Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Syrie, au cœur du changement du rapport de forces politique (...)

La Syrie, au cœur du changement du rapport de forces politique mondial

Depuis le début de l'opération Anonymous #OpSyria, je n'ai de cesse de m'interroger sur le degré de connaissance des acteurs de ce "mouvement", sur la qualité de leur conscience du tropisme géopolitique autour de ce pays à l'heure actuelle.

Quelques commentaires sur Reflets.info, quelques tweets de-ci, de-là, m'ont convaincu de préciser quelques notions à ce sujet, à mon niveau, et de mon point de vue.

Sur le traitement médiatique des évènements en Syrie

A l'instar de Gérard Chaliand, dont le travail a déjà fait l'objet d'un article ici, le traitement médiatique de la guerre civile syrienne me paraît volontairement biaisé (voir cette video). Sans trop s'avancer sur les responsables de cette prise d'angle, on peut raisonnablement penser que les media occidentaux soutiennent de fait l'insurrection car tel est l'intérêt de l'alliance stratégique à laquelle nous appartenons.

Le stratagème paraît d'autant plus décelable qu'il a été utilisé il y a un an en Lybie. Les motifs de l'intervention de l'OTAN en Afrique du Nord ont été révélés par la suite des évènements dans ce pays, "découverte" de gisements pétroliers, abandon de la convertibilité en or de la monnaie lybienne, divisions politiques allant parfois jusqu'au pire. On pourrait aussi évoquer l'Égypte ou la Tunisie, où l'"après" est à de nombreux égards pire que l'"avant" pour les citoyens lambda. Mais quel est donc l'intérêt de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord dans le conflit syrien ?

Les interventions de l'OTAN ces dix dernières années

Le 11 septembre 2001 aura été un évènement chargé de symboles, mais plus de dix ans après le choc des images, ce qui ressort entre autres, c'est que pour la première fois depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, les États-Unis ont été attaqués sur leur sol. On peut porter du crédit aux théories du false-flag sur cet évènement, toujours est-il que le leader du monde unipolaire issu de la chute de l'URSS n'apparaissait plus comme intouchable.

L'intervention en Irak visait à mon sens, et ç'a été le sentiment de beaucoup de citoyens du monde à ce moment-là, essentiellement un moyen pour les États-Unis de s'assurer un accès peu onéreux à de vastes ressources pétrolières.

L'intervention en Afghanistan, quant à elle, relevait plus de la manœuvre géostratégique selon moi. Regardons de plus près la carte de la région :

local/cache-vignettes/L480xH355/carte_afghana4ec-db7ff.jpg

Source

L'Afghanistan est frontalier de l'Iran, du Pakistan, et de la Chine de manière plus anecdotique. Nous avons ici une région frontalière avec un pays qui fait les gros titres depuis bien longtemps, je veux bien sûr parler de l'Iran. La ligne Irak-Iran-Afghanistan fait donc à nouveau l'objet de toute l'attention des alliés de l'OTAN depuis 2001-2003. L'Iran est sous le feu des projecteurs depuis quelques années aussi, la Syrie, quant à elle, subit depuis un an le feu tout court. Quel est donc l'intérêt de cet axe en plein continent asiatique ?

Le glissement du centre de gravité du pouvoir mondial

Son intérêt, c'est d'assurer aux membres de l'OTAN, et aux États-Unis en particulier, le contrôle politique des pays de cette ligne Syrie-Irak-Iran-Afghanistan, justement parce qu'elle est au cœur d'un éventuel dispositif russo-chinois. Et de fait, si d'alliance militaire connue il n'y a pas, le rapprochement de la Russie et de la Chine fait peur à Washington.

En effet, depuis 2001, les américains n'ont plus l'immunité que leur conférait le titre de super-puissance militaire : toute stratégie frontale pouvant être déjouée par contournement (voir ici), l'acte de guérilla du 11 septembre (réel ou supposé) a agi comme acte de guerre ouvrant les hostilités.

La crise économique de 2008 ayant mis à jour les défaillances structurelles de l'économie américaine, toute intervention armée des États-Unis est perçue depuis comme un moyen basique de maintenir l'autorité dans "les provinces de l'Empire". La Syrie aurait complété idéalement le dispositif de l'OTAN au Proche et Moyen Orient, avec l'allié velléitaire qu'est Israël.

Or, la Russie, de manière très officielle, s'est opposée à toute intervention militaire en Syrie. Ce "non" russe doit être perçu pour ce qu'il est, un signal d'arrêt aux ambitions américaines dans la région. Nous assistons donc bien au glissement du centre de gravité des pouvoirs dans le monde, du bloc Amérique du Nord-Europe de l'Ouest, vers la zone Russie-Chine. Je vous renvoie à ce sujet vers l'analyse plus détaillée de Imad Fawzi Shueibi.

Va-t'on vers une Troisième guerre mondiale ?

Au niveau politique, un conflit global n'arrangerait personne : ni les États-Unis, qui y perdraient tout, ni le bloc russo-chinois, qui a des contrats ou des actifs à faire honorer par les membres de l'OTAN.

L'Europe non plus n'y trouverait pas son compte, et est d'autant plus en danger qu'elle serait exposée à la différence de l'Amérique du Nord, à des déploiement terrestres aisés.

La seule issue possible pour l'Union européenne serait de se doter d'une véritable politique étrangère commune, de se positionner sur un non-alignement du type NAM, voire de type suisse, sans négliger d'entretenir, toujours de manière commune, des forces défensives suffisantes sous commandement européen.

Et nos Anonymous dans tout ça ?

Les hackers qui participent à l'#OpSyria doivent bien comprendre qu'en aidant les rebelles (armés par la CIA), ils aident le pays qui a appréhendé dans la plus parfaite illégalité Kim Dotcom, le pays qui veut extrader des non-ressortissants pour mise à disposition de contenus sous copyright, le pays en bref qui n'est pas le meilleur défenseur des libertés sur Internet.

Alors à mes yeux, dans le meilleur des cas, ils sont inconséquents, naïvement exposés au feu médiatique - et c'est pardonnable, sauf en cas de guerre civile : directement impliqués en tant que belligérants, leur cas relève du droit Pénal (De la participation à une activité mercenaire, soit au maximum sept ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende). Deuxième option, ils sont impliqués contractuellement, mais alors ils ne sont plus les gentils hackers dont on nous parle ici et .

Add. : for english-speaking readers, I can translate this article within 1 2 days. Just ask me via Twitter by clicking here, or via the comments.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 14:03

    Il a mis temps avant de sortir cet article, je l’ai complètement oublié


    Les Russes et les Chinois doivent se méfier des Américains, ils ne sont pas fiables et font uniquement ce qui les arrange, la preuve c’est la guerre contre la Libye en détournant la résolution 1973, et on le voit encore une fois à propos de la conférence de Genève, ils disent et interprètent à leur guise ce qui est écrit noir sur blanc. La Russie a dû à plusieurs reprises faire le point et rectifier des informations, parce que les Américains et aussi Fabius ne se gênent pas de parler au nom de la Russie.

    je vous propose des liens qui le complètent et vont dans son sens.

    http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_une_conf_rence_perdue_corps_et_biens_03_07_2012.html



    http://battles2bridges.wordpress.com/2011/07/21/emotionally-charged-visuals/

    ce lien date quand même mais reste d’actualité, rien n’a changé


    http://fr.rian.ru/world/20120605/194947682.html

    http://sjlendman.blogspot.fr/2012/07/us-intelligece-says-turkish-warplane.html


    je mets aussi des liens prosyriens parce que dans tout système d’accusation démocratique qui se respecte il faut écouter la parole de la défense.


    http://french.irib.ir/analyses/interview/item/198073-jacques-borde,-sp%C3%A9cialiste-des-questions-internationales


    http://www.infosyrie.fr/actualite/reunion-du-caire-un-crabe-a-quitte-le-panier/


    http://www.infosyrie.fr/actualite/le-sommet-de-lopposition-de-lechange-de-vues-a-lechange-de-coups/



    • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 14:36

      http://www.youtube.com/watch?v=LZ_Vxoyu8zY

      le jour où on jugera les responsable devant la CPI alors là je croirai à leurs foutaises


    • mozee mozee 4 juillet 2012 19:48

      Merci pour les liens, voyez aussi le lien vers la conférence de Ruppert sur le bouquin de Brzezinski posté par Blackcat un peu plus bas.


    • geziret geziret 4 juillet 2012 20:29

      On peut faire toutes les analyses possibles et imaginables en fonction de toutes les sources possibles et imaginables, il apparaît clairement que certaines élites veulent et sont capables d’aller jusqu’à l’affrontement de type guerre des étoiles nucléaires, sinon pourquoi existent-ils des armes nucléaires en état d’alerte permanente prête à décoller pour qu’on s’envoie tous en l’air. Pourquoi ? Imaginez une troisième boucherie mondiale avec 3 milliards de mort par exemple, et imaginez la position des élites qui en sortiraient vivants. C’est peut-être prendre un risque inconsidéré mais l’homme a mille fois prouvés qu’il était capable de se lancer dans une telle aventure, quitte à s’exposer à l’extinction de l’espèce humaine. 


    • Anaxandre Anaxandre 4 juillet 2012 21:02

       Les intérêts des américains, des russes, des chinois... L’axe qui irait de la Syrie à la Chine en passant par l’Afghanistan... Tout ceci est très juste.

       Je m’étonne juste que vous ne nous parliez pas d’Israël qui est tout de même un acteur majeur de la région... Peut-on penser sérieusement que cet état n’agit pas, de quelque manière que ce soit, dans la déstabilisation du gouvernement syrien ?


    • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 21:14

      Anaxandre

      Si, c’est évident que Israël est impliqué autant que la Qatar et la Turquie,

      il a fournit de l’armement, la Syrie en a saisi de fabrication israelienne.


    • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 21:25

      Effectivement mozee, très intéressante comme vidéo,

      dire que l’intervention dans les affaires syriennes rien que pour les beaux yeux de Syriens, en dépensant tant d’argent, et d’énergie, sans arrières pensées que la démocratie et la liberté et nous prendre pour des prunes,

      Tamouls (Sri Lanka), Rohingyas (Birmanie), mais là ce sont d’autres cieux, sous d’autres dominations...


    • mozee mozee 4 juillet 2012 21:40

      @Anaxandre en effet, on ne peut nier l’implication d’Israël. Plus que l’allié velléitaire que je décris, on peut considérer que depuis sa création, cet état constitue la tête de pont de l’influence anglo-américaine sur la région. S’il est un partenaire stable des États-Unis au Proche-Orient, c’est bien celui-ci. Néanmoins, il est possible qu’Israël poursuive ses propres intérêts en agissant dans le processus de déstabilisation, c’est pourquoi je l’ai omis dans mon analyse, et préféré mettre l’accent sur la dimension de domination sur l’Asie Centrale.

      @Frida j’ai pour projet de cartographier l’influence américaine dans le monde et ses moyens (soft et hard-power, psyops, etc.). A moins que vous n’ayez quelque ouvrage en tête sur la question, et si vous avez du temps à y consacrer, je vous invite à faire un tour sur l’article qui en parle sur mon wordpress, et à y prendre contact.


    • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 22:07

      @mozee

       

      merci et je le ferai avec beaucoup d’intérêt.


    • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 14:35

       « Je suis en trai de mater sur la chaine syrienne le JT avec rappel toutes les 5 min le code pénal pour acte ou aide au terrorisme !!! »

       

      Les Syriens ne feront jamais mieux que Bush et ses patriot act , en tout cas il leur a montré le chemin

      on a compris que vous êtes sunnite et que vous avez choisi votre camp

      la publicité sanguinaire sur youtub et Al Jazeera sont là former deux camps : les sunnites contre les chiites et notamment les Iraniens. Dans pratiquement toutes les vidéos ils mettent l’accent sur un régime alaouite pro chiite et pro iranien, ils décrivent l’armée arabe syrienne comme des apostats pire que les sionistes,

      il travail bien le registre émotionnel pour embrigader et grossir le nombre de sunnites indignés seront contre le régime, ils cherchent sans se cacher la guerre civile et les massacres commis par les terroristes n’ont aucun autre but que de faire une division irrémédiable entre les deux communautés.


      • FRIDA FRIDA 4 juillet 2012 16:11

        socrate

        si je raisonne comme vous je dirais que ceux qui détruisent les mosolés et le patrimoine au Mali sont les sbirs de l’ancien Président déchu, c’est pour revenir au pouvoir.

        c’est le même raisonnement des salafistes pour expliquer les atteintes aux droits, aux libertés voire même les assassinats de personne en Egypte, ils disent il ne faut pas trop leur demander quoique ce soit, c’est forcément les sbirs de l’ancien régime qui font cela pour affaiblir les islamistes, (Pourtant Naguib Mahfouz et tant d’autres qui ont été agressés, l’ont été sous l’ancien régime)

        c’est pour dire chacun se défend comme il peut, le problème est de coller aux faits et non aux déclarations.

        je veux bien que l’on critique Soral, les Russes les Chinois etc

        mais vous ne critiquez pas vous prenez position, vous faites ainsi donc la même chose que Soral.

        Je ne soutiens pas Assad et je ne dis pas qu’il est blanc, (quoique avec les yeux bleus), mais refuser de voir qu’il y ait une intervention étrangère qui manipule les demandes légitimes des peuples c’est soit l’on est naïf soit l’on est sectaire.

        En tout cas, dans cette affaire syrienne, ce n’est certainement ni la démocratie ni les libertés qui gagnent et encore moins le peuple syrien. On a fait la même chose pour plusieurs pays, on nous vend des guerres et une que c’est fait ils palarbent sur on ne savait etc. Les morts quotidiens en Irak dépassent les morts syriens malgré les terroristes, rien que ces deux jours, plus d’une quarantaine par jours, sans compter sur les réglements de comptes les assassinats, le kidnapping etc

        c’est trop facile de poser l’équation démocratie contre dictateur, sauf que l’équation n’est simple que pour ceux qui la propagent (comme laver plus blanc que blanc) mais la réalité est beaucoup plus prosaique, sordide et mercantile.

        Ils nous ont vendu une Europe prospère et démocratique et en paix, le résultat est tout le contraire, il manque pour le moment la guerre, mais ils la préparent, parce que faire sauter tous les règles du droit international et notamment la souveraineté national est le chemin le plus court pour avoir une guerre en Europe.

        Personnellement je ne veux pas de ce chantage à l’affectif qui pousse à cautionner une guerre, j’ai refusé la guerre contre la Côte d’Ivoire, contre la Libye et je refuse celle contre la Syrie.

        oui le régime est totalitaire, mais il a fait des efforts, sans doute pas assez mais lui reconnaitre au moins qu’il fait les choses à contre courant, au moment où l’Europe et les Américains assistent à la régression de leurs droits et de leurs libertés sous pretexte de réduction des dettes publiques, la nouvelle litanie puisque le terrorisme n’est pour le moment plus d’actualité.


      • mozee mozee 4 juillet 2012 17:02

        Bonjour à tous. Je tiens à apporter deux précisions :

        - les peines évoquées sont celles prévues par le Code Pénal français. Elles sont donc applicables aux ressortissants français qui décident de s’ingérer dans ce conflit, d’un côté ou de l’autre. Je m’exprime en français, le lien vers le texte de loi pointe sur Légifrance. J’aurais été plus explicite en cas de traduction en anglais par exemple. Je m’en excuse auprès des lecteurs francophones non-français.

        - cet article n’est pas un article d’opinion. Je ne suis pas « en faveur de », ni « pour », ou « avec ». Je regarde de loin, parce que je suis loin, et je produis le fruit de ma réflexion. Cet avantage du recul, nous devrions le garder à l’esprit en Europe, car il permet de faire l’analyse géopolitique du conflit, de disséquer ses tenants et ses aboutissants dehors et dedans sans parti pris.

        L’idée ici, c’est de montrer que la Syrie est le thétre d’une guerre par interposition, d’en montrer les acteurs, qui ne sont pas difficiles à déceler, et d’en extrapoler les mobiles et les tendances stratégiques lourdes.

        Merci pour vos commentaires.


        • blackcat 4 juillet 2012 19:00

          Si je me fie à cette vidéo , la « libération » de la Syrie n’est qu’une étape d’un plan plus global dont l’objectif réel est le contrôle de la production et l’acheminement du gaz et du pétrole.

          Il va de soit que pour le bien être des peuples libérés ou à libérer (Etat variable suivant le pays cible inclus dans le plan global), l’OTAN souhaiterait que l’opération syrienne traîne le moins possible smiley



          • mozee mozee 4 juillet 2012 19:43

            Excellente video, qui confirme l’existence de ce « verrou » centrasiatique, en mettant en lumière l’aspect énergétique que j’avais un peu laissé de côté.


          • Wendigo Wendigo 4 juillet 2012 19:46


             Les anonymous, un club de la CIA qui enrole des pauvres gosses qui n’ont pas encore l’age de voir les manipulations et de tomber dedans. Il suffit de voir certaines de leurs vidéo pour voir que le « petit club » joue sur les même cordes que la CIA, càd, la peur, comme dans cette vidéo :

             http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/d-abord-ils-sont-venus-chercher-35585

            De plus ils sont de toutes les « révolutions arabe », sauf au Barhein, ou autre arabie, ce qui démontre déjà un axe d’orientation bien marqué, mais par qui ? puisqu’ils se disent sans hiérarchie.

             N’oublions pas que le meilleur moyen de faire ce que l’on veut c’est de controler son opposition, comme le fait le RFF avec greenpeace (RFF, ou Rokfeller family found, propriétaire d’une trentaine de cie pétrolières ...) .

             Mais ce qui se passe en Syrie et les véléitées de nos présidents, les deux derniers, y compris le dernier démoulé de frais, veullent nous faire entrer en conflit, ceci devrait nous imposer , nous, de réagir aussi de notre coté dans notre pays, de reprendre notre démocratie volée, notre souveraineté violée et notre honneur salit !

             De plus les intérets étasuniens ne sont pas les notres, leur folie ne nous regarde pas, la seule chose que cela nous amène est de plonger entrainé par leur poids dans le gouffre abyssal dans lequel ils se sont précipité .
             Le mieux serait de réagir nous même avant que le groupe des non alignés (Russie Chine) ne trouve que l’idée de déstabilisation des nations que pratique l’OTAN avec abus et indolence, ne soit pas si mauvaise et ne fassent en occident comme nous faisons en Syrie, vu notre cituation tant économique que social, ce serait pour eux très facile, surtout que l’occident a la réputation de mentir plus que le lobbie des arracheurs de dents.
             Nous ne sommes pas non plus à l’abri de ce genre de « politique étrangère », pour preuve, la Chine a déjà rachetée le Port du Pirée... Le peuple Grec, les voient ils comment, en opprésseur ou en sauveteur ? Leurs agresseurs direct étant leur propres alliés, soit l’UE, un soulèvement en Grce sponsorisé par la Chine passerait totalement inaperçu à la face du monde, il serait même logique, la chine serait elle invisible sur l’échiquier .
             Elle investit de grosse sommes comme la Russie , dans les dettes tant européenes qu’étasuniennes .... le nerf de la guerre entre les mains de l’adversaire ? nos dirigeants ne l’ont pas vu venir ?
             Tout ceci ressemble à s’y méprandre à du Sun Tsu, de base et pour être tout à fait honnète, depuis le jours de la chute du mur de Berlin, je pense que Russes et Chinois nous ont tendus un superbe piège à cons et que nos élites, n’avaient rien de mieux à faire que d’y plonger tête baissée, « les cons ça ose tout ... » comme disait Audiard. (Bon vous me direz, tendre un piège à con au US et à l’UE, ce n’est pas chose trop hardue, vu qu’ils ont l’égo plus volumineux que l’ancéphale.)

             Le mieux serait que les peuples fassent le ménage chez eux avant que les deux autres ne s’en chargent


            • mozee mozee 4 juillet 2012 20:17

              Plutôt d’accord sur les Anonymous, à noter par exemple que la moyenne d’âge des leaders contestataires soutenus par les États-Unis lors des révolutions colorés (Ukraine, Serbie, Géorgie, Kirghizistan, Biélorussie) est de l’ordre de la trentaine d’années.
              Maîtrise des technologies de la communication et malléabilité émotionnelle sont peut-être les clés de cette tendance.


            • EricB 12 août 2012 17:53

               De plus les intérets étasuniens ne sont pas les notres,

              C’est tres vite dit.
              Les interets des USA sont la garantie du bon ravitaillement énergétique (pétrole ET gaz, et accessoirement, celui de certains minerais.). Le nôtre y est, qu’on le veuille ou non, fortement lié. Que fera la France le jour où ce ravilaillement n’est plus assuré par « nos alliés » ? Car il évidebr que nous n’avons aucunement les moyens de l’assurer seuls. Et le jour où on lachera les USA sur les questions militaires, on s’entendra tres probablement dire "et bien, debrouillez vous pour votre ravitaillement avec la Russie, la Chine, ou l’Iran....


              • Kessonfait ? 4 juillet 2012 22:00

                @ Mozee

                 

                Tu évoques la crise mais as-tu une explication de sa cause ? Ne pouvons-nous pas faire un lien avec l’avancée militaire vers la Russie et la Chine qui refuse de se soumettre à l’unilatéralisme ?

                 

                Obama, Sarko, Merkel et Cameron avaient pour point commun d’appliquer des politiques d’austérités qui allaient avec les renflouements des banques universelles. Qui dirigent nos pays : les financiers ou les peuples ?

                 

                Obama a pour sa réélection Tony Blair comme conseiller qui lui a pour doctrine la fin du traité de Westphalie et donc la fin des Etats-nations. Qui a le plus à perdre dans une guerre mondiale (il vaudrait mieux dire extinction de l’espèce dans ce cas) ?


                • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 2012 05:07

                  La seule raison est la prise de conscience par les élites politiques occidentales que la plus grande réserve énergétique est l’élimination de la Chine.


                  Toute la politique du FUKUS est orientée vers cet objectif

                  La Chine le sait, la Russie le sait, l’ Inde le sait, Le Brésil le sait, en fait tout le monde le sait.

                  Et j’ ai bien peur que le peuple de France soit d’ accord tacitement avec cet objectif, raison pour laquelle il laisse honteusement des crapules, dont la dernière en poste est Hollande, continuer à nous tromper avec leurs discours humanitaires. Ce qui compte c’ est que ces discours soient des alibis facile pour ne pas réagir devant l’ infâme. 

                  Que Hollande ait écouté la crapule BHL et fait dire à Fabius que « Bachar el Assad doit partir » est révélateur de la crapulerie française sous Hollande. Pire que sous Sarkonazi qui ne se disait pas de gauche et encore moins socialiste.



                  • furio furio 5 juillet 2012 11:44

                    Bonjour

                    je viens de voir un nouveau volet de la propagande guerrière pour une pluie de bombes sur la Syrie..sur France 3. Même France 3 est dans la combine sioniste-néo-cons. A gerber ! Un reportage remis par un organisme non gouvernemental !! Quel foutage de gueule. H R W ! Ah ! cette saloperie d’organisme, GOEBBELS en a certainement rêvé, les nazis et autres sionistes occidentaux l’on fait. Un organisme qui ne décompte que les morts qui intéressent la propagande guerrière, un organisme avec pignon sur rue qui vous fait passer l’intervention sur l’Irak pour une épidémie de grippe, qui présente le génocide palestinien comme un week end meurtrier sur les routes de France. Ah ! cet organisme aurait pu faire passer les massacres nazis pour des « accrochages » entre bandes armées, les camps de la mort pour des camps de redressements.

                    Quel dégoût de voir notre pauvre pays livré pieds et poings à une secte sioniste de la pire espèce qui fait chavirer le monde dans l’horreur. Question : quand ils auront liquéfié tous les pays autour de leur sale pays. A qui vont ils s’attaquer ? Car ils ont peur de tout le monde ?


                    • mozee mozee 5 juillet 2012 12:38

                      Votre analyse est un peu partisane, mais a le mérite de mettre en lumière le rôle trouble de certaines ONG. Un sujet à creuser, assurément, d’autant que peu d’études semblent y être consacrées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mozee

mozee
Voir ses articles







Palmarès