, il dit tout haut ce que beaucoup voulaient tout bas depuis longtemps

      Un test majeur pour Obama


      "Il est dans l’intérêt, je crois, non seulement des Palestiniens, mais aussi des Israéliens, des Etats-Unis et de la communauté internationale de parvenir à une solution à deux Etats« , a dit Barack Obama à l’occasion du premier face-à-face entre les deux hommes depuis qu’ils ont pris leurs fonctions.

      Un pragmatisme raisonné, qui peut l’emporter.
      Mais on peut s’attendre à une vive résistance des forces de droite en Israël [ » Ce gouvernement de droite a déjà annoncé la couleur : la question palestinienne n’est pas sa priorité autrement que dans sa dimension économique, et il s’assoit sans complexes sur la « Feuille de route » élaborée en 2007 par le gouvernement sortant avec les Etats-Unis et l’Autorité palestinienne, qui n’avait, il est vrai, mené nulle part.Benyamin Netanyahu met en avant la « menace de l’Iran » plutôt que la nécessité de trouver un accord avec les Palestiniens : ce sera le ciment de sa coalition avec l’extrême-droite et les religieux«  (P.Haski)]...
      ... si Obama continue à s’appuyer sur le
       »plan de paix saoudien, qui propose une reconnaissance d’Israël par tous les États membres de la Ligue arabe, en échange d’un retour de l’État hébreu sur ses frontières de 1967« ...

      Mais Israël a -t-il le choix s’il veut simplement durer, car le temps ne joue pas en sa faveur ?
      Netanyahu devrait relire Machiavel. (
      Rien n’est aussi désespérant que de ne pas trouver une nouvelle raison d’espérer.” )
      Comprendra-t-il le sens de l’ intérêt du pays à long terme ?
      Et S.Peres qui se tait...
      L’essentiel se jouera loin du tam-tam médiatique. ( »La destinée du monde se joue à l’intérieur des salons feutrés des Princes."-Machiavel)

      -« Nous n’accepterons pas la création d’un État palestinien souverain à côté d’Israël. » C’est, en substance, ce que Benjamin Netanyahou s’apprête à dire à Barack Obama ce lundi. (AJ.Mayer)

      -« Si Israël temporise sur la solution à deux États ou s’il n’y a pas de vision américaine claire de la façon dont cela va se jouer en 2009, alors la crédibilité énorme d’Obama dans le monde et dans cette région se volatilisera du jour au lendemain », prédit Abdallah de Jordanie


      • ZEN ZEN 25 mai 2009 11:24

        Les voix résistantes israëliennes, comme celles-ci, sont devenues inaudibles
        Les propos de sagesse ne sont plus écoutés
        Cela me paraît très grave.


        • John Lloyds John Lloyds 25 mai 2009 11:25

          C’est son existence qu’Israël est entrain de jouer, à force de fuite en avant meurtrière l’enjeu est monté très haut : Ne plus faire dans la dentelle est donc devenu une absolue nécessité pour eux, raison pour laquelle ce qui est censé être des discussions se fait avec un Liberman ou un Netanyahu.

          Chacun sait très bien où tout cela va mener, le seul problème et de savoir de quelle boîte sortira le croquemitaine qui va embraser toute cette poudrière.


          __________________________________________________

          ALERTE INFO


          • Ronny Ronny 25 mai 2009 11:42

            Impossible de poster....


            • Ronny Ronny 25 mai 2009 11:42

              Mon message de réponse est systématiquement rejeté...


              • Ronny Ronny 25 mai 2009 11:43

                Intéressant papier qui rappelle qu’àses origines, le sionisme était laic (et socialiste).
                Malheureusement, cette disposition n’a pas tenu très longtemps, la « faute  » revenant à la foi aux intégristes religieux juifs et àBen Gourion, qui pensait pouvoir transiger avec eux lors de la création d’Israë l. Ces ultra religieux n’acceptaient pas l’idée d’un État juif laïc, donc non « réglé  » par des considérations dictées strictement par judaïsme. En ce sens, les extrémistes juifs religieux actuels ne diffèrent en rien des Islamistes intégristes du Moyen Orient ou d’Asie...

                Pour en revenir àBen Gourion, il dispense les religieux extrémistes de service national, réserve des droits colossaux aux seuls tribunaux religieux (rabbiniques), tels les jugements sur la validité des mariages et ceux sur les divorces. On imagine les biais lorsque l’on sait que tout mâle religieux orthodoxe remercie Dieu de ne pas l« â€™avoir fait femme  » chaque matin ! Enfin pire que tout, il accepte que l’Etat d’Israë l « favorise la pratique des commandements divins  », ce qui signe la fin de ’l’état laïc que devait être Israë l à ses origines.

                Depuis, le poids des ultra religieux dans la société ne fait qu’augmenter. C’est un double problème. D’un côté ils imposent des règlements inacceptables dans un pays laïc, ex. bus pour femmes, bus réservés aux juifs, desquels les non juifs et les touristes en particulier sont exclus, menaces et agressions physiques vis à vis des non juifs traversant ou habitant àproximité ou dans les quartiers ultra religieux, etc.

                D’un autre côté beaucoup d’Israéliens refusent de voir l’Évolution catastrophique de leur société, préférant rejeter la raison de cette Évolution non pas sur l’intégrisme religieux qui mine leur Etat, mais sur la soi-disant « menace  » palestinienne qui leur imposerait de durcir l’ensemble de leur positions en tant qu’Etat. Cette disposition d’esprit est très perceptible en matière de colonisation des territoires palestiniens ; c’est elle qui a présidé àla création du second « mur de la honte  » et c’est aussi elle qui a présidé aux attaques disproportionnées sur Gaza, puisque même l’armée israélienne commence elle aussi àêtre touchée par ces phénomènes...

                Peut être faudra-t-il un jour revenir sur les raisons qui ont conduit à la création d’Israë l, et décider de placer l’ensemble de cet Etat sous tutelle internationale.


                • Ronny Ronny 25 mai 2009 11:44

                  Et quand le message passe, il est totalement distordu par l’éditeur de texte...


                  • geko 25 mai 2009 12:00

                    @Ronny

                    L’éditeur de texte n’y est pour rien. Par contre il existe des options d’encodage dans les navigateurs....


                  • Ronny Ronny 25 mai 2009 12:10

                    Merci mais le pb vient du site Avox me semble-t-il... En utilisant le même code, selon le moment ou je poste, et selon la longueur du texte, le commentaire est rejeté ou massacré, ou « passe ». Je pense que c’est du à la façon dont le site Avox gère les textes insérés, avec une difficulté majeure pour ceux tapés sous word sur PC (pas de probleme avec open office !)


                  • geko 25 mai 2009 12:13

                    Word et le html ne font pas bon ménage, enregistrez vos textes au format .txt avant copier/coller, ça devrait passer.


                  • vincent p 25 mai 2009 12:22

                    Contrairement aux idées reçus, aux idées en vogue, une solution forcée à deux Etats n’apportera pas toujours la Paix, puis après viendra bien évidemment d’autres aléas au regard de l’histoire ...

                    Nous nous méfions jamais assez de la fausse sagesse des hommes en matière de prétention de paix ou de progrès moral en société, surtout venant de beaux parleurs de première ...


                    • appoline appoline 25 mai 2009 12:23

                      La tension monte. A la création de l’état d’Israel, les pays arabes n’émergeaient pas encore. Ils se sont débarassés des colons dans un premier temps puis ont commencé gentillement à se structurer puis à s’allier. Israel est bien seule au milieu de tout cela mais continue à rouler des mécaniques malgré une infériorité en nombre flagrante. On peut imaginer et presque entendre les arabes aiguiser leur couteau, israel reste sourde imbue de ses forces alliées.
                      Quelque soit sa détermination, elle était, elle est et restera l’occupante ; contre la détermination d’un peuple qu’elle traite comme un chien, elle va s’user les ongles pointant taillés bien pointus. Et l’Iran n’est pas si loin que ça.


                      • abdelkader17 25 mai 2009 12:43

                        @Appoline
                        Qu’est ce que ces visions fantasmatiques, les arabes qui aiguisent les couteaux, il faudrait un peu sortir de ces schémas débiles, les arabes en sont à utiliser les armes que l’on veut bien leur fournir, ils ne disposent de l’arsenal militaire occidentale il n’y à pas d’embargo sur les armes pour la puissance occupante contrairement à ce que subissent les palestiniens.
                        Votre langage trahit une vision profondément fantasmée de l’arabe.


                      • ZEN ZEN 25 mai 2009 12:54

                        Exact
                        De la Cisjordanie, il ne reste que des enclaves


                      • appoline appoline 25 mai 2009 19:06

                        @ Abdel,

                        Vous déformez mes propos, c’est simplement une expression. Tout comme vous, je n’ignore pas que les arabes ne sont plus au temps des chars à boeuf


                      • abdelkader17 25 mai 2009 12:34

                        Le sionisme repose sur deux escroqueries fondamentales celle de peuple élu et de terre promisse.
                        Comment des gens qui se prétendaient socialistes et laïcs pouvaient ils adopter comme référent des textes religieux ?
                        Palestine terre sans peuple pour un peuple sans terre, on fait fi des habitants de ce territoire de leurs attaches à cette terre, des racines profondes qu’ils y ont développé, le sionisme n’est qu’un projet d’usurpation coloniale utilisant l’archétype biblique comme puissant levier et puissant élément fédérateur.
                        La société israélienne est largement fanatisée la déshumanisation constante des palestiniens ayant accomplie son oeuvre, depuis l’école jusqu’à l’armée.
                        Croire que les différents gouvernements israéliens poursuivent autre chose que le rêve du grand Israel est un leurre , la dépossession complète du peuple palestinien dont la seule représentation étatique se réduira à quelques bantoustans dirigés par quelques collabos locaux pour solde de tout compte.
                        il semble curieux que l’esprit occidental formaté à la sauce propagandiste de Tel Aviv rejette encore et toujours les résponsablités des échecs sur les palestiniens, un peu de bon sens et de clairvoyance, la réalité des faits et de l’occupation déconstuiront toutes cette propagande débile.
                        Il suffit pour s’en convaincre de voir aujourdh’ui à quoi se réduit le terriritoire de la Palestine historique.


                        • Traroth Traroth 26 mai 2009 00:57

                          Oui, mais si le présupposé israélien, c’est le refus d’un état palestinien, sur quoi va bien pouvoir porter la négociation ?


                        • abdelkader17 25 mai 2009 13:27

                          @Hubert
                          Mais de qui te moques tu
                          et le plan de paix globale Saoudien de reconnaissance de l’état d’israel en échange de la restitution des territoires occupés, les sionistes n’en veulent pas ce sont des usurpateurs spécialistes du mensonge et de la manipulation médiatique..


                          • Leila Leila 25 mai 2009 13:34

                            Le quotidien Ha’aretz est un bon observatoire de l’opinion publique israélienne. Tout ce que dit l’auteur est exact. La population israélienne vit un rêve éveillé, avec une minorité de colons qui ne pensent qu’à étendre leur domaine, et une majorité de citoyens passifs. L’attitude de Netanyahou est incroyable. Hier encore il déclarait qu’il ne céderait pas aux menaces (threats) de la Maison Blanche. C’est une puce qui défie un éléphant !

                            Cela finira très mal pour Israël. Pensez à ce qu’est devenue l’Algérie française.


                            • jocelyne 25 mai 2009 19:01

                              super Jacob quitte le service, povre de toi minable !


                            • Keshhimef 25 mai 2009 19:57

                              @ l’auteur

                              Article intéressant

                              Néanmoins, les clivages évoqués entre droite gauches, laïcs /intégristes ne concernent pas les palestiniens et le processus de paix , ils n’interpellent en aucun le sionisme qui reste une doctrine partagée entre l’ensemble des acteurs cités , et quelque soit la majorité ( gauche/ droite, droite/droite, centre/ droite / extrêmes droite /intégristes ...) ça ne change rien à la donne .....

                              Le sionisme« religieux ou non »est le trait d’union entre tous les courants israeliens , le sionisme est à l’origine de l’occupation et du conflit, c’est une idéologie extrêmement agressive qui prône le langage du plus fort ne reconnaît que la violence comme moyen pour réaliser ses objectifs : la réalisation du grand israel

                              Les colonies ont fleuri sous la gauche et les guerres ont eu lieu à l’initiative des laïcs , aucune différence n’est à faire entre ces tendances quand il s’agit des territoires et du peuple palestinien.

                              Bref , Le sionisme ne s’encombre pas de la paix et ne fait pas de place aux droits des palestiniens, ces derniers resteront invisibles et s’ils existent , ils doivent quitter les lieux pour laisser de la place aux immigrés des descendants juifs de la moldavie, pologne et d’ailleurs ....

                              On reparlera d’un début de changement pour les palestiniens , le jour ou un courant idéologique ou un parti politique israélien clamera haut et fort son rejet du sionisme et militera pour un seul état pour les deux peuples.

                              En effet deux états / deux peuples n’est pus d’actualité , il suffit de jeter un coup d’oeil sur ce que représente aujourd’hui le territoire palestinien pour réaliser qu’il s’agit d’une utopie de prétendre à un étant palestinien à coté d’israel .

                              En effet Il faudrait une guerre civile entre israéliens pour faire deloger les colons des territoires occupés ( colonies , murs, barrages ...) et un massacre entre israeliens pour faire d’une terre guyerre un territoire viable pour un etat palestinien .

                              Votre article donne un éclairage intertessant sur les divisions israelo- israélienne et sur les tensions internes qui traversent la société israélienne entre intégristes et laïcs , extremistes et modernistes, et contrairement à ce que vous vous voulez induire , ces tensions et divisions n’auront malheureusement aucun effet sur la politique d’occupation et la violence exercée contre les palestiniens ....

                              Le sionisme et les sionistes de tout bord veillent à ce que soit ainsi, c’est ce qui fait craindre à certains observateurs y compris d’origine juive , qu’israel est condamnée à disparaître si elle continue à privilégier la violence et la barbarie ........

                              Cordialement




                              • Le Bordelleur Le Bordelleur 25 mai 2009 20:17

                                Je pense que l’urgence, pour le dénouement de ce conflit, est d’interdire Dieudonné en France !

                                Sissi !


                                • ZEN ZEN 25 mai 2009 20:33

                                  Ce livre de Marius Schattner, bon connaisseur de la société israëlienne, est un bon prolongement et approfondissement de l’article


                                  • Christoff_M Christoff_M 25 mai 2009 22:48

                                    Qui est responsable !! la communauté européenne qui devrait avoir sa propre voix, sa différence et qui depuis des pions mis en place, Brown, Sarkozy, Berlusconi, la neutralité de Merkel étant aussi douteuse...

                                    La différence est devenue depuis le passage de Sarkozy à la présidence européenne, un comporetement de soumis et de vassal aux états unis et à leur bras armé en Orient Israel !! qui n’est la que pour frapper à la convenance du gouvernement US...

                                    les manipulation sous l’empire vérreux de la dynastie Bush ont abouti aux guerres, et ce n’est pas fini !! et à la nomination d’un gouvernement d’extreme droite avec les Le Pen israelien :
                                    Netanyahu et Lieberman !!

                                    Aucune réaction de l’Europe, Obama rappelant à l’ordre le premier ministre israelien (manoeuvre de couverture) dans un silence assourdissant de l’ONU et de la communauté européenne rangée derrière l’OTAN comme un toutou aux ordres ( on le vérifie en Afghanistan) !!

                                    La dernière fois que les nations soi disant modernes et démocratiques ont fait silence et renié leurs valeurs ouvertement on est arrivé à Hitler et à la guerre...

                                    Avec le climat au levant, en Iran, en Afghanistan, en Israel, ne pas réagir, se taire et ne pas taper du poing sur la table avec des propos clairs c’est un crime contre la démocratie !!

                                    L’ONU n’ayant aucune valeur si elle est incapable de faire respecter les frontières et arreter la colonisation depuis 60 ans !! on peut meme se poser la question au bout de tant de lacheté (et de corruptions diverses) de la légitimité d’un tel organisme...

                                    De Gaulle parlait de chose ou de grand machin, il nous manque vraiment des leaders de son gabarit en Europe maintenant... continuons à fermer les yeux et à cautionner l’OTAN et nous ne serons plus que la risée des pays émergents de moins en moins dupes !!


                                    • Traroth Traroth 26 mai 2009 01:02

                                      Ce que j’arrive pas à comprendre, c’est que de tout temps, la droite israélienne a tout fait pour mettre de l’huile sur le feu, allant même jusqu’à assassiner un premier ministre israélien, et pourtant, c’est vers elle que se tournent les Israéliens.
                                      Selon le principe que quand on fait partie du problème, on ne fait pas partie de la solution, ça n’est pas près de s’arranger !


                                      • frédéric lyon 26 mai 2009 03:37

                                        Rappelons que le conflit du Moyen-Orient n’existe que parce que les Arabes ont refusé de créer leur Etat en Palestine en 1948, car cette création aurait valu reconnaissance de l’Etat d’Israël. Les Arabes ont donc tenté, sans aucun succès, de détruire Israël par la guerre et par la violence terroriste pendant les soixante années écoulés.

                                        Il apparait aujourd’hui que nous n’avons (peut-être) jamais été aussi proche de la fin du conflit, pour une seule et bonne raison :

                                        Israël a gagné toutes les guerres qui lui ont été imposées par les Arabes.

                                        S’il s’avère à présent qu’à l’issue de l’intervention à Gaza le Hamas n’est plus en mesure de continuer les tirs de missiles sur la population civile israëlienne, alors les Arabes n’auront plus aucun autre choix que de créer leur propre Etat en Palestine.

                                        Celà veut-il dire pour autant qu’Israël doive négocier quoi que ce soit ?

                                        Rien n’est moins sûr, car Israël n’a rien à négocier. Que les Arabes commencent par abandonner leur rêves et redescendent sur Terre, après on verra ce qu’il conviendra de faire. Rien ne presse.

                                        Car les Arabes s’affaiblissent chaque jour davantage et le chaos qui s’installe dans le monde musulman s’aggravera encore au fur et à mesure de l’épuisement de la rente pétrolière.

                                        Tant et si bien qu’on peut se demander si la création d’un Etat Arabe en Palestine sera encore d’actualité dans dix ou vingt ans.


                                        • Christoff_M Christoff_M 26 mai 2009 04:18

                                          monsieur Lyon donnez vous votre nom, ou montrez nous votre vrai visage de sioniste pur pro Israel !!

                                          Qui peut cautionner ce pays illégal qui n’a jamais respecté aucun traité, que la plupart des juifs intellectuels renient... qui eput cautionner des gens qui pronent des théories proches du nazisme !! faut le faire pour de soi disant descendants de déportés !! paix aux vrais victimes qui doivent elles comme les anciens combattants plutot cautionner la paix !!

                                          Qui peut cautionner un pays qui a détruit le Liban en 2006, apays qui se reconstruisait apres des années de souffrances... et Gaza en 2009, profitant des elections américaines et de la présidence bienveillante de Sarkozy à l’Europe... des miliers de civils tués alors qu’on atteint meme pas la centaine du coté israelien....

                                          Mais bon on sait ce que pense les sionistes et leurs relais en France des palestiniens !! sans doute le fait pour des soldats de tirer sur des enfants est un « accident » !!

                                          Deux armées dans le monde se permettent un tel bafouement des lois, l’armée américaine et surtout ses mercenaires en Irak et l’armée israélienne en rodéo dans les territoirres non rasés pour préparer sa colonisation, illégale depuis 1948....

                                          Qui élit tranquillement un premier ministre Netanyahu et un LIberman qui sont pire que des Le Pen en France... pas un commentaire chez nous meme madame MAM ou Morin bafouillent lorsqu’on aborde le sujet !! Kouchner n’en parlons pas remisé au placard pour sionisme trop clairement affiché !! à l’approche de l’Europe on lui a dit gentiment de la fermer pour éviter de mettre de l’eau au moulin de Dieudonné...

                                          Malgré toutes les campagnes d’intox, Dieudonné et certains mouvements d’extrême droite remontent à la surface, je ne parle pas du racisme activé par des organisations sponsorisées par le gouvernement...

                                          En un mot après Gaza cautionner cela et la merde que cela ramène en Europe en dehors du danger de paix en général pour le monde, faut vraiment être un fasciste aux ordre du sionisme actuel ou des néo-cons américains pour applaudir !! mais on sait depuis longtemps que le coeur du supporter Lyon ne se situe pas en France mais sur la terre de ceux qui s’autorocclament les élus de la planète, ayant tous les droits même celui de ne pas respecter les conventions et les traités de paix divers signés.....


                                        • Christoff_M Christoff_M 26 mai 2009 04:27

                                          Vous nous avez donné involontairement un indice sur les organisateurs de la crise actuelle....

                                          qui ont tout intérêt a ce que la manne pétrolière s’effondre, cela touche aussi bien certains pays arabes que le Venezuela et certains pays africains qui commençaient à montrer un peu trop d’indépendance et de l’irrespect au gouvernement mondial !! comptons sur DSK fidèle allié de la gouvernance mondiale pour rappeler les règles à certains sous prétexte de crise...

                                          Les mêmes qui ont spéculé sur la hausse du pétrole, spéculent maintenant sur sa chute ou du moins la favorisent , l’intérêt des classes en difficulté important peu pour ces manipulateurs du gouvernement mondial, qui ont intérêt à affaiblir tout ceux qui ne collaborent pas à la pensée unique et à un système rangé sur les états unis d’Obama et l’Europe Otanisée...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès