Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La création de l’Union atlantique se précise

La création de l’Union atlantique se précise

Prologue : contrairement à ce qu’avait annoncé le magazine Marianne dans son article du 17 septembre 2008, " Balladur, missionnaire de l’« Union occidentale » " (1), l’Union atlantique devient peu à peu une réalité. Il est étonnant que le magazine de M. Jean-François Kahn, ce dernier étant membre du Modem, n’ait pas davantage approfondi le sujet qui est au centre des préoccupations de la Commission européenne et du Parlement européen. Je vais m’attacher à vous le démontrer.

 Tout d’abord, commençons par un amuse-gueule. Dans un article du journal Le Monde de mercredi dernier, "Facs européennes et américaines veulent renforcer leurs liens", nous avons appris la création future de diplômes transatlantiques. A travers le programme Atlantis, la Commission de Bruxelles invite "les universités françaises et américaines à promouvoir des projets les plus ambitieux dans le domaine de la coopération universitaire, puisqu’il s’agit de favoriser, en particulier, la création de diplômes « transatlantiques », c’est-à-dire reconnus de part et d’autre". Ce projet est en continuité avec un document de la Commission européenne datant de juin 2006, "L’Union européenne et les Etats-Unis, des partenaires mondiaux, des responsabilités mondiales", dans lequel il est écrit p. 13, que "ces programmes permettent également d’obtenir des diplômes transatlantiques conjoints". Comme il est écrit à la p.6 de ce même document avec une carte à l’appui, "en 1998, la Commission a lancé une initiative ambitieuse afin d’établir un réseau de centres européens dans des universités américaines fournissant des informations et un enseignement sur l’Union européenne. Les centres européens ont pour objectifs de sensibiliser les Américains à l’importance politique, économique et culturelle des relations transatlantiques, d’encourager une meilleure compréhension de l’Union européenne et des ses politiques aux États-Unis, de diffuser des informations et de faire connaître les avis de l’Union européenne sur des questions d’intérêt transatlantique au niveau régional". Ce programme Atlantis réjouira notre ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mme Valérie Pécresse, en tant qu’ancienne Young Leader (2002) dans le cadre de la Fondation Franco-Américaine. Rappelons que "le programme phare des Young Leaders, piloté par les deux entités (ndlr : New-York et Paris), vise à créer et à développer des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays"(3).Dans l’article du journal Le Monde précédemment cité, il est aussi précisé que "les universités ne sont pas seules à pouvoir se porter candidates : les entreprises privées, industrielles ou commerciales, les organisations non gouvernementales et les organismes professionnels peuvent déposer des projets, le programme couvrant aussi la formation professionnelle". Quelle joie pour notre ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, Mme Christine Lagarde, qui en 2005, était membre de la Commission pour l’élargissement de la communauté euro-atlantique et grande lauréate 2007 du prix de la Carpette anglaise. Après cette mise en bouche, "on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre"(4).L’Union atlantique, ce n’est plus seulement une prophétie de M. Richard de Coudenhove-Kalergi, intervenant essentiel dans la création du Conseil de l’Europe, cela va devenir à court terme une réalité.

 L’économie unique transatlantique

 Dans un discours du 21 juin 2005, M. Günter Verheugen, homme politique allemand membre du SPD (parti social-démocrate), mais surtout vice-président de la Commission européenne en charge des entreprises et de l’industrie, auprès de représentants de l’industrie américaine, à Washington, déclara que "les économies européennes et américaines continuent de se développer ensemble, au lieu de s’éloigner l’une de l’autre. Et nous contribuerons à l’amélioration des conditions-cadre. Les économies européennes et américaines fonctionnent déjà en grande partie comme une économie transatlantique unique" (5). En effet, nous avons dépassé le simple accord sur la libéralisation du trafic aérien transatlantique entré en vigueur en 2008. Le 30 avril 2007, on apprenait la création d’un Conseil économique transatlantique. "Le Conseil économique transatlantique mis en place lors du sommet de Washington, sera chargé de piloter un vaste chantier visant à harmoniser les réglementations et les normes, de l’industrie automobile ou pharmaceutique par exemple, de la propriété intellectuelle ou des marchés publics, pour favoriser les investissements et les échanges entre les Etats-Unis et l’Union européenne. Cette nouvelle institution, dont le co-président européen sera le vice-président de la Commission, Günter Verheugen, dirigera le travail pendant la période entre les sommets annuels, en vue d’une meilleure intégration économique entre les deux rives de l’Atlantique" (6). Ce Conseil s’est réuni pour la première fois le 9 novembre 2008 à Washington (7). Dans la résolution du Parlement européen du 8 mai 2008 sur le Conseil économique transatlantique -PA_TA(2008)0192-, il est écrit au paragraphe 2 : " le Parlement européen soutient résolument le processus de renforcement de l’intégration économique transatlantique, lancé lors du sommet de 2007 par l’adoption du « cadre pour progresser dans l’intégration économique transatlantique entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique » et par la création du CET, chargé de superviser et d’accélérer les efforts exposés dans ledit cadre". Je ne peux que vous invitez à lire la déclaration croustillante de l’un des éléphanteaux du PS, M. Benoît Hamon, du 7 mai 2008 en sachant que ce dernier est le vice-président de la Délégation du Parlement européen pour les relations avec les Etats-Unis. En avril 2006, la commission du commerce international du Parlement européen a proposé la mise en place d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015 (8). Le jeudi 1er juin 2006, le Parlement européen a adopté deux rapports, préconisant la conclusion d’un accord de partenariat entre l’UE et les Etats-Unis et la création d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015 (9). Le Parlement européen souhaite en fait aller beaucoup plus loin.
 
L’Assemblée transatlantique

 Dans le document (9), il est écrit que "sur le chapitre institutionnel, ils - les députés - proposent que soit conclu pour 2007 un accord de partenariat transatlantique, et réaffirment « qu’il est nécessaire de renforcer la dimension parlementaire de ce partenariat en transformant le Dialogue transatlantique des législateurs (DTL) en une Assemblée transatlantique »". De plus toujours dans le même document, il est précisé que"le rapport d’initiative d’Elmar Brok (Allemand, membre du PPE-DE - Partie Populaire Européen -, DE) souligne le « rôle important de l’OTAN, l’un des principaux garants de la stabilité transatlantique et de la sécurité »".
 
OTAN : une institution d’intégration

 Pour beaucoup de Citoyen(ne)s, l’OTAN est simplement une alliance dont la seule vocation est la sécurité. Pas tout à fait. L’article 2 du Traité de l’Atlantique Nord stipule que les parties "s’efforceront d’éliminer toute opposition dans leurs politiques économiques internationales et encourageront la collaboration économique entre chacune d’entre elles ou entre toutes". L’OTAN le cheval de Troie des hommes d’affaires américains…Sur le site du Parlement européen, les Amis du Traité de Lisbonne rappellent qu’en ce qui concerne la clause de « défense mutuelle » au sein de l’Union européenne, "il est remarquable que cette clause soit l’une des rares qui non seulement s’écarte du texte initial de la Constitution, mais aille aussi plus loin que celle-ci". Mais, "en pratique, l’OTAN demeure (pour les 21 États membres de l’Union européenne qui en sont membres), à la fois « le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en oeuvre » (Article 42 §7 du TUE) : son intervention serait prioritaire si la sécurité d’un de ses États membres était mise en cause". Et dire que le chef de l’Etat français, M. Sarkozy, a fait ratifier par voie parlementaire le Traité de Lisbonne et qu’il souhaite réintégrer la France dans l’OTAN. Oh secours de Gaulle ! Il est vrai que Charles de Gaulle et Nicolas Sarkozy n’ont pas les mêmes valeurs. Les valeurs de M. Sarkozy sont très américaines.
 
Les valeurs communes de l’U.E. et des U.S.A.

 Dans le document (5) p.15, la Commission européenne rappelle qu’avec les U.S.A. nous sommes "unis par des valeurs". Ultralibéralisme, inégalités sociales, prison, société sous contrôle, …pardon je dérape : démocratie, liberté, Droits de l’Homme en particulier. Je vais surtout m’attarder sur les Droits de l’Homme. Toujours p. 15, il est écrit : "Le principe des droits de l’homme a d’abord été défini au niveau européen par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales adoptée en 1950 par le Conseil de l’Europe, une organisation constituée de plus de 40 États membres. Il a ensuite été développé dans la propre Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne proclamée en décembre 2000 à Nice. La Charte réunit pour la première fois tous les droits personnels, civils, politiques, économiques et sociaux défendus par l’Union européenne dans un texte unique. Elle ne se contente pas seulement de redéfinir les droits de l’homme universels mais aborde également des sujets d’actualité comme la bioéthique et la protection des données personnelles". Cette redéfinition des droits de l’Homme universels, quelle est-elle ? L’introduction des notions de droits des minorités et des groupes ethniques, conception allemande de la nation  qui est totalement différente de la conception française issue de la Révolution. Un texte comme la Charte européenne des langues régionales et minoritaires est une véritable régression comme le soulignait l’ancien ministre et membre du Conseil d’Etat, M. Anicet Le Pors (11). Un historien français, M. Pierre Hillard, a fait un travail de recherche fondamental sur l’arrière-plan politique de cette Charte : "La Grande Europe ou le grand basculement ? ". (12) L’Union atlantique ou le grand basculement…
 
Conclusion

 David contre Goliath. De Gaulle contre Kennedy. Le 28 octobre 1966, lors d’une conférence de presse à l’Elysée, De Gaulle –comme d’habitude- fut visionnaire. Il déclara : "Ainsi certains, s’exaltant au rêve de l’Internationale, voulaient-ils placer notre pays, comme eux-mêmes se plaçaient, sous l’obédience de Moscou. Ainsi d’autres, invoquant, ou bien le mythe supranational, ou bien le péril de l’Est, ou bien l’intérêt que pourrait trouver l’Occident atlantique à unifier son économie, ou bien encore l’utilité grandiose d’un arbitrage universel, prétendaient-ils que la France laissât sa politique se fondre dans une Europe fabriquée tout exprès, sa défense dans l’O.T.A.N., sa conception monétaire dans le Fonds de Washington, sa personnalité dans les Nations Unies, etc. Certes, il est bon que de telles institutions existent et nous pouvons avoir quelque intérêt à en faire partie, mais si nous avions écouté les apôtres excessifs, ces organismes où prédominent – tout le monde le sait – la protection politique, la force militaire, la puissance économique, l’aide multiforme des États-Unis, ces organismes n’auraient été pour nous qu’une couverture pour notre soumission à l’hégémonie américaine. Ainsi la France disparaîtrait, emportée par les chimères" (13). Ne répondait-il pas indirectement à la déclaration de Kennedy du 4 juillet 1962 : "Nous ne regardons pas une Europe forte et unie comme une rivale, mais comme une associée (…). Les Etats-Unis sont prêts à souscrire à une déclaration d’interdépendance, que nous sommes en mesure de discuter avec une Europe unie des voies et des moyens de former une association atlantique concrète (…). En recommandant l’adoption de la Constitution des Etats-Unis, Alexandre Hamilton disait à ses amis new-yorkais de penser continentalement. Aujourd’hui, les Américains doivent apprendre à penser intercontinentalement (…). Car l’association atlantique dont je parle ne peut se tourner seulement vers l’intérieur, se préoccuper de sa propre prospérité et de ses propres progrès. Elle doit servir de noyau à l’union finale de tous les hommes libres" (14).Et pour cette union finale, qui sera à sa tête ?
 
Epilogue

 En 2009, nous allons voter pour les élections européennes. De nouveau, pour reprendre une expression de Pierre Mendès France, les "mystiques européens" seront à l’œuvre. Le grand cirque avec ses clowns et ses prestidigitateurs va recommencer. M. Bayrou -qui est parfaitement au courant des événements- nous parlera encore d’une Europe européenne. Le PS avec Mme Royal ou un(e) autre nous ressortira l’éternel couplet sur l’Europe sociale, démocratique, nous protégeant des délocalisations comme lors du dernier débat présidentiel (voir vidéo, à 1min22s). M. Cohn-Bendit vociféra contre l’Etat-nation, la République et fera comme d’habitude l’amalgame avec le nationalisme. Les amis de M. Sarkozy vont nous préparer quant à eux notre entrée dans le « nouveau monde ». Cette gouvernance mondiale si chère à M. Attali qui, déjà en 1999 dans un document consultable sur un site du gouvernement (« Europe 2020 : pour une Union plurielle ») , envisageait que  :"« L’Union atlantique » serait la constitution d’un ensemble euro-américain par la mise en commun des compétences de l’U.E. et de celles de l’OTAN. Ce scénario, le plus probable pour l’auteur, semble réunir le plus grand consensus malgré son caractère invraisemblable pour certains ". Une bonne crise financière et économique provoquée par les puissants de ce monde pourrait enlever son caractère invraisemblable pour certains…
 
 
(1) " Balladur, missionnaire de l’« Union occidentale » ", article de Roman Bernard, marianne2.fr, le 17/09/08.
(2) "Facs européennes et américaines veulent renforcer leurs liens", article de Brigitte Perucca, journal Le Monde, le 07/01/09.
(3) Rapport d’étude pour le ministère des Affaires étrangères, analyse du processus de sélection des Young Leaders français pour la période 1981-2005, French American Foundation, Paris et New-York, 2006, p.4.
(4) Matrix I : réplique de Morphéus à Néo. Source : http://sergecar.club.fr/cinema/matrix.htm
(5) Document de la Commission européenne datant de juin 2006, "L’Union européenne et les Etats-Unis, des partenaires mondiaux, des responsabilités mondiales", p.10.
(6) "Création d’un Conseil économique transatlantique", article d’Elisa Drago, sur rfi.fr, le 30/04/07.
(7) "UE-USA : Réunion du Conseil économique transatlantique" du journal leconomiste.com.
(8) idem que (6)
(9) "Les députés souhaitent renforcer le partenariat transatlantique UE/Etats-Unis", Parlement européen, Relations extérieures, le 01/06/06.
(10) idem que (5)
(11) "La Charte européenne des langues régionales et minoritaires : une régression", par Anicet Le Pors
(12) Dans le document de M. Pierre Hillard, la carte de l’Europe des régions de la Waffen SS n’est plus présente. Vous pourrez la trouver sur le site du Comité Valmy.
(13) Dossier de Gaulle et l’Europe
(14) Source : La marche irrésistible du nouvel ordre mondial, destination Babel, de Pierre Hillard, p.84, édition François-Xavier de Guibert, Paris, 2007.

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Webes Webes 13 janvier 2009 12:53

    Ce n est qu une acceleration de la "Communauté des démocraties" de Clinton dus au fanatisme du nain pour les US !


    • Le Canard républicain le canard républicain 5 mars 2009 13:26

      Nous sommes le jeudi 5 mars 2009.
      Je me permets d’intervenir car un lien a été supprimé, celui concernant le document des Amis du Traité de Lisbonne.
      Pour ceux qui veulent lire ce document, cliquez simplement sur le lien qui suit :
      http://sauvonslademocratie.neufblog.com/breves169.pdf
      Cordialement.


    • Le Canard républicain le canard républicain 8 avril 2009 17:36

      Nous sommes le mercredi 8 avril 2009.
      Je me permets d’intervenir une nouvelle fois car un autre lien a été supprimé, celui concernant le document de la Commission européenne datant de juin 2006, « L’Union européenne et les Etats-Unis, des partenaires mondiaux, des responsabilités mondiales ».

      Pour ceux qui veulent lire ce document, cliquez simplement sur le lien qui suit :

      http://sauvonslademocratie.neufblog.com/23_us_infopack_2006_fr.pdf

      Cordialement.


    • Le Canard républicain Le Canard Républicain 19 janvier 2010 18:28

      Nous sommes le mardi 19 janvier 2010.
      Retrouvez maintenant ces documents sur le nouveau site :
      http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article42
      Cordialement.
      J.G.


    • Antoine Diederick 13 janvier 2009 12:56

      La crise financière actuelle renforce le discours pro "gouvernement mondial" , au nom de la régulation internationale et de la sécurité....en réalité une partie de cette crise est due tout simplement à la malhonnêteté genre Madoff. Cette crise est un prétexte pour faire évoluer les politiques internationales vers le ’tout en un".

      La "mystique européenne", le terme est bien choisi. Par pitié que quelqu’un nous débarasse de ce concept qui sert à vendre la marchandise auprès des béotiens.


      • appoline appoline 13 janvier 2009 14:04

        Vous avez raison. Beaucoup de manoeuvres de l’ombre sont orchestrées par ceux qui veulent diriger la masse sans trop d’éclaboussures vers le nouvel ordre mondial, dont il ne sortira rien de bon pour cette dernière, d’ailleurs.


      • Hakim I. 13 janvier 2009 13:32

        Excellent article.
        Le nouvel ordre mondial est en marche. Avant d’en arriver là, il faut d’abord la création de la nouvelle monnaie "Améro" commune entre le Canada, US et Mexique suite à l’effondrement du dollar. Toutes les réformes actuelles en particulier en France ne sont qu’une homogénisation de toutes les infrastructures avec celles des US. Ceci en préparation à l’Union que vous venez excellement de décrire. Babel se reconstruit. Le but de l’union méditerranéenne est similaire.


        • non666 non666 13 janvier 2009 14:02

          Ils ont désormais une marge d’action très courte avant la creation d’une VRAIE Europe grande puissance.

          La perte de credibilité des etats unis depuis l’invasion de l’irak , son soutien inconditionnel a Israel sont des éléments qui font perdre inconstestablement le "leadership unilateral" aux etats unis.
          L’effondrement de l’union soviétique lui avait fait perdre son utilité d’arc boutant contre l’AUTRE MENACE, celle de l’est....

          Le temps joue contre eux.

          MAIS il dispose grace a Sarkozy d’une carte unique , la seule et unique occasion dans l’Histoire ou la France n’est pas incarnée par un des siens, soucieuse de son rang et de ses interets, mais par un de leurs agent.

          Besson disait dans son rapport qui l’a rendu celebre "un neo-conservateur americain a passeport français". Il est est leur unique occasion de realiser leurs buts avant l’affondrement du dollar qui finira le regne US sur le monde.

          Le Planing defense guidan*ce de 1992 prevoyait déjà ce risque et la fin de " l’utilité" et donc de l’autorité US sur "son " camps avec l’effondrement de l’URSS. Le discours etaitr clairement d’empecher toute autre puissance d’emmerger et de s’erriger en rivale des etats unis.
          La role de Bush a été de forcer le destin au plus vite en prenant des positions stratégiques , autour des reserves de petrole et en inventant un enemi generique , invisible et tout puissant , qui etait sensé faire se serrer les rangs autour des etats unis.

          Cette phase a partiellement echoué et contrinue aujourd’hui très clairement a la perte d’influence des etats unis.

          Il reste l’AUTRE PLAN, celui que grenspan avait concocté , il y a fort longtemps d’une fusion du dollar et de l’euro , AVANT que le dollar ne s’effondre du fait de son emission massive incontrolé et de l’enorme circullant dollar qui finirait bien par revenir "à la maison" un jour.

          Nous en sommes la.
          Après avoir enrichie les etats unis ces 10 dernières années, le vidages des reserves des banques centrales ont renvoyé aux etats unis une telle masse de dolars , qu’il fallait bien cette crise pour les faire "disparaitre" , surtout si cela peut se faire en les envoyant , via des obligations qui ne valaient rien, chez des banquiers europeens et asiatiques.
          Au nom d’une gouvernance mondiale sensée nous "proteger" , les etats unis sont en train de sprinter pour tenter la fusion avec l’euro avant que tous leurs petits tours de magie ne se retournent contre eux.

          Sarkozy est desormais leur seule forte carte.
          Le fait qu’ils aient tous joué DSK , l’autre lobbyiste d’israel etiquetté "socialiste" au FMI , que Sarkozy ait mandaté Attali pour ses recommendations economiques, en dit long sur les connivences a haut niveau de leurs interets.

          Il ne nous reste plus que quelques années, peut etre quelques mois pour echapper a un gouvernement economique sur lequel nous n’aurons plus aucune prise.

          Aux prochaines europeennes , votez pour qui vous voulez, du FN à la LCR,mais ne votez pas pour le parti de l’Etranger : l’UMP.





          • appoline appoline 13 janvier 2009 14:16

            Durant les dernière décennies, nous avions encore droit à l’erreur. Ce n’est plus possible à présent. Les choix seront déterminant quant au devenir de notre identité.


          • Warhouha Warhouha 13 janvier 2009 14:47

            Voilà qui m’étonne de notre président : les rats ne quittent-t-ils pas le navire, au moment où celui-ci coule ?
            Qu’irions-nous faire dans cette galère ?

            Peut-être peut-on espérer plus de résistance de la part des leaders Allemands ?


          • non666 non666 13 janvier 2009 15:31

            Oui, en effet, les allemands sont en ce moment, les seuls véritables incarnation d’un "gaullisme europeen" , les derniers defenseurs d’une europe grande puissance.

            Ils n’etaient pas pret de rompre toute dependance militaire avec les etats unis a l’epoque chirac et doivent s’en mordre les dents aujourd’hui. Merkel joue clairement la montre et attends l’effondrement de Sarkozy dans les sondages et la neutralisation de la france qui sera reduite au role d’une grande bretagne bis.

            Les gesticulations de sarkozy ont surtout montré que quand Sarkozy s’attribue le plan de Brown et pretends l’imposer a sa propre gloire aux europeens, c’est vers les allemands qu’il tend la main pour le financement... Ce sont donc eux et eux seuls qui decident aujourd’hui , et ils le font comme par hasard , au début de la présidence tcheque.

            Merkel n’a fait aucun cadeau a Sarkozy et n’en fera plus jamais.
            Contrarement a ce que claironne Sarkozy, le TCE bis n’est pas plié et tout le monde redoute les elections europeennes a venir avec le message des peuples d’Europe.


          • Gilles Gilles 13 janvier 2009 18:15

            non 666

            "c’est vers les allemands qu’il tend la main pour le financement..."


            Sarkozy tendre la main ???? hi hih hi. Non, c’est des allemands qu’ils exigent de financer le plan de Brown...oups son propre plan. Ecoutez ses propos, ils ont de quoi ulcérer les allemands

            Et cerise sur le gâteau, aujourd’hui les allemands ont voté un plan de 100 Mds€ alors que voici quelques jours la France les critiquait pour leur immobilisme.....alors que chez nous notre plan a accouché je crois que de 10 Mds€ pour l’instant (et encore...)

            Manquerait plus que Sarko félicité les allemands d’avoir suivis ses ordres...oups, ses conseils


          • appoline appoline 14 janvier 2009 19:07

            Oui, mais les teutons ne sont pas des latins. C’est ce qui leur a permis de se relever après la deuxième guerre mondiale. Le dernier défi : la réunification. Nous, nous aurions coulé.
            Les Allemands ont une fierté que les français n’ont pas ou n’ont plus. Nous préférons la gaudriole et le syndicalisme, le pinard et la baguette de pain.


          • monbula 3 septembre 2009 17:07

            Pour non 666 ou pourquoi pas non 777

            Medvedev a bien vu la magouille autour de ce dollar et s’implique dans le BRIC.

            Les russes moyens sont encore plus anti-américains.

            Les créanciers de l« Amérique avant sa chute future achètent actuellement des bricoles américaines : Tours, entreprises avec potentiel utilisable ailleurs.

            l’ UMP parti de l »étranger et ça se voit, ils se gènent même plus.
            Il est temps de les chasser.....


          • fonzibrain fonzibrain 13 janvier 2009 14:06

             ca craint
            dans endgame ,alex johns en parle
            ce qui va pousser à la fusion des deux entité européene et américaine,c’est des maxi attentats nucléaire.

            je prend les pari
            c’est tellement apparant que c’est risible
            et pourtant c’est la,tellement grave que même mi je ne prend pas la mesure de la chose

            le jour ou l’union atlantique sera crée le fascisme existera pour de vrai


            • monbula 3 septembre 2009 17:10

              @ fonzibrain.

              Votre scénario est vraiment charmant.... !!!!!


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 janvier 2009 14:17

              " La France laissât sa politique se fondre dans une Europe fabriquée tout exprès, sa défense dans l’O.T.A.N., sa conception monétaire dans le Fonds de Washington, sa personnalité dans les Nations Unies, etc. "...

              Sa constitution " caca-cola " , sa culture " hollywood chewing gum ", sa mode " nike ta mère ", sa modification génétique " maquedo ’, et sa politique économique " made in off "...

              Rappelez vous quand notre président de chamalière avait sorti son livre sur le " modèle suédois ", celui-ci avait échoué dans les semaines suivantes...

              C’est quand même étrange, au même moment où les States sont en train de couler, nous nous titanicons solidairement ? Il ne fait plus aucun doute que la génération au pouvoir est modifiée génétiquement par l’oncle Sam.


              • Liberty 13 janvier 2009 15:32

                Mon commentaire risque de ne pas être compris alors je m’explique de suite .
                Pour voir où nous allons il faut regarder d’où nous venons, où nous sommes et où nous voulons aller .

                Il faut être sensible au sens du vent et aux événements puisque tout est lié sur cette vieille terre .

                Le but du jeu ?
                Le pognon, l’énergie, la survie d’une économie en bout de course, la suprématien occidentale.

                Personnellement je ne désire pas un nouvel ordre mondial, ni l’europe-alibi telle qu’elle est, alors encore moins une union Atlantique !
                On s’est déjà bien fait repasser au nom de l’harmonisation européenne smiley

                					Nous sommes TOUS complices, surtout nos gouvernements !
                C’est les intérêts occidentaux qui sont défendus en Israël aussi bizare que cela puisse sembler, une économie en bout de course, un développement à la ramasse .


                Alors les pays occidentaux favorisés ont inventé un concept : Le nouvel ordre mondial !
                TOUT l’occident est complice du sionisme depuis 1948, le gros souci c’est que ce secret de polichinelles a été conservé loin de l’éducation des citoyens.

                Je n’approuve pas, je me cultive et je constate (Hugin et Munin = pensée et mémoire)

                Israël a toujours servi de base avancée à l’occident (nous tous) au Moyen Orient.
                En cette période de crise, l’outil Israël est simplement sorti de sa réserve pour être utilisé afin d’assurer à l’occident la continuité de sa suprématie pour un temps .
                C’est horrible, ça ne se dit pas, mais c’est une réalité !

                Le Hamas a compris que si une force internationale envahit Gaza l’Afrique du nord sera coupée du Moyen Orient, . Dont de l’Arabie saoudite qui sera coupée de l’Iran et du reste du Moyen Orient.

                Il suffit de regarder depuis quand les sionistes ont des visées sur la Jordanie, ce qui explique pourquoi les USA étaient très favorables à la création de l’état d’Israël .

                De se rendre compte que les partis négationnistes sionistes revendiquent la Jordanie depuis TOUJOURS.

                La donne est très claire, ce n’est pas une "guerre juste" mais juste une guerre de suprématie mondiale pour le nouvel ordre mondial .


                Un type à l’apparence objective m’a forcé à aller plus loin .
                Bien entendu grace à lui il est devenu historiquement incontestable qu’Israël ne devrait pas être plus grand que la région de Omri (samarie) à Béthel .
                Israël n’était à la base qu’un temple .

                D’autres m’ont forcé à pousser la recherche politique .

                J’en ai appris sur leur histoire, je n’avais jamais remis en question la légitimité de leur état, et pourtant ...

                Que ce soit archéologiquement, historiquement ou politiquement il n’y a pas de justification possible à l’occupation de la Palestine sauf mystique ou stratégique made in USA (USA qui connaissaient l’Irgoun et ses objectifs depuis 1930).

                Les intérêts communs sont évidents, si Israël s’empare de la Jordanie ils seront voisins de L’irak.
                Stratégiquement Israël offre une brèche vers la mer et l’axe Israël, Jordanie, Irak isole totalement l’Afrique du nord, l’Arabie Saoudite, la Turquie, L’Iran etc...
                Une véritable aubaine pour "the new world order" !

                Apprendre de leur politique c’était encore plus grave, puisque j’ai réalisé que nombre de partis Israéliens sont révisionnistes, ils ne se contenteront jamais d’Israél d’aujourd’hui, encore moins d’Israël de 48, ils revendiquent la Jordanie au nom de je ne sais quel délire mystique .
                Le Likoud, le Hérout, le Irgoun .

                5 200 Tonnes de bombes juste pour Gaza cela fait plus de 10 tonnes de bombes pour un lopin de 10 mètres sur une longueur de 100 mètres .Autant dire impossible

                Préparer les futurs conflits avec les pays voisins d’Israël et de l’Irak c’est plus plausible .
                Un axe Israël / Jordanie / Irak serai rêvé par tous les stratèges Yankee et Israëliens, voire même occidentaux en entier .

                L’Afrique du Nord serai coupée du Moyen Orient, l’Arabie Saoudite isolée, la Turquie également .
                Cette guerre est avant tout une guerre stratégique avant d’être une guerre pour une réelle raison .

                Il faut bien préparer le terrain, trouver des prétextes, pour les futures frappes préventives Yankee’s n’est-ce pas.
                Ce sera peut être la différence avec GW Bush, les USA vont provoquer jusqu’à trouver des prétextes apparement légitimes pour attaquer un pays .

                The new world order dicatorial est en route .

                Israël et le sionisme sont complices consentants de l’occident, il en a toujours été ainsi .

                Je n’ai pas d’avis sur la question, à force de lire les propos de tous je me suis renseigné dans tous les sens.
                J’avoue avoir besoin d’un moment pour digérer la réalité ...
                La vieille cuplabilité Judéo-Chrétienne sans doûte .

                On nous a vendu la mondialisation de l’économie comme une arme de pacification du monde .
                En 2009 l’OMC est devenu un prétexte à faire des guerres . New world order.
                En réalité c’est ça, préparé au cas ou depuis 1948, l’occident entier en est complice.

                J’ai comme qui dirait de gros hémorroïdes à soigner ...
                Franchement le nouvel ordre mondial ne me fais pas rêver, l’alliance Atlantique non plus, l’Europe (en cet état là) non plus .

                Nous voyons où nous allons, ce de plus en plus clairement .
                Je ne sais pas si c’est cela le progrés mais cela và à l’encontre de tout ce que la morale, la philosophie, la littérature, toutes les religions nous ont inculqués depuis 3000 ans .

                3000 ans de culture ne se balayent pas du revers de la main.
                Combien de gens avons nous manipulé pour aller à la guerre au nom de ces valeurs de tolérance, de liberté, d’indépendance.
                Des millions, voire des milliards de morts pour de fausses valeurs ?

                Si tel est le cas, mon pays, ses alliés, les états ont tous des comptes à rendre à leurs citoyens .
                L’homme est en phase terminale de crétinisation, le pire, c’est qu’il y a 100 ans être crétin était compréhensible, nous n’avions pas tous accès à la culture, en 2009 c’est volontaire !

                En 2009 nous en sommes à un stade de cynisme terminal .
                Je ne me sens plus aucune leçon à recevoir de mes dirigeants et de mes politiques, ce, en aucun domaine.

                « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire leurs enfants,
                lorsque les fils ne tiennent plus compte des paroles des pères,
                lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
                lorsque finalement les jeunes ne respectent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
                Alors c’est là le début de la tyrannie. »

                Platon (IVe siècle avant Jésus-Christ)


                Comprendre nos parents, nos valeurs essentielles, celles léguées par nos pères et nos pairs .

                Comme j’aimerai me tromper !
                				


                • yclick yclick 13 janvier 2009 18:16

                  Ce commentaire mériterait d’être un article à lui tout seul...


                • appoline appoline 14 janvier 2009 19:24

                  Merci à vous Liberty,
                  Belle analyse. Dans les différents média, peu d’écho de l’Iran. Il est possible aussi que les occidentaux aient mal jaugé les capacités de ce pays.
                  Apparemment Obama n’est pas décidé à retirer les troupes d’Irak, ce qui se conçoit, vu sa proximité avec Israel.
                  Mais une seule chose risque de leur manquer : le temps. Mettre un tel projet sur pied nécessite une longue préparation. Les paramètres changent, les dernières frappes de tsahal ont soulevé l’opinion dans beaucoup de pays. La résistance à l’opression devient presque palpable et il leur faudra l’inclure dans la nouvelle copie du nouvel ordre mondial.
                  Les élites ne cotoient que les élites ; ils ne pensent pas comme nous et heureusement, ce sera peut-être leur talon d’Achille.


                • monbula 3 septembre 2009 17:24

                  Pour liberty

                  On va vous faire taire....

                  Rappelez- moi votre nom..... !


                • Gilles Gilles 13 janvier 2009 18:04

                  heu...il me semblait que l’Europe était déjà aligné sur les USA en presque tout. Economie, finance, monnaie, culture, langue, défense (guerre ?), le ton vient d’outre Atlantique.

                  Qu’est ce que des liens plus étroits changeront ? Pas grand chose.....sauf peut être a obliger les USA a respecter plus ses partenaires (rêvons...)

                  Ensuite, et c’est dommage que vous n’en parliez pas, vous noterez que nous européens sommes plus proches des Amériques que de qui que se soit dans le monde : historiquement, culturellement, économiquement. Alors, mutualiser pourrait être une bonne chose, pratique et moteur, à condition que l’Ogre US ne dévore pas tout sur son passage

                  Bref, ce n’est pas tant le rapprochement, même trés intime, qui pose problème, c’est la politique suivis par ces états. Comme l’Europe....on l’aime.... mais on ne veut pas d’une Europe comme ça !

                  Mais bon, avant que les USA ne laisse tomber qu’un micro poil de leur souveraineté envers une mosaïque de pays (Europe) incapabales de se mettre d’accord, à mon avis de l’eau va couler sous les ponts. Surtout j’aimerais vraiment comprendre leurs intérêt à ça...je en vois pas


                  • 3.14 3.14 13 janvier 2009 20:55

                    Les USA (comme l’Europe) ne font rien dans leur intérêt, mais font tout dans l’intérêt de leur élite dirigeante qui cherche à se maintenir au pouvoir et a en acquérir encore plus par le contrôle (des nations, des peuples,...).
                    L’intérêt de l’élite américaine à une union atlantique serait encore plus de contrôle sur nos vies.


                  • François M. 13 janvier 2009 19:13

                    Quel excellent billet. Merci de nous informer sur cette situation.

                    Cela se rattache à ce que je décrivais dans un article sur l’Union nord-américaine. L’élite financière est en train d’intégrer le Canada et le Mexique aux États-Unis depuis des décennies et plus particulièrement avec le Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité depuis 2005.

                    Un coup que cela sera fait et que les États-Unis vont être démoli par cette élite, viendra le temps d’unir tous ces blocs ensemble et instaurer leur nouvel ordre mondial, ou gouvernement mondial.

                    Qu`est-ce que l`Union nord-américaine ?



                    • moebius 13 janvier 2009 21:55

                      frrrrrrrançais !


                      • moebius 13 janvier 2009 21:55

                        tu est frrrrrrançais ?


                        • 3°oeil 13 janvier 2009 21:59


                           AgoraVox a son siège à Bruxelles - capitale de l’Europe - afin de garantir pleinement l’indépendance de la structure dans son développement européen hilarant


                          • chmoll chmoll 14 janvier 2009 08:52

                            vot pays est un poid mouche


                              • Floriangauthier 14 janvier 2009 14:15

                                The Institute for Cultural Diplomacy (ICD) is pleased to announce four programs taking place in Berlin throughout February 2009. All programs are currently accepting applications…

                                The ICD Academy for Cultural Diplomacy (2nd – 6th February, 2009)

                                Europe Meets Latin America : A Forum for Young Leaders (9th – 13th February, 2009)

                                Cultural Diplomacy in Europe : A Forum for Young Leaders (16th – 20th February, 2009)

                                Cultural Diplomacy in Africa : A Forum for Young Leaders (23rd – 27th February, 2009)
                                The ICD is an international, not-for-profit, non-governmental organization focused on the theoretical and practical promotion of cultural exchange as a tool for improving relations in all areas. To learn more about our activity, please visit http://www.culturaldiplomacy.org.

                                The ICD programs bring together Young Leaders from across the world for an analysis of cultural diplomacy, an exploration of the relationship between their cultures, and to create a sustainable network between likeminded individuals. Participants are encouraged to use the networks they develop to organize their own leadership initiatives in the future.

                                The ICD Academy for Cultural Diplomacy (2nd – 6th February 2009)
                                The ICD offers the Academy for Cultural Diplomacy to allow individuals of all backgrounds to gain an introduction in, or deepen their knowledge of, the field of Cultural Diplomacy. A diverse, inter-disciplinary curriculum featuring leading figures from the public sector, private sector and civil society will stimulate discussions of the salient issues in the field of Cultural Diplomacy today.
                                Further information : www.culturaldiplomacy.org/index.php ?en_icdacademy_introduction
                                Enquiries :  academy@culturaldiplomacy.org


                                Europe Meets Latin America : A Forum for Young Leaders (9th – 13th February 2009)
                                Europe Meets Latin America : A Forum for Young Leaders will bring together young leaders for a consideration of the bi-regional relationship between Europe and Latin America, and an exploration of important issues. Areas of focus will include regional Vs. national identity, the influence of development criteria on economic relations, and a consideration of the importance of cultural exchange in strengthening ties.

                                Further information : www.culturaldiplomacy.org/index.php ?en_program_emla_introduction
                                Enquiries :  emla@culturaldiplomacy.org

                                Cultural Diplomacy in Europe : A Forum for Young Leaders (16 – 20 February 2009)
                                Cultural Diplomacy in Europe : A Forum for Young Leaders (CDE) has been designed to bring together young, influential people from Europe and across the world to explore the need for, and practice of, Cultural Diplomacy within Europe. Through carefully selected case studies and workshops, CDE will encourage the participants to explore the role cultural exchange can play in addressing regional, national, and local cultural divisions in Europe.
                                 
                                Further information : www.culturaldiplomacy.org/index.php ?en_program_cdie_introduction
                                Enquiries :  europe@culturaldiplomacy.org

                                Cultural Diplomacy in Africa : A Forum for Young Leaders (23 – 27 February 2009)
                                Cultural Diplomacy in Africa : A Forum for Young Leaders (CDA) was developed to address the urgent need for cultural diplomacy on the African continent. CDA will consider how Cultural Diplomacy can help to strengthen relations between different cultural groups within Africa, will highlight and look at examples of initiatives that currently exist in this area, and will encourage discussions on the role that external influences can, and should, place in the development of Africa.
                                Further information : www.culturaldiplomacy.org/index.php ?en_program_cda_introduction
                                Enquiries :  cda@culturaldiplomacy.org


                                • Liberty 14 janvier 2009 14:29

                                  Il faut aller voir plus loin pour comprendre ...
                                  Notre système économique est en fin de course.

                                  Comme après la dégringolade de 1929, une guerre est souhaitée par nos cher dirigeants bienfaiteurs, car comme chacun sait, elle nous fera oublier la responsabilité des dirigeants dans la banqueroute actuelle . (si seulement les Fils de Sarko y participaient en première ligne)
                                  Quoi de plus grave que la guerre ?
                                  RIEN !

                                  A l’issue on pansera les plaies de cette guerre (qui se dessine) et
                                  nous oublierons la banqueroute politique actuelle face à l’économie mondiale, tout comme 1939-1945 a fait oublier 1929 !
                                  Après 1945, l’économie est repartie de plus belle !


                                  Nous sommes TOUS complices, surtout nos gouvernements !
                                  C’est les intérêts occidentaux qui sont défendus en Israël aussi bizare que cela puisse sembler, une économie en bout de course, un développement à la ramasse .

                                  Il suffit de regarder depuis quand les sionistes ont des visées sur la Jordanie, ce qui explique pourquoi les USA étaient très favorables à la création de l’état d’Israël .
                                  Quelle aubaine : Gaza, Israël, Palestine, Jordanie, Irak, un
                                  SUPER AXE STRATEGIQUE.

                                  Les pays occidentaux favorisés ont inventé un concept : Le nouvel ordre mondial !
                                  TOUT l’occident est complice du sionisme depuis 1948, le gros souci c’est que ce secret de polichinelles a été conservé loin de l’éducation des citoyens.
                                  Je n’approuve pas, je me cultive et je constate (Hugin et Munin = pensée et mémoire)

                                  Israël a toujours servi de base avancée à l’occident (nous tous) au Moyen Orient.


                                  Après 1945, nous avons crée l’OMC et l’ONU, après le futur merdier nous créerons "le nouvel ordre mondial" et le "new deal" à l’échelle planétaire.



                                  • monbula 3 septembre 2009 17:16

                                    Page de pub :

                                    Ecoutons 666 ou 777.

                                    Aux prochaines europeennes , votez pour qui vous voulez, du FN à la LCR,mais ne votez pas pour le parti de l’Etranger : l’UMP.

                                    Mêmes nationales, votons contre l’UMP.

                                    Ici Londres « Les français parlent aux francais »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès