Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le sommet du BRICS du 28 mars : résultats, perspectives, dangers

Le sommet du BRICS du 28 mars : résultats, perspectives, dangers

Comme cela aurait pu se passer avec l'Organisation de la Francophonie au temps de Mitterrand (elle est retombée dans l'oubli depuis), le sommet des pays en forte croissance économique du 28 mars a pris la dimension politique de résistance à l'empire financier et militaire anglo-américain. Les jalons sont posés pour que le Mexique et le Venezuela y adhèrent. Ceci est encore fragile. Mais il s'agit d'un succès.

translate

La diplomatie chinoise est discrète mais avance ses pions sûrement. Pas de bouton rouge « reset » brandi devant les caméras du monde entier. Le sommet du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique-du-Sud) est un succès discret.
 
Il faut remarquer que tous ses objectifs ont été atteints et les pièges évités.
 
1. Objectif financier : le sommet a pris acte de l'état de composition du système de Breton-Woods qui donne au dollar le rôle de monnaie de référence et de réserve dans le commerce mondial. Ce système malade depuis 1971 et encore plus depuis 2008 (planche à billet avec le doux nom de QE1 ou QE2 pourquoi pas QE3 (quantitative easing). Ce mouvement de planche a billet ne concerne pas seulement les États-Unis mais aussi la Grande-Bretagne et depuis peu la zone Euro bien qu'à une échelle bien moindre. Face à ces pays qui font payer leur inflation par les autres, les pays des BRICS ont officialisé ce qui s'était mis en place depuis deux ans : le commerce en monnaies nationales. Rouble-Yuan, Yuan-Roupie, Roupie -Rouble, Réal-Yuan etc … L’Inde a ouvert la voie en achetant du pétrole iranien en or qui redevient progressivement une devise internationale. Il manquait à ces initiatives une architecture : le sommet du BRICS a décidé la création d'une banque de développement qui libérera cette zone des politiques du FMI et de la banque mondiale. On connaît le FMI mais la banque mondiale un peu moins. Elle sert en gros à financer les projets de développement dont l'échec nécessitera l'appel au FMI et à ses mesures d'ajustement structurel (pratiquement la mort de faim ou de maladie d'une partie de la population : il faut appeler un chat un chat). Cette banque de développement s'ouvrira ensuite à d'autres pays comme le Mexique ou le Venezuela.
 
2. Objectif économique : le sommet des BRICS, pays en forte croissance économique a réaffirmé que la politique ne devait pas interférer avec le développement économique normal, créateur de paix entre les peuples. La construction d'un oléoduc entre l'Iran, le Pakistan, l'Inde puis ensuite la Chine ne peut pas être interrompu par une décision politique des États-Unis. Les États-Unis ne peuvent pas imposer un embargo unilatéral à des pays qui achètent leur pétrole à l'Iran ; Si les États-Unis ou l'Union-Européenne veulent ne pas l'acheter, c'est leur affaire, mais pas celle du reste du monde. C'est un échec cuisant pour la diplomatie Clinton-Ashton.
 
3. Objectif politique : le sommet des BRICS, comme l'organisation de la Francophonie, n'a pas été prévue comme organisation politique. C'est donc un changement majeur . Des pays éloignés les uns des autres, aux cultures différentes, aux antagonismes parfois biséculaires trouvent une position politique commune sur deux points majeurs :
 
  • Le refus de l'unilatéralisme euro-américain (cas de l'utilisation de l'arme économique contre des pays de l'axe du mal et de la tyrannie avancée). Le monde est multipolaire et le sera que le veuillent les États-Unis ou pas. On se rappelle une certaine position française en 2002 qui sonne rétrospectivement comme un baroud d'honneur. Depuis 2007, la question de l'indépendance française ne se pose plus.
  • La réaffirmation de l'ONU comme seul et unique instance habilitée à faire la guerre. La Chine et la Russie ayant un veto, le Brésil et l'Afrique-du-Sud demandant le statut de membre permanent et le siège français étant de plus en plus contesté, le temps travaille pour le BRICS dans cette configuration. Une motion contre l'ingérence occidentale en Syrie a montré le caractère politique nouveau de cette organisation.
 
Face au FMI et à la banque mondiale et des 1,5 à 2 quadrillons de dollars de produits dérivés qui devraient exploser à l'été prochain, le BRIC devenu le BRICS avec l'entrée de l'Afrique-du-Sud et qui devrait rapidement devenir le BRICSM avec l'entrée du Mexique anticipe son salut. Tant pis pour l'Europe incapable de se dégager. des incompétents notoires qui resteront en place engraissés par les impôts, d'une TVA vite à 25 % et du citoyen occidental incapable de réagir. Le reste du monde solvable et productif construit ses digues et coupe le monde en deux : le monde cancéreux-virtualiste et le monde productif et solvable. Comme tout cancer, le monde transatlantique va essayer d'envoyer ses métastases dans le reste du monde. Il suffira que la zone des BRICS ne reconnaisse pas les produits dérivés et déclarent leurs monnaies non convertibles pour procéder dans leurs pays tout du moins à l'apoptose du système financier basé sur le dollar. Ce « il suffit » porte en germe une guerre à mort. Personne n'a osé jusqu'à présent engager les hostilités sans être pulvérisé ou lynché. Il n'y aura pas de déclaration de guerre pour la troisième guerre mondiale : il suffira qu'une banque centrale annonce qu'elle n'accepte plus le dollar.
 
Cette union des BRICS tire sa force de ses complémentarités : la Russie de Poutine donne la sécurité militaire. Il n'y aura plus de pillage de l'or et du pétrole libyen au sein du BRICS. La Russie et la Chine, dans l'esprit du pacte Briand-Kellogg ont renoncé à la guerre pour résoudre leurs différents. Une grande victoire pour la paix. La Chine donne la base économique productive et financière. Le Brésil et l’Inde des réserves de développement considérables (des millions de personnes dont il faut améliorer facilement le niveau de vie). Il reste à résoudre les différents Inde-Chine sur lesquels comptent l'empire pour créer la zizanie, qui groupe la moitié de la population mondiale et le tiers mais probablement la moitié si on compte la VRAIE économie, la production de richesses en vue de l'amélioration du niveau de vie de la population. Le groupe transatlantique a déjà créé son économie cancéreuse qui ne sert qu'à répondre aux besoins créés par son cancer . Cette économie qui ne compte pour rien devrait être comptabilisée comme négative et non comme positive. L'industrie de la dépolution par exemple n'est pas créatrice de richesse. Elle remet simplement en état ce qui a été détruit sans avoir été compté comme minus. Transférer les problèmes aux générations futures est un artifice comptable. Un économiste peut écrire un livre entier sur ces fausses richesses produites.
 
Comment va réagir le groupe transatlantique (un groupe de mafieux internationaux) à ce défi qui lui est lancé ? La volonté que ce BRICS n'existe pas est évidente. Après avoir prédit que ce BRICS ne marcherait pas, que vont faire les bandits occidentaux ?
 
Assassiner les dirigeants ? Ils ont une longue tradition et des réseaux bien en place pour le faire. Corrompre ? C'est leur modus operandi. Attiser les tensions entre membres du BRICS ? Probable ! Follow the money et le pétrole. La Russie ne peut pas être déstabilisée pour l'instant. Reste l'Iran : empêcher à tout prix la construction de cet oléoduc Iran-Inde-Chine via le Pakistan. S'il est construit le bombarder ou le saboter par des « terroristes ». Déstabiliser le Venezuela (élections en vue et cancer de Chavez) ; Prendre le contrôle de l'Azerbaïdjan via Israël. Le conflit entre l'Iran et la Russie à propos de l'Azerbaïdjan date de plusieurs siècles et Israël est en train de construire discrètement une base au Nord de Bakou (d’où bombarder l'Iran ?) Lancer la Géorgie contre la Russie ? Attendu ; Créer un état kurde au nord de la Syrie, Nord-Irak, Ouest de l'Iran et Anatolie Orientale ? Nouvelle idée de Erdogan qui suiciderait la Turquie au passage mais cet empire n'est-il pas prêt à tout pour survivre. (Re)créer des problèmes entre Ukraine et Russie en offrant un partenariat pour le bouclier antimissile à l'Ukraine. C'est déjà fait. Essayer de créer des problème de « droits de l'Homme » avec le Tibet ou l'Asie Centrale chinoise. Pourquoi-pas créer un problème à la Chine par Vietnam interposé (très pro-américain) avec les petites îles de mer de Chine du Sud ? Le Baloutchistan iranien est depuis longtemps sous tentative de déstabilisation sans succès pour l'instant mais ces gens ne comptent ni l'argent ni les années.
 
L'autre possibilité est que l'empire, sentant que le temps joue contre lui, attaque le groupe eurasien dans son ensemble par une attaque surprise de bombes atomiques. On voudrait croire que c'est impossible mais on y arrive pas. L'intuition s'y oppose. C'est trop dans la logique de ce système mafieux aux abois. Dans ce cas le système transatlantique préférera l'autodestruction de la planète à la perspective de ne pas gagner. La demande d'Obama à Medvedev de lui donner de l'espace jusqu'après sa réélection situerait l'attaque surprise juste avant ou juste après son élection. Les russes ne croient visiblement plus un mot de ce que dit Obama et pointeront leurs missiles thermonucléaires sur l'Europe et les feront partir s'ils sont attaqués. La signification de Poutine au pouvoir est de communication « nous ferons ce que nous disons ».
 
Les américains et les israéliens ont leurs militaires qui s'opposent à ces politiques sucidaires. La Russie, la Chine et l'Iran sont prêt à répondre à une agression. En France on a une élection.. va-t-on reconduire le CDD d'un président qui a montré ce dont il était capable en Libye, et qui sait (c'est très très trouble !!) a été capable de laisser tuer des militaires, un rabbin et des enfants pour arrêter la campagne et récupérer l'émotion à des fins électorales ? (hypothèse non vérifiée mais quelle coincidence !!).
 
Les français peuvent enlever le bouton atomique à qui pourrait l'utiliser. Marianne ressemble à ces femmes battues par un sale type qui jurent qu'elles vont le quitter mais qui sont toujours embobinées et qui repartent pour un tour. Cinq ans de plus dans ces années où tous les dirigeants devront avoir à la fois un profond désir de paix et de sauver la planète et des nerfs à toute épreuve est un risque concernant certains candidats.
 
Le principe de précaution, constitutionnel, s'applique parfaitement à cette élection : la vie des générations future est-elle susceptible d'être impossible à cause des actes de tel ou tel candidat ? A l'âge nucléaire, a-t-on le droit de prendre le moindre risque ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Shadock 5 avril 2012 10:31

    bel article mais ne voyez pas le monde comme une addition d’états plutôt comme le territoire des multinationales qui le font tourner. Quel intérêt de tout détruire lorsque le BRICS est source de profit ? 


    • Susanoo ! Susanoo 5 avril 2012 15:03

      Ce qui est marrant avec le BRICS c’est l’origine du mot de cette organisation anti-impérialiste occidentale machin et tout.

      C’est un type des services de renseignements Otanesque qui avait appelé ce Bloc anti-occidentales de cette manière bien avant qu’ils essaient de s’organiser en quelque chose de cohérent.

      Puis ce Bloc anti-occidentales ont repris ce mot pour désigner leur Organisation.

      Paradoxale pour un bloc qui peut pas nous blairer.


    • Susanoo ! Susanoo 5 avril 2012 15:09

      Puis le BRICS c’est une organisation qui est sous notre supervision.

      Parce que le BRICS ne contrôlent pas les points stratégies du globe.

      On leur a coupé l’herbe sous le pied avant qu’ils s’organisent.

      C’est un Empire mort-né.


    • Al West 5 avril 2012 16:44

      La Chine a la plus grosse réserve de terres rares du monde, indispensables aux technologies de pointe. La Russie a pris soin de s’assurer le contrôle du pôle Nord et dispose de réserves de gaz phénoménales. L’Inde a les plus grosses réserves d’or de la planète. Et comme je le mentionne dans l’article Les Etats-Unis en Asie Centrale, les Occidentaux perdent beaucoup d’influence dans la région.

      Ca commence à faire pas mal d’avantages non négligeables pour le futur quand même...

      Si je devais rappeler une erreur historique qu’a fait la Russie à mon avis, c’est la vente de l’Alaska en 1867 pour 7 millions de dollars. Si les Russes avaient gardé l’Alaska à cette époque, on serait peut-être tous en train de taper avec un alphabet cyrillique...


    • Susanoo ! Susanoo 5 avril 2012 21:01

      Moi j’ai lu il y a pas longtemps sur un site scientifique qu’on avait trouvé dans le sous-sol des mers du Japon des gisements de loin plus grande en terres rares que les réserves chinoises.
      Bien sûr ça va nous couter la peau des fesses pour les extraire à pareils profondeurs.
      Mais le jeu en vaut la chandelle.
      Du coup ça annule un des derniers moyen de pression des chinois.
      Ils sont mal les chinois.
      Pas étonnant qu’il y a des rumeurs de coup d’état en Chine, ils paniquent.


    • kemilein 6 avril 2012 02:00

      "Si je devais rappeler une erreur historique qu’a fait la Russie à mon avis, c’est la vente de l’Alaska en 1867 pour 7 millions de dollars."

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Vente_de_la_Louisiane

      la cession par la France de plus de 2 144 476 km2 (529 911 680 acres) de territoire aux États-Unis en 1803 au prix de 3 cents par acre, soit plus de 15 millions de dollars1 ou 80 millions de francs au total2.

      Ce territoire représente 22,3 % de la superficie actuelle des États-Unis.

      quand je dis qu’on a eu des traitres et des abrutis au pouvoir depuis toujours je délire pas


    • Dupont Georges Dupont Georges 8 avril 2012 15:08

      Si Napoléon n’avait pas vendu la Louisianne, je pense les ricains l’auraient prise par la force, ce territoire immense leur bloquant toute possibilité d’expansion.


    • Mefrange Christian Tallon 9 avril 2012 13:44

      C’est une remarque très pertinente et qui mériterait tout un article !! smiley


    • Al West 5 avril 2012 11:05

      Bon article, mais je pense que l’hypothèse atomique va trop loin, pour une raison simple, c’est que si les Occidentaux se lançaient dans une attaque nucléaire, cela embraserait véritablement la région et Israël serait rayée de la carte. Et ça, ça n’arrivera pas, les Israëliens, aussi fous et va-t-en guerre qu’ils sont avec leur Bibi national, veulent préserver leur intégrité territoriale. Et vu l’emprise qu’ils ont sur les décisions géopolitiques des Etats-Unis, rien ne sera fait de ce côté là. Je vois plus une attaque conventionnelle sur l’Iran via l’Azerbaïdjan et le Golfe Persique où les troupes françaises sont en train d’être rapatriées. Mais encore une fois, tous les BRICS ne laisseront pas ça arriver, donc les Russes au moins seraient de la partie (ils sont tout près), les Chinois aussi je pense. En fait, les Occidentaux sont assez bloqués...

      En tout cas, ce sommet est un signe de plus que nous n’avons vraiment plus le poids que nous croyons. Il serait bon pour tout le monde que les Occidentaux abandonnent leurs idées de contrôle mondial, ça ne profitera même pas aux élites d’aller trop loin...


      • tinga 5 avril 2012 16:08

        Tant que ces armes existent, la possibilité de leur utilisation reste hélas une hypothèse à envisager sérieusement, surtout dans la période de chaos où nous sommes actuellement, et c’est bien parce que « les occidentaux sont assez bloqués » que le danger est grand.

        La stratégie du choc pourrait engendrer un gros vilain choc, on ne va quand même pas les jeter toutes ces merveilleuses bombes, pour lesquelles on a construit ces belles centrales nucléaires. 

      • Al West 5 avril 2012 17:48

        Bonjour tinga,

        A mon avis, et de façon extrêmement paradoxale, seule la religion va nous sauver. Enfin quand je dis nous, je dis la planète, moi ça se trouve je vais y passer smiley Les dirigeants israëliens et plus globalement les Juifs qui ont un poids conséquent au sein de nos élites occidentales, ne laisseront jamais la Terre Sainte se faire détruire. Et actuellement, rien ne la protège si un conflit nucléaire devait s’amorcer. Tant que cette situation n’évoluera pas, on évite à mon avis le conflit nucléaire. En revanche, si le bouclier anti-missile de l’OTAN arrive à se propager à l’Europe de l’Est puis au Moyen-Orient, là il faudra penser à acheter des pilules d’iode.


      • Iren-Nao 5 avril 2012 13:08

        Bien d’accord avec l’article sur le BRICS et la déconfiture de la Transatlantique..

        Il ne faudrait pas oublier a force de ne se préoccuper que de la crise ; c’est qu’il y en a une encore plus inéluctable, a savoir le fin des matières premières en face d’une croissance démographique polluante et dévoreuse a tous égards.

        Pas vraiment de quoi rigoler, sauf a tous changer de mode de vie.

        Iren-Nao


        • Buddha-dassa 5 avril 2012 17:51

          Merci les « brics », ils vont sauver la planète des fous du billet...bon après ce sera le temps des hommes et des femmes de bonne volontés mais le plus gros est a venir, pas nécessairement en terme de pire ou de désastre..ca c’est ce que la propagande staffe essaye d’insinuer dans nos neurones pour nous paralyser...et continuer comme « avant »...la population nombreuse est une chance en fait,elle est simplement devenue incontrôlable et le pire peut se passer pour toutes les élites en argent du jours au lendemain,ami anxieux sache que le riche tremble du fond de son coffre fort , il est mort de trouille d’où sa violence...

          le futur est incertain : tant mieux
          plus de pétrole : tant mieux,
          retours a l’age de pierre :super....

          j’en rigole bien par avance finit les 25 % dans l’appartement ou maison en hiver alors que il fait - 15 dehors....le pied smiley..la déprime du bourgeois sans voiture ,chauffage , machine a laver , sera plaisante et distrayante a voir..panique a tout va..génial !! , le bourgeois qui contrairement a ce que l’on pense peut être aussi pauvre en argent..
          Ami bourgeois occidental seul tu es bon a pas grand chose comme nous tous et surtout tu as peur de tout , ...vilain petit canard...va !

          .Mais oh chance !! .l’univers nous parle a travers nos actions et pensées par la souffrance que nous nous infligeons en restant des enfants..pour faire simple entre 10 et 20 ans je cherche a ce que j’aime dure , or je vois dans le futur la mort qui rode,ca gâche le plaisir et alors la se passe la faut majeure, mentalement je tente de fuit ce fait absolu..tu te rends compte tu rencontre l’absolu dans ta vie et tu le rejette !!! alors ton cerveau ne va plus grandir et va essayé de rester enfant.... oui ami humain tu es resté un enfant qui a besoins de ses joujoux pour se sentir bien mais que voulez vous quand la principale activité mentale d’un humain est d’essayer de fuir psychologiquement sa mort qui arrive , le cerveau intelligent a des lors disparu pour laisser place au cerveau machine. ..celui qui a l’origine est fait pour calculer,évaluer ,rentrer chez soi, cuisiner etc etc...sans intelligence il est clair que notre sort est pitoyable...mais ériger la compétition en seul moyen pour vivre ensemble il fallait oser , l’accepter est presque pire..
          m’ enfin les petits gars, la compétition ca veut dire surtout quasiment que des perdants....de la triche , de la violence, des combats, des ententes pour « crever » et voler le vélo voisin , et surtout la guerre bien sur....mais le pire du pire des pires est que ca élimine dans le sens que ca peut faire disparaitre le troupeau humain ,des animaux,des plantes, etc etc,mais est ce bien le pire en terme de plus de souffrances -(...

          La compétition ca réduit la complexité voulues par l’univers à 1 par divisions successives de l’infini d’abord divisé en fini/infini , puis le fini par deux etc..jusqu’à 1 .,c’est aussi ca la compétition et les maths....et on y arrive a ce 1..pourquoi ? on ne sait pas mais c’est normal je vous ai expliquer que l’on utilise que le cerveau machine ,pas le cerveau intelligent...chaque compétition fait disparaitre quelque chose pour ne garder que un vainqueur...or le meilleur coureur de vitesse au monde na va pas faire des autres les meilleurs coureurs également , ils seront éliminés .car perdants.....amis terriens un peu bas du front as tu pensé à cela en regardant le 2 ou le 20 en français que vient d’avoir ton enfants, par ce geste tu admets la compétition donc de perdre..alors pourquoi viens tu râler maintenant ? le syndrome du perdant..Le charmant neo con , lui dit : c’est bon c’est dans la nature des choses ....sous entendu , que je t’extermine, et oui le neo con c’est gentil mais ca n’assume aucune de ses tares mentales...surement les arabes encore....
          Bon c’est pas tout mais je reviendrais expliquer plein de choses vues sur le cerveau ,enfin sur le peu qu’il en reste...
          ainsi ami terrien je viens de démontrer intelligemment par l’absurde le plus grossier ton entière responsabilité dans ce qui arrive , souvent par ignorance, dans ce monde injuste et violent....toi aussi finalement tu fais partie de l’élite ....sans le savoir , car sans toi et ta compétition de m...e , il n’y aura pas d’élite mais uniquement coopération.....
          bon j’ai des courses à faire...


          • kemilein 5 avril 2012 18:23

            les BRICS représente déjà

            30-40% de la surface terrestre de la planète, donc des ressources et matières premières qui y sont liées
            50% de la population mondiale

            les E[U]SA ont déjà perdu, la seule option est l’arme nucléaire, seulement ça peut être compliqué quand vitrifier 40% de la Terre est a coup sur un hiver nucléaire fort peu profitable pour la survie humaine.


            • Marc Bruxman 6 avril 2012 20:04

              Ce n’est pas la population ou la superficie qui font la force d’un pays mais :

              • Sa culture et son pouvoir d’attraction : Ben oui, les USA si vous leur enlevez Hollywood, ils perdent énormément !
              • Sa capacité d’innovation : Tant que vous sortez des produits innovants et non copiables à bas coût vous êtes gagnants. (Cf Apple).

              Les BRICS ne menacent pour l’instant nullement le système d’autant qu’ils lui sont liés. Si les USA ou l’UE tombent, la Chine, le Brésil et la Russie sont toastés sans même le besoin d’une arme atomique. Et ils le savent très bien. C’est d’ailleurs pour cela que la Chine fait tout pour renforcer sa consommation intérieure. Sauf qu’elle ne peut le faire trop vite. Il faudra 10 à 20 ans pour qu’elle gagne son « indépendence » qui risque de rester toute relative. Le Brésil et la Russie en sont encore plus loin, les matiéres premiéres il n’y a rien de pire, c’est très volatil (beaucoup plus que la dépense publique).


            • Marc Bruxman 6 avril 2012 20:04

              Et inversement si les BRICS s’arrétent, on est toastés aussi car ils n’achétent plus notre dette. Phoque alors !


            • ykpaiha ykpaiha 5 avril 2012 23:03

              « ce sommet est un signe de plus que nous n’avons vraiment plus le poids »

              Je dirais plutot que nous avons raté le train, pour nous mettre a la remorque d’un tracteur.
              C’est aussi pourquoi il est urgent de penser autrement, et surtout de se débarrasser de ceux qui disent vouloir le pouvoir...

              Maintenant a 500 000 Euros la place c’est pas cher mon fils !!..


              • ykpaiha ykpaiha 5 avril 2012 23:13

                Je complete le message avec un petit cacul de république Bannaniere a la fanchouilldise mode Sarko ;

                Borloo balaie 4 a 8 % de vote, et il touche 500 000 pour ne pas se présenter
                Ce qui fait environ 100 000 par point, combien valent chacun de nos protagonistes ?

                Loin de la problematique du post ? non en plein dedans et l’explication de pouquoi nous n’y sommes pas et surtout pouquoi en « hauts lieus » on ne comprend pas .


              • Mefrange Christian Tallon 6 avril 2012 10:54
                  • Oui vous avez raison et on aura compris que l’auteur de cet article envisage le pire pour qu’il ne se produise pas. Il faut rester vigilant.. Merci à tous pour tous ces commentaires qui enrichissent considérablement l’article.


                • Al West 10 avril 2012 17:58

                  Cher Christian Tallon,

                  Des informations toutes récentes à propos du bouclier antimissile de l’OTAN m’ont quelque peu fait changé d’avis. J’ai écrit un article à ce sujet, j’espère qu’il sera accepté. La menace nucléaire n’est peut-être pas si chimérique que ça finalement...

                  Restons vigilants donc, comme vous dites !


                • Mefrange Christian Tallon 6 avril 2012 14:57

                  Je donne la citation tiré du site dedefensa.org dans un article intitulé « La Syrie fait sortir Kissinger de ses gonds » : "(Kissinger) commence même à être diablement inquiet. Il le dit. Cela se sait, et cela instillera encore plus d’incertitude, d’inconséquence, de désordre, dans les psychologies, les esprits et les rouages de créatures-Système qui ont perdu le sens des choses, même des choses les plus perverses, et qui tournent comme autant d’insectes aveuglés et affolés par la lumière brillante de l’incendie qu’ils ont allumé. La “vieille crapule” nous confirme que nous sommes au crépuscule furieux et complètement incohérent du Système".

                  Dedefensa.org a une vision très anti atlantiste (mais très argumentée). Si la vieille crapule de Kissinger (sic) se fâche c’est que ça doit vraiment mal aller ... Attention aux coups de griffes de la bête blessée ! Dans la mythologie, le dragon ou l’hydre a plusieurs têtes.


                  • REGCHA REGCHA 6 avril 2012 15:14

                    Je suis globalement d’accord avec l’analyse macroéconomique globale et l’orientation que prend le changement de parfadigme géostratégique en cours.

                    Cela étant, le sénario final (attaque nucléaire générale de l’empire contre la Russie et la Chine) me semble très peu probable. Par contre, une attaque d’Israël contre l’Iran est plus probable. Ce serait l’ouverture d’un conflit limité et décisif s’agissant de l’avenir du leadership de l’empire sur le monde.

                    En tous cas, il y a un indicateur qu’il est intéressant de suivre en ce moment, c’est la quantité de bons du trésor US détenue par la Chine. L’effondrement du dollar pourrait venir de là.


                    • Marc Bruxman 6 avril 2012 19:57

                      USA et Chine sont trop interdépendents pour se faire la guerre. Ils ne le feront pas, car cela signerait la fin des deux pays avec aucun gagnant.

                      La guerre en Iran ne changera pas grand chose, l’Iran est un petit pays qui dispose certes de pétrole mais guére plus.

                      Ce qui risque de changer beaucoup de choses c’est l’effondrement de la bulle des dettes publiques qui vont mettre fin aux états nations tels qu’on les connait. C’est aussi la révolution technique en cours qui va par la force des choses déstabiliser nos sociétés capitalistes.

                      Ce qui va changer aussi ce sont les révolutions arabes. Car si pour l’instant les Islamistes semblent gagnants en réalité ceux ci vont faire comme en Turquie. Il vont être forcés d’être modérés. Or, à horizon 20 ans, cela signifie l’assimilation de l’islamisme dans la société et progressivement celui ci va être rendu irrelevant. Et c’est justement cela qui est la pire crainte des américains : car si les pays arabes se modernisent ils vont devenir une puissance avec qui compter. Alors que tant qu’ils restent islamistes et rétrogrades, ils sont au pire du poil à gratter. Mais ce poil à gratter sert à chatouiller l’opinion publique.


                    • Marc Bruxman 6 avril 2012 19:40

                      Il ne faut pas se laisser aveugler par les BRICS (pas plus que par les USA). Leur enrichissement est avant tout lié à des déséquilibres mondiaux. Ils sont très fragiles.

                      Pour ne parler que des pays que je connais :

                      • Chine : 10% du PIB est dans l’immobillier. La bulle a pris des proportions gigantesques et la spéculation immobilliére est reine. Un éclatement violent de cette bulle est inévitable, la seule question concerne la façon dont le gouvernement va gérer le mécontentement que cette explosion va provoquer et la crise économique qui va s’ensuivre. Par ailleurs, la trop forte croissance en Chine a fait que les entreprises se sont focalisées sur l’argent facile au détriment de la R&D et l’innovation. Car derriére quelques belles réussites comme le TGV chinois, le pays manque cruellement d’entreprises innovantes. Or, avec l’élévation du niveau de vie, la Chine ne peut plus rester l’usine du monde. Elle n’est plus compétitive dans ce rôle et va devoir monter en gamme comme Taiwan a su le faire il y a 30 ans. Ce pays a par contre un atout : Sa culture absolument extraordinaire dans tous les domaines et que les occidentaux connaissent encore peu. Les institutions chinoises et notamment son système juridiques offrent encore trop d’incertitudes pour un réel développement économique high tech. Mais sur ce dernier point, il y a certains politiques qui poussent réelement pour que cela change. Espérons qu’ils soient entendus.
                      • Russie, Brésil : Economie très (trop) dépendentes des matiéres premiéres (Idem Venezuela). La moindre chute brutale des cours du brut ou de l’alimentation(qui arrivera dès que la Chine ou l’occident vont caler) sera un désastre économique pour ces deux pays. La encore, il doivent monter en gamme, mais l’argent dans les matiéres premiéres est trop facile.
                      • Inde : L’économie BRICS la plus saine pour l’instant. Une économie de service relativement développée, des institutions plus solides qu’en Chine. L’Inde a tout pour réussir, mais elle part de loin.

                      Alors même si l’on serait tous content que le monde soit moins dominé par les USA, il faut raison garder. Les BRICS sont pour l’instant complétement interdépendents avec le reste du système. La crise de 2008 a été digérée par la Chine au prix d’investissement massifs qui ont coutés très cher au pays. (Ce sont les provinces qui se sont endettées et non le pays, mais certaines font maintenant appel au gouvernement central car elles sont en faillite virtuelle. Et le pire c’est que les provinces sont financées par les ventes de terrains et donc l’immobillier).


                      • Mefrange Christian Tallon 7 avril 2012 10:01

                        J’espère que vous savez ce dont vous parlez ! Je crois que ce que ne supportent ABSOLUMENT plus les pays du BRICS sont les bonnes ou mauvaises notes qui leurs sont données par des experts incapables et corrompus. Enlever la poutre dans son œil avant de voir la paille chez son voisin, balayer d’abord devant sa porte, se regarder dans un miroir et se demander si on est vraiment qualifié pour porter le moindre jugement sur ceux qui travaillent dur pour progresser. Et si on parle de BHL et des droits de l’homme, on leur donne une colère rouge froide verte blanche. Le premier droit de l’homme c’est la vie. 


                      • Mefrange Christian Tallon 7 avril 2012 09:44

                        On préfère penser que cette réaction a été écrite à 2h26 du matin. Il va sans dire que rien ne sort des usines des BRICS !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès