Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La vie et la mort n’auraient-elles pas la même valeur selon leur (...)

La vie et la mort n’auraient-elles pas la même valeur selon leur provenance ? Quelques chiffres qui en disent long

Depuis presque une semaine, on n'entend parler dans nos médias que du 11 septembre. Bien entendu, nous tous qui avons suivi les événements de ce tragique jour, nous ne pouvons qu'être horrifiés. Et de parler de terrorisme, de victimes, de malheur, de tristesse !

Sans retrancher quoi que ce soit à la douleur de ces familles durement touchées par le malheur, cette surmédiatisation ne peut que susciter quelques réflexions, que l'on peut traduire en chiffres et comparer aux 2'750 morts du world trade center.

- Congo RDC, 4 millions de morts, génocide au 21ème siècle qui se déroule dans l'indifférence à peu près générale de la communauté internationale.

- Insurrection syrienne : 2'600 morts estimés, massacres quotidiens dans la presque indifférence générale, jusqu'à ce jour on n'a entendu parler que de "sanctions économiques" ?

- Libye : 50'000 morts après l'intervention de l'OTAN.

- Côte d'Ivoire : plus de 3'000 morts

Ces chiffres nous obligent à nous interroger sur notre responsabilité découlant du silence /des silences ? coupables de nous tous et particulièrement de nos médias. Il est usuel aujourd'hui de considérer les médias comme le 4ème pouvoir dans les pays dits démocratiques. Nous pouvons cependant en douter. A commencer par le choix des informations et le poids que ce choix a sur les événements. Si on y réfléchit, on pourrait avancer cette 4ème place, pour la situer bien plus en avant. La presse porte une grande responsabilité sur le traitement que l'on applique à ces différentes situations.

Le dessous des cartes : il est indispensable d'analyser chaque situation en tenant compte du dessous des cartes, pour ne pas être dupes. Pourquoi la communauté internationale et spécialement la France s'est-elle impliquée en Libye, alors qu'il n'y avait au départ qu'une vingtaine de morts et pourquoi ne le fait-elle pas en Syrie ? En quoi Kaddhafi faisait-il de l'ombre aux français ? N'est-ce pas pour son implication dans le développement du continent africain, qui pouvait faire de l'ombre aux entreprises françaises ? Parlons seulement du satellite, le premier satellite africain RASCOM 1. L'article très intéressant à ce sujet du Professeur Jean-Paul Poulaga détaille les mensonges de la guerre de l''Occident contre la Libye (voir lien ci-dessous). La promesse des rebelles d'accorder le 35% du pétrole à la France, n'y est-elle pas pour quelque chose ?

L'implication de la France en Côte d'Ivoire, dans les dernières élections et la reconnaissance internationale du président Ouattara ressemblent fort à la politique de la Françafrique, soi-disant décriée et rejetée par Sarko. Le soutien ensuite de la France à Ouattara, sur le plan financier entre autres, quel résultat ? Quel sera le retour pour la France dans le secteur des matières premières, cacao, etc. ?

L'insurrection syrienne se déroule dans une indifférence presque totale, pour quelle raison ? Pourtant on voit tous les jours des images choquantes, les unes plus que les autres, tortures, etc. L'armée qui tire sur les insurgés et "finit le travail" en donnant le coup de grâce, ceci devant des caméras qui nous ressortent ça au journal télévisé, alors que nous sommes tous attablés devant notre repas du soir, entre deux bouchées ?

Quand au génocide congolais : une horreur indescriptible. Tiré d'un article publié par l'une des victimes faisant partie du Bureau d'Etudes pour le Congo (voir lien ci-dessous) : "ils ont éventré les bébés dans le ventre de leurs mamans, désorbité les yeux des paysans innocents, coupé des têtes des civils innocents, enterré et enseveli les femmes et les enfants vivants restés aux villages, arraché les mains, les pieds, les sexes des hommes et les seins des femmes ; ils ont pendu des hommes par le sexe aux branches d'arbres ; ils ont fusillé les populations civiles innocentes, etc". Ce génocide passé (presque) sous silence par la communauté internationale, que font les ONG qui dénoncent habituellement ces situations ? Faut-il un million de victimes en plus ? Deux ?

Nous devons tous agir, nous insurger, dénoncer, etc, rester silencieux, c'est consentir.

EC


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Jean Eymard-Descons 13 septembre 2011 09:33

    Bonjour l’auteure,

    Vous savez, les médias en ont fait infiniment plus pour DSK, et « il n’y avait pas mort d’homme »...

    Merci néanmoins pour cette mise en perspective macabre.


    • spartacus1 spartacus1 13 septembre 2011 13:18

      Il me semble qu’on oublie un 11 septembre, celui de l’année 1973 !

      Ce jour là, une clique de militaires fascistes chiliens, sous l’égide des criminels de guerre (crimes commis au Vietnam) Nixon et H. Kissinger et avec l’aide de la CIA renversait le gouvernement de S. Allende, démocratiquement élu, en faisant 3.000 morts. Par la suite, il y eu plus de 30.000 personnes torturées.

      Alors, il semble bien que 3.000 US, tués par fanatisme religieux (enfin, c’est ce qu’on dit) aient beaucoup plus d’importance que 3.000 morts chiliens, tués, indirectement, pour des intérêts économiques étatsuniens.


    • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:45

      bien sûr cela a été totalement démesuré, nous nous y sommes tous laissés prendre...


    • picpic 13 septembre 2011 09:35

      Il faut aussi retourner à cet ouragan qui à dangereusement traverser new york récemment...
      Arrivés sur les coté américaines, les médias ont annoncés que l’ouragan avait fait ses premières victimes....
      Pourtant, cet ouragan avait déjà fait des morts en haïti bien avant d’arriver sur les usa...
      Mais ça curieusement,c’est pas pareil, un haïtien, ça compte pas pour un mort..


      • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:09

        Tout à fait d’accord avec vous et c’est pour ça que je dénonce systématiquement cet état de faits


      • James James 13 septembre 2011 09:42

        La communauté internationale : ces termes ne désignent en fait, rien d’autre, que le diktat des quelques puissances occidentales qui imposent leurs choix au reste de l’humanité.
        Nations qui non seulement détiennent l’arme atomique, mais également le droit de veto au conseil de sécurité des nations Unies et qui contrôlent les institutions internationales par l’intermédiaire de leurs représentants (FMI, banque mondiale...) .

        Ce qui se passe actuellement en Syrie ne regarde que les Syriens eux mêmes, ces ingérences criminelles ne peuvent masquer les objectifs de nos faiseurs de démocratie .C’est à dire en premier lieu s’emparer des sources d’approvisionnement énergétiques et des matières premières, changer les têtes pour mieux pérenniser le système (Côte d’Ivoire,Tunisie, Égypte ), lancer des campagnes de diabolisation contre les régimes ennemis .
        De sanctions en Syrie nous n’entendons parler que de ça ! et pourquoi ? il s’agit de briser d’une manière ou d’une autre l’arc de résistance Chiite au moyen orient composé du Hezbollah, de la Syrie et l’Iran .Qui ignore désormais les conséquences dramatiques de « ces interventions humanitaires », dernières des formes du colonialisme .

        Pourquoi, a t’ on sévèrement réprimer les révoltes dans les pétromonarchies dans une indifférence quasi générale, pire avec l’accord tacite des états unis d’Amérique ?
        L’armée Saoudienne, a réprimé dans le sang les révoltes Chiites du Bahreïn, sans soulever les réprobations des intermittents du spectacle humanitaire.

        Pour finir, il s’agit d’empêcher tout développement des régions considérées comme périphériques, pour assurer la poursuite de l’hégémonie économique et militaire du bloc euro Atlantique et celle du protégé israélien au moyen orient .
        On a cassé l’Irak, très grand foyer de civilisation, de production scientifique et intellectuelle au moyen orient, la dernière proie Libyenne est en phase de désintégration,.
        En dépit de tout ce que l’on peut penser de l’excentrique Kadhafi, il avait beaucoup œuvrer pour le développement de son propre pays et du continent Africain .
        Suprême outrage ! il voulait introduire une nouvelle valeur dans le cadre des échanges économiques et commerciaux, le dinar d’OR .

        Quant aux génocides Africains, tout le monde s’en fout royalement, ça ne fait pas partie de la religion occidentale, celle qui sélectionne les bonnes victimes.


        • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:15

          Je suis en grande partie d’accord avec vous, mais pas sur le fait qu’il faut laisser l’armée syrienne massacrer son peuple, quand à Kaddhafi, il est vrai qu’il avait beaucoup fait pour l’Afrique,et il est vrai que les motivations de la France notamment n’ont rien d’humanitaire mais par ailleurs, il a aussi massacré son peuple, et tué et torturé tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui, donc mon opinion dans ce cas précis est assez mitigée.


        • JL JL 13 septembre 2011 11:17

          D’accord avec l’auteur, Elvira Cerezo.

          Au fait, êtes-vous au courant que la « révolution libyenne » aidée par la trop fameuse communauté internationale - l’oligarchie occidentale capitaliste pour faire court -, débouchera sur un gouvernement inspiré de la charia ?

          Trop fort !


          • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:18

            En effet, c’est une question que je me pose aussi, comme certainement pas mal de personnes. Par ailleurs, il me semble que même si des partis islamistes existent dans beaucoup de pays, cela ne veut pas forcément dire qu’on assistera à une organisation totalitaire comme on peut le voir en Iran.
            On constate aujourd’hui que dans des pays comme la Turquie et l’Egypte, il existe des islamistes, organisés en parti politique, et qui ne revendiquent de prendre le pouvoir en tant que parti unique, mais sont prêts à jouer le jeu démocratique.

            Attendons....


          • pastori 13 septembre 2011 11:18

            je voulais me rendre aux commémorations annuelles des millions de morts japonais viet-namiens, irakiens, africains innocentes victimes tombées sous les bombes atomiques ou conventionnelles des usa.

            ou plutôt des bombes du dieu pétrole et du dieu pognon.

            je n’ai trouvé aucun endroit de ce type pour me recueillir. ces morts là ne doivent pas valoir grand chose.

            • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:19

              A qui le dites-vous ?


            • francesca2 francesca2 13 septembre 2011 11:35

              Parce que nous sommes des Occidentaux et c’est peut-être injuste mais tout à fait normal que des attentats terroristes au coeur de New York avec des avions qui se fracassent dans des tours nous touchent plus que ce qui se passe en Somalie, en Syrie ou au Congo.
              Soyez certaine que de leur côté les Rwandais sont beaucoup plus sensibles aux événements congolais et les Egyptiens aux syriens plutôt qu’à ce qui se passe à Londres ou à Paris.
              Et personne n’aurait l’idée de les culpabiliser.


              • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:22

                Je ne suis pas d’accord avec vous. Comme tant d’autres européens, je suis profondément intéressée à l’Afrique. Pourquoi une mort vaudrait elle plus ou moins qu’une autre ? Les USA ne sont pas meilleurs même s’ils veulent donner des leçons au monde, pensons à Guantanamo, une honte pour un pays qui en agresse d’autres au nom des droits de l’homme..

                Pensons à la guerre d’Irak, déclarée sur la base d’un mensonge du Président de ces mêmes USA, qui a fait tant de morts et déstabilisé tant de personnes... on ne peut pas avoir une vérité pour une partie du monde et pas pour l’autre, si on a des principes et on défend des valeurs, elles doivent être universelles.


              • pastori 13 septembre 2011 11:58

                les américains sont des occidentaux ?


                • ZenZoe ZenZoe 13 septembre 2011 14:26

                  Tout ça, c’est de la manipulation de nos dirigeants assistés de leurs fidèles organes de presse. En insistant lourdement sur le 11 septembre, on continue sur l’idée fixe que le principal ennemi des Occidentaux est le terrorisme. L’avantage est double :
                  - le bon peuple finit par croire que tout le mal sur terre vient des terroristes (et pas des turpitudes de ses propres dirigeants)
                  - le bon peuple peut enfin accepter qu’on lui enlève les dernières libertés qu’il lui reste sous prétexte de le protéger - et en plus, il dira merci !
                  Bref, le terrorisme est un ennemi bien pratique. C’est sans doute pour ça que personne ne tenait vraiment à retrouver Ben Laden (on l’a fait quand il était au dernier carat, histoire de s’approprier sa mort). 
                  Alors que le véritable enjeu de l’histoire, c’est le pétrole ! Indispensable à nos économies, source de richesses phénoménales pour beaucoup, objet de toutes les convoitises. Les terroristes sont partout (en Angleterre, aux USA), et pourtant comme par hasard seuls les pays producteurs de pétrole sont attaqués (Kaddhafi était-il sur le point de signer un contrat avec la Chine comme je l’ai lu ?).
                  De la manipulation des esprits je vous dis...
                  PS important : ma tirade n’enlève bien sûr rien à la tristesse que j’éprouve pour les victimes des attentats.


                  • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:27

                    Tout à fait d’accord avec vous et il y aurait encore plein de choses à dire...

                    C’est tellement plus facile pour la presse de se concentrer sur ce qui fait vendre et est à la mode, plutôt qu’aux valises d’argent liquide qui ont servi à financer les campagnes électorales, valises provenant de certains dirigeants africains... pour quelle contrepartie ? et de s’intéresser à la Françafrique qui soi-disant n’existe plus d’après Sarkosy mais en fait est plus présente que jamais ?

                    La presse de toute façon manipule...


                  • Elvira Cerezo 13 septembre 2011 22:43

                    Dans ces pays là comme vous dites, beaucoup de conflits aujourd’hui sont le résultat de la politique de partage de l’Afrique faite par les colonisateurs, résultats aussi de la décolonisation où on a vu pas mal de personnalités africaines se faire joyeusement tuer par des hommes de mains obscurs mais payés par les gouvernements français, congolais, etc.
                    Des hommes qui étaient des vrais héros de l’indépendance, et qui voulaient une vraie indépendance, des Lumumba au Congo, des Um Nyobé au Cameroun, etc. Les européens ou du moins certains d’entre eux n’ont pas hésité à trucider joyeusement toutes les personnalités qui oeuvraient pour une vraie indépendance, ceci pour mettre leurs marionnettes au pouvoir, afin de piller les matières premières de l’Afrique, d’ailleurs sur une vidéo qui circule sur youtube, on voit Chirac joyeusement confirmer ce pillage.
                    La Françafrique a joyeusement contribué à continuer dans cette voie, on en voit les derniers événements en Libye p.ex. où les rebelles ont promis 35% du pétrole à la France, en Côte d’Ivoire où les dernières élections très controversées ont été largement soutenues par la France, qui a envoyé ses soldats pour soutenir Ouattara, cacao oblige, Gbagbo ne voulait plus jouer le jeu de la France, ou du moins il voulait des contrats respectueux des deux parties.
                    Il vous faudrait vous pencher sur l’histoire de l’Afrique, TV5 monde a produit une série de 4 reportages, effectués par des historiens, et avec des documents d’époque, allant d’un peu avant 1900 jusqu’à nos jours. Certaines images sont insoutenables, je pense à une qui m’est restée en tête, après la fin de l’esclavage mais pendant la colonisation, les noirs qui travaillaient de façon forcée à construire les chemins de fer. Non, ce n’étaient pas des prisonniers, c’étaient monsieur tout le monde, son fils, son frère, etc. Beaucoup sont morts sous les coups de fouets. Nous européens ne sommes pas meilleurs et avons commis bien des atrocités, les derniers charniers ne datent pas d’il y a bien longtemps. Nous sommes tous concernés si nous voulons un monde meilleur.
                    Croyez moi dans ce reportage, il y avait beaucoup d’images comparables, les noirs travaillant de force dans les mines en Afrique du sud et crevant de faim, etc... Ne faites pas l’erreur de penser que nous sommes meilleurs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès