Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Amérique d’Obama : son double rendez-vous manqué avec (...)

L’Amérique d’Obama : son double rendez-vous manqué avec l’Histoire

 Que jamais plus, tant qu’elle n’aura pas aboli l’odieuse et ancestrale peine de mort, l’Amérique ne prétende donner des leçons de démocratie, et surtout pas au nom des droits de l’homme, au reste du monde !

 Car cette Amérique, en exécutant froidement Troy Davis cette nuit, vient de prouver à la terre entière qu’elle n’avait que mépris et indifférence pour ces millions d’hommes et de femmes qui réclamaient, à cor et à cri, une justice une peu plus humaine et compassionnelle, tout simplement plus « juste », envers un innocent.

 Oui : c’est là une tache indélébile désormais, aux yeux effarés des vrais démocrates, sur cette Amérique qui, loin d’être cette grande nation moderne qu’elle se vante d’être, ne vaut guère mieux, en la circonstance, que ces pays ayant recours, en matière de justice, aux méthodes les plus barbares et moyenâgeuses, telles la lapidation ou la pendaison, pratiques communément appliquées là où sévit, de sinistre mémoire, l’obscurantiste « charia ». 

 Davantage : il vaut apparemment mieux se voir condamné à mort en Iran, là où l’on peut encore sauver sa peau, comme Sakineh, lorsque l’opinion publique internationale implore la clémence des autorités politico-religieuses, qu’aux Etats-Unis, là où nul ne peut venir à votre secours, comme pour Troy, lorsque cette même opinion publique internationale implore une même clémence aux autorités politico-judiciaires !

 Paradoxe consternant : les ayatollahs et autres enturbannés de Téhéran, pour intégristes qu’ils soient, se sont avérés moins fanatiques, au bout de ce sordide compte, que les juges en costume et cravate de Géorgie !

 Quant à Barack Obama, n’en parlons pas : son fracassant silence, sur cette douloureuse affaire Davis, est indigne, par-delà son manque de courage politique et de clairvoyance intellectuelle, de ce prix Nobel de la paix que le comité d’Oslo lui a, sur l’unique et très mince base de ses beaux mais seuls discours théoriques, un peu trop vite accordé.

 Ainsi est-ce bien plus qu’une simple tache sur la justice américaine que cet assassinat de Troy Davis révèle en négatif : c’est le prix Nobel de la paix lui-même, son sens profond et sa portée philosophique, qui, à travers cette lâcheté de Barack Obama, dont les véritables préoccupations sont manifestement plus électoralistes qu’humanistes, se voit éclaboussé là !

 J’exagère ? Que l’on considère alors cette encore plus incompréhensible déclaration de ce même prix Nobel de la paix, Barack Obama toujours, lorsqu’il adresse au Président de l’Autorité Palestinienne, comme il vient encore de le faire en ce funeste 21 septembre 2011, une fin de non-recevoir, et même la menace de brandir un implacable veto, quant à sa volonté de voir son pays enfin reconnu officiellement par les Nations-Unies.

 Oui : l’Amérique d’Obama a manqué là, en s’obstinant a ne pas gracier Troy Davis, d’une part, et en se refusant à reconnaître la Palestine, d’autre part, un double rendez-vous avec l’Histoire ! 

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Philosophe, écrivain, auteur de « La Philosophie d’Emmanuel Levinas » (PUF) et « Critique de la déraison pure » (Bourin Editeur).


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • minidou 22 septembre 2011 16:42

    On peut dire à la décharge de B.Obama, qu’il n’a aucun rôle ni pouvoir concernant les décisions judiciaires des Etats fédérés, il ne dispose pas du droit de grace. 
    Il n’a cependant, à ma connaissance, autorisé aucune exécution fédérale depuis le début de son mandat.
    Sur le reste je pense qu’en effet il s’est montré particulièrement indigne, tant des espoirs placés en lui par les américains et le reste du monde, que de son prix Nobel.
    Les démocrates n’ont aucune force de conviction, quand en face chez les républicains on a pas honte d’être extrêmiste...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 septembre 2011 21:35

      On ne peut rien dire à la décharge d’Obama. On sait qu’un président des USA n’a pas d’autre rôle que d’être le porte-parole convaincant de l’Éstablishment, mais en ce cas il portait personnellement les espoirs de sa race - et je ne répondrai pas aux imbéciles qui me diront que les « races » n’existent pas - et il a trahi ces espoirs. Lamentablement. 


      Les Noirs d’Amérique ont été piégés à jouer sur Obama un quitte-ou-double qu’on leur dira maintenant qu’ils ont perdu, complétant les manoeuvres d’une mise en formation pour une guerre civile qu’on avait cru un moment pouvoir éviter. Il aura aux yeux de l’histoire des USA le rôle maudit qu’on attribuera à Gorbarchev dans celle de l’URSS .



      Pierre JC Allard



    • Kalki Kalki 22 septembre 2011 22:35

      le plan suit son cours,

      est ce que tout le monde veut vivre la fin, en la connaissant ?


    • ZEN ZEN 23 septembre 2011 13:12

      J’ai pas encore 30 ans, et j’ai déjà compris ça.

      Triste correcteur-des-moeurs !


    • Kalki Kalki 23 septembre 2011 13:35

      fortunatly jesus is not a nigger

      Et les morts des guerres de conquêtes de l’empire, toute ces millions de morts africains, irakiens, sous les armes téléguidés, ou les morts de la faim du fmi ... C’EST POUR LE BIEN DE L’HUMANITE ! JE VOUS ASSURE !

      John Kafé disjoncte

      au fait plus personne ne travaillle, vous non plus


    • devphil30 devphil30 22 septembre 2011 16:43

      Obama a totalement raté sa présidence .....

      Il n’a pas su répondre à l’espoir qu’il avait fait naître par sa candidature et son élection.

      Il avait indiqué fermé Guantanamo après son arrivée à la présidence , rien n’a été fait...
      Il a été a coté de tout et c’est juste la reforme de la santé qui pourra caractérisé son mandat.

      La peine de mort n’est pas une bonne chose mais encore moins dans le cas évoqué dans cet article car il semblerait que la culpabilité soit très loin d’être certaine.
      Plus de 20 ans en prison ( soit la moitié de la vie de sa vie ) pour finir par être exécuté en clamant jusqu’au dernier moment son innocence.

      Philippe 


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 septembre 2011 17:59

        Vous voyez , daniel, que lorsque vous n’êtes pas aveuglé par votre DSK, vous êtes capable de faire de très beaux articles !


        • Jean-paul 22 septembre 2011 22:19

          Ariane vous avez la memoire selective .


        • slimo 23 septembre 2011 00:06

          Humainement il y a beaucoup de belles personnes,
          Pour ne pas dire toutes les personnes sont belles.

          Tu sait,quant on s’abandonne à son cœur qu’on arrête de se torturer- car il sajit bien de torture la souffrance est la pour le prouver lorsqu’on choisit la vois du milieu qui somme toute est simple :
          un problème auquel je ne peu pas trouver de solution je le laisse passer.
          Actuellement qui pratique cette voie est un homme heureux !
          Trop de guerres humanitaire trop de plans d’austérités trop de bêtise surtout car la est le probléme, la bétise qui fait que certains défendent l’indéfendable pour quelle raisons dailleurs ?
          Pour être ?
          pour défendre a tous prix une idée/idéologie à laquelle on adhère sans en connaitre tous les subtilités ?
          pour se démarquer devant les autre,pour exister ?
          Pour épater Bobonne qui lit derrière son épaule l’aisance avec la quelle on communique sur un forum ?
          (le terme Bobonne n’est pas sexiste dans cet écrit:si j’étais de sexe féminin,de sexe faible,j’aurais écrit« Bonbon.)

          Depuis que je viens sur les médias dit alternatifs mon cœur saigne.Non pas que je soit sensible à l’extreme, je pense être quelqu’un de »fort" mais confronté continuellement à des problèmes auquelles je n’aurais malheureusement jamais de solutions je baisse les bras.
          Ce qui ne m’empêche pas de nettoyer le fusil - non répertorier qui traine dans la grange.

          Tout à l’heure j’ai vu dans la gendarmerie de mon petit village,un gendarme à la retraite en tenue de stroumph. mais ça n’a probablement rien a voir avec la situation actuelle.


        • cevennevive cevennevive 22 septembre 2011 18:16

          Bravo Monsieur Schiffer !

          Là, je suis heureuse d’être d’accord avec vous... (et je retire ce que j’aie pu vous dire dans un autre fil).

          Le prix Nobel de la Paix de plus en plus galvaudé ! Que signifie-t-il désormais ? Que représentera-t-il dans l’avenir ?

          Donner ce prix à un homme qui refuse une partie de l’humanité au profit d’une autre ! Dont le pays est presque toujours en guerre ! Dont les habitants de ce même pays sont armés, parfois même pour aller en classe !

          Cordialement.


          • Jean-paul 22 septembre 2011 22:15

            @ Cenevieve
            Allez visiter les States vous serez surprise du cote sympa et cool des Americains .


          • cevennevive cevennevive 23 septembre 2011 09:34

            Oui Jean-Paul, j’y suis allée (sur la côte Ouest) et j’ai passé un séjour formidable avec des gens gentils et souriants, riant de mon accent, et toujours prêts à m’aider. Mais c’était sur la côte Ouest...

            Cependant, je ne retire pas ce que j’ai écrit. Les habitants d’un pays ne font pas, à eux seuls la réputation de ce pays dans le monde. Regardez, nous les Français, sommes-nous comme notre Président et la clique qui l’encense ? Nous sommes bien différents, non ?

            D’autre part, bien des états au US sont encore viscéralement racistes, ostracistes et complètement inféodés à leurs chapelles évangéliques.

            J’ai un cousin pasteur qui a fait un long séjour à Atlanta car il y a un fils établi avec sa famille. Invité partout, il a pu mesurer à quel point les américains de ces états sont obtus, fermés sur leur supériorité de blanc, et de croyants, sûrs d’être les élus de Dieu, tout en portant une arme dans la ceinture ou dans la voiture...« Et pourtant, ils sont gentils, accueillants, aimables, serviables » dit mon cousin..

            Cordialement.


          • James James 22 septembre 2011 18:24

             "Paradoxe consternant : les ayatollahs et autres enturbannés de Téhéran, pour intégristes qu’ils soient, se sont avérés moins fanatiques« 

            Ils ne sont fanatiques, que dans les colonnes des médias prostitué et sous la plume de faiseurs d’opinion tous plus malhonnêtes les uns que les autres, en revanche on semble découvrir le véritable visage des états unis, pays raciste et ségrégationniste .

            Il ne suffit pas de se proclamer démocratie dans ses frontières pour faire du respect des droits de l’homme la condition cardinale de sa politique, que tous les aveugles fassent le décompte des interventions des états unis d »Amérique pour le dernier siècle, et le mythe de phare de la démocratie s’effondrera aussitôt !

            Quant au sinistre Obama, prix Nobel de la paix, un homme qui a intensifié les guerres et à ouvert d’autres fronts, il n’est qu’un pantin au service de la politique criminelle de puissants lobbies Américains, il n’est point question que D’Amérique, c’est tout l’édifice du mensonge occidental qui s’ effondre sous nos yeux et le meilleur reste à venir .


            • Léandre Léandre 23 septembre 2011 09:45

              Bonjour,

              tout les états unis ne sont pas racistes et ségrégationnistes, et l’Iran n’est pas tout beau non plus. Il y a d’autres couleurs que le blanc et le noir !
              D’autres positions que le bien et le mal.
              Ras le bol des généralités que ce soit du camp pro occidental ou de l’autre.

              J’ai l’impression parfois qu’en fait ce n’est qu’un seul et même camp : celui de l’extrémisation, de la division.

              Moi j’aurais plutôt envie de mettre en avant ce qui rapproche les peuples : il y a beaucoup d’américains et d’iraniens qui se mobilisent contre la peine de mort. Les gens veulent un changement, faisons porter encore plus loin leur message.

              L’édifice du mensonge est aussi véritable en Iran aux états unis qu’ailleurs, c’est une ancienne façon de gouverner et de diriger. Pour cela change, nous devons nous indigner et porter haut les valeurs qui nous rassemble et obliger ceux qui veulent être élus à les porter et les appliquer, sans quoi on les vire.


            • James James 23 septembre 2011 15:01

              @Léandre
              Il ne suffit pas de mettre un noir à la tête de l’état le plus puissant au monde, pour se dédouaner à bon compte de pratiques inscrites dans le code génétique américain .
              La majorité des détenus américains sont noirs, la majorité des pauvres sont noirs (souvenez vous l’Ouragan Katrina ).
              Moi j’observe que l’Amérique est l’état le plus terroriste au monde, en compétition sur ce terrain avec le régime sioniste, mais que tous les médias nous prenant sans doute pour des bandes de demeurés, ne cessent de louer la grande démocratie et son application des droits de l’homme à géométrie variable .
              C’est l’Iran que l’on accuse de tous les maux de la terre et non l’Amérique ce grand phare de la civilisation .


            • Yohan Yohan 22 septembre 2011 18:40

              Le parallèle est juste. Cette justice impitoyable fait grand tort à l’occident et affaiblit son crédit face aux tenants de la charia


              • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2011 23:47

                salut Yohan ,
                justement l’auteur nous a bassiné avec les lapidations en Iran , finalement la justice américaine est pas mieux !


              • Yohan Yohan 22 septembre 2011 18:44

                Qu’Obama n’ait pas de réel pouvoir, ce n’est pas nouveau. On sait bien que les Présidents américains depuis Roosevelt sont sous contrôle de lobbys ultra puissants. Mais cela pourrait changer un jour si l’amérique perd son statut de super puissance, ce qui ne saurait tarder.


                • moussars 23 septembre 2011 15:31

                  àYohan,
                  Et quand son ministre de la justice ne s’est pas opposé au statut de « No Person » pour les prisonniers illégaux de Guantanamo, quand il a levé la loi sur la limitation (déjà antidémocratique) du financement des partis par les sociétés commerciales, Obama, le président du pays qui a bombardé plus de 40 pays depuis la seconde guerre mondiale, renversé des régimes qui ne lui était pas favorables, envahi des pays, fomenté des coups d’état un peu partout... , vous répondez quoi ?


                • rezareza 22 septembre 2011 20:23

                  bravo pour votre article.

                  C’est bel et bien le GOUVERNEMENT des États Unis qu’aujourd’hui nous haïssons !

                  C’est bel est bien Barrack Obama a qui le monde entier dit : NO YOU CAN’T (non vous ne pouvez pas)

                  Car en effet, il faut des coupables dans ce crime d’États

                   

                  L’assassinat de Troy Davis est un des pire qui soit, car il a été comis par la justice elle meme, cette justice qui se doit d’être irréprochable, aujourd’hui, oui, cette justice n’est rien d’autre qu’un vulgaire criminel, un assassin, un ennemi dangereux et malfaisant, cette justice, et tout ces membres qui dans cette affaire ont laissé l’atrocité grignoter notre si belle existence. Haïssons les, maudissons les, combatons les.

                   

                  Personne ne sait si Troy Davis était coupable ou non, ce que l’on sait, c’est que 7 sur 9 temoins se sont rétracté et ont innocenté Troy Davis, attention, ils ne l’ont pas fait dans une gazette baba cool tiré a 40 exemplaires, non, ils l’ont fait devant les grands médias, ces même grand média, eux aussi, pourtant parfois si contraire a nous, aussi, ont émis des doutes, l’ex président des État Unis, Carter, a émis des doutes, la terre entiere a emis des doutes, les gouvernement, les papes, les nones, les artistes, les chauffgeur de taxi, les chroniqueurs, tout le monde, les juges eux même, ont émis des doutes, et quoi, rien, une mise a mort froide et diabolique, l’échec de la justice, devant tous, comme un scenario macabre et inéluctable, gachant la journée, gâchant la vie, faisant pleurer les yeux rouges, et brisant l’âme.

                   

                  Pour ou contre la peine de mort, nous voulions une seule et unique chose : La réouverture du dossier afin qu’il y ait un nouveau procès, tant, il devenait évident, que Troy Davis était innocent, ou en tout cas, que les preuves n’étaient pas suffisante pour le juger coupable.

                  La foule qui défendait Troy Davis était immense et il est absolument inacceptable que cela n’ait pas suffit pour convaincre cet implacable et sourd et stupide État Américain.

                   

                  Ici, le drame est immonde et la culpabilité de la justice est évidente, pourquoi diable n’a telle pas pris le temps de rouvrir véritablement le dossier, pourquoi a telle agit comme une paralysée tandis que le monde se démenait pour sauver Troy Davis et la justice elle même ? Pourquoi ? Par bêtise pure, par méchanceté, folie, et gout du saccage. Le tout, en dirrect, a la tele, comme si le diable et l’enfer avaient leur show télé.

                   

                  Et parce que cette affaire salit la justice américaine et donc l’Amérique, les coupables sont nombreux, commençant par le président Obama, qui n’a rien fait, malgré la dimension internationale de l’affaire, qui a fait croire qu’il ne pouvait rien faire, ce qui est un mensonge, et qui a laisser un homme se faire tuer, exactement comme dans un film de fiction, ou le mal, l’emporte devant nos yeux effrayés, dans une mécanique de l’injustice abominable. En effet, nos avons notre martyr, désignons les assassins et leurs complices !

                   

                  Parce que je ne suis pas militant, j’ignorais hier l’affaire Troy Davis, mais très vite, en découvrant l’affaire, moi, qui ne suis ni juge, ni politicien, ni responsable de la clartee de la nation americaine, ni policier, j’ai compris que cette affaire ressemblait a une machine diabolique d’injustice, pour tout vous avouer, et je ne suis pas dépressif en ce moment, très vite, j’ai pleuré, pour Troy Davis, devant sa photo, celle d’un homme a la bouille si sympathique. Et comme beaucoup, j’ai veillé en attendant que la Cour Suprême annule l’exécution, car cela était si logique, et comme beaucoup, j’ai dansé de joie en apprenant que la peine était repoussé , et je suis allée me coucher, heureux et libéré. Hélas, ce matin, tandis que je dormais, mon amoureuse me réveille, me faisant très peur, comme si notre maison était attaquée, elle pleurait en répétant sans cesse, anéantie de tristesse : ’Ils l’ont tué , ils l’ont tué’ et la mes amis, mes frères, c’est moi, en ce moment même, en écrivant ces lignes, c’est moi et je vous le jure, qui pleure a mon tour, pour Troy Davis, ce pauvre homme, victime d’un état tout entier, venu au monde pour avoir une vie de martyr et qui pourtant avait autour de lui une si belle famille et une si belle planète. Du debut de sa vie, a sa mort, je benis toutes les secondes, toutes les choses, tout les gens, qui l’ont rendu heureux, je bénis ces histoires d’amour et les films qui l’ont fait rire, je benis ses peluches, ses lunettes, sa famille, ses professeurs, ses chiens, ses chats, tout ce qui a put, le temps d’un instant, le rendre heureux.

                   

                  Tous, nous devons tout faire pour que les USA comprennent leur erreur, la justice est la plus haute administration, la plus cruciale, elle est capitale, au dessus, au delà, elle nous protege et fait le bien, elle nous embellit, comme une mère aimante, elle nous chérie et nous assure la sécurité, elle nous protège des monstres et elle sait mieux que quiconque identifier le bien et le mal, la justice est a l’administration ce que l’amour est au sentiment. Et aujourd’hui c’est cette justice que nous devons punir, rectifier, accabler, et ce avec la sagesse des justes, la force des titans, et la beauté des frères.

                   

                  Troy Davis est mort, il y a un homme en moins sur la planète, il n’est plus, il a attendu pendant 20 ans sa libération, il a attendu pendant 4 heures, assis sur une chaise, ligoté, que les plus hautes instances Américaine, voient enfin avec clarté, rien, rien ne l’a sauvé, et pourtant la grande majorité voulait le sauver.

                  Que reste il, notre vengeance ? Notre haine ? Non, notre amour, notre tristesse et notre compassion pour Troy Davis, voila avant tout, ce qui reste, avant même l’indignation, mais helas, l’injustice reste aussi, qui continue son oeuvre de saccage et que, vie après vie, nous combattrons afin d’élaborer un monde meilleur, ou les hommes comme Troy Davis auront le droit a une révision de procès, ou l’administration sera une machine implacable de justice, d’intelligence, de logique, de rapidité, de remise en question, de discernement, d’écoute.

                   

                  Monsieur Barrack Obama, Messieurs les juges de la cours suprême des états Unis et de Géorgie, il est minuit pour vous, et vous n’avez pas connu le grand midi, ne laissons aucune étoile nous tromper, l’aurore est très loin, c’est la tempête prédite depuis longtemps, longue a arriver mais absolument certaine, un de ces quatre matins, vous ne vous réveillerez pas, et on vous retrouvera avec un couteau planté dans le cœur, ce couteau la : Nous ne vous aimons plus.

                   

                  Mes condoléances profondes et sincères a la famille et au proche de Troy Davis.

                  Et pour toi Troy Davis, j’essayerai, d’aller au état unis, afin de fleurir ta tombe pour honorer ta mémoire et j’essayerai, si j’y arrive, d’aider quelqu’un dans le désarrois, qui qu’il soit, inconnu ou pas, j’offrirai a un être vivant, une bonne action, de ta part.

                   

                  Laurent.

                  GDDLU

                  .

                  . .


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 septembre 2011 21:58

                    Bravo et j’approuve de toute la force de ma rectitude politique. J’ajouterais cependant aussi è l’intention de l’Amérique ces quelques vers de Corneille.


                    Rome, l’unique objet de mon ressentiment !
                    Rome, à qui vient ton bras d’immoler mon amant !
                    Rome qui t’a vu naître, et que ton coeur adore !
                    Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore !
                    Puissent tous ses voisins ensemble conjurés
                    Saper ses fondements encor mal assurés !
                    Et si ce n’est assez de toute l’Italie,
                    Que l’Orient contre elle à l’Occident s’allie ;
                    Que cent peuples unis des bouts de l’univers
                    Passent pour la détruire et les monts et les mers !
                    Qu’elle même sur soi renverse ses murailles,
                    Et de ses propres mains déchire ses entrailles !
                    Que le courroux du Ciel allumé par mes voeux
                    Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux !
                    Puissé-je de mes voeux y voir tomber ce foudre,
                    Voir ses maisons en cendre, et tes lauriers en poudre,
                    Voir le dernier Romain à son dernier soupir,
                    Moi seule en être cause et mourir de plaisir !



                  • OmegaDG OmegaDG 23 septembre 2011 02:35

                    J’approuve aussi et je rajoute par la voix de Cinna ce qui bientôt va arriver :

                    Là, par un long récit de toutes les misères
                    Que durant notre enfance ont enduré nos pères,
                    Renouvelant leur haine avec leur souvenir,
                    Je redouble en leurs coeurs l’ardeur de le punir.
                    Je leur fais des tableaux de ces tristes batailles
                    Où Rome par ses mains déchirait ses entrailles,
                    Où l’aigle abattait l’aigle, et de chaque côté
                    Nos légions s’armaient contre leur liberté ;
                    Où les meilleurs soldats et les chefs les plus braves
                    Mettaient toute leur gloire à devenir esclaves ;
                    Où, pour mieux assurer la honte de leurs fers,
                    Tous voulaient à leur chaîne attacher l’univers ;
                    Et l’exécrable honneur de lui donner un maître
                    Faisant aimer à tous l’infâme nom de traître,
                    Romains contre Romains, parents contre parents,
                    Combattaient seulement pour le choix des tyrans.

                    DG


                  • ELCHETORIX 22 septembre 2011 20:56

                    Et voilà , telle est la « justice »de cet état GEORGIEN , cette injuste et implacable justice d’un de ces Etats-uniens et ce n’est pas nouveau , cela me rappelle la même « histoire » dans les années 60 où CARYL CHESSMANN avait subit le même sort !

                    Rien n’a changé dans ce pays qui se veut le phare de la liberté et de la démocratie,
                    les USA sont un état policier proche du faschisme , c’est un pays où leur administration a toujours pratiqué l’impérialisme et la justice à 2 vitesses l’une pour les riches et puissants , l’autre pour les pauvres et sans défense juridique sérieuse !
                    il n’y à qu’à voir pour « l’affaire DSK ».
                    Jamais je ne visiterai ce pays gouverné par la maffia financière , les trusts industriels et les bankters .
                    Moi aussi , j’ai le coeur « serré » de constater ce meurtre institutionnel d’un présumé innocent et la rage de voir que les « autorités judiciaires » et autres ont fait fi de l’opinion nationale et internationale en faveur de cet homme TROY DAVIS dont son nom restera gravé dans ma mémoire comme Caryl Chessmann
                    jusqu’à la fin de mes jours , me confortant l’idée que les EUA ne sont en rien un pays de liberté , de justice et de démocratie !
                    Honte aux responsables de ce meurtre institutionnel !
                    Pour une fois , l’auteur , votre article suit le « cours de l’humanisme universel » qui induit le respect de l’homme quel qui soit et la tolérance sans pour autant ne pas oublier de juger et punir les vrais psychopathes et criminels en tout genre !
                    RA .


                    • Jean-paul 22 septembre 2011 22:12

                      @ ELCHETORIX
                      Vous n’estes absolument pas sympa avec votre epouse qui reve de visiter les USA :)


                    • ELCHETORIX 22 septembre 2011 23:15

                      Mais john le gringo , mon épouse si elle le souhaite ira aux states , mais sans mézigue , elle ira probablement avec sa cousine , deux musulmanes modernes , ça t’épate gringo !
                      RA.


                    • Jean-paul 23 septembre 2011 01:12

                      @ ELCHETORIX
                      Elles vont adorer les States


                    • velosolex velosolex 22 septembre 2011 21:29

                      Avant le Nobel d’Obama, celui de Kissinger, bourreau de toutes le tentatives d’états démocratiques en Amérique du sud, et surtout responsable de la morts de milliers de civils innocents au Chili et en Argentine, restera longtemps de triste mémoire, le plus Nobel de la paix le plus aberrant !
                      Je vais finir par regretter Bush, qui compte fait faisait la même politique, poursuivait les mêmes objectifs, mais ne camouflait pas son jeu.

                      Qu’a donc fait Obama depuis qu’il est élu, sinon une propagande en trompe l’œil sur l’ouverture d’un pays à ses minorités ?
                      La réforme sur l’assurance maladie n’est plus qu’une peau de chagrin
                      La politique de soutien total et inconditionnel à Israël n’a pas bougé d’un pouce : Un mauvais ami, dans le sens qu’il n’aide pas Israël à prendre le courant de l’histoire actuelle, dans une politique psychotique de repli et de fermeture au monde, lui transférant juste sa vision personnelle de mépris hautain vis à vis des problèmes frontaliers...
                      L’engagement en Afghanistan et en Irak s’est poursuivi et s’est même intensifié.

                      Le visage d’une Amérique maintenant sur la défensive, tente de transférer ses problèmes économiques sur le reste du monde, l’invitant comme toujours à payer ses frasques.
                      Pas sûr que cette fois, ça marche encore bien longtemps, même avec le sourire de Barak pour empaqueter le paquet cadeau piégé.

                      Alors, cette lamentable histoire d’exécution, ce crachat envoyé à la face du monde médusé, n’est qu’une ultime provocation, d’un état psychopathe, qui ne connait rien d’autre que la force. Revenir sur une décision, pour eux, c’est clairement montrer sa faiblesse.

                      Voilà où ils en sont. : Le meurtre reste un rituel incontournable, un archaïsme issu du far-west auquel ils ne veulent pas renoncer, surtout en période de crise, quand il faut trouver un exutoire. Le fait qu’il soit noir ne nous surprendra pas non plus.

                      Mais il est des événements qui vous reviennent en boomerang.
                      il me semble que l’assassinat de Troy Davis comme celui de Sacco et Vanzetti dans les années vingt, marquera l’histoire d’une pierre blanche, tachée de sang.


                      • Hijack Hijack 22 septembre 2011 21:52

                        Ô’bwana ... la bien nommé ...

                        Au lieu de figurer dans l’histoire en relief ... même s’il en aurait laissé la vie ... il n’y figurera que comme un tâche !!! Pire ... il donne raison aux racistes qui sous estiment les noirs !

                        Faut croire, que grâce à Bwna ... ils ne vont pas bcp avancer ... combien de prisonniers innocents ou présumés innocents passés à la peine capitale sous son règne ... et combien de noirs ???

                        - Il a été plus loin que Bush dans l’embrouille ... il se fait guider par le bout du nez par Israël comme Bush n’aurait pas su ... Si on ajoute la peine de mort ... c’est la cerise sur le gâteau ... mais le paquet que l’histoire retiendra ... il est le premier président US (depuis quelques décennies et en dehors d’actions isolées) ... à bombarder l’Afrique (Libye, C.I par Otan interposé)... il aura fallu un black pour bombarder l’Afrique ...

                        Durant la campagne ... on espérait tant de sa part, un changement véritable ... là c’est bien pire que Bush ... il semblait sûr de lui et on croyait en lui pour bcp de choses pour l’humanité et pour l’Amérique ... mais là, il n’est que l’esclave nommé pour faire le sale boulot ... et pas plus !!! Il est assez intelligent pour s’en rendre compte ... la preuve, il ne regarde pratiquement plus son interlocuteur droit dans les yeux comme au début ... mais détourne les yeux ... les baisse souvent, n’a plus cette prestance qu’il avait auparavant ...
                        Les USA sont vendus ...les zuniens s’en rendent compte peu à peu ... souhaitons que ce soit un peu plus rapide !!!


                        • Pyrathome Pyrathome 22 septembre 2011 21:56

                          Les US ne sont qu’une infâme dictature à la solde des marchés et de la finance, on le savait depuis longtemps....
                           
                          elle devra payer un jour pour tous ses crimes et ce jour est proche....


                          • boris boris 23 septembre 2011 05:47

                            Fais gaffe Pyra, il y a Jean Paul qui va t’inviter aux Zunies pour te montrer le côté cool et sympa des obéses.


                          • mrdawson 23 septembre 2011 11:36

                            « Fais gaffe Pyra, il y a Jean Paul qui va t’inviter aux Zunies pour te montrer le côté cool et sympa des obéses. »

                            Bon clairement on est mal barré avec des abrutis pareils des cotés.


                          • Jean-paul 23 septembre 2011 13:59

                            @ boris
                            French arrogant .L’obesite progresse de facon inquietante en France .
                            Vu le cote discriminatoire que nous avons ,il vaut mieux etre obese aux USA qu’en France .


                          • Zobi Aldo Rifort 22 septembre 2011 22:13

                            Aucun rendez-vous manqué. Obama suit parfaitement son calendrier, son agenda, enfin celui qu’on lui a fixé. Le seul truc, c’est que ce n’est pas le même que le notre. Aucune surprise de ma part.


                            • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2011 23:44

                              de ce premier président black , on a surtout vu le dark side of the force !
                              ça valait pas la peine de nous le présenter comme le nouveau messie ( et dire que ceux qui sur ce site Affirment que les races n’existent pas se glorifiaient de voir un noir président des States !!!! )
                              il y pas guère de différence avec Bush , comme d’avoir Hollande à la place de Talonetto ne changerait pas grand chose non plus , ils bouffent tous dans la m^me gamelle tendue par les milieux de la finance et les sionistes !


                              • boris boris 23 septembre 2011 05:50

                                En fait LE CHAT, Bush apparait bien plus sympa que le bwana, au moins il faisait rire parfois.


                              • Hijack Hijack 23 septembre 2011 01:16

                                Quelle idée aussi d’être noir, pauvre et innocent aux état unis, c’est de la provocation. Regardez DSK blanc, riche, coupable et lui il est en vie.


                                • boris boris 23 septembre 2011 05:56

                                  Ca me rappelle une citation de l’acteur, chanteur, Samy Davis Junior ;

                                  Dans ce pays si tu es noir, ta vie est mal barré, si en plus tu es petit, moche et borgne ( ce qui était le cas de Samy Davis Jr) alors là tu es trés, trés mal barré.


                                • Hijack Hijack 23 septembre 2011 13:20

                                  Il avait ajouté ... et si t’es noir, petit, borgne et juif ... c’est le fin du fin !!!
                                  Car il s’était converti il me semble.


                                • Ossian Ossian 23 septembre 2011 07:18

                                  Très bel article plein de clairvoyance, merci !


                                  • babadjinew babadjinew 23 septembre 2011 08:23

                                    Le voile ce lèverait il enfin....


                                    Obama pas l’incarnation de sa propre messe !!!! Naïfs ceux qui y auront cru ! Lui c’est un outil de la mouvance ou loge des flux financiers (Bilderberg ?) 

                                    Balancé aux naïfs animaux humains histoire de compenser ou d’améliorer l’image, le paraître de la DICTATURE non pas américaine mais malheureusement occidental !

                                    Cette exécution est juste le signe fort du renforcement du fascisme en « Terre croisée ». 

                                    Comme certains l’écrivent, le « meilleur » est a venir...... le scénario suit son court...... 

                                    Tans pis pour nous, nous allons récolter ce que nous semons de puis trop longtemps maintenant :

                                    Que l’innocent trouve la paix qu’en ces terres de ténèbres il n’aura su trouver.....    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès