• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Etasuniens et les armes à feu : une histoire fusionnelle

Les Etasuniens et les armes à feu : une histoire fusionnelle

En tant que nation, les Étasuniens entretiennent une relation profonde et durable avec les armes à feu qui constituent pour beaucoup d’entre eux un objet de fierté. Que ce soit pour la chasse, le tir sportif ou la protection personnelle, la plupart des propriétaires considèrent que le droit de porter des armes constitue le fondement de leur liberté. 

Au moins les deux tiers des citoyens américains ont vécu dans une famille possédant un pistolet au cours de leur vie, et les trois-quarts ont tiré avec un pistolet à un moment ou à un autre. Aujourd'hui, trois adultes sur dix disent posséder une arme à feu, et la moitié de ceux qui n’en possèdent pas disent qu’ils en achèteront peut-être un jour. 

Pourtant, la moitié des adultes connait personnellement quelqu'un qui a été abattu, accidentellement ou intentionnellement, et environ un quart reconnait avoir été menacé par arme. Ils considèrent que la violence des armes à feu constitue un très gros problème aux États-Unis, même s’ils en possèdent une eux-mêmes.

Une enquête nationale menée en mars et avril 2017, fait apparaitre les résultats suivants (1) :

 

Des liens souvent profonds, enracinés dans l’histoire

La majorité des propriétaires d'armes à feu (66%) en possède plusieurs et environ les trois quarts (73%) disent qu’il leur parait inconcevable de ne pas en posséder. Ils vivent pour la plupart dans un contexte social où la propriété des armes à feu est la norme. Près de la moitié de tous les propriétaires d'armes (49%) disent que la totalité de leurs amis en possèdent. Par contre, parmi ceux qui ne possèdent pas d'arme à feu, seulement un sur dix dit avoir des amis possédant des armes.

Le contact avec des armes à feu et leur maniement commence relativement tôt, en général vers 12 ans, surtout pour les garçons qui sont nés dans une famille qui en possède. Pour les filles des mêmes familles, l'âge moyen de leur première expérience de tir est de 17 ans. Les hommes ont tendance à acheter armes plus tôt que les femmes : 19 ans en moyenne, contre 27 ans pour les femmes.

L’élément caractéristique des propriétaires d'armes à feu est la liaison qu’ils établissent entre le droit à posséder des armes.

 

Démographie, géographie et culture

La possession d'armes à feu fait apparaitre un écart d’éducation : 41% des hommes non diplômés possèdent des armes à feu, contre 26% chez ceux qui ont suivi des études supérieures. Sur le plan géographique, la propriété des armes à feu est moins concentrée dans le Nord-Est que dans d'autres régions du pays, et il existe une grande différence entre les régions urbaines et rurales. 

 En ce qui concerne les médias spécialisés, presque quatre propriétaires de pistolets sur dix (39%) déclarent qu'ils regardent des émissions de télévision et des vidéos sur des armes à feu et 35% fréquentent des sites Web sur les armes à feu, la chasse ou d'autres sports de tir. 

Les hommes regardent plus ce genre de spectacles télévisés ou de vidéos que les femmes.

 

La protection, première justification

Les deux tiers des propriétaires d'armes à feu disent que la protection est une des principales raisons pour lesquelles ils possèdent un pistolet. Suivent la chasse et le tir sportif. La collection d'armes ou l’utilisation professionnelle arrivent en fin de liste. Bien sûr, pour de nombreux propriétaires d'armes, ces motifs se cumulent : 44% offrent plus d'une raison majeure pour posséder un pistolet.

Environ un adulte sur sept possédant ou ayant possédé une arme (15%) dit avoir tiré ou menacé de tirer pour se défendre, défendre sa famille ou ses biens.

 

Un pistolet ou un fusil à portée de la main

Quatre propriétaires sur dix (38%) estiment qu’un pistolet doit être à la fois chargé et facilement accessible à tout moment chez eux. Les hommes sont particulièrement attentifs à disposer d'une arme chargée : 43% des propriétaires masculins contre 29% des femmes disent que chez eux, un fusil chargé est toujours facilement accessible.

Parmi ceux qui possèdent une arme de poing, environ un sur quatre (26%) porte son arme sur lui en dehors de son domicile, proportion qui peut atteindre 41% s’ils considèrent l’environnement local comme dangereux.

 

Les précautions

Parmi les nombreuses précautions de sécurité possibles que peuvent prendre les propriétaires d'armes à feu, deux semblent faire l’unanimité :

  • les armes devraient être rangées dans un endroit fermé quand des enfants vivent dans la maison.
  • les parents devraient suivre une formation cours sur la sécurité des armes à feu. 

La majorité des Américains qui ne possèdent pas d'armes à feu estiment qu'il est également important dans une famille de ranger les armes à feu déchargées dans un endroit différent des munitions. 

Mais lorsqu'on leur a posé des questions sur leurs propres habitudes, seulement la moitié des propriétaires d'armes à feu ayant des enfants de moins de 18 ans ont affirmé que toutes leurs armes étaient rangées dans un endroit fermé (54%) et qu’elles étaient déchargées (53%), et 30% d’entre eux ont admis garder à portée de la main une arme chargée.

 

Des propositions

Si la majorité des propriétaires et des non-propriétaires d'armes à feu sont favorables à l’exclusion des personnes atteintes de maladies mentales et des personnes figurant sur les listes fédérales, les groupes sont plus divisés en ce qui concerne trois autres propositions de réglementation :

  • créer une base de données fédérale pour contrôler les ventes d'armes à feu
  • interdire les armes de guerre
  • interdire les chargeurs à grande capacité.

Certains propriétaires d'armes sont ouverts à ces propositions. Environ la moitié d’entre eux (54%) est favorable à la création d'une base de données fédérale et 48% à l'interdiction des armes d'assaut. Mais seulement 44% des propriétaires d'armes seraient d’accord pour l'interdiction de chargeurs de grande capacité. Le soutien à ces propositions est beaucoup plus élevé chez les « non armés », avec environ les trois quarts ou plus affirmant qu'ils soutiendraient chacune de ces propositions.

En fait, la majorité des propriétaires d'armes préfèreraient des propositions qui élargissent leurs « droits », par exemple en autorisant de porter des armes dissimulées dans plus d'endroits et en permettant aux enseignants et à l’encadrement scolaire de porter des armes dans les écoles « à risques », propositions qui ne sont soutenues que par environ un tiers des non-propriétaires.

 

Clivages politiques et idéologiques

Il existe une fracture idéologique concernant la possession et le contrôle des armes à feu : plus de quatre républicains sur dix sont des propriétaires d'armes (44%), contre 20% des démocrates.

Les républicains sont beaucoup plus réticents que les démocrates pour créer une base de données sur le suivi des ventes et l’interdiction des armes de guerre et des chargeurs à grande capacité. En revanche, les républicains sont plus ouverts aux propositions qui élargiraient les « droits des armes à feu » : 82% des propriétaires d'armes républicaines sont favorables à l'extension des lois sur le port dissimulé à plus d'endroits, contre 41% de leurs homologues démocrates.

Les républicains sont deux fois plus nombreux que les démocrates à affirmer que posséder une arme est essentiel à leur liberté (91% contre 43%). De même, les républicains sont plus nombreux que leurs homologues démocrates à porter leur arme sur eux, ne serait-ce que temporairement (63% contre 45%). En réalité, 55 %des démocrates qui possèdent une arme de poing disent qu'ils ne la portent jamais.

 

La violence armée est-elle un problème aux États-Unis

La moitié des Américains décrivent la violence armée comme un très gros problème aux États-Unis, mais les perceptions des propriétaires d'armes à feu et de ceux qui n’en possèdent pas diffèrent considérablement. Alors qu'une majorité de ceux qui ne possèdent pas d'armes à feu (59%) considèrent la violence armée comme un problème majeur dans le pays aujourd'hui, un tiers des adultes qui possèdent des armes à feu disent que c'est un très gros problème. 

La majorité des Américains considère que la facilité avec laquelle les gens peuvent se procurer des armes illégalement est un facteur majeur de la violence armée aux États-Unis, mais les opinions divergent quand il s'agit d'armes à feu obtenues légalement

 Les non-propriétaires considèrent que la restriction des ventes d'armes légères entraînerait moins de fusillades en masse (56%), mais pas les propriétaires (29%). Les propriétaires d'armes à feu prétendent même qu'il y aurait moins de crimes si plus de personnes possédaient des armes à feu.

 

Le public est divisé en ce qui concerne l’influence de la NRA (2) sur les lois concernant les armes à feu aux États-Unis. Même si 44% de tous les adultes affirment que la NRA a une influence considérable sur la législation des armes à feu, 40% considèrent qu’il s’agit d’une influence positive. Relativement peu (15%) estiment que la NRA a trop peu d'influence.

Pour leur part, les membres de la NRA sont largement satisfaits (63%) de l'influence de l'organisation concernant les lois sur les armes à feu aux États-Unis. Pour 28%, elle en a trop peu, et pour 9% d’entre eux, leur organisation a trop d'influence concernant les lois sur les armes à feu. Parmi les non-propriétaires, 50% considèrent que la NRA est trop influente.

Entre 2000 et 2015 les armes à feu ont tué plus d’Américains que le sida, la drogue, le terrorisme et les guerres réunis.

 

_________________________________________________________________________

  1. Source : Survey of U.S. adults conducted March 13-27 and April 4-18, 2017 « America’s Relationship With Guns – Pew Research Center.
  2. NRA : National Rifle Association, dont le but est de promouvoir les armes à feu aux États-Unis et la défense d'une interprétation « non restrictive » du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Yvance77 Yvance77 10 août 12:56

    « Si de posséder une arme assurerait la sécurité, alors les USA serait le pays le plus sûr du monde »

    Michael Moore

    • covadonga*722 covadonga*722 10 août 13:01

      peut être mais eux sont des citoyens et nous des sujets et cette différence est contenue la toute entière :


       A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed

      • francois 10 août 15:32

        @covadonga*722
        l’herbe du voisin a toujours meilleur gout. Les asiles sont remplis de citoyens.


      • covadonga*722 covadonga*722 10 août 15:52

        @francois
        bonjour , pour l’asile c’est selon mais je vais m’essayer a la courtoisie.

        Dans les cahiers de doléance de 1789 , il y a une antienne parmi d’autre qui revient sans arrêt :

         les paysans veulent le droit de chasse , 
        a votre avis c’est parce qu’ils aiment tout le civet de lapins ?
        ou parce que ce droit les autoriseraient a posseder un fusil comme les nobles et leurs commensaux l 

      • UnLorrain 10 août 16:59

        @covadonga*722

        Salutations.

        Le permis de chasse et le permis de chasser sont deux choses différentes ( le premier doit être un put... de cerfa qui autorise un propriétaire a accorder le droit de chasser sur ses terres,l’autre est le document vert deux volets donnant droit de chasser ) Dans votre commentaire,se peut-il que ces paysans de 1789 voulaient détenir un droit d’accorder la possibilité d’exercer la chasse sur leurs terres ? ( sans qu’eux même soient chasseurs vous aurez compris,de plus je suppose qu’ils n’étaient pas propriétaires mais bailleurs )


      • covadonga*722 covadonga*722 10 août 17:42

        @UnLorrain
          bonjour , votre option est intéressante mais la plupart des paysans travaillaient pour autrui ou étaient fermiers « ils tenaient la terre pour quelqu’un d’autre » donc je pense que ce qu’ils voulaient c’est le droit d’avoir un fusil .



      • Jean Pierre 10 août 19:51

        @covadonga*722
        Le droit de chasse était réservé à l’aristocratie sous l’ancien régime. Même le piégeage (collet, glue) était interdit. Le résultat était que des nuées de pigeons ou des bandes de lapins dévastaient les récoltes des paysans non aristocrates qui ne pouvaient rien faire.


      • UnLorrain 10 août 22:41

        @covadonga*722

        Oui vous avez certainement raison. A défaut de fusil il reste pour le malin paysan le braconnage...sévèrement puni !


      • microf 10 août 13:18

        Rien d´étonnant que les armes á feu soient prisées aux Usa, il ne faut pas oublier que la conquête de ce pays et sa création ont été faites par les armes á feu.

        Lorsque les Occidentaux arrivent, ils déciment les Autochtones avec les armes á feu pour s´installer.
        Après s´être installés, c´est l´esclavage, faite toujours par et avec des armes á feu, après l´esclavage, c´est la guerre de seccesion entre Occidentaux faite par et avec des armes á feu entre le Sud esclavagiste et le Nord, tout n´a été fait que par et avec des armes á feu aux Usa.
        Et aujourd´hui, la domination des Usa de par le monde ce fait par et avec des armes á feu.
        L´arme á feu est presque dans leur ADN, mais ils oublient seulement une chose, qui tue par l´épée, périra par l´épée, et pour le cas des Usa, nous nous y approchons.


        • francois 10 août 15:33

          @microf
          la vente d’arme est un comerce lucratif et puis les amériques sont pays sur.


        • Jurassix Jurassix 10 août 13:32

          Merci a l’auteur pour cet article.

          Quelques information supplementaires :
          - les republicains les plus a droite donnent souvent comme raison le peu de confiance qu’ils accordent au gouvernement federal, ce qui selon eux justifie pleinement le besoin de posseder une arme a feux conformement au second ammendement.
           - la notion de « concealed gun » : la loi varie d’un etat a l’autre, mais dans certains etats, il est interdit de porter une arme cachee (concealed), elle doit etre bien en evidence.
          - de meme, la encore selon les etats, certaines entreprise refusent le port d’arme en leur sein. Cela peut aller jusqu’a interdire toute arme dans une voiture garee sur le parking de l’entreprise.
          Pour info, Mr Trump a annule une loi de l’ere Obama qui empechait les « malades mentaux » d’acheter une arme. Tout va bien.

          • Massada Massada 10 août 13:36

            John R. Lott, Jr. est l’auteur du livre « More Guns, Less Crime » autrement dit « plus d’armes, moins de criminalité ».

             

            Le titre du livre illustre le fait qu’aux E.U. les Etats qui possèdent le taux de port d’armes les plus élevés sont les états qui présentent le moins de crimes violents !  

            Il est évident que ces états n’autorisent le port d’armes qu’à des adultes sans casier judiciaire et sans antécédents médicaux incompatibles avec le port d’armes.

             

            La réduction des crimes et provoquée par deux facteurs principaux :

            Tout d’abord, les criminels hésitent à s’attaquer à des personnes qui peuvent être en mesure de se défendre, ensuite la victime potentielle ayant les moyens de se protéger, le crime a tout simplement moins de risques de se réaliser.


            Ces conclusions se basent sur l’analyse de 18 ans de statistiques 


            http://www.press.uchicago.edu/Misc/Chicago/493636.html



            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 août 13:45

              Pure intox fabriquée et soigneusement injectée dans certains médias pourris par la NRA :

              Etats-Unis : plus il y a d’armes, plus il y a de meurtres

            • Massada Massada 10 août 13:52

              @Jeussey de Sourcesûre
               

              Pure intox fabriquée et soigneusement injectée dans certains médias pourris par les anti-guns.

               

            • Jurassix Jurassix 10 août 14:47

              @Jeussey de Sourcesûre : d’accord avec vous.

              2 cartes :
              Il y a une certaine correlation non ? 


            • Massada Massada 10 août 15:32

              @Jeussey de Sourcesûre
               

              Le Japon a l’un des plus forts taux de suicide du monde.
              plus de 30.000 suicides par an pour environ 127 millions d’habitants. 
               
              il est loin d’etre un exemple.

            • francois 10 août 15:35

              @Massada

              ça sent le raccourci pensé ou le sophisme géant


            • covadonga*722 covadonga*722 10 août 15:56

              @francois
              non pas forcement , d’ailleurs nombre de ces meurtres us devraient recevoir votre approbation .


              ils tiennent plus a une absence de législation du droit du travail puisque de mémoire « jeussay a peut etre les chiffres » un crime sur 5ou6 est l’aboutissement d’un conflit du travail 

            • Jean Pierre 10 août 20:15

              @Massada
              La corrélation qui est faite entre le droit du port d’arme et le nombre de crimes violent dans un lieu donné est peu pertinente. Le taux de port (légal) d’arme et très élevé dans les zones rurales (ou la chasse est une activité courante) qui ne sont pas zones les plus criminogènes. 


              Avec des statistiques parfaitement rigoureuses, je vous démontre facilement que le lit est l’endroit le plus dangereux puisque c’est l’endroit ou meurent le plus de personnes.


            • jacques 11 août 16:53

              @Massada
              « Le Japon a l’un des plus forts taux de suicide du monde.
              plus de 30.000 suicides par an pour environ 127 millions d’habitants. » en France même taux 15.000 pour 65 millioons d’habitants.


            • Massada Massada 10 août 14:16

              Les universitaires Don Kates et Gary Mauser de Harvard, se sont penchés en 2007 sur la question de savoir si l’interdiction des armes à feu pouvait entraîner une réduction des homicides.

               
               
              Les données montrent de manière constante que davantage d’armes signifie moins de crimes. 


              • microf 10 août 15:04

                @Massada

                Bonjour @Massada, j´espére que vous vous portez bien et vous le souhaite.

                J´ai beaucoup pensé á vous hier car l´Église Catholique célébrait la Fête de Sainte Edith Stein, née Juive Orthodoxe, convertit au Catholicisme, elle deviendra Carmélitaine, arrêtée par les nazis, elle sera envoyée á Auschwitz oú elle mourra, avant de mourrir, elle offrira ses souffrances pour la conversion du peuple élu.
                Le Pape JPII la canonisera faisant d´elle une des Patronnes de l´Europe.
                Hier á la Sainte Messe, je ne vous ai pas oublié, j´ai beaucoup prié pour vous.

                Pour ce qui est des armes á feu, comme je l´ai écris dans mon premier commentaire, les Usa ont été crées par les armes á feu, ils gèrent le monde par la terreur des armes á feu, et ils mourront par les armes á feu, car qui tue par les armes á feu, mourra par les armes á feu.


              • kalachnikov kalachnikov 10 août 17:05

                @ Massada

                Tu sais très bien que c’est faux puisque, en Israel, on étend régulièrement et de façon de plus en plus large, le droit au port d’arme en réponse à l’augmentation des crimes. Et puisque ce droit est de plus en plus étendu (voir un lien que j’ai mis dans un post plus bas), cela signifie qu’il n’y a aucune action sur ce plan.

                Et puis ce que tu me dis plus bas concernant les Arabes, ces non civilisés, ces sauvages, si je t’entends bien... cela signifie qu’il y a des territoires perdus* en Israël (ou pas encore conquis, lol) et qu’étant incapable d’y imprimer son ordre, Israël préfère armer son peuple. Et donc, ’Massada ne tombera pas une seconde fois’ ?

                *si mr Bensoussan me lit, il y a un livre à écrire !


              • bob14 bob14 10 août 14:49

                Combien d’armes y a-t-il aux États-Unis ?

                Il n’y a pas de chiffres officiels sur les ventes d’armes aux États-Unis, ni de registre sur les propriétaires. La possession d’armes à feu est vue comme un droit constitutionnel qui ne saurait être restreint d’aucune façon.

                Cependant, on estime que le nombre total d’armes à feu (tant licites qu’illicites) possédées par les civils ou disponibles pour la vente est d’environ 310 millions....

                Combien y a-t-il d’homicides par arme à feu chaque année ?

                Plus de 30 000 personnes sont tuées chaque année dans des incidents impliquant des armes à feu. Cependant, les deux tiers de ces incidents sont des suicides....

                Le deuxième amendement de la Constitution américaine dispose : « le droit de chacun de posséder et de porter une arme ne doit pas être enfreint, pour ce qu’une milice bien organisée est nécessaire à la sécurité d’un Etat libre »....

                Chaque Etat a ses propres lois sur le port d’armes, et décide s’il est nécessaire d’avoir un permis pour en porter et en utiliser une. Bon à savoir aussi, chaque état est souverain pour reconnaître les permis d’autres états.

                Ainsi, la Floride reconnaît les permis des résidents de certains Etats – notamment ceux de la Géorgie, mais pas ceux de New York ou de Californie.

                La Géorgie, elle, reconnaît les permis des résidents et non résidents d’autres Etats, notamment la Floride....

                La seule arme qui m’intéresse, c’est le tire-bouchon.
                Jean Carmet

                • Robert Lavigue Robert Lavigue 10 août 14:51

                  Près de la moitié de tous les propriétaires d’armes (49%) disent que la totalité de leurs amis en possèdent. Par contre, parmi ceux qui ne possèdent pas d’arme à feu, seulement un sur dix dit avoir des amis possédant des armes.

                  Une traduction très approximative qui mène à une conclusion complètement fausse !

                  Le PEW R.C. écrit dans l’introduction de l’étude  :
                  "Roughly half of all gun owners (49%) say that all or most of their friends own guns. In stark contrast, among those who don’t own a gun, only one-in-ten say that all or most of their friends own guns."


                  Parmi ceux qui ne possèdent pas d’arme à feu, ils sont 79% à avoir des amis qui en possèdent (voir page 3 de l’étude complète).


                  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 août 14:59

                    @Robert Lavigue

                    ça change tout...

                  • covadonga*722 covadonga*722 10 août 15:48

                    @Robert Lavigue
                     yep dans les 70s il y avait un lieut des marines a L’ETAP de Pau pour échange.

                     je lui demandais un jour si les camps politiques se déterminaient par rapport a la possession 
                    d’une arme .
                    Il m’a répondu les ruraux démocrates et républicains sont plutôt pour les armes et aussi les
                    new républicains des villes 
                     moi c’est quoi un new républicain des villes ?
                    ben un citadin démocrate qui c’est fait agresser ....

                  • Robert Lavigue Robert Lavigue 10 août 18:07

                    @Jeussey de Sourcesûre

                    ça change tout...

                    Je ne sais pas... Je n’ai pas lu la suite de votre billet.
                    Merci pour la référence US de l’étude du PEW R.C. Elle va rejoindre ma pile virtuelle de trucs à lire d’urgence.

                    (C’est correct de votre part d’avoir sourcé votre article. Vos comparses mitoyens ne le font pas souvent.)


                  • kalachnikov kalachnikov 10 août 15:01

                    Ce rapport aux armes est conditionné par le fait qu’aux usa, contrairement en Europe, la police et la justice(et donc la sécurité des biens et personnes) n’entre pas dans les dispositions régaliennes de l’Etat fédéral. (le système est complexe et fonctionne selon le mille feuille instituionnel ; mais à la base, de façon générale les policiers sont élus par la population au niveau du Comté par la population, de même que les procureurs.)

                    De façon générale, les Usa ne peuvent se concevoir de façon unitaire que dans leur rapport avec le reste du monde. Sur le plan intérieur, il s’agit d’Etats avec leurs lois propres, parfois contradictoires les uns avec les autres, qui reposent sur des ressorts culturels spécifiques.

                    La défiance envers l’Etat fédéral est un peu la même que celles des antieuropéistes (dont je suis) face à l’Ue ; une instance supranationale (supraétatique aux usa). Trump a en partie été élu par quantité de gens sur l’idée qu’il mettrait au pas l’Etat fédéral parce que celui-ci est perçu comme ayant la volonté d’aller des prérogatives qui lui sont concédées ; ainsi il y a une bonne part qui refusent que l’Etat fédéral se mêle de la question des armes à) feu non parce qu’elles sont pour ces armes mais parce que l’Etat doit rester à sa place.


                    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 août 15:04

                      @kalachnikov

                       « les Usa ne peuvent se concevoir de façon unitaire que dans leur rapport avec le reste du monde »

                      c’est sans doute pour ça qu’il leur faut toujours un gros ennemi commun à l’ensemble des états : après l’URSS réelle, le terrorisme virtuel (ou fabriqué par la CIA)

                    • kalachnikov kalachnikov 10 août 15:22

                      @ Jeussey de Sourcesûre

                      Il n’y a pas de ministère de l’intérieur aux usa (le nommé département de l’intérieur s’occupe des terres et n’a rien à voir avec la question policière).

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Police_aux_%C3%89tats-Unis


                    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 août 15:30

                      @kalachnikov

                      il y a quand même la CIA et le FBI...

                    • kalachnikov kalachnikov 10 août 15:40

                      @ Jeussey de Sourcesûre

                      Ce sont à proprement parler des polices politiques, l’une tournée vers l’intérieur et l’autre vers l’extérieur. Par politique, je veux dire que leurs activités sont orientées par l’agenda politique. C’est flagrant dans le cas de la cia mais aussi dans celui du fbi :

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Federal_Bureau_of_Investigation


                    • kalachnikov kalachnikov 10 août 16:01

                      Il y a aussi une corrélation avec les bavures policières ; mais tout cela est lié a la façon dont les Usa se sont constitués.

                      http://www.courrierinternational.com/article/2014/12/04/combien-de-bavures-passees-sous-silence

                      http://www.europe1.fr/international/la-police-americaine-a-tue-plus-de-1100-civils-en-2015-2643267

                      ’A titre de comparaison, l’année dernière au Royaume-Uni, la police n’a pas fait une seule victime. Pas une seule. En Allemagne, huit personnes ont été tuées par la police ces deux dernières années. Au Canada, pays qui a également un certain goût pour les armes à feu, on compte une dizaine de bavures policières par an.’

                      Le système judiciaire est aussi très particulier avec accusation à charge, libération sous caution, etc. Un simple particulier peut être chasseur de primes, etc (seuls 4 Etats sur 50 interdisent au simple particulier d’être chasseur de primes)

                      https://www.lesechos.fr/05/09/2016/LesEchos/22269-035-ECH_le-chasseur-de-primes—un-mythe-americain-qui-dure.htm


                    • Massada Massada 10 août 15:01
                      Etudes démontrant que les homicides sont principalement concentrés dans les zones urbaines qui ont les législations les plus restrictives sur la détention des armes à feu

                      https://crimeresearch.org/2017/04/number-murders-county-54-us-counties-2014-zero-murders-69-1-murder/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès