Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Russie, alignée sur l’OTAN ?

La Russie, alignée sur l’OTAN ?

Après avoir dénoncé sans relâche l'attitude de l'OTAN en Libye, la Russie semble faire volte-face en reconnaissant, le 1er septembre, le CNT comme représentant officiel du pays en guerre.

Parmi les membres du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, seule la Chine persiste désormais à ne pas reconnaître le CNT comme représentant officiel de la Libye.

1er septembre : la Russie reconnaît le CNT comme gouvernement représentatif de la Libye. Un revirement qui intervient alors que la Russie participe, avec quelques dizaines d'autres pays, à une conférence des amis de la Libye qui se tient à Paris pour préparer l'avenir du pays.

C'est un changement spectaculaire puisque, il y a encore quelques jours, la Russie refusait de reconnaître dans le CNT autre chose qu'une des parties représentatives du peuple lybien, ne cessant en parallèle de dénoncer les abus de l'intervention militaire de l'OTAN. Avant ce changement, la Russie indiquait également ne pas avoir de position sur la conférence parisienne du 1er septembre, à laquelle elle affirmait ne pas avoir été invitée.

Certains analystes expliquent ce changement par le souci de la Russie de conserver des accords commerciaux signés avec le Gouvernement de Kadhafi. Mais quels accords peuvent-ils espérer garder alors que le gateau semble déjà avoir été partagé, de longue date, au profit des membres de l'alliance atlantique ?
Les media russes sur internet indiquent qu'il s'agit plutôt d'une diplomatie réaliste, la Russie préférant reconnaître le CNT afin d'avoir un oeil sur les futures évolutions de la Lybie.

Il faut aussi noter que d'autres pressions ont été exercées sur la Russie. Ainsi, en début de semaine, un représentant du Quai d'Orsay s'est rendu à Moscou. Pour parler de quoi ? Un attentat à la bombe a également eu lieu en Tchétchénie cette semaine, faisant plusieurs morts.

En tout état de cause, Bachar El Assad peut désormais s'inquiéter. La Russie le lâchera-t-elle comme elle vient de jeter Kadhafi aux orties ? Ou bien continuera-t-elle à soutenir son allié en bloquant toute intervention internationale au Conseil de Sécurité de l'ONU ?

Ces questions méritent d'autant plus d'être posées que Nicolas Sarkozy a affirmé le 31 août que "le pouvoir à Damas aurait tort de croire qu'il est protégé de son propre peuple. Le président syrien a commis l'irréparable. La France, avec ses partenaires, fera tout ce qui est légalement possible pour que triomphent les aspirations du peuple syrien à la liberté et à la démocratie". Le président français a également déclaré, à propos de l'Iran, que "ses ambitions militaires, nucléaires et balistiques constituent une menace croissante qui pourrait conduire à une attaque préventive contre les sites iraniens, qui provoquerait une crise majeure dont la France ne veut à aucun prix". Or, le nucléaire iranien a été développé avec le soutien actif de la Russie.

La Russie est le 46è pays à reconnaître le CNT. Parmi ceux qui n'ont toujours pas basculé en ce sens à l'heure où ces lignes sont écrites figurent notamment l'Afrique du Sud (et une majorité de pays africains), le Brésil (ainsi que tous les pays d'Amérique Latine, depuis l'Argentine jusqu'au Mexique), l'Inde, le Pakistan, la Chine, le Japon et même Israël... 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • pingveno 2 septembre 2011 11:48

    En quoi voyez-vous une contradiction ? Je n’ai pas voté Sarko mais je ne suis pas allé, après l’élection, crier qu’il n’était pas légitime. La Russie ne reconnaît pas la légitimité de l’intervention de l’OTAN, par contre elle reconnaît la légitimité du pouvoir en place (c’est le moyen et non le résultat qui est contestable en somme).


    • paul 2 septembre 2011 12:01

      Ce qui est illégitime, c’est de participer directement à une guerre civile dans un pays souverain,
      et de contribuer à mettre en place une marionnette, comme Karzaï en Afghanistan .


      • alex083002 2 septembre 2011 12:25

        Certains analystes expliquent ce changement par le souci de la Russie de conserver des accords commerciaux signés avec le Gouvernement de Kadhafi. Mais quels accords peuvent-ils espérer garder alors que le gateau semble déjà avoir été partagé, de longue date, au profit des membres de l’alliance atlantique ?

        Pourquoi est-il si ouvertement écrire sur le gâteau. Toujours penser que vous installez la démocratie là-bas ? ))

        • leguminator 2 septembre 2011 16:54

          La Russie se propose pour envoyer des casques bleus en Libye
          http://fr.rian.ru/world/20110902/190809189.html


          • non666 non666 2 septembre 2011 18:19

            Je ferais juste la remarque suivante :

            Les russes , après le 11 septembre, ont immédiatement fait savoir qu’il n’etaient derriere cette opération qu’ils estimaient reelle, en tout cas dans la première semaine qui a suivie.

            Juste apres ils ont repris leurs opérations en tchetchenie, d&ans les etats satelittes du flanc sud et les faiseurs d’opinions de l’ouest ont été TRES TRES mesurés dans leurs critiques sur ces ratonnades la.

            Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette...

            La aussi, en Lybie, les russes savent la réalité des opérations.
            Pour ne pas voir arriver des infos surprenantes sur internet , les médias de l’ouest vont devoir etre tres tres discret dans leur couvertures des prochaines OP de Poutine.

            On arrive a une phase ou certe, les regimes arabes mis en place recemment sont presque tous des obligés de la CIA, mais aussi extremement fragile en cas de revelation de leurs liens avec elle.

            Maintenant si tout ceci explose avec la vérité sur le 11 septembre, je ne suis pas sur que les dictatures arabes y survivent longtemps, pas plus que les exportations de pétrole...
            Quand aux pays atlantico-compatibles, la survie de leurs elites aussi, est en jeu.

            Khadafi, pour ne citer que lui, est dans bien des affaires de financement occulte de nos chers (tres chers !) elus, de droite, comme de gauche.
            La prime de 1,5 million c’est mort ou vif pour que les gens n’hesitent pas.
            Il ne faudrait pas qu’il parle librement devant des cameras, ce serait trop dangeureux pour de trop nombreux corrompus.


            • javanabal 2 septembre 2011 18:47

              En effet, nous sommes en présence d’empires qui se partagent le monde et qui se tiennent tous par les c....

              Je me suis étonné de manière faussement naÎve de ce revirement russe qui, à vrai dire, a certainement été durement négocié : L’OTAN (aka Etats-Unis, Canada et Union Européenne étendue à la Turquie) prend la Lybie. A la Russie comme à la Chine l’OTAN promet en échange de leur silence, le sien sur leurs propres turpitudes.

              Le tout se concrétise à l’ONU par des votes ou des abstentions qui paraissent surprenantes en tant que telles mais prennent un tout autre sens une fois remises dans leur contexte.

              Il y a fort à parier que les vantardises de Sarkozy sur la Syrie et l’Iran ne sont qu’un élément de ces négociations avec, sûrement, dans le court terme, un deal sur la Syrie : « tu me laisses la Lybie et l’Afrique, je te laisse la Syrie l’Iran et tes anciens satellites ».

              Attention car ce jeu de c... rappelle un peu trop celui des puissances impériales européennes avant la guerre de 1914 et celle de 1939 (la 2è n’étant, à l’échelle des siècles, que le prolongement de la 1ère).

               


            • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 2 septembre 2011 18:47

              Certains appellent cela de la ’Realpolitik« ...


              En 1939, Staline signa un pacte de non-agression avec l’ogre nazi pour préserver sa tranquillité...

              Mais l’ogre ayant un appétit démesuré, après avoir dépecé les pays d’Europe de l’Ouest, sauf l’Angleterre, dans des guerres éclairs, revint à l’Est en 1941 pour ouvrir un nouveau front... Staline n’avait donc gagné que 2 ans de répit !

              Pour l’affaire de Libye, il semblerait que les Russes, pour avoir la paix chez eux avec leurs minorités et/ou éviter un affrontement direct avec la coalition USA/ Occident , aient laissé (tout comme les Chinois) l’Otan faire ce qu’elle voulait au Maghreb et plus tard au Moyen-Orient...

              Chacun peut ainsi donc chasser dans sa »chasse-gardée" avec le consentement du voisin...

              Jeu de dupes qui ne durera pas le jour où l’un, agressif et/ ou expansionniste, ne se contentera plus de chasser sur ses propres terres...



              • Bovinus Bovinus 3 septembre 2011 22:58

                Herlock Sholmes :
                En 1939, Staline signa un pacte de non-agression avec l’ogre nazi pour préserver sa tranquillité...

                Et en 1938, il y eut la pantalonnade de Munich, qui a permis à Hitler de gagner une année. Si la France et l’Angleterre avaient déclaré la guerre à ce moment-là, au lieu d’attendre une année de plus, les choses auraient peut-être été bien différentes. Certains prétendent que Hitler n’était pas prêt en 38, mais il y avait largement de quoi lui déclarer la guerre bien avant, de toute façon.

                Pour l’affaire de Libye, il semblerait que les Russes, pour avoir la paix chez eux avec leurs minorités et/ou éviter un affrontement direct avec la coalition USA/ Occident , aient laissé (tout comme les Chinois) l’Otan faire ce qu’elle voulait au Maghreb et plus tard au Moyen-Orient...

                Quand on a affaire à des fous furieux, autant ne pas les provoquer, surtout quand ils sont détenteurs d’armes atomiques. Qu’auraient-ils pu faire ? Franchement, je ne vois pas. S’engager en Libye aurait été une erreur, celle-ci n’étant en rien un allié ni pour les Russes, ni pour les Chinois. Les puissances eurasiennes servent avant tout leurs propres intérêts, non des convictions idéologiques ou morales. Je pense qu’après 70 ans de messianisme communiste, ils n’ont aucune envie d’endosser à nouveau une quelconque posture idéologique, même si beaucoup de gens par le monde le souhaiteraient certainement (dont moi). Peut-on leur en vouloir de s’en abstenir ? je ne pense pas.


              • kalon 2 septembre 2011 21:45

                Il est évident que les « BRICS » sont trés pragmatiques, pourquoi se fatiguer à se battre contre un systéme qui s’auto détruit, il est plus intélligent de l’encourager dans son suicide ! smiley
                Nous avons lancé les dés de notre destin, nous pouvons les bloquer à notre grés, ou attendre qu’ils s’arrétent d’eux méme !


                • Bovinus Bovinus 3 septembre 2011 22:41

                  Ouais, personnellement c’est bien comme cela que j’aurais tendance à interpréter la ligne de conduite russe : laisser faire plutôt que de s’opposer de front. L’Occident est tout le temps dans l’urgence, mais l’Eurasie a tout son temps. Avec la Lybie, ça fait un troisième pays occupé à gérer, en plus de l’Afghanistan et de l’Irak. L’attitude des Russes et des Chinois est parfaitement pragmatique : laisser le concurrent (l’ennemi ?) s’épuiser en vain sur des théâtres secondaires, le gêner si possible, ne pas l’attaquer de front et frapper là où ça fait le plus mal : le dollar (les Russes et les Chinois ne commercent plus en dollars depuis novembre 2010). Et produire des canons pendant ce temps - ces derniers mois, on a tout de même vu des annonces fréquentes au sujet de nouveaux armements et outils stratégiques :
                  - le T-50
                  - le premier porte-avion chinois
                  - la poursuite du projet Glonass, qui est désormais un véritable équivalent au GPS
                  - les tests du Boulava (nouveau ICBM russe) et des nouveaux sous-marins classe Boreï
                  - le premier vol spatial habité chinois (ce qui signifie qu’il y aura bientôt des satellites star-wars chinois, et de nouveaux ICBM)
                  - le déploiement du système sol-air S-400 et l’annonce de son successeur, le S-500

                  Le spectre de la Guerre froide plane toujours...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

javanabal


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès