Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Italie est-elle raciste ?

L’Italie est-elle raciste ?

La population comme les politiques italiens ne cessent de pointer du doigt la forte communauté Romanichelle, preuve d’un racisme primaire qui règne dans le pays. 

Révulsant, Terrible, Honteux. Les mots ne manquaient pas pour qualifier la noyade de deux jeunes fillettes Roms âgées de 11 et 12 ans, en juillet dernier, sur une plage napolitaine, victimes de l’indifférence des baigneurs aux alentours. Les corps sans vie reposaient sur le sable et, à quelques mètres de là, les vacanciers continuaient à pique-niquer et à prendre le soleil. Nous avons récupéré les corps dans l’indifférence générale, confiera un ambulancier au quotidien La Reppublica. Ce fait-divers marquant aura fait le tour des télévisions du monde entier qui s’empresseront de dénoncer ce témoignage flagrant de la discrimination anti-Rom qui règne en Italie. Politiques comme population n’ont en effet cessé ces dernières années d’accabler la communauté Romanichelle [160 000 recensés à ce jour], victime d’un racisme primaire.

Cette répression menée contre les Romanichelles n’est d’ailleurs pas une question de bord politique puisque le 8 novembre dernier, le président du Conseil des ministres de centre gauche, Romano Prodi, avait, à la grande fureur de son homologue roumain, Calin Tariceanu, promulgué une loi permettant l’expulsion d’Italie de citoyens roumains bien que leur soit conféré le statut de citoyens de l’Union européenne. En effet, une directive datant de mai 2004 interdit aux Etats membres de l’UE d’expulser des citoyens étrangers de l’Europe communautaire sauf si une menace suffisamment grave et actuelle touche un intérêt fondamental de l’Etat. Le gouvernement italien s’était alors justifié en invoquant cet extrait de la directive du fait que la promulgation de la loi intervenait alors que plusieurs assassinats commis par des Romanichels avaient ébranlé l’Italie.

Ce qui se passe en Italie est un énorme retour en arrière a récemment déclaré Saimir Mile, président de l’association la Voix des Roms. La considération des Roms en Italie régresse de jour en jour, pour preuve, l’excellent score du parti xénophobe et anti-immigrés la Ligue du Nord, qui a doublé son score à 8 % lors des dernières élections législatives. Silvio Berlusconi, actuel président du Conseil des ministres, avait d’ailleurs accordé à la Ligue du Nord quatre postes-clés dans son gouvernement, l’Intérieur, l’Agriculture, les Réformes et la Vice-Présidence du conseil. Un coup dur pour la communauté Romanichelle lorsque l’on sait qu’un des membres les plus éminents de la Ligue du Nord avait déclaré lors de la campagne législative que les Roms ne sont pas intégrables.

e024a494-416a-11dd-b4ce-193203499975.jpgSommes-nous devenus racistes ? interrogeait récemment le cardinal Carlo Maria Martini dans les colonnes d’un journal indépendant. La question mérite d’être posée tant l’Italie semble s’être radicalisé ces dernières années, d’autant plus que les politiques suivent ce mouvement. La vague d’antisémitisme envers les Roms en ait le premier exemple, mais d’autres déclarations pour le moins choquantes telle celle du vice-président du conseil (soit le quatrième personnage de l’Etat) Roberto Calderoli qui - au lendemain de la finale de la Coupe du monde de Football 2006 remportée par l’Italie, il avait salué la victoire de l’identité Italienne au profit d’une équipe qui, pour obtenir des résultats, a sacrifié son identité en alignant des Noirs, des musulmans et des communistes - n’émeut pas le moins du monde la population et les médias.

Depuis son retour aux affaires, Silvio Berlusconi a durci la politique de répression envers les Romanichels en dévastant leurs quartiers de fortune, mais principalement, et cela avec l’aide de la Croix-Rouge, en recensant les empreintes ADN des 160 000 Romanichels, y compris celles des enfants. Par ce fichage de la communauté Rom, le gouvernement déclare vouloir garantir à ceux qui ont le droit de rester dans le pays de pouvoir vivre dans des conditions décentes et à renvoyer chez eux ceux qui n’ont pas le droit de rester en Italie. L’Eglise catholique a émis de vives critiques envers ce fichage qui pourrait à terme raviver la discrimination raciale dont l’Italie a déjà fait l’amère expérience avec les lois raciales de Benito Mussolini. En parallèle, le magazine de l’Eglise catholique Famiglia Cristina a dénoncé le silence révoltant de l’opinion publique contre une mesure indécente digne d’un État de police en ajoutant que le fichage aurait été acceptable si en parallèle le ministre de l’Intérieur avait présenté un plan pour que tous les enfants Roms soient scolarisés et puissent vivre ailleurs que dans des lieux partagés avec rats et souris. L’Eglise peine cependant à se faire entendre car plus de 61,7 % des Italiens se déclarent favorables au fichage des enfants Roms.

20080302FemmeRom.jpgUn autre fait-divers a alimenté la presse italienne le mois dernier, lors du passage à tabac d’un jeune immigré ghanéen de 22 ans du nom d’Emmanuel (qui se trouvait par ailleurs en situation régulière), par les forces de l’ordre qui ont invoqué pour raisons officielles de cette véritable boucherie un "délit de fuite". Libéré après ce sinistre incident, Emmanuel a affirmé à la presse que les policiers l’avaient suivi puis lui avaient saisi les mains. Il avait alors tenté de s’enfuir, mais, vite rattrapé il est plaqué à terre par les forces de l’ordre. Ils m’ont mis un pied sur la tête et ils ont commencé à me frapper. Puis ils m’ont menotté, l’un d’entre eux m’a donné un coup de poing, affirme-t-il. La scène se serait alors poursuivie dans le véhicule des forces de l’ordre qui l’auraient à multiples reprises traité de nègre. Vient ensuite une série d’humiliations durant lesquelles les policiers le déshabillent, le contraignent à signer des documents inconnus, l’accusent d’avoir tenté de fuir et de consommer de la drogue, etc. Emmanuel ne craque pas et les policiers finissent par appeler les parents du jeune Ghanéen qui, à la vue de leur fils, demandent des explications. Les forces de l’ordre répondront alors il est tombé.

Retrouvez cet article sur http://lenouvelhebdo.com
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 21 octobre 2008 12:34

    lorsque l’on sait qu’un des membres les plus éminents de la Ligue du Nord, Gianfranco Fini,


    tu confonds pas avec Umberto Bossi des fois ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Umberto_Bossi
     Vérifie tes sources !!!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gianfranco_Fini


    • Gilles Gilles 21 octobre 2008 12:40

      Précisez que :

      Gianfanco Fini, nouveau maire de Rome et quelques autres ministres et personnages publics sont des post-fascistes, qui font encore, et de plus en plus souvent, l’apologie de Mussolini

      Un autre ministre est accusé par cinq mafieux repentis d’avoir été un contact de la Calmorra napolitaine

      Citations :

      Gianfranco Fini avait en effet déclaré que Mussolini était « le plus grand homme politique du XXe siècle »,
      Ce mêmê Fini a préfacé un bouquin de SARKOZY

      Ignacio Benito Maria La Russa (ministre de la défense) a dit : « Ce serait ne pas écouter la voix de ma conscience que de ne pas commémorer les soldats de la république sociale de Salò qui, de leur point de vue, se sont battus pour les valeurs de la patrie et ont résisté à l’avancée des troupes anglo-américaines en Italie.

      Gianni Alemano, maire de Rome, a lui aussi repris récemment le thème d’un fascisme à double visage, positif avant l’adoption des lois raciales en 1938

      Gianluigi Buffon, gardien de l’équipe nationale, a été surpris avec un T-shirt arborant le chiffre 88 qui signifie « Heil Hitler » dans la symbolique des nostalgiques du nazisme. Et il a célébré la victoire italienne dans la Coupe du monde avec un drapeau tricolore orné d’une croix celtique.

      Voilà, le fascisme est en voix de réhabilitation en Italie. Si ça peut conforter la main mise de Berlusconi sur le pouvoir, tout est bon

      Avec les crises financières et économioque, la perte de la pluralité médiatique (la presse indépendant vient d’être touchée par Berlu) on peut penser que c’est en bonne voie


      • Gilles Gilles 21 octobre 2008 12:41

        Oups, Fini est juste un pote à berlu, un ancien ministre et actuellement président de la Chambre des députés depuis le 30 avril 2008.


      • JoëlP JoëlP 21 octobre 2008 16:12

        Oui, et effectivement créateur du MSI, les néo-fascistes du mouvement social italien qui ont fait de la pub pour Sarko avec grande campagne d’affiche après la brillante election l’an dernier de notre duce à nous.

        http://schlomoh.blog.lemonde.fr/files/2007/05/sarkozy_msi.1180535758.jpg

        http://www.avoixautre.be/spip.php?article1182


      • faxtronic faxtronic 21 octobre 2008 12:42

        bon article, cependant je n’’ aime pas le titre. L’’ italie est un pays, pas une personne. Donc si vous dites que l’’ italie est raciste, vous etes anti italiens. Dire que le racisme progresse en italie seriat peut etre plus juste. Mais il faut analyser les causes de cette montee de racisme, et pas seulement les denoncer.

        D’’ autre part, l’’ antisemtisme envers les roms est un concept qui n existe pas. Les roms ne sont pas juif en general.

        Enfin, les italiens sont souvent nationaliste-xenophobes (contre tous le monde), il n’’ y a pas eu de purge apres mussolini, de meme en autriche. Mais pas tous le sont. En effet les paroles de Calderolli sont scandaleuses, mais il n’’ y a pas eu d’’ echos, meme en France, uniquement parce que nous ne considreons pas les italiens comme serieux dans leurs paroles et leurs actes. Les italiens qui disent cela sont des guignols.

        Enfin, la problematiques des roms en europe. C’’ est un sujet beaucoup plus large. Hai en europe de l’’ est, les roms sont aussi en europe de l’’ ouest depuis 10 ans. Maintenant ils sont aussi hais. Pourquoi ? Comment y remedier ? Ca serait un super reportage.


        • Gilles Gilles 21 octobre 2008 12:56

          factronic

          "Les italiens qui disent cela sont des guignols."

          Le problème c’est que ça vient maintenant d’en haut, du plus haut niveau polique et décisonnel, ainsi que des personalités médiatiques qui ont une influence. Je ne suis pas si sûr qu’ en Italie on les considère comme des guignols

          A force de les entendre déblatérer, en résultera une musolinisation des esprits, comme en France on a eu une lépénisation des esprits, sommes toute moins dangereuse que ce qui se passe en Italie


        • faxtronic faxtronic 21 octobre 2008 13:01

          Oui, mais a l exterieur de l’’ italie ce sont des guignols. C est quoi l’’ Italie ? : rien de bien serieux. Existe depuis environ 1870, et depuis .... ben rien, a part de conneries, des bravades et encore des conneries.


        • t_faz 22 octobre 2008 13:54

          et la france c’est quoi vu de l’extérieur ? le pen c’est qui vu d’italie...votre argumentation est des plus douteuse...


        • t_faz 22 octobre 2008 14:01

          antisémitisme des roms...relit la définition antisémitisme au dico avant de poster de telles anneries...

          sinon j’ai des origines italiennes et je peux vous affirmer que quand j’y vais, il n’ya pas un jour sans que le journal télévisé de la rai (télévision publique) relate des fait commis pas des roms, si dans n’importe quel fait divers un roms est impliqué, il est systématiquement précisé que c’est un roms qui a fait cet acte...

          les étrangers extra européens étant moins nombreux en italie (il partent tous dans le nord), il leur faut bien un bouc émissaire...


        • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 14:10

          antisémitisme des roms...relit la définition antisémitisme au dico avant de poster de telles anneries...

          Certes le terme est incorrect mais je vous assure que les nazis ne faisaient pas vraiment dans la dentelle ni dans la nuance quand il fallait envoyer en camp de concentration.


        • aurelien362 24 novembre 2008 14:17

          Bah en même temps si des roms sont impliqués à chaque fois que y a des faits de ce genre, c’est pas la faute des italiens -_-


        • faxtronic faxtronic 21 octobre 2008 12:46

          Mais en toute honnete, le fascisme et le racisme sont en net progression partout dans le monde. La question serait pourquoi ce fait de societe ?


          • Lapa Lapa 21 octobre 2008 16:23

            Quand les gens ont peur de l’avenir ils se réfugient dans des idéologies extrémistes ?


          • Nobody knows me Nobody knows me 21 octobre 2008 16:50

            C’est précisément ce pourquoi je n’aime pas cette montée des rejets de toute part. On revient en plein dans les conditions de la seconde guerre mondiale : crise économique et financière qui impliquent tous les dégâts sociaux qu’on leur connaît (mais qu’on adore puisqu’apparemment on fera rien pour réguler un petit peu tout ce bordel), l’Axe du Mal bien identifié, le "nouveau juif" identifié, ...
            Et comme l’homme est assez con (surtout en groupe, alors en société je vous dit pas...) pour réitérer toutes les horreurs qu’il a déjà commises 1000 fois par le passé, ça me surprendrait pas de voir l’histoire se répéter.

            "L’histoire est un éternel recommencement" pourrait être révisé en "L’homme est vraiment un abruti qui n’apprend rien".


          • appoline appoline 21 octobre 2008 20:38

            Comme je le disais, cet état de fait est dû à une mauvaise politique de l’émigration. On ne peut demander aux gens de partager quand il n’y a quasiment plus rien, de moins en moins de logements, d’emplois.


          • Befana 21 octobre 2008 12:55

            Oui l’Italie est raciste et non ce n’est pas une affaire de bord politique. Ravie que vous découvriez cet état de fait mais ce n’est franchement pas une nouveauté.... Je me rappelle petite de mes étés passés dans les Pouilles. Lorsque des immigrants albanais débarquaient le soir sur la plage de leurs petites coquilles de noix, le premier geste des autochtones témoins de la scène était de vite appeler les Carabinieri pour qu’ils viennent les cueillir...


            • Gilles Gilles 21 octobre 2008 14:04

              Heil Abde

              "On utilise à tort le mot racisme, très souvent, ce qui est dénoncé, ce ne sont pas les ethnies ni les races mais les éducations et les façons de se comporter."

              Eduquons nous !

              Définition du racisme :
              Le racisme est un système de théories et de croyances individuelles ou collectives selon lesquelles il existe des "races" dans l’espèce humaine et une hiérarchie entre elles. Les individus sont réduits à un ensemble de critères identitaires considérés comme spécifiques et sur lesquels il est porté des jugements de valeur : inférieurs, nuisibles... mais aussi, le sens plus contemporain :

              Le terme racisme peut également désigner une attitude de critique ou d’hostilité systématique envers l’ensemble d’un ou de plusieurs catégories de personens déterminées, ethniquement ou non


              En d’autres termes, tu as en partie raison, mais par analogie, il s’agit aussi de l’hostilité envers une catégorie quelconque de personnes. En associant systématiquement coutumes ou façon de se comporter avec une catégorie de personne, tu fais preuve de racisme new age

              D’ailleurs le nouveau racisme ne se focalise plus sur l’inégalité génétique des races, concept obsolète même chez la plupart des racistes, mais se focalise sur les us et coutumes de ces mêmes populations. Ex 1 : Les noirs ne sont plus des nègres inférieurs par nature, mais les manières d’être, de vivre, de populations noires, leur civilisation, sont inférieures ou abjectes ou tout simplement inconciliable avec les nôtres
              Ex 2 : Le racisme anti musulman ne se manifeste pas comme lutte contre les maures inférieurs mais contre leur coutume, leur religion
              Ex 3 : Le racisme antijuif se manifeste plus par l’histoire du complot juif, le protocole des sages de Sion et autres conneries


              Quant au fascisme, à la base ce n’est pas un mouvement raciste. Il le devient sous la pression d’Hitler. ceci dit à notre époque, les fasciste étant majoritaiorement recruté chez les CONS, on trouve bien plus de racistes dans leur rang qu’ailleurs dans la société. A tel point que même toi tu fais la confusion




            • Super resistant de l’islam 21 octobre 2008 15:00

              wahou !

              Tu dois etre chef du recrutement alors...


            • Gilles Gilles 21 octobre 2008 15:08

              Seb

              J’essaie juste de vous instruire pour qu’en fin de compte, le mot raciste ne soit plus considéré par vous comme une insulte.

              Que vous soyez fier d’en être ! Que les choses soient claires. Que l’on sache à qui on a affaire

              Là vous n’ête que des apprentis tapettes. Au moins vos ancêtres idéologiques étaient fiers et défendaient la cause du racisme. Vous, vous vous cachez, ayant peur d’employer des mots peu politiquement corrects


            • Le nanaconda 21 octobre 2008 15:44

              Blablabla...

              Allez à Rome, comptez le nombre de croix gammées taggées sur les murs de la capitale italienne : on doit exploser le record d’Europe.
              Et pourtant ,à Rome, vous ne croiserez pas un black...

              Article extrêmement intéressant par ailleurs.


            • Le nanaconda 21 octobre 2008 15:45

              Mon commentaire précédent est évidemment une réponse à Heigenscheid...


            • Zalka Zalka 21 octobre 2008 15:46

              Et zou ! Le commentaire d’Aegidius "Sieg Heil" Rexounet est à 5 !

              Nous avons donc une majorité de lecteurs xénophobes ? Je gage plutôt pour une mobilisation extrème destinée à transformer agoravox en lieu de propagande nazie.


            • Super resistant de l’islam 21 octobre 2008 15:48

              Non ,moi j’essai de defendre mon pays, ces valeurs et ces lois.

              Vous, vous critiquez , mais n’apporter AUCUNE solution.

              C’est facile de brandir un drapeau "anarchie" comme vous, ca fait mode, et ca ne coute rien, bien au chaud derriere son clavier.

              Vous en accueillez, vous , des roms ??? Ca m’etonnerait.  smiley


            • Nobody knows me Nobody knows me 21 octobre 2008 15:59

              Et zou ! Le commentaire d’Aegidius "Sieg Heil" Rexounet est à 5 !

              Ca prouve qu’on n’est pas si loin idéologiquement dans toute l’Europe. Ne généralisons toutefois pas trop, Avox n’est qu’une petite communauté et ne représente en rien la France. Je ne généraliserai pas non plus sur les italiens. Et de toute façon, je suis peu de choses pour porter un jugement sur eux.

              Le "décomplexage" de l’UMP est par contre plus inquiétant dans la mesure où il se rapproche très fortement de la politique et de la mentalité de Berlusconi. Ils s’adorent d’ailleurs tous les 3 : G.W. Bush, S. Berlusconi et N. Sarkozy. Il paraîtrait qu’ils se touchent la nouille d’ailleurs de temps en temps derrière les pupitres.
              Si j’avais été membre de l’UMP, je me serais désolidarisé complètement de ce parti. La récupération politique de Sarkozy me déplait au plus haut point. Je ne critique pas sa qualité, je suis juste en total désaccord avec ses idées et ses méthodes.


            • Gilles Gilles 21 octobre 2008 16:16

              Seb

              "C’est facile de brandir un drapeau "anarchie" comme vous, ca fait mode, et ca ne coute rien, bien au chaud derriere son clavier."

              Oui exactement, mon logo est une sorte d’allégorie. ça ne veut pas dire que je sois anarchiste, tout comme toi qui malgré ton logo n’est pas un islamiste et pote avec Morice

              Zalka

              je me demande tout comme toi s’il n’y a pas une invasion de trolls bruns. A nous la faute aussi, nous leur répondons et j’avoue un malin plaisir à les provoquer.

              Ceci dit, remarquent qu’ils ne sont présents que sur les articles sujets à polémique raciale ou concernant les "valeurs" d’extrême droite. Sur les autres..nips.... surtout sur les articles plus intellos. S’ils étaient intelligents, ils trolleraient tous les articles, décemment, intelligement de façon à populariser subrepticement leurs idées


            • Gilles Gilles 21 octobre 2008 16:21

              Nobody

              "Si j’avais été membre de l’UMP, je me serais désolidarisé complètement de ce parti."

              Je te conseille de lire les commentaires des lecteurs aux articles du Figaro ; Pas mal de gens disent avoir voté Sarko et avouent le regretter amérement, voir certains qui rendent leur carte de l’UMP (d’ailleurs ce parti subit une hémoragie d’adhérents)

              Cependant, ces gens gueulent surtout à propos des dérives autocratiques de Sarko qui décident de tout, sur l’illisibilité de l’action gouvernementale (navigation à vue...), voir sur les mesures socialisantes du gouvernements (le Grenelle, les taxes diverses et variées, la régularisation de sans papiers, les mesures pro hlm, le RSA.....)

              Tu vois, trés rarement sur ce que toi te choque chez Sarko. Il serait encore plus réac et plus brutal, il y aurait encore plus de monde à l’UMP.. ;triste


            • Nobody knows me Nobody knows me 21 octobre 2008 16:40

              L’émission de Frédéric Taddeï, il y a qqs temps, sur la droite en France était plutôt intéressante à ce sujet. Bien que certaines positions me fassent dresser les cheveux, les points de vue restent intéressants.

              Et en plus, les critiques les plus fréquentes (taxes, économie en rade, ...) des déçus du mandat sarkozy me semblent porter sur des points où il a le moins de pouvoir. C’est celles où je serais le moins virulent contre lui vu que ça fait perpette que l’Etat n’a plus de pouvoir. Et en effet, il n’a aucune visibilité et je me demande s’il ne regrette pas parfois, voire chaque matin devant la glace, d’avoir été élu dans un contexte aussi merdique.

              Sarkozy fait mine de tenir les manettes du petit tracteur électrique qu’on lui a offert mais je pense qu’il n’a aucune marge d’action dans le domaine économique et financier tellement c’est la merde.
              Cela étant dit, on a vu des familles expulsées plusieurs fois pour gonfler les chiffres... Comme quoi, même là, il ne maîtrise pas grand chose et bricole comme il peut.


            • Zalka Zalka 21 octobre 2008 17:31

              "Ferme la, zalka, Tout ce que t’arrive à faire c’est insulter les autres quand ils ne sont pas de ton avis. "

              Mais je t’emmerde mon coco ! Tes propos ne sont pas que contraire à mon avis ! Ils sont avant toutes choses des insultes à l’égard de millions de gens !

              Tes propos sur les roms ne sont pas une opinion mais une insulte à tous les gens du voyage. Alors arrête de pleurnicher sur mes insultes, et balaie devant ta porte, connard.

              "LA MEME LOI POUR TOUS."

              Ca tombe bien ! Tes propos peuvent te valoir la prison, sale merde ! Justice pour tous et Seb en taule !

              "Les connards comme toi, ca me fait marrer ! Ca joue le grand defenseur des etrangers, des immigrés, mais ca donne 0 EUROS pour les aider, ca n’accueille personne, ca ne cotoie personne.
              Generalement les blaireaux comme toi bossent dans le social ou l’associatif, ils sont contents de la merde des autres, car c’est leur petit fond de commerce. Ca me gave ! "

              Mais c’est toi qui est pathétique ! T’es comme les racailles de banlieue ! Toujours à pleurer au racisme des français mais à dire sale français à tous bout de champs !

              Toi c’est pareil ! Tu pleurniches sur le racisme des autres, tout en te baladant aux sons des sieg heil de tes potes skinhead.


              "Tu ramenes ta grande gueule mais tu n’apportes aucune solution !
              C’est la grande tare des mecs comme toi ! "

              Parce que le nettoyage ethnique (crime contre l’humanité), c’est une solution peut être ? Ramène autre chose qu’une solution type troisième reich, pauvre naze.

              "Ce que je fais dans la vie ? Je bosse, ca a pas l’air d’etre vraiment ton cas, vu que tu sembles toujours pret à filer du pognon à tout le monde. "

              Mais, je bosse, pauvre naze. Et vu ma tranche d’impôts sur le revenu, je suis prêt à parier que je donne plus que ce que je reçois.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 octobre 2008 23:25

               @ Gilles. "Par analogie, il s’agit aussi de l’hostilité envers une catégorie quelconque de personnes" 

               NON. Votre premiere définition est correcte. Le racisme est haïssable... et bien peu de gens aujourd’hui le sont. Ce que vous dites ensuite est bien dangereux, car vous ouvrez si grand la porte que tout le monde va entrer et que ceux qui sont les vrais racistes s’en sentiront soutenus par une masse de gens qui ne le sont pas.

              Il est toujours irréfléchi de blamer quelqu’un pour son appartenance innée a un groupe, mais quand il fait le choix d’une appartenance acquise, il est tout a fait correct de lui en imputer la responsabilité Trouvons un autre mot que "racistes" pour ceux qui n’aiment pas les avocats, les pêcheurs à la ligne ou les fétichistes du pied. Autrement, on dit des bêtises.

               Pierre JC Allard

              http://nouvellesociete.org/5176.html



            • Gilles Gilles 22 octobre 2008 09:45

              Vous avez raison Pierre, j’aurai du être plus précis ; pas question de sous entendre un racisme anti-avocats...ou anti-garagiste

              Je faisais référence évidemment à des critères ethniques, culturels, religieux, tout ceux qui peut avoir trait à l’essence humaine......illustré par les exemples que je donne par la suite. 

              N’avez vous pas remarqué que dorénavant on s’en prend plus aux musulmans, dans leur ensemble, plutôt qu’aux arabes (voir ces fil..) ?

              Ne met-on pas en avant, comme plusieurs sur cet article, les us et coutumes d’une catégorie de population pour les attaquer, au lieu de s’en prendre à leur "race" ?

              N’est ce pas du racisme, ou si vous voulez, une manière détournée d’exprimer son racisme ?

              Et comme vous dîtes c’est dangereux, puisqu’il devient difficile à première vue de faire le tri entre le racisme et une opinion vis à vis d’une religion d’une coutume. Tout dépend du contexte dans lequel c’est exprimé et du ton des propos, Mais je n’en suis pas responsable, se sont ceux qui utilisent ces critères qui créent l’amalgame


            • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 10:04

              Seb, je rejoins Zalka sur l’opinion qu’il a de vous. Je ne généraliserai cependant pas, comme vous le faîtes avec joie, à tous les habitants du nord de Paris.
              Nous ne connaissons pas les ressources des roms et vous non plus. Cela vous dispense donc de poser un jugement de valeur ou une quelconque hypothèse sur leurs revenus.
              Vous avez exactement la même propension que morice à généraliser et à déduire des suppositions débiles et suspicieuses.

              "Quand on n’en sait pas plus que cela, on devrait être autorisé à fermer sa gueule."
              Coluche

              PS : Vous avez laissé une tâche sous le commentaire d’armand plus bas. Vous pourriez nettoyer ? Merci d’avance.


            • Zalka Zalka 22 octobre 2008 10:09

              A la modération : si ce soir, vous n’avez pas fait le ménage dans l’hallucinante série de commentaires racitess, je contacte la tous les organisations anti racistes connus pour leur suggérer un dépôts de plainte. Et vous feriez meiux de supprimer définitivement leurs comptes.

              Nous assistons depuis quelques semaines à un véritables défilés de chemises brunes.

              A chaque fois qu’un article porte sur un sujet de ce genre, que ce soit sur les juifs, les arabes, les noirs ou les roms ou dieu sait quel peuple, c’est la même chose. Jonas, non666, boisguisbert, Seb59 alias super résistant de l’islam, dlaziel bulgroz, polo et j’en passe... viennent tous poser leur petites merdes racistes, se posant comme les seuls vrais français ayant raison.

              Et vous, vous restez bras balants au nom d’une liberté d’expression. Peut on discuter serainement de l’option "épuration ethnique" ? Non. Les gens qui affirment de tels opinions sont passible de prison. Et en leur laissant tribune, vous vous rendez complices.


            • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 10:29

              La peste, c’est donc bien l’Islam et les Arabes ne sont qu’une des catégories de malades.

              Dîtes donc, Docteur, selon vous l’homosexualité est une maladie, l’Islam est une peste...
              Vous seriez pas un peu obsédé par les maladies des fois ?


            • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 10:41

              trouvez-en donc un aussi pour désigner les personnes allergiques aux promiscuités induites par les mœurs

              Et rebelote, "allergique". On a là un véritable hypocondriaque. Bois-Guisbert, est-il possible d’envisager que le racisme est une gangrène et la xénophobie une pathologie également ?
              J’en concluerais que soit vous êtes complètement psychotique et je vous plains, soit vous le faîtes exprès et je trouve cela particulièrement ignoble, voire même politicien.


            • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 11:25

              Faut prendre vos gouttes les mecs, zalka, nobody et le ptit emile (remet ton doigt derriere emile).

              Avez-vous noté un quelconque énervement ou une quelconque insulte dans mes propos ?
              Car j’ai bien l’impression qu’en plus d’une défaillance ou malhonnêteté intellectuelle (c’est mon avis et pas une insulte), vous avez tendance à bigler. Ce serait donc plutôt vous qui auriez besoin de gouttes.
              Par contre, je reconnais volontiers que vos reprises d’extraits de posts - que dis-je de bouts de phrases - sont des manipulations ridicules. Vous voyez blanc dans une phrase, vous concluez au racisme anti-blanc... Quelle perspicacité. Du morice tout craché. Ca en devient drôle quand on voit votre obsession et votre haine pour le bonhomme.
              Et vous n’apportez pas de réponses non plus aux questions que l’on vous pose... hormis un éventuel nettoyage avec saisie des biens comme au bon vieux temps.


            • Emile Red Emile Red 22 octobre 2008 11:31

              Grosse merde de Seb, si tu veux savoir de quoi ils vivent, demande leur, vas-y montre que tu en as, puisque quoi qu’on te dise tu affirmeras qu’on ment.

              Prouve que tu es un homme, franchis le pas et va les trouver, vas discuter avec eux, essaie de les comprendre, mais là j’ai des doutes t’es trop du genre trouillomètre à zéro à gueuler comme un putois devant ton clavier mais à changer de trottoir quand tu croises un pas blanc pas comme il te faut sur lui.


            • Nobody knows me Nobody knows me 22 octobre 2008 11:35

              Quand on ne veut pas accueillir des roms, hop on passe raciste (ou enculé ?).

              Non, par contre, quand vous disiez dans votre poste censuré d’hier "que le génocide était dans la culture locale des Rwandais", là oui, vous êtes raciste. Complètement raciste. J’imagine que vous ne parliez pas que des Rwandais d’ailleurs...
              Et cette remarque est conne. Car des génocides, il y en a eu en Europe et ailleurs dans le monde bien avant. Ca ne fait pas de nous des génocideurs par nature. Mais peut-être était-ce un "détail de l’histoire" pour vous ?


            • Internaute Internaute 21 octobre 2008 13:43

              Présentation de l’auteur :
              « 
              Le Nouvel Hebdo (Lyon)
              Jeune adolescent souhaitant publier les articles de son site sur Agoravox pour améliorer et compléter cet outil citoyen.
               »
              Vous n’en prenez pas le chemin. Les jeunes racistes anti-italiens comme vous polluent la toile.


              • Gilles Gilles 21 octobre 2008 14:11

                Tient Internaute

                Tes ancêtres spitituels d’il y a 70 ans, ne passaient-ils pas leurs temps à injurier les ritals et autres macaronis et a les accabler des mêmes clichés que toi même infliges maintenant aux arabes ?


              • Gilles Gilles 22 octobre 2008 09:50

                bois guibert

                italien = fasciste dans les année 30
                arabe= islamiste dans les années 2000

                Ensuite, j’ai lu des propos tenu dans les journaux de l’époque, dans l’Est de la France, de gens qui trouvaient insuportables la promiscuité avec des familles italiennes, pleines de gosses, bruyantes (ça c’est encore un cliché) innondant d’odeur de cuisine exotique les immeubles. (sûrement de la sauce tomate mijotée aux herbes .........au pays de la choucroute) ..........

                ça m’a rappellé ce que l’on reproche aux arabes..."le bruit et les odeurs", leur "natalité"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès