Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Libye après l’intervention impérialiste

La Libye après l’intervention impérialiste

Dans « l'impérialisme est l'ennemi des peuples : le cas de la Libye », nous avons écrit : « Profitant de la révolte du peuple libyen contre le régime de Kadhafi devenu despotique et anachronique, l’impérialisme américain et son caniche européen tentent par tous les moyens d’intervenir en Libye pour installer un régime qui servira leurs intérêts (…) Le peuple libyen serait alors privé de sa révolution, de sa richesse et connaîtrait une situation aussi tragique que celle que subit actuellement le peuple irakien ou afghan par exemple » (1). Aujourd'hui cette tragédie est de plus en plus évidente. Règlements de comptes, torture, violence ethnique, corruption généralisée, milices surarmées formées d'anciens « rebelles » se retournant les unes contre les autres, tribus réclamant leur autonomie, pouvoir central impuissant et compagnies pétrolières étrangères pompant allègrement le pétrole du peuple libyen, voilà à quoi ressemble la Libye après l'intervention impérialiste.

Du 27 juin au 1er juillet 2012, des affrontements entre tribus rivales ont fait 47 morts et plus d'une centaine de blessés dans le sud-est libyen (2). Dans le sud-ouest et plus précisément dans les villes de Mizdah et Al-Chakika des combats entre les tribus de Zentan et d’Al-Machachiya ont fait 105 victimes et des centaines de blessés. En avril 2012, des groupes armés s'affrontaient près de Zouara à 80 km de Tripoli (3). Les différentes milices (plus de 100 rien qu'à Tripoli !) non contentes de s'entretuer, font régner une véritable terreur sur l'ensemble du territoire libyen. Leurs trafics notamment d'armes et d'alcool dégénèrent en règlements de comptes violents : « Chaque milice a son quartier et une véritable économie de la violence s’est mise en place. Il y a de l’alcool, des armes, des trafics des luttes d’influence. Tout cela dégénère très vite en règlements de comptes ; on a tous les ingrédients d’une guerre civile larvée... » disait Patrick Haimzadeh ancien diplomate français (4). Dans son dernier rapport sur la Libye, Amnesty International constate que « un an après le soulèvement, des milices au comportement "anarchique" commettent des violations massives ». Les milices de Misratah et de Zintan « ont ainsi chassé de chez eux tous les habitants de Tawargha, soit environ 30 000 personnes, et ont pillé et incendié leurs logements en représailles contre des crimes que des Tawarghas sont accusés d’avoir commis pendant le conflit. Des milliers de membres de la tribu des Mashashyas ont eux aussi été forcés à quitter leur village par des miliciens de Zintan » (5). Il ne s'agit là que de quelques exemples de ces crimes, de ces affrontements entre tribus, milices et autres seigneurs de guerre. Malgré cette « guerre de tous contre tous », la production de pétrole assurée par des compagnies étrangères, quant à elle, coule à flots. Elle a même retrouvé son niveau d'avant l'intervention impérialiste !

La violence, l'arbitraire et l'anarchie, au mauvais sens du terme, font partie intégrante du quotidien des libyens auxquels l'OTAN avait pourtant promis démocratie, liberté, respect des droits de l'Homme et tutti quanti. Non seulement le Conseil National de Transition (CNT) tolère ces crimes, mais il les encourage. Ainsi le 2 mai 2012, le CNT a voté une loi(loi 38) protégeant les responsables de ces exactions si elles ont pour but de « promouvoir ou protéger la révolution » (6).

L'intervention impérialiste a brisé également l'unité du peuple libyen. En mars 2012, la Cyrénaïque, un tiers du territoire, où se trouve l'essentiel des ressources pétrolières et gazières a proclamé son autonomie. Son Conseil intérimaire est dirigé par le prince Ahmed Al Zoubaïr al Senoussi petit neveu du roi Idriss Al Sanoussi.

A quelques jours des élections de l'assemblée constituante du 7 juillet 2012, des incidents violents se sont produits dans cette région de l'est libyen.

Le 1er juillet 2012, des hommes armés ont saccagé les bureaux de la commission électorale de Benghazi pour protester contre la répartition des sièges dans la future assemblée constituante qui devrait être élue le 7 juillet. Ils réclament pour la Cyrénaïque un nombre de sièges égal à celui des des deux autres régions, la Tripolitaine (ouest) et le Fezzane (sud). Le 5 juillet, c'est le dépôt contenant le matériel électoral qui a été incendié à Ajdabiya. Le 6 juillet, un fonctionnaire de la commission électorale a été abattu. Son hélicoptère, qui transportait des urnes, a été la cible des tirs d'armes légères (7). Le 7 juillet, un homme hostile aux élections a été tué dans un échange de tirs à Ajdabiya.

La Cyrénaïque comme d'ailleurs les Toubous (ethnie du sud d'origine africaine) appellent au boycott du scrutin du 7 juillet 2012.

Berbères, Toubous et autres Touaregs revendiquent, eux, leur spécificité culturelle et linguistique (8) et les tensions avec les tribus arabes dominantes se règlent souvent les armes à la main faisant plusieurs dizaines de morts. L'éclatement de la nation libyenne, construction récente et fragile, en entités plus ou moins indépendantes du pouvoir central et dominées par des tribus s'entretuant mutuellement est un risque réel, conséquence directe de l'intervention impérialiste.

L'autre conséquence directe de l'intervention militaire occidentale en Libye est le morcellement du Mali. Car si l'OTAN n'avait pas envahi la Libye et imposé un CNT à sa solde, jamais le Nord du Mali n'aurait pu être occupé par le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) et ses alliés islamistes. L'occupation de vastes territoires maliens est rendu possible grâce à la complicité des États-Unis, de la France et de leurs serviteurs locaux regroupés dans la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les armes qui ont permis aux assaillants de s'emparer des deux tiers du territoire malien provenaient des arsenaux libyens. Le Qatar qui a participé à la guerre en Libye et qui finance avec l'Arabie Saoudite l'opposition syrienne, apporte son soutien financier, sous couvert d'aide humanitaire, aux mouvements armés qui agissent au nord du Mali. « Le gouvernement français sait qui soutient les terroristes. Il y a le Qatar par exemple qui envoie soi-disant des aides, des vivres tous les jours sur les aéroports de Gao, Tombouctou etc. » disait Sadou Diallo maire de Gao (9). Mais ce que le maire n'a pas compris, c'est que la France dont il demande l'intervention militaire, travaille main dans la main avec le Qatar sous la houlette des États-Unis qui, eux, agissent bien sûr à travers l'OTAN mais aussi à travers l'AFRICOM (Commandement militaire des États-Unis pour l'Afrique ). Ce commandement leur permet non seulement de contrer la présence chinoise en Afrique, mais aussi et surtout de s'approprier les immenses richesses minières et pétrolières du continent. C'est dans ce cadre général qu'il convient de situer l'intervention impérialiste en Libye et ses prolongements au Mali.

L'intervention impérialiste en Libye a fait des dizaines de milliers de victimes innocentes. Elle a détruit l'essentiel de l'infrastructure économique du pays. Elle a brisé l'unité de la nation libyenne. L'impérialisme américain et son supplétif européen ont imposé au peuple libyen par la violence un pouvoir sans légitimité aucune, mais qui leur est totalement soumis. Les bourgeoisies occidentales, à travers leurs compagnies, peuvent désormais pomper, tels des vampires, le pétrole libyen en toute quiétude. Mais ces rapaces sont insatiables. Leurs visées impérialistes portent maintenant sur le sous sol de tout le Sahel africain en exploitant les mécontentements des populations marginalisées par les régimes en place. La destruction de la Libye rappelle étrangement la destruction de l'ex-Yougoslavie, de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Côte d'Ivoire et bien d'autres États encore. Aujourd'hui, l'impérialisme américain et européen avec l'aide de leurs alliés locaux (Arabie Saoudite, Qatar, Turquie etc.) sont en train de détruire la Syrie pour imposer, là encore, un pouvoir à leurs bottes. Toutes les nations qui n'ont pas les moyens militaires pour se défendre sont des cibles potentielles de l'impérialisme. Cette violence exercée sur des peuples sans défense est intimement liée aux fondements même du système capitaliste dont le seul et unique but est la maximisation du profit par tous les moyens. Rien n'arrêtera cette minorité d'exploiteurs d'exercer sur l'immense majorité d'exploités, à travers le monde, une répression et une cruauté sans limite pour atteindre leur objectif. La résistance et le combat pour la destruction du capitalisme doivent être planétaires.

Mohamed Belaali

http://www.belaali.com/

--------------

(1) http://www.belaali.com/article-l-imperialisme-est-l-ennemi-des-peuples-le-cas-de-la-libye-68565735.html

(2) http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120701101410/

(3)http://www.rfi.fr/afrique/20120404-libye-reprise-affrontements-entre-groupes-armes-zouara-ouest-tripoli

(4)http://www.bbc.co.uk/afrique/nos_emissions/2012/02/120215_invite.shtml

(5) http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Crises/Afrique-du-Nord-Moyen-Orient/Actualites/Libye-un-apres-le-soulevement-des-milices-commettent-des-violations-massives-4673

(6) http://allafrica.com/stories/201205110309.html

(7) http://www.humanite.fr/monde/libye-premieres-elections-sous-tension-500391

(8) http://www.irinnews.org/fr/Report/95542/LIBYE-Les-minorit%C3%A9s-libyennes-revendiquent-leurs-droits

(9) http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/international/article/sadou-diallo-maire-de-gao-au-mali-le-gouvernement-francais-sait-qui-soutient-les-terroristes-il-y-a-le-qatar-775034


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • anty 16 juillet 2012 11:02

    Le peuple libyen a été aidé par les puissances occidentales comme par les pays arabes pour recouvrer sa liberté.

    Il n’a pas été envahi ni par les uns nipar les autres.

    • jean 16 juillet 2012 11:09

      Merci de votre article, j’ai entendu dire que total était « non souhaité » pour exploiter ?
      @anty, pour moi il est clair que c’est plutôt le bordel qui a volontairement installé dans plusieurs pays ( à venir la Syrie) afin de détruire ces pays en les destabilisant (c’est peu dire) et pour longtemps.


    • CHIMERE 16 juillet 2012 17:05

      @ anty,


      L’invasion et la création volontaire du chaos ont été planifiées de longue date.

      Créer le chaos est au coeur même de cette stratégie.

      C’est le seul moyen que les US ( et plus largement les atlantico/occidentaux) ont trouvé pour contrer la Chine.

      En effet,les Chinois,comme les Russes,n’utilisent pas un seul soldat pour mettre la main sur les ressources stratégiques,Africaines dans le cas de la Libye.

      Ils passent,avec ces pays,des accords gagnant/gagnant.

      Ils font du commerce sans les envahir.

      Et ça a le don d’irriter les état-uniens,et leur hystérique Hillary Clinton.

      La stratégie US consiste alors en trois points :

      1) Générer le chaos maximum dans les pays « cibles »par d’abord une déstabilisation externe,puis par les tapis de bombes,comme cela,les Chinois se voient de fait exclus du business.

      2) Sécuriser,dans un premier temps par l’armée de l’OTAN,puis par des mercenaires type « Black waters »,les environs directs des zones qui les intéressent ( champs pétrolifères,gisements,etc...)

      3) Continuer la déstabilisation « à bas bruit » de tout le reste du pays,en y supprimant toute idée de nation et en y promouvant un maximum de sécessions ethniques,culturelles ou religieuses.

      A ce jour,les victimes ont été principalement l’Irak,la Libye,le Nigeria,la Cote d’Ivoire,etc...

      La Syrie,l’Iran,l’Algérie,le Maroc,etc...sont les prochains sur la liste,et je suis sûr que j’en oublie...



    • anty 16 juillet 2012 19:34

      Tu récites un conte à dormir debout

      Les E-U n’ont pas besoin de déstabiliser la région elle tombe toute seule quand le dictateur a completement pourri le pays

    • oberkampf71 oberkampf71 16 juillet 2012 20:49

      « le dictateur a completement pourri le pays »

      Malheureusement, il n’est pas venu pourrir le notre..

      1) L’électricité à usage domestique est gratuite.

      2) L’eau à usage domestique est gratuite.

      3) Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS.

      4) Le niveau de vie en Libye est 100 fois moins élevé que la France. (exemple : le prix de 40 baguettes (demi-baguettes à la française) ne coûte que 0,11 EUROS. Sachant que le prix d’une demi-baguette en France est de 0,40 EUROS, le prix de 40 demi-baguettes en France est de 145 EUROS).

      5) Des prêts des banques sans intérêt.

      6) Pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas.

      7) L’Etat a investi beaucoup d’argent pour la création de diverses emplois.
      La LIBYE ne doit de l’argent à personne et ne doit aucun cent à personne. La France en revanche, a plus de 233 milliards de dettes en janvier 2011 soit 80% du PIB, ce déficit ne cesse d’augmenter…

      9) Le prix pour l’achat d’une voitures (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault…) est au prix d’usine (voitures exporter du japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…).

      10) Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le gouvernement attribue une bourse de 1 627,11 EUROS par mois et l’enseignement supérieur est gratuit à l’étranger.

      11) Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisie s’il ne trouve pas d’emploi.

      12) Lorsqu’un couple se marie, l’Etat paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).

      13) Pour chaque famille libyenne sur présentation du livret de famille, celle-ci recevra une aide de 300 EUROS par mois.

      14) Il existe des endroits appelant « Jamaiya » où on vend à moitié prix les produits d’alimentation, pour toute grande famille sur présentation du livret de famille.

      15) Pour tout retraité, celui-ci reçoit une aide de 200 EUROS par mois.

      16) Pour tout employé dans la fonction public et lors d’une mobilité nationale à travers la Libye, L’Etat fournie une voiture et une maison et sans rien à payer. Et quelques temps après, ces biens sont à lui.

      17) Dans le service public, même si la personne s’absente un ou deux jours, pas de déduction de ces jours sur son salaire et pas de justificatif de maladie.

      18) Pour toute personne libyenne, n’ayant pas de logement, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat, et il lui sera attribue un sans qu’il n’avance aucun argent et sans crédit.

      19) Pour tout libyen souhaitant faire des travaux dans sa maison, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat et il lui sera fait gratuitement par des entreprises de travaux public choisie par l’Etat.

      Voila Anty le TROLL.  smiley


    • OMAR 16 juillet 2012 21:31

      Omar«  »

      @anty : « Le peuple libyen a été aidé par les puissances occidentales... » ;

      Non, anty, il a été plutôt bombardé à l’uranium enrichi.. et son pays dévasté

      http://www.afrohistorama.info/article-photo-d-une-victime-des-bombardements-a-l-uranium-enrichi-de-l-otan-en-libye-84637495.html&nbsp ;


    • CHIMERE 16 juillet 2012 21:50

      @anty,


      1) Je ne vous ai jamais tutoyé


      3) Quand vous vous serez cultivé,je suis prêt à débattre avec vous.



    • Robert GIL ROBERT GIL 16 juillet 2012 11:04

      depuis la fin de Kadafi les libyens sont liberé de certaines injustices et si c’est vrai, c’est enorme.
      Qu’en pensez- vous ?
      voir :
      http://2ccr.unblog.fr/2011/10/26/fin-des-injustices-en-libye/


      • Gandalf Claude Simon 16 juillet 2012 12:56

        Votre article, qui accuse un peu trop lourdement l’Occident à mes yeux, ne rappelle que l’histoire ne fait que se répéter : la révolution française a connu sa Terreur.


        « Ainsi le 2 mai 2012, le CNT a voté une loi(loi 38) protégeant les responsables de ces exactions si elles ont pour but de « promouvoir ou protéger la révolution »  » 
        La révolution française a mis 100 ans pour se stabiliser sous forme de république, à savoir la 3ème en 1870, après la débacle de Napoléon III, alternant empires, monarchies et républiques instables. 
        Je ne peux que souhaiter à la Lybie le respect des droits des citoyens dans un laps de temps plus court.

        • asterix asterix 16 juillet 2012 12:58

          Sans cautionner la « démocratisation » libyenne, si vous nous parliez un peu des trente ans de confiscation par la famille Khadafi de la quasi totalité des revenus du pétrole ?
          Ce fut pour instaurer un état démocratique ?


          • Gandalf Claude Simon 16 juillet 2012 13:28

            " La résistance et le combat pour la destruction du capitalisme doivent être planétaires."


            Il n’arrivera que si l’on trouve idéalement mieux. Les musulmans français n’ont-ils pas inventés l’Islam des Lumières, préambule aux révolutions arabes ?

            • Anaxandre Anaxandre 16 juillet 2012 15:27

               On assiste, suivant ainsi l’exemple des néo-cons américains, à la démocratisation forcée de pays à régimes dictatoriaux. Or il est faut d’affirmer que les libertés individuelles étaient piétinées sous ces régimes, il est faux d’affirmer que ces dictateurs ont spolié les richesses de leur nation, tout comme il est faux d’affirmer que les armées régulières égorgeraient femmes et enfants quand les rebelles islamistes ne seraient que de gentils démocrates.

               La « démocratie » occidentale n’est plus que le moyen des puissants d’imposer leur Ordre, via les médias inféodés manipulateurs d’opinion, aux dernières nations récalcitrantes, elle est devenue depuis longtemps un outil de spoliation des richesses de l’intérieur (généralisation de l’impôt, direct ou indirect de plus en plus écrasant via le système de la dette) et de l’extérieur (guerres coloniales hier, néo-coloniales aujourd’hui, toujours au nom de la Démocratie et des Droits de l’Homme).

               Un grand travail reste à faire, un travail sans doute pénible et douloureux pour nous, habitants de ces « démocraties », un véritable travail scientifique, sans a priori, sur ce qui se cache réellement aujourd’hui derrière les termes de « démocratie » et de « dictature ». Sommes-nous prêts à ce travail de remise en question de nos certitudes ?


              • anty 16 juillet 2012 15:51

                Les pays pauvres ou sous dictature méritent également la démocratie

                La démocratie n’est plus à l’heure actuelle qu’occidentale mais c’est une aspiration mondiale.
                Alors pourquoi la refusez vous à la Libye ,que diable.

              • Gandalf Claude Simon 16 juillet 2012 16:07

                C’est vrai, la Lybie sans la coalition France-UK, c’est la Syrie d’aujourd’hui. Et c’est mieux ?

                Il y a beaucoup de compatissants devenus anti-démocrates, anti-occidentaux, anti-droitdelhommistes sur Avox, compatissants pleutres car ils n’auront rien d’autre à faire que de critiquer, toujours et encore, ces même droits dont ils jouissent. C’est donc cela le politiquement correct sur AV ?

                Anaxandre, vous confondez sciemment capitalisme et démocratie. 

              • Anaxandre Anaxandre 16 juillet 2012 16:14

                 Et vous, vous confondez Démocratie et « démocratie représentative »...


              • anty 16 juillet 2012 17:01

                Une dérobade pour ne pas parler de l’essentiel 


              • joelim joelim 16 juillet 2012 17:38

                Il y a beaucoup de compatissants devenus anti-démocrates, anti-occidentaux, anti-droitdelhommistes


                Non, il n’y en a pas beaucoup. Ecoutez les télés et les radios.

                Les compatissants ce sont ceux qui ont voulu amener la démocratie et la paix en Irak, puis en Afghanistan, puis — comme ça avait bien marché smiley — en Lybie.

                Et à l’instar d’une drogue dure, ils veulent également l’amener en Syrie et en Iran, ne comprenant même pas à quel point ils ont corrompu des mots de démocratie et de droits de l’homme.

                L’arrivée des « droits de l’homme » occidentaux en Irak : plus d’un million de morts.

                L’arrivée des « droits de l’homme » occidentaux en Lybie : plus de cent mille morts.

                L’Occident — dans sa grandiose grandeur que ses aficionados admirent tant — a inventé les droits de l’homme mort........

              • anty 16 juillet 2012 17:47

                Les morts sont surtout à mettre sur le compte de différentes révolutions il faut les les préciser très clairement ici

                Les dictateurs n’ont pas beaucoup de coeur

              • joelim joelim 16 juillet 2012 23:57

                La révolution de l’arrivée des USA en Irak en 2003 ? smiley 


              • mortelune mortelune 17 juillet 2012 11:14

                @Anaxandre

                C’est vrai que nos « démocratie » qui ne sont en fait que des démocraties représentatives - oligarchiques, s’exportent à l’étranger comme s’exportait la Chrétienté en son temps. Chaque époque à eu son lot de conquêtes toujours avec des arguments plus ou moins ’valables’ suivant la vision que chacun à du monde. 
                Aujourd’hui on apporte notre vision ’économique’ et ’libérale’ et nous ’sauvons’ les autres comme nous le faisions jadis en apportant la ’bonne parole’. 
                Sous couvert d’évangéliser les autres nous les asservissons pour le seul profit de quelques décideurs. 

              • Gandalf Claude Simon 16 juillet 2012 18:52

                Oui Joelim, une démocratie qui lutte puis s’arroge le monopole de la violence est meurtrière (mais généralement, la tyrannie qui l’a précédé l’était : Ali le chimique, régime Taliban, etc). Je ne vois pas en quoi il faut remettre en cause le respect de la liberté de l’individu.



                • joelim joelim 17 juillet 2012 00:05

                  Dans ce cas qu’en est-il de la liberté de l’individu au Bahrain, au Qatar, en Arabie Saoudite ?


                  L’argument de la liberté soi-disant apportée par les nouvelles guerres de colonisation occidentales est une honteuse falsification.

                  L’Iran respecte bien plus la liberté religieuse que les pays ci-dessus, donc le « story telling » de la liberté que nos bombes et balles apporteraient vous repasserez.

                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 juillet 2012 20:02

                  Bonjour,

                  " Rien n’arrêtera cette minorité d’exploiteurs d’exercer sur l’immense majorité d’exploités, à travers le monde, une répression et une cruauté sans limite pour atteindre leur objectif. La résistance et le combat pour la destruction du capitalisme doivent être planétaires. " Seule l’information circulant librement sur la toile permet encore d’éclairer quelques lanternes çà et là et illuminer la nuit d’étoiles d’espoir...


                  • Ariane Walter Ariane Walter 17 juillet 2012 00:36

                    Super article. Merci de ces précisions. On a le vertige tant la situation est pourrie. Je le garde précieusement ;


                    • dominique 17 juillet 2012 09:15

                      Bien entendu la Lybie est un pays riche, surtout de resources naturelles qui attisent la convoitises de beaucoups. Ce qui me donne à réflechir est la situation actuelle. Si effectivement le pays est a feu et a sang c’est qu’il y a des luttes pour le pouvoir qui sont d’un autre age.... N’y a-t-il pas un autre moyen pour diriger un pays que de suprimer ses opposants et de faire règner la terreur ? Je serai presque tenter de dire qu’avant, le pouvoir en place a tout de même assuré une certaine stabilité à la Lybie, non ? Et d’après l’auteur c’est bien une guerre tribale avec tous ces excès qui sévit


                      • jocegaly 17 juillet 2012 12:28

                        Bravo et merci pour cet article.Et belles analyses sur votre blog , que je mets en fil sur le mien.
                        Pour les incrédules, et pour comprendre que le problème ne date pas d’hier, mais aussi qu’un certain nombre de pays ont compris et commencent à s’organiser, voir les dossiers « stratégie du choc » (où sont évoqués les cas de l’Argentine, du Chili, de l’Irak, etc) , « Equateur », « Argentine », « Lybie », « medias et élections manipulées », « medias et chiens de garde », « medias et intox », BAO et BRICS« , »OCS OTAN« ...
                        ... sur le blog CAP 2012 qui est une petite bibliothèque d’articles... un peu bordélique, très incomplète certes, mais pas inintéressante http://blogdejocelyne.canalblog.com/

                        Le dossier »stratégie du choc" (d’après la vidéo qui reprend des éléments du bouquin de Naomi Klein ) fournit une analyse, appuyée sur des éléments factuels précis et très documentés.
                        Oui, on est dans la m... mais il y a de plus en plus de monde qui s’en rend compte...


                        • RBEYEUR RBEYEUR 17 juillet 2012 14:56

                          De l’ayatollah féminin mortelumière (xxx.xxx.xxx.85) 17 juillet 11:14 :

                          « @Anaxandre…C’est vrai que nos « démocratie » qui ne sont en fait que des démocraties représentatives - oligarchiques, s’exportent à l’étranger comme s’exportait la Chrétienté en son temps. Chaque époque à eu son lot de conquêtes toujours avec des arguments plus ou moins ’valables’ suivant la vision que chacun à du monde….Aujourd’hui on apporte notre vision ’économique’ et ’libérale’ et nous ’sauvons’ les autres comme nous le faisions jadis en apportant la ’bonne parole’….Sous couvert d’évangéliser les autres nous les asservissons pour le seul profit de quelques décideurs. ». 

                          « …Sous couvert d’évangéliser les autres… »….. 
                          Ah bon !!!!!!!!
                          Ne serai-ce pas l’islamisation qui est en marche ?
                          Qui impose le rite « hallal » dans les cantines scolaires françaises ?
                          Qui impose le rite « hallal » dans les abattoirs français ?
                          Qui impose des rayons « hallal » dans les super marché français ?
                          Qui impose des médecins féminins pour la consultation des patientes islamiques dans les hôpitaux français ?  
                          Qui bloque le domaine public français pour l’exercice de la prière islamique ?
                          Qui fait main basse sur tous les grands hôtels de luxe français ?
                          Qui fait main basse sur les grands clubs de foot français comme, par exemple, le PSG ?
                          Etc.


                          • travelworld travelworld 18 juillet 2012 16:04

                            Les US n’étaient pas chauds pour s’engager en Libye, les Français et les Anglais l’étaient, Sarko humilié par Kadhafi et soucieux de faire oublier le triste épisode Tunisien (sa plus grande erreur, c’est lui qui le dit !!!) a foncé en essayant d’entrainer tout le monde (loupé concernant les Allemands).
                            Anty le Troll fait l’apologie de Kadhafi, La Libye c’était le paradis, j’ai connu nombres de dictatures dans ma vie, la première était celle de colonels en Grèce en 1969, pour mon métier (aviation civile) ,j’ai été confronté à nombre de dictatures, ceux qui n’ont pas vécus sous ce genre de régimes ne peuvent même pas imaginer le quotidien de ces populations et les dommages psychologiques personnes n’en parle !!!! Par exemple la mentalité et l’esprit Polonais d’avant guerre ont complètement disparus, c’est une autre Pologne aujourd’hui.....Que dire du Cambodge que je connais si bien ! Que ceux qui font l’apologie d’une dictature aille y vivre !!!!


                            • travelworld travelworld 18 juillet 2012 16:07

                              L’unité libyenne était un peu comme la Yougoslavie....artificielle !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès