• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les cartels de la drogue tiennent le Mexique

Les cartels de la drogue tiennent le Mexique

 Le Mexique a perdu la guerre contre ses cartels de la drogue. Les narcotrafiquants mexicains sont devenus les plus importants fournisseurs d'héroïne, de métamphétamines, de cocaïne, d'héroïne ainsi que de Fentanyl, un opioïde synthétique plus puissant que l'héroïne, du continent nord-américain. La cocaïne, produite en Bolivie, en Colombie et au Pérou, transite également, en toute sécurité, par le Mexique. Les dizaines de milliards de dollars que cela rapporte aux cartels, chaque année, leur ouvrent toutes les portes au nord et au sud du Rio Grande, le fleuve-frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Le plus grand cartel actuel reste Sinaloa, l'organisation « historique », anciennement dirigée par le célèbre "El Chapo" Guzman, arrêté et extradé aux États-Unis. L'organisation conserve des réseaux internationaux puissants. Les autres cartels sont celui de Jalisco , le challenger qui monte, Juarez, le cartel rival de longue date de Sinaloa, basé dans l'état central de Chihuahua, à la frontière du Nouveau-Mexique et du Texas, le cartel de Tamaulipas, celui de Los Zetas ou l'Organisation Beltran-Leyva. De tous ces cartels peuvent sortir de nouveaux dirigeants plus ambitieux, plus cruels, prêts à paver de cadavres leur ascension vers le pouvoir.

Les cartels ont arrosé les juges, la police, les politiciens et les fonctionnaires pour neutraliser toutes les mesures officielles décidées par les gouvernements successifs à leur encontre. Rien n'a marché. Dès la fin des années 80, les gangs mexicains ont pu remplacer les gangs antillais, sévèrement touchés par les opérations de police, pour introduire la cocaïne colombienne aux Etats-Unis.

Le président Calderon avait déclaré la guerre aux cartels en 2006. Au cours de ses six ans de mandat, il a fait appel à l'armée pour remplacer les forces de police locales corrompues. Vingt-cinq des trente-sept chefs de gangs les plus recherchés au Mexique ont été neutralisés. Mais cette stratégie n'a fait que faire muter les organisations de trafiquants. Elles se sont multipliées, émiettées, sont devenues plus difficiles à identifier. Les rivalités entre ces nouveaux gangs se sont traduites par une violence accrue dans la rue. Les organisations criminelles ayant recours aux enlèvements pour compléter leurs revenus, une centaine de maires a été tuée en seulement dix ans, de 2006 et 2016.

Le président Pena Nieto, qui a pris ses fonctions en 2012, n'a eu d'autre choix que de continuer à recourir à l'armée mexicaine, faute de pouvoir purger les forces de police. Quarante-trois étudiants ont disparu dans la Ville d'Iguala, en 2014, dans l'état de Guerrero. C'était la police locale, elle-même, qui les avait livrés aux trafiquants de drogue, sur l'ordre du maire corrompu par le gang ! Le scandale, mettant en lumière la corruption généralisée des politiques et des policiers, a déclenché des manifestations dans tout le pays. Les paysans ont mis en place des milices d'auto-défense, les Todefensas, pour faire le travail à la place de la police en rétablissant l'ordre dans les villes. Ces milices sont devenues irremplaçables dans plusieurs états, comme le Guerrero, le Oaxaca ou le Michoacan. Mais leur glissement vers le crime organisé inquiète les observateurs.

Les États-Unis, comme à leur habitude, ont beaucoup communiqué sur leurs actions, dépensant des millions de dollars dans des programmes plus inefficaces les uns que les autres. Ils ont envoyé des drones et des agents de la CIA pour former une police fédérale mexicaine hautement corruptible... Maintenant, avec le président Donald Trump, ils vont recourir à leur tactique habituelle : le repli. Ayant fait de l'immigration et de la sécurité frontalière sa priorité, Donald Trump va arrêter de dépenser l'argent de ses contribuables, mettre en place une frontière de plus en plus hermétique, laissant le Mexique et les Mexicains se débrouiller. C'est bien, d 'ailleurs, la meilleure chose qui puisse arriver au Mexique.

 

Source : http://williamkergroach.blogspot.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 09:46

    Ce qui est remarquable, est l’appétence des étasuniens pour les drogues les plus dures.

    Le cœur de l’Empire est si pourri par la corruption, le clientélisme, le racisme, le communautarisme, l’endettement, la pauvreté, la religiosité et l’ignorance, que le seul refuge d’une grande partie du peuple est le paradis artificiel offert par les drogues.

    Un paradis qui se transforme rapidement en enfer avec ces drogues qui asservissent leurs consommateurs et détruisent leurs neurones.

    La seule victoire contre les cartels a été obtenue en légalisant l’usage de la marijuana sur une partie du territoire US, les privant d’une source importante de revenus.

    Le mur est surtout destiné a satisfaire la phobie anti « latinos » des électeurs de l’incroyable Trump.


    • Alren Alren 31 mai 17:15

      @Luca Brasi

      Les Mexicains n’ont aucune raison de se plaindre : ils ne connaissent pas l’horrible régime de Cuba et la pénurie n’est pas organisée par la bourgeoisie avec l’aide des USA comme dans cet autre enfer qu’est le Vénézuela !!!

      Ils n’ont qu’à réciter la mantra :« Coca-Cola is good for you » et ils seront en bonne santé, protégé des dieux dont le Christ !


    • Phalanx Phalanx 31 mai 22:29

      @Daniel Roux

      Vous voyageriez un peu, vous sauriez que les US et les pays occidentaux en général sont les moins racistes qui aient jamais existé.

      A tel point que ça les perd, leurs politiciens ont put tranquilement planifié le génocide de leur propre peuple. La, ils commencent à réagir (Trump, Brexit ..). 

      Un mur c’est trés bien, vous en avez d’ailleurs 4 autour de vous, ils vous protègent de ce qu’il y’a dehors. C’est ce qu’il y’a de plus efficace.

      Si les latinos veulent rentrer, il rentreront par la porte aprés avoir montrer patte blanche. C’est la moindre des choses.

    • goc goc 31 mai 23:28

      @Daniel Roux

      t1, j’y crois pas, il a rebranché son cerveau !

      pour une fois je suis d’accord.
      Il est clair que nos gouvernants (y compris en Europe) ne font que le minimum pour combattre le trafic de drogue. Tout le monde dans la police connait les noms des chefs mafieux. Et comme en plus la police est devenue « interdite » dans certains quartiers, sans que nos ministres ne fassent quoi que ce soit, (en dehors des périodes électorales), le trafic ne peut que se développer.

      Tous ces gouvernants savent très bien que la drogue est la seule « solution » pour avoir un minimum de paix sociale. Imaginez un instant, le « neuf-trois » avec une pénurie de cigarettes qui font rire. Ce serait le chaos.

      Les ricains ont crée Guantánamo (lieu de non-droit) pour faire croire qu’ils combattent le terrorisme, Et pourquoi ne font-ils pas un Guantánamo contre les chefs mafieux ?.
       Imaginez si toute l’énergie déployée contre les islamistes, était utilisée de la même façon contre les trafiquants (fichier « S » par exemple)

      l’État a tous les moyens pour stopper un trafic quel qu’ils soient. Mais le veut-il ? (idem aux USA)


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er juin 08:45

      @goc

      J’y crois pas non plus !

      Votre premier commentaire sans dénonciation de troll !

      Si je comprends bien, on est un troll lorsqu’on commente la propagande poutinolâtre et un cerveau quand on s’en prend à l’empire US.

      Pitoyable !


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er juin 09:03

      @Phalanx

      Mon opinion est que tous les humains craignent instinctivement les étrangers, l’identifié comme différent, par son apparence, son comportement, son langage ou autre chose.

      L’éducation et la réflexion aide à surmonter ses pulsions instinctives sans y parvenir tout à fait.

      Ce combat inconscient et permanent entre la raison et l’instinct est symboliquement représenté par un combat entre un ange et un homme, ou entre une belle et une bête.


    • Phalanx Phalanx 1er juin 17:41

      @Daniel Roux

      Ce n’est pas votre opinion, c’est un fait. Instinctivement, nous craignons les étrangers parce que c’est un excellent réflexe de survie. C’est à la fois instinctif, mais se justifie également intellectuellement. C’est là que votre mode de pensée extrémiste chrétien vous perd (je sais, vous pensez surement que vous êtes athée ou agnostique, mais vous pensez comme un chrétien extrémiste).

       

      Cet extrémisme religieux vous fait prendre toute conquête contre vos instincts comme une victoire morale.

       

      C’est une maladie mentale qui se développe dans le monde chrétien, on l’on considère la conquête contre notre instinct de survie comme un triomphe de la raison.

       

      Tout ce qu’on va y gagner, c’est notre propre génocide. Physique ET culturel. 


    • goc goc 1er juin 22:37

      @Daniel Roux

      Si je comprends bien, on est un troll lorsqu’on commente la propagande poutinolâtre et un cerveau quand on s’en prend à l’empire US.

      Pitoyable !

      arghh, je me suis trompé, ce n’était pas un ré-branchement, mais juste un faux contact !!

      c’est vous qui êtes pitoyable : on essaye de discuter, et d’argumenter, et même quand on arrive à être d’accord avec vous, la seule chose que vous savez faire, c’est montrer votre obscurantisme et votre propension aux attaques personnelles dès que vous n’avez plus d’arguments. c’est pathétique.

      Vous devez être bien seul pour ne même pas arriver à dialoguer !!


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 juin 15:37

      @Daniel Roux

      « La seule victoire contre les cartels a été obtenue en légalisant l’usage de la marijuana sur une partie du territoire US... »

      Ce n’est pas une surprise... On a dit que la meilleure façon de vaincre la tentation est d’y succomber. On a simplement attendu, comme toujours, qu’une « majorité effective » de la population y trouve son profit. Les médias nous font croire que de grandes décisions se prennent spontanément, alors que tout est minutieusement réglé des années d’avance.... Et c’est très bien comme ça.

      PJCA



    • Daniel Roux Daniel Roux 3 juin 09:28

      @Phalanx

      Je doute que vous vous laissiez aller à vos instincts et laissant libre court à vos pulsions. Si c’était le cas, vous devez écrire d’un asile ou d’une prison.


    • kader kader 4 juin 11:47

      @Phalanx
      c’est parfaitement vrai.


    • Zolko Zolko 31 mai 11:09

      Je me demande : si les drogues étaient légales, y aurait-il encore des narcotrafiquants ?


      • Jeff Parrot Jeff Parrot 31 mai 11:26

        non, mais les consequences seraient terribles
        - moins de marge sur les produits
        - moins de stabilite dans les banlieues (qui ne touchent plus sur le traffic)
        - moins de caisses noires pour les coups tordus des services secrets
        - plus d’echanges drogue contre armes


      • Phalanx Phalanx 31 mai 22:29

        @Zolko

        Oui, les gouvernements. 

      • sophie 2 juin 15:30

        @Zolko
        oui, bien sûr, la légalisation ( dans un premier temps) ne concernera que les drogues dites douces et le but est juste de toucher sa part du gâteau


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 juin 15:50

        @Zolko


        Je me demande : si les drogues étaient légales, y aurait-il encore des narcotrafiquants ?

        Marginalement, comme il se fait encore de la contrebande d’alcool, mais le résultat net serait négatif : un report de la criminalité violente vers des crimes visant TOUTE la population – comme les enlèvements contre rançon – plutôt qu’un seul segment qui qui en pratique aujourd’hui se porte volontaire pour en faire les frais. 

        PJCA




      • anaphore anaphore 31 mai 17:30

        Les US étant le principal bénéficiaire du blanchiment d’argent ... et ce n’est pas les promoteurs immobiliers de la ville de Miami qui me contrediront * 


        • Ratatouille Ratatouille 31 mai 20:29


           article d’une nullité disons banal .L’auteur c’est trompé de mois pour sa parution ,juillet c’est mieux pour ce genre d’expression avec les contrôle de police sur les routes et les gares sncf pleine de sdf ,les ti roumin avek leurs ti journal a nice qui pik les larfeuilles des cons.by


          • Ratatouille Ratatouille 31 mai 20:36
            Des produits toxiques et cancérigènes dans les couches pour bébés

            ENCORE UN COUP DE LA MAFIA CHINOISE

            https://www.wedemain.fr/Des-produits-toxiques-et-cancerigenes-dans-les-couches-pour-bebes_a2446.html


            • nenecologue nenecologue 31 mai 22:49

              LEGALISATION.

              mais ca ferait trop de mal a la mafia en place (nos dirigeants)

              • zygzornifle zygzornifle 1er juin 11:35

                Nous on a tatie Merkel qui tient l’Europe d’une main de fer ......


                • sls0 sls0 1er juin 14:23

                  Dans ma ville c’est par kg que passe la cocaïne, je suis sur un passage presque obligé du fait du réseau routier. Le taux d’homicide dû à la drogue navigue entre 2 et 3% quand je consulte les chiffres de la police. C’est pas bien lourd, c’est inférieur au taux dû aux vols (4%). Le trafique de coca n’est donc pas synonyme d’extrême violence. Les USA n’ont pas d’intérêts à instaurer le chaos dans le pays où je réside, c’en est peut être la cause. La théorie du chaos, ils connaissent bien.


                  • jack mandon jack mandon 4 juin 12:10

                    Bien entendu, la drogue est une chance pour abrutir une partie du peuple et mieux le manipuler.
                    L’ordre mondial du pouvoir veille à doser sa politique. Tout est bon pour dominer le monde.

                    Merci à l’auteur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès