Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La guerre d’Afghanistan peut-elle encore ne pas être perdue (...)

La guerre d’Afghanistan peut-elle encore ne pas être perdue ?

En 2001, à la suite des attentats du 11-Septembre, les Etats-Unis et leurs alliés prennent le contrôle de l’Afghanistan.

Au bout de quelques semaines, assis tranquillement devant nos téléviseurs, nous sommes persuadés que la guerre est gagnée. "Pari perdu pour Oussama Ben Laden" entend-on dans l’immédiat et dans les médias. "Il comptait enliser les Américains ; en trois semaines, ils ont gagné la guerre" et Les Guignols de l’info de se gausser des Russes qui, en dix ans de 1979 à 1989,  n’ont pas su faire ce que les Américains ont réussi en même pas un mois.

Sept ans après, en fin 2008, nous découvrons effarés que, non seulement la guerre n’est pas gagnée, mais qu’elle risque bien... d’être perdue.

Que s’est-il passé ? Quelles erreurs ont été commises ? Etaient-elles évitables ? A-t-on seulement compris les leçons du passé et des échecs britannique puis soviétique ?

A quel type de guerre a-t-on affaire ?

- Pour la clarté du discours, lorsque je dis "guerre perdue" ou "guerre gagnée", je me place du point de vue du pouvoir luttant contre la guérilla.

Sans front connu, sans gouvernement adversaire clairement identifié, la guerre menée par les Occidentaux en Afghanistan est une guerre de guérilla. Ce type de guerre peut être gagné ou perdu.
On a bien en tête les guerres perdues (vu du pouvoir central anti-guérilla) : la guerre soviétique d’Afghanistan (79-89), la guerre américaine du Vietnam (59-73), etc.
On a moins en tête les guerres gagnées contre la guérilla, comme la "Guerre Sale" qui opposa, dans les années 70, le gouvernement argentin aux forces "progressistes" ou l’insurrection communiste malaise de 1948 à 1960 ou, plus près de nous, la seconde guerre de Tchétchénie.

Comment peut-on gagner ce type de guerre ?


Car il est possible de gagner ce type de guerre. Les exemples ci-dessus nous disent à quelles conditions nous pouvons l’espérer.

Dans les guerres perdues :

- l’adversaire n’avait pas un appui massif de la population locale ;

- le terrain : montagne, jungle, etc., se prêtait à la guérilla ;

- l’adversaire disposait d’un appui de l’étranger passant directement par une frontière peu ou mal contrôlée par les forces anti-guérilla.

Pour la gagner, il eût été indispensable d’enrayer ces facteurs de défaites :

A quelles conditions peut-on espérer la victoire ?

Il est nécessaire d’avoir, au moins partiellement, l’appui de la population locale.
En Afghanistan, ça veut dire limiter au maximum les bavures, cela signifie prendre du temps pour connaître les populations locales, savoir qui nous aidera, accompagner le développement du pays, autant de facteurs qui interdisent de toute façon la victoire rapide dont nous rêvions en 2001 !

Pour ce qui du terrain, à moins d’attendre quelques dizaines de millions d’années, on ne peut rien changer !

Pouvons-nous faire en sorte qu’aucun pays avoisinant n’aide la guérilla ?

La liste de ces pays voisins rend l’équation très difficile :

L’Iran,
Le Pakistan,
Le Turkménistan,
L’Ouzbékistan,
le Tadjikistan,
et... la Chine !

Le comportement de chacun de ces voisins doit être appréhendé dans son contexte.

Ces pays sont tout, sauf des alliés sûrs de l’Occident ! Cela signifie que contrôler l’Afghanistan demande un immense travail politique et diplomatique, sur un terrain difficile en aval pour obtenir au moins leur neutralité, chacun de ces Etats pouvant être tentés d’intervenir pour mille raisons comme protéger telle ou telle ethnie.
Et pour une intervention réussie en Afghanistan, l’appui du Turkménistan qui a des centaines de kilomètres de frontières communes est plus important que celui de l’Allemagne fédérale ou du Royaume-Uni !

Arrêtons-nous sur le cas du Pakistan, le plus important voisin, en termes de longueur de frontières.

Le Pakistan, comme les autres pays a, dans la région, ses propres problèmes et sa propre logique qui ne sont pas les nôtres. Le problème n° 1 du Pakistan c’est l’Inde ! Menacé d’être pris en sandwich entre l’Inde et l’Afghanistan, le Pakistan est tenté d’aider les talibans, même si le pouvoir en place jure que non. Ils sont via les "zones tribales", que nous le voulions ou non, un pont durable entre le Pakistan et l’Afghanistan. Nul ne sait si dans dix ans les Occidentaux seront toujours là.

Pour que le Pakistan ne craigne pas ce qui se passe sur la frontière afghane, le mieux serait qu’il perde sa peur de l’encerclement. Et pour ce faire... faire avancer la paix avec l’Inde.

La paix entre l’Inde et le Pakistan ou du moins une forte baisse de la tension entre les deux pays est un facteur-clé de réussite dans la guerre contre les talibans !

Quels paramètres peuvent encore bouger ?


Je doute qu’après toutes ces années le comportement de la population locale vis-à-vis des Occidentaux puisse changer en profondeur ! Si vraiment, comme le dit Le Canard enchaîné, c’est l’interprète qui a trahi nos soldats, cela montre que la population locale, au moins pour une fraction non négligeable d’entre elle - les interprètes ne devaient pas être recrutés au hasard -, nous est résolument hostile.

Nous n’effacerons pas les montagnes.

Reste l’attitude des pays étrangers et du plus important de la région : le Pakistan. Loin des considérations politiques, la démographie pakistanaise montre un Etat qui n’a pas, contrairement à l’Iran ou à la Tunisie, entamé sa transition vers la modernité. Sa démographie explosive en fait un pays qui ne changera pas ses habitudes et donc modifiera la donne à son niveau, en espérant par exemple qu’il reprenne le contrôle des "zones tribales" relève là encore d’un exercice plus que périlleux, reste la possibilité d’un "coup" spectaculaire comme une réconciliation soudaine au plus haut niveau, avec l’Inde ! Il n’est pas interdit d’espérer.

Pour quel avenir ?

On n’efface pas, d’un coup de clavier, sept années sinon d’échecs du moins de non-réussite. Sauf ce "coup" inattendu et quand même très improbable que serait une réconciliation soudaine entre l’Inde et le Pakistan, nous ne gagnerons jamais la guerre de la manière espérée en 2001. Nous n’établirons jamais en Afghanistan un "gentil" Etat aussi démocratique que la Suède avec des "gentils" sociaux-démocrates et des "gentils" conservateurs qui se succéderont "gentiment" après chaque élection.

D’autres pistes doivent être explorées, avec les Etats voisins, pour faire, sans prétention aucune, de l’Afghanistan un pays apaisé, tout simplement qui ne soit pas la base ("Al-Qaïda" en arabe !) d’où sont lancées les attaques terroristes contre nous.

Mais ne rêvons pas. L’Afghanistan ne copiera pas, du moins pas dans un avenir visible, notre modèle démocratique comme l’ont fait la Corée du Sud, le Japon ou Taiwan !

Documents joints à cet article

La guerre d'Afghanistan peut-elle encore ne pas être perdue ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • frédéric lyon 1er septembre 2008 11:51

    Pour un partisan de l’islamisme et un défenseur d’Oussama ben Laden, je trouve que le pseudo "Le Kergoat", qui sent bon la Bretagne bretonnante, est particulièrement bien choisi !

    Mais qui cache-t-il au juste ?


    • Zalka Zalka 1er septembre 2008 13:31

      Frédéric Lyon, ce texte ne contient aucun élément pouvant laisser penser à un soutien à Ben Laden. Soit vous n’avez pas lu le texte, soit vous êtes un gros con. Personnellement, je penche pour les deux en même temps.

      L’auteur ne fait qu’exposer des doutes sur nos chances de victoire. Bref, on est loin d’un soutien aux talibans.

      Pire votre soupçon sur la personne "se cachant" derrière un pseudo "qui sent bon la bretagne bretonnante" est particulièrement malsain. Vous pensez à quoi ? C’est un "feuj" ou un "bougnoule" selon vous.

      Etant donné vos interventions habituelles, j’imagine que si quelqu’un répond "bougnoule", vous allez applaudir et trouver cela parfaitement normal et sain. Mais vous monterez sur vos grands chevaux si quelqu’un répond "feuj". Vous n’auriez pas tort de dénoncer un antisémitisme dans le deuxième cas. Vous avez seulement tort d’approuver et de promouvoir le racisme lié au second.


    • TALL 3 septembre 2008 16:27

      ça pourrait être morice
      pure hypothèse à ce stade, bien sûr
      mais si c’est le cas, on le saura tôt ou tard


    • ZEN ZEN 1er septembre 2008 12:33

      Le Figaro et certains députés UMP commencent à se poser des questions...


      - "Pas assez d’hommes pour contrôler un pays immense au relief montagneux particulièrement hostile. Pas assez de moyens débloqués pour développer les régions et améliorer la vie quotidienne des Afghans. Un certain désintérêt des Américains aussi, polarisés sur l’Irak entre 2003 et 2007. Des bavures lors des opérations de soutien aérien. Un gouvernement local, celui d’Hamid Karzaï, corrompu. Et une série d’erreurs stratégiques qui ont permis aux talibans de gagner la guerre psychologique et de propagande au sein de la population locale." (I.Lasserre


      - "..l’attitude brutale des militaires américains est désormais l’obstacle numéro 1 à la pacification. Les militaires américains font détester chaque jour un peu plus les occidentaux.
      Leur brutalité et leur absence de discernement dans leurs opérations est permanente
      . Je sais combien mon propos peut paraître excessif et je ne croyais pas un jour pouvoir écrire de tels mots que je croyais réservés aux spécialistes de l’antiaméricanisme dont je me sens si éloigné. Mais je pèse ces mots. La réalité est là, chaque jour un peu plus gravée dans la mémoire des afghans.
      Chaque jour, des militaires sous commandement américain tuent des civils. Non pas en dommages collatéraux, comme chaque guerre en cause inévitablement. Mais par nonchalance, peur et bêtise dans les opérations militaires, et incompréhension des réalités politiques
      ..."(A.J.)___________


      • Cug Cug 2 septembre 2008 10:57

         C’est la principale raison qui fait que la France ne doit pas être associée plus avant à l’occupation militaire en Afganistan.
         Nous perdons toute crédibilité à y rester militairement.


      • el bourrico 1er septembre 2008 12:44

        Il faut mettre les voiles de ce pays, avant le débandade.
        Les civils sont pris entre deux feux, si nous en tuons autant que les "Talibans", alors nous en valons pas mieux, et il vaut mieux partir, ainsi nous seront moins nuisibles, et pourrons traiter les autres de nuisibles, sans passer pour des cons.

        Dire que certains croient encore possible de gagner une guerre comme celle là, ils doivent avoir des intérêts dans l’armement, parcequ’il faut être ignare ou impliqué pour ne pas voir que l’histoire se répète. Ca finira par une évacuation, et ça risque de ne pas être beau.

        Pour gagner ce genre de guerre, j’ajouterai une condition à celle de l’auteur. Une repression sans demi mesure, à l’abri des regards indiscrets tels ceux des journalistes.... façon Tchétchénie. Mais quand on mène ce genre de guerre, on ne la ramène pas avec des discours sur la liberté, la justice et autres mots pompeux qui sonnent à présent aussi creux dans la bouche d’un président Américain que dans celle d’un dictateur Africain ou autre.


        • c.d.g. 1er septembre 2008 21:40

          les russes en afghanistan n etait pas des droits de l hommistes et ils ont malgre tout perdu

          On peut gagner par une repression feroce (cf tchetchenie) mais ca ne suffit pas.
          En tchechenie, les russes ont aussi reussi a avoir une partie des tchetechenes avec eux (dont d anciens rebelles). le dirigeant actuel (kadirov) en est le parfait exemple


        • Cug Cug 2 septembre 2008 11:00

          "la justice et autres mots pompeux qui sonnent à présent aussi creux dans la bouche d’un président Américain que dans celle d’un dictateur Africain ou autre."

           A noter que les décideurs US adooorent les dictateurs, partout sur la planète, tant que ceux ci servent leurs intérèts !!!


        • Cug Cug 2 septembre 2008 11:07

          Pour sur bombarder des civils avec de la haute technologie militaire, c’est très civilisé smiley

          Et traiter les Afgans de "moyenageux" c’est d’un grand respect pour ce peuple !

           Bah les indiens d’Amériques du Nord n’étaient bien que des sauvages !

           En fait, notons l’amélioration de sauvage à moyenageux !


        • LE CHAT LE CHAT 1er septembre 2008 12:45

          Sarko l’a dit , ils sont moyenâgeux ! faudra traiter avec des types du genre philippe IV le bel ou des types genre Edward 1er le sec , en bref que du bonheur !  smiley


            • Cug Cug 2 septembre 2008 11:04

               Je serai tjs impressioné par les sionistes qui ne jurent que par la menace islamiste alors que leur attitude en Israel vis à vis des palestiniens en est une des causes !!!


            • ASINUS 2 septembre 2008 15:25

              le probleme de monsieur jacob , c est que n ayant fait ni son alya ni les trois ans reglementaire
              dans Tsahal son belliscisme ultra sioniste perd beaucoup en credibilité


            • Internaute Internaute 1er septembre 2008 14:46

              Puisque l’auteur est passioné d’histoire, peut-être pourrait-il nous éclairer sur les premières attaques américaines. En effet, on n’a jamais eu un tel blackout médiatique qu’à ce moment là. Absolument rien n’a filtré à part les images vertes du service d’information de l’armée américaine. Entre autres, on n’a jamais su combien de gens les US ont réussi à massacrer en Afghanistan. Souvenez-vous de la pluie de missiles de croisières tirés depuis la mer au dessus du Pakistan.

              Pour en revenir au sujet de l’article une guerre se gagne quand les combattants savent pourquoi ils se battent. C’est la première des conditions, les autres étant secondaires. Il ne sert à rien d ’avoir la plus grosse armée du monde si les soldats n’ont personnellement aucune autre motivation pour risquer leur vie que la carte de résidence américaine ou la bonne paye.

              Nos soldats ne devraient être engagés que pour défendre leur famille, leur région, leur pays (La France) et éventuellement nos voisins immédiats. Ils n’ont strictement rien à faire en Afghanistan qui ne représente aucune menace pour nos intérêts.



              • Cug Cug 2 septembre 2008 11:09

                 Je suis régulièrement amusé des "non-commentaires" du mage !


              • frédéric lyon 1er septembre 2008 18:14

                Je remercie Zalka de sa brillante réponse que j’ai bien évidemment signalée comme un abus.

                Les injures peuvent-elles être des arguments ?

                J’en profite pour reposer ma question qui n’a pas eu de réponse, ce qui ne m’étonne guère : Qui se cache derrière un tel pseudo ? Un Breton ?

                A cette question simple, je devrais recevoir une réponse simple, de la part de l’intéressé, sans que Zalka ne s’en mêle, c’est du moins ce qu’il faut espérer.

                Puisqu’on en est à l’Aghanistan, je rappellerais que l’intervention en Afghanistan a été décidée par les Nations-Unis, à la suite de la revendication du crime du 11 Septembre faite par Oussama ben Laden qui y avait trouvé refuge.

                Qui peut être contre cette intervention légitime ? Je veux dire : Qui peut être contre cette intervention légitime, mis à part les Bretons ?


                • Cug Cug 2 septembre 2008 11:12

                   Notes aussi que les talibans à l’époque avaient proposé de livrer Ben Laden si les USA apportaient la preuve de son implication dans les attentats du 911 !


                • TALL 3 septembre 2008 16:30

                  lyon

                  morice, peut-être... on verra avec le temps
                  il se trahira si c’est lui
                  inévitablement


                • amedee 1er septembre 2008 18:31

                  On ne peut parler de gagner ou de perdre une guerre sans connaitre les vrais objectifs de ceux qui l’ont initié.

                  Je suis sur que pour beaucoup, les neocons ont gagné les batailles d’afganistan et d’irak. Ce n’est très probablement pas le cas pour le peuple américain qui croit, comme le laisse penser l’auteur, que les raisons sont la guerre contre la terruer, la recherche de ben laden et la diffusion de la démocratie.



                  • frédéric lyon 1er septembre 2008 18:52

                    Comme je me sens d’attaque pour prendre des cours de logique, je souhaiterais qu’on m’explique pourquoi il faudrait courrir le risque de revoir les Talibans (de grands démocrates, comme chacun sait) au pouvoir à Kaboul, sous pretexte que le pouvoir actuel n’est pas cent pour cent démocratique !!

                    Le pouvoir de Karzai vaut bien celui que ne manquerait pas d’installer le Mollah Omar, non ?

                    Je crois qu’on peut répondre à cette question sans craindre de se tromper, puisqu’on a vu le Mollah Omar à l’oeuvre.

                    Les Démocraties devraient-elles envisager de rendre le pouvoir aux Sunnites en Irak, en vertu du fait que le pouvoir actuel n’est pas parfait ?

                    Je me souviens encore des arguments imbéciles de tous ceux qui se moquaient de la prétention des occidentaux à installer des gouvernements démocratiques dans les Satrapies du Moyen-Orient. La Démocraties n’est pas faites pour les Satrapes, ni pour leur sujets, nous disaient-ils.

                    Et bien en effet, on ne peut pas faire boire des ânes qui n’ont pas soif, et nous n’avons jamais eu la prétention d’installer un gouvernement parfaitement démocratique à Bagdad, ou à Kaboul. En revanche ce que nous avons voulu, c’est foutre en l’air Saddam Hussein et le Mollah Omar.

                    Et de ce point de vue c’est une parfaite réussite.

                    Saddam ne risque pas de revenir, puisque ses anciennes victimes l’ont pendu comme un jambon. Quant au Mollah Omar, lorsque les commandos lui auront fait la peau, il ne risquera pas de revenir, non plus.

                    Pour le moment il bénéficie d’un sanctuaire, où il peut se planquer, mais cette situation n’est pas destinée à durer toujours. Alors, un peu de patience, la mort de ben Laden, d’al Zawahiri et d’Omar, éclaircira les horizons qui sont encore bouchés aujourd’hui.


                    • Cug Cug 2 septembre 2008 11:14

                       Les commandos sont vraiment des "gros nuls" alors en 7 ans ne pas pouvoir tuer le mollah Omar et Ben Laden !!!


                    • saint_sebastien saint_sebastien 2 septembre 2008 11:48

                      Je cite

                      "En revanche ce que nous avons voulu, c’est foutre en l’air Saddam Hussein et le Mollah Omar.

                      Et de ce point de vue c’est une parfaite réussite." 
                       

                      La question est de savoir 1 , si on l’a fait pour les bonnes raisons 2 , quelle légitimité a ton d’envahir un pays souverain 3 ,est ce que la population locale vie mieux aujourd’hui.

                      Il est assez évident de répondre non .

                      Aujourd’hui , l’irak est sous la coupe de ’Iran et de son influence grace aux USA. Quand à l’afghanistan , l’action de la cohalition permet aujourdhui le traffic massive du pavot dans le monde.Alors vous fumez sans doute de l’opium pour pouvoir dire merci aux USA.

                      Je ne parle même pas des populations locales , massacrées en masse pour un oui pour un non par les étrangers. C’est ça la démocratie ? ça rappelle l’attitude colonialiste , qui veut que l’envahisseur est la pour le bien des populations locales , pour les éduquer et les moderniser. Mais on leur a rien demander.

                      Les talibans étaient des salops, mais pour voir le fondamentalisme islamique dans toute sa splendeur , allez faire un tour en Arabie Saoudite , alliés des américains ,qui avec leurs pétro dollars finance les radicaux et admirateurs de Ben laden.

                      On sait tous comment cette guerre va se terminer.


                    • ASINUS 2 septembre 2008 15:36

                      puisque vous etes d attaque pour la reflexion , eclairez nous donc sur le soutien inconditionnel
                      us et occidental au veritable jardin d eden qu est L ARABIE SEOUDITE ET SON WAABISME fanatique
                      qui est la matrice des islams guerriers et terroristes , cet etat non content d etre une menace pour
                      l economie mondiale cummulant l accaparation des petroles et possedant des fonds souverains
                      comme futures armes de retorsion , cet arabie seoudite berceau culturel religieux et familial de ben landen cette arabie seoudite subventionnant dans le monde les imans les plus antioccidentaux cette arabie
                      seoudite alliée des usa ou l on decapite decoupe les mains lapide et condamne par exemple en mars dernier une femme violé pour adultere , une telle aliance contre nature entre les democraties occidentales
                      et les dynastie du golfe rend caduques et illegitimes toutes reference a la democratie pour faire la guerre en afghanistant voir a l iran ou pour detestable que soit les propos de lson
                      president celui ci est issu d elections
                      dont la legitimité sont a l aune de celle qui onT intronisées G wBUSH


                    • le diplo-mate aux alentours 2 septembre 2008 16:25

                      Salut fred de lyon. Nous allons déjà réglé le problème Ben Laden et consorts. Oui se sont des tueurs, des terroristes et il faut les combattre. Ne pas leur céder le moindre terrain mais il faut les combattre intelligemment. Et là, je crois que la coalition s’y prend vraiment très mal.... Tout comme les armes de destructions massives pour l’Irak, avions nous les preuves que Ben Laden and the Gang se trouvait bien en Afghanistan ?? Que sont devenues ces armes ??? Demande à Powell, il en rage encore d’avoir été le Dindon de la farce de Thanksgiving. Et si Ben Laden se trouvait à ce moment là au Pakistan (information plausible), est ce que les Etats-unis auraient envoyé une armée ? L’O.N (Organisation des Nations j’ai retiré délibérément le U d’unis) aurait elle donné son accord pour une invasion Pakistanaise ? Réfléchissons un moment... Ha Oui, c’est vrai, j’oubliai....le Pakistan a la bombe nucléaire. Avec les pays détenant la bombe, on préfère la diplomatie, quitte à négocier pendant 20 ans (phrase célèbre de Bernard va t’en guerre contre plus faible Kouchner dans le match Russie-Georgie)...Attends, je vais décorer le généralissime, mon maître à penser, le très grand démocrate, Ras-poutine des Carpates et je suis à toi Me re-voilou, il est trop fort ce Ras-poutine il est trop drôle et il adore les décorations françaises...Il en fait collection...Ou en étais je ? Ha oui pardon, donc tu conviendras que d’attaquer l’Afghanistan était plus simple. On y va, on arrose, on nettoie, on met en place "Rika Karzai" sans chemise sans pantalon et on rentre à la maison... J’ai regardé un peu les archives des terroristes du 11 septembre. Je n’y ai trouvé aucun Afghan.... Comme le dit le dénommé saint_Sébastien, quid de l’Arabie Saoudite ? C’est bizarre, je parlais de preuve un peu plus haut. Et là on a la preuve que ce pays à tremper dans les attentats du 11 septembre. Ha oui, j’oubliai ce pays à la bombe nucléaire...l’arme de destruction massive ultime...les pétrodollars. Fait moins de mort mais tellement efficace. Bon tu as raison...tout ce merdier aura servi au moins à foutre en l’air le "motard" Omar ou le mollah "motard". Quel gâchis. Financier et humain. Tiens en parlant du crustacé Omar, sais tu que lui et ces partisans (les talibans nationalistes et modérés parait il...Grrrr ça froid dans le dos) sont en négociations avec des diplomates pour préparer l’après guerre....Tout ça pour ça...Quel gâchis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès