Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La chute du pion Morsi

La chute du pion Morsi

Il y avait des millions de personnes [1] dans les rues.

L’armée a décidé d’appuyer le peuple plutôt que de le réprimer.
Les militaires ont répondu au désir populaire. Sans effusion de sang, ils ont déposé le pion Morsi.

Mohamed Morsi, celui qui n’a jamais vraiment représenté les aspirations du peuple égyptien, celui qu’on a fait « élire » a été radicalement déchu, et par l’armée et par le peuple.

« Dimanche 30 juin [2], 17 millions d’Égyptiens étaient dans la rue pour réclamer le départ de Mohamed Morsi. »

La réaction des hypocrites

Obama, ce prix Nobel de la Paix qui a un net penchant pour la guerre et les tueries par drones, a été mis en difficulté. Avec les manifestations on ne peut plus massives, il était gênant pour lui de soutenir ce confrère qui tout comme lui est le pion de ceux qui tirent dans l’ombre les ficelles de la quasi-totalité du monde.
Dans un premier temps, pour le cirque médiatique, on nous informe d’un appel téléphonique à Morsi [3] lui « recommandant » d’écouter la population qui manifeste « massivement ». Un cirque d’hypocrisie ! On dit qu’Obama a informé Morsi que Washington « ne soutenait aucun camp ou parti ». C’était le plus qu’il pouvait dire [4], imaginez s’il avait, ne serait-ce, qu’insinuer soutenir ce pion ainsi rejeté « massivement » par la population égyptienne !
Il y a le cirque médiatique d’une visibilité étincelante et il y a les tractations souterraines. Obama a probablement dit à Morsi qu’il était impossible pour Washington de le soutenir ouvertement sans se mettre la population égyptienne ainsi qu’une bonne partie du monde radicalement à dos. Il y a des situations comme celle-ci où il est bien difficile d’enfourcher le cheval de Troie de la démocratie pour défendre un pion clairement rejeté par une population.
Le confrère pion Morsi était perdu, renversé par la foule massive et par… « l’armée » !

L’armée…
L’armée égyptienne, comme toutes les armées de tous les Pays sous domination des prédateurs capitalistes mondiaux, était sous le contrôle de généraux bien payés pour « protéger » les intérêts de ces « investisseurs » étrangers. Le secret de ceux qui tirent les ficelles afin de ne pas perdre le contrôle des Pays c’est de s’assurer de ne pas perdre le contrôle de l’armée locale. En Amérique latine, toutes les armées de tous les Pays étaient mises au pas à l’école militaire des Amériques [5]. Heureusement, les temps ont changé [6] et aujourd’hui ces Pays s’appliquent à se garantir d’une direction militaire « nationaliste » ou « patriotique » et ont laissé tomber les formations « made in USA » [7]. Bref, ces Pays se sont dotés d’une armée qui défend leur Pays, les intérêts de leur Pays ainsi que leur population.  La répression militaire [8] qui a eu cours pendant des décennies en Amérique latine a disparue.

Devant l’ampleur des manifestations et sans doute suite à cette montée nationaliste qui anime les Pays voulant se libérer du joug des prédateurs mondiaux, l’armée égyptienne a décidé d’appuyer la population. Une situation plus que problématique pour l’hypocrisie US. Cette armée financée par des milliards de $$$ US [9] ne sert plus les intérêts US ! Que faire ?

La locomotive de l’information (sic) AFP nous annonce [10] :

« La Maison-Blanche a affirmé lundi que des coupes immédiates dans l’aide militaire américaine à l’Égypte, où des tirs de soldats et policiers contre des manifestants pro-Morsi ont fait plus de 50 morts, ne seraient pas dans l’intérêt des États-Unis. »

C’est le grand patinage artistique et peu subtil de l’hypocrisie US et Cie. Les sous pions tout comme le bataillon médiatique patinent tous dans le même sens. À défaut de pouvoir soutenir clairement le pion déchu, on opte pour la stratégie du soutien à la fameuse démocratie en oubliant les 17 millions de personnes festoyant la chute du pion déchu.

Les hypocrites enfourchent tour à tour le fameux cheval de Troie de la grande démocratie. Le pion Morsi a été élu, nous rappelle-t-on, donc il est légitime et c’est donc un « Coup d’État » condamnable malgré qu’il n’y ait eu absolument aucune effusion de sang lors de la déposition dudit pion et que cet événement fut salué [11] par une liesse spectaculaire [12] dans les rues.

Le bataillon médiatique s’attèle à la tâche de transformer la victoire populaire en un odieux Coup d’État militaire anti-démocratique. Les déclarations des hypocrites de services s’enchainent.

Des millions de personnes en liesse dans les rues, un coup d’État ?!

Lors de l’élection de Morsi, on nous présentait aussi une liesse [13] dans les rues. Sous cette nouvelle [14] nous présentant la victoire de Morsi comme étant la victoire de la démocratie j’invitais les gens à la prudence :

24 juin 2012 à 13 h 14 HAE

Rien n’est résolu en Égypte.

Il y aura encore des manifestations.

Les tireurs de ficelles semblent pousser les islamistes au pouvoir dans plusieurs Pays. Égypte, Tunisie, Libye, Syrie…

La population revendique un changement de système et plus de contrôle sur leur Pays.
Les frères musulmans vont probablement favoriser la division des Égyptiens en clans religieux. Un peuple divisé permet son exploitation sans contrainte.

C’est ce que favorisent les prédateurs économiques et ceux qui, dans l’ombre des pions, tirent les ficelles du pouvoir.
Serge Charbonneau
Québec

P.S. : La modification de la case pour écrire les commentaires rend l’écriture inconfortable.
Radio-Canada tente ainsi de limiter les commentaires trop structurés.
On favorise le cliché rapide et le préjugé démagogique.
Merci de me publier.

Les laquais de la presse de polichinelle parlaient donc de « démocratie » alors que certains tireurs de ficelles parvenaient à faire « élire » leur pion : Mohamed Morsi.

Un pion du même type que Moncef Marzouki en Tunisie tous les deux semblables à la ribambelle de pions à la présidence de la Libye et semblable à ce pion qu’on aurait aimé installer en Syrie.

Les tireurs de ficelles ont opté pour travailler main dans la main avec des gens qu’on nous présente comme étant des islamistes « m o d é r é s » !
Un peu comme Erdogan (Turquie), cet autre enfant chéri des prédateurs qataris-saoudiens-sionistes et occidentaux. Des amis de l’OTAN et ennemi de Bachar Al-Assad et qui dans une autre époque auraient aussi été ennemi des Nasser, Kadhafi, Lumumba, Sankara.

Le peuple d’Égypte nous a fait, une fois de plus, la démonstration d’une force populaire exemplaire. Des millions de personnes dans les rues dans toutes les grandes villes du Pays. On avait réussi à les berner et à les faire rentrer chez eux il y a deux ans en leur promettant la « démocratie », c’est-à-dire que l’on tiendrait compte de leurs désirs et de leurs aspirations dans la gouverne de leur Pays. Ce ne fut pas le cas. La simili-démocratie qu’on leur a imposée lors d’un cirque électoral où nos bonzes médiatiques et nos hypocrites du politique bénissaient à satiété ladite première « élection » « démocratique » en Égypte, était du toc. Idem en Tunisie, idem en Libye et tout comme on cherche à imposer à la population syrienne. De la démocratie de façade qui est en fait de la « démocrature », c’est-à-dire de la dictature en cravate. De la dictature dans un costume étincelant de simili-démocratie et où l’on fait des doigts d’honneur aux populations qui sont dans les rues. La Turquie nous en a donné un éloquent exemple [15] il y a quelques semaines. Un exemple qui persiste [16].

Nos laquais de l’information au service de ces puissants qui tirent dans l’ombre les ficelles de la quasi-totalité de la planète (voir Bilderberg 2013 [17]) transforment cette victoire populaire en un Coup d’État militaire ! C’en est révoltant ! Surtout lorsqu’on pense qu’en 2009, ces mêmes laquais, ces mêmes ordures médiatiques ont transformé le Coup d’État militaire du Honduras [18] en une décision « légitime » et même « légale ». La population hondurienne a manifesté massivement [19] dans la rue pendant des mois pour appuyer leur président Manuel Zelaya, honteusement expulsé de son domicile et même de son Pays, en pyjama, aux petites heures du matin. Nos laquais de l’information au service des prédateurs capitalistes ont réussi à inculquer dans les esprits [20] que Manuel Zelaya était malintentionné et que cet odieux Coup d’État sauvegardait une « constitution » chérie. À travers les laquais médiatiques, le monde entier a fait un bras d’honneur à cette population hondurienne courageuse qui manifesta pendant des mois pour que l’on respecte leur président Zelaya « élu » et non « déchu ». Aucun laquais médiatique ne cria au Coup d’État. C’est une tout autre Histoire avec l’Égypte.

Avant même que l’armée ne mette à exécution son ultimatum conforme à la volonté populaire indéniable, nos laquais médiatiques entonnèrent le refrain du Coup d’État militaire ! Les Coups d’État militaires sont généralement contre la volonté populaire, pensons aux nombreux Coups d’État d’Amérique latine, pensons, entre autres, au Chili [21] où on délogea Allende [22] pour installer le pion Pinochet, pensons au Coup d’État d’Haïti où l’on délogea Aristide [23] pour installer un pion plus malléable.

Il est très rare que l’armée se mette au service de la population. Les tireurs de ficelle savent très bien que ceux qui sont à soudoyer en priorités sont les généraux véreux. On a tenté le Coup [24] en avril 2002 au Venezuela. Quelques généraux véreux ont ainsi été grassement soudoyés, mais la loyauté de certains autres qui prirent le parti de la population vénézuélienne les a remis à leur place en moins de 48 heures.

En Égypte, lorsqu’on observe ces millions de personnes dans les rues et qu’on observe qu’elle a eu gain de cause, on ne peut pas honnêtement parler d’un « Coup d’État ». Il s’agit nettement d’une victoire démocratique. La démocratie c’est la voie et la voix du peuple.
La démocratie ce ne sont pas les pieds de nez que nos gouvernements nous font lorsque nous protestons contre leurs plans d’austérité visant à sauvegarder le pouvoir indécent de quelques riches banquiers.

La population égyptienne a remporté une victoire remarquable et nous a démontré qu’un peuple uni peut déplacer des pions.

Si nos laquais médiatiques n’étaient pas au service de ces prédateurs cupides et insatiables, ils auraient fait des titres et des articles pour féliciter chaleureusement cette victoire populaire, mais au lieu d’applaudir, ils ont décidé de jouer aux vierges offensées qui défendent cette « démocratie » (sic) de pacotille qu’on nous sert à foison.

Bravo au peuple Égyptien et méfions-nous du bataillon médiatique qui manipule notre jugement.

Serge Charbonneau
Québec

P.S. : Il faudra surveiller Mohamed El-Baradeï qui risque enfin de jouer un rôle déterminant dans ce printemps égyptien qui prend un deuxième souffle. El-Baradeï, un personnage clef à cerner. Si on le démolit médiatiquement, ce sera signe qu’il travaille pour les intérêts de l’Égypte, si on nous le présente comme étant avec empressement comme un bon élu, il faudra voir quels intérêts il sert. Jusqu’ici, El-Baradeï a un traitement médiatique à la Ron Paul, ce qui indique qu’il est un Égyptien qui va travailler avant tout pour la souveraineté égyptienne.
Ce qu’on disait de lui [25] il y a deux ans et demi.

 

Liste des liens

1 - Incredible footage of the largest protest in mankinds history !!

2 – La rue égyptienne aussi mécontente d’Obama que de Morsi

3 – Obama invite Morsi à répondre aux manifestants

4 – La rue égyptienne aussi mécontente d’Obama que de Morsi

5 – L’École des Amériques Parmi ses élèves, quelques noms tristement célèbres  : les généraux putschistes argentins Viola, Videla et Galtieri, des dictateurs Pinochet (Chili), Somoza (Nicaragua), Manuel Noriega (Panama), Stroessner (Paraguay), Hugo Banzer (Bolivie), Juan Melgar Castro et Policarpio Paz Garcia (Honduras), Carlos Humberto Romero (Salvador)….

6 – L’Équateur boycotte à son tour l’ancienne « École des Amériques »

7 – Des élus veulent fermer l’ancienne « École militaire des Amériques »

8 – Former les tortionnaires : l’École des Amériques Près de 60 000 militaires, officiers et civils sont devenus experts ès torture à la sortie de l’École des Amériques.

9 – Égypte : Kerry a débloqué 1,3 milliard de dollars d’aide annuelle à l’armée

10 – Washington ne coupera pas l’aide à l’armée égyptienne

11 – Scènes de liesse en Égypte après la destitution de Morsi

12 – Journée de liesse au Caire après la chute de Morsi

13 – Reportage de Luc Chartrand au Caire nous présentant l’élection de Morsi

14 – Proclamé vainqueur de la présidentielle égyptienne, Mohamed Morsi se veut rassurant

15 – PHOTOS. Turquie : face aux actes de violence du tyran Erdogan

16 – 8 juillet 2013, La police disperse des manifestants à Istanbul

17 – Les médias : une arme à bien contrôler ! (Réunion Bilderberg 2013)

18 – Honduras : l’ombudsman de Radio-Canada rend sa décision (Dossier Honduras complet en PDF)

19 – Honduras : la manifestation pro-Zelaya

20 – Radio-Canada CONTRE Manuel Zelaya

21 – L’autre 11 Septembre : Chili 1973

22 – Chili : coup d’Etat (11 septembre 1973)

23 – Washington et Paris renversent Aristide. Coup d’État en Haïti

24 – Coup d’État au Venezuela : Hugo Chávez sauvé par le peuple

25 – 28 janvier 2011 Mohamed El-Baradei, homme providentiel des Égyptiens ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • abdelkadder 10 juillet 2013 11:20

    La population égyptienne a remporté une victoire remarquable et nous a démontré qu’un peuple uni peut déplacer des pions.

    qui sait ?

    un peuple uni n’utiliserait pas le business comme moyen de vivre ensemble...
    le peuple n’est donc pas unis mais comme toujours est représenté avec force par les plus âpres à l’appât du gain qui ne peut se faire que sur le dos des autres...tout le monde sauf rares exceptions étant motivé uniquement par l’appat du gain

    être uni c’est coopérer,partager, produire ensemble pour tous ,par tous....amicalement...

    les égyptiens comme tous les pseudo peuples de cette planète ne sont donc absolument pas unis ,au contraire ils sont totalement désunis.

    seules les pseudo élites coopèrent un peu, ils ont un lien qui les unis : le pognon...comme seul il est impossible d’en avoir , car pour avoir le pognon il faut le voler le travail chez ceux qui travaillent réellement , ils n’ont pas d’autres choix..

    le bon peuple qui n’est jamais bon non plus d’ailleurs..si un jours il veut la vraie paix il devra être réellement uni.....


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 14:02

      Bonjour à vous auteur, j’ai lu attentivement votre article et je le trouve très bien.
      Puis-je à mon tour vous apportez une information, vous parlez de pion ; figurez vous, que vous me faites rappelez un article que j’ai lu, qui parle, lui, de Tutelle des États-Unis sur les autres pays ; car je me rends régulièrement sur le site de Monsieur Hubert Vérine, et voici ce que j’ai eu la stupeur de lire, je n’en suis pas revenue, j’espère que vous ne serez pas offensé si je vous retranscrit un extrait de son article , qui c’est vrai, ne parle pas de l’Égypte, mais dont tout de même, je saisis là, l’occasion de retranscrire extrait 

      Extrait de l’article  : L’Amérique, victime ou bourreau ? Le face à face Oliver Stone, Hubert Védrine.

       

      H. Védrine Je ne veux pas glorifier l’empire américain, mais le fait est que, dans le monde d’aujourd’hui, il y a une demande d’Amérique, à condition qu’elle soit capable de maîtriser ses démons de puissance. En Asie, personne n’a envie de se retrouver en tête à tête avec la puissance chinoise montante. Beaucoup de pays préfèrent la tutelle lointaine des États-Unis à la domination voisine d’un géant régional en formation"phrase sortie de son contexte, néanmoins qui m’a vraiment surprise ! Je vous laisse le lien de l’article aussi surprenant, en tout cas pour moi, Hubert Védrine fait presque amende honorable. Bien à vous

      http://www.hubertvedrine.net/article-618.html


      • ykpaiha ykpaiha 10 juillet 2013 17:55

        Mouais...
        Dubitatif sur la révolutionite spontanée en Egypte....
        Que les FM aient irité quelques uns c’est certain surtout sur le dossier Syrie, de la a penser que ce bouleversement ait un impact sur le vulgum pecus égyptien ???

        Dans ce pays c’est qui détient le cordon de la bourse qui domine, or le Qatar c’est fait damé le pion par l’Arabie...les Qataris sont ils allé trop loinn’ont ils pas arrosé le bon personnel ??
        ou bien les sourdes luttes d’influence dans l’administration Américaine ??
        Chacun trouve son compte de complotisme et seul l’avenir le dira

        Ce qui est certain par contre c’est que cette maison commune du bienfait , du bonheur et du mondialisme asceptisé (rebaptisé démocratie)ressemble plus a un gigantesque bordel qu’une vision cohérente .

        Cette vision cohérente n’est plus guere possible depuis que le principal vecteur de troubles les US deviennent incapable de maintenir leur égémonie du fait de leur paranoia,
        ils se reposent donc de plus en plus sur le bon vouloir de valets plus ou moins dociles, chez nous c’a marche encore un peu (bon en France tres beaucoup) mais ailleurs de moins en moins.

        Cela ressemble de plus en plus a des évenement antérieurs a la chute du communisme ou la périphérie de « l’empire » est entré en vibration et dont la résonnance a propagé son centre jusqu"a son implosion.

        Combien de vibrations les US peuvent ils encaisser avant d’entrer en raisonnance (faute volontaire là) ?? Soyons certains que nous n’en sommes qu’aux vibratos, encore quelques semonces a venir et beaucoup de malheurs..


        • OMAR 10 juillet 2013 21:00

          Omar 33

          Bonjour Serge :"Mohamed Morsi, celui qui n’a jamais vraiment représenté les aspirations du peuple égyptien, celui qu’on a fait « élire » a été radicalement déchu, et par l’armée et par le peuple...« .

          La réalité n’est pas réellement conforme à ce que vous avez écrit.....

          Morsi a été légitimement élu par le peuple égyptien, mais avec seulement treize (13) millions de voix contre douze millions à son rival A. Chafiq un apparatchik de l’ancien régime...
          Et même l’armée avait reconnu cette victoire..

          http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/06/24/l-egypte-en-alerte-avant-les-resultats-de-la-presidentielle_

          Or, l’Égypte compte plus de 82 millions d’habitants..
          Ce qui permet d’avancer que ce sont ces 54% d’abstentionnistes égyptiens qui ont permis à Morsi de prendre »démocratiquement" le Pouvoir...

          C’est le même scénario qui s’était passé en Algérie : opposer le FIS, un parti populiste religieux au FLN un parti composé de caciques véreux, corrompus et incompétents : résultats des courses, le FIS l’emporte haut la main, mais avec aussi, une majorité abstentionnistes, car ne trouvant aucun parti sincèrement patriote, honnête et apte.

          Et quand, dans ce pays, l’armée arrêta le processus électoral, des voix, et surtout celle de la France mitterrandistes, se sont soulevées pour dénoncer cet acte.
          http://www.eldjazaircom.dz/index.php?id_rubrique=215&id_article=1656

          Encouragés par ces positions, les islamistes crièrent à l’usurpation du pouvoir et se lancérent dans la violence : 200.000 milles algériens furent assassinés et le pays partiellement détruit.

          Mais cette fois-ci, les tunisiens et égyptiens laissèrent faire, sauf que pour ces derniers, le Rubicon fut franchi, et l’armée décida d’un autre avenir pour l’Égypte.
          Mais là aussi, la violence intégriste a fait son apparition...

          Alors, il faut prier, et surtout agir, pour que ce pays ne connaisse pas le même sort que l’Algérie.


          • antyreac 11 juillet 2013 16:13

            A l’auteur


            Rotorique stupide et surtout sans fondement
            Vous voyez des agents US partout et surtout là ou ils ne sont pas là
            Arrêtez des vous faire des cinémas c’est néfaste pour votre santé mentale

            • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 12 juillet 2013 01:40

              Des agents US partout, dites-vous !
              Où ça ?

              Moi, j’ai vu 17 millions d’Égyptiens et d’Égyptiennes dans les rues.
              Des Coptes qui marchaient main dans la main avec des musulmans.

              J’ai vu une armée égyptienne prendre le parti des très nombreux manifestants.

              Je n’ai vu aucun agent US.

              Merci de vous préoccuper de ma santé mentale, mais je crois que vous devriez vraiment vous occuper de la vôtre, votre cas semble assez alarmant.


              Salutations,


              Serge Charbonneau
              Québec


            • Constant danslayreur 12 juillet 2013 06:20

              « Moi, j’ai vu 17 millions d’Égyptiens et d’Égyptiennes dans les rues . » smiley

              Vous avez vu que dalle, non seulement n’importe quel idiot de base peut manipuler photos et vidéos pour doubler voire tripler le nombre de manifestants mais en plus ces nombres qui ne veulent rien dire ben les frères connaissent aussi : Vous dites 17 millions de manifestants dans toute l’Égypte... Badie le guide des frères annonçait triomphant rien qu’à la place Rabia adawiya je cite : « ça y est on me signale que nous venons d’atteindre les 4 millions »

              Mensonge et grossière manipulation dans les deux cas.

              Au delà arrêtons de tortiller SVP, le coup d’État en arrange pas mal c’est vrai, mais ça reste un coup d’État renversant un président élu selon vos règles à vous... mais si souvenez-vous voyons ... la démocratie... A double titre en plus vu que théoriquement la souveraineté du peuple en lieu et place de la souveraineté du seul souverain possible pour les islamistes : Dieu, ben ça devrait être Koufr... haram quoi le contraire d’halal.

              Bref, vous vendez la démocratie aux autres, réussissez même l’exploit d’amener des islamistes purs et durs à s’y soumettre, mais vous vous asseyez dessus à la première occasion quand ça vous arrange, rien de nouveau sous le soleil smiley


            • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 12 juillet 2013 11:28

              Nous avons ici, un exemple de « troll ».

              Par le style et la multiplicité des pseudonymes, cela ressemble beaucoup aux trolls de service agissant sur le site de Radio-Canada, notre (au Québec) télé-radio publique qui jadis était un phare en information internationale pour le Québec et pour le Canada.

               

              Le « troll » nie la réalité pour lui substituer une vision adaptée à l’idéologie qu’il véhicule.

               

              Selon, le troll, les manifestations en Égypte n’étaient pas vraiment massives, c’est du mensonge et de la grossière manipulation.

              https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=r7KeY830sLE

               

              Les photos et les tournages de cette marée humaine auraient été trafiqués par ordinateur pour donner l’illusion de manifestation massive.

               

              On remarque aussi la nette confusion dans le propos du troll. Jamais rien de structuré et solide ne sort de ces gens se donnant pour objectif de semer la confusion et surtout, surtout (2 fois surtout) la polémique.

               

              Une question se pose.

              Devons-nous répondre aux trolls ou faire comme si leurs propos, tellement imbéciles, ne valent pas qu’on s’y attarde ?

              C’est une bonne question. Certains disent qu’il ne faut pas « alimenter » les trolls.

              Ils ont assez raison parce que les trolls s’alimentent d’un rien.

              Nous verrons la longue suite de leurs interventions.

              Tout indique que nous aurons droit à un autre exemple de leurs spectaculaires performances. Les trolls agissent souvent en groupe ou en utilisant de multiples pseudonymes et « personnalités ».

               

               

              J’opte pour la réponse aux trolls et j’opte pour les nourrir.

              Je crois que ce sont eux leur pire ennemi, alors il faut les faire parler.

              C’est ainsi qu’ils démontrent leurs techniques et leur malhonnêteté intellectuelle et leur mauvaise foi.

               

              Les buts du troll sont :

              - d’éviter la saine réflexion et le questionnement.

              - de semer la confusion.

              - d’installer la polémique et la confrontation.

               

              Je vous invite à suivre ce long dialogue de sourds qui nous instruira sur le comportement troll.

               

              Je remercie à l’avance ces gens qui vous nous offrir l’occasion de mieux les cerner.

               

               

              Salutations,

               

              Serge Charbonneau

              Québec

               

              P.S. : Deux options maintenant pour le troll. Me répondre et ainsi me donner raison ou se taire et en être maladivement frustré. Il va me répondre. Mais si je dis : « j’en suis sûr », il va hésiter. C’est presqu’un suspens !

              Mais je suis sûr, il va me répondre et ce sera consistant. Il va trimer dur pour la prochaine intervention. Vérifiez bien la longueur de son propos. Cela risque d’être magistral. Je serais surpris de le voir laconique. Quoiqu’en avouant cela...

               

               

               


            • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 12 juillet 2013 12:14

              Tiens, ce fut rapide et laconique !


              Merci,


              Serge Charbonneau
              Québec


            • franc 11 juillet 2013 17:53

              une grande leçon du peuple égyptien aux peuples du monde entier et surtout aux peuples européens

               Dans cette révolution et non pas un coup d’Etat comme le laisse entendre toute la propagande de tous les médias capitalistes il n’ ya pas de division du peuple égyptien ,la très grande majorité pour ne pas dire la quasi-totalité du peuple égyptien est unie pour renverser la dictature islamiste qui se mettait en place sournoisement par les les frères musulmans et leur chef Morsi

              Aux JT de France et de Navarre ,et en particulier à France 2,j’ai entendu dire par le présentateur qu’il y avait « fracture »,« un peuple divisé en deux » et qu’il y avait « plusieurs dizaines milliers de manifestants » alors qu’il y avait plusieurs millions si ce n’est plusieurs dizaines de millions ,plus exactement 17 millions de manifestants contre Morsi .Les partisans de Morsi n’étaient que quelques milliers et ne pouvaient rien faire contre à tel point que l’armée pourtant déjà réencadrée par le pouvoir islamiste et dont le chef est nommé par Morsi a basculé facilement et rapidement dans le camp de la population en masse en rébellion ;Même après le massacre d’une cinquantaine de leurs partisans et l’arrestation des chefs des Frères musulmans , ceux-ci sont incapables de montrer la moindre force de résistance .Quand tout un peuple se met en brandle rien ne peut l’arrêter.

               

              l’évènement de cette vraie révolution en Egypte ,la première révolution des Lumières dans le monde arabo-musulman depuis la chute des moutazilites au 9 siècle est historique et d’une importance capitale dans l’histoire du monde , un progrès décisif dans sa longue marche sinueuse faite d’aller et de retour mais qui va toujours en fin de compte vers l’avant ;

               

               En Turquie Erdogan doit trembler ,il a aussitôt refermé le fameux Park central qui devait être transformé en centre commercial et qui venait d’être réouvert car craignant que les manifestants l’occupent à nouveau .Il est à noter que Erdogan est encore bien pire , bien plus criminel que Morsi . 


              • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 12 juillet 2013 12:58

                Contrairement au bataillon médiatique, Washington ne sait plus sur quel pied danser ! Ou plutôt, fait des arabesques le temps de trouver une position qui sauve et les apparences et les intérêts.

                Ce matin on dit :

                « Mercredi, le département d’État a toutefois affirmé que le gouvernement de Mohamed Morsi « n’était pas un régime démocratique ». « Ce que je veux dire, c’est que [...] « 22 millions » de personnes sont sorties pour exprimer leur opinion et dire clairement que la démocratie ne se réduit pas à gagner une élection dans les urnes », a expliqué la porte-parole Jen Psaki.

                Les nouveaux dirigeants égyptiens ont accueilli jeudi favorablement ces « encouragements » des États-Unis, alors que le porte-parole des Frères musulmans, Gehad Haddad, a lui estimé que ces déclarations montraient l’hypocrisie américaine.

                Dans les jours qui ont précédé la chute de Mohamed Morsi, l’ambassadeur des États-Unis au Caire avait été très critiqué par le camp libéral et laïc pour avoir souligné le caractère démocratique de l’élection de l’ex-chef de l’État, investi le 30 juin 2012, et dissuadé ses opposants de manifester.

                La Maison-Blanche a cependant refusé lundi de qualifier la destitution du président de coup d’État militaire et déclaré qu’elle se donnait du temps pour étudier la question.
                 »


                C’est intéressant de les voir chercher ainsi une « position ».


                Serge Charbonneau
                Québec


                • citizenzen 14 juillet 2013 13:24

                  Curieux article sur Agora, Serge, rappelons  :
                  1) Morsi a été élu
                  2) un coup d’état militaire a renversé un président élu. 1 000 000 millions de manifestants au Caire ne gomment pas des dizaines de millions de voix. On est bien placés pour le savoir : grosses manifs de la gauche en 1968 et une déroute totale aux élections tout de suite après.
                  3) vanter Baradei est louche : il était candidat aux présidentielles et au vu des sondages, il s’est retiré pour éviter une patée. Rappelons ce qu’il disait quand il y croyait "une fois élu, je ferais la plus grande fête des francmaçons de toute l’histoire au pied des pyramides.
                  Quand on vit en démocratie, on est pour le vote et le respect du résultat du vote, chez nous comme ailleurs. Toute autre position est démagogique et nuisible à la démocratie.


                  • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 15 juillet 2013 04:24

                    Curieux ce commentaire m’interpellant par mon prénom comme si c’était une vieille connaissance !

                    Le moindre des courages c’est d’avoir celui de ses opinions.
                    Ce pseudonyme qui semble être un proche copain par le ton qu’il emploie aurait pu signer son insipide commentaire.

                    Il aurait été surprenant que ce troll n’en reste à son sourire envoyé plus tôt.

                    Morsi a été élu par dépit et faute de choix.
                    Morsi a trahi bien des gens et a tenté d’instaurer en douce des règles et des lois islamistes dont la population ne veut absolument rien savoir.

                    La foule criait et crie toujours « pain, liberté et justice sociale ».
                    Morsi n’a pas livré la marchandise.
                    22 millions d’Égyptiens et d’Égyptiennes coptes comme musulman de toutes allégeances sont sortis massivement dans les rues. L’armée a suivi le désir du peuple et a démis Morsi. 

                    L’Égypte est en révolution.
                    La population égyptienne, tout comme les populations arabes se cherchent un nouveau Nasser. El-Baradeï est un des Égyptiens qui pourraient « peut-être » être en mesure de relever le défi. Ce sera la population égyptienne qui en décidera et autant que possible, personne d’autre.
                     
                    Mon prochain article traitera de cette recherche d’un nouveau Nasser.


                    Serge Charbonneau
                    Québec


                  • franc 15 juillet 2013 17:29

                    L’élection n’est pas la démocratie ,mais un moyen ,un outil de la démocratie et bien souvent cet outil est défectueux trafiqué et truqué et ne produit pas l’objet qu’on attendait mais un objet autre ou défectueux lui-m^me ,une fausse démocratie.La vraie démocratie se doit de respecter toutes les libertés individuelles et collectives de chacun et pour tous .

                    Morsi a peut-être été élu à supposer qu’il le soit dans des conditions et des formes normales ,mais il a trahi son peuple en ne remplissant pas correctement sa mission de travailler pour tous et non pas seulement et uniquement pour son propre parti,ce qui lui a été reproché dans ces manifestations de masse où tout le peuple réuni ,musulmans et chrétiens ensemble,a exigé sa démission pour trahison et corruption . 

                    Quand une fausse démocratie m^me établie à la suite d’élection cache en fait une vraie dictature tyrannique le renversement de celle-ci est un devoir impérieux ,et c’est cela la révolution .

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Serge Charbonneau

Serge Charbonneau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès