Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La lutte de libération néo-coloniale du peuple libyen se poursuit

La lutte de libération néo-coloniale du peuple libyen se poursuit

L’histoire produit ses propres héros. N’en déplaise à Blingbling Sarko personne ne lui a transmis les pouvoirs de l’Olympe. Ce César d’opérette pourrait vite déchanter après sa conquête de la néo-colonie libyenne révoltée.

 LE DRAME LIBYEN

L’histoire produit ses propres héros. N’en déplaise à Blingbling Sarko personne ne lui a transmis les pouvoirs de l’Olympe. Ce César d’opérette pourrait vite déchanter après sa conquête de la néo-colonie libyenne révoltée. En Tunisie et en Égypte l’armée aux ordres des États-uniens a délogé les deux tyrans biens connus et pris le pouvoir directement, ce que certains continuent d’appeler la plus grande « Révolution » de tous les temps (1). De fait, les peuples tunisien et égyptien, une fois revenus de cette duperie, se sont ressaisis et organisent présentement une reprise en main de leur soulèvement populaire, soulèvements qui seront de véritables mouvements anti-impérialistes posant la question essentielle du pouvoir d’État bourgeois.

En Libye il en va autrement. Mouammar Kadhafi fut tour à tour colonel putschiste, leader nationaliste bourgeois, suppôt de groupes terroristes internationaux, puis collaborateur compradore des puissances impérialistes venus piller les ressources et le peuple de Libye. Une mésentente survint entre lui et les maîtres du pillage, et entre les pilleurs eux-mêmes (L’Italie en déclin dans son ancienne colonie et la France avide d’étendre sa zone d’influence et de spoliation en Afrique du Nord). Voilà que le sous-fifre fut pris à partie par ses anciens maîtres qui souhaitaient le remplacer par un personnage moins lustré et plus approprié.

C’est-à-dire, le remplacer par un homme politique sans envergure qui n’aurait pas l’idée saugrenue de constituer une banque africaine en concurrence avec la Banque Mondiale ou avec le FMI chargés de mettre au pas ces pays africains récalcitrants. Un politicien contrit qui ne penserait pas vendre le pétrole contre une autre monnaie que le dollar, ou à financer un satellite de communication africain en concurrence avec Orange, France Télécom et leurs amis, toutes ces multinationales européennes des communications qui ont déjà assez à faire de s’entredéchirer pour dominer les marchés sans se voir opposer une entreprise née dans une néo-colonie à même l’argent réservé aux maîtres de Rome et maintenant de Paris.

LES CRIMINELS DE GUERRE SE LANCENT À L’ASSAUT

Ce qui fut dit fut fait, et la France, suivie du Royaume-Uni – et par l’Italie conscrite par l’OTAN et ses complices – se lança à la conquête néo-coloniale des terres de Cyrénaïque, de Tripolitaine et des champs pétrolifères de Libye. Le chef de guerre du livre Vert ne l’entendit pas de cette manière. Voilà que l’histoire venait de produire un anti-impérialiste malgré lui. Poussé dans ses derniers retranchements, après avoir proposé de parlementer, de négocier, de voter, de capituler, rien à faire, les thuriféraires de l’autre hémisphère le menacèrent des galères et du Tribunal international pour crime de guerre.

Ceux qui bombardaient Tripoli et les villages libyens et faisaient pleuvoir leurs bombes à fragmentation et à l’uranium appauvri ; ceux qui détruisaient les infrastructures sanitaires du pays le plus moderne d’Afrique du nord ; ceux qui assoiffaient les populations révoltées ; ceux qui canardaient et tuaient les enfants et les femmes libyennes au gaz moutarde accusèrent leur ancien ami de tueries. Les héritiers de Goebbels supervisaient la chorale des médias étrangers. La vérité fut la première victime de cette équipée néo-coloniale. La diplomatie de la canonnière frappait sans détour et les médias bourgeois chantaient les louanges du nouveau petit César (Sarkozy) de la Méditerranée.

MARTYR MALGRÉ LUI

Mouammar Kadhafi compris que les envahisseurs de la Libye se devaient de faire un exemple ; après Saddam Hussein, Ben Ali et Moubarak, il serait le prochain sacrifié – par les « démocrates » occidentaux assassins, insatisfaits de leur sous-fifre – et pour que tous les autres larbins poltrons qui gèrent les affaires courantes des néo-colonies africaines et du Proche-Orient se le tiennent pour dit, ils ne doivent jamais user des privilèges qui leurs sont concédés pour s’arroger le droit de piller la caisse sans l’agrément de leurs maîtres.

C’est comme dans la mafia, un capot ne peut prétendre gouverner la famille sous prétexte qu’il gère les affaires courantes du Finistère. Les parts sont pré-partagées et personne ne doit y toucher sans l’assentiment du maître de curée.

Alors Mouammar dont la tête est mise à pris n’a pas d’autres recours que de vendre chèrement sa peau. Il a pris le maquis et tente présentement d’organiser la résistance de son peuple, d’organiser sa survie de malappris (2). Le peuple libyen acceptera-t-il de sacrifier sa vie pour sauver ce Guide de la Jamahiriya déchu ? Peut-être pas, mais le peuple libyen est tout de même coincé dans les câbles et il doit organiser sa résistance et se préparer à expulser l’alliance envahissante des gauchistes, des intégristes, des impérialistes, des opportunistes (d’anciens ministres prévaricateurs du temps de Kadhafi font partie de cette bande d’usurpateurs) qui se sont regroupés autour de la France impériale pour s’emparer de la plus value, des marchés et des richesses naturelles de la Libye et faire un exemple dont tous les autres se souviendront à la veille de cette grande crise économique qui ébranlera bientôt l’empire dans ses fondements.

Si Mouammar Kadhafi veut redorer son blason de Guide de la Révolution verte libyenne il lui faudra se mettre totalement au service de son peuple agressé, occupé, colonisé et organiser fermement, résolument et sans compromis la résistance totale du peuple libyen pour que cette engeance envahissante et meurtrière soit boutée à la mer hors de Libye, l’indomptable (3).

Alors la mort du Guide de la Jamahiriya sera la poursuite de la lutte anti-impérialiste en Libye et donnera un sens aux sacrifices de ce peuple – et ce qui semblera une défaite sera de fait la suite d’une longue résistance dont le peuple libyen sortira vainqueur comme les peuples irakien, somalien, libanais et afghan avant lui (4).

 

(1) http://oumma.com/Alain-Chouet-ancien-responsable-de

(2) http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve606

(3) http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=6157

(4) http://oumma.com/Alain-Chouet-ancien-responsable-de


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • chapoutier 13 septembre 2011 09:21

    Le peuple libyen acceptera-t-il de sacrifier sa vie pour sauver ce Guide de la Jamahiriya déchu ?

    Le peuple libyen à t-il le choix que de combattre pour sa libération ?


    il doit organiser sa résistance et se préparer à expulser l’alliance envahissante des gauchistes, des intégristes, des impérialistes, des opportunistes .

    De quels gauchistes parlez-vous ?



    • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 septembre 2011 14:25

      cEUX QUI CRIENT NI KADHAFI, NI L’OTAN CE QUI REVIENT A SOUTENIR L’OTAN ET L’INVASION MEURTRIÈRE DE LA LIBYE.


    • JL JL 13 septembre 2011 14:41

      On ne le dira jamais assez : le gvt de transition libyen s’achemine vers un État islamique soumis à la charia.

      Un comble pour les occidentaux qui l’ont fait calife à la place du calife !


    • chapoutier 13 septembre 2011 16:12

      autant pour moi, j’avais oublié le npa


    • jaja jaja 13 septembre 2011 22:59

      Menteur Chapoutier ... Rien sur le FdG qui a honteusement voté la zone d’exclusion aérienne... On voit où sont tes protégés. Tu me débectes révolutionnaire de mes f’esses toujours à combattre et caricaturer ceux qui essaient de se regrouper pour agir.... Travail de flic...
      Tiens publié dans le journal du NPA. ..

      Libye : des «  amis  » aux dents aiguisées… mercredi 7 septembre 2011


      Maintenant que les rebelles ont pris Tripoli, les intentions de l’intervention impérialiste de l’Otan et de la France sont affichées clairement  : se partager les richesses libyennes, pétrole en tête.

      Jeudi 31 septembre, s’est tenue à Paris la conférence des «  amis de la Libye  » à l’initiative de Sarkozy et du Premier ministre britannique Cameron pour préparer l’après-Kadhafi. La fin attendue de la dictature ouvre la porte à la mainmise des grandes puissances sur le pays pour le partage du pétrole et des contrats de la reconstruction, le contrôle de la région.
      Les représentants d’une soixantaine de pays, dont treize chefs d’État, se sont retrouvés à l’Élysée autour des fonds baptismaux de la prétendue «  Libye libre  » pour apporter leur caution à la politique dite de transition démocratique engagée par la France et la Grande-Bretagne sous l’égide des USA représentés par Hilary Clinton. Outre la trentaine de membres du «  groupe de contact  » qui ont soutenu les frappes aériennes de l’Otan, étaient invités les représentants de pays qui s’y étaient opposés, invoquant le cadre fixé par la résolution 1973 de l’ONU. Étaient aussi de la partie Mustapha Abdeljalil et Mahmoud Jibril, représentants du Conseil national de transition (CNT), gouvernement autoproclamé sous la houlette de l’Otan, et Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU. Il s’agissait de faire reconnaître et accepter le nouveau pouvoir mis en place par l’Otan, de donner du crédit à la transition démocratique tout en commençant les tractations sur le partage du pétrole, des contrats de reconstruction et les futurs échanges économiques et commerciaux. Angela Merkel était là, la Chine et la Russie aussi. Elles ont reconnu le CNT comme «  autorité au pouvoir  » en Libye. L’Algérie s’est dite disposée à reconnaître le pouvoir mis en place lorsque ce dernier sera représentatif de toutes les régions du pays.
      Près de six mois après le début de l’intervention impérialiste, la conférence de Paris semble consacrer la victoire de l’Otan, un succès politique pour Sarkozy, un succès qui révèle aussi aux yeux de l’opinion les véritables objectifs de la guerre et masque difficilement les tensions et rivalités qui pourraient déboucher sur une situation explosive.

      Remettre en place l’appareil d’État
      Certes, le CNT a annoncé son intention de procéder à des élections en deux temps, d’abord l’élection d’une assemblée constituante, puis dans 20 mois des élections générales. D’ici-là le pouvoir restera entre les mains du CNT qui compte bon nombre d’anciens sbires de Khadafi. Il devrait s’installer à Tripoli cette semaine après y avoir remis de «  l’ordre  ». Il a demandé aux combattants venus de province de rentrer chez eux et annoncé que la police et les forces de sécurité qui ont repris le travail assureraient la sécurité de la ville. Il s’active par ailleurs à reconstituer l’armée libyenne et à désarmer les groupes qui échappent à son contrôle. En clair, la transition démocratique se fera sous l’autorité des services de sécurité et de l’armée de la dictature sous la houlette des conseillers de l’Otan  !
      Pendant ce temps, les opérations militaires de l’Otan se poursuivent. Il s’agit d’exercer la terreur sur les populations pour imposer ce gouvernement fantoche venu de Benghazi alors que l’aide d’urgence pour la population tarde. Les puissances occidentales craignent que ce dernier soit incapable d’imposer son autorité sur un pays où perdurent les divisions régionales, tribales, religieuses. La première préoccupation des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne est de tenter de maintenir la cohésion du CNT menacée par les rivalités de pouvoir.

      Le partage des richesses
      Quinze milliards de dollars ont été débloqués à partir des comptes de la dictature gelés à l’étranger sur un total estimé entre 50 et 180 milliards. Cette manne suscite bien des convoitises et des rivalités entre les anciens amis du dictateur qui se disputent aujourd’hui ses dépouilles. Le zèle guerrier de Sarkozy devrait avoir des retombées dont les patrons français espèrent bien profiter. «  C’est nous, la France et la Grande-Bretagne qui avons fait le job  » a rappelé Alain Juppé  ! L’Italie s’inquiète et tous se pressent pour obtenir leur part du gâteau.
      La lutte est particulièrement âpre pour l’exploitation du pétrole. La semaine dernière, Libération a publié une lettre évoquant un accord entre les autorités françaises et le Conseil national de transition attribuant 35 % de la production libyenne de pétrole à Total alors que la société italienne Eni était jusqu’alors le plus gros exploitant. Accord dont l’authenticité est contestée mais il est évident qu’en coulisse les tractations sont féroces.
      Les grandes puissances mettent bas les masques, les objectifs de l’intervention sont clairs  : mettre en place un pouvoir politique qui leur soit entièrement subordonné, contrôler le pays et la région, s’assurer des sources d’approvisionnement en gaz et en pétrole, ouvrir le marché libyen aux sociétés occidentales. Les vieilles méthodes du colonialisme et de l’impérialisme. La démocratie et la liberté ne pourront venir que de l’intervention directe de la population pour prendre en main sa révolution. Hors de Libye les puissances impérialistes  !

      Yvan Lemaitre


    • chapoutier 13 septembre 2011 23:31

      On voit où sont tes protégés. Tu me débectes révolutionnaire de mes f’esses toujours à combattre et caricaturer ceux qui essaient de se regrouper pour agir.... Travail de flic.

       ??????


    • francesca2 francesca2 13 septembre 2011 23:39

      Tiens, mamie et papy zinzin sur le fil de Villach, chapoutier et l’autre ici...mais qu’arrive-t-il à l’ultra-gauche aujourd’hui ? smiley


    • jaja jaja 13 septembre 2011 23:43

      L« autre » t’emmerde ma chère....


    • francesca2 francesca2 13 septembre 2011 23:46

       smiley
      gros susceptible, va...


    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 13 septembre 2011 13:04


      C’est au Etats-Unis que la décision d’agresser militairement la Libye a été prise.

      La sous-traitance a été confiée aux Etats vassaux, dont la France de Sarko l’Américain.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 septembre 2011 21:02

        Vptre hypothèse est fausse monsieur. Et je ne suis pas un défenseur ni de Sarko, ni d’Obama, mais les faits parlent par eux-mêmes.

        1) Sarko a voulu cette invasion et a forcer Obama à s’y associer après que son aviation ait été mise en échec par les libyens.
        2) Le porte avion américain avait passé le Canal de Suez en direction du Golfe Persique quelques semaines auparavant - dans la mauvaise direction et due être rappelé d’urgence sur la scène de l’attaque en Méditerrannée... Ce n’est pas le mouvement d’une flotte qui prépare une attaque commandée par les États-Unis.
        3) Sarko voulait cette guerre pour donner de l’expansion à sa bourgeoisie impérialiste et tasser Berlusconi dans les cables.
        4) Obama est venu à la rescousse pour sauver ces pauvres crétins de l’armée française incapable
        5) Les intégristes d’Al Qaida ont fait la job et vont bientôt se reourner contre leurs maîtres...Sarko sera à nouveau dans la merde.


      • captain beefheart 13 septembre 2011 13:46

        Ce qui devrait se faire en trois jours.....
        C’était prévu en 2002 déjà ,préparé par la France et le Royaume Uni dès l’automne 2010 ,mais face à la résistance acharné des lybiens on surenchère et on tue tout le monde qu’on peut . Ce n’est pas une guerre ,c’est un assassinat de masse,avec facteur raciste. Mais les gens du tiers monde ne seront pas dupes .Toute l’Afrique vomit les français maintenant ,et avec raison.
        I’Otan disperse de gaz à moutarde sur Bani Walid ;Le chef du CNT à fait un discours à Tripoli devant quelques dizaines de symparthisants (en liesse,oui,oui) et les rebelles ont vidé de sa population une ville de plus de 10000 habitants ,majoritairement noirs. Alors ,les bonnes consciences ,bougez-vous !


        • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 13 septembre 2011 16:42

          Les dés sont jetés le vainqueur est Belhadj un drôle de citoyen un OMG islamiste djihadiste taliban retourné par la CIA et maintenant Emir. Déjà la nouvelle « constitution » est écrite, ce sera la Charia et rien d’autre comme principe démocratique c’est le « must » pour une république islamiste une seule voie et une seule voix sinon la mort - plus de tête. De toutes les façons, à cracher en l’air n’a jamais fait retomber de la pluie....

          Un caniche nain n’aura jamais la prestance d’un lévrier .... 


          • captain beefheart 13 septembre 2011 18:20

            Article et video sur l’arrivée de Mustafa AbdelJalil à Tripoli lundi 12 septembre.Il parait qu’il passe ses journées sur le Mistral ,bàtiment français ,àfin de ne pas se faire tuer par ses copains rebelles.
            Regardez bien ,il lève pas la main ,mais c’est quelqu’un à coté de lui qui lui prend le bras et le lève.
            Marionette !

            http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-libye/201109-A6022/chef-des-pirates-moustapha-abdeljalil-peureux-tripoli.html


            • captain beefheart 14 septembre 2011 18:47

              Maintenant que nous avons appris par les médias que notre sarkobocsa ira en Lybie ,protégé par 160 CRS interdits de appareils photo et telephones portables on peut se poser la question " mais qu’est-ce qu’il peut bien vouloir faire là-bas. Faire un discours télévisé devant lybiens en liesse ,arborants drapeaux français sur la place verte ? Questionner le captif chef barbouzard du Guide pour lui extorquer le numero de sa carte bancaire et les codes des coffres forts,pour renflouer la Société Générale ? Ou taper sur la table du CNT à fin qu’eux garderont leurs divisions internes en dehors du champ publique pour pas mettre en péril leur exploits et exploitations ,le temps que les medias en europe sont encore aux ordres. ?

              Peut-être va-t-il s’interesser aux exactions des rebelles ?

              Lisez ça ,de grace.
              Le recit de Michel Collon ,journaliste belge ,de ce qu’il a vu à l’hopital de Abu Salim ,Tripoli.

              Je ne sais pas trop comment passer un lien ,donc je l’écris.

              http://www.michelcollon.info/Appel-Urgent-abus-des-rebelles-non.html


              • gaulois42 gaulois42 15 septembre 2011 09:43

                Porte ouverte à l’inevasion ISLAMIQUE.
                On nous site des chefs d’Etats arabes de l’Afrique du nord : MOUBARAK, BENALI, KADAFI qui tenaient leur pays d’une poigne de fer : des dictateurs sanguinaires, des corrompus et des voyous. Je ne renie pas ces qualificatifs mais.....ils étaient le rampart à l’Islamisme. Grâce à eux, la majorité de ces fous de Dieu étaient confinés en Afrique du Nord et l’europe était protégée des envahisseurs : MOUBARAK tenait en laisse les Frères Musulmans, BENALI les autres et KADAFI malgré sa réputation sulfureuse qui n’était pas surfaite, faisait la chasse à Alqaida.... !
                Comme jadis, les américain l’ont fait en Afaganistan, ils ont armé et financé Alqaida afin de combattre l’armée d’occupation soviétique et le résultat on le connait.
                Sarko et Cameron ont bombardé la Lybie, aidé à chasser Benali (deux dignitaires qui ont été reçus à l’Elysée, il n’y a pas si longtemps de cela) pour donner le pouvoir aux « rebelles » armés par l’IRAN, par l’OTAN. Ces rebelles sont un ramassis de djihadistes qui quelques mois plus tôt ont tiré sur les soldats français en Afganistan, des Frères musulmans, des terroristes d’Alqaida, du Hezbola libanais, du Hamas palestinien et j’en oublie et tout ça :....parceque ces dirigeants que l’on a viré, ont tout d’un coup refusé d’obeir aux injonctions de l’oncler SAM et de la Françafrique de Sarkozy. Combien de temps passera avant que l’on fasse une guerre ouverte à l’Egypte, la Tunisie, la Lybie, la Syrie et autres parce que ces nouveaux amis, tomberont leurs voiles et attaqueront la France et le Royaume uni pour les remercier de les avoir aidé à assassiner leurs peuples. MERCI SARKO.


                • Hijack Hijack 16 septembre 2011 00:44

                  Que préférez-vous comme image symbolique de votre révolution ...

                  - Moutapha Abdkeljalil

                  Ou bien

                  - Che Guevara

                  ______________________

                  Devinez qui est qui :

                  L’un a l’air d’une hyène avec la gueule ensanglantée - l’autre a l’air d’un combattant ... pour les peuples, tous les peuples et pas que le sien ... au prix de sa vie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès