Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Canada puni pour son alignement sur les Etats-Unis

Le Canada puni pour son alignement sur les Etats-Unis

 Bien que l’Institution stipule que les candidats sont élus pour leur contribution au maintien de la paix et « dans le respect du principe géographique équitable », la candidature du Canada à un siège non permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU n’a pas été retenue le 12 octobre à New-York.

Un pays souvent exemplaire.

Comment ne pas aimer le Canada, pays accueillant dans une époustouflante diversité, pays de tous les possibles, pays de gens si chaleureux en dépit ou peut-être à cause des rigueurs de l’hiver ? Lire un article récent, ici même, dans la rubrique « International » qui en dit plus long.

 A l’ONU, toutes les sphères concentriques profitent de l’expertise de contributeurs canadiens, le pays faisant partie de l’élite mondiale dans de nombreux domaines scientifiques et technologiques. De plus, les personnalités qui ont laissé leur empreinte dans l’institution onusienne sont légions, de Lester Pearson ancien premier ministre mais surtout prix Nobel de la Paix pour son intervention dans la crise de Suez jusqu’au processus dit d’OTTAWA visant à l’éradication des mines terrestres antipersonnel : la liste des hommes et des actions serait trop longue.
Et aujourd’hui, citons l’implication dans les forces de la paix (plus de 150 morts en Afghanistan par exemple) et aussi la générosité dans l’abondement des fonds de développement des pays du Tiers-Monde. Le premier Ministre, Stephen Harper , défendant in situ la candidature canadienne, en promettait d’ailleurs une substantielle augmentation. Peut-être ira-t–il, en grand seigneur, à ne pas se laisser aller à la rancune.

Ce fut donc un score au profit du Portugal élu au troisième tour, l’Allemagne ayant été élue dès le premier tour en atteignant 128 voix sur 192, tout juste la majorité des deux tiers requise.

Disons tout de même qu’avant le deuxième tour qui le plaçait loin derrière le Portugal et provoquait son retrait, le Canada avait obtenu 114 voix, ce qui est loin d’être un affront ni même un grave désaveu.

A qui la faute ?

Le ministre des Affaires Etrangères, Lawrence Cannon, a trouvé et c’est de bonne guerre, une explication quelque peu hâtive incriminant les dissensions à l’intérieur du Parlement Fédéral à Ottawa visant particulièrement les libéraux qui, certes votent assez régulièrement contre un gouvernement conservateur minoritaire mais savent, sinon s’abstenir au moins s’absenter dans certains votes sensibles. Alors qui ? Les libéraux que nous avons rencontrés, anciens ministres ou députés en poste, affichaient allègrement il y a quelques jours leur scepticisme accusant S. Harper de s’y être pris trop tard. Soit !

Bien que le vote soit secret, même après le scrutin, des observateurs qu’on pourra lire dans toute la presse, n’auront sans doute pas tort d’expliquer cette contre-performance par la défection prévisible de certains pays sensibles au soutien trop direct accordé par le Canada à Israël, donc dans l’accompagnement de Harper à la politique des Etats-Unis de George.W.Busch. Avec la règle des 2/3 et celle du secret absolu, la partie était difficile à gagner dans ces conditions, même pour un pays aussi paisible et pacificateur que le Canada. Encore une fois, les rancœurs sont tenaces et par définition peu objectives. Les divisions internes n’arrangent rien certes, mais à notre avis, ne jouent plus au niveau des pays qui défendent la cause palestinienne, surtout de ceux qui la soutiennent avec une outrance dangereuse pour la planète.

Demeure alors une question : pourquoi l’Allemagne a-t-elle été élue au 1° tour et le Portugal préféré au Canada au 2° tour, alors que l’Europe est surreprésentée, avec ses deux membres permanents avec droit de veto, ce que les « temporaires » n’ont pas ?

Beau sujet de réflexion et d’investigation.

Antoine Spohr.


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Philou017 Philou017 14 octobre 2010 12:10

    Votre position, m Spohr me parait d’une assez mauvaise foi.

    « Comment ne pas aimer le Canada, pays accueillant dans une époustouflante diversité »
    Il n’est pas question de sympathie ici, mais de légitimité au sein de l’ONU. Est-ce que les Zimbabwéens ou les Mongols ne sont pas sympas ?

    Et aujourd’hui, citons l’implication dans les forces de la paix
    Dans les forces de la guerre et de l’impérialisme vous voulez dire. Il n’y a aucune raison objective au maintien d’une force occupante en Afghanistan.

     et aussi la générosité dans l’abondement des fonds de développement des pays du Tiers-Monde.
    Abondement de fonds qui profitent souvent indirectement aux multinationales occidentales, devriez-vous préciser. Posez-vous la question pourquoi les pays que vous qualifiez de « tiers-monde » sont toujours pauvres, malgré les « aides » constantes de pays occidentaux.

    « Encore une fois, les rancœurs sont tenaces et par définition peu objectives. »
    L’alignement du Canada sur les Etats-Unis et plus loin sur Israel est un fait parfaitement objectif.

    « alors que l’Europe est surreprésentée, avec ses deux membres permanents avec droit de veto, »
    Le continent Nord-Américain serait encore plus sur-représenté avec le Canada au Conseil.
    La sous-représentation du monde non-occidental est elle patente, sans doute pour des questions de budget.

    Votre discours est conformiste et aligné sur les positions pro-occidentales. La politique adore les hommes comme vous, qui adoubent les positions conformistes, se posent peu de questions et confortent les voeux du monde financier en soutenant une Europe qui prive les peuples de leur souveraineté et impose un libéralisme économique qui ruine les peuples et enrichit les multinationales et les spéculateurs.

    Je ne doute pas de votre bonne foi, mais il serait temps de vous poser des questions sur l’orientation des institutions que vous soutenez.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 octobre 2010 18:14

      Le Canada a eu son heure de relative neutralité, de dignité, et donc d’utilité internationale il y a 20 ou 30 ans .  Le Canada, dans une organisation internationale, est aujourd’hui un jeton pour les USA, comme l’Ukraine et la Byelorussie en étaient pour la Russie de l’URSS avant la dissolution de celle-ci. 


       Seuls quelques fanas suivent encore, comme un match de foot, les arguties insignifiantes des organisation internationales dont l’impact sur l’opinion comme sur les faits est devenu nul. Le monde de l’après-guerre qui avait donné l’ONU à San Francisco n’a pas plus de réalité maintenant que l’Allemagne d’avant Bismarck .


       PIerre JC Allard

    • A. Spohr A. Spohr 14 octobre 2010 14:32

      Vous faites une analyse de texte. Bien. Moi j’essaie de rendre compte sans autre parti pris qu’une tentative d’explication. Les Institutions Internationales sont ce qu’elles sont au bout d’un long périple difficile mais elles sont ,alors qu’elles pourraient rester en perpétuelle gestation par excès d’exigences . Rappelez vous« l’ubris », cette néfaste démesure.

      Croyez moi svp je ne suis pas impérialiste et je sais aussi que le CANADA, pas forcément celui de Harper, ne l’est pas non plus et pour cause...il est plutôt impérialisé. Beaucoup à débattre.Puisque vous êtes un spécialiste de RI, avez vous une conclusion à me donner sur la question finale de mon papier. Nous pourrions, ici , en débattre.
      Ceci dit, je vous lis et viens de vous relre et je dois,partant, vous donner un coup de chapeau pour le fond et la forme qui honorent ce journalisme citoyen. Pour le parti pris nous ne sommes ni l’un ni l’autre indemne. Merci.

      • bek 14 octobre 2010 17:57

        Le canada, pays pacificateur.. ??

        Les afghans vous disent merci.


      • Philou017 Philou017 14 octobre 2010 18:20

         Les Institutions Internationales sont ce qu’elles sont au bout d’un long périple difficile mais elles sont ,alors qu’elles pourraient rester en perpétuelle gestation par excès d’exigences . Rappelez vous« l’ubris », cette néfaste démesure.

        Je reconnais tout à fait la difficulté de faire fonctionner un organisme comme l’ONU. Néanmoins, l’immobilisme qu’on y observe n’est pas du qu’à la pesanteur, mais doit beaucoup aux puissances occidentales dominantes, ainsi qu’aux membres permanents du conseil de sécurité. Le droit de veto qui leur est accordé, déjà discutable au départ, apparait comme un prébende accordé aux plus puissants. La désignation du secrétaire actuel, un homme des USA parfaitement transparent, est aussi significative de cet immobilisme. Le monde devient multilatéral, mais cela peine à se retrouver dans cette institution. Et que dire du FMI ou de l’OMC ?

        Croyez moi svp je ne suis pas impérialiste et je sais aussi que le CANADA, pas forcément celui de Harper, ne l’est pas non plus et pour cause...il est plutôt impérialisé.
        C’est bien la politique de Harper qui est rejetée, et par conséquent les choix qu’il aurait fait en fonction de sa vision politique.

         Beaucoup à débattre.Puisque vous êtes un spécialiste de RI, avez vous une conclusion à me donner sur la question finale de mon papier. Nous pourrions, ici , en débattre.

        Je remarque sur Wikipédia :

        La question de la représentativité des membres non permanents et de leur nombre est récurrente depuis les années 1960. L’amendement de 1963 a fixé une répartition géographique équitable des sièges de membres non permanents. Ainsi, on trouve désormais systématiquement :

         * cinq États membres d’Afrique et d’Asie (en général, trois d’Afrique et deux d’Asie) ;* un État membre d’Europe orientale ;* deux États membres d’Amérique latine ;* deux États membres du groupe des États d’Europe occidentale et autres États.
        Le déséquilibre vient pour beaucoup de la présence de 2 pays Européens dans les memebres permanents. Je suis assez d’accord avec Wikipédia sur ce sujet :

        La représentativité des cinq membres permanents était incontestée lors de la création de l’Organisation des Nations unies au sortir de la guerre, en 1945. Ils représentaient plus de 50% de la population mondiale, dont moins de 15% pour la Chine. Or, d’un côté, la vague de décolonisations, la progression démographique de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique latine, et de l’autre, l’éclatement de l’URSS, la stagnation de la France et du Royaume-Uni, font qu’aujourd’hui, ces membres permanents ne représentent que 30% de la population mondiale, dont 20% pour la seule Chine.

        Il en est de même pour la répartition géographique des membres non permanents. La bascule démographique et les changements géopolitiques font que certaines régions sont sous-représentées. Par exemple, l’ensemble Asie-Afrique représente 65% de la population mondiale (hors membres permanents) pour 50% des sièges de membres non permanents, alors que l’Amérique latine représente 10% de la population pour 20% des membres non permanents.

        La présence de membres permanents , avec droit de veto, me parait une configuration issue de la guerre froide, dans le contexte d’un équilibre des puissances de la 2eme guerre mondiale. Cet équilibre doit changer, c’est évident. Mais les cinq membres du conseil s’y opposeront pour des considérations d’intérêt.

        Du reste, la légitimité de l’ONU est largement limitée par cette configuration, qui donne la primauté aux intérêts politiques de puissances économiques plutôt qu’à une vraie démocratie mondiale multilatérale.

        La stagnation d’une régulation internationale et multilatérale de qualité doit beaucoup à la résistance des intérêts impérialistes, et notamment ceux occidentaux. mais cela n’a rien de vraiment étonnant. Il me semble qu’aujourd’hui, la Chine et la Russie sont bien moins rétifs à des évolutions positives.

        Dans le contexte actuel, le rejet de la candidature du Canada me parait une bonne chose, même si elle ne résout pas les problèmes de fond.


      • andrée 14 octobre 2010 21:18

        à Philou 17.
        Allons. Si vous avez raison sur des aspects techniques très contestables de l’organisation de la planète, Wikipedia étant ce que l’on en fait, vous feignez tout de même d’esquiver la finalité de mon propos. Pourquoi l’Allemagne puis le Portugal, dernière « puissance » impériale en Afrique contre le Canada, qui lui,a tout de même fait partie des libérateurs de l’Europe des dictatures...Eh oui c’était çà aussi l’origine du « machin » que fustige un de nos lecteurs.
        Allez ,on se fait un papier de citoyen libre pour en débattre.
        Avez vous remarqué à quel point les réactions sont virulentes contre les USA et consorts, surtout de la part de gens qui n’ont pas réellement lu l’article. J’aimerais de mon côté trouver le même engagement paisible et serein cette fois pour l’Europe.
        Merci, en tout cas de me rappeler la trame des cours que je faisais , il n’y a pas si longtemps.


      • LE CHAT LE CHAT 14 octobre 2010 14:50

        Ce n’est pas du maintien de la paix , mais une guerre que le Canada fait en Afghanistan , avec un soutien à un gouvernement fantoche qui ne tiendrait pas une semaine contre son peuple !


        • A. Spohr A. Spohr 14 octobre 2010 16:06

          Mais franchement est ce le sujet de l’article ? Il s’agit de rendre compte d’un vote et de tenter de l’expliquer. C’est tout. Quant au « peuple » j’aimerais savoir ce que vous entendez par là en Afghanistan. Telle ou telle ethnie ou tribu opposée à telle autre ? Sont incluses les femmes adultères lapidées et leurs bourreaux, les femmes et les enfants épris de liberté et avides de « culture ». L’ONU ne s’est pas trompée au départ mais depuis tout est devenu « faux ». N’oubliez pas non plus que comme le Canada, nous, la France, y sommes embarqués et bien « coincés ».

          Vous avez raison, Karzaî est fantoche mais comment voir naître un gouvernement « représentatif » d’une mosaïque de petits peuples sans dégâts encore plus graves ? La liberté de s’étriper ? Moi j’hésite et je vous sais assez perspicace pour le savoir .
          Comment expliquez vous et là est le sujet, le vote des 192 délégués à l’ONU. ( L’Afghan peut très bien avoir voté pour le Canada). C’est plus compliqué çà.

          • LE CHAT LE CHAT 14 octobre 2010 16:11

            le vote des délégués de l’ONU , c’est autant une mascarade que les votes à la FIFA pour avoir la coupe de foot ou les votes au CIO pour l’organisation des J.O !
            l’ONU , ce n’est qu’un « machin » disait le général , et il avait raison !


          • Martin D 14 octobre 2010 17:01

            ONU = organisation impérialiste occidental

            qu’est-ce que le conseil de sécurité, ou 1 seul paus, les usa, peut tout bloquer.
            voir tout les veto des usa pour ne pas punir israel.

            le canada, c’est pareil que les usa, mais, certes en moins pire.


              • Gandalf Tzecoatl 14 octobre 2010 22:34

                Une démocratie ne survit pas à ses démons de la tyrannie uniquement par la corruption, mais également par la conspiration.


              • Hussein Hussein 14 octobre 2010 23:50

                Pourquoi l’Allemagne, pays européen aligné sur les positions occidentales et membre de l’OTAN, est-elle préférée au Canada ?? Pour ma part, je pense que la participation à la guerre en Afghanistan n’en est pas la raison principale. Il faut plutôt chercher du côté du Moyen-Orient pour comprendre que l’Allemagne est plus modérée que le Canada pour tout ce qui concerne les problèmes israelo-palestiniens.

                Pourquoi le Portugal, autre pays européen, est-il préféré au Canada ??? Là, j’ai du mal à comprendre. Quels grands enjeux géostratégiques viennent interférer dans le choix des électeurs onusiens ? Je laisse ma langue à LE CHAT.


                • A. Spohr A. Spohr 15 octobre 2010 09:47

                  A Hussein


                  Enfin quelqu’un qui tente une explication après avoir lu l’article sérieusement et n’est pas obnubilé par un anti-américanisme primaire.
                  Curieux pourtant que les deux Etats choisis soient européens d’une part et d’anciennes dictatures d’autre part ( Hitler et Salazar jusqu’en 1975) pendant que le Canada participait aux cotés des Anglais et des alliés à notre libération . Il y a plus immédiat....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès