Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Canada se prépare-t-il à envoyer son armée en Ukraine

Le Canada se prépare-t-il à envoyer son armée en Ukraine

Ce n’est plus un secret pour personne que le Canada est bien actif dans cette guerre que l’Occident a provoquée et alimentée en Ukraine. Depuis le coup d’État de février 2014 qui a rendu possible la mise en place, en mars, d’un gouvernement entièrement soumis aux intérêts de l’OTAN et de Washington, les initiatives ne manquent pas pour que la partie prorusse de l’Ukraine soit entièrement soumise aux nouvelles autorités.

Or, cette dernière ne l’entend pas ainsi. Ce fut d’abord les habitants de la Crimée qui firent un référendum pour décider de leur indépendance. Le OUI l’emporta avec une très grande majorité et donna lieu à la déclaration d’indépendance de la Crimée que la Russie reconnut aussitôt. Les autres parties du sud-est de l’Ukraine, Donetsk et Lougansk, réalisèrent également un référendum. Dans les deux cas, le OUI l’emporta pour en faire la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk.

En septembre 2014, une entente entre les parties, rendue possible grâce à l’intervention de la Russie, a été signée.

« Les représentants de Kiev et les séparatistes de l'est de l'Ukraine ont signé samedi à Minsk un mémorandum instaurant un cessez-le-feu et la création d'une zone démilitarisée de 30 km au terme de négociations de paix, la trêve restant fragile dans la région. » 

En dépit de cette entente, le gouvernement de Kiev profita de la trêve pour se réarmer et poursuivre, par des groupes mercenaires, les attaques sur le Donbass, secteur sud-est de l’Ukraine. On compte à ce jour plus de 5000 morts dont la grande majorité sont des civils et plus de 10 000 blessés. À cela s’ajoutent des milliers de personnes qui ont trouvé refuge en Russie. 

Tout récemment, les dirigeants de Républiques populaires, appelés également les séparatistes, voyant que les objectifs de Kiev et de l’OTAN demeuraient les mêmes et qu’ils poursuivaient leurs attaques, ont décidé de passer à l’offensive en misant sur la récupération de Marioupol, dernière grande ville du sud-est encore aux mains de Kiev. 

Depuis que le gouvernement de Kiev a tenté, la semaine dernière, de reprendre le contrôle de l’aéroport de Donetsk, les hostilités ont repris de plus belle et la guerre de l’information et de la désinformation renvoie la responsabilité de ces attaques à l’une ou l’autre des parties. 

Dans ce contexte, il n’est pas superflu de prendre bonne note des dernières déclarations du président Poutine. 

« Nous disons souvent : l'armée ukrainienne. Mais qui comprend-t-elle en réalité ? On y trouve un certain nombre d'unités militaires officielles, mais la plupart de ses combattants forment les prétendus +bataillons de volontaires nationalistes+ », a affirmé Vladimir Poutine.

Selon lui, « il ne s'agit plus, de facto, d'une armée, mais d'une Légion étrangère, en l'occurrence d'une Légion étrangère de l'OTAN, qui ne cherche pas à défendre les intérêts nationaux de l'Ukraine ». 

« Ses objectifs sont tout à fait différents », a poursuivi le président russe. Il s'agit d'objectifs géopolitiques qui consistent à « endiguer la Russie, ce qui n'a rien à voir avec les intérêts nationaux du peuple ukrainien », a conclu le chef de l'État. »

Concernant les tentatives occidentales de diminuer le rôle historique déterminant de la Russie dans la chute du nazisme, il avait ceci à dire  :

« Nous devons comprendre que les tentatives de réécrire l'histoire, de revoir le rôle de notre pays dans la Grande Victoire, permettent de justifier les crimes nazis et de faire renaître l'idéologie mortelle du nazisme. Nous devons défendre la vérité sur la Seconde Guerre mondiale, l'exploit, la dignité et l'honneur des survivants et des morts ».

Si nous comprenons bien le message de Poutine, ce dernier comprend que Washington et l’OTAN, laquelle lui est entièrement soumise, n’ont en rien modifié leur objectif, à savoir celui de prendre le contrôle du territoire ukrainien et d’y installer, à la frontière de la Fédération de Russie, leur arsenal militaire. Pour M. Poutine, en aucun moment la Russie ne saurait tolérer, au nom même de sa sécurité nationale, que l’Ukraine devienne un territoire occupé par Washington et l’OTAN.

Tous ces appels au cessez-le-feu et aux négociations politiques seront à l’avance condamnés à l’échec tant et aussi longtemps que l’Occident (Washington et l’OTAN) n’acceptera pas de laisser tomber cet objectif d’une Ukraine militarisée et soumise au commandement de Washington et de l’OTAN. Cet objectif va au-delà de la ligne rouge, tracée par la Russie. 

C’est dans le contexte de cette offensive de Washington et de l’OTAN que le gouvernement canadien apporte sa contribution en millions de dollars et en déploiement des cf-18 et, éventuellement, par l’envoi de soldats entraînés au combat en situation hivernale. Déjà, en novembre dernier, des exercices militaires se sont réalisés dans la région de Portneuf, à Québec. Au moment d’écrire ces lignes, de nouveaux entraînements militaires se réalisent, du 19 au 27 janvier, dans la même région. Cette fois, des soldats polonais et français y participent. 

Sachant ce qui se passe en Ukraine dont le climat est semblable au nôtre, nous pouvons raisonnablement penser que l’OTAN prépare une participation armée de nos soldats pour aller combattre les Ukrainiens et Ukrainiennes qui ne sont pas d’accord avec les nouveaux dirigeants qui leur furent imposés de l’extérieur. Pour qui douterait de cette intervention extérieure (Washington et OTAN) dans ce changement de gouvernement, je recommande cet article

Qui, au Parlement canadien, a suffisamment d’indépendance et de liberté, pour interpeller les autorités gouvernementales sur le rôle que joue le Canada dans cette opération de prise de contrôle d’un territoire étranger ? Combien de millions de dollars y investit le gouvernement et combien de soldats de tous les niveaux y sont impliqués ? Le CF-18 canadiens ont été aussitôt mis à la disposition de l’OTAN. 

Harper dirige le pays comme un subalterne de Washington. Ce dernier a priorité sur ce que les Canadiens voudraient s’ils étaient informés de tout ce qui s’y passe. Trop de secrets et de silences entourent ces opérations qui nous sont toujours présentées comme des missions humanitaires. Regardons ce que nous avons laissé en Libye, en Afghanistan et même en Irak où nous apprenons que l’armée canadienne y joue un rôle. 

Je ne suis pas certain que le Peuple canadien souhaite s’identifier aux intérêts de l’Empire dans le monde et y sacrifier vies et argent. On nous enferme dans une bulle où la pensée unique est reprise par nos médias officiels de manière à ce que nous pensions tous et toutes que tous ce qui s’y fait est pour le plus grand bien de l’humanité. 

Il est important de rappeler que ni Washington, ni l’OSCE n’ont pu, à ce jour, donner des preuves indépendantes à l’effet que l’État de Russie et son armée étaient en Ukraine. Ce n’est pas la Russie, comme le répète Harper et les médias officiel, qui a envahi l’Ukraine, mais bel et bien Washington et l’OTAN. Même Le Devoir, le journal de référence des intellectuels, ne se soucie guère de vérifier ces affirmations.

Le gouvernement de Russie apporte de l’aide humanitaire aux populations du sud-est de l’Ukraine, victimes des attaques venant des soldats et de l’artillerie de Kiev. De cette aide humanitaire nos médias n’en parlent pratiquement pas. Qu’il y ait des Russes qui décident par eux-mêmes de se joindre aux russes ukrainiens, c’est bien possible. Il en va sûrement de même pour les conseillers militaires russes qui vont conseiller les indépendantistes russes de l’Ukraine. Le Canada n’envoie-t-il pas ses conseillers militaires tout comme le fait Washington alors qu’aucun Canadien et Étasunien ne sont mis en danger en Ukraine. 

Vite, il faut qu’on se réveille avant que la troisième Grande Guerre vienne nous sortir de notre amnésie. 

Pour qui veut en savoir plus : 

http://www.legrandsoir.info/recherche.html?cx=partner-pub-4397068416067908%3A6ww16eql74y&cof=FORID%3A9&ie=utf-8&sitesearch=legrandsoir.info&q=Présence+Russe+en+Ukraine

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-repression-et-la-guerre-en-162682

Oscar Fortin 

Le 26 janvier 2015 

http://humanisme.blogspot.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 27 janvier 2015 09:44

    Le Canada si je ne m’abuse oscar est la « propriété » de la couronne d’Angleterre ??


    • cathy30 cathy30 27 janvier 2015 09:57

      C’est du déplacement de population comme en ex Yougoslavie.


      • Phoébée 27 janvier 2015 10:17

        Le Canada déjà engagé (Première puissance minière du monde) dans les massacres du Kivu.

        On est très loin du Folklore : feuille d’érable, caribou, pain de chantier....


        • cathy30 cathy30 27 janvier 2015 10:24

          Tant que les tatars sont en Crimée , la Crimée restera partie intégrante de l’Ukraine estime t-il, avant d’avertir que son peuple lancera une guérilla contre l’armée Russe, si elle ne pliait pas bagage.


          • wesson wesson 27 janvier 2015 16:46

            Bonjour Cathy,


            l’article est de fin Mars 2014, et autant dire que depuis lors, les Tatars de Crimée sont bel et bien resté sur place, et ont d’ailleurs obtenu un statut spécial qui protège leur langue et leur culture.

            C’est dire si ils sont en réalité loin d’une guérilla contre la Russie.

            Je crois d’ailleurs que c’est un peu moins de 14.000 Criméen qui n’ont pas voulu demander la nationalité Russe, soit moins de 1% de la population. Autrement dit, le passage sous l’autorité Russe a été parfaitement accepté. De même, il n’est pas dur de voir à la lumière des événements du Donbass dans quel contexte les Ukrainiens comptent récupérer « leur » Crimée : à grand coup de canon et contre la volonté du peuple !

          • antyreac 27 janvier 2015 19:27

            La plupart des allemands sudètes ont accepté d’abord la nationalité tchécoslovaque

             en 1919 puis avec beaucoup enthousiasme ont accepté la nationalité allemande en 1938....

          • cathy30 cathy30 27 janvier 2015 23:51

            wesson

            Et ça ce n’est pas un déplacement de population :
            Ukraine : Lviv accueille les Tatars fuyant la Crimée

            Le Point - Publié le 07/03/2014 à 17:04

            Le bastion nationaliste ukrainien, à l’ouest du pays, est la destination de centaines de Tatars, minorité musulmane de Crimée, qui fuient la péninsule.

            Plus de 824 000 personnes ont fui leur foyer en Ukraine depuis le début de l’année. C’est le chiffre publié ce vendredi 24 octobre par le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). 

          • cathy30 cathy30 28 janvier 2015 00:08

            oui antyreac, c’est ça.


          • wesson wesson 28 janvier 2015 11:50

            Cathy, 

            vos citations d’articles sont tout à fait malhonnêtes car vous décontextualisez des chiffres et des faits pour transformer des cas isolés en une règle générale.

            Ainsi, sur l’article du point, il est question de 500 tatars, en réalité bien moins, qui furent effectivement accueillis. On est là sur des chiffres en fait très faibles. 

            Et là encore l’article date de Mars 2014, et vous ne parlez évidemment pas de la suite : après quelques semaines passés dans les hôtels et quand les caméras se sont tournées ailleurs, tous ces réfugiés ont été gentiment priés de dégager les chambres pour laisser la place aux touristes, pendant que la population locale commençait à leur reprocher d’avoir été un peu trop Russophiles. 

            Dès l’été, la majeure partie de ce petit groupe était reparti en Crimée dans leurs pénates.

            Il y a le cas particulier de Refat Tchoubarov qui est cité dans le second article : leader des tatars en perte d’influence depuis bien avant Maidan, qui en se mettant du coté de Kiev a cru pouvoir regagner son aura. Ses déclarations d’appels à la résistance armée, ainsi aussi que la production d’un faux (celui du fameux « recensement des Tatars Criméen » qui s’inspirait des documents nazis pour les juifs), ont amené les nouvelles autorités à lui interdire le territoire de Crimée. Ce type là était clairement dans une dynamique de foutre la merde, et je trouve la décision visant à l’interdire tout à fait justifiée. Il s’agit à ma connaissance de la seule mesure de cet ordre qui fut prononcée. 


            Sur le chiffre de 824.000 personnes qui ont fui leur foyer, il est particulièrement malhonnête de le citer à propos de la Crimée, lorsque on sait que la quasi totalité de ce chiffre s’explique par la fuite des populations du Donbass, pendant que l’armée Ukrainienne bombarde les centre-ville sans aucune discrimination. Et d’ailleurs, la majeure partie de cette population en fuite s’est retrouvée majoritairement en Russie, mais aussi en Crimée (ce qui d’ailleurs permet fort malhonnêtement d’afficher que sur ces 824.000, une part substantielle « a fui vers l’Ukraine » parce qu’elle se trouve en Crimée).


            Pour conclure, sur les 2 articles que vous mettez en lien, j’en extrait une citation du maire de Lvov :  Andriy Sadovy 

            « Si vous attendez des hommes armés venant de l’Ouest, je vous rassure : nous voulons un développement pacifique pour toute l’Ukraine »

            On peut mesurer maintenant ce que valait cette déclaration.

          • bourrico6 29 janvier 2015 10:32


            "vos citations d’articles sont tout à fait malhonnêtes car vous décontextualisez des chiffres et des faits pour transformer des cas isolés en une règle générale."

            Moui m’enfin vous avez vu avec quels spécimens vous engagez un dialogue ?  smiley
            Vous vous attendiez à quoi.


          • Laurent 47 1er février 2015 13:16

            Ah bon ? Parce que maintenant le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés s’intéresse aux gens qui fuient les zones de combat en Ukraine ? C’est nouveau ça ! 824.00 personnes ont fui les massacres que les russes perpétraient sur la population en Crimée ! Pour aller où, s’il vous plait ? Vous pouvez tenter de faire avaler ça aux gens qui se contentent des chaînes de télé françaises ! Mais moi, j’ai d’autres sources ! Celles qui me donnent par exemple le nombre d’ukrainiens qui ont fui les massacres perpétrés par les miliciens néo-nazis de Pravy Sektor, Svoboda, de Stépan Bandera, ou du bataillon Azov, ces grands admirateurs d’Adolf Hitler ! Ces fuyards se sont réfugiés en Crimée, et se sont mises sous la protection de la Russie ( vous savez, ce pays qui a anéanti le nazisme en allant jusqu’à Berlin, au prix de 27.000.000 de morts ). Le gouvernement fasciste ukrainien de Porochenko a déjà fait massacrer près de 5.000 personnes dans l’Est de l’Ukraine selon l’OSCE ). Alors, ma question est la suivante : combien les russes ont-ils massacré d’ukrainiens en Crimée ? Ca n’a pas pu passer inaperçu, tout-de-même !
            Les preuves de la main-mise des américains, ces menteurs professionnels, dans le dossier ukrainien sont tellement aveuglantes, qu’il ne reste que les décervelés intoxiqués au Coca Cola pour ne pas avoir compris qui était le méchant dans l’histoire ! Lisez les rapports des observateurs de l’OSCE, qui eux sont sur place, vous aurez une idée plus juste de la réalité !


          • fred.foyn Le p’tit Charles 27 janvier 2015 10:33

            Ma cabane au Canada...comme disait l’autre.. ?


              • gaston gaston 27 janvier 2015 14:01

                Les vassaux de l’Oncle Sam oseront-ils prendre ce risque ?

                Il est vrai qu’une « bonne guerre » pourrait les intéresser pour
                essayer de reconquérir - avant tout - leurs propres peuples...

                • leypanou 27 janvier 2015 14:09

                  @auteur :

                  Si vous n’utilisez pas la sémantique des médias mainstream, ce serait mieux je pense. cf la partie prorusse de l’Ukraine (surtout vu votre positionnement)
                   
                  On entend tellement cela dans les MSM que cela finira par donner la nausée.

                  HS sur FranceTélévisioin, SYRIZA est maintenant qualifié d’ultra-gauche !!!


                  • oscar fortin oscar fortin 27 janvier 2015 14:37

                    Je conviens que l’expression « prorusse de l’Ukraine » est mal choisie pour identifier toute cette partie de l’Ukraine dont les populations sont de sources russes. Mieux vaudrait en parler du point de vue de leur communauté d’appartenance que du point de vue de leur choix politique. C’est un peu ce que je comprends de votre intervention, sinon précisez la moi davantage.


                    Bonne journée à vous.

                  • soi même 27 janvier 2015 14:38

                    Et de deux, nouvelle guerre d’Espagne, mais que font ces canadiens dans cette galère , cela expliquerait le pourquoi de l’intérêt des russe vis à vis de ce pays !

                    http://fr.ria.ru/presse_russe/20141111/202947217.html

                    Des avions militaires russes interceptés près de l’Alaska et au Canada

                    • wesson wesson 27 janvier 2015 17:03

                      Bonjour l’auteur, 


                      Disons-le tout net : je ne crois franchement pas à un engagement direct des USA et de ses alliés en Ukraine. 

                      Pour scorer une victoire là bas, il ne s’agit pas d’aller bombarder depuis 10 Km d’altitude un pays qui n’as strictement aucune capacité de réaction. Dès la première semaine d’une telle stratégie, il n’y aurait plus un seul avion de l’OTAN en vol. 

                      Mais il s’agit bel et bien d’y envoyer des troupes, et au fur et à mesure que le temps passe, il devient très clair que la Russie ne laissera pas tomber ceux qu’elle considère presque déjà comme ses concitoyens. 

                      En plus du fait qu’il n’existe à mon avis très peu de personnes réellement motivés à aller se faire des Russes pour défendre les intérêts des oligarques, si quiconque se pique de reprendre par la force le contrôle de ces territoires, il trouvera en retour - en plus des rebelles objectivement ultra motivés - des « anciens combattants » de Tchétchénie et de Géorgie. 

                      Bref, il faut s’attendre à voir revenir les cercueils par avions entier, et très rapidement ça fait désordre. Et dans ce cas, il sera difficile d’accuser les Russes d’ingérences lorsque on peut entendre « les troupes Ukrainiennes » répondre aux journalistes locaux « not my face, please »... 

                      L’atmosphère étant plutôt à se faire une guerre crapoteuse à l’aide de sanctions économiques, sans envoyer réellement de troupes. 

                      Le prochain round de sanctions devant d’ailleurs être l’interdiction d’utiliser Swift pour les banques Russes, sauf qu’il s’agit là de rien de moins que de l’équivalent fonctionnel d’une bombe atomique pour l’économie. Si ça passe, c’est un véritable cassius belli, dans le sens premier du terme.

                      • Ariane54 Ariane54 28 janvier 2015 16:59

                        Bonjour Wesson,
                        En effet, je ne vois pas qui pourrait aller faire la guerre en Ukraine. Les Ukrainiens eux-mêmes semblent commencer à en avoir souper des actions punitives dans l’est. La propagande prétendant que l’Ukraine se bat contre la Russie semble avoir fait long-feu et les Ukrainiens comprennent que cette guerre est en réalité une guerre contre eux-mêmes.
                        http://french.ruvr.ru/2015_01_28/Les-habitants-de-lUkraine-ne-veulent-pas-faire-la-guerre-2749/


                      • Ariane54 Ariane54 28 janvier 2015 17:04

                        Et encore...
                        Interdire l’accès à Swift à la Russie permettrait certainement à quelques hystériques anti-russes de mouiller leur culotte... oui, mais voilà.
                        Dans ce cas, la Russie ne pourrait pas payer, rembourser ou encaisser quoi que ce soit venant de l’occident (pour l’est et les Brics, une solution est en passe de se mettre au point avec la Chine).
                        Cela signifierait : 1) dette à l’occident gelée -> grave impact sur l’économie occidentale, tant européenne qu’américaine et 2) cessation de livraison de matières premières à l’occident, à savoir gaz pour l’Europe et terres rares pour les Etats-Unis.
                        La question est : l’économie occidentale est-elle tellement au bord du gouffre qu’elle n’a plus que la solution d’un suicide collectif ?


                      • edouard 27 janvier 2015 17:13

                        Le Canada n’est ni Anglais, ni Français et encore moins Canadien...il est Américain.

                        Comme l’Alaska qui a été volé aux Russes au 19° siècle et comme bientôt, peut-être, la Sibérie...
                        L’Empire est absolument insatiable !
                        Mais d’abord faut détruire la Russie, ce qui implique que toute l’Ukraine devienne la ligne de front.
                        Poutine l’a parfaitement compris et a soustrait la Crimée et le Donbass à l’appétit impérial, malgré une guerre économique, monétaire.... implacable.
                        Grâce à un des effets pervers du Charlie show, les djihadistes ont remplacé les Russes comme têtes de turcs et Poutine peut pousser sans craintes les novorossiens à récupérer TOUT leur territoire, les Canadiens n’y pourront rien !
                        Les ricains champions du Monde de la connerie !



                        • howahkan howahkan Hotah 27 janvier 2015 18:56

                          Salut

                          le canada est une monarchie anglaise si je ne m’abuse....

                          voir ici, je n’ai pas vraiment cherché
                          ------------------------------------------------------------
                          extrait :

                          La monarchie canadienne est un système parlementaire dans lequel les monarques de succession héréditaire sont les souverains du Canada1,2. Ils ont la position de chef de l’État, poste occupé actuellement par Élisabeth II, reine du Canada. Officiellement elle possède le titre « Elizabeth Deux, par la grâce de Dieu Reine du Royaume-Uni, du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du Commonwealth, Défenseur de la Foi »3. Elle règne sur le pays depuis le 6 février 1952. L’héritier à la couronne est Charles, prince de Galles, bien que la reine soit le seul membre de la famille royale canadienne à posséder un rôle constitutionnel au pays.


                        • oscar fortin oscar fortin 27 janvier 2015 20:32

                          C’est malheureusement le cas, même si la constitution canadienne a été rapatriée sous le gouvernement P.E.T. Tout continue comme si rien n’avait changé : Gouverneur générale et lieutenants gouverneurs continuent d’être des symbole de la monarchie anglaise. Dire que les canadiens ne réagissent pas plus que ça. C’est un véritable scandale en ce XXIè siècle.


                        • Ariane54 Ariane54 28 janvier 2015 17:07

                          La Sibérie ne sera jamais aux américains. Si, par le passé la Russie a accepté de se défaire de certains territoires, ce n’est plus le cas aujourd’hui. La Sibérie dispose de bien trop de valeur aux yeux de tous les Russes pour qu’ils acceptent que les américains se l’accapare... de ça, vous pouvez en être persuadé.


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 janvier 2015 18:16

                          Bonjour,
                          .
                          Michel Collon : L’OTAN est une association de criminels
                          .

                          L’Occident ne cesse de suivre l’OTAN sur tous les dossiers. N’est-ce pas une preuve de dépendance et de soumission sans réserve ?

                          L’OTAN avait au début dissimulé sa vraie nature sous le masque d’une soi-disant défense de l’Europe contre un agresseur éventuel. Seul de Gaulle, parmi les gouvernants européens, avait compris que l’organisation était une police destinée à éliminer les velléités d’indépendance nationale susceptibles de gêner la domination américaine.
                          .
                          Aucun de ses successeurs n’a eu sa lucidité et son courage !!!
                          Un déclencheur de guerres criminelles est pourtant ce que l’OTAN est devenue aujourd’hui ouvertement, aucun risque d’agression ne menaçant l’Alliance Atlantique et pouvant justifier sa prétendue mission de « défense ». L’OTAN n’est plus qu’un instrument au service de la Maison Blanche, de l’état d’Israël et de Downing Street , qui complète par la force militaire le système économique néolibéral. Le capitalisme de Wall Street et de la City s’appuie sur l’impérialisme du Pentagone. Israël imposé sa politique à travers du lobbying essentiellement aux États-Unis à travers des organisations comme l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), AJC (American Jewish Committee) et en Europe à travers de l’ELNET (European Leadership Network)
                          une organisation sioniste fondée en 2007.

                          Le malheur est que les chefs d’Etat occidentaux acceptent cette situation en faisant preuve d’une servilité totale. Dans le sillage des banquiers US et anglais, et de leurs soldats, ils ont une politique internationale déterminée par les intérêts stratégiques ou pétroliers du grand frère et de son caniche londonien ; ils ont été et continuent à être sans broncher les complices de ses destructions entre autres de la Yougoslavie, de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Libye et de la Syrie et en Ukraine. Un statut de larbin dévoué qui a rendu pitoyables, en France, aussi bien Sarkozy hier que Hollande aujourd’hui.
                          source et suite ... http://www.medias-presse.info/louis-dalmas-lotan-est-devenu-un-declencheur-de-guerres-criminelles-au-service-de-la-maison-blanche-et-de-downing-sreet/2083


                          • oscar fortin oscar fortin 27 janvier 2015 20:27

                            Je suis bien d’accord avec vous. 


                          • coinfinger 27 janvier 2015 21:52

                            A l’auteur , je pense que vous pointer là quelque chose de trés probable . Le président Canadien est un cire-pompe Atlantiste de premiére classe . Les Kieviens sont en déroute . La différence d’avec les évenements précédents c’est que l’intervention occidentale serait officielle .
                            Manque encore un bon battage médiatique quand méme , pour faire passer çà dans l’opinion .


                            • Dom66 Dom66 27 janvier 2015 23:07

                              J’espère que si les canadiens ou autres lèche botte de l’Otan passe en Ukraine, que Poutine fasse appel aux troupes de Ramzan Kadyrov avec les  10 000 soldats des forces spéciales tchétchènes, que R Kadyrov  propose.

                              R Kadyrov propose de créer un contingent de volontaires d’élite prêts à prendre part à toute confrontation n’importe où dans le monde afin de défendre les intérêts de la Russie face à l’agression occidentale. Là Les Canadiens tomberons sur autre chose qu’en Afghanistan

                              A regarder ici

                              Je leurs souhaite bien du plaisir

                               https://www.youtube.com/watch?v=m5BwAmEBWHM



                              • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 2015 09:04

                                les vautours vont faire bombance ......


                                • Trelawney Trelawney 28 janvier 2015 11:59

                                  et, éventuellement, par l’envoi de soldats entraînés au combat en situation hivernale.

                                  Merci pour cet article qui m’a bien fait rire. Je me fiche de savoir si la Russie ou l’Ukraine est dans son droit, mais ce qui est certain, c’est que nous avons à faire à un conflit qui totalises l’intervention d’à peine 5000 personnes (russes et Ukrainien) et d’un équipement plus que très classique.

                                  Aussi l’intervention de vos soldats canadiens n’a que peu d’intérêt dans ce conflit, sauf s’il leur prend l’idée de balancer du sirop d’érable sur les commandos russes qui pour ne pas être en reste aurait vite fait de leur balancer de la vodka et des blinitz.

                                  Bon pour faire dans le concret :

                                  Le canada n’a pas d’armée tout comme son pays souverain à savoir la Grande Bretagne. Il n’est donc pas en mesure de projeter un contingent sur un pays comme l’Ukraine

                                  Dans ce conflit, personne ne bouge. On laisse les ukrainiens se faire dézinguer et on laisse les pro russes se faire couper en morceau. Les ukrainiens et les russes aimeraient bien internationaliser le conflit, mais on ne va pas leur donner cette joie. On va les laisser s’étriper tranquilou et quand ils en auront marres tout rentrera dans l’ordre jusqu’au prochain conflit. Comme pour la Georgie. 

                                  Tant que le conflit perdurera, on montrera au monde entier que Poutine est un vilain pas beau et que les ukrainiens ne sont qu’une bande de connards qu’on n’a pas intérêt à faire entrer dans l’UE.

                                  Alors risquer la vie de braves petits joueurs de hockey .......


                                  • oscar fortin oscar fortin 28 janvier 2015 12:43

                                    @Trelawney : pour faire cour à votre commentaire je dirai que le Canada a bel et bien une armée, d’ailleurs amplement utilisée pour intervenir dans bien des conflits : Ukraine, Irak, Afghanistan etc...


                                    Quant aux interventions de l’Occident, d’abord, ils ont procédé au changement de gouvernement et ils ne cessent de fournir à Kiev des armes et des mercenaires. 


                                    Bonne journée

                                  • Trelawney Trelawney 28 janvier 2015 13:16

                                    Le Canada n’a pas d’armée tut comme le RU. Ils ont bien des fantassins, des navires et des avions, mais c’est pour faire illusion auprès de leur concitoyens.

                                    Les pays qui possèdent de vrais armées, c’est à dire des armées capables d’envahir et d’asservir un peuple sont rare. Car ces armées doivent être capable de se projeter seules sur un théatre d’opération et aussi capable de démolir la capitale d’un pays en un claquement de doigts

                                    Il y a la Russie, la Chine, les USA et la France. est c’est tout. Si le Canada veut envoyer des troupes en Ukraine, il devra le faire sous la protection d’une des quatre armées ci dessus. Autrement dit, ce n’est pas demain la veille.

                                    Quant au manœuvres par grand froid, toutes les armées du monde en fond chaque année. Actuellement il y a des soldats canadiens qui font une formation « jungle » au Belize (en Guyane c’est beaucoup trop cher pour eux). Ca n’est pas pour autant qu’ils vont envahir la Colombie.


                                  • sto sto 2 février 2015 08:53

                                    >> capable de démolir la capitale d’un pays en un claquement de doigts

                                    Je crois que vous surestimez un peu le claquement de doigts


                                  • izarn 29 janvier 2015 01:48

                                    Je ne crois pas que des américains états-uniens ou canadiens pourraient aller se battre dans ce coin de l’est de l’Europe, dans les pieds de la Russie.
                                    Vu les revers subis par l’armée ukrainienne devant les républicains sans l’aide directe des russes, ils auraient bien du fil à retordre ! Il ne s’agit plus d’aller faire joujou à la guerre ; comme lors des guerres du Golfe un et deux. Et comme dit plus haut, il y aurait, beaucoup de morts...
                                    http://www.nationspresse.info/mondialisme/atlantisme/ukraine-donbass-loffensive-dhiver
                                    De plus je pense que la plupart des européens ne veulent pas y engager des troupes, car ils n’entendent pas se couper de la Russie à ce point, pour des broutilles en fait. Parceque figurez vous la plupart des gens n’ont à rien à foutre du régime de Kiev...Et meme qu’ils se fassent battre par les républicains du Donbass, je trouve ça très bien et très moral !
                                    Chez nous en Europe, on considère que la Russie fait partie de l’Occident.
                                    Puisque l’on se souvient de la Guerre 14-18, tout le monde sait que les russes étaient nos alliés de 1914 à 1917. Comme les canadiens !
                                    Encore une évidence : Les munitions et pièces de rechanges viendront éternellemnt de Russie, alors qu’il faudrait changer de fond en comble l’armement ukrainien. Puisque qu’il est russe, et que les russes n’ont certainement pas l’intention de vendre l’armement à l’Ukraine !
                                    Malgrés le « narrative » délirant des anglo-américains et de l’OTAN, la situation est trés mauvaise pour Kiev, et pour le bloc occidental de l’ouest.
                                    Quand à Swift, ce n’est qu’un logiciel. Il peut etre remplacé. A notre époque, que des banques ne puissent pas passer par un autre système serait tragi-comique.

                                    "La Biélorussie utilise le réseau SWIFT, tout comme la Russie et le Kazakhstan. Mais cela ne signifie pas que nous ne devons pas avoir d’autres canaux de communication - contrôlables et confortables du point de vue de la sécurité des données financières", a indiqué M.Doubkov à l’agence publique biélorusse BELTA.

                                    Selon lui, les Banques centrales des trois pays œuvrent déjà pour l’intégration des systèmes de paiement nationaux. Ces efforts sont appelés à unifier les systèmes de cartes bancaires, mais aussi à assurer une communication interbancaire en créant un système bancaire similaire à SWIFT.

                                    Cela indiquerait aussi, que la globalisation économique est bel et bien terminée, en tant que défaite lamentable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès