Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La CELAC est née (Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribenos)

La CELAC est née (Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribenos)

Souvent divisés, 33 états d'Amérique latine et centrale viennent de créer une organisation commune. Le 21 ème siècle est bien là. A prendre en compte dans l'Europe qui se construit.

Dans un contexte économique très favorable (croissance, revenus d'exportations en hausse, une dette extérieure faible, une accumulation de capital importante), 2011 a vu la gauche gestionnaire et réaliste renforcée en Amérique latine.

La gauche et l'Amérique latine

Les réélections de Cristina Kirchner en Argentine, de Daniel Ortega au Nicaragua, l'élection de Ollanta Humala ont marqué un nouveau tournant.

La présidente du Brésil Dilma Roussef a assuré la transition du président Lula en luttant efficacement contre la corruption.

La gauche aux affaires gouvernementales a laissé de côté quelques repères historiques.

Le président Evo Morales a connu une mobilisation des Indiens contre son projet routier dévastateur.

Au Chili le mouvement étudiant mobilisé contre le président actuel Pinera, critique largement les 8 ans de pouvoir de la gauche bacheletiste de 2002 à 2010.

CELAC et Amérique du Nord

La création de la Communauté d'Etats Latino -Américains et Caribéens (CELAC) intervient dans cette situation nouvelle.

33 états, plus de 20 millions de km2, plus de 580 millions d'habitants, 180 millions de pauvres dont 72 millions en état d'extrême pauvreté, 81 millions d'enfants pauvres dont 13 millions qui n'ont pas une bonne alimentation dans une région qui produit plus d'aliments qu'elle n'en a besoin.

Ces états souhaitent tous un multilatéralisme continental sans les Etats-Unis et le Canada. Bien que le président Obama soit allé au Brésil, au Chili et au Salvador, l'observateur se rend compte que l'Amérique latine n'est pas dans ses priorités ( d'ailleurs le président a-t-il des priorités ?).

L'Amérique latine se réjouit de cela, elle qui a souvent été obligée de compter avec le roi d'Espagne, le premier ministre espagnol ou le département d'état américain.

Conférence de presse au CAPE

Au CAPE (centre d'accueil de la presse étrangère de Paris), l'ambassadeur de Cuba Orlando Requeijo Gual ( ancien ambassadeur permanent auprès de l'ONU), président pro tempore du GRULAC, accompagné des ambassadeurs latino-américains parmi lesquels l'ambassadeur du Vénézuela Jesus Arnaldo Perez, a présenté la CELAC dont le sommet constitutif de Caracas vient d'avoir lieu les 2 et 3 décembre.

Les grands principes de la CELAC

Les 33 pays signataires ont une volonté commune au-delà de leurs gouvernances politiques : éliminer la pauvreté et réduire les inégalités en redistribuant les richesses et en récupérant leurs ressources naturelles.

Des consensus ont été obtenus par l'ensemble des 33 pays fort disparates( puisqu'il ya des pays qui mettent en place des politiques néolibérales) dans le domaine des affaires sociales, environnementales, énergétiques, financières et commerciales, face à la crise économique et financière internationale, face aux réunions et conférences internationales auxquelles l'Amérique latine est confrontée.

Le CELAC s'engage à la cohabitation de toutes les cultures et races de la région.

Chaque état dans le cadre de ses institutions en accord avec le mandat souverain de son peuple, s'engage au dialogue en respectant le droit international, la solution pacifique des controverses, le respect de l'autodétermination, la non-ingérence dans les affaires internes de chaque pays, la protection et la promotion de tous les droits humains et de la démocratie.

Les actions de la CELAC

La coopération sud-sud en matière économique et sociale a été actée.

Des sommets ont eu lieu tout au long de l'année 2011 :

développement social et éradication de la faim et de la pauvreté les 24 et le 25 mars

infrastructures pour l'intégration des transports et des télécommunications( mêmes dates)

suivi des avancées du Forum des ministres de l'environnement les 28 et 29 avril

les politiques énergétiques les 12 et 13 mai

la crise financière internationale et le commerce extérieur les 18 et 19 mai

les mécanismes régionaux d'intégration les 25 et 26 octobre

Les prochains sommets de la CELAC se tiendront au Chili en 2012, à Cuba en 2013, au Costa-Rica en 2014.

Le sommet de Caracas a condamné le blocus des USA sur Cuba et a apporté son soutien à l'Argentine sur sa revendication territoriale sur les îles Malouines.

La France par son ministère des Affaires Etrangères a salué l'existence de la CELAC et a adressé ses félicitations.

Quelques états de la CELAC : Mexique, Panama, Vénézuela, Equateur, Guatemala, Pérou, Argentine, Costa-Rica, Cuba, Colombie, Brésil, Chili, Honduras, Bolivie, Haïti...

Documents joints à cet article

La CELAC est née (Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribenos)

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Maurice Maurice 19 décembre 2011 11:39

    Cette initiative doit être saluée. Enfin des politiques qui ont vraiment à coeur de défendre l’intérêt de leur concitoyens et sortir leur pays de la domination impériale.
    Merci à l’auteur de relayer cette information.
    Cela a meilleure gueule que notre UE en tout cas !!!


    • chuppa 19 décembre 2011 18:39

      Merci de nous ouvrir les yeux sur une partie du monde que nous ne connaissons pas , (honte à nous... :) ) Vous soulignez à juste titre la belle santé économique ce plusieurs de ces pays. Croisons les doigts pour qu’ils atteignent rapidement des résultats probant vis à vis de leurs obejctifs humains et sociaux.


      • Rensk Rensk 19 décembre 2011 19:40

        Ahhh, les Malouines... Je savais qu’un jour la GB devait rendre des comptes... Bien fait !


        • soubise 19 décembre 2011 21:31

          C’est en effet un grande initiative.
          S’unir pour ne pas plier le genou devant les uniens, le servage subie par presque tous ces pays leur a servit de leçon et de faire plier le Vénézuela ne sera pas chose facile maintenant.
          Une grande espérance nait avec cette union de pays...Résister,résister et encore résister à cette puissance d’imposteurs.


          • Jean-paul 20 décembre 2011 13:04

            Le groupe de Rio,,l’ALALC, l’ALADI le Mercosur ,la CAN ,la CAS ,l’UNASUR ,le MCCA , l’ALBA ,la ZIP et maintenant la CELAC difficile de s’y retrouver dans tous ces projets d’integration latino americains .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès