Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Hezbollah, ses missiles et la force internationale

Le Hezbollah, ses missiles et la force internationale

L’adjoint de Nasrallah, un certain Naïm Kassem NaimKassem a affirmé dans une interview parue aujourd’hui que le Hezbollah n’avait pas de problème de munitions : « Nous avons utilisé 10 % de notre arsenal contre Israël ... Nous pouvions encore tenir longtemps ... Nous n’avons pas de problème de munitions. »

Pourtant, dans une étude d’Uzi Rubin pour le Jerusalem Center for Public Affairs, ce sont 4228 missiles qui ont été tirés sur le Nord d’Israël. Les renseignements militaires évaluaient à environ 12 000 le nombre de roquettes de provenance iranienne et syrienne aux mains du groupes terroriste shiite. Si les dires de Kassem sont exacts, il faudrait quadrupler ces évaluations.
Il semble plutôt que ces affirmations du numéro 2 du Hezbollah doivent être prises dans le contexte géopolitique tel qu’il se dessine aujourd’hui.
Après des refus nets et clairs, Assad semble accepter la présence d’une force internationale à la frontière syrio-libanaise. Il avait proposé d’envoyer quelques bataillions syriens pour empêcher le passage d’armes et de munitions au Hezbollah. Comme si celles-ci passaient en contrebande et alors qu’elles sont envoyées par les ordres d’Assad lui-même. De sa haute intelligence, Kofi Annan lui-même n’est pas tombé dans le piège et s’est mis d’accord pour envoyer quelques soldats désarmés et sans uniforme, histoire de dire que la Finul n’a rien à faire de ce côté-là du Liban !
En fin de semaine, Israël a levé l’embargo par air et par mer sur le Liban. Les forces navales italiennes et françaises ont pris la relève des porteurs de missiles israéliens qui patrouillaient et fermaient les accès maritimes au Liban. Non sans clamer haut et fort que le but de la force internationale est d’aider le Liban et n’est en rien d’arraisonner un navire par la force !
La force militaire allemande qui devait contrôler l’aéroport de Beyrouth s’est fait prier, par les autorités libanaises, de se mettre à l’écart, et surtout de ne pas vérifier les soutes des avions à leur atterrissage.
Ainsi, la force internationale « augmentée » est sous les ordres du général français qui commande aujourd’hui la Finul, et sous la responsabilité directe du secrétaire général de l’ONU, qui doit bientôt quitter son poste, le même Kofi Annan responsable des forces d’intervention des casques bleus au Rwanda lors du génocide et de ceux d’ex-Yougoslavie lors des massacres, prix Nobel de la paix ; cette force est tout sauf une force : des missions et des moyens totalement incohérents quant au cessez-le-feu et à la décision 1701 de l’ONU.

Nasrallah et le Hezbollah le savent : ils peuvent affirmer aujourd’hui avoir leur arsenal presque intact. Personne n’ira vérifier, personne n’empêchera les armements d’affluer au Sud Liban sous l’œil des soldats français en passant sur des ponts français construits par les forces du génie français !

Carte des tirs de missiles du Hezbollah et leurs effets billes anti-personnel :

JCPA6carte bombesabilles


.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (170 votes)




Réagissez à l'article

241 réactions à cet article    


  • Marsupilami (---.---.53.35) 13 septembre 2006 11:38

    Belle lucidité. Pauvre FINUL.

    Article du quotidien israëlien Yediot Aharonot paru dans Courrier international :

    Nasrallah veut sauver sa tête

    Le chef du Hezbollah a exprimé ses regrets publiquement pour avoir poussé à la guerre. Ce faisant, il espère que les Israéliens accepteront de négocier et lui laisseront la vie sauve, estime Yediot Aharonot.

    Les orientalistes et autres spécialistes du monde arabe n’en ont tout simplement pas cru leurs oreilles : un chef politique arabe reconnaît avoir commis une grave erreur et exprime ses regrets pour la défaite dont il s’est rendu responsable. Or c’est bien ce qui s’est passé. Le chef du Hezbollah, l’irréductible organisation fondamentaliste chiite, s’est exprimé comme n’importe quel dirigeant libéral-démocrate occidental en reconnaissant ses erreurs [avoir enlevé deux soldats israéliens], en exprimant ses regrets et en présentant ses excuses. “Quelle sera la prochaine étape ?” se demandent avec un certain cynisme plusieurs médias arabes. “Va-t-il présenter ses excuses à Israël, voire demander à rencontrer le Premier ministre, Ehoud Olmert ?”

    Inscrit sur la liste des personnes à abattre

    Ce “discours du regret”, comme on l’appelle désormais, n’a pourtant rien de surprenant. En prononçant des paroles qui s’adressaient également aux dirigeants occidentaux, le cheikh Hassan Nasrallah vient de lancer sa nouvelle campagne, celle qui vise à rendre sa liberté de mouvement à un Nasrallah réduit au rang de fugitif, en échange de la libération des deux soldats israéliens capturés début juillet, Ehoud Goldwasser et Eldad Regev. Du fond de leur bunker souterrain, quelque part dans Beyrouth, Nasrallah et ses acolytes tentent de reprendre la main par rapport à la question qui préoccupe le plus l’opinion israélienne : le sort des militaires capturés. Cette tentative de reprendre l’avantage en jouant sur les nerfs de la société israélienne passe par une campagne parfaitement organisée, où chaque geste répond à des présupposés quant à l’assurance des Israéliens.

    Une des questions qui animent sans doute le plus les discussions entre les dirigeants du Hezbollah coincés dans leur bunker, c’est le prix que la société israélienne est prête à payer pour que les deux soldats enlevés reviennent à la maison. Le Hezbollah demandera la libération des prisonniers libanais et palestiniens. Mais, avant tout autre chose, il conditionnera tout accord sur les otages à un engagement d’Israël à ne pas attenter à la vie de Nasrallah, l’ennemi le plus déterminé d’Israël depuis des années. Nasrallah a été inscrit sur la liste des personnes à abattre le 12 juillet 2006, lorsqu’on a appris l’enlèvement de nos deux soldats. Jusqu’alors, il se sentait suffisamment en sécurité pour apparaître en public et ne pas craindre une liquidation ciblée. L’équilibre de la terreur établi par son organisation reposait aussi sur la menace de tirs de roquettes sur les villages de Galilée. Mais, maintenant qu’il est à terre, le Hezbollah ne dispose plus de ses fameuses “armes du Jugement dernier”, et Nasrallah va plus que probablement utiliser la carte des soldats comme monnaie d’échange. Les contacts intensifs noués avec les Européens et les messages diffusés dans les médias arabes et libanais sont en fait destinés aux citoyens israéliens. Ils témoignent du désir de Nasrallah de s’assurer qu’Israël acceptera de payer le prix de Regev et de Goldwasser. Par ailleurs, Nasrallah a besoin d’un accord rapide avec Israël, qu’il puisse présenter à nouveau aux opinions arabe et libanaise comme une “victoire divine”. Cette nouvelle campagne du Hezbollah bénéficie déjà du concours de plusieurs Etats européens, à commencer par l’Allemagne et l’Italie, que Nasrallah voudrait voir se porter garantes de son intégrité physique face à la volonté israélienne de le tuer.

    Même si Nasrallah ne l’admettra jamais publiquement, c’est son sort qui est l’enjeu réel des développements politiques. Il est parfaitement conscient qu’il reste dans le viseur des Israéliens et qu’il continuera à le rester tant qu’il n’y aura aucune négociation. C’est pour cela qu’il veut impliquer les Européens, seule garantie pour lui de ne pas passer le restant de sa vie à errer de bunkers en tunnels. Sans accord avec les Israéliens et les Européens, pour Nasrallah, c’en sera fini des discours publics à Beyrouth, des visites dans son village natal de Bazourieh [près de Tyr] et, surtout, de ses vols en première classe à Damas et à Téhéran.


    • fidel chavez (---.---.211.99) 13 septembre 2006 19:20

      encore une reponse partisane du marsupi..sioniste !!! je pense que NASRALLAH se moque completement de son sort car IL a un ideal politique...rare de nos jours.IL defend sa cause de superbe maniere...normal alors que les nases de toutes sortes essaient de le salir...apres avoir mordus la poussiere !.


    • Gnole (---.---.192.183) 13 septembre 2006 19:36

      Pffff n’importe quoi, il est EXACTEMENT comme tous les autres, prêt à sacrifier son « idéal » pour sauver sa peau... peut-on l’en blamer ?


    • Christophe (---.---.123.26) 13 septembre 2006 19:45

      Pffff n’importe quoi, il est EXACTEMENT comme tous les autres, prêt à sacrifier son « pays » pour sauver sa peau... peut-on l’en blamer ?


    • citadelle (---.---.157.242) 14 septembre 2006 00:26

      l’auteur ferait mieux de representer « israel » ou Les Rabins De France plutot que la Politique Arabe De La France , si méme les auteurs n’ont pas de nom, on va jamais s’en sortir avec le problème des pseudos


    • Ensembles (---.---.144.79) 14 septembre 2006 21:36

      Nase ? Vous ou nous ?


    • donegale (---.---.252.92) 13 septembre 2006 11:55

      article partial sans interêt !!! je préfère l’analyse de James Petras.

      James Petras est professeur émérite de sociologie à l’université Binghamton de New York. Intellectuel emblématique de la gauche américaine, il est l’auteur de nombreux ouvrages.

      http://www.voltairenet.org/article143402.html


      • Stephane Klein (---.---.101.8) 13 septembre 2006 12:20

        Article interessant, qui tranche avec l’atonie pro-arabe des medias francais.


        • (---.---.252.92) 13 septembre 2006 12:31

          Mr « klein », qui veut dire « petit » dans la tête a certainement raison, parole d’Achkenaze !!! smiley


        • gerardlionel (---.---.145.167) 13 septembre 2006 12:24

          Dans toute guerre, il y a surtout des perdants :
          - les victimes (des deux cotés, mais majoritairement libanaises dans ce cas)
          - l’intellegence(il suffit de lire les forums pour voir comment les passions bloquent tout dialogue)
          - l’espèce humaine (qui persiste à être sa propre menace)

          Et il y a quelques gagnants :
          - les marchands d’armes(souvent clandestines)et autres traffics illégaux(intimements mélés)

          Il n’y a d’autres solutions pour les uns et les autres que la reconnaissance mutuelle à exister et partager cette terre, qui n’a jamais appartennu à personne, mais sur laquelle on ne fait que passer !

          Le point de départ ne peut être que les différentes résolutions de l’ONU ignorées jusqu’alors et la disparitions des « droits de vétos » ainsi que des « menbres permanents »de cet organisme !


          • citadelle (---.---.114.34) 13 septembre 2006 12:34

            CONFERENCE DE PRESSE de DIEUDONNE, Thierry Meyssan et Alain Soral, suite à leur déplacement au Liban et en Syrie. La délégation conduite par Dieudonné, s’est rendue sur place du 27 au 31 août

            http://www.tvdieudo.com/


            • (---.---.252.92) 13 septembre 2006 13:03

              merci citadelle pour le lien, très interessant en effet !


            • Christophe (---.---.119.22) 13 septembre 2006 14:00

              C’est clair qu’un lien vers un article de gens comme Dieudonne, Thierry Meyssan et Alain Soral, ça doit le faire. Personnellement, mon filtre « anti propagande » n’a rien voulu laisser passer (peut être parce qu’il vient des USA) ...


            • (---.---.252.211) 13 septembre 2006 15:15

              pour christophe, celui là vient des usa !!!

              http://www.voltairenet.org/article143402.html


            • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 13 septembre 2006 15:20

              Pour fixer les idées je vous invite à regarder cette petite vidéo qui ne vient pas des USA.

              J’attends vos commentaires...

              Merci.


            • Christophe (---.---.123.26) 13 septembre 2006 15:33

              IP:xxx.x6.252.211 nous dit naïvement : « pour christophe, celui là vient des usa !!! » : manifestement IP:xxx.x6.252.211 ne semble pas savoir que le ghuetto idéologique qu’est devenu le réseau Voltaire et le très controversé Thierry Meyssan, c’est la même chose ...

              Thierry Meyssan : président controversé du réseau Voltaire, laché même par les plus extrèmistes de la gauche Française et par les verts pour ses positions de plus en plus anti-américaine et antisémite, et ses liens avec le avec l’organisation terroriste Hezbollah :

              « Thierry Meyssan, président du Réseau Voltaire, a été reçu récemment par la direction du Hezbollah. Les entretiens ont porté sur les moyens de résister à l’impérialisme du gouvernement Bush. Divers points ont été abordés, notamment les attentats du 11 septembre, les projets états-uniens de démantèlement de l’Irak, le projet Perle de déportation des Palestiniens, le faux attentat islamiste contre un pétrolier français au Yémen. » — http://www.voltairenet.org/article8732.html


            • citadelle (---.---.157.242) 13 septembre 2006 18:40

              http://leweb2zero.tv/video/eki_574506fe9d95105

              Regardez cette vidéo ,reportage sur Mordechai Vanunu que vous les sionistes connaissez tous !

              Les ADM en « israel » et leur utilisation en 2001 contre des civils Palestinien

              Et vous osez critiquer Saddam !! vous vous prenez pour des anges ! En tout cas c’est ce que vous essayez de faire croire grace à la machine propagande du lobby sioniste Etat-unien

              Et toi Christophe ,l’« américain » serais-tu plus pacifiste que cette jeune americaine écraser par le bulldozer qu’elle a malheureusement, naivement essayé de stopper RACHEL CORRIE

              http://www.europalestine.com/article.php3?id_article=613


            • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 13 septembre 2006 18:55

              @CITADELLE

              Ah, ça ne vous fait pas plaisir lorsque l’on vous met le nez dans la m**** essayez de trouver autre chose, quelque chose de constructif par exemple...


            • citadelle (---.---.157.242) 13 septembre 2006 19:12

              « quelque chose de constructif ??? »

              Quelque chose comme quoi, les propos du president Iraniens volontairement deformer que nous ont fait avaler nos journaux.Ha oui ça nous aiderait de ne plus se sentir manipuler par le lobby sioniste d’amerique, c’est sùr !

              La verité pourrait meme construire la paix ,enfin je pense ! c’est pas sùr dutout quand on y regarde de près !


            • Christophe (---.---.123.26) 13 septembre 2006 19:56

              ben voyons, tout ça c’est la faute au « lobby sionniste » (quand les pro-islamistes ne savent plus quoi dire, il nous ressortent ce genre de débilité) ... et puis il a raison citadelle, il vaut mieux faire confiance à la télé du hizbollah et aux journaux « libres » de ces belles dictatures et théocratie islamistes (vous savez celles où il y a un ministère de « ce que l’on a le droit de dire ou pas », avec des « gardiens de la révolution » qui vous « punissent » si vous débordez du discours officiel) ... heureusement que le ridicule ne tue plus citadelle !


            • citadelle (---.---.157.242) 13 septembre 2006 20:23

              Allez, joue nous le deffenceur de la démocratie pour les pays que tu nommes, le denffenceur de la paix

              C’est vrai après tout, « israel » est un pays de paix et d’amour, ils ne veulent que du bien a ces populations ! qui oserait dire l’inverse ? Un islamiste bien sur !

              Dit moi, tu ne t’es jamais demandé pourquoi le fameux al kaida où moudjaidines afgan ne s’attaquent JAMAIS a « israel » et ne sont pas allié à l’Iran, ni au Hezbollh, ni a Saddam ????

              la Syrie est sunnite, pourquoi sont-ils proche des chiites de l’Iran ????


            • staik (---.---.59.21) 13 septembre 2006 22:25

              Le MEMRI... Enorme comme source fiable et impartiale.... c un montage ce film, morceau prelevé, morceau choisi, comme tout ce que le MEMRI traduit de l’arabe .


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 13 septembre 2006 12:47

              VIVE LA FINUL ET VIVE LA FRANCE

              Il est facile de prédire que tout va mal se passer , ça fait un bout de temps que cela dure et on n’a qu’une chance sur deux de se tromper . La France a réussi à faire arréter le conflit et à imposer ses vues aux Américains et israeliens . Nous n’avons pas abandonné le Liban comme certains l’ont clamé et annoncé.

              Nous avons envoyé un force qui est significative dotée de chars puissants et d’artillerie lourde . Voyons ce qui va se passer , inutile de dire que ça va merder , c’est un peu trop facile et surtout malhonnête .

              Moi , voyez vous , dans cette affaire je suis assez fier d’être français . Quand je vois nos soldats débarquer , heureux de remplir cette misssion et fier de leur armée , j’ai chaud au coeur .

              N’étant pas naïf , les ans m’ont appris bien ces choses , je sais qu’il peut arriver des drames et que certains feront en sorte que ces drames arrivent . Nous pourrons au moins riposter . Cela déja fait réfléchir le méchant de service de quelque bord qu’il soit .Il y a des faucons et des vrais des deux côtés !

              Que le Hesbollah qui n’est effectivement pas un parti terroriste mais une milice armée fasse des déclarations , cela fait partie de la gesticulation politique , mais je ne pense pas qu’ils aient l’intention de s’en prendre à la Finul telle qu’elle est en train de se constituer .

              Si nous avions envoyé des clampins la fleur au fusil , point barre, leur attitude aurait pu être différente . Là ils n’ont aucun intérêt à ce que cela se complique .

              Vive la république et paix au Liban .


              • Christophe (---.---.119.22) 13 septembre 2006 13:02

                Je suis assez d’accord avec toi CAMBRONNE, je pense aussi que la FINUL renforcée s’en sortira très bien. Ils sont bien armés, et ont obtenu les moyens de se défendre et même d’intervenir préventivement si nécessaire. Il ne faut pas oublier que ce sont des forces terrestres qui sont sur le terrain, et là les buker et souterrains ne suffiront pas !

                Les français ont tiré les lessons de leur dernier passage au Liban et je pense que les miliciens du hizbollah devraient y réfléchir à deux fois avant de s’y frotter ... Ce qui explique peut être la panique du hizbollah qui part un peu dans tous les sens en ce moment !


              • Antoine Diederick (---.---.231.55) 13 septembre 2006 13:36

                @CAMBRONNE

                COCORICO ! smiley

                Il y a une guerre en Afghanistan qui mérite un regard, la presse en parle peu alors que des engagements sérieux entre Talibans et forces OTAN ont lieu.

                La situation là démontrera ds le déroulement des opérations militaires ce de quoi l’avenir sera fait concernant ces questions.

                Il y a donc une analyse plus large à proposer que le conflit Israel-Liban tout dramatique qu’il soit.


              • CAMBRONNE CAMBRONNE 13 septembre 2006 14:26

                ANTOINE

                Sais tu que la caractéristique du coq gaulois est de chanter surtout quand il a les deux pieds dans la merde ?

                Ceci dit tu as raison , nous sommes en guerre et les fronts sont multiples . Nous avons nos meilleurs soldats en afghanistan et ce n’est pas pour rien . De nouveaux fronts s’ouvriront . Il faudra y faire face .

                N’empèche que jusqu’à présent notre président chirac a été bon . Pouvou qué céla doure !

                Aleeeeeiiiii et verdom de verdom de nom de dzou !


              • Internaute (---.---.7.133) 13 septembre 2006 14:53

                Je suis assez d’accord avec vous tout en mettant un bémol. Pourquoi intervenons-nous au Liban et en Afghanistan ?

                Il me semble qu’il n’y a aucun intérêt français en jeu suffisant pour justifier une aventure militaire.

                Notre armée sera d’autant plus crédible qu’on ne l’utilisera que pour défendre nos intérêts ou ceux de nos voisins immédiats. Laissons les USA s’enliser dans leurs aventures étrangères au service de Sion.


              • Internaute (---.---.7.133) 13 septembre 2006 14:56

                L’Israël ne désarmera jamais de manière pacifique ces gens là ne comprenent que la force. Derrière l’Israël il y a la « main » des USA de George Bush et derrière les USA il n’y a personne. On croit rêver d’où venait les drones que possédaient la milice israélienne ?

                D’où venait les lunettes de visions nocturnes ? D’où venait les roquettes à moyenne portée (loin d’être artisanale) ?

                D’où venait les bombes téléguidées de dernière génération capable de détruire les immeubles de Beyrouth(les plus solides au monde !) ?

                C’est pourtant clair cela vient des USA armée par qui ? La Russie qui par ailleurs est soutenue par... les chinois ! Non la guerre froide n’est fini puisque nos ennemis d’hier sont toujours là et n’ont en rien renoncé !


              • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 13 septembre 2006 15:30

                Ce commentaire est un pamphlet, faut-il le lire au second degrés ? - Non je n’ose penser qu’un français normalement constitué avec un QI raisonnable a pu écrire ça ou alors il est téléguidé par le Quai d’Orsay, ou seconde hypothèse, il à le QI d’une huitre Oléron.

                Mais restons cohérent avec notre histoire de France en commençant à la page 1938.


              • CAMBRONNE CAMBRONNE 13 septembre 2006 15:35

                INTERNAUTE

                Nous avons été désignés nomèment comme « petit satan » par les plus hautes autorités islamistes . Nous ne pouvons nous désolidariser du combat contre le terrorisme international . Nos intérets de grande , moyenne puissance nous obligent à intervenir autrement qu’en défendant notre pré carré hexagonal . Sinon notre force de frappe nucléaire serait suffisante .

                Nous sommes , nous et nos intérêts politiques et économiques directement menacés par les gens qui ont lancé le Djihad contre l’occident . Les Anglais ont cru qu’en étant sympas et en accueillent tous les barbus ils seraient tranquilles et ils ont été punis .

                Nous sommes de plus membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU .

                Vive la république quand même .


              • Oudeis (---.---.154.73) 14 septembre 2006 01:17

                CAMBRONNE, avez vous vu le dernier « Envoyé Spécial » sur la FINUL Liban, des français au chevet de la paix  ?


              • Panama (---.---.198.59) 13 septembre 2006 12:52

                La situation est peut-être en train de changer au sud-liban.

                Cette guerre, si elle n’a pas eu de résultats militairement parlant - qui est le vainqueur ? pas facile de répondre à cette question - en aura peut-être plus d’un point de vue géopolitique.

                le Hezbollah le sait bien, lui. Certains pays musulmans (sunnites, bien sûr) ont clamé haut et fort leur réprobation pour l’action du Hezbollah. C’est nouveau.

                Et Israël n’a pu mettre à genoux le Hezbollah, mais a montré une détermination de fer.

                Et la Syrie louvoie...

                Et le Liban ose envoyer son armée dans la quasi province (colonie ?) iranienne qu’est le Sud-Liban.

                Patience, donc.


                • (---.---.252.92) 13 septembre 2006 13:11

                  « Et Israël n’a pu mettre à genoux le Hezbollah, mais a montré une détermination de fer. » smiley

                  cette détermination de fer a unifié le Liban entier derrière la résistance et a crée un procès international pour une condamnation d’Israel pour « crime de guerre contre l’humanité »


                • Christophe (---.---.119.22) 13 septembre 2006 13:18

                  LIBAN • On entend maintenant d’autres voix chiites

                  Le Hezbollah a du mal à transformer son “succès” militaire en victoire politique. Et plusieurs voix chiites émergent pour dénoncer son emprise.

                  Les “vainqueurs” de la dernière guerre libanaise [le Hezbollah] affichent une fébrilité qui normalement est le propre des vaincus. Ils s’efforcent de nous convaincre que ce sont eux qui ont gagné la guerre mais que ce ne sont pas eux qui l’ont commencée, qu’ils ne préparent pas – malgré les apparences – un coup d’Etat [contre le gouvernement libanais] et qu’ils ne sont pas une excroissance politique de la Syrie et de l’Iran. Fébrilement, ils s’en prennent aux intellectuels et les envoient aux “poubelles de l’Histoire”. L’un d’eux s’est d’ailleurs demandé où se situaient “ces poubelles de l’Histoire”, afin de ne pas se perdre en chemin. Ils s’acharnent sur les Arabes, les Européens et la communauté internationale – tout en réservant la part du lion de leurs attaques à la France, qui aura la part du lion dans les forces de protection du Liban. Tout cela fait penser à quelqu’un qui se cogne la tête contre le mur et tente de nier la réalité, une réalité qui mériterait pourtant que le Hezbollah en prenne acte pour l’analyser sérieusement et pour se demander si cela valait bien la peine de mener une guerre excessive qui accouche de si peu de résultats politiques. Et voici que des voix chiites courageuses et respectables commencent à se faire entendre pour poser des questions et semer le doute. Après le journaliste Jihad Al-Zein, l’éditeur Luqman Slim, l’universitaire Mona Fayad [voir CI n° 825, du 24 août 2006], le cheikh Hani Fahs et d’autres encore, c’est le mufti [chiite] de Tyr, Ali Al-Amin, qui a remis les pendules à l’heure en insistant sur la nécessité d’une “présence totale” de l’Etat et sur la “libanité totale” des chiites. Pour lui, les problèmes politiques et sociaux ne se résolvent que pacifiquement et par étapes, sous la conduite d’un Etat assuré de détenir le monopole de la violence. Et, mieux que Seymour Hersh [reporter vedette du magazine The New Yorker] et d’autres “stratèges” internationaux, le mufti Ali Al-Amin connaît la cruelle situation de sa région. Il sait que ce n’est pas parce que la victoire israélienne est moins écrasante que d’habitude que l’on peut conclure hâtivement à une “victoire sans précédent” du Hezbollah. Il sait que la douleur, la souffrance, le calvaire de cette guerre auraient pu être évités. Il n’a pas voulu faire comme d’autres et mettre la mort et la désolation au service de la “victoire”, mais a préféré dire les choses telles qu’elles sont : ce qui vient de se produire est une catastrophe.

                  Hazem Saghieh, Al Hayat


                • Christophe (---.---.119.22) 13 septembre 2006 13:37

                  Non seulement le hizbollah a conduit le pays à la ruine mais il est en train de le conduire à la guerre civile (comme les iraniens le font actuellement en Irak) :

                  Affrontements politiques au Liban sur l’issue de la guerre

                  Le climat politique s’est nettement dégradé au Liban entre la majorité et l’opposition. Le feu couvait sous la cendre durant le conflit qui, du 12 juillet au 14 août, a opposé Israël au Hezbollah. La guerre est désormais déclarée, chacune des deux parties soupçonnant l’autre de nourrir les pires intentions envers elle. Parallèlement, les craintes de nouveaux attentats s’accentuent.

                  Dernier épisode en date de l’affrontement entre la majorité et l’opposition, toujours qualifiée de proche de la Syrie : à l’occasion d’une manifestation religieuse chiite, lundi 11 septembre, des députés du Hezbollah ont accusé leur vis-à-vis d’être instrumentalisé par les Etats-Unis pour anéantir le Parti de Dieu. La veille déjà, plusieurs responsables de ce parti avaient fait des déclarations dans le même sens. Dans un communiqué, le Hezbollah avait fait valoir qu’un Etat « juste, fort, démocratique et transparent ne pouvait se construire par des forces dont certaines, pour le moins, ont été corrompues et corruptrices au cours de longues années et qui ne pratiquent pas la démocratie, y compris à l’intérieur de leurs propres partis et formations ». Son principal représentant au Liban sud, Cheikh Naïm Qaouq, contestait vivement, de son côté, la présence à l’aéroport de Beyrouth et dans les ports de la Force internationale de l’ONU pour le Liban (Finul) renforcée ...

                  la suite : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-734511,36-812116,0.html


                • mathieu (---.---.133.191) 13 septembre 2006 12:59

                  je crois que vous n’avez pas saisi la situation, le Hezbollah a gagner, autant militairement en mettant une grande pression sur l’armée isrealienne et aussi en matiere d’image et diplomatique. Les pays non alignées sont contre israel, ils viennent de le revendiqué aujourd’hui meme. Le Hezbollah a d’enormes soutiens financiers de la part de l’Iran. Les etats unis sont plus que jamais isoler. Le Japon a pour principal fournisseur d’hydrocarbure L’Iran, et le Japon est un des principaux banquier des Etats Unis, qui est le banquier d’Israel ?, reponde evidente a la question. L’iran ainsi que le Hezbollah jouent aux chat et a la souris, c’est l’art de la guerre, ce jouant de l’arrogance occidental, derriere ils agissent. Ne sous estimez pas le Hezbollah, la demonstration de force et politique sur le media internationnal a ete suffisement criant de verité pour arreter de croire que se ne sont que des va nue pieds avec pour seul arme des haches et ne pensant quand fanatisme religieux. L’image du fondamentaliste nous rassure en les pensants barbares et stupide, sa n’est qu’une image et rien d’autres, l’acte parcontre montre une grande strategie bien loin des idées reçu. Je pense que l’enjeu est bien plus profond que la question Israel ou religieux. J’attend vos avies pour m’eclairer sur la question.


                  • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 13 septembre 2006 15:55

                    [Troll] Pour éclairer ta lenterne juste un mot, retourne dans ta madrassa de Kaboul, t’a pas bien tout compris...

                    Ecoute les grands et lève le doigt avant de parler.

                    [Fin de Troll]

                    Oui je sais mais c’est tellement bon smiley


                  • Christophe (---.---.119.22) 13 septembre 2006 13:15

                    Que le chef du Hezbollah libanais et fidèle allié du régime iranien avoue publiquement ses erreurs est du jamais-vu à Téhéran. Aucun leader iranien n’a jamais osé l’autocritique.

                    Bien que Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah libanais, soit un adepte du régime idéologique officiel qui règne sur l’Iran, l’environnement politique et religieux diversifié du Liban fait de lui un homme très différent des responsables politiques et religieux de l’Iran. Je n’ai pas souvenir, depuis ces vingt-sept dernières années, qu’un seul des décideurs iraniens ait été prêt à reconnaître d’une manière transparente que ses décisions avaient été erronées, même si celles-ci avaient eu des conséquences néfastes pour le pays. C’est pour cette raison que beaucoup en Iran sont étonnés et admirent la franchise de Nasrallah quand il juge l’enlèvement des deux soldats israéliens comme une erreur. Ce n’est pas non plus sans raisons que les médias conservateurs de la République islamique censurent cette partie de ses propos où il dit ne pas avoir mesuré la réaction destructrice d’Israël. La question n’est pas de juger les propos de Nasrallah. Il s’agit ici du devenir de notre pays, l’Iran, que certains veulent, en falsifiant les réalités du monde qui nous entoure, mener vers l’abîme. Que la population soit avertie ou non n’a peut être pas d’importance dans notre pays, car elle n’influe pas sur l’évolution des affaires. Mais l’inconscience de nos dirigeants quant aux conséquences de leurs décisions est catastrophique.

                    Nasrallah, sans le vouloir, a fourni l’alibi nécessaire à Israël pour faire du sud du Liban un champ de ruines. Même s’il a qualifié cette guerre de victoire historique, ces destructions l’ont conduit vers un discours différent. Que ce constat de la part de Nasrallah serve donc d’avertissement à nos décideurs, même si le quotidien conservateur Keyhan n’a pas hésité à démentir ses propos à sa place ! Je crains que, à la suite de décisions erronées, notre pays ne soit un jour réduit en ruines sous les bombes et que, du haut des décombres, quelques-uns, devant un parterre d’hommes brisés et affamés, ne crient victoire.

                    Ahmad Zeidabadi Rooz


                    • George Walker Bush (---.---.89.94) 13 septembre 2006 13:26

                      De toute façon l’ONU la FINUL c’est une supercherie ! C’est bien beau de dire « la FINUL pourra se défendre en cas d’attaques et c’est là une chose essentiel dans le cadre de notre engagement ». C’eut été plus courageux de faire voter une résolution à l’ONU pour que la FINUL justement aille TRAQUER le Hezbollah !!! Nous savons tous que avoir une milice armée en marge de l’armée régulière Libanaise ne causera que des soucis tant que celle ci ne sera pas désarmée. Sans compter l’omniprésence de l’Iran et de la Syrie deux pays qui s’imaginent quoi ? Qu’ils vont faire la loi au Moyen Orient ? Foutèse ! On les mettra à genous de gré ou de force ! Et les Russes ils s’maginent quoi eux aussi qu’ils pouront soutenir impunément tous les tyrans du M.O ? La guerre froide ne leur a pas suffit on dirai !


                      • roumi (---.---.74.206) 13 septembre 2006 20:03

                        georges w je sais pas quoi !!

                        fait ce que tu sais le mieux faire PRIER ( pendant ce temps au moins on est peinard )

                        tu as des ennemis partout forcement tu es tout seul au milieux d’eux et ca te motive .

                        mais ils sont beaucoup et tu n’as toujours pas compris qu’a force de les humilier et ben ; tu as des extremistes partout a tes portes .

                        ton ennemis Nahsralah s’excuse ( il ne perd pas la face ) et pourtant au plan militaire il a presque gagne . au plan diplomatique il a invente qq chose de nouveau .

                        qu’allez vous faire ? vos neurones doivent sacrement se tortiller .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès